Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 SU-85/100 (2012)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5516
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: SU-85/100 (2012)   Mar 13 Mar - 6:58


Quand le Tigre arriva sur les champs de bataille du front de l'est en janvier 1943, il causa un grand effroi parmi le Haut commandement russe car son blindage était trop épais pour n'importe quel char soviétique en service à cette époque. Les canons les plus communs, le 76.2 mm F-34 (T-34/76) et le 76.2 mm ZIS-5 (KV-1) ne pouvait espérer percer le blindage d'un Tigre qu'à des distances suicidaires. L'obusier M-30 de 122 mm monté sur le SU-122 pouvait également percer le blindage d'un Tigre mais avec une très faible cadence de tir et avec une trajectoire incurvée , ce qui faisait du SU-122 une cible trop facile pour le Tigre. Les seules armes vraiment efficaces étaient les canons anti-aériens de 85 mm et de 122 mm A-19. Le 5 mai 1943, le GKO donna l'ordre au bureau d'étude de F.F. Petrov d'adapter le canon de 85 mm modèle 1939 pour être monté sur le SU-122. Au même moment le TsAKB avait le projet de réarmer le SU-122 avec le déjà existant 85 mm S-18 développé pour les chars lourds KV. La tentative d'installer le S-18 dans le compartiment de combat du SU-122 fut un échec en raison de la culasse trop imposante du canon. Finalement deux prototypes furent finalisés.

Le premier fut le SU-85-I doté d'une caisse standard de SU-122, mais avec un nouveau support de canon et un nouveau masque. Il était également doté à l'origine d'une mitrailleuse de caisse qui encombrait cependant le compartiment de combat et fut finalement supprimée. Le deuxième prototype fut le SU-85-IV basé également sur le SU-122 mais avec un avant modifié et armé avec le 85 mm S-18 modifié. Au début le S-18 était prioritaire un fois les ses problèmes résolus, et le 85 mm D-5S de Petrov n'était qu'une solution intérimaire. Cependant les essais comparatifs montrèrent que le D-5S avait de meilleurs performances et une meilleure efficacité. Cependant il était impossible d'installer un lunette de visée télescopique sur le support existant et une nouvelle lunette, le TSh-15 fut donc développé. Le nouveau prototype fut nommé SU-85-II. Ce dernier était supérieur au SU-85-I et au SU-85-IV (qui souffrait de nombreux problèmes). Ce fut donc le SU-85-II qui fut choisi pour le service et la production sous l'appélation de casseur de char SU-85.


SU 85I




Le SU-85 standard était basé sur le SU-122, doté d'un blindage frontal de 45 mm et était armé du canon de 85 mm D-5S de Petrov. Ce fut la version la plus commune et utilisée. La production du SU-85 fut réalisée par Uralmash jusqu'à l'arrivée d'un modèle plus puissant le SU-100. Au total 2329 SU-85 furent produits par cette usine à partir d' août 1943 et jusqu'en juillet 1944. Le SU-85 fut principalement utilisé par l'Armée rouge même si 70 exemplaires furent livrés à l'armée polonaise et 2 exemplaires au corps tchèque. La production du SU-85 aurait été plus courte si la production des munitions perforantes du SU-100 n'avaient pas rencontrée de nombreux problèmes qui reportèrent sans cesse celle du SU-100.


SU-85M

Afin de suppléer temporairement le SU-100 dont la production de masse tardait à démarrer, une version de ce dernier avec un canon de 85 mm D-5S fut mise au point et reçu l'appélation de SU-85M. Le SU-85M basé sur le SU-100 avait un blindage frontal plus épais (75 mm et non 45 mm) et un compartiment de combat plus spacieux. Le SU-85M fut produit à partir de décembre 1944 en même temps que le début de la production du SU-100. 315 SU-85M furent produits par Uralmash.


SU-85M




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5516
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: SU-85/100 (2012)   Mar 13 Mar - 7:01


Le SU-85 embarquait 48 projectiles pour son 85 mm D-5S (avec lunette TSh-15). L'armement était complété par les mitraillettes de l'équipage avec une provision de 1500 projectiles et 24 grenades F-1 et 5 grenades anti-char. Sur les côtés et l'avant, des sabords étaient présents pour permettre l'utilisation d'armes légères, dotées de capuchons coniques blindés.

La transmission, le moteur et la suspension était inchangées par rapport au SU-122 basé lui-même sur le T-34, ce qui facilita grandement la formation des équipages et la maintenance. D'ailleurs le compartiment arrière (moteur-transmission) était identique à celui du T-34. Les performances au niveau mobilité du SU-85 étaient assez semblables à celle du T-34.

La superstructure était à l'origine était dotée d'une simple trappe pour le commandant qui fut ensuite remplacée par une coupole de commandant, également montée sur le T-34/76 modèle 1943. Pour sa vision, l'équipage pouvait utilisé les instruments d'optiques prismatiques présents sur le côté gauche et l'arrière. D'autres instruments de ce type furent installés par après permettant une vision circulaire plus correcte. Le SU-85 était à l'avant comme le SU-122 équipé d'une fenêtre blindée de conduite pour le pilote.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5516
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: SU-85/100 (2012)   Mar 13 Mar - 7:05


SU-100

Afin de doter les forces blindés soviétiques d'un chasseur de char encore plus puissant que le SU-85, les ingénieurs russes développèrent autour d'un puissant canon anti-char de 100 mm similaire au B-34 naval, un nouveau tueur de char. Les plans du nouveau modèle furent envoyés au Ministère de l'industrie des blindés (NKTP) et au Département de l'artillerie auto-propulsée en décembre 1943. Le 28 décembre 1943, le NKTP ordonna à Uralmash de monter le canon de 100 mm sur le nouveau véhicule. Cependant il fut vitre évident qu'il était impossible de monter le 100 mm S-34 en raison de la largeur du canon limitant trop fortement les mouvements latéraux de celui-ci, et rendant impossible l'installation de la fenêtre du pilote sur la plaque frontale de la superstructure. De nombreuses et coûteuses modifications étaient nécessaires pour installer ce canon mais le TsAKB (Bureau central d'étude de l'Artillerie) voulait absolument ce canon.






Uralmash demanda au bureau d'étude de Petrov (Usine n°9) de concevoir un nouveau canon de 100 mm, ce qui fut fait vers la moitié de 1944. Le nouveau canon basé sur le B-34 naval fut nommé D-10. La version char fut baptisée D-10T et la version canon automoteur fut baptisée D-10S. Ces canons étaient quasi identiques (affûts légèrement différents) et avaient les mêmes performances. En fait, les T et les S furent seulement utilisés qu'à partir de 1950, et les deux canons pendant la guerre furent simplement appelés D-10 tous les deux. Le D-10 avait l'avantage d'être plus léger que le S-34 et surtout d'être montable sur des caisses existantes sans beaucoup de modifications. Le 3 mars 1944, le premier prototype équipé du 100 mm D-10S fut testé sur les terrains d'Uralmash (150 km de marche et 30 tirs). Il fut ensuite envoyé à des essais gouvernementaux près de Gorokhovets. Entre le 9 et le 7 mars 1944, le prototype y fut testé. Durant ces tests, il effectua 1040 tirs et roula 864 km. Le nouveau chasseur de char fut finalement nommé SU-100 et recommandé pour la production de masse sous réserve de quelques modifications. Le 14 avril 1944, Uralmash reçu l'ordre de commencer la production mais le TsAKB exigeait toujours l'utilisation du S-34 ! Après de longues discutions, le GKO ordonna au TsAKB de modifier le S-34 afin de réduire sa largeur (un nouveau mécanisme de rotation et quelques modifications furent réalisés). Le nouveau prototype fut nommé SU-100-2. Entre le 24 et le 28 juin 1944, les deux modèles, le SU-100 et le SU-100-2 furent comparés lors de tests. Après 923 tirs et 250 km de marche, le SU-100-2 démontra être inférieur au SU-100 et ne fut pas recommandé pour la production et le SU-100 remporta la compétition.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5516
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: SU-85/100 (2012)   Mar 13 Mar - 7:09

La production du SU-100 débuta à partir de décembre 1944 et celle-ci continua à Uralmash jusqu'en mars 1946 et continua en Tchécoslovaquie après la guerre. Uralmash réalisa 3037 exemplaires de ce puissant chasseur de char durant la 2e guerre mondiale. La production de masse du SU-100 fut retardée de nombreuse fois en raison des problèmes liés à la production des munitions perforantes BR-412B très complexes à réaliser. Le résultat final était souvent de pauvre qualité et l'efficacité des munitions en était gravement altérée. Ce gros problème fut résolu en novembre-décembre 1944. A cette époque la production du SU-85M fut stoppée et remplacée par celle du SU-100.

Le SU-100 fut principalement utilisé par l'Union soviétique et ce jusqu'à la fin des années 70. Il fut cependant également livrés à la fin de la guerre aux autres membres du Pacte de Varsovie, en Asie, Afrique et Amérique latine.







Le canon de 100 mm D-10S avait une provision de 18 projectiles perforants (BR-412B) et de 15 projectiles explosifs à fragmentation (OF-412). Le BR-412B avait une vélocité initiale de 895 m/s et pouvait percer 100 mm de blindage à 1500 m. Le D-10S était équipé de deux lunette, une périscopique et une panoramique. Le compartiment de combat accueillait aussi les commandes du char, les munitions , la radio et les réservoirs avant du char.
Le SU-100 avait une excellente puissance de feu couplée à une très bonne mobilité. Ce chasseur de char pouvait pénétrer le blindage frontal de n'importe quel blindé allemand à partir de 2000 m.





A partir de décembre 1944, quelques régiments et brigades de l'artillerie auto-propulsée moyenne furent rééquipés avec des SU-100. Chaque régiment était doté de 4 batteries composées chacune de 5 SU-100 et 1 SU-100 (ou T-34) de commandement. Une brigade possédait 65 SU-100. Le 8 janvier 1945, le SU-100 connu son baptême du feu en Hongrie. Il fut utilisé en masse pour contrer la contre-offensive allemande du lac Balaton en mars 1945 en Hongrie.

En embuscade a danzig 1945



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5063
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: SU-85/100 (2012)   Mar 13 Mar - 11:41

L'année 1943 fut celle où le différenciel technologique entre les engins soviétiques et allemands fut le plus important.
Les nouveaux "Tiger" et "Panther", sans oublier les "Nashorn", "ferdinand" et PZ IV L 48, contre les déjà anciens T34 /76, appuyés seulement par quelques SU 122 et 152, ainsi que la panoplie Prêt bail "Valentine, Mathilda, Grant, Chrchill...
Faut pas s'étonner alors des "scores" affichés par les grands noms ou unités de la Panzerwaffe, et pourtant, à part Kharkov en février mars, cette année sera une succession de défaites pour la Wehrmacht, malgré quelques succès tactiques.

Le SU 100 payait l'emport d'une pièce très puissante par une tendance à piquer du nez.
On le voit bien, de flanc, sur les photos et films d'époque, et même encore plus aujourd'hui dans les musées (les ressorts de supensions fatiguent avec le temps) ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5516
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: SU-85/100 (2012)   Jeu 15 Mar - 4:26

SU-100 dans le park de tiergarten a Berlin en mai 1945.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5063
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: SU-85/100 (2012)   Jeu 15 Mar - 10:52

On le voit rarement en maquette ou diorama, ça: des bâches de protection pour moteur ou compartiment de combat ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SU-85/100 (2012)   

Revenir en haut Aller en bas
 
SU-85/100 (2012)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CLES 2 et C2I2E - report session 2012
» Apocalypse pour 2012????
» nouvelle venue...pour le CRPE 2011-2012...enfin j'espère
» Calcul du jour de Pâques en 2012
» CRPE 2012...C'est ici que ça se prépare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Matériels utilisés :: Blindés-
Sauter vers: