Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Armée Italienne en Russie en 1942

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
matasso
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 48
Localisation : Haute Marne
Date d'inscription : 09/08/2011

MessageSujet: L'Armée Italienne en Russie en 1942   Lun 2 Avr - 22:50

Pour changer un peu et donner un peu plus de couleur à notre forum parlons maintenant un peu de l'Armée Italienne en Russie.

La présence Italienne commence en Juillet 1941 avec le Corps Spedizionario Italiano in Rusia (CSIR) composé de 3 Divisions et d'Unités d'appui diverses pour 3000 officiers, 59 000 soldats, ayant 5500 véhicules motorisés et^plus de 4000 chevaux et mules.
Le commandant est le bien connu Generale di Corpo d'Armata Giovanni Messe. Son Chef 'Etat Major est le Guido Piacenza jusqu'au 30 Octobre 1941 puis le Colonello Umberto Utili à partir du 1er Novembre 1941.

Les unités initiales sont:
- 9e Division d'Infanterie Auto Transportable "Pasubio"
- 52e Division d'Infanterie Auto Transportable "Torino"
- 3e Division Rapide - Celere - "Prinicpe Amadeo Duca d'Aosta" - une unité mixte cavalerie / motorisés typique des années 1940/41
- 63e Légion de Chemises Noires "Tagliamento" - 63e, 79e Bataillons et le 63e Bataillon d'accompagnement
- 30e Groupement d'Artillerie de Corps d'Armée - 60e, 61e et 62e Groupes d'Artillerie - canons 105/32, 4e et 19e Groupes DCA - canons de 75/46 et les 95e et 97e Batteries DCA - canons de 20 mm

Ces unités seront initialement assignées à la 11e Armée Allemande sur le front sud puis à partir de Septembre 1941 passent sous le commandement du Panzer Gruppe 1 en Ukraine. Il est ici le lieu de dire que les troupes italiennes vont se battre avec un grand mordant, une grande vaillance, notamment la 9e Division "Pasubio" et le Régiment de Cavalerie "Lancieri di Novara" qui réussira une des dernières charges à cheval sabre au clair de l'Histoire. Le CSIR est dissous le 10 Juillet 1942 et devient le 35e Corpo d'Armata de la 8e Armée Italienne en Russie, celle qui nous intérèsse ici.... à suivre

Mathias
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5063
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: L'Armée Italienne en Russie en 1942   Mar 3 Avr - 9:03

Bonne idée, mais si possible en complément de ce qui a déjà été posté:
http://ostfront.forumpro.fr/t1119-italie-le-csir-composition
La Légion Croate a aussi été évoquée ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matasso
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 48
Localisation : Haute Marne
Date d'inscription : 09/08/2011

MessageSujet: Re: L'Armée Italienne en Russie en 1942   Jeu 5 Avr - 0:00

vania a écrit:
Bonne idée, mais si possible en complément de ce qui a déjà été posté:
http://ostfront.forumpro.fr/t1119-italie-le-csir-composition
La Légion Croate a aussi été évoquée ...

Pas d'inquiétude cher gendarme, j'ai vu que le texte ne se réfère qu'au CSIR, moi je parle de la 8e Armée Very Happy

Pour les besoins de "Fall Blau" à l'été 1942 et comme compensation pour la participation allemande aux combats d'Afrique du Nord, le Duce envoie des renforts en Russie dès Juin 1942 si bien que le 10 Juillet 1942 est formée la 8e Armée Italienne qui combattra en Russie jusqu'en Février 1943 et sera détruite en Décembre 1942, Janvier 1943 sur le front de Stalingrad, mors de l'opération "Petit Saturne". Cette Armée est aussi connue comme ARMIR (Armata Italiana in Rusia) L'Armée italienne aura des pertes térribles en 1942, perdant d'Aout 1942 à Février 1943, 3168 officiers et 84 627 sous-officiers et soldats tués ou disparus et 1527 officiers et 32 947 sous-officiers bléssé et gelés.

la 8e Armée est commandée par le Général d'Armée Italo Gariboldi

Chef d'Etat Major: Général de Division Bruno Malaguti
Commandant l'Artillerie: Général de Division Mario Balotta
Commandant le Génie: Général de Division Arnaldo Foggiero
Intendant Général - Général de Brigade Carlo Biglino

Il y a aussi un quartier général de liaison allemand commandé par le GdI Kurt von Tippelskirch et son Chef d'Etat Major est l'Oberst Walter Nagel du 18 Septembre 1942 au 5 Janvier 1943 puis le GM Doktor Hans Spiedel du 5 Janvier 1943 au 5 Février 1943.

Au niveau d'Armée, il y avait les unités suivantes:
- Bataillon Alpin de Skieurs "Monte Cervino"
- 109e Bataillon de Mitrailleuses
- 8e Régiment Chimique - 1er et 4e Bataillons
- Commandement de Police - 173e, 236e, 237e, 238e, 239e, 243e, 244e, 245e, 283e Sections de Carabinieri et la 373e Section Montée de Carabinieri

La Brigade de Cavalerie du Général de Brigade Barbo constituée en Juillet 1942 à partir des régiments de cavalerie montée de la 3e Division Rapide - les Lancieri di Novara et Savoia Cavalleria.- Cette Brigade échappera à la débacle car retirée vers l'arrière en Novembre 1942 à cause du mauvais état de ses chevaux dû au grand froid.

Mathias



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5063
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: L'Armée Italienne en Russie en 1942   Jeu 5 Avr - 10:34

Q.G. de la 8ème armée italienne à Rossoch, important noeud routier et ferrovière, proche du Don, et situé à 230 KM au sud de Voronej et à 70 KM au nord de Kantémirovka...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matasso
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 48
Localisation : Haute Marne
Date d'inscription : 09/08/2011

MessageSujet: Re: L'Armée Italienne en Russie en 1942   Ven 6 Avr - 0:54

La 8e Armée Italienne est très bien dotée en Artillerie d'Appui. De noter que toute cette Artillerie est Motorisée. Son commandement de l'Artillerie est constitué des Unités suivantes:

9e Régiment d'Artillerie d'Armée
- 24e et 50e Groupes - Canons de 149/28
- 31e, 32e et 34e Groupes - Canons de 149/40
- 73e Groupe - Obusiers de 210/22
201e Régiment d'Artillerie - 3 groupes de 75/32
Régiment d'Artillerie à Cheval Colonel Montella - 3 groupes de 75/27 - seule unité hippo de l'Artillerie d'Armée
14e Batterie d'Observation
4e Régiment Anti Aérien
- 4e, 19e, 36e, 37e et 38e Groupes - Canons DCA de 75/46
- 31e, 40e, 42e, 65e Batteries DCA - canons 20mm L65

De même le commandement d'Armée du Génie est assez étoffé:

5e Régiment de Transmissions
- 1er bataillon téléphonique
- 5e bataillon mixte
- 156 compagnie radio
1er, 2e, 9e et 34e Bataillons de Construction de Ponts
9e et 10e Bataillons de Chemins de Fer
18e, 36e et 40e bataillons de Construction
101e Compagnie de Bacs
6e Compagnie de Pompiers
8e et 9e Compagnie de Ravitaillement en Eau
8e Compagnie de Pigeons Voyageurs

Mathias
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matasso
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 48
Localisation : Haute Marne
Date d'inscription : 09/08/2011

MessageSujet: Re: L'Armée Italienne en Russie en 1942   Ven 6 Avr - 22:39

Une petite photo du commandant de la 8e Armée Italienne en Russie, Le général Italo Gariboldi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5063
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: L'Armée Italienne en Russie en 1942   Dim 8 Avr - 10:20

Un très bon général de l'avis des historiens.
Les italiens ont laissé un relativement bon souvenir de leur passage sur les bords du Don, à la différence des allemands.
Par contre, les autochtones d'un certain âge ne se souviennent pas avoir jamais vu pareils voleurs Laughing (entre eux, et pas au dépends de la population civile qui de toute façon n'avait presque rien) ...
Ca s'explique en partie par les carences dans la logistique, les faibles infrastructures et rames ferroviaires et routières étant prioritairement reservées à la Wehrmacht ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matasso
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 48
Localisation : Haute Marne
Date d'inscription : 09/08/2011

MessageSujet: Re: L'Armée Italienne en Russie en 1942   Lun 9 Avr - 16:30

vania a écrit:
Les italiens ont laissé un relativement bon souvenir de leur passage sur les bords du Don, à la différence des allemands.
Par contre, les autochtones d'un certain âge ne se souviennent pas avoir jamais vu pareils voleurs Laughing (entre eux, et pas au dépends de la population civile qui de toute façon n'avait presque rien) ...
Ca s'explique en partie par les carences dans la logistique, les faibles infrastructures et rames ferroviaires et routières étant prioritairement reservées à la Wehrmacht ...

Les infrastructures férroviaires sont une des erreurs du commandement allemand à Stalingrad. Dans un pays aux routes réduites et mauvaises l'investissement en unités de chemin de fer n'a jamais été ç la hauteur des besoins. Les roumains se sont plaint à beaucoup de reprises du manque d'attention des allemands pour leurs acheminements férroviaires qui en général restaien ten gare autour de Rostov et n'allaient jamais de l'avant. Ainsi, la veille de l'attaque soviétique du 19 Novembre 1942 il y a vait 50 wagons de fournitures d'hiver pour les roumains en attente de déchargement et qui ont été réexpédiés vers Tiraspol sans que les soldats touchent l'équipement d'hiver nécéssaire. En plein hiver devant Stalingrad c'était bien frais tout ça.

Mathias
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matasso
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 48
Localisation : Haute Marne
Date d'inscription : 09/08/2011

MessageSujet: Re: L'Armée Italienne en Russie en 1942   Lun 9 Avr - 17:43

La première unité de renfort qui forme la 8e Armée Italienne en Juillet 1942 est le 2e Corpo d'Armata, sous le commandement du General de Corpo d'Armata Zanghieri.

Il est composé des unités suivantes:

- 2e et 102e Bataillons de Mitrailleuses
- 32e Groupe Antichars - canons de 47/32
- Artillerie du 2e Corps - commandée par le Generale de Brigada Martorelli
- 2e Régiment d'Artillerie Motorisé de Corps d'Armée -
- 3e et 23e Groupes - canons 105/28
- 103e et 123e Groupes - obusiers de 149/12
- 2e Unité d'Observation d'Artillerie
- 52e et 54e Batteries DCA - canons 20/65
- Génie du 2e Corps - Generale de Brigada Rima
- 2e Bataillon de Sapuers d'Assaut
- 15e Bataillon de Construction
- 82e et 84e compagnies de transmissions téléphoniques
- 101e Compagnie radio
- 2e compagnie de réparation de transmissions
- 6e compagnie de pigeons voyageurs
- 2e Compagnie de défense chimique
- 4e et 5e compagnie de lance flammes
- 21e section automobile
- 183e et 204e sections de carabinieri
- 362e section de carabinieri montés
- 9e section cartographique
- 2e section photographique
- Unités de services:
- 5e, 6e, 7e, 14e, 15e, 16e, 118e, 119e, 120e, 243e, 438e et 805e hopitaux de campagne
- 82e section medicale
- 2e unité dentaire
- 27e et 42e unités rayons X
- 27e, 37e et 105e sections chirurgicales
- 2e compagnie de camions
- 4e compagnie de depannage
- 45e Atelier de Réparation
- 70e Unité d'Intendance

Les unités combattantes sous le commandement du 2e corps sont/

- 2e Division d'Infanterie "Sforzesca" - General de division Pellegrini
- 53e Régiment d'Infanterie
- 54e Régiment d'Infanterie
- 17e Régiment d'Artillerie - 2 groupes 75, 1 groupe 105 plus les 53e et 302e batteries de DCA plus la 70e batterie antichars avec des canons de 75/39
- 2e Bataillon de Mortiers
- 2e et 121e batteries antichars - canons de 47/32
- 16e compagnie de sapeurs semi motorisés
- 2e compagnie de transmissions
- 6e compagnie médicale
- 2e section de transport automobile
- 1re unité d'intendance
- 4e et 5e sections de carabinieri

- 3e Division d'Infanterie "Ravenna" - Général de Division Nebbia
- 37e Régiment d'Infanterie
- 38e Régiment d'Infanterie
- 121e Régiment d'Artillerie Motorisé - 2 groupes 75, 1 groupe 105 plus les 51e et 303e batteries de DCA et la 71e batterie antichars à canons de 75/39
- 3e Bataillon de Mortiers
- 3e et 154e batteries antichars - canons de 47/32
- 18e compagnie de sapeurs semi motorisés
- 3e compagnie de transmissions
- 18e compagnie médicale
- 3e section de transport automobile
- 7e uniyé d'intendance
- 7e et 8e sections de carabinieri

- 5e Division d'Infanterie "Cosseria" - Général de Division Gazzale
- 89e Régiment d'Infanterie
- 90e Régiment d'Infanterie
- 108e Régiment d'Artillerie Motorisé - 2 groupes 75, 1 groupe 105 plus les 87e et 307e batteries de DCA et la 72e Batterie antichars à canons de 75/39
- 105e Bataillon de Mortiers
- 135e et 355e batteries antichars - canons de 47/32
- 23e compagnie de sapeurs semi motorisés
- 5e compagnie de transmissions
- 47e compagnie médicale
- 5e section de transport automobile
- 48e unité d'intendance
- 13e et 14e sections de carabinieri

- La Légion de Chemises Noires "23 Marzo" est aussi attachée à ce corps - elle est commandée par le luogotenente Francisci
- Groupement Leonessa commandé par le Console Sardu - bataillons 14 Bergamo et 15 Brescia et bataillon d'appui 38 Ast
- Groupement Valle Scrivia - Console Bertoni - bataillons 5 Torotna et 34 Savona et bataillon d'appui 41 Trentoi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matasso
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 48
Localisation : Haute Marne
Date d'inscription : 09/08/2011

MessageSujet: Corps Alpin   Mar 14 Aoû - 0:49

Je reprends ici les unités de la 8e Armée Italienne en Russie, avec les unités du Corps Alpin. Ce Corps intègre l’élite de l’Infanterie Italienne et se battra jusqu’au bout dans les plaines du Don étant la seule unité italienne à retraiter en bon ordre quoique décimée.

Le Corps Alpin est commandé par le General de Corpo d’Armata Nasci

Il est composé des unités suivantes :
- 11e Régiment d’Artillerie de Corps d’Armée –
o 51e, 52e et 53e Groupes – canons 105/32 L
o 117e Groupe – obusiers 149/13 L
- 11e Unité d’Observation d’Artillerie
- 39e et 41e Batteries DCA – canons 20/65
- Génie du Corps – Generale di Brigada Tamassia
o 30e Bataillon de Sapeurs d’Assaut
o 1er Bataillon de Construction
o 9e Bataillon Mixte de Transmissions
o 21e Compagnie de Réparation de Transmissions
o 19e Compagnie de Pigeons Voyageurs
- 1re Compagnie de Défense Chimique
- 422e et 425e Sections de Carabinieri
- 27e Section Cartographique
- 20e Section Photographique
- 23e, 24e, 466e, 467e, 483e, 484e Hôpitaux de Campagne
- 307e Section Médicale de Montagne
- 7e Unité Dentaire
- 200e Compagnie de Transport Automobile
- 6e Compagnie de Dépannage
- 57e Atelier de Réparation

Les Unités combattantes du Corps sont les 3 division alpines suivantes :

- 2e Division Alpini « Tridentina » - Generale di Divizione Reverberi
o 5e Regiment Alpini – bataillons Edolo, Morbegno et Tirano, la 82e Compagnie AC avec des canons 47/32, le 618e Hôpital de Campagne et la 25e Compagnie Muletière
o 6e Regiment Alpini – bataillons Vestone, Verona et Val Chiese, la 216e Compagnie AC avec des canons 47/32, le 621e Hôpital de Campagne et la 26e Compagnie Muletière
o 2e Régiment d’Artillerie de Montagne – Groupes Vicenza et Bergame – canons de 75/13 de Montagne et Val Camonica avec canons 105/11 de montagne, compagnies 56 et 59 de DCA à canons de 20/65 et Batterie 76 AC à canons de 75/39
o 2e Bataillon Mixte du Génie de Montagne – compagnies 122 de sapeurs, 112 de transmissions
o 402e et 417e sections de Carabinieri
o 206e Bataillon de Transport Automobile
o 2e Compagnie de Transport Automobile
o 5e Compagnie Muletière
o 61e Compagnie de Boulangers
o 619e, 620e, 622e et 623e Hôpitaux de Campagne

- 3e Division Alpini « Julia » - Generale di Divizione Ricagno
o 8e Regiment Alpini – bataillons Tolmezzo, Cividale et Gemona, la 41e Compagnie AC avec des canons 47/32, le 814e Hôpital de Campagne et la 28e Compagnie Muletière
o 9e Regiment Alpini – bataillons Vicenza, L’Aquila et Val Cismon, la 83e Compagnie AC avec des canons 47/32, le 630e Hôpital de Campagne et la 29e Compagnie Muletière
o 3e Régiment d’Artillerie de Montagne – Groupes Conegliano et Udine – canons de 75/13 de Montagne et Val Piave avec canons 105/11 de montagne, compagnies 45 et 47 de DCA à canons de 20/65 et Batterie 77e AC à canons de 75/39
o 3e Bataillon Mixte du Génie de Montagne – compagnies 123 de sapeurs, 113 de transmissions
o 415e et 416e sections de Carabinieri
o 207e Bataillon de Transport Automobile
o 8e Compagnie Muletière
o 62e Compagnie de Boulangers
o 628e, 629e, 633e et 813e Hôpitaux de Campagne
- 4e Division Alpini « Cuneense » - Generale di Divizione Battisti
o 1e Regiment Alpini – bataillons Ceva, Mondovi et Pierre di Teco, la 14e Compagnie AC avec des canons 47/32, le 612e Hôpital de Campagne et la 21e Compagnie Muletière
o 2e Regiment Alpini – bataillons Borgo, Saluzzo et Dromero, la 84e Compagnie AC avec des canons 47/32, le 615e Hôpital de Campagne et la 22e Compagnie Muletière
o 4e Régiment d’Artillerie de Montagne – Groupes Mondovi et Pinerolo – canons de 75/13 de Montagne et Val Po avec canons 105/11 de montagne, compagnies 64 et 116 de DCA à canons de 20/65 et Batterie 78e AC à canons de 75/39
o 4e Bataillon Mixte du Génie de Montagne – compagnies 124 de sapeurs, 114 de transmissions
o 413e et 414e sections de Carabinieri
o 201e Bataillon de Transport Automobile
o 4e Compagnie de Transport Automobile
o 6e Compagnie Muletière
o 63e Compagnie de Boulangers
o 613e, 614e, 616e et 617e Hôpitaux de Campagne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MetastazKamikaz
Generalmajor
Generalmajor


Nombre de messages : 311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: re   Mar 14 Aoû - 3:12

Je me souviens d'une remarque de Goebbels dans le Tome 1 qui faisait part de ses discutions avec le Fuhrer début 43 après la capitulation de la 6 armée.

Hitler était furieux contre les roumains et les italiens bien qu'il demanda expréssement à son ministre de ne pas en parler dans les infos et la presse.

Le Fuhrer expliqué que ses alliés ont fait preuve de lacheté devant l'ennemis en partant en courant à la vue du moindre chars sovietique.
Il expliquait aussi que sene de seul les hongrois ce sont battu dignement et qu'il ne fallait pas que les italiens compte sur une part du gateau une fois la guerre gagné.
Au contraire les italiens auront le dort qu'il mérite lors de la construction de la nouvelle Europe...

D'autre part une remarque de Goebbels ma sidéré - C'est finalement pas plus mal de ne pas avoir d'alliés digne de se nom en Europe, car le partage aprés la victoire aurait pu etre plus compliqué que prévu avec un "Japon" sur le vieu continent.


Dernière édition par MetastazKamikaz le Ven 17 Aoû - 15:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matasso
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 48
Localisation : Haute Marne
Date d'inscription : 09/08/2011

MessageSujet: Re: L'Armée Italienne en Russie en 1942   Mar 14 Aoû - 12:12

Le Fuhrer et les allemands ont trouvé bien commode d'avoir des boucs émissaires pour la défaite de Stalingrad. Rudel dans ses mémoires (nazi convaincu s'il en est) joue expréssément ce jeu en racontant avec moults détails la fuite "éperdue" des roumains dans la Steppe. La réalité est toute autre, il suffit de voir les pertes des forces italiennes et roumaines dans la boucle du Don pour s'en rendre compte. Après, sur la participation roumaine j'ai déjà laissé plein d'infos sur le sujet si tu veux des compléments. Suffira de dire que les allemands n'ont tenu aucune promesse vis à vis des roumains en termes d'armement, ils leur ont laissé des positions impossibles à défendre et absolument pas aménagées et qui plus est en laissant en place des têtes de pont soviétiques toutes préparées pour une contre attaque et ce, en dépit des demandes repetées du commandement roumain pour réduire ces têtes de pont.
La remarque de Goebbels vaut pour ce qu'elle vaut mais démontre bien l'incapacité totale des allemands (déjà vue pendant la 1re Guerre Mondiale) de jouer le jeu d'une coalition et c'est aussi pour ça qu'ils vont perdre. Les alliés, malgré leurs divergences parfois profondes seront capables de construire une stratégie cohérente d'ensemble, les allemands jamais. Ils auraient pu au moins donner la possiblité à leurs alliés, italiens, hongrois et roumains de construire des chars ou des stug sous licence mais même ça ils en ont été incapables. Les roumains avaient demandé dès 1942 et plus encore en 1943 après Stalingrad d'avoir la possibilité de construire des Stug (ils en avaient la capacité) mais les allemands ont refusé, laissant les unités de leurs alliés en infériorité manifeste devant les soviétiques à chaque fois et cela pour les roumains c'est encore pire car ce sont ceux qui se sont le plus impliqués dans la Guerre contre l'URSS

Cordialemenbt
Mathias
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5063
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: L'Armée Italienne en Russie en 1942   Ven 17 Aoû - 13:57

+ 1


Dernière édition par vania le Ven 17 Aoû - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MetastazKamikaz
Generalmajor
Generalmajor


Nombre de messages : 311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: re   Ven 17 Aoû - 15:15

j'ai fait une remarque similaire sur un autre forum y un an de ça et la réponse est identique.

Oui je te suis à 100 pour 100 d'accord avec toi, et si j'ai posé cette question c'était justement pour avoir des précisions sur le manque de soutient des allemands vis a vis de leurs alliés.
Donc vania silent.
C'était juste une perche pour débattre ensuite Wink
Pour ce qui est de la construction de chars en Roumanie par exemple pourquoi les nazis ont refusés ?0

Hitler avait de gros soupçons quand à la fidelité des roumains, et surtout des italiens et des hongrois.
Le conseil fasciste et Horthy ont complotés dans le dos d'Hitler donc il avait des raisons valables de refuser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Armée Italienne en Russie en 1942   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Armée Italienne en Russie en 1942
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Armée d'Italie en 1809
» Déterminés à rendre pleinement témoignage
» Ovnis extraterrestres: révélations sur des phénomènes inexpliqués
» Armée italienne 1796-1814
» L'armée de l'air italienne dit que les ovnis peuvent etre des vaisseaux aliens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Forces de l'Axe-
Sauter vers: