Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La derive des grecs contre l Allemagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5194
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: La derive des grecs contre l Allemagne   Mer 29 Fév - 14:44

Les grecs sont devenus de fervents anti-allemands jusqu au boutiste!

Drapeau nazi devant le parlement grec avant d etre brule





Banniere Euro nazi





Une certaine presse grec remet en scene hitler





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matasso
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 48
Localisation : Haute Marne
Date d'inscription : 09/08/2011

MessageSujet: Re: La derive des grecs contre l Allemagne   Mer 29 Fév - 23:29

Les excès peuvent venir de partout. Après les politiciens d'une certaine France avaient déjà commencé de leur côté. Ce qui prouve bien que l'Europe est plus nécessaire que jamais pour éviter le dramatique retour en arrière.

C'est triste
Mathias
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4798
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: La derive des grecs contre l Allemagne   Jeu 1 Mar - 10:49

Citation :
Ce qui prouve bien que l'Europe est plus nécessaire que jamais pour éviter le dramatique retour en arrière.
C'est vrai, mais les pays baltes qui sont dans l'Europe tombent également dans ce genre d'excès, pas pour lers mêmes raisons cependant ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Borislav
Stabsfeldwebel
Stabsfeldwebel
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 28
Localisation : Hainaut / Belgique
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: La derive des grecs contre l Allemagne   Jeu 1 Mar - 18:19

Merkel impose des plans d'austérités au peuple grec qui les condamnes clairement. Elle oublie bien souvent, que l'Allemagne n'a jamais rembourser ses torts des deux guerres mondiales causées en partie par la faute des Allemands.

Les grecs ne sont pas pros nazis. Ils sont juste contre l'europe et l'allemagne de Merkel qui les saignent.

Et l'Europe n'est en rien utile ... C'est la plus grande connerie qu'on ai faite si on la prend dans sa forme actuel.

Je voyais un couple grec, tout deux profs à l'université, l'un en philosophie, l'autre en archéologie où il gagnait à peine 1200 euros par mois à deux ! Et ils avaient une petite fille de 4/5 ans également.

Il y a de quoi faire réfléchir je pense ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4798
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: La derive des grecs contre l Allemagne   Jeu 1 Mar - 20:46

Citation :
Ils sont juste contre l'europe et l'allemagne de Merkel qui les saignent
N'empêche que c'est à priori l'Europe qui les aide (et pas qu'un peu), n'est-il pas normal alors d'avoir des exigences et de vouloir des garanties ?...

Bon mais si on part là dedans, tâchons que ce soit pas un débat interminable et H.S. Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Borislav
Stabsfeldwebel
Stabsfeldwebel
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 28
Localisation : Hainaut / Belgique
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: La derive des grecs contre l Allemagne   Jeu 1 Mar - 21:03

On peut discuter par MP si tu le souhaites.

C'est un fait évident qu'il y a eu des abus de la part du gouvernement grec. Malheureusement les plans d'austérités successifs ne font qu'enfoncer le peuple et augmenter en flèche la misère des gens. On donne de l'argent pour les aider et en contre partie on coupes encore plus dans les salaires, dans les retraites, dans les différentes aides sociales, etc.

C'est tout un système qu'il faut repenser. On pourra leur donner encore des centaines de milliards, qu'ils ne rembourseront jamais et la seule conséquence c'est que le peuple grecs va mettre la Grèce à feu et à sang parce que ça sera cela ou la mort. Le problème est l'intransigeance de Merkel qui fait la pluie et le beau temps en Europe et ses attaques envers le peuple grecs. Elle semble oublié l'histoire de son pays et les différentes dettes qui n'ont jamais été remboursées ... Elle n'en est pas responsable, soyons clair mais le peuple grec ne l'est pas non plus...

C'est un problème systémique ... Si on ne règle les problèmes liés au système on ne règle rien du tout. Si ce n'est qu'on l'aggrave encore plus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4798
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: La derive des grecs contre l Allemagne   Jeu 1 Mar - 21:24

Citation :
Elle semble oublié l'histoire de son pays et les différentes dettes qui n'ont jamais été remboursées ...
Tout celà remonte à loin maintenant, mais il me semble bien que l'Allemagne a du cracher au bassinet assez sévèrement après la 1ère guerre mondiale.
Mais après la 2ème, vu les dégâts, c'eut été elle qui n'aurait jamais pu sortir la tête hors de l'eau.
Infiniment pire encore que la Grèce actuellement (merci le plan Marshall).
N'oublions pas qu'elle est depuis longtemps le premier contributeur financier à l'Europe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matasso
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 48
Localisation : Haute Marne
Date d'inscription : 09/08/2011

MessageSujet: Re: La derive des grecs contre l Allemagne   Jeu 1 Mar - 21:50

Je suis désolé de vous contredire mais si il y a un pays qui a bien remboursé des dettes c'est l'Allemagne. La dernière tranche des réparations dites "de guerre" relatives à 1914/18 à été payée en 2010 et l'Allemagne avait déjà payé pas mal de contributions et réparations au titre des crimes nazis.

D'autre part, l'Allemagne a supporté seule le côut exorbitant de la réunification sans que personne en Europe ne débourse le moindre euro. Le problème avec la Grèce c'est que sa population paye aujourd'hui la gestion clienteliste et désastreuse des finances de la part des gouvernements succesifs qui pendant les années 90 et début 2000 ont emprunté des valeurs faramineuses dans les marchés pour financer on ne sait pas quoi exactement. Mais ça, tant que l'Europe fermait les yeux tout allait bien. Accuser l'Allemagne est une erreur facile et dans ce cas la France est aussi responsable sinon plus car en général c'est les banques françaises, avec la bénédiction de l'Etat, qui ont financé la dette grecque (BNP en tête!!!)

Il faut arrêter d'accuser l'Europe de l'incapacité de la France de se moderniser depuis 30 ans, c'est facile, faux et surtout quand on sait que du fait de son rôle la France a des avantages financiers et autres complètement délirants face à d'autres pays. Que on se soit arrétés içi aux 30 glorieuses et que en 30 ans on ait étés bien incapables de préparer son avenir c'est pas une solution que de jeter la faute sur les autres. Ceci s'applique aussi à la Grèce qui en dehors d'accuser les autres ne se regarde pas. Prenons exemple sur l'Islande qui vivait dans cette même bulle et qui a déclaré faillite en 2007 mais a su se regarder en face et repartir sur de nouvelles bases.

Accuser l'Europe de ce que l'on est incapable de résoudre est démagogique et dangereux.

Mathias
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4798
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: La derive des grecs contre l Allemagne   Jeu 1 Mar - 22:31

Citation :
Je suis désolé de vous contredire mais si il y a un pays qui a bien remboursé des dettes c'est l'Allemagne. La dernière tranche des réparations dites "de guerre" relatives à 1914/18 à été payée en 2010 et l'Allemagne
C'est bien ce que j'ai évoqué plus haut.
Maintenant après la 2ème guerre (tant qu'on reste là dessus, on est dans le jus), les soviets (et aussi les alliés dans une autre mesure) se sont dédommagés autant qu'il était possible.
Savants, protos, machines outils, main d'oeuvre avec les prisonniers de guerre (qui pour la plupart de sont rentrés que dans les années 50, après avoir mis leurs compétences, du mécano au maçon en passant par l'ingénieur, au service légitime de la reconstruction) non, on ne peut raisonnablement pas dire que l'Allemagne n'a pas remboursé "ses " guerres, du moins en partie.
Tu as raison Matasso, le coût de la réunification fait logiquement et également partie du "lot".
Maintenant, les dizaines de millions de victimes, surtout à l'est, ne seront jamais quant à elles "remboursées"...
Cool


Dernière édition par vania le Ven 2 Mar - 10:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5194
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: La derive des grecs contre l Allemagne   Ven 2 Mar - 1:43

Je pense que vous connaissez ce lien

Temoignages et explications de la crise grec

http://greekcrisisnow.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Borislav
Stabsfeldwebel
Stabsfeldwebel
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 28
Localisation : Hainaut / Belgique
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: La derive des grecs contre l Allemagne   Ven 2 Mar - 12:24

Dernière décision en date de l'Allemagne... C'est pour les personnes ayant été déportées durant la deuxième guerre mondiale et bénéficiant d'une pension de guerre, le règlement d’impôts sur cette pension, pour les années passées en Allemagne à travailler. Ça se passe en Belgique hein ... Rolling Eyes

C'est marrant que tu parles de l'Islande Mathias. Oui ils se sont regarder en face. Résultat des courses, ils ont foutu dehors le gouvernement, réunit une assemblée constituante, rendu le "pouvoir au peuple" et dit merde aux banques qui réclamait ce qui leur était "dû" ! Résultat des courses, ils ont le taux de croissance le plus haut d'europe et sont reparti sur de très bonnes bases. Mais on en parle pas dans la presse de cela ... Chacun s'en fera l'idée qu'il veut Wink

Sinon, je n'attaque pas la France. Je ne suis même pas français moi même. J'attaque l'Europe sur le fait que on pourrait faire autre chose que leur donné une bouffée d'oxygène, aux grecs. C'est une bouffée d'oxygène pour mieux replonger ensuite ... C'est tout ... Le fait est en plus, que l'Europe n'est en rien démocratique et légitime. En Belgique par exemple, le peuple vote pour tel ou tel parti, on forme un gouvernement (si si ça arrive des fois ^^), on met en place une certaine rigueur qui fait déjà très mal, le gouvernement rend le budget à l'europe et des souadisant technocrates, qui sont pour certains responsable de la crise, refuse le budget et mette leur condition sans aucune légitimité.

Je le répète, c'est le système qu'il faut changer. Notamment que les états doivent emprunter à des banques privées plutôt qu'à une BCE avec un taux très bas et un certain contrôle. Etc.

Mais bon, je vais en rester là car on dévie du but initiale du forum ... Sur d'autres on se serait déjà fait bannir (sic) ^^

La suite en PM.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matasso
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 48
Localisation : Haute Marne
Date d'inscription : 09/08/2011

MessageSujet: Re: La derive des grecs contre l Allemagne   Ven 2 Mar - 23:28

Le forum débat discussions est fait pour ça... jusqu'à ce que Vania nous l'interdise. cheers

Je te donne raison, je suis pro-européen mais d'une façon différente. D'ailleurs pour moi l'héritage le plus truste du 20e siècle c'est un certain mélange de cultures dont avant on avait l'habitude. 2 Guerres mondiales et 50 génocides plus tard (ce fameux héritage du 20e siècle) on a pris peur des autres, des cultures différentes et on se regarde le nombril et en ayant toujours peur les uns des autres. C'est triste, mais il nous faut revivre l'Europe en acceptant et en respectant les autres. C'est ça pour moi l'Europe.

Une petite musique (avec un grec entre autres) pour montrer que l'Europe c'est le mélange:

http://www.youtube.com/watch?v=_jBRej346Ug

Cordialement
Mathias
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5194
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: La derive des grecs contre l Allemagne   Jeu 11 Oct - 1:56



Des anti-Merkel bêtes et méchants



La visite d’Angela Merkel à Athènes, le 9 octobre, a donné lieu à des manifestations au cours desquelles la chancelière a été caricaturée en Hitler. Des excès qui confinent à la bêtise et qui empêchent les Grecs d’affronter leurs responsabilités, réagit un journaliste français.


Environ 25 000 Grecs ont protesté contre la visite d’Angela Merkel, la chancelière allemande, à Athènes, la première depuis le début de la crise de la zone euro. Pour ces manifestants, pas de doute : la responsable de leur situation dramatique est l’Allemagne, ce nouveau Reich accusé de saigner leur pays. Des drapeaux nazis ont été brandis, des manifestants ont même arboré l’uniforme de la Wehrmacht.

Cette démonstration, qui n’est pas une première depuis le début de la crise grecque (Merkel a souvent été caricaturée en Hitler), est intéressante parce qu’elle révèle une certaine mentalité. Car on peut chercher dans les autres pays en difficulté financière, que ce soit au Portugal, en Irlande, en Espagne, en Italie ou à Chypre, on ne trouve nulle part de telles démonstrations de germanophobie délirantes.












Les Grecs doivent payer l'addition

C’est ce qui distingue radicalement la Grèce de ses partenaires : une partie de la population, certes encouragée par ses politiciens, préfère rendre l’étranger responsable de ses problèmes plutôt que de se remettre en question. Il est vrai que bouc émissaire vient du grec ancien "bouc à Azazel". Ainsi, au printemps 2010, le vice-premier ministre grec, le socialiste Theodore Pangalos, a rappelé que l’Allemagne n’avait jamais payé ses dettes de guerre à la suite de l’occupation nazie du pays. En décembre de la même année, le secrétaire d'Etat aux finances, Philippos Sahinidis, a chiffré la dette allemande envers son pays à 162 milliards d'euros. Bref, l’Allemagne doit payer pour aider la Grèce, car c’est elle qui est débitrice.

Après trois ans de crise, une partie de la société grecque refuse donc d’admettre qu’elle ne doit sa situation qu’à elle-même. Personne n’a imposé aux Grecs l’un des Etats les plus corrompus de la planète. Personne ne les a forcés à des dépenses militaires délirantes, à exonérer d’impôts clergé et armateurs, à laisser la majorité de la population frauder le fisc, à mentir pour se qualifier pour l’euro, à s’endetter jusqu’à plus soif, à laisser dériver les salaires, à ne pas profiter des bas taux d’intérêt de leur dette pour investir dans leur économie, etc., etc. On peut certes reprocher aux Européens d’avoir fermé les yeux sur ces dérives connues de tous. Mais les Grecs ne sont pas des grands enfants.

Aujourd’hui que les marchés ont brûlé ce qu’ils ont aimé, les Grecs doivent payer l’addition. C’est désagréable, nul ne le conteste. Pas plus que personne ne conteste que la potion administrée ne l’est pas forcément avec douceur, mais la zone euro n’a pas l’expérience de ce genre de situation et a sans doute fait des erreurs en exigeant trop d’un pays sans Etat. Tout comme l’Allemagne, qui a rechigné à aider la Grèce au début de la crise, a sans doute concouru à son aggravation.









Une poignée de crétins

Mais la zone euro et l’Allemagne ont finalement répondu présents : 240 milliards d’euros d’aide (sous forme de prêts) qui ont permis à la Grèce d’honorer ses échéances, auxquels se rajoutent plus de 50 milliards d’obligations grecques rachetées par la Banque centrale européenne, la plus grande restructuration de dettes de toute l’histoire moderne, 15 milliards d’euros d’aide financière sur deux ans, une assistance technique (européenne et bilatérale dont allemande) sans précédent pour aider à la construction d’un Etat moderne, etc.

L’alternative ? Il n’y en pas de moins douloureuse. Les Grecs, dans leur très grande majorité, ne veulent d’ailleurs pas quitter la zone euro, car ils savent qu’une faillite pure et simple serait infiniment plus douloureuse que le traitement qu’ils subissent.

En se rendant à Athènes, dans un geste spectaculaire, la chancelière reconnaît les efforts accomplis par le gouvernement Samaras et vient affirmer qu’elle ne souhaite pas (plus ?) la sortie de la Grèce de la zone euro, alors que son opinion publique y reste favorable. Alors, brandir des drapeaux nazis est non seulement indigne, mais imbécile et ne peut qu’envenimer la situation : les Allemands, dont la démocratie est l’une des plus exemplaires du monde, ne vont guère goûter d’être ainsi ramenés une nouvelle fois au nazisme par un pays qui n'est pas un exemple de démocratie.

On peut se rassurer en pensant qu’il n’y a finalement eu que 25 000 manifestants et une poignée de crétins brandissant des drapeaux nazis (dans un pays qui a envoyé un groupuscule néonazi au Parlement, ce qui est savoureux). A tout le moins, cela devrait encourager la Grèce à se doter d’une législation punissant ce type d’appel à la haine.




Presseurop.eu












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4798
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: La derive des grecs contre l Allemagne   Jeu 11 Oct - 9:06

L'ignorance et la c....... !
D'autant qu'on peut être sûr que les mecs ainsi déguisés sont pas les plus à plaindre ... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La derive des grecs contre l Allemagne   

Revenir en haut Aller en bas
 
La derive des grecs contre l Allemagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un manga contre les dérives sectaires
» Le combat des évêques grecs-catholiques contre les hérésies
» ne pas oublier également crime contre la paix
» Contre la loi Hartz IV, une salariée d'un Jobcenter perd... son job (allemagne)
» Le slogan de la ville de Zweibrücken (Allemagne) contre l'alcoolisme chez les jeunes : "Etre sobre, c'est ok ; se saoûler, c'est un truc de pédés".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Popote :: Débats, discussions-
Sauter vers: