Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Erwin Meierdress

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Von Manstein
Oberleutnant
Oberleutnant
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 20
Localisation : Centre de la France
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Erwin Meierdress   Dim 6 Fév - 19:59

Erwin Meierdress est un officier SS né le 11 décembre à Wesel, en Rhénanie, et mort le 2 janvier 1945, à Dunalmass lors de l'opération "Konrad I". Il s'engage dans la Leibstandarte à 17 ans. Le 1er avril 1938, il entre dans la SS-Junkerschule et en sort avec le diplôme d'officier le 31 janvier 1939 et il est promu SS-Standartenoberjunker. Il devient SS-Untersturmführer le 1er avril 1939. Au mois de mai, il entre dans le régiment "Der Führer" comme chef de section au sein de la 13ème compagnie. Il est choisi le 12 juin de la même année pour rejoindre le SS-Artillerie Regiment de la "Das Reich". Il participe à la campagne de Pologne et y gagne la croix de fer 2è classe. Le 1er novembre 1939, il est versé à la SS-Totenkopf-Artillerie-Regiment. Il sert alors en tant que Batterie-Offizier au sein de la 1ère Batterie. Il est envoyé à un stage de défense anti-gaz le 30 mai 1940 lors de la bataille de France. Le 9 novembre 1940, il est promu SS-Obersturmführer et prend la tête d'une section de SS-Totenkopf-Sturmgeschütz-Batterie. En automne 1941, le chef de cette batterie, le SS-Hauptsturmführer Anton Laackmann, est blessé et Meierdress est nommé à sa tête. Début janvier 1942, il est engagé dans le Kampfgruppe "Bochmann" avec ses canons d'assaut. Bochmann blessé, il prend le commandement du Kampfgruppe et assure la défense de Bjakowo, point d'appui important. Cernée, la ville est défendue par les allemands et Meierdress se montre partout où le front risque de craquer. Le 13 mars 1942, il reçoit la croix de chevalier. Grièvement blessé, il doit être évacué de la poche de Demjansk. Du 26 octobre au 14 novembre 1942, il suit un stage pour être commandant d'unités de panzers. Il se voit confier la tête du I./SS-Pz-Rgt 3. Le 3 octobre 1943, il reçoit les feuilles de chêne pour ses actions suivantes:
le 1er mars 1943, pendant l'assaut du dépôt de vivres d'Uljanowka, les panzers de la Totenkopf sont bloqués par un Pakfront. Meierdress décide alors de contourner celui-ci et l'attaque de flanc. La position est ainsi écrasée.
le 3 mars, Meierdress attaque un convoi soviétique long de 7 km et détruit avec ses panzers plusieurs groupes d'artillerie, 40 canons antichars, quelques centaines de camions et 15 T-34.
Le 7 juillet 1943, il est le premier de son bataillon à se lancer contre la route Radin-Schopino. Roulant en tête, il repère un régiment de fusiliers. Il se lance avec ses PzKpfw. III et le détruit presque totalement. Quelques heures plus tard, il se place à la tête de 2 compagnies de Pz. IV et détruit 5 T-34 à 1,5 km.
Le 12 jullet, Meierdress attaque le camp de Kljutschi. Là, il tombe sur un solide réseau défensif. Les panzer dépassent la position ennemie mais sont pris à parti par les fantassins russes. Son char endommagé, il l'évacue et continue, avec les équipages à pied, l'attaque. La position tombe finalement.
Durant l'attaque sur la cote 213,9, Meierdress attaque toujours en tête. La cote tombe le 1er août 1943.
Les 19 et 20 août 1943, il s'illustre encore. Il ne se soucie pas des tirs ennemis et franchit Kolontajew en trombe et s'empare de la cote 167,5. Là, il est blessé pour la 5ème fois de la guerre.
Le 20 janvier 1944, il reprend le commandement de son batailon qui doit être rééquipé en Panther. Le 30 janvier, il est promu SS-Sturmbannführer. Le I./Pz-Rgt 3 retrouve le Front de l'Est à la fin du mois de juillet. Avec 76 "Panther", il est pourtant repoussé lors de son premier engagement à Siedlce. La faute revient pour beaucoup à la 2. Armee qui a voulu l'engagé alors qu'il n'était pas à plein effectif. En plus, ce n'était pas Meierdress qui était à sa tête mais Waldemar Riefkogel. Le bataillon va alors se comporter de façon satisfaisante, détruisant plusieurs centaines de chars russes dans le "Traingle Humide". Touché de plein foué pour un antichar, Erwin Meierdress est mort le 2 janvier 1945 à Dunalmass.

Source: 39/45 n° 283 article de Charles Trang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Manstein
Oberleutnant
Oberleutnant
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 20
Localisation : Centre de la France
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Erwin Meierdress   Dim 6 Fév - 19:59

Une photo:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Erwin Meierdress
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maître Erwin
» Les origines du christianisme - un peu de lecture
» L'éternelle question russe
» Bonjour de la Pays-Bas
» BOURSES DE CE WEEK END DES 10 ET 11 AVRIL 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Forces de l'Axe-
Sauter vers: