Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 les Panzerzüge (train blindés Allemand)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Jeu 8 Mar - 5:05

Bien le bonjours a tous!
Ce nouveau sujet abordera donc, les trains blindés Allemands. Ont est bien d'accord les plus connus sont le BP-42 et le BP-44.
Dans le film la "bataille du Rail" de René Clément, ici bien sûr, avec le fameux convoi "Apfelkern" (pépin de pomme), ici fus utiliser pour le tournage du film le BP-42.

Donc ici ont aura bien sûr des infos manquante, en raison, que il y'a une dizaine d'année, j'avais trouvé un site internet ou chaque train blindé Allemand, fus listé, mais au même moment, bim-badaboum, il y'a eu un auteur, qui as sortit un livre sur les panzerzüge, et ainsi le site a fermer, et toutes les informations, ont été perdu, les raisons je pense les connaître, mais bon.....

Et actuellement, Ben ont peut chercher pour trouver les infos, les uniques quelques infos que l'ont peut trouver, proviennent principalement, des fabricants de modèle réduit, ou alors être forcer d'acheter un des livres. Mais fort heureusement, il existe encore des bonne personnes sur la terre, qui eux aimes vouloir partager leurs connaissance historique avec les autres, et cela gratuitement.

alors pour le moment j'ai pu compté 41 trains blindé Allemand.

Mais ici, chez les Allemands, la dénomination de Panzerzug, ne fait pas directement référence avec du blindage, telle le Panzerzug 1, qui fus une première fois déraillé par les Hollandais le 10 Mai 1940. Celui ci, ne contenait aucun blindage, ni de l'armement, ce fus juste un simple train avec des wagon de fret, ou furent intégré des soldats, dans les wagons, et après le déraillement,il fus par la suite réparer et en janvier 1941, ont le retrouve en service.

Donc, le premier Train sur la liste, et le Panzerzug 1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4720
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Jeu 8 Mar - 11:08

Oui, sujet peu étudié.
On va suivre ça ... Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Jeu 8 Mar - 15:07

Petite rectification, et je m'en excuse, ben oui en raison, que ici lorsque j'avais eu la première information, provenant d'un récit, là fois, je n'avais pas pus vérifier toutes les information qui furent énumérer.

Donc Ici j'ai retrouver avec les bon mot clé. des photos sur le Panzerzug 1.
Et ici Le panzerzug 1, était bel est bien Blindé, mais ne disposait pas de canon ou de mitrailleuse.

Alors allons y une fois pour les photo de ce premier modèle, et après suivras le texte.


Ici c'est donc une photo montrant le Panzerzug-1 en Hollande, près de la localité de Mill. La photo a été prise vraisemblablement après la sécurisation de la zone.
Et ici ont peut très bien reconnaitre que il disposait d'un blindage. Il y avait donc un totale de 3 wagons blindé, le premier se situant a l'arrière de la locomotive, d'après moi, il pourrait s'agir du wagon de commandement, et derrière furent attelé 2 autres wagons ou les soldats furent intégré.

Pour la locomotive, ici elle fus identifier en tant que BR-57 (BR = Baureihe "Série de Construction"). Ici attention, pour les numéro, la série 57, n'indique pas, que la série 50 a été construit précédemment, donc serais plus ancienne.Donc cette thèse est fausse, ici c'est identique, comme par exemple, pour la dénomination chez les constructeur de voiture d'aujourd'hui, si je prend référence sur Peugeot, ou Renault. Ici aussi les numéros d'identification ne corresponde pas a la suite des années de construction, Donc la R-14 fus bien construit après que la R-16 était terminer, donc c'est le même principe.



Bien ici donc, une autre photo de la locomotive, mais cette fois ci, ici elle ne dispose d'aucun blindage, et c'est en plus une photo en couleur.
Identification:
G 10 (*)(DR 57 3297-9) du Verkehrsmuseums Dresden à Potsdam (Musée du transport).
57 1001 - 57 3524 (ici donc les numéro de série, qui furent utiliser pour les identifier suivant la construction).
Ici le compte est simple, il fus construit 2524 locomotive de cette série.
(*) Pour les dénomination G-10, ici je reviendrait plus tard, avec les autres).


Ici donc une photo de la même locomotive BR-57, mais étant blindé. Donc ici cette photo a été prise par un groupe de cheminot Hollandais, dans la même époque de 1940, donc dans la région de Mill.


Dampflok BR57.321 irgendwo zwischen Mürzuschlag und Klagenfurt. September 1962.
(Locomotive a vapeur BR-57.321, quelques part entre Mürzuschlag et Klagenfurt, en Septembre 1962). "Autriche".
Le numéro d'identification est incomplet....

Ici ses photos proviennent des passionnés, plus communément appelé "les gaga" il en existe encore d'autre dans le monde.
Donc ici je vous ais juste une fois donné un bref aperçus, de la composition du Panzerzug-1, et là, j'ai retrouver les informations techniques sur cette locomotive BR-57, et que je suis entrain de préparer la traduction.
Donc un peu de patience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Jeu 8 Mar - 17:34

Bien comme précédemment je vous ais donné, la dénomination complète pour une locomotive de la série BR-57, ici nous allons donc devoir comprendre l'histoire des chemins de fer du Reich. Parce que sans avoir une connaissance approfondie de son histoire, ont ne peut pas réellement dire, ou parler sur les différents type de locomotive ayant exister, et ayant servit au cours de la seconde guerre mondiale.
Du moins c'est mon point de vue.!
Ainsi il y'a eut les abréviations suivantes pour les Locomotives.
S
P
G
Pt
Gt
Z
L
Et K.
Et chacune de ses lettres, se rapporte a un type de locomotive précis.
Citation :
Introduction

L'invention de la machine à vapeur fus révolutionnaire, et qui ont permit de donné la mécanisation, ou les industries ont réussis a évoluer en recevant un énorme coup de pouce. L'homme et la puissance pouvait dorénavant être remplacé par un système efficace et surtout détenant une technologie ayant une durée de vie plus grande.
Le développement future de cette technologie et l'utilisation de la machine à vapeur comme moteur pour le transport de marchandise et des biens de consommation, a travers une conduite autonome soi-disant «Locomotive» - cela fus uniquement rendu possible, par le développement d'un système de chemin de fer, tel que nous le connaissons aujourd'hui.
Malgré de nombreuses tentatives avec d'autres types d'entraînement, ici la technique de la motorisation à vapeur, elle a su se frayer un chemin, et qui près de 150 longues années, elle a soigné l'image des chemins de fer.
La période de la locomotive à vapeur est également la période des chemins de fer des régions. Cette époque a produit un large éventail de types de locomotive. En 1925, soit cinq ans après la fusion des chemins de fer de la région, pour donné naissance à la Deutsche Reichbahn Gesellschaft (Société des lignes de chemin de fer de l'état du Reich Allemand), ont commença a faire de nouvelle construction comportant des standardisation, suivant les dimensions et les caractéristiques. Ces nouvelles locomotives produite pendant cette période, ont été dénommés "locomotives standard."
Le succès de ce travail d'ingénierie a été traduit, entre autres, que les locomotives qui en était développés, ont desservit jusque dans les années 1980 la Deutsche Reichsbahn de la RDA (Ligne de chemin de fer dans la DDR.).
Dans la République fédérale d'Allemagne, l'ère de la locomotive à vapeur avait déjà disparu dans les années 1968. A cette époque là, furent déjà disponible des locomotives diesel utilisable. Ces locomotives avait l'avantage décisif, qu'elle n'avais pas besoin d'un coût exorbitant pour le stockage du charbon et de l'eau, ce qui permit entre autre, de réduire de manière significative la conduite lors de son fonctionnement(plus besoin d'effectuer un préchauffage de la chaudière à vapeur) et surtout la diminution importante, de la nécessité de réparations et de l'entretient des machines à vapeur. En particulier, dans le fonctionnement de la marche de manœuvre, les locomotives furent les premières a être retiré de la circulation.

Avant de nous intéressé avec les différents types de locomotive à vapeur. Ici il est encore besoin de noté, que il nécessaire d'approfondir ses connaissances sur la dénomination des locomotives:

Série de Construction: 01-19 Type: Locomotive à Grande vitesse. Abréviation de la Lettre: S (Schnellzuglokomotiven).

Série de Construction: 20-39 Type: Locomotive pour transport de passager. Abréviation de la Lettre: P (Personenzuglokomotiven).

Série de Construction: 40-59 Type: Locomotive pour transport de marchandise. Abréviation de la Lettre: G (Güterzuglokomotiven).

Série de Construction: 60-79 Type: Locomotive pour transport de passager avec tender. Abréviation de la Lettre: Pt (Personenzugtenderlokomotiven).

Série de Construction: 80-96 Type: Locomotive pour transport de marchandise avec tender. Abréviation de la Lettre: Gt (Güterzugtenderlokomotiven).

Série de Construction: 97 Type: Locomotive a crémaillère. Abréviation de la Lettre: Z (Zahnradlokomotiven).

Série de Construction: 98 Type: Locomotive pour Ligne de chemin de fer locale ou régionale. Abréviation de la Lettre: L (Lokalbahnlokomotiven).

Série de Construction: 99 Type: Locomotive pour l'utilisation sur des lignes de chemin de fer étroites. Abréviation de la Lettre: K (Schmalspurlokomotiven).
Bien je pense que a présent, chez quelques uns, le point d'exclamation Eureka vient de survenir au dessus leurs tête.

Donc ici, comme notre locomotive BR est de la série 57, la locomotive, fus utiliser pour tirer les wagons de type marchandise. Et eux ne furent pas plus, que d'ancien wagon pour le transport des bestiaux, qui furent transformer en wagon blindé, ou wagon de commandement.

Pour le blindage je reviendrait plus tard sur le sujet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Jeu 8 Mar - 22:09

Bien continuons:
Fabricant du modèle BR-57: Borsig, Grafenstaden, Hanomag, Henschel, Hohenzollern, Krupp, O&K, Rheinmetall, Schwartzkopff.

La toute première locomotive BR-57, fus livré en 1910 par la société Henschel (57 1002).
La dernière BR-57 sortie des usines (provenant d'un de ses différents fabricants), provenait de l'année 1941, année ou il stoppèrent la production de cette série. Ainsi ici les 2524 locomotives ont été fabriqué en 31 années de production, par les 9 différents constructeurs.
Donc il y'auras sûrement différent changement que l'ont pourras apercevoir sur les diverses photos montrant un BR-57

Bien ici donc ont vas attaquer, ou je vais tenter de retrouver les diverse informations sur les constructeurs.

Déjà en premier:

La société B.M.A.G (qui dans les années de sa fondation fus celle du créateur L. Schwarztkopff.).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Jeu 8 Mar - 22:44

Donc ici j'ai retrouver une image, montrant une BR-57 Schwartzkopff.


La société Schwartzkopff avait produit une totalité de 59 locomotives BR-57 ou aussi appelé G10.
En 1922, elle construit 29 unités, numéro de fabrication 7792 - 7821, celle ci furent transmise au chemin de fer Polonais, qui plus tard pendant la guerre revenu à la Deutsche Reichbahn.

En 1923 elle eu construit 19 unités, numéro de fabrication 8334 - 8353, pour cette série, il n'existe guère d'information, a qui elle furent livré. (il fus énumérer d'une probabilité de livraison au Chemin de fer Turque, mais sans réel certitude).

En 1925, elle eu construit 8 unités, numéro de fabrication 8508 - 8516, celle ci elle furent transmise à la ligne de chemin de fer de la région de la Saar. qui plus tard, comme il fus énumérer, les lignes régionale, tous ont fusionner pour donner la naissance à la Deutsche Reichbahn (abrégé D.R.)

Ce qui fait si ont compte toutes les productions, suivant les numéros de séries de fabrications, une totalité de 59 unités.
en premier lieu je m'était trompé dans le compte, mais si ont calcule bien ont arrive bien a 59 unités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Ven 9 Mar - 5:38

Hummmmm!! Slurp slurp....Graffenstaden!
Bien alors je vous explique juste rapidement, les raisons de mon excitation!
Grafenstaden ici ce n'est pas le réel nom de l'entreprise, en raison que ici il s'agit juste du nom de la localité Alsacienne. Et oui, ou ha yo! (comme ont dirait chez moi dans mon Alsace natale).
Alors j'ai bel est bien du suer pour retrouver l'info.

Donc en 1912-1913, l'Alsace comme vous le savez, du moins ce n'est pas sûr, enfin bref, pendant cette période, ont était Allemand. (Après la guerre et la perte des régions et de l'Alsace et de la Lorraine et de la Moselle en 1870).
Ainsi entre 1871 et 1917 ont se trouvait sous la botte de l'empire Allemand.

Ainsi pendant cette période là, l'usine a Graffenstaden près de Strasbourg, était dénommé EMBG (Elsässische Maschinenbau-Gesellschaft Graffenstaden) Traduit cela donne "société alsacienne de construction mécanique de Graffenstaden", et si jamais, vous retrouverez ultérieurement l'abréviation SACM, ici ce ne serra la même entreprise, mais après 1919, ou sa dénomination fus devenu Française.
Donc que dans certaine documentation, suivant les différent type de locomotive construite sur les divers années, soit il sera mentionné, Graffenstaden, soit EMBG ou SACM. Ce sont tous la même usine de production.
Et elle a été créer directement un ans après l'annexion de l'Alsace à l'empire Allemand (1872 jusqu'en 1918).

En ce temps là, la SNCF (elle est né en 1938), elle n'existait pas encore, donc principe identique comme chez les Allemands, tous était gérer à travers la région.
Ici, dans ma région, La ligne de chemin de fer était gérer par La région de l'Alsace et de la Lorraine (abrégé AL).

Donc comme au début, vous aviez pu lire dans la dénomination complète de la locomotive G10....
Donc ici, le G, je vous l'avait déjà expliquer. Ainsi chez nous, sous la dénomination BR-57 ce n'est même pas la peine de chercher, en raison, que ici chez EMBG, comme ont se trouvait sous l'empire Allemand, la dénomination de la locomotive fus G10 AL (AL = Alsace Lorraine). Et la G10 en fait, c'était l'ancienne dénomination de la locomotive BR-57, qu'elle eu dans la Région de la Prussie.

Ici les dimensions et le plan de la G10 première version, donc valable autant pour Henschel que pour la G10 de l'EMBG (Alsacienne).

G10 en raison, que la locomotive, fus construite sur la base du chassis de la vielle T16 Prussienne de la KPEV (Königlich Preußische Eisenbahn-Verwaltung =" Gestion des chemins de fer impérial de la Prussie")ainsi que sur la chaudière de la P8.

Pour l'élaboration de la G10, il était nécessaire de modifier significativement, le déplacement latéral du 1er et du 5ème essieu de l'ancien châssis de la locomotive T16.
Par la suite, la locomotive T16 elle aussi adopta ses mêmes modifications, ou elle fus dénommé T16.1. La G10 a été conçu pour le service de marchandises lourds sur des voies principales, en raison de sa charge de l'axe inférieur, elles devenu plus souple que sa consœur qui détenait la puissance identique la Prussienne G8.1. La G 10 a été utilisé de façon sporadique dans le service de transport de passagers.

Donc pour notre construction, ici l'EMBG de Graffenstaden, avait construit entre 1912-1913 les G10 de la série de production 5408 à 5431.
Ce qui fait un totale de 24 unités.
Henschel à Kassel lui avait construit en 1910, La G10 série de production 1901 à 1907 (G9), donc 8 unités produite, et en 1912, il avait produit la G10 de la production 5401 à 5407, donc une nouvelle fois 8 unités produite.

La société Borsig elle en 1913, elle avait produite la série 5432 à 5435 soit 4 unités produite.

Bien ici ont vas juste un peut voir ses caractéristiques technique.
Écartement des essieux: 1435 mm (écartement standard)
Masse en ordre de fonctionnement: 76.6 t.
poids de charge de l'essieu: 15.3 t.
Vitesse maximum: 60 Km/h.
Indice de puissance: 809 KW.
Diamètre des roues de motricité: 1400 mm
Nombre de cylindres: 2
Diamètre du cylindre: 630 mm
course du piston: 660 mm
Pression de la chaudière: 12 Bar.
Surface de grille 2.58 mètre carré.
Surface de sur chauffage: 58, 80 mètre carré
Surface de chauffage: 146 mètre carré.
Puissance développé en chevaux vapeur: 1300 CV.
Réserve d'eau: 16.5 à 21.5 mètre cube.
Tender:
Soit le modèle pr 3T 16,5 ou 20
pr 2'2' T 21,5 ou 31,5
bay 3 T 30,2
Capacité en Charbon: 7 tonnes.

(Ici je vient tous juste de retrouver les chiffres pour la consommation, il fus énumérer 1 T./ 50 km, ainsi si ont divise 7t. par 20, cela donne 350km de trajet maximum de distance, j'ai trouver l'info sur un autre site, et lorsque la locomotive, avait a travailler sur des lignes en montagne, ici ce fus 200km de trajet, en raison, que elle fus beaucoup plus gourmande en Eau, soit 26 tonne d'eau).

(ici pr = Preußische Staatseisenbahnen "Ligne ferroviaire de la région de la Prussie, le premier chiffres se réfèrent aux nombre d'essieux donc 3 = 3 essieux.
et après la lettre T = Tender, et le second chiffre = la capacité de stockage en mètre cube de réserve d'eau.
Pour le pr 2'2' T 21.5, ici le 2'2 = 2 bogie sur 2 essieux et avec 21,5 mètre cube de réserve d'eau.
Pour le bay = Königlich Bayerische Staatseisenbahnen "Ligne ferroviaire de la région royale de Bavière" donc 3 essieux et 30,2 mètre cube d'eau en réserve).

Sur le nombre totale de ses locomotives construite pendant cette période. Ici furent livré au réseau ferroviaire Alsace Lorraine 35 G10, les toutes première livraisons, furent dénommé G9, et après 1912, elle furent renommé G10.

Après la première guerre mondiale, il resta une unique locomotive G10 en Allemagne, qui plus tard fus renommé en tant que 57 1124.
Le nombre des locomotive restante, furent offerte à la France, en tant que dédommagement, chez le réseau ferroviaire Alsace -Lorraine il en restait un totale de 19 locomotives.

La SNCF (1er Janvier 1938), renomma les G 10 AL en tant que 1-050-B 401/453
ici ce sont les numéro de production; 1901 à 1907 et 5401 à 5435 qui furent renommé ainsi. nombre totale 127 unités.

Pour les numéro de production: 5437 à 5455 ici la SNCF les renomma 1-050 B 437/453, qui eux provenait de l'armistice de 1918. nombre totale 18 unités.

et la 5436 c'est celle ci qui subsista en Allemagne, et qui fus renommé 57 1124

Après la seconde guerre mondiale, il subsista un unique modèle des G10 AL, et qui fus renommé en tant que DR 57 3551.
Les autres G10 en France ont été mise à la retraite en 1955.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4720
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Ven 9 Mar - 12:19

Citation :
Donc en 1912-1913, l'Alsace comme vous le savez, du moins ce n'est pas sûr, enfin bref, pendant cette période, ont était Allemand. (Après la guerre et la perte des régions et de l'Alsace et de la Lorraine et de la Moselle en 1870).
Ainsi entre 1871 et 1917 ont se trouvait sous la botte de l'empire Allemand.
La gare de Metz; belle réalisation ... allemande ! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Ven 9 Mar - 19:12

Ah!!! Si un metzois te lirais, aiiiiiiii

Tu sait lire?
Et oui c'est en Français!
Citation :
C'est en juillet 1849 qu'il était prévu de construire une gare à Metz, le terrain fut choisi en juin 1849. Le dossier de construction fut approuvé par l'armée au printemps 1850, c'est pourquoi elle est en bois et provisoire. Le premier train part de Metz sans inauguration ou cérémonie officielle. La gare était prévue pour 1 train, possédait un dépôt et un seul employé. Puis une 2ème voie est construite en août 1852.

L'architecte Jürgen Kröger, et seulement l'architecte du second projet.

Citation :
La première gare, construite provisoirement en bois, est une gare terminus édifié vers 1850 à l'extérieur des remparts (actuellement place du Roi-George). Détruite par un incendie en 1872, elle est remplacée en 1878 par l'édifice dénommé aujourd'hui l'ancienne gare. C'est l'administration impériale allemande qui prend, au début du XXe siècle, la décision de la remplacer par une nouvelle gare de plus grande ampleur.
Mais bon, ici je laisserais plus humblement un metzoi te répondre.
Doncoui, tu as raison pour la seconde, mais pas pour la toute première.
Mais je pense que toi, tu faisais uniquement référence à la seconde!.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Sam 10 Mar - 3:48

Bien ici, nous savons dorénavant, que une seul BR 57 en Allemagne, provenait des premières productions (datant avant la première guerre mondiale). Mais ici cela ne veut pas forcément dire, que cette BR-57 ex G10, eut servit pendant la seconde guerre mondiale, mais après 1918 oui, et jusqu'à qu'elle date????

Ainsi le Panzerzug 1, lui avait sûrement une locomotive, des années de production après la 1ère guerre mondiale. 1919-1938.
Et grâce aux Hollandais, je vient de retrouver les informations.

Citation :
La Locomotive était une 57-2043 (*), ancienne dénomination G-10.
En ordre de marche, sa masse était de 1460 tonnes, avec une vitesse de croisière de 50 km/h. La Locomotive 57-2043 était protégé par de plaque de blindage de 27mm, soudé partiellement par des plaque d'acier en externe et en interne.
Un tablier de protection, fus installer autours du pont, l'accès au commande, qui en tant normale était ouvert, a été fermer par des plaques de blindages, et l'accès s'effectuait par l'arrière du Tender.
A la locomotive, ont lui avait donné une apparence hautement angulaire, pour que elle puisse évité les tir des obus de perforation.

Le véhicule de commandement, où le commandement du train, se trouvait sous le commandement du (Hautpmann Fritz Mundus), son wagon était blindé, à l'intérieur de 30mm d'acier doux, et 30mm d'acier trempé à l'extérieur. Ces détail technique sur le blindage, font uniquement partie de la théorie hypothétique, en raison, que les détails technique réel pour le Panzerzug 1, non jamais pu être vérifier, en raison que il n'existe plus aucun autre train frère ou soeur, sur lequel cela aurait pu être vérifier.

Enfin le train en lui même, devait probablement être équipé de 4 mitrailleuse MG34. Ce fus bien sûr un armement très limité, par rapport à l'armement qui fus utiliser le 10 Mai 1940.
Il n'y avait aucun affût pour canon qui a été monté, mais qui eux ultérieurement, furent devenu l'armement standard des trains blindé.
Le Panzerzug 1, sur les 7 qui allaient être destinée a servir sur le front de la hollande, tous avait les spécifications technique identique, tous les 7 panzerzüge, eurent des locomotive de la série BR-57, l'unique différence que le panzerzug 1 disposait, était que ce fus le plus petit train sur les 7, tout les 6 autres, furent équipé d'un wagon de plus, le panzerzug 3 pour "zutphen" le 4 pour "Deventer" le 6 pour "Winschoten" et le 7 pour "Westervoorf", eux était équipé d'un wagon supplémentaire, pour l'artillerie. Pour les trains spéciaux planifié pour "Neerbosch" et "Venlo", ici cela furent inconnu pour l'auteur.
Maintenant il est fort possible, que ses deux trains, était des trains légèrement blindé, et que ils furent utiliser a des fins purement militaire, pour desservir les unités en transportant du matériel et de l'armement.

Le Panzerzug 1, avait a son bord les unités suivantes:

- une partie de l'état major du 3ème bataillon du 481ème Régiment d'infanterie. (wagon de commandement)
- La 12ème Compagnie avec mortier ( dix Mitrailleuse lourdes avec tous ses hommes au complet) "2ème Wagon"
- La 13ème Compagnie (compagnie régimentaire, artillerie IG Légère, sans canon) "3ème Wagon"

Le Panzerzug 1, était suivit par un train de fret régulier de la Reichbahn, comprenant une locomotive avec tender et tractant 23 wagons derrière elle. Dans ses 23 wagons, contenant le plus gros de la force du 3ème Bataillon du 481ème Régiment d'infanterie (Kommandeur :Major Schenk). Le train était accouplé comme suit:

- Wagon plat se situant à l'avant du train, et étant armée d'un Pak-36 et de 2 MG 34 "Mitrailleuse Lourde".
- Wagon semi fret, contenant le reste de l'état major du bataillon, ainsi que le Nachrichteabteilung 256 (bataillon de renseignement de la 256ème Division d'Infanterie), avec communication radio, communication avec l'état major de la division.
- Locomotive.
- 4 wagon contenant la 11ème compagnie et 2 MG 34
- Wagon semi fret, contenant l'état major, moyen de communication et quelques officier de la 12ème compagnie.
- Wagon plat, contenant 2 MG 34
- Wagon plat contenant 2 Pak 36 et 2 canon IG18/ 75mm
- Wagon Fret utiliser en tant que hôpital de campagne, contenant une douzaine d'infirmier et le médecin du bataillon.
- Wagon semi fret contenant le commandant de la compagnie et les commandant de peloton de la 10ème compagnie
- 4 wagon contenant les hommes de la 10ème compagnie et 2 MG 34
- Wagon semi fret contenant le commandant de compagnie et les commandants des pelotons de la 9ème compagnie
- Wagon plat contenant 2 MG 34
- Et 2 Wagons plat contenant des bateaux pneumatique.

(*) Ici donc, j'ai retrouvé les donnés pour le BR-57 du Panzerzug 1.
- Locomotive :57 2043
- Constructeur: Hannoversche Maschinenbau-Actiengesellschaft, vorm. Georg Egestorff (Société Anonyme des constructeurs de machine de Hanovre, anciennement Georg Egestorff).
- Lieu de construction: Hanovre
- Année de construction : 1919
- Numéro de série de production: 9112
- Tender : pr 3 T 16.5

Et tout le reste des données son identique a celle du G10, vitesse identique, maximum 60 Km/h etc...

Donc ici, ont sait aussi, que les Panzerzug 1-7 tous disposait en cette période des BR-57 en tant que locomotive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4720
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Sam 10 Mar - 11:12

Citation :
Doncoui, tu as raison pour la seconde, mais pas pour la toute première.
Mais je pense que toi, tu faisais uniquement référence à la seconde!.
Je faisais référence à celle qui reste ... Very Happy
Instructifs documents que tu as postés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Dim 11 Mar - 3:20

Bien aujourd'hui javais effectuer des recherche, pour l'année 1939, parce que oui, bien sûr, le panzerzug 1, avait aussi participer à la campagne de Pologne, mais ici, pendant la campagne, lui, il avait juste servit dans un premier tant, au transport des troupes, et au mois d'octobre, ici il fus servit sur la ligne Radom- Danzig, pour sécuriser la ligne férovière, et au mois de décembre, il retourna en Allemagne, pour être préparer pour "Fall Gelb" (Plan jaune l'invasion de la Hollande).
En 1940, l'Allemagne avait uniquement en service les 7 Panzerzüge, les réquisition polonaise, eux ils furent en pleine transformation, donc aucun ancien train polonais (butin de guerre), n'as participer a l'invasion de l'ouest.

Lorsque j'aurais entièrement terminer avec le panzerzug 1, je reviendrais sur le début du prochain panzerzug le 2 etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4720
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Dim 11 Mar - 10:54

Descriptions instructives, on en sait peu sur ce sujet en général.
Citation :
En ordre de marche, sa masse était de 1460 tonnes, avec une vitesse de croisière de 50 km/h. La Locomotive 57-2043 était protégé par de plaque de blindage de 27mm, soudé partiellement par des plaque d'acier en externe et en interne.
S'il s'agit uniquement de la locomotive, il y a un zéro de trop: 146 tonnes (poids normal pour un loco de l'époque) et non pas 1460.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Dim 11 Mar - 11:50

oui, vania, je le pense bien, mais ici je pense, que le nombre donné, représente la loco + tout les wagon quelle a tracté.

Ce nombre était donné, moi je ne l'ai pas ajouter ou rectifier.

la locomotive, a vide, je parle ici, sans les 16500 litre d'eau (16.500 tonne) = 60 t.
La locomotive, avec le remplissage de l'eau = 76.2 t.

avec le tender, il faut rajouter 6.46 t par mètres. pour sa masse.
(ici je pense que c'est a vide, donc il faut encore rajouter 7 tonnes de charbon).
puis après la masse de chaque wagon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4720
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Dim 11 Mar - 18:19

Oui ça se tient.
Je pensais les locos plus lourdes ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Jeu 15 Mar - 4:22


Panzerzug 21 Ti3 en Pologne 1940







BR 57 blindee inspection et graissage de la machine 1942


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Mar 20 Mar - 0:13

pour la photo 2 naga, je te répond de suite par un Niet!
Ici si tu observe bien, ce sont des russes!
et ici eux ne détenait pas de locomotive BR 57.
Donc entretient de machine Russe, pour le type, il faut que je me documente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Mar 20 Mar - 4:07

Autant pour moi, Gege Rolling Eyes

C est une loco russe PR-35.(Train blinde russe BP 35)
Elle est d ailleurs beaucoup moins imposante que la BR 57.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Mar 20 Mar - 5:14

oui, mais les locomotive russes, elles avait la fâcheuse attention, d'être gourmande en Bois.
les Allemandes, elles utilisait du charbon, pas les Russes.

Et en hiver, elle faisait la grève, en raison que elle n'arrivait pas a avoir une bonne température de fonctionnement.
"énumérer dans le sujet de la contre attaque Russe du 6 décembre, par un général Allemand".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 271
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Jeu 6 Juil - 23:27

alors là, alors là mes gaillards, pfiiiiiiii
je ne sais même pas ou commencé.
enfin si, puisque les données que j'ai trouvé, ben, la source... hihihihi Laughing Laughing Laughing bounce bounce bounce Shocked Shocked Shocked Razz Razz Razz Razz Very Happy Very Happy Very Happy

parce que le Blabla de l'auteur machin chose, qui avait publier son petit récit... dans son livre, certes, les photos certaines était intéressante, mais, là, alors ici, pour le moment, je détient juste les données sur les Panzerzüge à partir de l'année 1943-1945.
Du moins pour les combats.
j'ai bien des récits pour les années 1941. mais ce ne sont pas des documents de combats.

A moins maintenant, que ils ont été comme les navires de la Kriegsmarine, épargné aux combats.
comme le scharnhorst, qui est resté à Brest.

Déjà, je ne me rappelle plus, si c'était sur ce forum, ou sur un autre, ou quelqu'un avait énnumérer BP 42 ou BP 44 a t'elle endroit,
suivant une source polonaise sûre......

Ben là, ont aura la totale autant le nom des villes, ou ils ont combattu, que le récit.

En clair, c'est le KTB des Panzerzüge. (journal de guerre, ou journal de marche).

Petit moins, je n'ai pas pour le moment trouvé des informations sur les Draisines blindés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 271
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Sam 8 Juil - 2:20



Alors, ici je vous donne un aperçus, à quoi ressemblais le journal d'un panzerzug.
Pour l'abréviation BTB, ici je pense, que cela pourrait signifier ma traduction.
Entre autre, cela pourrais aussi encore signifier Journal du transport Ferroviaire.

Et ben non, en fait BTB = Battailon Tages Befehl soit "ordre ou rapport" journalier pour le Bataillon

pour la droite, O.U. Ort Unterkunft = Région du cantonnement soit la région ou se trouvait leurs quartiers.
sur le tampon est mentionné dans la partie lisible Komman.... qui pourrait être Kommandantur
Puis Eisenbahn = Ferroviaire et arrive la partie qui mentionne le nom de la ville ou de la région qui est illisible.


Donc celà était les lettres type qui ont été adressé à l'état major général de la Heer.
Bien alors en ce qui concerne, la subordination des trains blindés.
ici ont remarque que c'est adresser au commandant des troupes rapides.
Les troupes rapides = tout le matériel qui était motorisé. même les blindés.

une autre année, ils serons subordonnée à un autre générale.
A croire; que ils ne savaient pas à qui transmettre la subordination de ses unités.

Et déjà pour Stalingrad, le chef de l'état major général, le Générale F. Halder a été remplacé par Kurt Zeissler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 271
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Lun 10 Juil - 3:55

Bien débutons donc, malgré qu'il est actuellement 23h50, enfin bref, je vais commencer.
Mais malgré que j'avais la dernière fois commencé a vous donné une copie de 1943, je préfère commencer avec les documents (rapport de voyage), qui en fait était les rapports, que les inspecteurs des trains blindés, ont du faire, pour rapporter l'état du train, ou autres.

Celui-ci, ne contient pas le nom de l'officier qui a effectué l'inspection.

Citation :
anexe 1
Se rapportant à la mission du 20.9.1941
Grand quartier général de l'OKH, le 27.Sept.41

Rapport de voyage

Sur l'état du train Blindé n°3 (les allemands, eux intègre en plus le mot ferroviaire)
Lieu: Buda-Koschelovskaja (se trouve à une dizaine de kilomètre au nord ouest de Gomel, sur la ligne venant de Bobruisk).

Sur Ordre du : Général des Troupes Rapides du 18.9.41

Avec une voiture, je suis parti à 6.00h  du matin le 20.9.41 de Lötzen (Sud Est de Königsberg, ou juste 10km à l'Est de Rastenburg, aujourd'hui elle se dénomme Giżycko), et je suis arrivé à Smolensk le 21.9.41 à 17.00 h.
En premier je me suis mis en rapport avec la direction, a qui furent subordonné les trains blindés 1; 2; 3; 28 et 29, la Feldeinsenbahndirektion n°2 (Direction ferroviaire de campagne), qui elle se trouve en dehors de Smolensk. Ou je me suis présenté a son Commandant le Oberst Flimm, et à son Ia(*)le Hauptmann Tamm, autant au Hauptmann Krüger, qui ce dernier je l'ai trouvé à l'atelier de réparation des trains blindés. A l'atelier j'ai été informé que le train blindé n°3 se trouvait à Buda-Koschelovskaja (près de Gomel). Le Train à reçus un Telex, lui ordonnant de se rendre à Minsk.

Le 22.9.41, j'ai eu une longue discussion avec le Hauptmann Krüger du groupe Transport du FDB n°2 En ce qui concerne l'utilisation, la subordination et le soutien des trains susmentionnés. Dans les Abteilung V et VI de la FBD n°2 je leurs ai permis de me faire un exposé sur les possibilités de l'utilisation de chantier d'amélioration de ligne ferroviaire et des gares pour le besoins des réparations et la gestion des trains blindés sur lignes ferroviaire normale et sur lignes ferroviaire (russe) ayant un plus large écart.  Et en tant que unique gare ferroviaire, pour écart large voie, et qui est approximativement encore en état de fonctionné, ont me nomma la gare de Rosslav. Et tout les autres Gares, ayant eut cette possibilité, soit ont été détruite, soit elles ont été totalement vandalisé ou saccagé, ou bien encore, elles ne détiennent pas les capacités nécessaires. Et la Gare de Rosslav elle est surchargé en travaille. Elle détient apparemment pas assez de main d'œuvre. Et pour les réparations des trains, sans cesses ils sont obligés de demandé du personnel.

En plus j'ai appris, que à Rosslav, se trouve un train blindé Russe, et qui a été récupérer en état de fonctionnement. La locomotive blindé de ce train, a été assigné à la FBD n°2, et qui elle souhaite l'échanger contre la locomotive diesel défectueuse du train blindé n°29, pour les wagons blindés, ils s'agissent de deux wagons blindés contenant chacun une tourelle d'artillerie avec canons de 7,5cm, ainsi que de deux support pour mitrailleuses (sans mitrailleuse).

Le train blindé près de Rosslav (Gare de Lepiovskaja, sur la ligne Rosslav-
Bryansk), est elle est en deux parties. La locomotive elle avec un essieu repose sur une rame cassé, et le Tender, lui est penché embourbé dans de la terre, les wagons blindés contenant chacun 1 tourelle d'artillerie (canon de 7.5cm), eux se trouve déraillés sur rame de ligne détruite. La locomotive blindé et le wagon blindé sont intact, se suivant la prévision, que elle serait remise sur voie, elle serait entièrement fonctionnelle. La Remise sur voie, ne pourra pas être effectuée par le chantier de Rosslav, en raison de son manque en main d'œuvre. Ainsi je me met de suite en rapport avec le Grukoeis à Smolensk (Groupe de commandement Ferroviaire), et qui eux là bas, l'officier responsable le Hauptmann Meixner, lui il détient les machines adéquate et le nombre d'homme, et qui lui m'a affirmer, que la mise sur voie, que son équipe allait l'effectuer dans les prochains jours. Et pendant la soirée, il y'a encore eu une discussion entres les Hauptmann Tamm, Koch, Krüger et avec moi-même. Le Hauptmann Tamm a soutenue la grande valeur que sont les trains blindés pour la sécurité des voies ferré  et des transports contre les actes de sabotage. Et tous avaient le souhait qu'il existerait rien que quelques trains blindé étant équipé complètement pour pouvoir circulé sur les écarts larges voies (russes) et qui serait équipé chacun d'une compagnie, et qui eux serait capable d'encerclé les villages ou les nids de partisans etc. et pour les éradiquer ou encore a travers des patrouilles de sécurité sur divers poste, pont ou les gares qui peuvent être une cible potentiel etc. mettre en place. D'autant plus pour chaque train, il est nécessaire d'avoir un chef technique, qui lui est capable de pouvoir trouvé une réponse à toutes les questions technique ferroviaire.

Bon, celà était juste la journée de l'arrivée de cet inspecteur.

Ah oui, en relisant le texte, je vient juste d'apercevoir mon astérix!
(*) Ia = Chef d'état major.
Que ce soit pour une division, ou un simple bataillon, ou n'importe une autre unité, le chef subordonné,et ayant les qualifications de pouvoir remplacer son chef au cas d'une absence etc..
Les Allemands ont depuis la nuit des temps, ont préférer utilisé les chiffres romains que les nombres.
pour les régiments et les divisions, ils ont utiliser les nombres, et pour les corps d'armée, là ont trouvera de suite le nombre romain, et puis pour les Armées c'était à nouveau le standard.

Et demain oupsssssssssss, aujourd'hui, je continuerais la trad.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4720
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Lun 10 Juil - 10:37

On voit bien à la lecture de ce début d'article que si les trains blindés ont eu une efficacité certaine sur le Front de l'Est, leur disponibilité demandait à l'arrière un énorme travail, tant à l'entretien des voies que du matériel roulant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 271
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Mar 11 Juil - 5:28

Bien continuons!!!
Citation :
Le 23.9. j'ai repris la voiture. Et je me suis rendu à Minsk. Et j'ai bien retrouvé le Train blindé n°3, j'ai contrôlé le train complet pour son état. Ou j'ai remarqué les manquements suivant:
a) Locomotive.
La chaudière elle est bonne à être réviser entièrement. Le dernier contrôle extérieur, avec échantillon de la pression de l'eau est daté du 11.4.38, et le dernier contrôle  intérieur est daté du 11.5.34. La robinetterie et les tuyaux de la chaudière son entartrer. L'anneau du foyer n'est plus étanche. La pompe à eaux et Air, ne délivre pas assez de puissance. Les diverse partie de la timonerie son désarticulé, identiquement à la tringlerie. Celle-ci son désarticulé d'un côté, ainsi ils auraient besoin, de la faire repasser sur la table pour redonné à l'ensemble les bonnes dimensions. Les freins ont une fuite, et ont besoins d'être réviser.
Un contrôle et la révision de la locomotive et hautement nécessaire dans les plus bref délais.

b) Wagon.
Chez eux, ils ont urgemment besoins que ont leurs révises leurs freins. Celles-ci ont un très mauvais temps de réaction. Celui du Wagon pour la maintenance ferroviaire, ne fonctionne même plus. Et les freins du wagon artillerie eux ne se déclenche même pas.
A changer sont plusieurs crochet d'accrochage qui réagisse très mal,  ainsi que les ressort de suspension. Lors du remontage de nouveaux Ressort, il faut faire attention que ses ressort ont été durci, en raison que la charge du wagon blindé, elle est importante.
Je pense qu'il est nécessaire d'effectuer un contrôle soigné de tous les rivets et les attaches des vis, sur tous les wagons blindés ainsi que sur leurs cadres.

Euh ici lors de ma traduction primaire, j'avais une dénomination Allemande, qui ne me donnait pas une bonne satisfaction.
Et après renseignement obtenu dans un forum spécialisé Train et wagon, ici, mon ancienne dénomination "Wagon plat" qui était fausse, je l'ai changer avec "Wagon pour la maintenance ferroviaire".

En raison, que ici ont se trouve en 1941. et en Russie, ils utilise les voies larges.
Ainsi c'est complètement normal, que a un Panzerzug, ont trouve listé un wagon de ce type.


Dernière édition par leclerc1944 le Mar 11 Juil - 12:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4720
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Mar 11 Juil - 9:53

Et bien il y a du taf sur ce train ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   

Revenir en haut Aller en bas
 
les Panzerzüge (train blindés Allemand)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le train blindé." la rafale ". Complément d'information.
» 38M Toldi I
» Blindés Allemand
» le rafale,2ér.e.i
» identification

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Matériels utilisés :: Blindés-
Sauter vers: