Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un as de la RAF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
greg ace
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 536
Age : 45
Localisation : CALAIS
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Un as de la RAF   Jeu 23 Déc - 12:51

CLIVE "KILLER" CALDWELL


Il est né à Albion Parl (Nouvelle Galles du Sud) le 28 juillet 1911. Clive Caldwell effectue ses études à l'Albion Park School, Sydney Grammar School puis à la Trinity Grammar School. Sur le plan de ses études, il est dans la moyenne mais sur le plan sportif, il est au-dessus du lot! Il apprend à voler en 1938 à l'Aero Club de New South Wales. Lorsque la guerre débute, il s'engage dans la Royal Australian Air Force (RAAF), avec l'intention de devenir pilote de chasse. Bien qu'il ait dépassé l'âge pour entrer dans la chasse, Caldwell parvient à persuader un ami pharmacien de modifier son acte de naissance. Il est alors accepté dans la RAAF et rejoint l'Empire Air Training Scheme (EATS; aussi connu sous le nom de British Commonwealth Air Training Plan ). Il a alors 11 heures de vol à son actif et en février 1940 il débute son entraînement de pilote militaire.
En mai 1941, il est transféré en Palestine, au Squadron 250, une unité nouvellement formée et équipée de Tomahawk de construction américaine. Après avoir effectué quelques missions de mitraillage et de bombardement en Syrie, il constitue, avec deux autres camarades pilotes une patrouille de défense de Chypre avant d'être envoyé dans le Désert de l'Ouest. Là, il remporte un très grand nombre de victoires qui vont rapidement lui valoir le surnom de "Killer". Le 4 juillet 1941, il assiste impuissant à la mort de son ami, le P/O Donald Munro qui après être parvenu à sauter en parachute est mitraillé par un pilote allemand, une pratique fort heureusement très rare. Le 29 août 1941, près de Tobrouk, un as allemand de la JG 27 plonge sur Caldwell, le prenant au dépourvu, et incendie son Tomahawk. Légèrement blessé à l’épaule, l’Australien s’apprête à sauter en parachute, lorsque le feu s’éteint. Il se rassoit aux commandes et parvient à abattre un 109 avant de regagner sa base, où ses mécaniciens dénombreront 113 impacts de balles et d’obus sur son avion ! Ce bel exploit lui vaut la D.F.C. (Distinguished Flying Cross) et une Bar à sa DFC simultanément le 26 décembre 1941 et, surtout, une promotion au grade de Flight-Lieutenant, avancement spectaculaire pour un pilote qui n’a que cinq mois de service. Très rapidement, son palmarès s'augmente de nouveaux succès, mais Caldwell ne se contente pas d’appliquer les méthodes et tactiques qu’on lui a enseignées, il en crée de nouvelles...
Le 6 janvier 1942, il prend le commandement du Squadron 112. Le 20 février 1942, il abat un Bf.109 du I. /JG 27, au terme d’une spectaculaire chandelle qui prend son adversaire par surprise. Le 10 mars, Clive Caldwell teste le Kittyhawk dans son nouveau rôle de chasseur-bombardier, rôle qui s’avèrera très utile lors de la guerre du désert. Le 14 mars, il revendique ses deux dernières victoires dans le désert : un Bf. 109 (en coopération) et un Macchi MC.202. Son palmarès fait état de vingt victoires et demie lorsqu’il quitte la Méditerranée, le 25 mai 1942, ce qui fait de lui le grand as allié de ce théâtre d’opérations. Au cours de ses combats en Afrique, il a abattu plusieurs as allemands (lt Heinz Schmidt, le 26.06.41; oblt Erbo graf von Kageneck 69 victoires et lt Hans-Arnold Sthahlschmidt 59 victoires)
Avec l'entrée en guerre du Japon contre l'empire Britannique et les Américains, l'Australie demande à ce qu'il rentre. Au départ, l'Air Marshal Tedder refuse de le libérer mais début mai, il accepte finalement. A ce stage de la guerre, Caldwell a déjà réalisé plus de 300 sorties et 550 heures de vol de guerre. Il totalise 19 victoires individuelles et 3 en collaboration (notamment 5 Stuka le 5 décembre 1941).
Il quitte le Caire le 13 mai 1942 pour gagner la Grande Bretagne où il rejoint pour une courte période le Wing de Kenley afin de se familiariser avec le Spitfire. Il rejoint ensuite l'Australie, via les USA. Arrivé en septembre 1942 en Australie, il est affecté à l'OTU 2 afin de tester le nouveau chasseur de construction Australienne, le Boomerang. En janvier 1943, il devient Wing Leader du Wing 1 à Darwin et commande 3 Squadron de Spitifre, le Squadron 54, le Squadron 452 et le Squadron 457. Au cours de ses premiers mois d'opération dans le ciel dû pacifique, il devient l'un des meilleurs pilote allié du moment remportant 7 nouvelles victoires avant le mois d'août 1943. Il reçoit la DSO en novembre 1943 mais en septembre 1943, il est retiré des opérations et placé comme CFI à l'OTU 2.
En mai 1944, il reprend la direction du front et commande le Wing 80 avant d'être promu Group Captain en août 1944. Il conduit le Wing sur l'île de Morotai en février 1945 mais il rencontrera plus de chasseur Japonais dans les airs et les missions consisterons alors en des mitraillages et attaques d'objectifs terrestres. Cette absence d'objectif prioritaire confiés aux aviateurs australiens le conduira, lui et 7 autres officiers supérieurs, à protester officiellement contre ce manque de considération faite aux unités de la RAAF. Il pense alors à démissionner en signe de protestation mais il est finalement transféré à l'État-major de la 1er TAF / RAAF avant d'être envoyé à Melbourne en mai 1945.
Peu de temps après la fin des combats dans le Pacifique, il est traduit en cours martiale et degrad(de colonel, il passe à flight lieutenant plus ou moins capitaine) pour avoir monté un trafic d'alcool pour alimenter les soldats US (avec de gros benefs).
Il quitte l'armée le 6 février 46.
Il devient homme d'affaire (achat et vente des surplus militaire) puis il se lance dans l'import-export où il fera fortune.

Clive Killer Caldwell a rejoint la RAAF dans le seul but de se battre.
Son palmarès est mal défini, lui-même s'attribue 27,5 victoires.
Moi, je trouve les scores suivants :
Appareils italiens : 2 victoires individuelles et 2 en cooperations
Appareils allemands : 18 victoires individuelles
Appareils japonais : 7 victoires individuelles
Plus 11 appareils probables, 26 endommagés et 2 détruits au sol.
Le tous en 396 missions (674 heures de vol de guerre).

Il est décédé le 5 août 1994.

Sources :
Aces High de Christopher Shores et Clive Williams cher Grubstreet,
Aces High 2 de Christopher Shores cher Grubstreet
Aérojournal N°26 d'août-seprembre 2002

Greg

PS : le prochain je pense que ça va etre un finlandais!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4721
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Un as de la RAF   Jeu 23 Déc - 23:00

Etonnant, mais logique, que ce pilote ait combattu contre les italiens, les allemands et ensuite les japonais.
Etonnant aussi qu'il ait fricoté dans des affaires glauques.
Il n'y a pas dû avoir beaucoup de gars comme lui durant la guerre... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc_91
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 187
Age : 55
Localisation : Sud de l'Essonnes
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: Un as de la RAF   Ven 24 Déc - 8:11

greg ace a écrit:
Le 6 janvier 1942, il prend le commandement du Squadron 112.
Le site du 112th "Shark-Mouth Squadron" se passe de commentaires ...
Il unit des anglophones de tous bords !!!

http://raf-112-squadron.org/index3.html et naviguez-y : ça en vaut la peine !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aviation-ancienne.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un as de la RAF   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un as de la RAF
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Les autres Fronts :: Afrique du Nord-
Sauter vers: