Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les U-Bootes - 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Mer 27 Juin - 11:55

LES U-BOOTES

U-Boote « Electrique »

La production des U-Boote de type XXI notablement affectée : non seulement Schichau-Werke, un des trois chantiers chargés de l'assemblage final des sous-marins, doit être évacué mais avec lui deux autres chantiers produisant des sections. Tout ce qui peut être emmené est évacué vers l'Allemagne et 12 U-Boote inachevés sont mis à flot au chantier et remorqués vers l'ouest ; quant ils occuperont Danzig, les Russes trouveront sur cale 5 U-Boote de type XXI et plusieurs dizaines de section en attente sur les quais.
En mars 1945, 30 U-Boote de type XXI achèvent leurs croisières d'essais et d'entraînement et le premiser d'entre eux, l'U-2516, entre en service. Un dernier type XXI, l'U-3051, est lancé le 20 avril. Avec une remarquable ténacité, la Kriegsmarine entraîne ses équipages et prépare ses U-Boote pour un dernier combat. L'U-2516 est endommagé à Hamburg lors d'un bombardement aérien et son équipage, un des premiers à avoir terminé son entraînement sur le XXI, est transféré sur l'U-2529 qui part pour la Norvège. Une hélice endommagée doit être réparée dans un fjord près de Horten et la fin de la guerre arrive avant qu'il ne soit prêt au combat.
En fait, seuls deux U-Boote de type XXI partent effectivement en patrouille de guerre, l'U-2511 le 15 mars et l'U-3008 le 1 avril. Les consignes sont de ne rien faire avant d'avoir atteint la zone de chasse prescrite, la mer des Caraïbes, mais il ne fait de doute pour personne que la guerre sera finie avant l'atteinte de cette zone et le commandant de l'U-2511, le Korvettenkapitän Adalbert Schnee, décide de prendre quelques libertés avec ses consignes: rencontrant le croiseur HMS Norfolk et son importante escorte le 4 mai, il mène à bien un simulacre d'attaque et s'échappe sans même avoir été repéré. La guerre est bientôt terminée et l'U-2511 et l'U-3008 rentrent au port. Pour leur grande part, les 119 types XXI achevés seront sabordés sur ordre de la Kriegsmarine.
Brême occupé le 27 avril par les troupes britanniques, Vegesack le 30 avril, et Hamburg le 3 mai, de nombreux types XXI sont saisis, en assez bon état.
De nombreux bâtiments reprendront du service avec les marines alliées.
Par ailleurs, il faut noter que tous les sous-marins mis en chantier après la guerre s'inspireront plus ou moins du type XXI. Ainsi la classe Narval de la Marine nationale.
Un exemplaire existe encore aujourd'hui, l'U-2540, sabordé à Flensburg en mai 1945, il a été renfloué au cours de l'été 1957 par la Bundesmarine ; restauré il a repris du service en 1960 sous le nom de Wilhelm Bauer. Il a été désarmé en 1980 et on peut le visiter à Brême.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Sam 30 Juin - 12:02

les U bootes avaient quand meme une trés belle ligne et une bonne profilation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Sam 30 Juin - 16:16

LES U-BOOTES

U-Boote Type XXIII

Version côtière du type XXI, il est conçu pour opérer dans la mer du Nord ou en Méditerranée.
Le bâtiment est de petite taille, il n'est armé que de deux tubes lance-torpilles et n'emporte que 2 torpilles. D'un déplacment de 258t en plongée, il atteint une vitesse maximum de 9,7nd en surface et 12,5nd en plongée. L'équipage nominal est de 14 hommes.
Comme le type XXI, il est fabriqué en sections (4)
L'assemblage final est confié à un seul chantier, Deutsche-Werft, qui reçoit en 1943 une commande de 140 unités. Suite aux revers de la guerre, il est décidé de transférer toute la production du type XXIII à Kiel où, Germania-Werft peut installer des chaînes de montage dans les grands bunkers « Killian » et « Konrad ». En fait Germania-Werft n'aura que le temps d'installer ces chaînes de montage et la plus grande part des 59 U-Boote qui ont été lancés avant la fin de la guerre l'aura été par Deutsche-Werft à Hambourg. Le dernier type XXIII, l'U-4714, est lancé le 26 avril à Kiel par Germania-Werft.
Au début 1945, une cinquantaine de bâtiments ont été lancés. Six d'entre eux partent effectivement en croisière de guerre, ils couleront au moins quatre navires britanniques et tous rentreront indemne au port. Quelques type XXIII reprendront du service après la guerre. La France obtiendra l'U-2326 qui a gagné un port britannique à la fin de la guerre, mais le bâtiment coulera avec son équipage au large de Toulon le 6 décembre 1946. Au cours de l'été 1956, la Bundesmarine renflouera l'U-2365 et l'U-2367 qui ont été sabordés en 1945 ; sous le nom de Hai et Hecht, ces deux U-Boote reprennent du service en 1957. Le Hai coulera accidentellement en septembre 1966 et le Hecht sera désarmé en septembre 1968.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Dim 8 Juil - 13:57

LES U-BOOTES

U-Boote Type XXVII

Hecht
Dès 1941, la Kriegsmarine imagine des sous marins de poche mais c'est à la fin de 1943, après les succès des sous-marins britanniques X6 et X7 qui ont placé des charges sous le Tirpitz dans un fjord de Norvège, que le premier sous-marin « de poche » allemand voit le jour. Le « Hecht » ou type XXVIIA mesure 10m de long et son équipage est de deux hommes. Il emporte une torpille ou, comme les sous-marins britannique de la série X, une mine qu'il doit déposer sous son objectif.
50 « Hecht » sont construits au début de 1944 mais ils ne donnent pas satifaction, leur rayon d'action étant de 38 miles seulement.

Molch
Dans l'attente du type XXVIIB ou « Seehund » dont les premiers prototypes sont commandés en juillet 1944, 2 autre sous-marins « de poche », les « Molch » et « Biber », sont développés. L'équipage de ces petits engins qui sont armés de deux torpilles est composé d'un seul homme.
Entre juin 1944 et avril 1945, Deschimag AG assemble 393 « Molch » à Brême tandis que Flender-Werke de Lübeck produit 324 « Biber » entre mai et novembre 1944.

Seehund
D'autres types de sous marins « de poche » sont également conçus et construits lors des derniers mois de la guerre mais il s'agit plus de torpilles pilotées que de vrais sous-marins. Ainsi le « Neger », dont 200 exemplaires sont construits, ou le « Marder », 300 exemplaires construits, un seul homme d'équipage, une torpille, un rayon d'action de 30 miles seulement.

Biber

Marder

Neger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Jeu 19 Juil - 12:20

LES U-BOOTES

La guerre

Athenia

Julius LEMP
Le 3 septembre 1939, après l'invasion de la Pologne par les troupes du IIIe Reich, la France et la Grande-Bretagne déclarent la guerre à l'Allemagne. Ce même jour, Le Kapitänleutnant Fritz-Julius Lemp, commandant le U-30, attaque et torpille ce qu'il croit être un transport de troupe. Le message de SOS lancé par radio de sa victime lui apprend qu'il a en fait torpillé l'Athenia, un vapeur britannique. L'Allemagne n'a pas encore engagé la guerre totale, les U-Boote ont encore ordre de ne pas attaquer les bâtiments de commerce alliés, et la Kriegsmarine ne peut que nier toute responsabilité dans le torpillage de l'Athenia. La guerre aura bien vite raison de ces hésitations.
A la fin du premier mois de guerre, les U-Boote ont coulé une cinquantaine de navires dont le porte-avions HMS Courageous torpillé par l'U-29 du Kapitänleutnant Otto Shuhart.
Dönitz est promu Konteradmiral en octobre 1939 et reçoit en même temps le titre nouvellement créé de B.d.U.(Befehlshaber der U-Boote ou commandement en Chef des U-Boote). C'est le département Opération du B.d.U. qui contrôle directement les U-Boote lorsqu'ils sont en mer mais la logistique-équipement des ports, approvisionnement des sous-marins, réparation – est confiée à trois secteurs d'opérations créés à cet effet, Ouest, Norvège et Arctique. Un quatrième secteur, Centre, sera créé plus tard.
A la fin de l'année, après quatre mois de guerre, 9 U-Boote ont été perdus (ce nombre inclut tous les bâtiments perdus en action et aussi par accidents lors des patrouilles d'entraînement, et ceux détruits au port par des bombardement ; il sera de même chaque fois qu'un bilan sera fait des U-Boote perdus.

Dönitz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Ven 20 Juil - 19:34

question pour toi erich marcks , comme tu as l air de bien t y connaitre dans ce sujet Smile . Quel genre de crime de guerre Dönitz a t il fait ? Car je ne vois pas comment peut on faire des crimes de guerre en étant chef de la kriegsmarine . Merci d avance Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Sam 21 Juil - 12:43

Dönitz ne fut inculpé que des chefs d'accusation suivants :



«
1.chapitre 1 : conjuration contre la paix ;
2.chapitre 2 : crimes contre la paix et chapitres
3 : crimes contre les lois de la guerre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Sam 21 Juil - 23:29

merci beaucoup Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Lun 23 Juil - 12:52

LES U-BOOTES

Trop peu nombreux

Les premiers mois de la guerre sont frustrants pour les U-Boote, les bâtiments sont trop peu nombreux, s'avèrent parfois trop lents et que les torpilles qu'ils lancent sont souvent défectueuses.
Mais comme l'Angleterre est tout aussi peu préparée à la guerre sur mer, les U-Boote remportent de nombreux succès. La victoire des armées allemandes à l'ouest, en juin 1940 offre bientôt à la Kriegsmarine des bases idéales pour « la guerre de l'Atlantique » : les U-Boote n'auront plus à se risquer en mer du Nord où patrouillent les avions de la RAF, l'Atlantique s'offre désormais à eux, juste au large de leurs nouveaux ports d'attache en France.
La Kriegsmarine ne perd pas de temps et se lance dans les aménagements nécessaires, et à la fin de 1941, les U-Boote disposent d'abris protégés à Saint-Nazaire, à Lorient, et d'autre U-Bunkers sont en construction à Brest, La Pallice et à Bordeaux.


La période qui s'écoule entre juillet 1940 et septembre 1941 est celle des grands succès et des as, et les sous-mariniers allemands l'appelleront la période faste. Les théories de Dönitz à propos des attaques en meute sont testées avec un relatif succès : en octobre 1940, 12 U-Boote attaquent les convois SC-7 et HX-79 pendant quatre nuits consécutives et réussissent à couler 32 navires.


24 U-Boote ont été perdus en 1940......A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Mar 24 Juil - 12:38

LES U-BOOTES

1941, les premières lourdes pertes

Onze bâtiments sont réceptionnés par la Kriegsmarine en janvier 1941, de nouveaus sous-marins sont mis en service chaque semaine et, dès le printemps, Dönitz dispose de 120 U- Boote. Les succès sont toutefois moins nombreux qu'en 1940 car les mesures de lutte contre les sous-marins mises en place par la Grande-Bretagne s'avèrent être de plus en plus efficaces. La disparition quasi simultanée de trois grands as en mars 1941 (Prien-Schepke-Kretschmer) annonce la fin des beaux jours. Grâce à Ultra qui leur permet de lire tous les messages codés qu'échangent les Allemands, aidés en cela par la saisie des livres de codes lors de la capture de l'U-110 et du navire météo Bremen, les Britanniques détruisent rapidement le système de ravitaillement en haute mer mise en place par la Kriegsmarine : lors des deux premières semaines de juin, dix navires de ravitaillment, navires météo ou pétroliers allemands sont coulés dans l'Atlantique.
Le nombre de sous-marins opérationnels n'a cessé de croître – ils étaient 83 à la fin de 1940, ils sont 247 à la fin de 1941. Mais il faut rappeler qu'une moitié d'entre eux seulement est à la mer en même temps, les autres étant au port, soit en route vers les zones d'opérations. Ainsi, il n'y a jamais eu plus de 16 U-Boote dans l'Atlantique pendant la période faste, la moyenne étant de 35 à la mi-mai 1941.
35 U-Boote ont été perdu en 1941.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5062
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Mar 24 Juil - 13:16

Citation :
Grâce à Ultra qui leur permet de lire tous les messages codés qu'échangent les Allemands, aidés en cela par la saisie des livres de codes lors de la capture de l'U-110 et du navire météo Bremen
Ultra, un exploit des services de renseignement alliés.
Ceci dit, les allemands n'ont-ils jamais eu de soupçons, en ayant l'impression de "jouer" avec toujours un coup de retard ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Mar 24 Juil - 13:35

LES U-BOOTES

1942, plus de 1000 navires coulés

Une étude menée par la Kriegsmarine en mai 1942 est arrivée à la conclusion que, pour effectivement « étrangler » la Grande Bretagne, il faudrait couler au moins 700000 tonnes chaque mois ; en acceptant l'idée que les navires de surface et la Luftwaffe couleraient 150000 tonnes par mois, les calculs arrivent à la conclusion que les U-Boote doivent en couler 550000 tonnes.
Ils réussissent à dépasser ce chiffre en mai et juin mais cela ne va pas durer car le système des convois est mis en place en mai sur la côte est des Etats-Unis et les victoire se font plus rares. De grands succès sont encore possible comme en juillet, quand lors d'une attaque combinée avec la Luftwaffe contre le convoi PQ-17 vers Mourmansk, le U-Boote coulent 16 des 23 navires perdus par le convoi.
Les premiers U-Boote de ravitaillement entrent en service, ce qui permet d'augmenter notablement le nombre de sous-marins « en action » contre les convois de l'Atlantique. En dépit des moyens de plus en plus nombreux mis en place par les alliés, 1942 s'achève par un bilan de plus de 1000 navires coulés par les U-Boote, la plus belle année pour eux.
86 U-Boote ont été perdus en 1942, la plus grande part lors du second semestre, inquiétant présage pour les mois à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Mar 24 Juil - 13:43



À partir de juin 1941, les services de renseignement militaire britanniques ont appelé Ultra les méthodes utilisées pour le renseignement d'origine électromagnétique pendant la guerre, obtenu en brisant le chiffrement de haut niveau des communications ennemies captées par les radios et les téléscripteurs du GC&CS (ancêtre du service du renseignement électronique du gouvernement britannique) à Bletchley Park. Finalement « Ultra » devint le nom habituel parmi les forces alliées occidentales pour tout décodage de ce type. Ce nom fut choisi car les informations ainsi obtenues furent considérées comme plus importantes que celles bénéficiant du plus haut niveau de sécurité utilisé jusqu’alors « The Most Secret » (Le Plus Secret) et fut ainsi qualifié d’« Ultra » secret. On a utilisé plusieurs autres noms de code pour désigner ce type de sources d’informations. Les renseignements britanniques le dénommèrent d’abord Boniface, probablement pour laisser entendre que c’était le résultat d’un espionnage classique. Les Américains utilisèrent le nom de code Magic pour leurs décodages de messages japonais.
La plus grande partie des messages codés allemands étaient chiffrés avec une machine Enigma. Utilisée correctement, la machine Enigma militaire allemande aurait été quasiment indécodable ; en fait, des erreurs d’utilisation permirent de la décrypter. Le terme « Ultra » a souvent été utilisé presque comme synonyme de « messages décodés issus d’Enigma ». De toute façon, Ultra a aussi englobé le décodage des machines allemandes Lorenz SZ 40 et Lorenz 42 qui étaient utilisées par le haut commandement allemand, les machines Hagelin1 et d’autres machines de codage italiennes et japonaises comme PURPLE et JN-25.
Des reconstitutions par le bureau polonais de décodage de la machine Enigma et les techniques pour décrypter les codes produits par elle furent présentées comme cadeau par les services secrets militaires polonais à leurs alliés britanniques et français à Varsovie le 26 juillet 1939, juste 5 semaines avant la déclaration de la deuxième guerre mondiale. Ce n’était pas trop tôt. L’ancien mathématicien décrypteur Gordon Welchman de Bletchley Parka écrivit : « Ultra n’aurait jamais réellement fonctionné si nous n’avions pas appris juste à temps des polonais les détails à la fois sur l’armée allemande … la machine Enigma et les procédures en usage. »2

À l’époque et par la suite, beaucoup de spécialistes considérèrent qu’Ultra avait été très précieux pour les Alliés. Winston Churchill dit au roi George VI : « Ce fut grâce à Ultra que nous avons gagné la guerre. »3 F. W. Winterbotham cita Dwight D. Eisenhower, le commandant en chef des forces alliées occidentales, qualifiant Ultra, à la fin de la guerre, comme ayant été « décisif » dans la victoire alliée. Harry Hinsley, historien officiel du renseignement britannique pendant la 2e guerre mondiale, fit un constat similaire à propos d’Ultra, disant qu’il avait abrégé la guerre « de pas moins de deux ans et probablement de quatre » ; de plus, sans Ultra, on ne sait pas comment la guerre se serait terminée



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5516
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Mer 25 Juil - 3:47


Differents armements exterieurs des U-boots






8.8cm-45 skc35




2.0 cm Flak




Bronzage sur le pont



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Mer 25 Juil - 11:42

LES U-BOOTES

1943, Tout bascule

La Kriegsmarine dispose de 429 U-Boote opérationnels à la fin du mois d'avril et le nombre de sous-marins effectivement en action dans l'Atlantique atteint maintenant la moyenne de 110.


Le nombre de U-Boote attaquant un même convoi est alors tel qu'il leur est encore possible de saturer les défenses du convoi et d'obtenir de beaux succès : la dernière grande bataille de convoi a lieu en mars 1943 quand 41 U-Boote s'acharnent pendant quatre jours sur les convois SC-122 et HX-229. Lorsque la bataille s'achève, la meute a coulé 22 navires alliés et un seul U-Boote a été perdu. La victoire semble alors proche mais les U-Boote ont déjà perdu la bataille : l'équipement des avions et de navires alliés, de radars performants, le renforcement de l'escorte et de la couverture aérienne des convois, et plus encore le rythme avec lequel les chantiers américains construisent de nouveaux navires ont décidé de l'issue des combats. Les défenses des convois sont en mesure de tenir les U-Boote en échec et les attaques sont de plus en plus coûteuses : en mai 1943, lors de l'attaque du convoi ONS-5, treize navires sont coulés mais l'escorte du convoi à envoyé huit U-Boote par le fond.
Symboliquement, le point de bascule est le mois de mai 1943 quand 41 U-Boote sont coulés. A bord de l'un d'eux, se trouvait l'Oberleutnant zur see Dönitz, le fils du grand Amiral (U-954).
Ultra porte un nouveau coup aux U-Boote et en juillet, quatre sous-marins de ravitaillement sont coulés en une semaine, deux autres sont coulés en automne, la production du type XIVa est arrêtée, les commandes annulées et il est mis un terme à la construction des dix sous-marins en cours.
Acculé dans leurs bases sur les côtes françaises de l'Atlantique, les U-Boote se voient obligés de traverser le golfe de Gascogne en plongée du fait de la menace des avions alliés. Cela réduit de moitié la durée effective de croisière et affecte grandement le moral des équipages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Mer 25 Juil - 12:22

LES U-BOOTES


1944, la bataille est perdue

A la fin de janvier 1944 le nombre de U-Boote opérationnels est à son maximum avec 447 bâtiments. De nouvelles torpilles sont mises en service, ainsi que le schnorchel qui permet aux sous-marins de toujours naviguer en plongée, leur assurant ainsi une meilleure chance de survie.
Le premier des sous-marins type XXI, l'U-2501, est lancé en avril.
Mais c'est déjà trop tard, la bataille est définitivement perdue et, chaque mois, la Kriegsmarine perd plus de U-Boote qu'elle ne coule de navires alliés. L'U-490, dernier sous-marin de ravitaillment encore en service est coulé en juin dans l'Atlantique. Les pertes atteigent des sommets en août quand 44 U-Boote sont perdus.
Quand les alliés débarquent en Normandie en juin, les flotilles de U-Boote sont épuisées mais elles lancent tout ce qu'elles peuvent contre l'armada alliée : 17 U-Boote appareillent. Confrontés aux puissantes défenses de la flotte alliée, le U-Boote obtiendront peu de succès mais les pertes seront lourdes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Mer 25 Juil - 13:43

LES U-BOOTES


Derniers succès

U-Boote en mer Noire
Leurs bases en France menacées par l'avance des troupes alliées, les U-Boote reçoivent bientôt l'ordre de rejoindre de nouveaux ports d'attache en Norvège. Nombre d'entre-eux n'y parviendront pas : ainsi, des 17 sous-marins présents à Brest en juin, 8 ont été coulés en oprération ce même mois ou début juillet et 5 l'ont été lors de la retraite vers la Norvège où n'arriveront donc que 4 d'entre-eux.
Pour les 4 derniers mois de l'année 44, 64 U-Boote sont perdus pour seulement 24 navires coulés.


C'est le temps des dernières victoires : le 19 mai, l'U453 remporte la dernière victoire des U-Boote en Méditerranée en coulant le cargo britannique Fort Missanabie ; dernier succès en mer Noire le 2 septembre quand l'U-19 torpille le dragueur de mines soviétique Vzryv BTSC-410 ; le dernier succès en Baltique quand l'U-481 coule le mouilleur de mines finlandais Louhi ; dernier succès dans le Pacifique le 24 décembre quand l'U-862 coule le cargo américain Robert J.Walker.
L'année 1944 est encore plus dure pour les U-Boote, et 249 bâtiments sont perdus cette année.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5516
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Mer 25 Juil - 14:35

Liste des as de l'u-boot.

Tonnage coulé,le nombre de navires coulés par des capitaines de top 10. Dans l'ordre décroissant.



Nom
Tonnage coulés
Nbres navires coules

Otto Kretschmer
313,611 T
56 navires coules


Wolfgang Luth
221,981 T
47 Navires coules

Gunter Prien
194,103 T
31 Navires coules


Erich Topp
192,611 T
35 Navires coules


Herbert Schultze
183,432 T
28 Navires coules


Heinrich Lehmann-Willenbrock
183,253 T
25 Navires coules

Karl-Freidrich Merten
180,869 T
29 Navires coules


Victor Schutze
180,053 T
35 navires coules


Heinrich Liebe
168,506 T
32 Navires coules


Heinrich Bleichrodt
162,171 T
28 Navires coules



Totaux
1,980,589 T
346 Navires coules





Dernière édition par naga le Jeu 26 Juil - 4:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5516
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Jeu 26 Juil - 4:17

Cette liste comprend les 10 meilleurs résultats obtenus par les U-boots durant la Seconde Guerre mondiale.
Seuls les navires commerciaux (navire cargo) et les navires militaires coulés sont comptabilisés, ne sont pas inclus les navires endommagés.

Top-10 des résultats des U-boots de la Seconde Guerre mondiale

U-boot Type Date opérationnelle
Tonnage coulé en tonneaux
Navires coulés
Destin Commandants


U-48 VIIB 22 avril 1939
307 935 T
53 Navires coules
Sabordé le 3 mai 1945 Herbert Schultze, Hans-Rudolf Rösing, Heinrich Bleichrodt


U-99 VIIB 18 avril 1940
244 658 T
38 Navires coules
Sabordé le 17 mars 1941 après avoir reçu des charges de profondeur du navire HMS Walker Otto Kretschmer


U-103 IXB 18 avril 1940
237 596 T
45 navires coules
Désarmé en mars 1944. Coulé par des bombes à Kiel le 15 avril 1945 Viktor Schütze, Werner Winter


U-124 IXB 11 juin 1940
224 953 T
48 Navires coules
Coulé avec tout l'équipage le 2 avril 1943 après avoir reçu des charges de profondeur des navires HMS Stonecrop et HMS Black Swan. Georg-Wilhelm Schulz, Johann Mohr


U-123 IXB 30 mai 1940
223 816 T
44 Navires coules
Désarmé en juin 1944. Sabordé dans le port de Lorient le 19 août 1944. Remis en service par la France sous le nom de Blaison. Karl-Heinz Moehle, Reinhard Hardegen, Horst von Schroeter


U-107 IXB 8 octobre 1940
217 786 T
39 navires coules
Coulé avec tout l'équipage le 18 août 1944 après avoir reçu des charges de profondeur d'avions Sunderland de la RAF 201 Squadron. Günter Hessler, Harald Gelhaus, Volker Simmermacher, Karl-Heinz Fritz


U-37 IX 4 août 1938
202 528 T
55 Navires coules
Sabordé le 8 mai 1945 Heinrich Schuch, Werner Hartmann, Victor Oehrn, Asmus Nicolai Clausen, Ulrich Folkers


U-66 IXC 20 mai 1940
200 021 T
33 Navires coules
Coulé le 6 mai 1944 par des Grumman Wildcat et Avenger du USS Block Island et du USS Buckley Richard Zapp, Friedrich Markworth, Paul Frerks, Gerhard Seehausen


U-68 IXC 11 février 1941
197 998 T
33 navires coules
Coulé le 10 avril 1944, après avoir reçu des charges de profondeur et des roquettes par des Grumman Wildcat et Avenger de l'USS Guadalcanal. Karl-Friedrich Merten, Albert Lauzemis, Ekkehard Scherraus, Gerhard Seehausen, Albert Lauzemis

U-47 VIIB 17 décembre 1938
191 919 T
31 Navires coules
Disparu avec tout l'équipage le 7 mars 1941. Günther Prien


Source
U-boat.net

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Jeu 26 Juil - 11:37

LES U-BOOTES


La bataille est perdue


Le champ d'action des U-Boote qui opèrent maintenant depuis la Norvège et l'Allemagne est pratiquement réduit à ce qui avait été leur premier champ de bataille, la mer du Nord.
37 nouveaux U-Boote sont réceptionnés en janvier 1945, ce qui est un record, car jamais autant de bâtiments n'avaient été livrés en un mois, mais il est bien trop tard. Les U-Boote se battent désormais contre un ennemi trop puissant et ils paieront cher ces dernières semaines de combat sans espoir. Le combat est à ce point inégal, que l'on peut s'étonner du nombre important de U-Boote qui survivent à la fin de la guerre.

Leurs anciennes bases en France (à l'exception de Brest saisi par les américains en septembre 1944) étant érigée en forteresse avec pour ordre de tenir jusqu'à la fin, quelques U-Boote viendront de Norvège pour les ravitailler. Entrant de nuit dans les ports de ces forteresses assiégées, les sous-marins y apporteront du carburant, de l'huile et des pièces détachées mais aussi des sous ensembles permettant aux garnisons d'assembler quelques « Goliath) (petits véhicules télécommandés chargés d'explosif). L'U-510 remporte un dernier succès dans l'océan indien le 23 février, coulant le cargo canadien Point Pleasant Park ; dernier succès dans le grand nord le 29 avril quand l'U-968 coule de destroyer britannique HMS Goodall ; dernier succès dans l'Atlantique les 2 et 5 mai, quand l'U-979 coule le caboteur britannique Ebor Wyke et l'U-853 le cargo américain Black Point.

Le 7 mai, un jour avant la fin de la guerre, l'U-1023 torpille un dragueur de mines norvégien et l'U-2336, un type XXIII coule deux cargos dans le Firth of Forth.
En cinq mois de guerre, 120 U-Boote sont perdus, ce total ne comprenant pas les bâtiments sabordés ou remis aux alliés après la fin du conflit.
Tous les U-Boote en mer ne reçoivent pas le message annonçant la fin de la guerre. L'U-249 se présente à Portland le 9 mai, mais d'autres U-Boote ne se rendront qu'un semaine plus tard comme les U-805, U-234 et U-873 qui ne se rendront que les 14 et 16 mai.
D'autres choisissent de se saborder en mer, comme l'U-1277. Les U-530 et U-977 échappent aux alliés en se rendant en Argentine.
Les derniers U-Boote opérationnels seront les 4 sous-marins saisis par les japonais, le U-181, U-195, U-219 et U-862, et qui resteront armés jusqu'à la fin de la guerre du Pacifique en août 1945.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Jeu 26 Juil - 13:56

LES U-BOOTES


Succès et pertes

Plus de 1150 U-Boote ont été réceptionnés par la Kriegsmarine avant et pendant la Seconde guerre mondiale (1154 selon une étude plus récente), dont 900 sont entrés en service opérationnel. Ils ont coulé près de 2900 navires représentant au total 14 millions de tonnes (G.R.T.), Parmi ceux-ci, près de 150 navires de guerre dont 2 cuirassés, 3 porte-avions, 5 porte-avions d'escorte, 6 croiseurs, 15 frégates, 34 avisos et corvettes, plus de 40 destroyers.
759 U-Boote ont été perdus, près de 220 sabordés par leur équipage en mai 1945 à la réception de l'ordre « Regenbogen », ordre donné pour ne pas que les bâtiments ne tombent aux mains des alliés. Plus de 150 bâtiments ont néanmoins été saisis par les alliés à la fin de la guerre. Certains d'entre-eux vont reprendre du service sous un autre drapeau, mais ils seront pour la plupart détruits.
Rassemblés dans le Log Ryan en Ecosse et à Lisahally en Irlande dans le cadre de l'opération « Deadlight », 110 U-Boote (73 du type VII, 15 du type IX, 16 du type XXIII, 4 du type IID, et 2 du type XXI) seront remorqués au large et envoyés par le fond à la fin de 1945 et en janvier 1946.
Des 40000 hommes qui ont servi sur les U-Boote, près de 29000 ont été perdus en mer et près de 5000 ont été fait prisonniers lorsque leurs bâtiments ont été coulés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5516
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Dim 29 Juil - 3:17


Opération Deadlight

L'Opération Deadlight est le nom de code pour le sabordage des U-Boots de la Kriegsmarine qui se sont rendus par les forces alliées après la défaite de l'Allemagne à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Sur les 154 U-Boots remis, 121 ont été sabordés en eau profonde au large de Lisahally, en Irlande du Nord ou du Loch Ryan en Écosse à la fin de 1945 et au début de 1946.

Les 33 autres U-boots ont été utilisés pour diverses tâches avant d'être à leur tour coulés.

Plusieurs U-boots ont échappé à l'Opération Deadlight.,et certains ont été cédés comme prise de guerre à la Grande-Bretagne, la France, la Norvège et l'Union soviétique.

2 U-boots ont été tranférés à la marine nationale française à l'occasion de l'Opération Thankful: l'U-2326 (type XXIII) et l'2518 (type XXI) qui deviendra le Roland Morillon.



2 autres U-boots, qui ont survécu à l'Opération Deadlight, sont devenus aujourd'hui des navires-musées.

* L'U 505 avait été prévu d'être torpillé, mais fut sauvé pour des raisons administratives ; il avait été capturé le 4 juin 1944 en pleine guerre , et non pas remis à la fin de la guerre… Il a donc survécu à la guerre pour devenir un mémorial au Musée des Sciences et de l'industrie de Chicago.

* L'U-995 a été transféré à la Norvège par la Grande-Bretagne en octobre 1948 et est devenu le sous-marin norvégien Kaura. Il est retournée en Allemagne en 1965 pour devenir un navire-musée en 1971.


Le U-995 musee









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Mer 1 Aoû - 23:02

je n'ai jamais visité de sous marin , mais j'aimerai bien , surtout un U-boot .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Lun 22 Oct - 16:04

Pour la Belgique, il y en a un à visiter sur la côte....Nieuport ? ou Ostende.
Pour la France, le Redoutable à Cherbourg. J'ai visité, impressionant !!!
Pour l'Allemagne, à Laboe sur la Baltique un type VII et un type XXI à, je ne sais plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   Lun 22 Oct - 20:50

Merci Very Happy Celui à Cherbourg je suis passé devant mais je n'ai pas eu le temps de le visiter dans mon planing Sad .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les U-Bootes - 2012   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les U-Bootes - 2012
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» CLES 2 et C2I2E - report session 2012
» Apocalypse pour 2012????
» nouvelle venue...pour le CRPE 2011-2012...enfin j'espère
» Calcul du jour de Pâques en 2012
» CRPE 2012...C'est ici que ça se prépare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Matériels utilisés :: Armes-
Sauter vers: