Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 deux batailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: deux batailles   Mer 18 Avr - 2:47

Bien, ici comme j'avais déjà commencer a continuer le sujet sur l'armée Polonaise, ici voici, l'histoire de la Bataille de Lenino.

Citation :
DEUX BATAILLE


Peter Mitsner

En mai de cette année marquera le 65e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale. À cet égard, nous, nous rappelons deux batailles - celle de Lenino (12-13 Octobre 1943) et celle du Mont-Cassin (12 au 18 mai 1944). Les deux sont extrêmement lourde et sanglante. Les deux batailles ont acquis une signification symbolique qui, d'une part, disposait un niveau de difficulté élevé, en terme de souffrances et de mort, mais de l'autre - toutes les deux ont pris une dimension humaine.
Donc ici, tout ce qui se rapporte à la bataille de Lenino, ici cela vient tout juste d'être déclassé secret défense du coté des Russes (du moins, lorsque il avait publier ses énumérations, donc 1945+65 =2010 ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: deux batailles   Mer 18 Avr - 3:08

Et cela commence comme ceci:

Citation :
LENINO

Dans la bataille de Lenino 12 et le 13 Octobre 1943, que la 1ère Division d'Infanterie Tadeusz Kosciuszko a participer. Près de la moitié d'un siècle plus tard, la vérité sur la bataille était pratiquement inaccessible, déformé par la censure, caché dans les archives. Ce n'est que récemment que les historiens ont commencé à retrouver les sources. Essayons de résumer leurs conclusions.

Formé dans le hameau d'Oka la 1ère division d'infanterie (Pol) constitué de prisonniers de guerre et des exilés, ont été jeté dans la bataille sans préparation adéquate. Cela a été fait à la demande du commandant - le général Zygmunt Berling et le fondateur de l'Union des patriotes polonais Wasilewska Wanda. Après une longue et pénible marche, la division a atteint l'endroit où il y aurait eu à franchir la ligne de défense allemande. Berling, cependant, n'a pas été informé sur les plans du commandement Soviétique, il n'a non plus été mis au courant de quelles était les forces ennemies en présence.

Donc ici c'est juste le début, pour que vous compreniez bien, jusqu'où cela vas aller.
En clair, Staline, au début il n'as pas fait confiance, au Polonais, en raison, que il as du mal digérer, le coups des Polonais en exil, qui ont fuis le territoire Russe, pour rejoindre les Alliées de l'Ouest. Et il avait peur, ici, que Berling, dans le pire des cas, desserte, et vas carrément rejoindre les Allemands.
Donc au début, la 1ère Division d'infanterie Polonaise, devait être considérer comme division disciplinaire, donc a garder sous étroite surveillance.

Mais cela ont verras déjà ca plus tard....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: deux batailles   Mer 18 Avr - 11:26

Citation :
Au matin du 12 octobre, une reconnaissance en force a été effectuer par le 1er Bataillon, qui fus sous le commandement du Major Bronislaw Liakhovich. Les pertes furent énormes. En voyant que les Allemands battait en retraite, Berling donna l'ordre, de commencer une offensive général. Le support de l'Artillerie, en raison du manque de munition, avait échouer. Dans le secteur des Polonais et ainsi que des Russes, se jetèrent les stuka dessus, de l'artillerie Anti-aérienne il n'y en avait pas.

Après deux jours de combats, dans la division Polonaise, il était a noté les pertes. De 510 officiers et soldats qui furent tué, et ainsi que 1800 autres qui furent blessé ou ont été capturé.

Est t'ais t'il vraiment nécessaire de se battre pour Lenino? Sur cette question, les chercheurs ont longuement réfléchis. L'historien militaire Stanislaw Yachinsky, a écrit que Lenino détenait déjà une valeur tactique, mais le secteur du front, que la division Polonaise avait occupé, celui ci, est rester (fixe) jusqu'en juin 1944. Vous ne pouvez pas trouvez une évaluation plus radicale, que celle ci.

Nous savons aujourd'hui déjà plus, que il y'a dix ou vingt ans, mais nous ne connaissons pas encore tout.

Une source inestimable sur l'histoire de la bataille, ainsi que sur l'histoire de l'armée de Berling toute entière – sont les notices de journal que avait écrit Lucien Schönewald, et qui n'ont jamais été publier complètement.
Schönewald (1909-1944) était un poète, l'un des meilleurs de sa génération. Avant la guerre, il suivit l'art de la poésie catastrophique, ou il se trouvait proche du surréalisme. Pendant toute sa vie, et même déjà dans sa jeunesse, Schönewald était un communiste. Pendant la guerre, il se trouvait dans un premier temps à Lvov, ou beaucoup d'écrivain travaillait à la radio. Après le 22 juin 1941, il entra dans l'armée Rouge, mais il fus bientôt exilé en Sibérie. En 1943, il rejoint la 1ère Division d'infanterie, ou il est devenu Chroniqueur. En 1944, il est décédé dans un accident de voiture. Son journal fus considéré longtemps comme perdu. Voici les fragments du journal, ou il parle de la réunion qui s'est faite après la bataille de Lenino.

Suivit d'un poème de Lucien Schönewald, dans lequel les faits deviennent une légende.

Lucien Schönewald
Chronique 1ère Division d'infanterie Tadeusz Kosciuszko.
(extraits)

Réunion après bataille. 15/10/43

(Sur les mur de la cabane de Nikolaevka, où à l'état major de la 1ère Division, est accroché un poster portant l'inscription "Lenino. 12/10/43 -13/10/43")

(Le téléphone a été débranché.)

Il est 10:00h
Le Général (Siegmund Berling):
Demande une minute de silence, en mémoire des morts.
(tout le monde se lève.)
Bien donc a présent le prochain paragraphe qui vas suivre, cela provient directement de la bouche de Berling, lors de la réunion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: deux batailles   Mer 18 Avr - 13:23

Citation :
- Bien, prenez place.
- Les combats des 12 et 13 octobre, nous ont offert une grande expérience, pour laquelle nous avons payé un lourd tribu. Il y'avait de nombreuse raisons indépendante de notre volonté, qui ont conduit à cet état, mais nous même, dans notre division, il y'a eu des erreurs qui ont été commise, et sans celle ci, cela nous aurais mené a avoir des pertes moins grande.
- 1) La tâche qui nous fus confié, de briser le front, la division a bien fait son travail. Le front a été brisé, la division est allez en avant, et a tenu dans sa main Trigubovo et de l'autre Polzukhi.
- L'avancé de la division, ne s'est pas effectuer comme ont l'espérait, en raison des secteurs voisins de la poche, ou l'ennemi n'a pas battu en retraite.
- 2) Le 1er régiment d'infanterie, selon les ordres qu'il avait reçu, est passer à l'offensive, et a avancer jusqu'à Trigubovo. Le village Trigubovo se trouvait au-delà de nos lignes, mais en raison de l'inactivité des secteurs voisin, le 1er régiment passa sous le flanc du feu ennemi, qui ont occupé les hauteurs Sud de Trigubovo. L'ennemi est passé à la contre offensive, et nous a rejeter de Trigubovo. Quel est l'avancé des transports des troupes blindé et des chars ennemi. Depuis que le régiment a débuter la désorganisation de base. Et quel en son les raisons?
- Le régiment a reçus l'ordre d'attaquer 3 échelons. Je ne connais pas la raison, mais en arrivant à Trigubovo, le régiment avait en face de lui 3 bataillons, se trouvant intégré dans un unique échelon. L'échelon était mélanger: Le second avec le premier et le troisième avec le second.
- Le commandement a été désorganiser. Le commandant du 1er régiment à perdu le contrôle du régiment, et de ce fait, cela a mener à la panique.
- Après la première soirée, Kenevitch me rapporte que les choses vont mal, j'ai décidé de mettre en place la division à deux échelons.
- Le comandant du 1er régiment qui se trouvait sur la gauche, et lui même monté à Polzukhi, pour voir ce qui en était, et m'a rapporter que le régiment était diviser, et suite à cela. Je lui ai ordonner de retourner sur le front et de reprendre le commandement du reste du régiment.
- Comme ont peu le voir, le commandant du régiment avait perdu son autorité sur le régiment depuis le début, et n'avais plus de contrôle sur les bataillons, et lorsque l'ennemi et passer à la contre offensive, il n'a pas eu les moyens pour faire face à la catastrophe du régiment. (....)
- Si les chefs ne sont pas en possibilité de relevé un défit d'une bataille, le commandant est responsable des pertes. Mais cela n'excuse pas le commandement qui était en possession d'arme lourdes, qui eux même était capable de prendre des actions similaires. (...)
- Les chars se trouvait dans de mauvaise conditions. Le génie pontier a bien construit des pont supportant des charges de 60 tonnes, mais dans des zones marécageuse, ou même les véhicules et les chars se sont embourbé. Cette nuit là, j'ai reçus l'ordre de jeter les chars dans la batailles, mais les chars n'on pas pus remplir leurs tâches.
Donc ici, ont comprend bien ce qui c'est produit, et ceci n'est que le début.

Mais à moi perso, cela me donne une vue identique, que les Américains ont eu, au kasserine pass.
Donc perte importante etc...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Borislav
Stabsfeldwebel
Stabsfeldwebel
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 27
Localisation : Hainaut / Belgique
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: deux batailles   Mer 18 Avr - 13:36

Cela m'avait manqué Gégé et ses "donc ici", "et ici", "en fait ici", "ici" Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: deux batailles   Mer 18 Avr - 21:22

ah, je savait qu'un jours je me ferais pincé!
Aiiiiii.

Ben que veut tu, ont ne change pas du jours au lendemain!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Borislav
Stabsfeldwebel
Stabsfeldwebel
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 27
Localisation : Hainaut / Belgique
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: deux batailles   Mer 18 Avr - 23:25

Aucun soucis ne t'en fais pas Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: deux batailles   Jeu 19 Avr - 13:23

ooops dans cette nouvelle partie, ben là, je me rend vraiment compte, une des raison de la classification confidentiel.
Citation :
En autre, Les chars non pas aimé se battre dans les formations d'infanterie –ou ils ont commencer à manoeuvrer. Ce comportement est inadmissible, et je ne le souhaite plus le voir jusqu'à la fin de la guerre.
Un des commandants m'as énumérer, que vous aviez reçus des ordres du Général Berling pour soigné les blessés, et de les laissé sur place. Des blessés qui était bander, et qui sont rester couché pendant 2-3 jours sur le terrain. Qui es ce qui n'as pas compris mes ordres?
Il y'avait un ordre qui précisait, que le personnel des formations de combat, de rester dans leurs formations pour ne pas chercher les blessés sur le terrain, que ont ne pouvait pas transporter à l'arrière. Cela ne voulait en aucun cas dire, que le service médical, devait attendre, jusqu'à ce que j'allais ramassé les blessés. J'ai du envoyer mon chef d'état major dans une voiture dans le régiment en cause. Le jours d'avant hier, j'ai ordonné a deux pelotons: l'un pour rapatrier les mort et les blessés, le second pour la collecte des armes et du butin de guerre.

Les blessés ramassé, faisait partie de l'armée rouge. Certes nous avons des soldats blessés qui appartiennent à l'armée rouge. Mais ce n'est qu'une infime partie. Le colonel Galitsky confirme que nos blessés, était rester pendant deux à trois jours sans nourriture. (...)

1) Par conséquent. Il faut effectuer des recherches pour déterminer les pertes humaines et matériel, et que cela soit fait dès aujourd'hui.
2) Réaliser un audit du personnel et du service interne.
3) Effectuer un changement radical du personnel.
4) Compléter les pertes. Recueillir sur le champ de bataille tout ce qui est rester sur place.

C'est ce qui fus énumérer dans la réunion du 15 octobre 1943.
Et maintenant reste encore a traduire, deux autres paragraphe, l'un pour le 16 octobre, et l'autre pour le 17 octobre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: deux batailles   

Revenir en haut Aller en bas
 
deux batailles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» comparaison de moyenne de deux échantillons, cas spécial
» MES DEUX ALLERGIES: L'ALCOOL ET DIEU
» Chronologie des combats et des batailles de 1809 (Autriche)
» LOI DU PRODUIT DE DEUX VARIABLES ALEATOIRES UNIFORMES
» Nausées atroces depuis deux jours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Batailles-
Sauter vers: