Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Structure et organisation dans l'armée rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Structure et organisation dans l'armée rouge   Mer 17 Aoû - 20:18

Ici pour que tout le monde comprend bien l'organisation dans l'Armée rouge, je vais donc commencer a intégré dans ce sujet, toutes les structures des différentes armes ayant exister en ce temps là. Et ici comme il existe de nombreux supporter pour les blindés, je vais donc de suite commencer avec cette arme.

Citation :
Les chars Soviétique pendant la seconde guerre mondiale
Organisation des troupes blindés dans l'Armée Rouge

Au sujet des troupes blindées de l'armée rouge d'avant la grande guerre patriotique (il doit être notifier que la désignation de cette branche de services a mainte fois changer de dénomination et de caractéristique : Telle avant la guerre elles était dénommé "Auto et chars blindée", et vers la fin de l'année 1942 elles fus dénommé — "Forces des Chars Blindés et des Troupes Mécanisées") Telle un corps mécanisés consistait, de plusieurs divisions et de régiments de char, qui auparavant était intégré dans les Divisions de cavalerie. Vers le milieu de l'année 1940, les unités des troupes blindé et les unités subdivisionnaires ont fait partie des unités de réserve du haut commandement (RGK) et avec eux, furent aussi intégré dans les unités de réserve, les unités de corps mécanisés, qui eux devait dans un premier temps s'entraîner et devait en plus être compléter.

Àu début de la guerre, dans les différents niveau de formation ont été créer 29 corps mécanisés (*), qui se sont composés de deux chars, et d'une Division motorisée, un régiment de motocyclette, un bataillon individuel de transmission, un bataillon individuel d'ingénieur et encore d'autres unités subdivisionnaires de corps.

(*) ici il faut comprendre, que ce nombre de corps était dans leurs phases de création. Ainsi ici une quantité minimal de se nombre total de corps mécanisé, disposèrent de 50-75 % de leurs effectif en homme et en matériel, et tout les autres corps eux n'eurent même aucun char et même certains autres, ne disposèrent même pas d'un seul véhicule de transport, et ce malgré que leurs corps eu la dénomination de corps mécanisé, et c'est aussi ce qui vas être énumérer dans la suite du récit.

Et actuellement je suis aussi sur la piste des structures antérieur a 1940, donc valable pour 1936à1939, et que lorsque celle ci j'aurais trouver les photos et autre documents se rapportant à la structure, je l'intégrerais juste avant celle ci, du fait que celle ci, comme vous allez le voir, elle fait réfférence au unités postérieur à l'année 1940.

et identiquement pour les images il faut patienté un peu, pour que je termine la traduction, et que je les insères à chaque place., merci pour votre comprehension.


Citation :
Une unités de corps au complet, en intégrant dans le compte toutes les unités subdivisionnaires que a celui-ci fus alloué, le corps mécanisés devait contenir plus de 36 milles hommes, 1031 chars (dont y compris 546 KV et T - 34), 358 canons et mortiers, et 268 voitures blindés.

Cependant, ici il doit être notifier, que le développement de cette si grandiose quantité d'unité de corps et ce simultanément, ce projet n'était que de la pure théorie inscrit sur du papier, du fait que le nombre d'homme, matériel, armement et véhicule de transport qui était disponible en réalité, ne correspondait pas aux possibilités réel du projet pour garantir la création de tout les corps. La majorité absolue de ses unités ont même continué a gardé leurs dénomination jusqu'au milieu de l'année 1941.

En juillet 1941, alors que le manquement de matériel, armement et également les possibilités de manoeuvrabilité sur un champ de bataille se faisait ressentir, le haut commandement Soviétique, as ressenti la nécessité d'effectuer de nouveau changements dans l'organisation de la structure des unités de char. À fin juillet de 1941 a commencé l'abolition des unités corps mécanisés, et cette abolition a même continués jusqu'en septembre. Les unités de Divisions de char (TD) ont été transférées sous l'autorité des commandants d'armée, et les Divisions motorisés (MD)ont été réorganisés en tant que Divisions de fusilier.
En même temps des unités de corps mécanisés, qui se trouvait sous l'autorité interne des District militaires, ont été créés 10 divisions de char. Dans leur composition se trouvait 2 régiments de chars, motorisés et d'artillerie régimentaire antichar, 1 bataillon de reconnaissance, 1 bataillon d'artillerie antiaérienne et d'autres unités subdivisionnaires.

À la fin du mois d'Août 1941, de nouveau changement devait être effectuer(*). Le Commissaire du Peuple à la défense a affirmé que la composition d'une brigade de char, leurs régiments qui au préalable contenait un effectif de 93 chars. Et ou auparavant dans les régiments de char des brigade s'était composé de trois bataillons de char. Un bataillon de char qui devait être compléter par des chars de type lourd et moyen, et deux autre devait contenir des chars de type léger, que ce type de structure allait être diminuer.
Déjà pendant septembre dans les bataillons des régiments de char, des changements en matière de réduction de quantité de chars s'est produite, après quoi dans l'unité brigade de char ils ne restait plus que 67 chars. L'expérience de l'application des brigades de char, qui dans leurs composition se trouvait à présent au niveau régimentaire, cela a indiqué de nombre insuffisances dans leur organisation. Ainsi en tant qu'exemple, la présence de l'unité intermédiaire (régiment) a compliqué le commandement, le commandant et l'état major de la brigade ont été parfois privées de la possibilité de fonctionnement pour réagir à un changement de situation. Et en tenant en compte tout ces problèmes, pendant le mois de septembre la formation de brigades de char qui avait dans sa composition des bataillons de char a commencé.

(*) du fait des nombreuses perte en terme de matériel, et le début du déménagement en urgence des anciens centre de production de chars, ainsi ici à réellement débuter l'ère des héros, qui se sont sacrifié pour que l'avance allemande soit freiner au maximum.

Simultanément avec la création de nouvelles brigades de char, il fus au même temps commencé à créer les formations des bataillons individuel de char.

et encore une autre petite partie.


Citation :
Dans le même mois de Septembre 1941, a été accepté pendant la période de guerre, la première composition des bataillons de char individuel. Dans cette composition de bataillon devais détenir trois compagnies de char (une compagnie de char moyen et deux compagnies de chars légers). Le bataillon devait disposer en tant qu'effectif 130 hommes et 29 chars. Bientôt s'est ressenti le besoin de détenir des bataillons de char plus puissant, ou dans la composition serait intégré les chars lourds. De tels bataillons ont été créés pendant le mois de novembre 1941. Ou ils ont dû les composés contenant une compagnie de chars lourds contenant 2 pelotons de chars lourd, une compagnie de deux de chars moyens et une compagnie de trois pelotons de chars légers. L'effectif totale pour cette seconde composition de bataillon : 202 hommes et 36 chars (— lourd 5, — moyen 11, léger - 20).

Pendant l'hiver 1941 – 1942, les bataillons de char individuel ont subis encore d'autre changement dans leurs formations. Ceci principalement a été expliqué par des conditions pour les créations des unités, ou dans la finalisation de l'unité ont été intégré le compte du matériel incomplet disponible dans la réserve. Fréquemment la quantité de véhicules de combat que l'ont pouvait trouvé dans un bataillon de char, leurs nombres excédais ceux que l'ont pouvait trouvé dans les brigades de char.
Au début du mois de Janvier 1942 a commencé la créations des brigades de char pour la cavalerie et l'infanterie(*).Ici ils avait présumé que leur composition seront légères, disposant d'un nombre minimum d'unités de support et d'entretien. Dans de telle brigade, devait se composer de 372 hommes et de 46 chars. (Dans la brigade de char pour l'infanterie il était prévue 10 lourds, 16 chars moyens et 20 légers ; et dans la brigade de char pour la cavalerie elle devait contenir 20 chars moyens et 26 légers.) cependant il était impossible de créer la quantité nécessaire pour de telles brigades.
Pendant le mois de février 1942 a été accepté la solution pour créer des brigades de char se composant de 282 hommes, 27 chars et ceci était vraiment le nombre maximum qu'il pouvait intégré dans les divisions de fusiliers. Mais également de telles brigades il était uniquement possible de les crées extrêmement en petit nombre. L'expérience acquise pendant la bataille d'hiver 1941/ 42 a confirmé l'exactitude du développement de la théorie du 20è siècle, et qui se rapporte aux opération d'offensive en profondeur. La pratique sur les champs de bataille, à démontré que l'absence dans la composition des Fronts et de l'armée de grandes unités de chars, n'a pas permis de résoudre entièrement la tâche principale du succès tactique opérationnel pendant les 1ère tentatives d'offensive en profondeur.

(*) Infanterie, chez les russes, oui ici il ne s'agit pas de la nomination d'une unité, ils utilisent belle est bien la dénominations d'infanterie lorsque ils parle des hommes dans un sujet, mais lorsqu'il s'agit d'une unité, ici seras uniquement employer la nomination de fusilier.

Citation :
Par conséquent à partir de mars 1942, a débuter la formation des quatre premiers corps blindés (TK), qui ont été sous le commandement d'un corps, dans un premiers temps ils fus intégré 2 brigades, et par la suite trois brigade de chars et 1 brigade motorisé. Dans cette état dans un corps a pus être compté 5603 hommes et 100 chars (et ceux: 20 lourds KV, 40 moyens T-34 et 40 légers T-60 T-70). Dans la création de ses unités, il n'ont pas été compléter correctement, ils non pas intégrer des unités d'artillerie, du génie ou génie de campagne, aucune unités de reconnaissance, et encore moins l'état major du corps. L'état major du corps consistait réellement d'un petit groupe d'officier, qui avait la tâche de coordonner les réglages de tir des brigades.
La première expérience de l'emploi au combat de tels corps au printemps de 1942, dans la région de Voronezh et d'autres régions ont démontré que les nouveaux unités, ne disposait pas d'indépendance opérationnel - tactique qui était nécessaire avec la conduite d'un champs de bataille, et qui a négativement affecté leurs résultats.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Structure et organisation dans l'armée rouge   Dim 21 Aoû - 19:06

bon revenons à présent juste un peu plus en arrière, pour que vous puissiez un peu comprendre l'évolution des différentes structures des unités blindés.

Ici j'ai rassemblé divers petite informations, que j'ai récolté de divers livres et de site Internet, aucun d'entre eux, ne s'était amusé, ou plutôt a eu la délicatesse, de discuter entièrement sur le sujet des formations et des structures des unités (du moins en ce qui concerne les unités entre les deux guerres), plus ont vas en arrière et moins d'information ont trouve, du fait que tous veulent uniquement énumérer les unités et des formations de la grande guerre patriotique, donc entre 1941 et 1945. Mais tous les unités qui ont été créer avant, et ont été les unités pionnières des unités blindés de la grande guerre, sur ces informations, uniquement un petit nombre (les passionnés des blindés, eux oui, ont retrouvés quelques unes des informations). Et c'est ainsi pour que nous ont comprennent d'avantage la structure, moi je vais donc publier ici, le rassemblement de ses diverses informations que j'ai trouver.


Citation :
Les véhicules blindés Soviétiques, qui ont été construit entre 1932 et 1940, ont activement participer dans toutes les guerres ou les conflits, ou l'état Soviétique s'était intégré entre les années 1930 -1940 (guerre d'Espagne et tant d'autre). Et ici se trouvait des unités qui ont été intégrés qui était issue de toutes les armes que l'Armée rouges elle disposait.

La force blindé, après avoir servit pendant la 1ère guerre Mondiale, puis sous la guerre civile, a la date du 1. Juillet 1922, l'Armée Rouge disposait de 35 Détachements véhicules blindés, 3 Pelotons véhicules blindés étant armés de Mitrailleuses, et pour la formation, elle disposait d'une Brigade de Détachement individuel de véhicule blindé armés de mitrailleuse. Cette dernière disposait de véhicule qui était construit entre 1914 et 1920, et qui était armés soit avec de canons soit avec des mitrailleuses. En liaison avec le fait que l'Armée Rouge, se retrouva en temps de Paix, elle décida de réorganiser et de restructurer ses unités blindés. Les (Détachements ou Escadrons) de véhicule blindés ont été abandonnés, et sur la base, ils ont créer des Bataillons individuel de véhicules blindés, qui chaque bataillons contenait 12 véhicules blindés. Au 1er Janvier 1929 l'Armée Rouge disposait de 6 de ses bataillons (1er, 3ème, 8ème, 12ème et 13ème).

Après la création en Automne 1929, du Bureau de motorisation et mécanique de l'Armée Rouge (UMM RKKA). Les bataillons individuel ont été restructurer une nouvelle fois. document (N° 10/14 destiné aux service interne du district militaire) et ainsi que le document (N° 10/15 destiné aux service su district militaire des frontières). L'organisation consistait d'un commandement, d'un état major, de plusieurs unités de pelotons de véhicules blindés, d'une unité de réparation et de maintenance. De tel bataillons ont été rééquipé avec les nouveaux véhicules de type BA-27, qui eux ont remplacé les vieux et obsolètes véhicules Fiat et Austin qui était issus de la première guerre mondiale et du temps de la guerre civile. Celons l'état major, la quantité de véhicule, que ont pouvait y rencontrer se situait entre 9-12 véhicules.
(*)

(*) Ici, il faut que j'arrête sur cette première source, du fait que ici j'ai trouver un document provenant du UMM RKKA (1929), qui évoque d'autres chiffres et d'autres unités, donc ici ce dernier paragraphe et ses données, provenait tous de cette source.
Parce que ici entre 1930 et 1935 il vas y avoir des unités qui seront créer, donc tel que la première Brigade mécanisé, qui elle a été créer en tant que Test, et que par la suite, ils créèrent d'autre brigade etc...

Коломиец М. В. Броня на колесах. — М.: Яуза, Стратегия КМ, Эксмо, 2007.

Donc ici, je préfère a présent plutôt continuer avec les données provenant du bureau de mécanique et de motorisation de l'Armée Rouge.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Structure et organisation dans l'armée rouge   Dim 21 Aoû - 22:21

Citation :
Moscou
30 décembre 1930

Au moment de la création du Bureau de motorisation et mécanique de l'Armée Rouge, il existait le nombre suivant d'unités:
- Un Régiment de chars,
- Six bataillons véhicule blindés,
- Quatre bataillons véhicules et motos,
- Neuf unités de trains blindés,
soit un total de 20 unités.

Actuellement, nous avons 35 unités et 3 sont dans la phase de formations, ce qui fait un total de 38 unités y compris celles qui vont être formé. En outre, le Bureau mis en place la formation spéciale – des unités de chars et blindés (*) - 32 écoles normales et de l'Armée rouge sont en stade de pré-projet de formation dont - 13 s'effectueront dans des écoles civils.

Dans la gestion de ces unités, et même jusqu'à l'UMM, (elle-même) La situation est totalement insatisfaisante. Les unités ne dispose même pas de leurs propres commandement, dans leurs districts, ou dans leurs état major, donc, par exemple:
- Les train blindés de l'Armée Rouge étaient subordonnées à l'inspection de l'artillerie de l'Armée Rouge.
- les unités automobiles à l'inspection du Génie
- 3 Commandement eux ont été subordonné à l'état major de l'Armée Rouge
- Les unités de véhicules et chars blindés eux ont été subordonné aux districts
- cinq départements ont été subordonné à l'état major du district, les commandants du génie, et les commandants du VTO, etc. En conséquence: dans la gestion de l'entraînement des unités au combats, celle-ci ne disposait ni d'uniforme d'aucun guide et encore moins de plan.

le Chef du Département de la mécanisation et motorisation de l'Armée Rouge Khalepsky

(*) Ici comme ont est dans les textes des années 1930, j'ai traduit le nom exact comme les russes l'avait dénommé à cette époque là. (броне-танковое].

Pour l'abréviation VTO ici je n'ai aucune idée sur ce que ce mot abrège.

donc ici vous avez eu la vision a quoi ressemblais les premières structures et organisation des unités subordonnés, et aussi le foutoir dans le quel il se trouvait, ce qui est un peu normale, du fait que tout les changements que l'on apporte a une chose qui est déjà en place, requiert des tests pour trouver la bonne dose d'ingrédient qui rendra le projet stable.

Donc une années après la création du UMM, ils y'a 15 unités en plus dans l'armée + 3 qui sont entrain de ce former, ce qui fait un saut de presque 100% de leurs effectif d'avant.

bon ici une nouvelle fois, c'est terminer, du fait, que j'ai controler le reste du document, dans le document est uniquement parlé sur les plans de constructions des chars etc.... mais il n'énumèrent plus rien sur la créations des nouvelles unités, donc je vais repiocher les infos suivante d'une autre documentation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Structure et organisation dans l'armée rouge   Dim 21 Aoû - 23:49

bien ici je vais maintenant vous énumérer la structure du premier régiment qui as été transformer ultérieurement en tant que première brigade qui a été créer. Et pour cela je vais uniquement me basé sur les donnés que j'ai retrouvés.

et heureusement je vient de re contrôler du fait, que il existe deux versions, l'une énumérais les unités sous divisionnaire que le régiment à uniquement eu une fois que il a été transformer en brigade, donc la version de 1929 celle ci je vient tout juste de la trouver et cette version, et inscrite dans un document du ЦК ВКП(б) (Comité centrale du partie communisme de l'urss), ainsi je préfère utiliser cette version que les autres qui sont fausses.

pour le moment ce n'est pas la peine de faire des schémas, du fait que ici j'ai des facteurs d'inconnu, tel si il y'avais un état major ou pas.

Donc le 1er Régiment individuel mécanisé a été Créer au mois de Juillet-Aout 1929 et se composait de:
-2 bataillon de char ( MS-1)
-1 Bataillon Véhicule blindé ( BA-27)
-1 Bataillon fusilier Motorisé
-1 Escadrille d'aviation ( pas de type, surement pour la reconnaissance)

60 chars type MS-1
32 tankette type T-27
17 BA-27

Au mois de Mai 1930 le 1er Régiment a été restructurer pour devenir la 1ère Brigade Mécanisé et se composait comme suit:
Commandement : K.B. Kalinovski
- 1 régiment de char (contenant à son origine 2 bataillons)
- 1 régiment d'infanterie Motorisé
- 1 Bataillon de reconnaissance
- 1 Bataillon artillerie
- unités sous divisionnaire spéciale (pas d'information)

60 Chars type MS-1
32 Tankette type T-27
17 BA-27
264 véhicules
12 Tracteurs

donc ceci était les toutes premières grandes unités (au dessus du niveau de Bataillon) qui ont été créer.
ici rien est dit sur si ils ont retirer l'escadrille aérienne.


Dernière édition par SDKFZ le Lun 22 Aoû - 12:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4780
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Structure et organisation dans l'armée rouge   Lun 22 Aoû - 10:05

Citation :
pour le moment ce n'est pas la peine de faire des schémas, du fait que ici j'ai des facteurs d'inconnu, tel si il y'avais un état major ou pas.
Il y a forcément un état-major.

En tout cas, on sent que rien n'est vraiment défini, et que le commandement soviétique tente diverses combinaisons.
On a aussi l'impression que l'idée d'une stratégie générale (les idées de Toukatchevsy sont encore trop "novatrices" pour être applicables) n'est pas claire, ou du moins en retard par rapport aux évolutions techniques des engins, comme d'ailleurs en France à la même époque.
On pourrait dire: "On a de beaux jouets, mais comment va t-on les utiliser ?" ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Structure et organisation dans l'armée rouge   Lun 22 Aoû - 10:56

vania a écrit:
Citation :
pour le moment ce n'est pas la peine de faire des schémas, du fait que ici j'ai des facteurs d'inconnu, tel si il y'avais un état major ou pas.
Il y a forcément un état-major.

En tout cas, on sent que rien n'est vraiment défini, et que le commandement soviétique tente diverses combinaisons.
On a aussi l'impression que l'idée d'une stratégie générale (les idées de Toukatchevsy sont encore trop "novatrices" pour être applicables) n'est pas claire, ou du moins en retard par rapport aux évolutions techniques des engins, comme d'ailleurs en France à la même époque.
On pourrait dire: "On a de beaux jouets, mais comment va t-on les utiliser ?" ...

pour ta réponse, que il y'a eu forcément un état major:
Ah ben je suis désolé, mais l'état major, a uniquement été intégré dans la structure de l'organisation de la Brigade, uniquement avec les nouveau changements qui sont survenu l'année d'après, donc de 1930 à 1931 il n'y avait pas d'état major, tout les ordres furent transmit par K.B. Kalinovski directement, c'est ce que je vient tout juste de lire.

et K.B. Kalinovski a été le premier commandant de Brigade, maintenant, comme ce fus à partir du 1er Régiment mécanisé, que tout est partit, je ne sais pas, si K.B. Kalinovski lui si auparavant si il était le commandant de ce régiment ou pas.
Parce que ici, il y'a le scenario que le le propre commandant du régiment a eu de l'avancement, ou alors que un tout nouveau commandant est arrivé est a intégrer sa fonction en tant que commandant de Brigade.

Oui en ce qui concerne Tukhachevsky lui était le concepteur de la théorie des actions en profondeur, dailleur en 1931, ici je te laisse lire par tois même:


Citation :
In June 1931, MN Tukhachevsky was returned again to the central office and was appointed first chief of the arms of the Red Army, and then - Deputy People's Commissar of Defence and Vice-Chairman of the Revolutionary Military Council. In this position he remained until May 1937.

et je trouve encore cecis en tant qu'information sur lui, donc c'est uniquement en 1935 que ils a inscrit ses idées d'action en profondeur sur du papier, et c'est en 1936, que ils furent publier.
et c'est en 1937 que il fus tué par le NKVD.


Citation :
and more fully developed in 1935's "Instructions on Deep Battle". The concept was finally codified into the army in 1936 in the "Provisional Field Regulations of 1936". An early example of the potential effectiveness of deep operations can be found in the Soviet victory over Japan at the Battle of Khalkhin Gol (Nomonhan), where a Soviet Corps under the command of Georgy Zhukov defeated a substantial Japanese force in August-September, 1939.

----
Tukhachevsky was arrested on May 22, 1937, and charged with organization of "military-Trotskyist conspiracy" and espionage for Nazi Germany. In the book "The Black Book of Communism: Crimes, Terror, Repression", it is said that Tukhachevsky's confession, written by him, is stained in blood. We can assume that he and many of other executed officials were tortured.After a secret trial, known as Case of Trotskyist Anti-Soviet Military Organization, Tukhachevsky and eight other higher military commanders were convicted, and executed on June 12, 1937.

He was killed by NKVD captain Vassilly Blochin. When Tukhachevsky was in his cell, Blochin shouted "Comrade Tukhachevsky is wanted at the plenary session of the political bureau!", and then shot Tukhachevsky in the cervical vertebrae (execution-style), causing immediate death. [Donald Rayfield, Stalin and his hangmen: the tyrant and those who killed for him, 2005, Random House]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4780
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Structure et organisation dans l'armée rouge   Lun 22 Aoû - 12:36

Ca rejoint en gros ce que je disais.
Une décennie en gros après la fin de la guerre civile, la technique des armements avait évolué, mais pas encore les concepts tactiques ou stratégiques.
C'est donc vers la 2ème partie des années 30 selon tes sources que ça a commencé à prendre forme, avec Toukatchevsky principalement, peu de temps avant que les purges n'écrasent tout ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Structure et organisation dans l'armée rouge   Lun 22 Aoû - 12:38

tient lis cecis:

Citation :
Le 1er août 1931, le Conseil du travail et de la défense de l'URSS a accepté le plan "de grande unités de blindés" dans lequel il a été dit: que les acquisitions dans le domaine de la structure des chars ont créé les pré conditions pour effectuer des changements radical dans la doctrine de la tactique opérationnel de l'application des chars et ont demandé que des changements décisif dans l'organisation des troupes des véhicules blindés soit effectuer, et ce en créant de plus grandes unités mécanisé, a qui leurs serais possible de résoudre indépendamment
les problèmes que l'ont peut trouvé sur les champs de bataille, que ce des combats moderne du front qui intègre les tactiques d'attaque en profondeur.
Le même décret ordonna de mettre en place une commission pour l'élaboration de l'organisation des troupes des véhicules blindés (ABTV), qui elle-même lors d'une session le 9 Mars 1933, recommanda que l'Armée Rouge disposes d'unité de corps mécanisé, et qui serait constitué de Brigade mécanisés, Brigade de chars RGK, et que les Régiments mécanisé eux allaient être intégré dans les unités de Cavalerie, et les bataillons de chars dans des unités de divisions de fusilier.

En attendant l'idée de l'application massive des chars vers la fin des années 30, qui as saisi les esprits de beaucoup de théoriciens militaires, les modifications des différentes structures des blindés, ne sont pas seulement intervenu en URSS, mais aussi dans d'autre pays. En Allemagne en 1935 furent créer ses trois premières divisions de panzer qui disposèrent chaque de 500 chars. En 1939 en Allemagne fus créer le premier corps motorisé, et qui sa structure n'était pas constantes, et par la suite ils ont créer les panzergruppe. En France au 10 Mai 1940 ils avaient créer trois divisions légères motorisé et de 4 divisions blindées, et qui contenait 200 chars chacune, la motorisé - 260 chars et véhicules blindés. Mais ici il n'était pas possible de finir entièrement la formation de ces grandes unités avant la guerre. En Angleterre commença la formation des divisions blindés pendant l'année 1940, et qui contenait 300 chars. Aux Etats-Unis identiquement la formation de la première division blindés débuta dans l'année 1940. A la fin de l'année 1941 ils disposaient déjà de 4 divisions. Au Japon en 1940 ils ont créer 2 groupes blindés. Les guerres locales de la fin des années 1930 et, particulièrement, celle de la campagne en France en 1940 ont montré quel rôle principal les unités de raccordements mécanisés et de choc ont jouer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4780
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Structure et organisation dans l'armée rouge   Lun 22 Aoû - 14:54

Ce qui ce passe en 1931 c'est l'émergence d'une doctrine, certes nouvelle (preuve que les "penseurs militaires" étaient conscients qu'une réforme profonde s'imposait) mais qui reste au stade de projet (qui sera en partie concrétisé mais sans faire preuve d'éfficacité pendant la guerre avec la Finlande), alors que ceci:
Citation :
En attendant l'idée de l'application massive des chars vers la fin des années 30
semble être une idée générale pour divers pays, mais pour la fin des années 1930, voire 1940 ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Structure et organisation dans l'armée rouge   

Revenir en haut Aller en bas
 
Structure et organisation dans l'armée rouge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Bouddhisme dans l'armée britanique
» Reconversion et années de services dans l'armée
» Et se reconvertir dans l'armée ?
» Dissolution du Commissariat de l'armée de Terre
» Les grades dans l’armée de Napoléon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Armée Rouge-
Sauter vers: