Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 la force Francaise navale 39-45 + FNFL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Dim 11 Sep - 1:03

Commandant contre torpilleur "Lynx"
Capitaine de Frégate Valois -1925
Capitaine de Frégate GOÜYON-MATIGNON DE PONTOURAUDE – 15 Juillet 1938 – 20 Mai 1940.
Capitaine de Frégate LE MINTIER DE LA MOTTE-BASSE - 20 Mai 1940 – 20 Octobre 1940.
Lieutenant de Vaisseau Dalle – 1942 (Toulon)

Historique 1939:
Octobre:

Escorte 1:

Les sous marins Français "Fresnel", "le Glorieux" et "Redoutable" qui était parti le 7 Octobre de Toulon, son arrivé à Gibraltar le 10, sous l'Escorte du Torpilleur "la Railleuse" et du Contre Torpilleur "Lynx", par la suite ils sont arrivé à Casablanca le 13. Le torpilleur "la Railleuse" lui a quitté Gibraltar le 11 pour retourner à Toulon.

1940:
Mars:

Escorte 2:

Le croiseur léger "Primauguet" après avoir effectuer ses réparations à Lorient, est parti de Brest le 3, et entrer dans la rade de Toulon le 8. Il est reparti le 11 sous l'escorte du contre torpilleur "Lynx" et arrivé à Casablanca le 13, après avoir effectuer un passage à Gibraltar, le même jour, le "Lynx", est parti de Casablanca le 20, pour arrivé le 25 à Brest. Le "Primauguet" quant à lui, à quitté Casablanca le 1er Avril, pour arrivé le 10 Avril à Fort de France.

Avril:

Escorte 3:

Le convoi OA-120G et le second Convoi OB-120G se sont assemblé pour former le convoi OG-24 formant une totalité de 54 navires. A la date du 3 Avril, le destroyer "Wakeful" a été détaché du convoi pour joindre le convoi HG-24, et le Destroyer "Montrose" lui a été détaché du convoi le 4. L'escorte Française qui as escorter le convoi entre le 3 et le 8, furent le Contre torpilleur "Lynx" et le vaisseau auxiliaire "Minerve". Le convoi a été rejoint dans le secteur de Gibraltar par le Destroyer "Velox" le 6 Avril jusqu'à la fin le 8 Avril, ou le convoi Arriva à Gibraltar.

Escorte 4:

Le convoi HG-26F qui est parti de Gibraltar formant 17 navires, le convoi à été escorter par le destroyer "Velox" entre le 10 au 13, et du Contre torpilleur Français "Lynx" en compagnie du vaisseau auxiliaire "Minerve", qui eux ont escorter le convoi entre le 10 et le 16 Avril.
Le sloop "Deptford" escorta le convoi entre le 16 et le 19 Avril, cette dernière date fait référence de l'arrivé du convoi à Liverpool.

Escorte 5:

La force Française de Raid, contenant le croiseur de Bataille "Dunkerque" et "Strasbourg", croiseur léger "Gloire" et "Georges Leygues", les contres torpilleurs "Mogador" ; "Terrible" ; "Audacieux" ; "Tigre" ; "Lynx" et "Mars" qui sont parti de Brest le 23. Au 24 Avril, les contres torpilleurs "Tigre" ; "Lynx" et du torpilleur "Mars" ont attaqué un contact de sous marin. La force à passé Gibraltar le 27 et elle arriva à Mers el Kebir plus tard dans la nuit. Les Contres torpilleurs français "Tigre" ; "Lynx" et du torpilleur "Mars" sont arrivé à Gibraltar. Les contre torpilleur "Tigre" et "Lynx" sont reparti par la suite pour Alger en arrivant le 28. L'Amiral Français Estava (commandant de l'Amirauté Sud) a transféré son quartier Général de Toulon à Bizerte le 30 Avril.

Escorte 6:

Les cuirassés "Malaya" et "Royal Sovereign", provenant de la force Halifax, qui furent parti de Gibraltar à 16h00 était escorter par les destroyer "Velox" ; "Watchman" ; "Vendetta" "Waterhen" pour renforcé la flotte méditerranéenne. Le destroyer "Vendetta" était arrivé de Malte le 25 avril, le destroyer "Waterhen" quand à lui, arriva un peu plus tard, le 28 avril avec le transporteur "Dilwara", juste avant d'appareiller, le destroyer "Vendetta" attaqua un contact de sous marin, 6,5 miles route 142° du cap de Trafalgar. Le destroyer "Velox" ses joint à la chasse, mais n'a donné aucun résultat.
Les navires Britanniques ont été rejoint le 29, par les cuirassés "Lorraine" ; "Bretagne" et "Provence" en provenance d'Alger, du croiseur léger "Duguay Trouin" des contre torpilleurs "Lion" et "Lynx" et du torpilleur "Forbin" qui eux provenait de Mers el Kebir. Au 30 Avril, les destroyers Australien, "Stuart" et "Vampire" rejoignirent l'escorte de la force, et plus tard, le croiseur léger "Orion" et les destroyer "Defender" et "Decoy" se sont joint en provenance de Malte. Cette force passa l'île de Malte le 1er Mai et elle arriva à Alexandrie le 3 Mai à 18h20.

Mai:

Le 3 Mai, les Cuirassés "Malaya" et "Royal Sovereign" ainsi que les destroyers Australiens "Stuart" et "Vampire", les cuirassés français "Lorraine" ; "Bretagne" et "Provence" ainsi que les Contre torpilleurs "Tigre" et "Lynx" et le Torpilleur "Forbin" sont arrivé à Alexandrie le 3 Mai à 18h20.
A la hauteur de Malte, les destroyer "Velox" et "Watchman" eux sont entrer à Malte, et sont retourné par la suite à Gibraltar ou ils arrivèrent le 4 Mai.
Le torpilleur français "Forbin", a été appelé en remplacement du contre torpilleur "Panthère" qui lui se trouve en réparation à Toulon.

Escorte 7:

Pendant la journée du 20 Mai, les cuirassés français "Bretagne" et "Provence" ont quitté Alexandrie pour faire mouvement jusqu'au Cap Bon, ils furent escorter par les contres torpilleurs français "Lynx" et "Tigre" et des destroyer Australiens "Stuart" ; "Vampire" ; "Voyager" et "Waterhen". A la date du 22 Mai, les torpilleurs français "Bordelais" et "Trombe" se sont joint à l'Escorte, en remplacement des destroyers Australiens, qui eux se détachèrent de l'escorte à Malte, pour refaire le plein, et revenir à Alexandrie le 25.
Les cuirassés français sont retourné à Mers el Kebir en arrivant le 27 mai.

Escorte 8:

Le 27 Mai les cuirassés français "Provence" et "Bretagne" les contres torpilleurs "Tigre" et "Lynx" et les torpilleurs "Brestois" et "Boulonnais" sont partie de Mers el Kebir pour effectuer une patrouille.

Juin 1940:

Oran Alger:

4ème Division de contre Torpilleur.
"Lynx" (Capitaine de Frégate Le Mintier de la Motte Basse)
"Tigre" (Capitaine de Vaisseau de la Forest Divonne)

Escorte 9:

Le destroyer "Wrestler" qui est parti de Gibraltar pour rejoindre le convoi Français 7-P qui lui est parti de Marseille via Sete, Port de Vendres le 19, formant une totalité de 18 Navires était escorter par les torpilleurs français "Boulonnais" et "Typhon" du vaisseau auxiliaire "Sidi Okba" et du "Cyrnos" ainsi que des contres torpilleurs "Tigre" et "Lynx" qui ont escorter le convoi.

Le destroyer devait escorter le convoi de navire dans le secteur de Gibraltar liant vers l'atlantique, le convoi 7-P et arrivé à Oran le 22.

A 8h00 le 22 juin, les cuirassés "Provences" et "Bretagne"; les croiseurs de batailles "Dunkerque" et "Strasbourg" les deux croiseurs léger "Georges Leygues" et "Montcalm" ainsi que les contre torpilleurs "Mogador" ; "l'Audacieux" ; "le Terrible" ;le "Tigre" ;le "Lynx" ; "Brestois" et "Tornade" ils se trouvèrent à Oran.

Bon ici je fais une pause, parce que je vais entrer dans la phase de la bataille de Juillet 1940 entre la flotte Anglaise et la Française, donc ici vont être énumérer un nombre assez important de Navire, ce qui risque d'augmenter considérablement l'édition du sujet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4721
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Dim 11 Sep - 9:53

Citation :
que le "Chacal", qui se trouvait en chantier de réparation, comme le "Tigre",
Drôle d'idée d'avoir appelé des navires de même classe avec des noms d'animaux de taille et de réputation si différentes.
Genre:
"Je suis le Commandant X, du contre-torpilleur "Le Tigre". Cool
"Euh, moi c'est le commandant Y du "Chacal; si si, c'est un contre-torpilleur aussi et pas un chalutier"... Embarassed Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Dim 11 Sep - 10:47

Pour la dénomination des navires, c'est simple:

Depuis la fin des temps, l'homme lorsque il voulait se montrer puissant, il as toujours utiliser des exemples de la faune.
telle en chine dans l'art martial, qui est dans un certain sens une arme de combat, suivant son utilisation, il ont utiliser, posture du "dragon" posture de "l'ours" etc... donc toujours des animaux, que l'homme craint.
un dragon, pour le combattre, ici il faut déjà avoir énormément de courage etc...

chez les indiens d'Amérique, eux c'était pareil, eux ils se sont dénommé suivant, si il souhaitait, montrer que ils avait de la sagesse, ou si ils était plus guerrier, telle en tant qu'exemple:
Géronimo, le fameux guerrier appache, lui a sa naissance il portait le nom de "Go Khla Yeh" (celui qui baille) pas vraiment un nom de guerrier, mais il fus dénommé Géronimo parce que ce prénom fus utiliser entre 1829-1909, et actuellement lorsque les paras eux vont sortir de la porte de leurs avions avant de sauté, ils cries Géronimo.. pour se donner du courage....

mais dans les nominations des navires, tu ne trouvera jamais, telle "le paresseux", ou un autre animal qui ne fait pas partie des animaux qui combatte, nom de dangereux serpent, des félins, animaux imposants, animaux de la mythologie que les pères de nos pères ont craints etc....

si ont compare avec le nom que les blindés français disposait, ont remarque que eux, ils était dénommé suivant les villes ou région française, ou de nos anciennes colonies française.
c'est même dénomination de nom de ville région, qui fus utiliser uniquement pour les navires de guerres, telle les cuirassés et les croiseurs lourds, tandis que les petit navires, eux était dénommé suivant les noms des animaux, ou alors le noms de célèbre guerrier, homme politique etc...
pour les porte avions, eux ils reçoivent, les noms des présidents, ou des maréchaux ou des amiraux.
pour les chars, les français ont belle et bien dénommé notre char "leclerc" non!
ben c'est par rapport à notre maréchal.

pendant la seconde guerre mondiale, les chars "B", du fait que ils était imposants, ils furent dénommé suivant les départements de france.
"Poitou", "Charente" etc....
d'autre eurent des dénomination, de noms de zone viticole.

Chez les russes, chez eux, pendant la grande guerre patriotique, eux avait utiliser des slogan sur leurs blindés, suivant en mémoire des noms des villes, ou ils eurent beaucoup de pertes, ou suivant qu'ils ont combattu férocement, etc....
ou encore "pour Staline" ou encore d'autre nom de politiciens.

donc la dénomination, ou nom de baptême d'un navire sera toujours utiliser pour le craindre à le combattre.

et pour les différenciers, rien de telle, que :
Croiseur de bataille = nom de ville
Strasbourg- Dunkerque
et cuirassé = nom de Région
Provence-Bretagne-Lorraine

Le nom de Suffren = vice amiral en 1788
Pierre André de Suffren
Pour le nom de colbert
Secrétaire d'État de la Marine de 1669 à 1683.
pour le dupleix =
gouverneur général des Établissements français de l' Inde
pour le nom du croiseur léger
Lamotte piquet=
Toussaint-Guillaume Picquet de la Motte (marin francais en 1700)

donc tu vois, ont trouve toujours un rapport avec la marine

chez les allemands, eux pour les navires de bataille (Bismarck et Tirpiz)
Tirpiz était un amiral et Bismarck par rapport à l'homme d'état.
donc nom d'un amiral et un nom d'un politicien (royaliste)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Lun 12 Sep - 2:21

Bon, comme j'ai les rapports, alors ici je vais juste un petit chouillas enfreindre ma règle d'or, qui consiste a uniquement écrire sur le navire, mais ici, comme il s'agit de notre flotte, ainsi vous aurez connaissance d’où sont venu tout ses navires, en particulier, les petits, qui dans les livres ne sont jamais mentionné, ou du moins, a été mentionné la classe du navire, mais sans plus, tandis que ici, moi en l'honneur de tout ses marins téméraire, qui furent oublier, au moins ici, les noms de leurs vaisseau ne serons pas, par mégarde être dispatché dans d'autre direction, ou ils ne furent plus présent à cette date.

Donc toute l'opération commence le Mardi 2 Juillet 1940:

La force Anglaise H se constituant:
Cuirassé "Valiant" et "Resolution"
Croiseur de bataille "Hood",
Porte avion "Ark Royal"
Croiseurs léger ; "Arethusa"; "Entreprise"
Destroyer ; "Escort" ; "Active" ; "Faulknor" ; "Forensight" ; "Foxhound" ; "Fearless" ; "Forester" ; "Keppel" ; "Wrestler" ; "Vidette" ; "Vortigern" ont appareiller de Gibraltar, pour mener l'opération (Catapult), la neutralisation de la flotte française se trouvant à Mers el Kébir.

Les destroyers "Keppel" et "Wrestler", ont accueillit une unité spéciale de démolition, pour saborder les navires Français se trouvant à Mers el Kébir.

En pleine mer, le destroyer "Vortigern" a été attaqué par un sous marin italien "Marconi" (position 36,20° N et 03,46° O) ne causant aucun dommage. Les destroyer "Vortigern" et "Vidette" ont été détaché pour chassé le sous marin.

Mercredi 3 Juillet 1940.
L'opération (Catapult) consistait: Les navires de guerres Français, qui ne souhaitèrent pas se rallié ou permettre au Britanique d'avoir le contrôle, devait être détruit.

Les Navires français qui se trouvait en Angleterre à cette époque:
Plymouth:
Amiral (L.M.G Cayol) tout les navires se trouvant sous son commandement, se trouvait en réparation.
Cuirassé "Paris"
Contre torpilleur "Le Trionphant" ; "Bouclier"
Torpilleur "Mistral" ; "Ouragan"
Aviso "Commandant Duboc" ; "Coucy" ; "Belfort"
Sous marin "Surcouf" ; "Junon" et "Minerve"
Chasseur de sous marin "Ch-8, 11, 12 et 15"

Portsmouth:
Amiral (R.M.A Gaudin de Vilaine) tout les navires se trouvant sous son commandement, se trouvait en réparation.
Cuirassé "Courbet"
Contre torpilleur "Léopard"
Aviso Dragueur de Mine "Chevreuil", "Amien", "Arras", "Diligente", "Epinal", "Quentin" "Roosvelt", "Savorgnant de Brazza" et "La Capricieuse"
Corvette "La Malouine"
Torpilleur "Branlebas" ; "Cordelière" ; "L'incomprise" ; "Flore" et "Melpomene"
Mouilleur de Mine "Polux"
Vaisseau Auxiliaire "Reina des Flots"
Sous marin "Orion" et "Ondine"
Chasseur de sous marin "Ch-5, 6, 7 10, 13, 14, 41, 42, 43, C-98 et C-106"

Southampton:
Vaisseau Auxiliaire Mouilleur de Mine "Ingénieur Cachin"
Vaisseau Auxiliaire "Patrie" ; "La Nantaise" et "L'oranaise"

Falmouth:
Vaisseau Cible "L'impassible"
Escorteur "Commandant Domine" ; "La Moqueuse" ; "Suippe" et "Conquérente"
Navire Hydrographique "Président Theodore Tissier"
Vedette Torpilleur "VTB-11"

Swansea:
Sous Marin "Créole" (à été lancé le 8 juin 1940 au chantier du havre, et a été remorqué jusqu'à la Pallice. Il est parti sous escorte le 18 juin pour Swansea).

Dundee:
Sous marin "Rubis"

Hythe:
Vedette Torpilleur "VTB-8 ; 12 ; 23 ; 24 ; 25; 26 ; 27"

Barry:
Vaisseau Auxiliaire "Armenier"

Greenock:
Vaisseau Auxiliaire "Léoville"

Sheerness :
Vaisseau Auxiliaire "Vaillant" et "Viking"

L'unique résistance a été effectuer dans le port de Plymouth.
Le torpilleur "Mistral" a été particulièrement sabordé par son équipage, en ouvrant les vannes d'eau de mer.

Le sous marin "Surcouf", qui se trouvait être amarré le long avec le sous marin Anglais "Thames", a débuté une scène de résistance armée. L'officier commandant du "Thames" le commandant D.V. Sprague, le lieutenant P.M.K Griffiths du sous marin "Rorqual" et un ingénieur du Cuirassé "Revenge" ainsi que un garde Français ont été tué, lorsque ils ont souhaité prendre possession du bâtiment français.

Donc ceci était une fois la partie qui s'est déroulé sur le sol Britanique.



Dernière édition par SDKFZ le Mer 14 Sep - 22:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Lun 12 Sep - 11:42

Bon à présent je liste port par port, ce qui facilitera les identifications.
Les navires Français se trouvant ce jour là à Mers el Kébir:

Croiseur de bataille "Dunkerque" (Navire amiral ; pavillon de l'Amiral Gensoul, sous le commandement du capitaine de vaisseau H.J.M. Seguin) et du "Strasbourg" (sous le commandement du capitaine de vaisseau D.A.J. Collinet) faisant partie de la 1ère Division des navires de ligne.

Cuirassé "Provence" (Navire amiral ; pavillon du contre amiral Bouxin, sous le commandement du Capitaine de Vaisseau G.T.E. Barois) et du "Bretagne" (sous le commandement du Capitaine de vaisseau L.R.E. le Pivain) faisant partie de la 2ème Division des navires de ligne.

Contre Torpilleur "Volta" et "Mogador" (faisant partie de la 6ème Division de Contre Torpilleur, Le "Volta" était le navire amiral et battait le pavillon du contre amiral E.M. Lacroix commandant de la 2ème escadre légère). "Le Terrible" (faisant partie de la 10ème Division de contre torpilleur). "Lynx" ; "Kersaint" (faisant partie de la 4ème Division de Contre Torpilleur, le "Kersaint" se trouvait en réparation à cette date) et du "Tigre".

Porte Hydravion "Commandant Teste"
Escorteur "Rigault de Genouilly"
Chalutier "Esterel" et Terre Neuve"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Lun 12 Sep - 11:53

Les navires Français se trouvant ce jour là à Oran:

Torpilleur "Tramontane" ; "Trombe" ; "Typhon" ; "Tornade" ; "Boulonnais" ; "Brestois" ; "Bordelais" ; "Casque" et "le Corsaire".
Vedette Torpille "La Poursuivante".
Sous marin "Eurydice" ; "Ariane" ; "Danae" ; "Diane" ; "Pysche" et "Oréade".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Lun 12 Sep - 12:04

Les navires Français se trouvant ce jour là à Alger:

Croiseur léger "La Galissonière" ; "Marseillaise" et "Jean de Vienne" (faisant partie de la 3ème Division de Croiseur).

"Georges Leygues" ; "Gloire" et "Montcalm" ( faisant partie de la 4ème Division de Croiseur).

Contre Torpilleur "Indomptable" ; "Malin" (faisant partie de la 8ème Division de Contre Torpilleur)

"Fantasque" et Audacieux" (Faisant partie de la 10ème Division de Contre Torpilleur.



Dernière édition par SDKFZ le Lun 12 Sep - 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Lun 12 Sep - 12:20

Et pour finir la liste, du moins, pour les navires, ou les Britanniques disposait d'une flotte pour les combattre, dans le cas, ou il ne souhaitèrent pas vouloir se rallier aux Anglais.
Les navires Français se trouvant ce jour là à Dakar:

Cuirassé "Richelieu"
Contre Torpilleur "Milan" ; "Epervier" et "Fleuret"
Croiseur Auxiliaire "El D'Jezair" ; "Ville d'Oran" ; "Ville d'Alger" ; "El Mansour" ; "El Kantara" ; "Victor Schoelscher" et "Charles Plumier"
Navire d'Escorte "Bougainville"
Sous marin "Héro" et "Glorieux"
Vaisseau d'Escorte "Air France I" et "Air France II"
Plus 7 autre navires auxiliaires, incluant le navire aviso "Calais".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Lun 12 Sep - 14:40

Au jour du 3 juillet 1940, le Destroyer "Foxhound" appartenant à la Force H, qui a levée l'ancre de Gibraltar le 2, c'est ancré à 1 mile de la rade de Mers el Kébir, et a commencer les négociations de démilitarisation des navires Français, avec l'Amiral Gensoul qui se trouvait sur le croiseur de bataille "Dunkerque".

Après que les négociations eurent échoué, l'engagement principale débuta à l'encontre de tout les navires français, qui essayèrent de prendre le large.

Le premier navire qui tenta de prendre le large, fus le Contre Torpilleur "Mogador". Le "Mogador" fus touché par un obus de 15 pouces qui avait fait exploser le stock de ses grenades sous marine, ou il a fait sauté jusqu'à 100 pieds la poupe du navire en tuant 3 sous officiers et 35 membres de son équipage, il s'échoua mais plus tard il fus remorqué.

Le Cuirassé "Bretagne" a été coulé, contenant 36 officiers, 115 de sous officiers et 825 membres de son équipage. Ce fus arrivé, lorsque le "Bretagne" tenta à son tour de quitté le port.

Le Croiseur de Bataille "Dunkerque" a été touché quatre fois, incluant un coups dans son générateur d'électricité, causant la perte de 5 officiers et de 42 membre d'équipage.

Le Cuirassé "Provence" a été touché, et avait deux tourelle hors d'état de combattre, ici fus tuer 1 officier et 2 membres de son équipage.

Deux Avions Swordfish du Porte Avion "Ark Royal" ont été endommagé suite à leurs attaque sur le Croiseur de bataille "Strasbourg". Les deux avions ont améris sur l'eau, et son équipage fus secouru par le Destroyer "Wrestler", Le porte avion, lors de l'opération, était sous la protection des destroyer "Fearless" ; "Foresight" et "Escort".

A la sortie du Port, les Contre Torpilleurs "Le Terrible" et "Volta" ont attaqué les destroyers "Foxhound" et "Forester", ne causant pas plus de dégât que des avaries mineur sur les deux cotés.

L'escorteur "Rigault de Genouilly" a été endommagé par les canons du croiseurs léger "Entreprise".

Pendant la bataille, les Sous marins Français qui se trouvèrent à Oran, ont changer leur positionnement de mouillage, laissant pensé au Anglais, que ils allait préparer une sortie.

Le sous officier T.F. Riddler et son artilleur navale, 1/c H.T. Chatterley provenant du 803ème Escadron, ont été perdu, lorsque leurs Skua a été abattu par un chasseur Français.

Un autre Skua provenant du 803ème Escadron a été perdu, après que son équipage avait améris près de "l'Ark Royal". Le sous officier H.A. Glover et son second, J.A. Burkley, ont été repêcher par le destroyer "Foresight".

Après le bombardement, la Force H sont parti laissant le destroyer "Wrestler" pour la surveillance du port. Mais le croiseur de bataille "Strasbourg" et les torpilleurs et contre torpilleur ont quitté le port, forçant le destroyer "Wrestler" à les pourchassés.

Deux Swordfish du 818ème Escadron, ont été sévèrement touché et ont été forcé d'amérir après avoir attaqué la force entourant le "Strasbourg". Un des Swordfish a été perdu dans le sillage du "Strasbourg". Son équipage était sain et sauf, et repêcher par le destroyer "Wrestler" qui pris à son bord les deux membres de son équipage du 818ème Escadron.

Après la bataille de Mers el Kébir, l'Amiral Gensoul (commandant de la flotte Atlantique "Force Raide") a été remplacé par l'Amiral Estava (Commandant de la force française navale en Afrique du Nord).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Lun 12 Sep - 14:55

Maintenant je vous donne la préparation pour la Zone de Dakar au même jour du 3 juillet.

Le porte avion "Hermes" a appareiller de Freetown pour rejoindre le Croiseur Lourd "Dorsetshire" qui lui appareillera au matin du 5 juillet pour se diriger vers Dakar.

Le Croiseur Lourd "Australia" qui venait tout juste d'entrer dans le port en escortant le convoi BC-F provenant de Cap Town, a appareiller de Freetown à 01h00 du matin le 4 juillet. Pour identiquement se joindre au Croiseur Lourd "Dorsetshire".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Lun 12 Sep - 17:35

à présent le secteur de Casablanca

Pendant la patrouille du destroyer "Velox" au abord de la côte de Casablanca. L'artillerie côtière française l'a pris pour cible.
Le destroyer n'a subi aucun dommage.

Le yacht Armé "Sayonara", qui avait appareiller de Gibraltar le 2 pour relevé le destroyer "Velox", a été rappeler ou le destroyer "Wishart" a été envoyer pour relevé le destroyer "Velox".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Lun 12 Sep - 18:22

Mercredi le 4 Juillet.

Le croiseur de Bataille "Strasbourg" accompagné des contre torpilleurs "Volta" ; "Kersaint" "Tigre" et "Terrible" des torpilleurs "Bordelais" ; "La Poursuivante" qui ont réussis à s'échappé du port de Mers el Kébir et qui était entrain de faire route vers Toulon. En mer ils furent rejoint par six croiseur léger provenant de la 3ème et de la 4ème Divisions des croiseurs, ainsi aussi par les torpilleurs "L'indomptable" ; "Le Mali" ; "Le Fantasque" et "l'Audacieux", qui eux était parti d'Alger le 3.

Les Avions du Porte avion Anglais "Ark Royal" ont attaquer cette force 3 fois, sans succès.

Les contres torpilleurs "Volta" et "Terrible" ont tirer des torpilles longue portée sur le croiseur de bataille "Hood", qui lui as eu le temps pour échapper a ces tirs.

Les croiseurs lourds "Algérie" ; "Foch" et "Colbert" accompagné des contre torpilleurs "Vauban" ; "Lion" et "Aigle" de la 1ère Division de Contre Torpilleur, ainsi que le "Guépard" ; "Valmy" et "Verdun" issus de la 3ème Division de Contre torpilleur, identiquement les "Tartu" ; "Le Chevalier" et "Cassard" de la 5ème Division de Contre Torpilleur, et "Vautour" ; "Gerfaut" et "Albatros" eux provenant de la 7ème Division de Contre Torpilleur. Etait parti de Toulon, sous le commandement du Contre Amiral Derrien, et on rejoint les navires à l'est de Minorque (Iles Baléares).

Les navires français sont entrer dans la rade de Toulon sains et sauf, à 20h10 le 4 Juillet, et la force de Derrien entra dans la rade à 04h45 le 5 juillet.

La Force H Britanique, elle identiquement arriva à Gibraltar dans la même journée.

Dans la journée du 3, le torpilleur "Trombe" quitta Oran pour entrer a Alger le 4, et au 6 le torpilleur repartit pour arrivé le 7 à Toulon.

Identiquement les torpilleurs "Brestoise" et "Boulonais" partir le même jours d'Oran, et arrivèrent aussi pendant les mêmes journée dans Alger et dans Toulon.

Pour les torpilleurs "Tramontane" ; "Tornade" et "Typhon", eux était aussi identiquement parti de Oran le 3 pour arrivé le 4 a Alger, mais eux, ils repartirent d'Alger uniquement le 11, pour Bizerte ou ils arrivèrent le 12.
Les Escorteurs "Chamois" ; L'impétueuse" et "la Batailleuse" était aussi parti le 3, mais eux mirent de suite le cap sur Bizerte, ou ils arrivèrent le 5.

Le porte hydravion "Commandant Teste", quand à lui était parti de Mers el Kébir le 4, pour arrivé dans la même journée a Arzew. Et le 6 il repris route pour arrivé le 8 à Bizerte.

Les torpilleurs "Casques" et "Corsaire" ont pris le large le 7 et entrèrent à Toulon le 8.

L'Escorteur "L'Annamite" parti d'Alger le 8 pour arrivé à Toulon le 10.

L'Escorteur "La Grandière" parti d'Oran le 7 pour arrivé a Alger le 8.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Lun 12 Sep - 18:44

du coté des Anglais à présent:

Les sous marins "Proteus" et "Pandora", qui eux ont été détaché de la flotte de la méditerranée au commandement de l'atlantique Nord, après leurs départ de Malte le 28 juin, se trouvant en patrouille entre Mers el Kébir et Alger. Le Sous marin "Proteus" près de Mers el Kébir aperçus le Porte hydravion "Commandant Teste" qui fis mouvement vers Toulon, mais il n'a pas pus se positionner pour une attaque.
Le sous marin à été pris en chasse par les Contre torpilleur français "Tigre" et "Lynx".

Le Sous marin "Pandora" se trouvant dans le secteur d'Alger, coula l'escorteur "Rigault de Genouilly", qui lui était entrain de faire route entre Alger et Bizerte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Mar 13 Sep - 13:30

bon continuons pour la journée du 4, et cette fois ci, comme pour la région de Dakar, ce n'était que un Ordre, ici je vais rajouté une autre journée pour un nouvelle secteur, pour au moins avoir assez d'écrit.

Zone de Dakar le 4 juillet:

L'ordre vient de Tombé pour les forces navale française se trouvant à Dakar.
Pour les sous marins "Glorieux" et "Héros" ainsi que les croiseurs auxiliaire "El d'Jezair" ; "El Kantara", "El Mansour" et "Ville d'ORAN" comme pour les torpilleur "Milan" et "Epervier", en tant que représailles pour les actions qui se sont produit à Mers El Kébir, ordre vous est donné d'attaquer tout les navires battant pavillons Britanique.

Zone de Dakar le 5 juillet 1940:

Le croiseur lourd "Australia" vient tout juste de rejoindre le porte avion "Hermes" et le croiseur lourd "Dorsetshire", font mouvement vers Dakar.

Au 5 juillet, les cargos battant pavillons Anglais, "Argyll" (2953 tonnes) ; "Gambian" (5452 tonnes) ; "Takoradian" (5452 tonnes) ainsi que les cargos Danois battant pavillon Anglais "Harald" (1970 tonnes) "Tacoma" (5905 tonnes) et "l'Ulrik Holm" (1502 tonnes), ont été saisis par les forces française de Dakar.
Après leurs saisis, les cargos ont été rebaptisé pour le service français:
Le "Argyll" fus rebaptisé "St. Henri".
Le "Gambian" fus rebaptisé "St. Gabriel"
Le Takoradian fus rebaptisé "St. Paul"
Le "Harald" fus rebaptisé "St. claude"
Le "Ulrik Holm" fus rebaptisé "Ste. Isabelle".
Tandis que le Tacoma lui fus le seul a garder son ancien nom de baptême.

A Alger, ce fus le Cargos Anglais "Temple Pier" (4312 tonnes) qui fus saisis par les forces française.
Le "Temple Pier" fus rebaptisé "St.Fernand" pour le service Français.

Tandis que les Britanniques, eux avait pendant la journée du 5 juillet, le croiseur "Kent" avait à 06h12 du matin, arraisonné le cargo "Caraibe" (4048 tonnes), qui était parti de Kilinini le 4 juillet. (pos. 06,57° S. 42,19° E.)
Le cargo fus escorter par le croiseur Kent, jusqu'à Mombasa ou ils entrèrent le 6 juillet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Mar 13 Sep - 14:17

Samedi le 6 Juillet:

L'amiral Français Estava de Bizerte, informe que le croiseur de bataille "Dunkerque", n'a pas subis de sérieux dommage le 3 à Mers el Kébir, et qu'il était entrain d'être réparer.

Après que la force H eu intercepté le message, qui fus destinée a la force du cuirassé "Richelieu" se trouvant à Dakar, il fus donné ordre de lancé un second raid contre le croiseur de bataille "Dunkerque".

La force H britanique, leva l'ancre de Gibraltar à 20h00 le 5 juillet, contenant le croiseur de bataille "Hood", le cuirassé "Valiant" le porte avion "Ark Royal" les croiseur léger "Arethusa" et "Enterprise" des destroyers "Fearless" ; "Foxhound" ; "Forester" ; "Escort" ; "Wishart" ; "Vortigern" ; "Vidette" ; "Active" et le "Velox" pour mener l'opération (Lever), la neutralisation du croiseur de bataille "Dunkerque".

Les avions de "l'Ark Royal" en arrivant sur Mers el Kébir, ont coulé le mouilleur de mine Auxiliaire "Esterel V", un sous officier et 5 membre d'équipages qui furent à bord, perdirent leurs vies.

Le navire de patrouille auxiliaire "Terre neuve", qui était amarré le long du "Dunkerque", a été coulé après que ses charges de grenade sous marine, ont sauté, l'explosion créa un trou béant sur le coté du "Dunkerque", ou quatre officier et 150 membre d'équipage du "Dunkerque" furent tué ou blessé. Tandis que un officier et 6 membres d'équipage du patrouilleur furent tué.

Un skua de la 803ème escadrille, a été endommagé par les canons d'un chasseur français qui avait pris l'air à parti d'Oran. Le sous officier G.W. Peacock et son chef, B.P. Dearnley ont été secouru.

La perte totale pour le raid du 3 et le raid du 6 dans la rade de Mers el Kébir, fus de 1297 tué et 351 blessé.

Le croiseur de Bataille "Dunkerque" quant à lui, il pouvait être suffisamment réparer, pour que au mois de Février 1942, il pris les voiles pour aller à Toulon. Au jours du 19 Février 1942, le "Dunkerque" escorter des contre torpilleurs et torpilleurs "Fougueux" ; "Frondeur" ; "Kersaint" ; "Tartu" et "Vauquelin" se déplaça jusqu'à Toulon.

Et ici encore les détaille de la zone de Dakar pour la journée du 7 juillet 1940.

Les Britanniques ont lancé l'opération (catapult), sur le cuirassé "Richelieu" qui se trouvait ancré à Dakar.

Le porte avion "Hermes", les croiseurs lourds "Dorsetshire" et "Australia" ainsi que l'escorteur "Milford" sont arrivé au abord de Dakar.

L'escorteur "Milford" délivra l'ultimatum au commandant Français sur le "Richelieu".
L'ultimatum fus rejeté et a 02h10 le 8 juillet, une attaque fus lançé par le porte avion "Hermes", à partir d'une chaloupe à moteur, des charges de profondeur furent lancé à la poupe du "Richelieu", mais l'attaque échoua du fait du faible niveau de profondeur de l'eau.

Trois heures plus tard, six avions bombardier torpilleurs de la 814ème escadrille du "Hermes" ont attaqué le "Richelieu", le cuirassé a été touché à son arbre d'hélice, qui fus endommagé, ainsi aussi trois compartiments ont été innondé.

A 18h20 le 9 juillet, le croiseur lourd "Australia" a quitté l'opération (Catapult) de Dakar, et le 11 il rejoignais son ancien convoi qu'il avait escorter depuis Cap Town. Le convoi et le croiseur arrivèrent le 16 à Clyde et le 20 à Scapa Flow.

Et après cette période, plus de nouvelle de la flotte française, pas avant mois de Septembre 1940, ou fus confié a la flotte FNFL de (de gaulle) les navires.

mis à part les navires cargos qui furent coulé ou arraisonné par les différentes forces

Et en ce qui concerne la flotte de vichy, entre le mois de septembre et novembre 1940, les navires de la flotte de toulon furent désarmé.

mais ceux d'afrique du nord, et de Dakar, ou dans le pacifique, ici il reste quelques petite interventions. ou les navires furent énumérer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Mar 13 Sep - 17:14

pour ce soir, je vais encore préparer l'historique du Tigre, pour les dates, ou il n'était pas incorporé dans les escortes que soit il a effectuer avec ses autres copain de contre torpilleurs, et qui ont déjà été énumérer, donc concerne principalement, la période entre septembre 39 et mars 1940. Ou le tigre effectuais des escorte avec d'autres navires.Et ce jusqu'à ce qu'il soit lié au "Lynx" en 1940
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4721
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Mer 14 Sep - 9:55

On comprend que suite à ce gâchis le ressentiment envers l'Anglois s'accentua, incitant un peu plus l'opinion à se rapprocher du "Maréchal" à Vichy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Mer 14 Sep - 22:34

Avant que je termine avec l'historique du "Tigre", ici je vais encore clarifier quelques petite choses, pour que les personnes qui lisent le sujet et qui ne sont pas marins, ou n'ayant pas la notion des termes utiliser dans la marine.

Différence entre la dénomination des navires Cuirassé et Croiseur de Bataille.
Ici un croiseur de Bataille = Cuirassé en terme d'armement, mais ici la différence réside sur l'année de sa construction.
Telle le tout dernier "le Richelieu" qui a pris la mer en 1940 = Croiseur de Bataille, identiquement comme ce fus le cas pour "le Dunkerque" son homologue "le Strasbourg".
Tandis que nos vieux cuirassé, telle de la classe "le Courbet" + "le Paris" eux leurs dénomination reste Cuirassé, du fait qu'ils sont sortie des chantiers en 1910.
Et identiquement aussi pour les 3 autres, "la Bretagne" +"la Lorraine" + "la Provence" qui eux furent sortie de leurs chantiers en 1913.
Et ici encore, comme les derniers modèles qui furent sortie des chantiers, eurent le meilleur armement, cela s'intègre aussi pour que le cuirassé soit dénommé Croiseur de bataille.
Ce qui fait que ont disposait d'un total de 5 vieux cuirassés + 3 Croiseurs de Bataille. pour 1940 ,(pour 1939, comme le Richelieu se trouvait encore en chantier, ici il ne pouvait pas être comptabilisé avec. Donc – 1 pour 1939).

Navire Amiral:
"Navire amiral" est le terme militaire désignant le navire de l'officier de marine au grade le plus élevé de la flotte. Amiral étant le grade le plus élevé. La coutume veut que ce navire batte un pavillon distinctif le rendant aisément reconnaissable de sa flotte.

Ce terme est une désignation provisoire non attachée à un seul et même bateau, cependant, il désigne généralement le bateau le plus imposant ou le plus rapide car c'est souvent celui choisi par l'amiral. Le terme correspondant dans les marines britannique et américaine est flagship qui signifie navire du pavillon car jadis chaque amiral possédait son propre pavillon personnel qu'il faisait hisser sur le navire-amiral.

Conducteur de Flottille:
Durant la période où les destroyers remplissaient leur rôle traditionnel d'attaque et de protection dans les actions utilisant la torpille, ils furent employés de façon groupée et coordonnée. La formation de base employant des destroyers à l'époque était la flottille, la taille de celle-ci variait selon les nations et comprenait en général, de quatre à une dizaine de destroyers. Le bâtiment commandant l'unité était nommé lui "conducteur de flottille", selon les pays ; là encore, c'était soit un croiseur léger, soit un destroyer lui-même, mais souvent de plus grande taille avec des aménagements supplémentaires pour remplir des fonctions de commandement, en embarquant un officier général (amiral) et son état major. La flottille était par ailleurs appuyée par des ravitailleurs qui lui permettaient d'agir loin d'une base terrestre. La petite taille du destroyer, en effet, rendait impossible, tout du moins dans les premiers temps, le rechargement des tubes lance-torpille embarqués, nécessitant l'intervention d'un navire plus lourd équipé de matériel de levage adapté. De plus, ces navires rapides consommaient rapidement leurs réserves de combustible. Des destroyers isolés n'auraient eu qu'une endurance limitée mais, supportés par des ravitailleurs, ils se retrouvaient en mesure de suivre la flotte partout où elle allait. La seule limite tactique des destroyers devenait alors leur endurance par gros temps auquel ils étaient plus sensibles qu'un navire de grande taille.

Mais ici en France, ont ne disposait pas vraiment d'unité dénommé "Flottille" (1 seule unité de Torpilleur, et de 3 unités chez les sous marins), mais uniquement d'unité que l'ont avait dénommé "Division" qui elle était intégré dans les unités d'Escadre. Chez les Allemands, eux identiquement comme pour la création de grandes unités des Blindés (panzer korps et panzer gruppe), a partir des unités "Division" ils ont formé des unités "Flottilles" qui quelques une était 2 à 3 fois plus importante que chez nous en France. d'autre unité de Flottille chez les Allemands, elle ne se composait pas plus que chez nous qui furent utiliser dans les "Divisions" entre 3-4 navires.
donc de 3 à 12 navires ou sous marins = Flottilles.
Telle les "Zerstörer" flottille, et les "Zerstörer" c'est la dénomination Allemande pour les Torpilleurs et les contre torpilleurs chez nous
Mais chez eux, ont ne retrouve non plus la dénomination d'Escadre.

Donc, chez nous, la désignation de "conducteur de Flottille", n'as pas vraiment été utiliser mis à part pour les 4 unités navale que ont disposait en ce temps là, peut être la France souhaitait telle suivre identiquement comme elle l'avait faite pour la création de grandes unités de blindés, qui elle furent créer beaucoup trop tardivement, et ici cette dénomination de "conducteur de flottille" ont les retrouves principalement dans les textes, provenant des anglo saxon, ou de chez les allemands.
Mais comme le rang ou le grade prime dans l'armée, ici lorsque j'utiliserais ce terme, du fait que le les textes que je dispose, proviennent d'autre pays, ainsi ici, vous pourrez vous apercevoir, que les navires, qui ont eut la dénomination de "conducteur de flottille" eux était sous le commandement soit d'un capitaine de Vaisseau, soit celui d'un capitaine de Frégate, qui remplissait la fonction d'un capitaine de Vaisseau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Sam 17 Sep - 12:31

Citation :
En 1939, la Marine nationale française est la quatrième puissance maritime mondiale et la France possède l'une des plus belles marines de son histoire. La flotte en service rassemble 176 bâtiments de combat pour un tonnage global de 554 442 tonnes, avec 2 croiseurs de bataille, 5 cuirassés (un sixième en achèvement et un septième en construction), 1 porte-avions, 1 transport d'hydravions, 19 croiseurs, 32 contre-torpilleurs, 38 torpilleurs et 78 sous-marins.Il faut ajouter les 117 petits bâtiments de combats (avisos coloniaux et avisos dragueurs de mines, chasseurs de sous-marins, canonnières fluviales...) et auxiliaires (pétroliers et ravitailleurs, mouilleurs de mines et de filets, dépanneurs d'aviation...) représentant environ 240 000 tonnes. Avec la mobilisation, la marine dispose de 160 000 hommes. La majeure partie de la flotte a été mis en service à partir de 1926, les plus anciens ne sont donc en service que depuis 13 ans à l'exception des 5 cuirassés (dont 3 modernisés en 1935-1936), d'avisos et de quelques bâtiments auxiliaires survivants de la Première Guerre mondiale.

donc, ceci est l'effectif complet, que composait notre flotte en 1939. ici bien sur je n'ai pas mis en rouge, les 2 croiseurs de batailles et les 5 vieux cuirassés que j'avais déjà listé auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Mar 20 Sep - 13:38

OdB de la marine nationale Septembre 1939:

Amiral de la Flotte: Jean L.X. François Darlan
Ayant 17 bases naval sous ses ordres:

Escadre: Base Navale de Brest

1ère Escadre naval "Force de Raid" (Vice Amiral Marcel B. Gensoul)

1ère Division de Ligne: contenant les navires suivant:
Croiseur de Bataille "Dunkerque" (Navire amiral, pavillon de l'amiral Gensoul sous le commandement du capitaine de Vaisseau Jean Louis Négadelle et à partir du 16 Octobre 1939, ce fus le capitaine de Vaisseau Henri Joseph Marie Agricol Seguin).
Et du "Strasbourg" (de Décembre 1938 ce fus le Capitaine de Vaisseau Jacques Félix Emmanuel Bouxin et à partir du 22 décembre 1939 ce fus le Capitaine de Vaisseau Louis Edmond Collinet).

Porte avion "Béarn" (sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Maurice Marie Auguste Lafargue et à partir du 7 octobre 1939 sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Yves Émile Aubert).

4ème Division de Croiseur: (Contre Amiral Célestin Jean Léon Bourragué)
Contenant les navires suivants:
Croiseur léger "Georges Leygue" (Navire amiral, sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Raoul Louis Pérot puis sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Bernaud à partir du 10 novembre 1939).
"Gloire" (sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Félix Hubert Raymond de Belot)
"Montcalm" (sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Pierre-Jean Ronarc'h puis sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Jean Louis De Corbière à partir du 5 janvier 1940).

2ème Escadre Légère: (Contre Amiral Émile Marie Lacroix) comprenant

6ème Division de Contre Torpilleur:
"Mogador" (Navire Amiral, sous le commandement du Capitaine de Frégate Paul Maerten).
"Volta" (sous le commandement du Capitaine de Frégate Charles Victor Emile Jacquinet).

8ème Division de Contre Torpilleur:
"Le Malin" sous le commandement du Capitaine de Frégate Gaston Élie Graziani puis du Capitaine de Frégate Edouard Jean Henri Léon Deprez à partir du 5 novembre 1939).
"Le Triomphant" (sous le commandement du Capitaine de frégate Marie Matthieu Pierre Louis Pothau).
"L'indomptable" (navire conducteur de flottille, sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Pierre Théodore Joseph Barnaud, puis sous celui du Capitaine de Vaisseau Émile Georges Marie Barthes à partir du 9 novembre 1939).

10ème Division de Contre Torpilleur:
"L'audacieux" (Capitaine de Frégate Pierre Théodore Joseph Barnaud puis sous le commandement du Capitaine de Frégate Ernest Derrien à partir du 5 décembre 1939.)
"Le Fantasque" (Conducteur de Flottille, Capitaine de Vaisseau Paul Auguste Bernard Still).
"Le Terrible" (Capitaine de Frégate A.E.R. Bonneau).

et une petite rectification s'impose, en effet, pendant mes recherches sur les informations, je suis tombé sur l'information, qui énumérait que pendant l'année 1939, la dernière unité dénommé Flottille (1ère Flottille de torpilleur) elle a été dissoute, dont les 7 contres torpilleurs qui en firent partie, furent redistribuer dans des formations de divisions) pour la flotille de sous marin, ici il faut encore attendre, je n'ai pas encore fait la recherche sur ce sujet, si oui ou non elle aussi a été dissoute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Mer 21 Sep - 1:48

Escadre: Base Navale d'Oran (le 2 septembre arrivé de l'Escadre, provenant de Toulon).

2ème Escadre Navale (Vice Amiral Emmanuel Lucien Henri Ollive, le 22 décembre est remplacer, pour prendre ses nouvelles fonctions à Casablanca, ou son successeur est le Contre Amiral Jacques Félix Emmanuel Bouxin (qui ce dernier vient tout juste d'être promu). Contenant:

Cuirassé "Provence" (Navire Amiral sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Gabriel Théodore Eugène Barois).

2ème Division de Ligne (Contre Amiral Jean Pierre Émile Marie Vallée). Contenant les navires suivants:
Cuirassé "la Bretagne" (Capitaine de Vaisseau Henri Joseph Marie Agricol Seguin jusqu'au 16 Octobre ou il fus remplacé par le Capitaine de Vaisseau Louis René Edmond le Pivain).
Cuirassé "la Lorraine" (Navire Amiral, pavillon du Contre Amiral Vallée, sous le commandement jusqu'au 16 octobre du Capitaine de Vaisseau Georges Olivier Léon Aubin, puis du Capitaine de Vaisseau Maurice Louis Marie Rey).

Capitaine de Vaisseau Léon Maurice Longaud commandant de l'ancienne 1ère Flottille de Torpilleur qui as été dissoute en 1939.

1ère Division de Torpilleurs Capitaine de Vaisseau Léon Maurice Longaud contenant les torpilleurs suivant:
"La Palme" (Navire conducteur de Flottille, sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Léon Maurice Longaud).
"Le Mars" (sous le commandement du Capitaine de Corvette F.R. Lamorte)
"La Tempête" ( sous le commandement du Capitaine de Corvette F. A. M. C. Pellegrin)

3ème Division de Torpilleur contenant les torpilleurs suivant:
"La Railleuse" (sous le commandement du Capitaine de Corvette J.E.C. Hourcade)
"Le Fortuné" (navire conducteur de Flottille, sous le commandement du Capitaine de Frégate C.M.L D'Hespel).
"Le Simoun" (sous le commandement du Capitaine de Corvette F. Hainguerlot puis à partir du 28 novembre sous le commandement du Capitaine de Corvette M.J.G. Bataille).

7ème Division de Torpilleurs contenant les torpilleurs suivant:
"Tornade" (sous le commandement du Capitaine de Corvette R.G.A. Labat, puis à partir du 1er octobre 39 sous le commandement du Capitaine de Corvette J.A.M.F. Delbeil).
"Tramontane" (Navire conducteur de Flottille, sous le commandement du Capitaine de Frégate Robert Marie Joseph Alphonse Renault).
"Typhon" (sous le commandement du Capitaine de Corvette (Yves Marie Joseph Le hagre ou Lehagre) puis à partir du 30 octobre 39 sous le commandement du Capitaine de Corvette G.B.H. Jouanin).

(ici pour les prénoms des Capitaines de Corvettes, pour eux, je détient juste les lettres de l'abréviation de leurs prénoms, uniquement certain d'entre eux eurent la dénomination complète de leurs noms, ce qui favorise le sans faute, parce que ici, chez les officiers de la marines, parfois il y'a 2-3 générations qui ont suivit la trace de leurs ancêtres. Et c'est ici que parfois les anicroches se forment.)

Et pour les commandants des conducteurs de Flottilles, eux furent tous simplement l'officier Commandant la Division

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Mer 21 Sep - 3:04

et ici les deux dernières Escadre que notre pays disposait en ce temps là.
Escadre: Base Navale de TOULON

3ème Escadre Navale (Vice Amiral Émile André Henri Duplat)

1ère Division de Croiseur (Vice Amiral Émile André Henri Duplat) contenant les navires suivant:
Croiseur Lourd "L'Algérie" (Navire Amiral, Pavillon de L'Amiral Duplat, sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Joseph Louis Henri Marie Nouvel de la Fleche).
"Le DUPLEIX" (sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Lucien Louis Marcel Hameury).
"FOCH" (sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Joseph Mathieu).

2ème Division de Croiseur (Contre Amiral Edouard Jean Raoul Maurice Kerdudo) contenant les navires suivant:
Croiseur Lourd "Le COLBERT" (Sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Edouard Hippolyte Marc Antoine Auguste Amédée Du Tour).
"Le DUQUESNE" (Navire Amiral, pavillon du Contre Amiral Kerdudo, sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Pierre Stéphane Raymond Husson, puis à partir du 20 Novembre 39 sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Gaston Étienne Besineau).
"Le TOURVILLE" (sous le commandement du Capitaine de Vaisseau André Joseph Auguste Marloy).

3ème Escadre Légère (Contre Amiral Edmond Louis Hyacinthe Marie Derrien)

5ème Division de Contre Torpilleurs contenant les navires suivant:
Contre Torpilleur "CHEVALIER PAUL" (sous le commandement du Capitaine de Frégate J.M.L. Bonnot*).
"TARTU" (Navire conducteur de Flottille, sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Jacques Chomel de Jarnieu).
"VAUQUELIN" (sous le commandement du Capitaine de Frégate Robert Jaujard).

7ème Division de Contre Torpilleur contenant les navires suivant:
Contre Torpilleur "ALBATROS" (sous le commandement du Capitaine de Frégate Roger Gabriel Lambert).
"GERFAUT" (sous le commandement du Capitaine de Frégate Marie Jacques Albert Henri Penet).
"VAUTOUR" (Navire conducteur de Flottille, sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Georges François Joseph Mathieu Reboul Hector-Berlioz)

9ème Division de Contre Torpilleur contenant les navires suivant:
"Le CASSARD" (sous le commandement du Capitaine de Frégate René Augustin André Braxmeyer).
"Le KERSAINT" (sous le commandement du Capitaine de Frégate Gabriel Laurent Joseph Rebuffel).
"Le MAILLÉ BRÉZÉ" ( Navire Amiral, pavillon du contre Amiral Derrien, sous le commandement du Capitaine de Frégate Henry Marie Edouard Antoine Glotin).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Jeu 22 Sep - 21:46

Les Amirautés:

Amirauté de la zone "Nord" (sous le commandement de L'Amiral Raoul Victor Patrice Castex, puis pendant une brève période intérimaire entre le 17 Novembres jusqu'au 20 Décembre sous le commandement du Vice Amiral Jules-Joseph-Guillaume-Maurice Le Bigot, et après le 20 Décembre 1939 l'Amirauté de la Zone "Nord" fus sous le commandement de l'Amiral Jean Marie Charles Abrial.

Son Quartier Général se trouvait à Dunkerques et détenait l'effectif des navires suivants:

11ème Division de Torpilleur. Contenant les torpilleurs suivants:
Torpilleur "Le Branlebas" (sous le commandement du Capitaine de Corvette Henri-Louis-Joseph-Michel Nomy basé à Cherbourg).
"La Cordelière" (Navire conducteur de Flottile, sous le commandement du Capitaine de Frégate Henri Adalbert Jacques Robinet de Plas)
"L'Incomprise" (sous le commandement du Capitaine de Corvette A.A.P. Gras).
Le torpilleur "la Cordelière" et "l'incomprise" eux était basé à Dunkerques.

1ère Escadre d'Aviso:
Aviso hydrographique "Amiral Mouchez" (sous le commandement du Lieutenant de Vaisseau de Réserve Saulnier) entrant à Cherbourg le 24 Août provenant d'une mission de recherche océanographique.
des vieux Aviso "Arras" (sous le commandement du Capitaine de Corvette H.F. Dagorn).
"Gaston Rivier" (sous le commandement à partir du 1er Mars 1939 du Maitre Principale hydrographe le Mallet).
"Quentin Roosvelt" (sous le commandement du Lieutenant de Vaisseau A.M.J. de Lesquen du Plessis-Casso), tout les navires se trouvèrent à Cherbourg.

L'Escadre à été renforcé à partir du 23 Septembre par l'Aviso "Épinal" (sous le commandement du Capitaine de Corvette Ber), et par la suite arrivé à Dunkerque de l'Aviso "Amiens" (sous le commandement du Capitaine de Corvette Monick).

"L'Arras" et "L'Amiral Mouchez" ont été réarmer à Dunkerque à partir du 20 Septembre, et "l' Épinal" le 28 Septembre tandis que "L'Amiens" a été réarmé lors de son arrivé le 27 décembre.

Les avisos qui furent attaché à l'Aéronavale furent:
L'aviso "Belfort" (sous le commandement du Lieutenant de Vaisseau P.A. Viel) qui se trouvait à Boulogne.
L'Aviso "Diligente" (sous le commandement du Capitaine de Corvette Paul Albert Christian de Cornulier-Luciniere) qui était basé à Dunkerque.

16ème Division de Sous marin contenant les sous marins suivants:
"L'Amazone" (sous le commandement du Lieutenant de Vaisseau R.H.G. Richard).
"L'Antiope" (sous le commandement du Lieutenant de Vaisseau M.A.L. Balastre).
"La Sybille" (sous le commandement du Lieutenant de Vaisseau G.L.M. Blaison). Se trouvait en chantier de réparation à la date du 27 octobre.
"Orphée" (sous marin de commandement de Flottille, sous le commandement du Capitaine de corvette L.E.Y.M. Courson). Se trouvait en chantier de réparation à la date du 31 janvier 40. Tous ces sous marins était basés à la base sous marine de Cherbourg.

Mouilleur de Mine "Polux" (sous le commandement du Capitaine de Corvette C. Blayo). Dépôt des navires pour la flottille du port et des Vedettes lance torpille, basé à Cherbourg.

ici j'ai lu sur quelques site, qui énumérait le mot Escadrille et non Escadre, mais ici, la réel dénomination dans la Marine, l'unité est l'Escadre, tandis que une unité Escadrille, elle est utiliser dans l'aéro navale et dans l'aviation, et non dans la Marine, uniquement pour les unité d'Aviation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Sam 8 Sep - 20:00

Et le bismark arrive et il n'y a plus rien lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4721
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   Sam 8 Sep - 20:18

Tout seul ? on lui donne une heure avant de sombrer.
Un gros sans escorte et sans couverture aérienne correcte n'est plus qu'uner cible, une proie.
Le Bismarck en a fait l'expérience, comme d'autres d'ailleurs (Tirpitz, Yamato ...). Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la force Francaise navale 39-45 + FNFL   

Revenir en haut Aller en bas
 
la force Francaise navale 39-45 + FNFL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vidéo : les avisos dragueurs en mer en 1952
» Militaire: Michael Smith Contrôleur Radar US Air Force
» (1998) Un pilote de la Force Aérienne Chinoise prend en chasse
» L’Esprit qui donne la force
» La force du courage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Les autres Fronts :: Front de l'Ouest-
Sauter vers: