Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 les Panzerzüge (train blindés Allemand)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Mar 11 Juil - 14:37

Et voici, la troisième et dernière page du document de l'inspecteur des trains blindé sur le pz. Zug n°3.

Citation :
Après avoir eu un entretient avec le chef de l'artillerie du train blindé, l'Obtl. Bendel, les 2 canons de 7,5 cm,(il s'agit de 2 canons expérimentaux) sont très efficace. Il leurs manque juste la documentation pour pouvoir tirer la balistique en réglage de tir indirect, comme cela ils l'ont démontré lors de leurs mission à Grajewo (hauteur de la frontière du 22.6.41 avant Grodno et Suwalki). L'O.K.H avait suggérer 4 type de canon à l'officier de l'état major des trains blindés, pour les monté sur les trains blindés. Au commandant Thieme, pour cette raison souhaite que soit monté tout les 4.
Si maintenant le nouvel réarmement devrait se faire, ainsi en même temps il faudra prévoir avec les transformations sur la tourelle de l'artillerie, d'y intégré la caisse à munition, et qui elles ont été entièrement modifié. La transformation  en elle-même, ne détient pas de difficulté spéciale.
Lors de la révision du train blindé, il lui était encore nécessaire de lui effectuer quelques petits travaux subsidiaires, avec la pose du câblage du haut parleur dans des tubes en acier, les réparations tels que les échanges de convertisseur électrique  pour l'ampli et la pose de l'ampli pour le haut parleur  dans le wagon de combat  n°4, intégration d'un nouveau tableau de contrôle et un contrôleur cellulaire pour la centrale électrique, sont à y ajouté.

Bien alors ici ont vois un premier type de document qui a été rédiger par l'inspecteur des Panzerzüge.
Alors cela explique aussi, les raisons, que certains trains blindés, ont été immobilisés, pour différents travaux. Et moi qui croyais, que le matériel n'était pas contrôler sur le front de l'Est en temps de guerre.
En suivant bien le rapport, ont comprend aussi, que même les trains russes qui ont été des prises de guerre, ont en premier du passer l'inspection pour avoir l'avale de rouler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Mar 11 Juil - 19:36

Bien à présent démarrons un nouveau rapport.

Citation :
Le General des troupes rapides auprès du Ob.d.H.
L'officier de l'état major des Trains blindés.

Reçus par le Quartier Général de l'O.K.H., le 6. Octobre. 1941

Rapport de conclusion finale du voyage effectué entre le 30.9. - 4.10.41, destination Königsberg, Dünaburg et Riga.

1) A la date du 1.10.41, ont été visité les parties désassemblé de l'ancien train blindé n°25 au WAW (Usine de réparation des Wagons) de Königsberg. Ou il a été remarqué:
2 wagons de combats provenant d'un ancien Train blindé tchèque capturé, et qui lui a été utilisé dans l'Ouest dans l'année 1940 en tant que Panzerzug n°25. Les deux wagons de combats sont légèrement blindé (tôle en acier), ses wagons pourrait être approprié, pour sécurisé les voies dans l'arrière dans les zones occupé. D'autant plus, il s'y trouve 2 wagons (Sml) plats, qui eux pourraient être utilisé en tant que wagon de tête. Deux autres wagons de combats du même type dans l'usine de construction de Halberstadt. Et pour compléter le train il manque 2 wagons d'artillerie et la locomotive, autant que l'armement et l'équipement complet. Une partie de l'armement et de l'équipement se trouve auprès du Chef de l'état major du commandement générale du Ier A.K. à Königsberg.
En plus il a été remarqué, que à la direction Ferroviaire du Reich à Königsberg, se trouve une locomotive automotrice blindé (anciennement Panzertriebwagen n°15), qui elle aussi pourrait être utilisé pour la sécurisation des voies.

2) Il est proposé, que le chef de l'état major du Commandement Générale du Ier. A.K. de Königsberg, débute de suite par la mise en place du Train blindé n°25, et de remplacer la locomotive manquante par une G 10, et des deux wagons d'artillerie par deux wagons plats ou serait monté deux chars de combats, ses deux chars de combats, non pas besoins d'être opérationnel, mais uniquement que leurs puissance de feu du canons et mitrailleuse fonctionne. La construction de nouveau wagon d'artillerie doit être pris en compte sur une durée plus longue, et ainsi pendant ce temps, le train pourrais bientôt être opérationnel.

3) Par la suite, il est proposé, que l'ancienne locomotive automotrice blindé n°15, qui elle se trouve dans la région de la direction ferroviaire du Reich de Königsberg, de suite de l'armée et identiquement de l'intégré pour la sécurisation des voies. Pour la technicité et l'équipage de combat pour autant le train blindé n°25 et de la locomotive automotrice blindé n°15, cette tâche est laissé au chef de l'équipement de la Heer et au Commandant du personnel de remplacement. En tant que Commandant du train blindé n°25, est proposé le Oberleutnant d.B. Oslislo détenant le numéro 21310 D, et qui lui vient de terminer sa formation de chef de train Blindé.


Bien ici c'était la partie du rapport, sur Königsberg.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Mer 12 Juil - 1:26

Continuons avec Dünaburg = Daugapils
Citation :

4) Le 2.10.41 a été visité dans la gare de Dünaburg, un train blindé Russe butin de guerre qui avait été laissé dans la gare (écartement voies large). Ou a été recensé comme suit:
2 Sml qui pourrait être utilisé en tant que Wagon de tête, et ou sur un des deux se trouve un télémètre endommagé.
6 Wagons de combat
a) K 25133 G-Wagen (wagon de marchandise couvert) avec environs 16mm d'épaisseur de blindage, sans frein et sans conduite d'aération (Wagon de munition)
b) Sans n° Wagon blindé, quatre essieux, avec 2 tourelle de canons, dont une disposait d'un canon Anglais de 7,5cm inutilisable (qui était encore chargé) et de 4 support pour mitrailleuse. Le Wagon dispose d'une conduite d'aération et de frein,
c) K 22082 Un wagon artillerie blindé ouvert, étant armé d'un canon Anglais de 7,5cm inutilisable (qui était encore chargé) de deux supports mitrailleuses, et d'un canon Anti-aérien inutilisable, le wagon détient une conduite d'aération et des freins.
d) K 22217  Un wagon blindé ouvert, contenant de deux support pour mitrailleuse et d'un canon anti-aérien inutilisable, sans conduite d'aération et sans frein,
e) Sans n° Un G-wagen Blindé contenant 6 supports pour mitrailleuse sans conduite d'aération et avec frein,
f) K 22549 Un G-Wagen blindé avec 6 supports pour mitrailleuse sans conduite d'aération et  avec frein

15 Wagons de cantonnement
a) 326440  avec four métal, conduite d'aération et frein,
b)   27214 sans équipement interne, sans conduite d'aération et frein
c)   26063, 26304, 25608, 25708, 26202, 25031, 22129, 24517, 25043, 26669, 423977 (son identique au 327214),
n)   440006  avec 4 essieux, un lit rudimentaire, avec conduite d'aération et frein
o)       2200  sans aménagement intérieur, avec conduite d'aération et frein.

Le train blindé en plus des Wagons de cantonnement se trouve aux abords de l'expédition des marchandises de la gare de Dünaburg. Le train en lui-même et les wagons sont peu endommagé. Ce train ne contient aucune locomotive.

5) Il est proposé, pour le train blindé avec en plus des wagons de cantonnement, de suite de les expédier à l'usine de réparation ferroviaire de Dünaburg, pour qu'il soit ici remis en état, et pour y intégré dans les wagons manquants les conduites d'aérations et les freins. Pour les Wagons de cantonnement G-Wagen, devront être équipé de four en métal, de moyens pour dormir, d'une table et de chaise.  Après avoir eu la constatation locale, ses travaux de remise en état étant possible de pouvoir être effectué dans l'usine de réparation ferroviaire de Dünaburg.
6) Les Wagons G-Wagen blindé, après les avoir remis en état, devront être transmis aux trains blindés n°26 – 31, comme ses trains ne disposent pas de wagons de combat courvert, et qu'ainsi en hivers, uniquement ils pourront effectuer un petit nombre de missions limité.
7) Les Wagons de cantonnement G-Wagen révisé, devront être transmis aux trains blindés, qui ne détiennent pas de wagon de cantonnement.
Cool Les travaux proposés devront être effectué rapidement, si ont doit pouvoir compter prochainement sur l'emploi des trains blindés dans des missions.
Le chef du Transport /Pl. Abt. (abteilung des planification) a été informé a travers message spéciale.

Signature de l'I.A..

Euh, j'ai rêver, ou il n'y a rien d'écrit sur Riga?  
en raison, que c'est ainsi que le rapport se termine.

Euh, et lorsque ont peut lire message spéciale, ici est sous entendu, à travers codage spéciale OKH de la machine Enigma (ce code n'a jamais été cracké par les Anglais)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Mer 12 Juil - 2:38

Bien, je me lance dans un nouveau document. Mais cette fois ci, ce sont des propositions faites lors d'une entrevue à l'OKH.

Citation :
Annexe 4
Annotation de documents

A l'occasion d'une réunion à Berlin à l'OKH/Jn6 le 29.10.41 a été suggérer par l'officier de l'état major des trains blindés, de remplacer les divers types de locomotive par une seul et unique la G10.

Pour le moment les diverses locomotives sont attribué :
Pz. Zg. 1; 3; 4; 6; 7; 25; 26; 27; 28; 30 et 31 avec des G10
Pz. Zg. 2; 23 et 24 avec des T14
Pz. Zg. 21 et 22 avec des G5
Pz. Zg. 29 (partie illisible écrit à la main)

Le rayon d'autonomie d'une G10 et d'environs 120km, tandis que les autres T14 et G5 eux réalisent uniquement une autonomie de 70-80km. Rien que pour cet raison il faudrait déjà les changés. Un autre avantage, c'est que les pièces de remplacement pour la G10, à chaque instant peuvent être stockées à la DRB (Ligne Ferroviaire du Reich Allemand), tandis que les pièces pour la G5, sont devenues introuvable, en raison, que cette locomotive, n'est plus en service dans la DRB. En plus les parties de blindage d'une G10 qui est tombé en panne de moteur, peuvent être monté sur n'importe quel autre G10. Tandis que le blindage d'une G5, celui-ci doit être mis à la feraille.
Le chef du transport de la Pl. Abt.2 l'Oberst Schaffitzel (abteilung de la planification), était peu disposé, a faire un tel changement. Jn10 Le Oberst Strobl d'un côté se refusa malgré la vision que dans la DRB il y avait un manque de locomotive, de les changés. D'un autre côté l'Oberst Strobl était d'accord pour que 3 nouvelle G10, soit blindés, et qu'elles soient gardé en réserve dans l'usine de construction de train à Halberstadt.
Toutefois, il a réussi à débattre ici, que sur la suggestion pour remplacer tous les trains avec des locomotives blindés G10, que uniquement 1 locomotive blindé (G10) reste à Halberstadt en tant que Reserve.
Par conséquent il reste requis:
6 G10 Blindé
A la place de l'arrangement convenu.
3 G10.
Ouupppps
he ben, ont dirrait que certain, ne savait pas calculés.
A moins maintenant, que ils calculait plutôt sur le prix d'une locomotive, et que ils se sont dit, ben cette loco servira jusqu'à ce quel sera détruite.

n'oublions pas, que les trains blindés, n'avait pas pour mission, de gagner la guerre à eux seul, mais ils ont été assigné uniquement à des tâches de sécurisation des voies ferré locale.
Et pour ce genre de mission, une locomotive n'a pas besoin de faire des grands trajet.
Et de toute façon, toutes les gares, à cette période était équipé de citerne pour l'eau. Mais pour le charbon ou le bois????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Mer 12 Juil - 4:20

Allons y, pour la suite. (mais celui-ci, est beaucoup plus long).
Citation :
Leutnant Erhard Rosslav, le 29. Novembre 1941
Pz. Zug n°3

Rapport sur le matériel butin de guerre,des trains blindé Russe
Se trouvant dans l'usine de réparation ferroviaire de Rosslav.

Dans l'EAW (Usine de Rosslav) se trouve le matériel de trains blindé russes suivant:
4 Autorail Blindés
1 wagon de combat blindé
1 Locomotive blindé

I) L'autorail blindé est un wagon de 2 essieux contenant un blindage complet d'une épaisseur de 16mm, et il est équipé de :
2 canons de calibre de 76mm
6 supports pour mitrailleuse pour les cibles terestres.
1 mitrailleuse accouplée pour la défense anti-aérienne

a) Canons
Les canons sont intégrés dans des tourelles blindés, qui sont surélevé à chaque extrémité du wagon. La tourelle blindée est en mesure de faire une rotation de 360°. Le réglage de l'azimut et de l'élévation s'effectuer à travers un entrainement manuel. Pour le réglage de positionnement en profile, la tourelle doit être complètement pivoté. En raison que la tourelle elle est contigu à l'arrière et la seconde à l'avant du wagon, il lui est possible de tirer sur une cible proche. Les canons eux même sont régler directement à travers un viseur panoramique, et qui elle sort à partir du couvercle de la tourelle. Le temps nécessaire pour un réglage indirecte, ceci n'a pas pu être contrôlé, en raison que il manque tous les équipements optiques. Une partie des munitions sont accroché au mur intérieur dans un fourreau battant de la tourelle, et les restants, se trouve dans des caisses qui sont entreposé près de la tourelle, et qui sont transporté à l'intérieur lorsque le besoin se fait ressentir.


La était juste parlé sur les canons de 76mm de l'autorail blindé.    


Dernière édition par leclerc1944 le Mer 12 Juil - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Mer 12 Juil - 14:30

a l'attention de notre cher, plutôt de notre très cher Naga!
As tu déjà vue des photos, de supports pour mitrailleuse Maxims?
ici, comme cela provient d'un montage dans un autorail Blindé, je suppose que cela pourrait être le système identique monté dans des bunkers. Donc si tu détient une photo d'une mitrailleuse maxims avec son montage, je te remercie, si tu pouvait m'en faire part, dans ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5512
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Jeu 13 Juil - 0:58

Mitrailleuse Maxim AA en double ou en Quadruple




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5060
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Jeu 13 Juil - 8:20

Montage bien complexe.
Etait-ce efficace?
4 mitrailleuses et 4 boites de munitions, mais comment fonctionne le refroidissement ... ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5512
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Jeu 13 Juil - 9:01

on voit pas bien sur les photos,il faut suivre les durites d eau qui vont vers un reservoir a la base du trepied



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Ven 14 Juil - 1:12

ah oui o5m6 je le connait,dans le temps j'avais discuté avec lui, sur le graphisme.
oui, et là, au moins merci, en raison que comme tu là énumérer, ont peut suivre les durites d'eau, en raison que il en sera discuté dans le prochain paragraphe.
Et comme c'est d'un autorail Russe, ainsi ils ont monté des mitrailleuses Maxim, puisque par la suite, il parlera du refroidissement à eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus Kruk
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 549
Age : 53
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Ven 14 Juil - 10:30


A Omaha beach, Franz Gockel disposait d'une mitrailleuse Maxim Wz. 08 de fabrication polonaise à refroidissement par eau. Il a tiré des milliers de cartouches contre les forces de débarquement américaines...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Sam 15 Juil - 21:45

donc d'après ce qui est énnumérer.
Ici le modèle qui est monté, est la maxim 08/modèle 1915, disposait d'un refroidissement à eau.
Et le modèle 08/ modèle 1918, quand à lui disposait d'un refroidissement à air.

Citation :


    [B]Support de mitrailleuse


    [1]A chaque extrémité de la longueur du wagon, se trouve les emplacements de 2 mitrailleuses. L'arme est fixée dans le blindage à travers un joint de rotule. Le revêtement externe de la mitrailleuse se trouve intégré dans un pommeau blindé, et qui elle est reliée à une boule sphérique. Le ciblage se fait à travers cran et guidon de mire.  Le rayon de rotation en raison de la rotule est extrêmement important. Sur la partie inférieure  du support de la mitrailleuse, ont trouve une fixation pour les caisses de cartouches, qui suit chaque mouvement de la mitrailleuse. Le pointeur de tir de cette mitrailleuse, est assis à l'arrière de la mitrailleuse, sur une chaise pivotante. On n'a pas besoin de s'en faire pour l'eau ou le changement du canon. Par-dessus de la lucarne de sortie, est fixé sur le plafond intérieur un tonneau à eau, qui est accouplé à un tuyau. A travers la circulation de l'eau, le tuyau peut être raccordé à l'embout de la mitrailleuse. Les munitions se trouvent dans des caissons, lesquels sont fixé contre les parois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Sam 15 Juil - 22:01

Citation :

2) Un support de mitrailleuse subsidiaire se trouve dans chaque tourelle de canons.
Cette Mitrailleuse est intégré sur le coté droit du canon, et elle dispose uniquement d'un champ de pivotement  limité. Une rotation accrue peut être uniquement effectué à travers la rotation de la tourelle, et en même temps, pivoté ainsi le canon. Il en résulte, que comme le tir sur les deux parties frontales n'est pas extrêmement important, aux deux mitrailleuses de ses tourelles, ont été assigné cette tâche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Sam 15 Juil - 22:59

Citation :
c) Mitrailleuse jumelé pour la défense anti-aérienne.
Sur une tourelle est monté un support pour une mitrailleuse jumelé. Un homme peut traverser une lucarne  du toit, pour gagner la place de viseur pour la mitrailleuse jumelé. Le canonnier et son arme sont positionnés par-dessus la tourelle, en étant complètement sans protection et à la vue. Sûrement que le canonnier gagne sa place, uniquement lorsque il y'a une alerte d'avion ennemi.  

Équipement Technique.
Au centre du wagon se trouve une tourelle de commandement. Il est possible d'avoir une vue panoramique à 360° à travers une lucarne sécurisé. D'autant plus peut être accouplé une petite coupelle, qui est raccordé avec un viseur panoramique, suivant l'utilité être vissé à 10cm par le dessus. Sur l'un des côtés de la tourelle de commandement a été intégrer le poste de commandement. A l'opposé se trouve un poste radio téléphonique  intégré. Sous le poste de commandement se trouve un moteur 6 cylindre d'environ de 70 ch. à Essence, qui lui propulse le wagon. La transmission des ordres, s'effectue sûrement à travers un système d'intercommunication par exemple à travers un téléphoniste. Comme touts les appareils radio et signaux, ont été emporté, il n'y a pas de possibilité pour effectuer des données précises.
De  chaque extrémité de la longueur du wagon, se trouve deux portes d'entrée. Mais l'équipage peut aussi quitter le wagon à travers une lucarne se trouvant sur le plafond de la tourelle blindé.  Même sur les côté frontales du wagon, se trouve deux petites portes avec charnière. A travers cette issue de secours, a été créé aussi, pour permettre avoir une meilleure visualisation sur la ligne ferroviaire. Le wagon ne dispose d'aucun matériel grue ou outil permettant de remettre sur rame l'autorail après un déraillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Sam 15 Juil - 23:37

et en plus, Naga, je ne sais pas comment tu l'as senti, mais par rapport à la description, que je vient de faire.

et bim bada boumm ta photo correspond bien au D-2 que je vient t'identifier. par rapport au Canon, montage jumelé de mitrailleuse DCA etc...
Ainsi quand il parle de canon de 75mm
ici cela provient d'un canon BT-7A



enfin plutôt celui ci, qui devrait être une variante.




Donc attention, il y'a eu 4 Autorail de ce type qui ont été capturé, mais celà ne veut non plus dire, que ces photos proviennent de Rosslav.
Mais bon, ici sur la seconde photo, ont aperçois bien plusieurs de ce type.
Et dans le récit, est bien énumérer que pour la DCA il y avait uniquement le montage qui était encore là.
alors oui, peut être cela pourrais être le centre de Rosslav en 1941.

sûrement une unité du NKVD qui a dû quitté en raison d'une panne moteur. Et toc
73ème Régiment de fusilier de l'armée du NKVD Russe qui se trouvait en 1941 à Rosslav.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5512
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Dim 16 Juil - 0:36

leclerc1944 a écrit:
Allons y, pour la suite. (mais celui-ci, est beaucoup plus long).
Citation :
Leutnant Erhard Rosslav, le 29. Novembre 1941
Pz. Zug n°3


I) L'autorail blindé est un wagon de 2 essieux contenant un blindage complet d'une épaisseur de 16mm, et il est équipé de :
2 canons de calibre de 76mm
6 supports pour mitrailleuse pour les cibles terestres.
1 mitrailleuse accouplée pour la défense anti-aérienne

.


J ai de la peine a croire que ce Wagon n a que 2 essieux vu le poids a supporter des 2 Tourelles et du blindage complet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Dim 16 Juil - 1:58

juste pour énumérer:
32000 cartouche 7.62mm à diviser par 7 mitrailleuses
et 500 obus de 76mm =250 obus par canons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Dim 16 Juil - 2:30

Et j'ai encore contrôler avec les autres données, telle le wagon de combat pour le train blindé= 45mm de blindage et celui ci avait 4 essieux.

et ce n'était non plus le gros MBV (pour Motobronewagon Wagon automoteur Blindé) avec 9-10 essieux( j'ai du mal comptabiliser, en raison de l'ombrage qui fausse tout donc je pense 6 essieux). qui pesait pour le plus léger 80 Tonnes et le plus lourds 120 Tonnes. lui ayant aussi uniquement un faible blindage entre 19-25mm. Je suppose que le poids du moteur fait la différence. Dans notre cas c'était un moteur Hercules de 70 Ch. arrivant aux grand max à 60-70 Km/h. Tandis que le MBV lui sa puissance il arrivait à la vitesse de 120Km/h.



Mais ici je ne souhaite tout de même pas discuté sur les autres trains. mais restons juste une fois, sur les trains que les Allemands ont eut, et pour le moment, je n'ai pas pu lire encore, si les allemands avait capturer un MBV.
Apparemment si sous le commandement de Hermman hoth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5060
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Dim 16 Juil - 8:58

[quotejuste pour énumérer:
32000 cartouche 7.62mm à diviser par 7 mitrailleuses
et 500 obus de 76mm =250 obus par canons.quote]
Une respectable puissance feu ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   Dim 16 Juil - 14:38

Bien à présent arrivons au comptage allemand du nombre d'équipage.
Citation :
Equipage:
La force complète de l'équipage d'un wagon devrait en principe se comptabilisé comme suit:

Commandant (1 homme)
Conducteur du train (1)
Entretien et réparation du moteur (1)
Radio (1)
4 mitrailleuses comptabilisant 2 servants (Cool
2 canons comptabilisant 3 canonniers (6) (un des canonniers comptabilisé par canon, pour la mitrailleuse de la tourelle du canon)
Mitrailleuse DCA jumelé (1 servant)
1 homme en tant que courrier.

Force complète 20 hommes.

Donc, ici cet officier se base par rapport à un KstN Allemand pour un wagon blindé d'un panzerzug.
Ainsi oui, d'après le KstN, Allemand un panzerzug complet, comme vous pourrez le lire, plus tard dans d'autre rapport, chez les Allemands = entre 80 et 100 hommes.
Mais là c'est un train blindé et pas un autorail.
Un autorail n'est que un wagon allongé et contenant un moteur (voir nos TER régionaux)
Ainsi la comptabilité des Russes donne 16 hommes en tant que force pour cet autorail blindé.
Une nouvelle fois, cela dépend du type de l'autorail.

Donc continuons:

Citation :
Toutes les données effectuées, sont approximative valable pour les trois autres autorails blindé. Pouvoir y intégré en plus des forces des troupes d'assaut, ce type d'autorail ne détient pas cette capacité. Sur le côté frontale se trouve en plus un accoupleur système allemand. La peinture est multicolore, comme tous les véhicules militaires Russes. Chaque wagon unitaire numéroté de 1-4 ont été numéroté avec une peinture à l'huile blanche.
Les moteurs détiennent les informations suivante:
Wagon 1 Numéro moteur 119242
"" 2 "" 119220
"" 3 "" 119279
"" 4 "" 119416
Tous les moteurs dispose de la fiche signalétique suivante:
Engine N° (comme mentionné ci-dessous)
Size 43/8 x 43/4
Model YXC
Firing order 1-5-3-6-2-4
Hercules Motors Corporation
Canton Ohio U.S.A.
Patent Juin 1916 à Septembre 1921
Nickel Chromium
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les Panzerzüge (train blindés Allemand)   

Revenir en haut Aller en bas
 
les Panzerzüge (train blindés Allemand)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le train blindé." la rafale ". Complément d'information.
» le rafale,2ér.e.i
» Le tringlot, soldat du train (définition et origines du terme)
» allemand seconde
» HAZEMANN Charles Théodore - Brigadier au Train d’Artillerie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Matériels utilisés :: Blindés-
Sauter vers: