Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 colonie Française du proche orient.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: colonie Française du proche orient.   Sam 31 Déc - 15:56

Bon, voyons un petit peu, les événements qui se sont déroulé, sur le sol de nos anciennes colonies.
Citation :
Les hostilités en Syrie en été 1941. : Suivant le regard des Australiens.

1. AVANT LE CONFLIT

Après la défaite de la Turquie pendant la Première Guerre mondiale, ses anciennes possessions dans le monde arabe – Syrie modernes et le Liban – contenant une population près de 3 650 000 personnes, passe sous le contrôle de la France. Les habitants des territoires sous mandat pendant la période entre les deux guerres mondiales, ils ont constamment montré leurs désir de vouloir l'indépendance, en 1925-26 et en 1930 les soulèvements, ont été cruellement réprimées par les pouvoirs coloniaux. Vers le début de la Deuxième Guerre mondiale les Français avait concentré dans leurs possessions du proche - orient les forces considérables – près de 120 000 hommes, principalement, en tant de force de dissuasion pour les répressions des nouvelles interventions de la population Arabe.

La défaite militaire de la France en été 1940 a intensifié l'agitation parmi les Arabes, qui après que la France était sortie de la société des Nations, le monde Arabe, ne voyaient plus de raison légitimes pour la préservation du mandat français sur les terres. À la fin d'août 1940 après les négociations des pouvoirs français avec la commission Italo – Allemande, le nombre des troupes françaises en Syrie, sous les conditions de l'armistice ont été réduit jusqu'à 35 000 hommes – ce fus la quantité nécessaire qui fus statue au maintien de l'ordre dans les colonies. Les éléments nationalistes en Syrie ont levé une nouvelle fois la tête, et ont jugé que fus venu le temps de la libération de la domination française. La Grande-Bretagne ont accueillis favorablement le processus, en comptant que le mouvement de la libération des Syriens deviendra un obstacle pour a la propagation de l'influence des puissances de l'Axe dans la région.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: colonie Française du proche orient.   Lun 2 Jan - 1:44

Donc, a présent, continuons:
ici dans un premier temps, je me suis intéresser a la période de 1940.
et ici j'avais trouver sur France Inter, cette information:
source france inter a écrit:
LA MORT DE JEAN CHIAPPE (27/11/1940)
Le mystère dure depuis exactement soixante ans… Le mystère qui entoure la catastrophe aérienne au cours de laquelle l'ancien préfet de police de Paris, Jean Chiappe, a trouvé la mort… On le sait, son avion a été mitraillé au-dessus de la Méditerranée. Mais par qui ? Et pourquoi ? Chiappe venait d'être nommé par le gouvernement de Vichy Haut-commissaire en Syrie et au Liban. Il rejoignait son poste lorsque l'avion où il avait pris place a été abattu et s'est abîmé en mer. La personnalité du préfet - personne n'a oublié que sa révocation avait été à l'origine des émeutes de février 1934 - l'importance stratégique de sa mission au Proche-Orient, le contexte historique, tout concourait à auréoler de mystère cette catastrophe aérienne. Alors qu'en est-il vraiment ? A-t-on voulu se débarrasser du nouveau Haut-commissaire en Syrie ? Ou son avion, un appareil civil aux couleurs d'Air France, a-t-il été abattu par erreur ?

En remplacement de Gabriel Puaux,(1939-1940) fus nommé Jean Chiappe, et qui lors de son vol le 27 novembre 1940 pour rejoindre son poste, fus décédé, dans des circonstances contenant plein de question, ici le poste fus donné au Général Henry Dentz qui deviendras le haut Commissaire du levant en décembre 1940- Août-Septembre 1941, ou après sa défaite, il regagne la France de Vichy.
Donc ceci est le camp de Vichy, pour que ont ne vas pas s'en mêler les pinceaux.

Ainsi ici ont vas étudier sa période de commandement.
Donc c'était juste un petit rappel historique sur le commandement de ce poste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: colonie Française du proche orient.   Lun 2 Jan - 3:43

et pour avoir une vision juste, ici ont vas se replonger dans la politique, qui fus mener en cette période.
Chance et Danger de la Stratégie Allemande Nazie au Proche Orient a écrit:

Les relations avec les pays se trouvant dans le moyen orient, ont été certainement dominé a la fin de 1940.
L'irritation à Téhéran gagna vite l'Allemagne, après la visite de Molotov à Berlin, la propagande Anglaise ont annoncé que l'Allemagne souhaitas vendre l'Iran au Soviétiques. Clairement les Britanniques, souhaitèrent créer une tension entre les relations Iranienne –Allemande, qui elle ne pouvait pas se faire sans, que il n'y existe un facteur de friction géographique, si il n'existait pas d'autre moyen pour envenimé la situation, du moins ce furent celle ci, que les Britanniques avait choisis en tant pour leurs utilisation.
Dans le même temps, les Britanniques, venaient de semé la méfiance entre Téhéran et Moscou. Le gouvernement Allemand, avait tenté de calmé l'influence en Iran. Et sans aucun doute, ils ne souhaitèrent pas, et ne prouvèrent pas rompre leurs relations superficiel avec l'Union Soviétique, mais ils ont assuré au gouvernement Iranien, que Iran ne fus pas mentionné a Berlin.

Au même moment, le gouvernement Iraquien de Rashid Ali al Gailani, ont demandé aux puissances de l'Axe, de créer une propagande, économique contenant un support militaire, pour pouvoir pratiquer une meilleur résistance a la pression Britannique. Le gouvernement Italien, disposait de sérieux doute a ce sujet, et sans aucun doute, il disposait des difficultés pour livrés une assistance pratique. Le gouvernement Allemand, quand a lui, promis dans un premier temps de créer des actions diplomatiques et de Propagande en faveur de l'Iraq, les déclarations publique précédent de sympathisation, pour le mouvement de la libéralisation des Arabes, a été évidement effectuer pour donner une bonne impression au pays Arabes. Ultérieurement, Berlin souhaita relever la pression du gouvernement Gailani, qui lui clairement avait eu des avertissement émanent des Britanniques et des Américains, pour ne pas mettre en danger leurs neutraliter, en se ralliant diplomatiquement au IIIème Reich. Sur ce regard, l'Iraq se trouvait toujours inquiet, avec le sujet des hostilités possible provenant de la Turquie.
Dans des espoirs sans trop de confiance, qui mis aucun obstacle a la résomption des relations diplomatique normaux, Berlin avait transmis a Baghdad un message, a travers la radio Allemande, au sujet du mouvement d'indépendance Arabe.
Ultérieurement, le gouvernement Iraquien n'était pas préparer a entrer, dans une étroite coopération avec les puissances de l'Axes, mais la position de Gailani et de son parti, a été mis en danger, entre autre par, le succès Britannique en Afrique du Nord. Au alentours de la fin du mois de janvier 1941, le développement en Iraq , a été marqué par de rapide succession d'événements. Le 21 Janvier, le ministre des affaires étrangère pro Anglais Nuri, avait énumérer se retirer de l'accord fait avec l'Ambassadeur Allemand a Ankara, en espérant de meilleurs relation Germano – Iraquienne, au 31 Janvier le parti pro Anglais a été en mesure de renverser le gouvernement Gailani. Ce nouveau développement, se trouva être l'opposé de l'attendu, et sans surprise Hitler décida de ne pas répondre, a la lettre faite le 20 Janvier par Haj Amin al Huseini, le grand mufti de Jérusalem, avec qui ultérieurement, il essaya de faire revivre les relations Germano – Arabes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: colonie Française du proche orient.   Lun 2 Jan - 5:11

Chance et Danger de la Stratégie Allemande Nazie au Proche Orient a écrit:

Ribbentrop qui, contrairement à d'autres voix dans le ministère des Affaires étrangères, tardivement, au début du mois de février, as toujours souhaiter développer la politique allemande envers les pays arabes, et avec une attention particulière, ou l'intérêt des italiens eux furent resté très réservé. L'Allemagne devait prendre l'initiative, et uniquement dans le cas, ou ils se seraient consulté avec les Italiens. L'Attitude de von Ribbentrop, a travers la livraison au Iraquiens des armes, qui fus discuté pendant l'accord fait avec Gailani, était évidement sujet de caution. Il ne pouvait être question, que le transport se fasse a travers l'union Soviétique. Ou von Ribbentrop étudia les autres possibilités, il rejeta la proposition faite par L'Amiral Canaris, qui suggéra d'envoyer l'armement, camouflé a travers un envoi d'autre bien de consommation en voie navale. Cependant la position de von Ribbentrop fus clair, il excluait toute action sur une grande échelle pour aider le mouvement d'indépendance Arabe, ou les discussions continuèrent sur le sujet de la question Arabe, entre le ministère des affaires étrangère et le haut commandement de la Wehrmacht.
Von Ribbentrop a alors estimer dans son principe, être d'accord avec la vision de Woermann, et d'ajouter uniquement quelques remarques avec les détails.

Quelques jours après cette discussion, une toute nouvelle situation refait surface en Iraq, dans la nuit du 1er et du 2 Avril 1941 Rashid Ali, regagna le pouvoir, en ayant fait un coup d'état sanglant. Ce nouveau développement avait minoritairement et indirectement affecté la situation, qui évolua en Afrique du Nord. Cependant, les Britanniques ne furent pas la cause, mais ont tout de même contribuer a être un facteur important dans la révolte. Rommel venait tout juste de démarrer le 30 Mars son offensive en Afrique du Nord, la Wehrmacht était déployer dans le Sud Est de l'Europe, et les Italiens, eux détenait encore dans leurs mains Dodecanese (îles grec dans la mer Egée). L'action Allemande, as permis de mettre un point d'honneur sur le principal effort de guerre dans la zone de la méditerranée. Uniquement a partir de cette période du début du mois d'Avril, Hitler a finalement ordonner de répondre au grand mufti, de sa lettre daté du 20 Janvier. En dépit des énumération faites ci dessous, l'action Allemande, ont peut présumé que des changements en Iraq, sont intervenu trop tardivement pour l'Axe, pour la délibération Allemande, au sujet du moyen orient, pendant cette période, Hitler avait toute sa vue pointé sur Barbarossa........

Donc a présent, comme ont est au début du mois d'Avril 1941, ont vas juste venir un petit instant chez les Français de Vichy, pour les faires rammener jusqu'au mois d'Avril 1941.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: colonie Française du proche orient.   Mar 3 Jan - 13:25

Vichy (mai à Décembre 1940) a écrit:

A la suite de la signature de l'armistice avec l'Italie puis avec l'Allemagne, des commissions d'armistices sont crées afin d'assurer l'exécution des deux accords d'armistice. Une délégation d'armistice Italienne de Turin, arrive à Beyrouth le 27 Août 1940 pour contrôler les forces militaires française. Cet cette délégation qui déterminera l'effectif et le matériel accordés à l'armée Française du Levant et ainsi que de contrôler la démobilisation.
Au mois de Septembre 1940, des rumeurs provenant de Londres et relayées par le consul Havard font état que, la commission Italienne utilise le prétexte de faire l'inventaire du matériel militaire, ou en réalité elle serait chargé de s'assurer de la destruction graduelle ou de l'enlèvement de tout les matériaux de guerre, depuis les chars, jusqu'au avions, voiture blindé et canons, et que une fois les forces française de Syrie seront affaiblie, l'Italie envahirais le pays.
Ces rumeurs émanent des Britanniques agitent les milieux locaux. La commission Italienne d'Armistice se plaint de l'attitude Britannique, qui selon elle cherche à préparer un mouvement favorable à un débarquement Anglais, dans les ports et dans les villes de la côte.

En même temps que la commission d'armistice Italienne est présente au Levant, l'Italie s'aventure auprès des personnalités musulmanes se trouvant sur le sol Européen ou au proche orient, afin d'obtenir une place prééminente dans cette région. Dans ce but, elle sollicite l'avis de représentant religieux qui conseille à l'Italie une coopération avec les pays arabes, en raison de leurs voisinage dans la zone de la méditerranée. L'Italie voit la proximité géographique intéressante ou cela lui permettrait d'optimiser ses possibilités d'une coopération efficace. Et ou après la guerre, la flotte Italienne sera la plus forte, et les pays Arabes seront les collaborateurs principaux de l'Italie, notamment lors des transactions commerciale. Les secteurs de la politique et culturelle, sont les deux autres secteurs ou une collaboration pourrait se faire. Dans cette perspective, les pays ennemis communs sont l'Angleterre, la France, la Turquie et la Palestine, c'est a dire, les pays qui peuvent freiner à la future coopération Italo-Arabes.
Quand au Grand Mufti de Jerusalem, Haji Amin al Husseini, lui il c'est réfugier à Bagdad, ou il demande à l'Italie des Armes afin de pouvoir soulever la Palestine et la Transjordanie contre la présence étrangère. Le Comte Ciano soutient la demande, et propose que les armes passent par la Syrie. Mais en même temps, que les Arabes font miroiter la possibilité de pouvoir jouer un rôle au proche orient, ils sollicitent également l'Allemagne, qui celui ci, souhaite aussi jouer un rôle au proche orient, ou du moins y exercer une influence.

En Novembre 1940 au Proche-Orient, Puaux a souhaiter déclarer au Turcs et au Anglais, que la France n'a pas l'intention de céder aux Italiens ou aux Allemands les bases en Syrie et au Liban ou de les laisser s'en emparer. La France craint aussi les convoitises des pays Arabes voisins, en particulier celle de l'émir Abdallah de Transjordanie, qui est soutenu par les Anglais, qui eux souhaiterais le trône de Damas, et celle des Irakiens, qui eux souhaiterais voir la Syrie entrer dans le giron d'une patrie arabe dont Bagdad prendrait la tête.

Le compagnon d'armes du général de Gaulle, le général Catroux, après sa nomination et son arrivé au Caire, a commencé de suite sa campagne propagandiste, ayant pour but de persuader les troupes française basé en Syrie et au Liban, de rejoindre la France Libre (FFL).

L'administration de Vichy, voit également la responsabilité de la Grande Bretagne dans la mort du nouveau Haut Commissaire Jean Chiappe. En effet, après avoir rappelé Puaux, qui fus jugé trop concilient, la France nomme le 15 Novembre 1940 un nouveau haut commissaire, le préfet de police Chiappe. Mais l'avion de la compagnie d'Air France, qui le transportait à Beyrouth, ou il allait prendre ses nouvelle fonctions, est abattu le 27 Novembre.

La propagande que le Général Catroux avait mis en place, avaient atteint l'effet opposé à l'attendu : un nouveau chef français Vichyste entra au mois de décembre 1940 en Syrie, le haut commissaire le général Henry Dentz et qui était un vichyste dans l'âme, et qui mis beaucoup de zèle a appliquer les directives provenant du gouvernement de vichy, et qui s'appliquait a la Syrie et au Liban. Et en tant que commandant en chef du levant, il devait en outre s'opposer à l'entrée des troupes FFL et Anglaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: colonie Française du proche orient.   Mar 3 Jan - 14:41

Donc, tout est relié au coup d'état du 2 Avril 1941.
ici par la suite, comme ont vas avoir la vision, après le coup d'état,Rashid Ali demanda au Anglais de ne pas s'approcher du terrain d'aviation du lac Habbaniya près de Bagdad, et ou bien sûr Auchinleck, ne se laissa nullement dicter la politique que l'Angleterre devait gérer.....

oops, une petite faute de ma part, ce ne fus pas Auchinleck pendant cette période, qui avait le commandement des troupes du moyens orient britannique, mais ce fus plutôt le général Archibald Wavell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: colonie Française du proche orient.   

Revenir en haut Aller en bas
 
colonie Française du proche orient.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Initiation à la vie politique Française Option B
» [Autorité héraldique] [BELGIQUE] Communauté française de Belgique : du nouveau !
» Petit débat sur la nécessité d'inscrire la gastronomie française au patrimonie mondial de l'UNESCO
» [En ligne] Armorial de la noblesse française (XVII-XIX)
» La Marine Française du Premier Empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Batailles-
Sauter vers: