Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Armes de Represailles Allemandes (2012)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Ven 18 Mai - 2:23


Grue portique Strabo 15t

La grue portique Strabo a ete fabriquee en 1942 par 1. S. Fries & Son, Frankfort, Allemagne.
Elle a une capacite de 15T, et a ete employee par des unites d'entretien de Wehrmacht en levant des tourelles et des moteurs des chars lourds allemands.
La grue portique a pu etre erigee rapidement a la position d'operation dans un temps prevu de vingt minutes grace a des pieds de structure style sciseaux.
Elle possede deux essieux et est remorquable.


Portique en position de remorquage




Portique operationnel







Hanomag SS-100 Schwerer Radschlepper/tracteur lourd

Tracteur lourd de la Wehrmacht.Il a ete utilise pour le tractage des differentes remorques de fusee V2.
Moteur : D85 diesel, 6 cylindres, 8550 cc, 100 bhp a 1500 T/MN.
poids : 6.T 540, construits de 1936-1945.






Remorque de connexion cables














Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Ven 18 Mai - 2:30


Bussing-NAG 4500A-1 lourd & 4X4 ;4X2

Moteur : diesel de 6 cylindres, 105 BHP,
Le camion de transport modifie a ete adapte pour le chargement et a l'entretien mobiles des batteries electriques de la fusee A4/V2.
La version de transport de base de vehicule a ete employe par les troupes de fusee pour l'approvisionnement general.






Compresseur Luftverdichter-Anhanger FR:(fusee longue portee)

Utilise par pour pressuriser le reservoir d'oxygene liquide.





Opel Blitz 3t type A Fernraket Erzatsteile (Transport de pieces de
rechange pour V-2)




Remorque pompe pour oxygene liquide



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Ven 18 Mai - 13:38

Schewer Wehrmacht Schlepper(SWs)

Tracteur de traction d'usage universel de la Wehrmacht. Ideal pour les terrains boueux et difficiles, ce vehicule apparait sur les listes de vehicules des batteries V2 comme tracteurs pour le Meillerwagen,bien que probablement seulement utilise dans des secteurs fortement couverts de forets.







Opel Blitz (3t) type A 305

Il a ete utilise pour le transport des emetteurs radioelectriques de guidage du site de lancement.
Ce vehicule contenait le materiel radioelectrique qui agissait avec l'appareillage de guide-faisceau de Leitstrahlstellung a environ 6 a 8 kilometres de distance du site de lancement.






L'unite de radar qui s'est associee aux operations V2




Grand radar de Wurzburg-Riesen sur plateforme, utilise pour
le guidage du V2





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Sam 19 Mai - 1:32


Opel Blitz 3t Type A Brennschluss Anlage

vehicule de mesure de la troupe 4X4.Il contenait tout l'equipement essentiel pour calculer
le tir de La fusee V2 vers l objectif.





Type-S Maultier 3t Opel avec radiocabine

base sur le Type-S, avec la marche arriere copiee du porteur britannique Carden-Loyd. Cables a l'interieur pour relier l'antenne avec l'installation radio du camion emetteur avec en externe un grand enrouleur de cables.





Steyr 1500 et 2000 lourd

4x4, CYL de V-8., 85 BHP.
Utilise pour l'alimentation d'energie de la batterie de fusee V2.







Echelle Margirus
Utilise pour acceder au sommet du V2 quand il est en position de tir.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Sam 19 Mai - 1:35

Un autre Feuerleitpanzerfahrzeug sur base de Sdkfz 10 (un proto semble t il)




Epave

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Dim 20 Mai - 2:12


Transport par rail




Pas de tir,preparation lancement V2




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4721
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Dim 20 Mai - 10:56

Faire des fusées c'est une chose, mais avoir une logistique efficace pour les utiliser en est une autre, lourde et coûteuse, ce qui est bien démontré dans ces photos ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Lun 21 Mai - 13:47


Photos couleurs allemandes des tunnels de Dora.

Assemblage des elements de fusee V2 par les deportes.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Mar 22 Mai - 13:14

Lancement V2






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Ven 22 Juin - 11:17

Les galleries entre les 2 tunnels A et B de Dora sont incroyablement nombreuses et de differents diametres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Ven 29 Juin - 11:15


En Thuringe, on en retrouvera des centaines, de bunkers, éparpillés, parfois sous des maisons d'allure traditionnelles de chalets, dans lesquels étaient assemblés les Me262, notamment.





Pour Halberstadt, qui sera bombardé au 8 avril 1945 par l'Air Force, forçant les nazis à fuir avec leurs prisonniers à qui ils vont infliger une marche forcée mortelle, les galeries sont toujours debout, mais on ne sait pas trop bien quoi en faire aujourd'hui, tant elle sont gigantesques. "Quant aux galeries souterraines du projet « Malachit », les Soviétiques commencent par les déménager systématiquement, puis elles projettent de les miner. Le projet n’aboutit pas. Dans les années 1960, les autorités est-allemandes considèrent ces galeries comme un « Schatz der Volkswirtschaft », « trésor de l’économie du peuple » et pensent les utiliser comme s frigorifiques alimentaires… Le ministère de la sécurité de l’Etat quant à lui considère que ces galeries renferment une possible cache nazie d’œuvres d’art et de trésors… A partir de 1979, une partie des galeries est utilisée par l’armée populaire de l’Allemagne de l’Est. Entre 1990 et 1994, c’est la Bundeswehr qui gère les lieux.
En 1994, les galeries deviennent propriété privée. Aujourd’hui, le Land de Saxe-Anhalt se propose de transformer une partie des galeries en lieu de mémoire". Les baraques du camp de concentration ont elles été détruites dès 1947. Mais d'autres installations semblent avoir échappé à la vigilance des troupes américaines.


Des installations secrètes des nazis, on en redécouvre en effet parfois par hasard, comme en ce 22 juillet 2009 où un énorme glissement de terrain se produit à Nachterstedt, en Saxe-Anhalt. Un chercheur, Dirk Finkemeier, a vite trouvé pourquoi, selon lui : l'endroit figurait sur une des cartes de la RAF des endroits à bombarder, étant soupçonné de cacher une usine de fabrication de ZyklonB. En réalité, tout le secteur est posé sur d'anciennes mines... de lignite, fermées en 1991, où une usine a très bien pu être construite, mais dont on ne retrouvera pourtant pas trace, semble-t-il. L'effondrement s'est produit près du lac Concordia, "une ancienne mine à ciel ouvert d'environ 600 ha dont la mise en eau a commencé en 1996", nous renseigne Wikipédia, qui ajoute que "pendant la Seconde Guerre mondiale, des centaines de prisonniers de guerre soviétiques et forçat d'autres nationalités travaillèrent dans des conditions inhumaines dans la mine Braunkohlegrube Concordia (mine de lignite de Concordia), appartenant à la société Riebeckschen Montan-Werken. Entre 130 et 140 personnes y perdirent la vie". Selon un autre témoignage, l'usine était en fait à un km de là, à Frose.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Mer 11 Juil - 2:32

La connaissance des projets allemands de V-1 date de longtemps : dès 1939, le professeur Reginald Victor Jones, du service de contre espionnage anglais, avait reçu un étrange paquet, arrivé via l’ambassade anglaise à Oslo. Dedans, la description de deux radars, mais aussi celle d’une sorte de "torpille magnétique volante" : en fait le V-1. La description est si précise que les autorirés anglaises vont croire à un faux intentionnel. Ce sont les travaux de Paul Schmid, qui travaille depuis 1932 sur le pulsoréacteur, une idée française remontant à ...1890.

Dès le 3 octobre 1942, les allemands sont passés au stade supérieur avec le projet Agregat IV : un engin de 12 m de haut, de 1,50 m de diamètre et de 12 tonnes : la V-2.
Des rapports de résistants parlent des travaux de Peenemünde. la RAF décide d’envoyer un de ses bizarres Spitire rose : un avion de reconnaissance, qui ramène le 20 avril 1943 des clichés qu’un hyperdoué de l’interprétation, Duncan Sandys (le propre beau fils de Churchill, qui deviendra plus tard ministre britannique de la défense), décrypte comme étant une base de lancement de fusées, une chose alors totalement inconnue. La réaction de Churchill ne tarde pas...


Le 18 août 1943, les 598 (!) lourds bombardiers (uniquement anglais, Churchill n’a rien dit aux américains !) Avro Lancaster, Halifax et Stirling de l’opération Hydra avaient complètement rasé Peenemünde : on considère que ce bombardement massif a en quelque sorte sauvé Londres, en obligeant les nazis à disposer ailleurs leur dispositif de lancement de fusées et leur centre de recherches. Même si la troisième vague de bombardiers s’était vue attaquer par une vive réaction allemande mettant en ligne 30 Focke-Wulf 190 de la chasse de nuit Wilde Sau de la Jagdgeschwader 300 (JG 300) , équipés de radars, qui descendirent 29 appareils (sur 40), et l’entrée en service de deux Me-110 Schräge Musik, équipés de canons inclinés dans le fuselage pour tirer sous les vagues de bombardiers allliés.

Les allemands ont très vite réagi en décidant d’aller s’installer en Pologne, à l’abri de tous les regards : les anglais pensaient en avoir fini avec les V-2... les sites de V-1 bombardés dans le Nord de la France se déplacent dans les environs d’Anvers. Les bombardements reprennent. Si le V-1 a besoin d’une rampe fixe, en raison de sa catapulte à vapeur, détectable par les avions de reconnaissance, le V-2 en revanche peut être lancé d’un affût mobile remorqué : il en est que plus dangereux, en dehors de sa charge utile bien plus imposante et de sa portée. C’est l’arme ultime du moment, contre laquelle on ne peut rien.





A l’été 1943, tout est prêt pourtant côté allemand pour produire en série les V-2 : d’énormes blockhaus comme celui d’Eperlecques ou celui de Wizernes ont été construits pour fabriquer projectiles et carburants à l’abri d’une épaisse couche de béton. Pour les détruire, les américains vont avoir recours à des bombardiers bourrés de dynamite téléguidés envoyés en piqué sur ces objectifs, une fois les pilotes provisoires éjectés en parachute : mais le procédé n’est pas au point, et tue même le lieutenant Joseph Kennedy, frère du futur président, lors d"une explosion prématurée. C’est alors que Barnes Wallis proposera ses bombes de 6 tonnes perforantes lâchées de 4000 m de haut, qui ébranleront et écorcherons celui d’Eperlecques, notamment. Tous les villages alentour, tel Watten, vibrent, lors de l’attaque qui tue des centaines de prisonniers polonais et russes laissés intentionnellement par les allemands en dehors du bunker. Le biockhaus touché faisait la bagatelle de 120 000 m3 de béton... on ne peut le détruire totalement, c’est pourquoi il est de nos jours visitable, d’ailleurs



En Pologne

Ceci pour les centres de production, mais les missiles nécessitent encore des mises au point. Comme le Fürher piaffe d’impatience, après la destruction de Peenemünde, les recherches sur les V-2 ont été confiées désormais aux SS : c’est pourquoi on les retrouve au Heidelager, un terrain d’entraînement des SS, à proximité du village de Debica et de celui de Blizna, au Sud de la Pologne. Les deux villages ont été subitement vidés de tous leurs occupants. Une région boisée au delà de la portée des bombardiers alliés : le terrain d’essais idéal pour essayer les rêves de Von Braun et d’ Ernst Stuhlinger. On y crée dare-dare une voie ferrée venant de Cracovie-Lemberg, une route et une piste d’atterrissage, d’importants travaux qui éveillent des questions dans les réseaux de résistance locaux. Ceux-ci envoient à Londres des fax étonnants : dans les champs les allemands ont disposé de fausses vaches en bois, des mannequins devant les maisons, des chiens en plâtre devant leur niche et des vêtements à sécher sur des fils.... des affuts de DCA (Flak) entourent une clairière défrichée. Et sur le tout nouvel aéroport, des avions déversent du matériel nuit et jour. Un des membres d’un des réseaux photographie un étrange objet dans un wagon : une sorte de long cylindre fuselé. L’accident de voitures de trois civils survenu un soir voit débouler dans la région une muyriade de SS : or les trois venaient de Blizna... la résistance polonaise, inquiète, se mobilise pour savoir ce qui s’y trame.


Heidelager




Le site vue aerienne de nos jours



Le camp SS




Les vaches en bois autour du camp





Un des résistants s’infiltre dans la maison du garde-barrière du camp et observe régulièrement le même rituel : d’abord un décollage d’avion de type Storch, qui fait des cercles, disparaît au loin, puis on entend un énorme grondement, et un projectile sort à la verticale de la forêt.. et disparaît lui aussi... On prévient Londres, en envoyant même une photo, mais on ne sait toujours pas exactement ce que c’est...le premier V-1 s’écrase en Angleterre, le 13 juin 1944. Le V-2 explose au loin, disait-on, à Blizna, enfin pas toujours : parfois il retombe à plusieurs km de là sans le faire : son procédé d’autodestruction n’a pas fonctionné. C’est l’occasion rêvée qu’attend la résistance polonaise. "Le 20 mai 1944, une fusée V-2 s’écrase dans le marais de Sarnaki sur la rivière Bug, à 50 km de Siedlc dans l’est de la Pologne mais elle n’a pas explosé. Selon Josef Garlinski, le 22e régiment d’infanterie de l’AK (l’Armia Krajowa) a collectés ses éléments sur des chariots après les avoir cachés dans les marais, puis à nouveau cachés les morceaux de V-2 dans une grange à Holowczyce-Kolonia à 5 km de là.." l’engin a dévié et est tombé dans une zone spongieuse où les maquisards polonais sont les premiers arrivés : il arrivent à récupérer un arrière quasi intact avec toute la tuyère et même des morceaux de l’avant avec des panneaux électriques ; sans le savoir ils ont réussi à repêcher l’essentiel : le moteur et le cerveau de guidage de l’engin.


Les résistants polonais envoient deux spécialistes sur place. "Jerzy Chmielewski (nom de code Raphaël) avec Antoni Kocjan (nom de code Korona) a été envoyé avec une équipe d’ingénieurs et de scientifiques de Varsovie pour démonter et enregistrer toutes les pièces - environ 25 000. Il comprenait également un nouveau type de système de guidage qui n’avait jamais été vu avant. Un rapport d’analyse a été réalisée avec des diagrammes, des photos et des analyses chimiques de la poudre propulsive. Le rapport a également préconisé la construction d’un station de radio à l’intérieur de la Pologne pour faire dévier les tirs de roquettes loin de leurs cibles" (selon Garlinski, 1968, 1978). Le 13 juin 1944, le premier V-1 s’écrase en Angleterre. Le 30 juin 1944, un second V-2 non explosé est découvert à Bäckebo en Suéde (pays resté neutre, enfin, non belligérante, car autorisant les transports nazis), au fond de son cratère d’impact. Le 22 juin 1944, les suédois envoient à Londres un rapport sur les trois V1 crashés à Karlskrona, Ystad et Brösarp. Le plan du pulsoréacteur est décrypté , le pilote automatique inertiel décrit. A la mi-44, es engins commencent à livrer leur secret.


Pieces de V2 recupere par la resistance polonaise




Les anglais décident alors d’aller chercher les pièces récupérées par la résistance polonaise. C’est l’opération Wildhorn III. Le 25 juillet 1944, un avion DC-3 du 267 Squadron, escorté par un Lieberator, et parti de Brindisi en Italie, atterrit de nuit entre les villages de Jadowniki Mokre et Wał-Ruda. Aux commandes un néo-zélandais, Stanley George Culliford, et un polonais, Kazimierz Szrajer... l’avion, embourbé, peine à redécoller alors que les patrouilles allemandes se dont proches. A bord, il récupère les plans complets du V-2 et des pièces fondamentales, 80 photos et 25 éclatés, mais aussi des fioles analysées révélant les carburants utlisés. On y découvre des tracs d’alcool méthylique (méthanol, il y en a 3810 kg à bord), et les résistants ont remarqué que des wagons citernes en gare polonaise dégagent des fumées blanches constamment : c’est de l’oxygène liquide (pour 4910 kg dans le V-2). Les alliés savent à quoi il marche : à défaut de pouvoir le détruire en vol, on peut chercher à détruire ses usines à carburant. Les plans, et deux espions polonais, Tomasz Arciszewski, et Jerzy Chmielewski (devenu le grand spécialiste des V-1 et V-2). Les anglais, le lendemain savent tout du V-2 : mais constatent amers qu’ils ne peuvent rien faire une fois l’engin de mort décollé. On ne connait en effet qu’un seul cas de V-2 descendu par la présence d’esprit et l’adresse de tir d’un mitrailleur de B-24 Liberator qui en fit exploser un juste après l’avoir vu décoller !!!






Dernière édition par naga le Mer 11 Juil - 2:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Mer 11 Juil - 2:41

Le camp SS Heidelager




De nos jours




Visite d Himmler au camp fin 1943




source
Pustkow,republika.pl
Heidelager.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Mar 25 Sep - 23:49

encore une preuve des années d'avance des allemands ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
franck7002
Obersleutnant
Obersleutnant


Nombre de messages : 236
Date d'inscription : 20/08/2012

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Mer 26 Sep - 9:59

v2 a écrit:

encore une preuve des années d'avance des allemands ...

Encore une preuve de l'incapacité du IIIiè Reich à investir dans des programmes utiles

Par ailleurs, les choix alliés d'investir dans les radars et l'arme nucléaires ont été plus payants et sont tout aussi une preuve de l'avance technologique des alliés dans certains domaines......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4721
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Mer 26 Sep - 10:18

Citation :
Par ailleurs, les choix alliés d'investir dans les radars et l'arme nucléaires ont été plus payants et sont tout aussi une preuve de l'avance technologique des alliés dans certains domaines......
Le décryptage entre autre.
Pendant presque toute la guerre les alliés ont été capables de décoder la plupart des projets allemands ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Mer 26 Sep - 16:54

pouvais vous me dire qui a envoyer les américains sur la lune ? Von Braun , createur des V2 .
Ce sont eux qui on mené la première étude de missile inter continental .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
franck7002
Obersleutnant
Obersleutnant


Nombre de messages : 236
Date d'inscription : 20/08/2012

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Mer 26 Sep - 17:49

v2 a écrit:

pouvais vous me dire qui a envoyer les américains sur la lune ? Von Braun , createur des V2 .
Ce sont eux qui on mené la première étude de missile inter continental .

Personne ne te dit le contraire, on te dit juste que le programme V2 bien qu'une vraie réussite technique est une gabegie financière et industrielle totale qui coûte à l'Allemagne des sommes et des ressources folles pour un résultat quasi-nul en terme militaire

Les allemands auraient largement mieux fait d'investir ces sommes dans les programmes d'armes chimiques ( pour produire de façon industrielle le sarin et produire bien plus que les 12 000 tonnes de tabun historiquement produits ) par exemple pour avoir au moins une arme apte à influencer le sort de la guerre ( ou développer leur programme nucléaire )

Les alliés n'ont peut être envoyés personne sur la lune mais ils ont développé l'arme nucléaire, la fusée de proximité ( accroissant la léthalité de leur artillerie AA et sol-sol ) etc etc : toutes choses bien plus utiles que les fusées de Von Braun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Jeu 27 Sep - 20:13

Oui ces vrai mais Hitler jouait sur la guerre morale , mais churchill s'en foutait completement de perdre des civils Mad tendis que si par exemple les allemands auraient contruit les fusées a9/a10 destination New York et Washington ! Et Roesevelt , lui , serait un peu plus triste de perdre ces civils ou de perdre la maison blanche que Churchill ! Le programe nucleaire des allemands a été arreté à cause de la destruction de leurs usine d'eau lourde en Norvege par un commando anglais .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
franck7002
Obersleutnant
Obersleutnant


Nombre de messages : 236
Date d'inscription : 20/08/2012

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Jeu 27 Sep - 22:35

Ca prouve surtout que Hitler était un con absolu ( et avec lui Donberger et Von Braun dans cette affaire ) : croire que la grande bretagne ( ou même les USA si Hitler avait eu un modèle intercontinental ) allait capituler pour quelques milliers ou dizaines de milliers de morts alors même que ces pays perdaient des centaines de milliers de soldats est le signe d'une connerie monumentale

C'est surtout le signe du caractère pathologique de la stratégie hitlérienne où l'agressivité et la volonté d'attaquer remplace l'intelligence
Ca confirme enfin l'incapacité de Hitler à penser à une guerre défensive pour privilégier encore et toujours les choix offensifs ( autre exemple, le choix à la mi-1943 de privilégier les bombardiers lourds et moyens au détriment des chasseurs )

A titre de comparaison, à partir du coût des 5200 V2 produits et dont l'impact militaire est nul, l'Allemagne aurait pu produire près de 3500 Panther ou 1500 Tigres Royaux supplémentaires

Coût du Panther : Zetterling ( koursk 1943 )
Coût du V2 : http://en.wikipedia.org/wiki/V-2

Si on ajoute au coût ( de production seulement ) du programme V2 celui du programme V1, on atteint le coût pour produire entre 4500 et 5000 Panther soit de quoi doubler le nombre de Panther en 1944 et 1945........

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Ven 28 Sep - 1:44


Les fusees en fait etaient plus un "moyen de pression" sur les civils et les gouvernements allies que des armes de destruction massive.Un peu comme Sadam Hussein et ses missiles Scud qui n ont jamais ete charges en tete nucleaire mais rien que le fait que Sadam pouvait en avoir faisait paniquer les forces de l OTAN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
franck7002
Obersleutnant
Obersleutnant


Nombre de messages : 236
Date d'inscription : 20/08/2012

MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   Dim 30 Sep - 20:41

naga a écrit:

Les fusees en fait etaient plus un "moyen de pression" sur les civils et les gouvernements allies que des armes de destruction massive.Un peu comme Sadam Hussein et ses missiles Scud qui n ont jamais ete charges en tete nucleaire mais rien que le fait que Sadam pouvait en avoir faisait paniquer les forces de l OTAN.

Effectivement : la volonté de Hitler de répondre aux bombardements alliés par la terreur a été une de ses grandes initiatives stratégiques des 2 dernières années.

Il y a eu d'abord la création du IX corps aérien et le bombardement de Londres début 1944 puis les V1 et V2.

Le coût a été immense ( voir post précédents ) pour un résultat quasi-nul et prévisible par ailleurs.

De même Hitler a été incapable ( et Donitz avec lui ) de mettre fin à la guerre sous-marine à la mi-1943 quand celle-ci a commencé à couter de plus en plus de ressources pour un résultat quasi-nul ( à partir de la mi-1943, la Kriegsmarine devient un fardeau pour le Reich )

En fait celà souligne l'incapacité d'un médiocre chef de bande ( Hitler ) à admettre et penser la guerre défensive ( et notamment d'accepter de reculer quand il le faut ) avec les choix en découlant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armes de Represailles Allemandes (2012)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armes de Represailles Allemandes (2012)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Livres : "Les armes secrètes allemandes"
» HAARP, nouvelle armes climatiques??
» Revêtir les armes de Dieu - 09.10.2012 - Jean Cara
» Armes utilisées.
» CLES 2 et C2I2E - report session 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Matériels utilisés :: Autres-
Sauter vers: