Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 RTAF 1941-1945 (2012)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9204
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeVen 6 Juil - 10:55

L aviation RTAF (Royal Thai Air Forces)


Les Chasseurs thais

Les escadrons de chasse de la RTAF sont des Curtiss Hawk III et Hawk 75N.Leur remplacement prevu etait des North American N.A 68,dont six avaient ete commandees a la fin de 1939.
Mais, en raison d'un embargo des etats-Unis en octobre 1940,aucun N.A 68 n ont ete livres a la Thailande.Les nouveaux avions de chasse, 12 Nakajima Ki-27b,sont arrives au debut de 1942.Avant la livraison des chasseurs,le Japon a donne formation et assistance technique a la RTAF.
Le Ki-27b a ete commande a la societe Mansyu a la fin janvier 1942.
Le Ki-27b etait en service a grande echelle avec l'imperial japonais Army Air Force, IJAAF, etant connu pour les allies comme "Nate".
Les Thailandais nommaient certains types d'avions japonais d apres la ville ou ils avaient ete fabriques. Ainsi, le Ki-27b etaient connus comme " Otsu". Ils ont recu egalement la
designation B.Kh12, chasseur de type 12.
Ils ont ete peints aux couleurs de l IJAAF standard des flancs superieurs verts fonces et le dessous vert lumiere.Cependant, certains Ki-27b ont ete peints dans deux tons noir vert
et flancs superieurs bruns pendant la guerre.


RTAF 1941-1945  (2012) Bangko13


Lors de la livraison, les Otsu ont ete alloues au Foong Bin 16,completant les Hawk 75N. Des le 6 fevrier 1942, lorsque la premiere mission a ete lancee,le Ki-27b a escorte des bombardiers Ki-21 et Ki-30 au cours de missions de bombardement et de reconnaissance
des etats Shan, ainsi que le maintien des patrouilles aeriennes de combat au nord de la Thailande.
A la fin de 1943,Foong Bin 16 etait base a Lampang dans le nord de la Thailande.
Durant les derniers mois de 1943,les B-24 chinois de la BG 308th ont bombardes par 3 fois Chiang Mai et Lampang.
Au cours du troisieme raid, le 31 decembre, six Ki-27b ont essaye d'intercepter les bombardiers U.S.. Aucune des attaques reelles sur les B-24 par les combattants thailandais ne semblent avoir ete effectue. Les equipages U.S. ont signale plus tard que les chasseurs
sont restes a distance et non pas ouvert le feu.


B 24 Liberator

RTAF 1941-1945  (2012) Bangko14


En 1944, des raids ont ete effectues contre des cibles en Thailande.
Le 11 novembre 1944, neuf P-51 Mustangs de la 25eme FS et huit P-38 lightning ont effectues une mission de reconnaissance offensive au nord de la Thailande. Leurs cibles ont inclu la ligne de chemin de fer entre Chiang Mai et le pont de Ban Dara, ainsi que les aerodromes de la region. Une locomotive a ete attaquee et endommagee,les chasseurs
americains ont egalement attaques l'aerodrome de Lampang et detruit un avion monomoteur sur la piste.
Les defenses thailandaises avaient ete alertes pour le raid et ont envoye cinq Ki-27b de Foong Bin 16. Apres que les Lightning et les Mustang avaient termine leurs mitraillages,les chasseurs de la RTAF ont ete pris par les pilotes US. L'Ota etaient plus agiles que les P-38 et P-51 mais il ne pouvait pas rivaliser avec la vitesse et l'armement des chasseurs US.

Au cours des combats,les Thailandais ont detruit un P-38 mais ils perdent la totalite de leur Ki-27b. Les cinq combattants RTAF divise en deux sections, avec le sous-lieutenant Kamrop Bleangkam et l adjudant chef Chuladit Detkanchorn attaquerent le Lightning.
P/O Kamrop abattit un P-38 avant que son propre avion soit gravement touche et detruit.
Les trois autres pilotes thailandais ont tente de repousser les P-51,mais ils furent abattus.
Le Lieutenant Chalermkiats Ota a ete frappe dans le moteur.
Il a fait un atterrissage force, apres quoi son Ki-27 b a ete mitraille et detruit par l'un de la Mustang. Les autres pilotes: Chef Nat Thara Kaimuk s'est ecrase a neuf milles de Lampang et
le Chef sans Nat Sunthorn a ete tue.
L'USAAF n a perdu qu un seul avion, probablement le P-38 revendique par P/O Kamrop. Selon des sources thailandais,3 Mustangs ont ete endommages pendant le combat,dont 2 se seraient ecrase dans le nord de la Thailande et le dernier dans les etats Shan.


RTAF 1941-1945  (2012) Bangko15


Huit Ki-27b (dont deux etaient en bon etat) sont enumeres en ordre de bataille de la RTAF en avril 1945, il est possible que la RTAF ai recu quelques Ki-27b, en remplacement du manque d appareils.
En novembre 1945, seul Otsu etait en bon etat.
Soit dit en passant, l'epave d un Ki-27 b au Musee de la RTAF n'a aucun lien avec la Royal Thai Air Force. L'epave est un ancien Ki-27 de l IJAAF et il a ete decouvert par des pecheurs locaux pres de Nakhon Si Thammarat en janvier 1981
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9204
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeVen 6 Juil - 11:16

En 1943, le premier des 24 chasseurs Hayabusa de Nakajima Ki-43II b a ete livres a Singapour.
Le Ki-43 fut l appareil de chasse le plus nombreux de l'Imperial Japanese Army Air Force,etant aussi connu sous le nom de code allie "Oscar". Le Ki-43, bien que deja surclasse par les chasseurs allies, representait une grande augmentation de performance (par comparaison avec les vieux Curtiss Hawks et meme les Ki-27b). Au service de la RTAF,les Hayabusas ont ete designes B.Kh13,chasseur type 13.
Les pilotes de la RTAF on appelle le Ki-43,par son nom japonais, Hayabusa (faucon). La plupart des Hayabusa font parti d un escadron de chasse specialement forme,Foong Bin 15,
etant base a Don Muang pres de Bangkok.
Au cours de l'ete 1944, la RTAF a demande plus de Hayabusa pour equiper plus de deux ou trois escadrons.


RTAF 1941-1945  (2012) Bangko17


Mais les forces japonaises etaient en retraite sur tous les fronts,ils preferaient en garder en reserve.
Cependant, trois Ki-43 ont ete livres quand meme a la RTAF. Plusieurs missions d'interception ont ete faites par la RTAF Hayabusa.
La premiere a eu lieu le 5 juin 1944, quand,lors d'un raid de B29 sur Bangkok, trois Ki-43 ont fait une tentative infructueuse a intercepter les 77 B-29 de L USSAF.
Le 18 novembre 1944,dix B24 de l USAAF ont attaque Bangkok,des Ki 43 ont ete envoyes intercepter les raiders, FS 1er classe Wichien Buranalekha a reussi a infliger des dommages a l'un des B-24.
Le plus grand raid sur Bangkok pendant la guerre a eu lieu le 2 novembre 1944,lorsque la gare de triage de Bang Sue a ete bombardes par 55 B-29.
7 Hayabusa de Foong Bin 15, ainsi que 14 Ki-43 de l'imperial japonais armee Aviation, IJAAF,ont tente d'intercepter les B-29. Un des pilote de Hayabusa,Lt Therdsak Worrasap a reussit a endommager un B-29. Cependant, Therdsak a ete aussi abattu par des tirs enemis.
Il a reussi a sortir de son Hayabusa touche en se posant a Petchaburi,il a eu de graves brulures.


Lt Therdsak Worrasap attaquant un B29

RTAF 1941-1945  (2012) Bangko18

RTAF 1941-1945  (2012) 15350210



Les equipages de B-29 ont signale 45 attaques, avec 7 chasseurs ennemis abattus. Un des B-29 a ete perdu, peut-etre celui touche par Lt Therdsak.
Le Lt Therdsak,tout comme le sous-lieutenant Kamrop,recurent plus tard avec leur deuxieme medaille de la vaillance.Les deux pilotes avaient recu leur premiere medaille de la vaillance au cours de la guerre aerienne Franco-Thai.


RTAF 1941-1945  (2012) Bangko23


Le 3 janvier 1945,64 B-29 de l USSAF ont attaque le pont Rama VI a Bangkok.
La RTAF a envoye un certain nombre de Ki-43,et,etonnamment,des Hawk III pour intercepter le raid. Les chasseurs de la RTAF n'ont pas atteint les B-29, cependant.

Les bombardiers de la RAF et l'USAAF ont mis la RTAF dans une position delicate. Comme la RTAF etait engage dans le transport des agents secrets Allies a Don Muang, il fallait aussi lutter contre les raids
aeriens allies. Pour supprimer les soupcons japonais, la RTAF a continue a essayer d'intercepter les bombardiers. Comme la suprematie aerienne des allies augmentait encore plus,la plupart des aerodromes en Thailande ont ete attaques par des bombardiers de l'USAAF.
Meme si la RTAF etait secretement a la cause des allies,les pilotes allies n'avaient aucun moyen de distinguer les avions RTAF des avions japonais de l Imperial Japanese Army Air Force .
Dans un raid, le 7 avril 1945,La base de Don Muang a ete attaque par des P-51 Mustang. Dans cette attaque seule, la RTAF perdu sept avions et sept personnes ont ete tues.
Lors d'un autre raid sur Don Muang deux jours plus tard,deux RTAF Ki-43 ont tente d'intercepter environ 40 P-51 Mustang.Les deux Ki-43 ont ete detruits. L'attaque a coute a la RTAF encore quatre autres avions, dont un Ki-30. Plusieurs avions de l IJAAF ont ete detruits.

Ki-43II thai

RTAF 1941-1945  (2012) Bangko19


En avril 1945, 14 Ki-43 (dont quatre etaient en bon etat) etaient toujours en service. En novembre, trois Hayabusa ont ete operationnel
Sans doute,certains ont ete cannibalise en pieces detaches pour permettre aux autres de voler.
Apres guerre,les Ki-43 ont ete depeints de leur camouflage et de la cocarde RTAF d'avant-guerre retabli. Le Nakajima Ki-43 combattit une derniere fois en 1948,lorsque les rebelles du sud de la Thailande ont attaque les forces gouvernementales.
Les rebelles ont ete inspires par les rebelles communistes malais Chin Peng. En reponse a l'insurrection, le gouvernement thailandais a envoye des unites terrestres et aeriennes au sud.
Enfin, les dernier Ki-43 ont ete retires en 1949.
Les Hayabusas ont ete initialement peint en camouflage standard de l IJAAF, les flancs superieurs verts fonces et dessous gris clair.
Certains avions ont ete peints dans un camouflage a rayures de tigre,compose de brun et de vert avec le dessous metal.

Les rapports que la RTAF exploite un certain nombre de Mitsubishi A6M2 et A6M5 zero sont sans fondement. Tres probablement, les zeros rapportes ont ete les quelques Hayabusas Nakajima Ki-43 qui sont restes en service avec la RTAF apres la fin de la guerre.


source
aeroflight.co.uk


Dernière édition par naga le Lun 15 Oct - 2:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9204
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeVen 6 Juil - 11:23



Missions de bombardements americains contre Bangkok(Thailande) du 26 Decembre 1942 - 7 fevrier 1945


26 Decembre 1942
(10eme AF)
Des B-24 Liberator bombardent la gare de chemin de fer principale,
les docks du port,l arsenal et l usine de production d energie a Bangkok


21 Avril 1943
(10eme AF)
16 B-24 sont envoyes pour bombarder l'Arsenal de Bangsue
et d'autres cibles a Bangkok, mais seulement 4 appareils atteignent
la zone et ratent la cible de plusieurs Kms,les bombes tombent
sur la ville.


19 Decembre 1943
(10eme AF)
20 B-24 bombardent de nuit la zone nouvellement agrandi des
quais du port de Bangkok, causant des destructions considerables.


23 Decembre 1943
(10eme AF)
19 B-24 raid de nuit bombardent la gare principale de
Bangkok ; fortes explosions causant de grands incendies.


10 Janvier 1944
(10eme AF)
Dans la nuit de 9/10 Janvier, 7 B-24 Liberator larguent des mines dans
l'estuaire du fleuve Chao Praya a Bangkok.En outre,des B-24 durant
la journee bombardent la gare de triage et l'aerodrome de Don Muang.


12 Janvier 1944
(14eme AF)
14 B-24 bombardent la gare de triage de Bangsue a Bangkok.


19 Janvier, 1944
(10eme AF)
16 B-24 bombardent la gare de triage a Bangkok.


5 Fevrier 1944
(10eme AF)
8 B-24 Liberator bombardent Bangkok pendant la nuit.


10 Fevrier 1944
(10eme AF)
9 B-24 bombardent l'arsenal de Ban Mah a Bangkok
et l aerodrome de Don Muang.


15 Mars 1944
(10eme AF)
8 B-24 detruisent des casernes a Bangkok.


6 Juin 1944
(20eme AF)
Premiere mission des B-29 Superforteress de l USSAF:
77 B-29 bombardent les usines Thai Siam cement a Bangsue;
5 B-29 sont perdus.

RTAF 1941-1945  (2012) Bangko20




8 Juin 1944
(10eme AF)
Des B-24 Liberator larguent des mines sur la region de Bangkok.


27 Novembre 1944
(20eme AF)
55 B-29 bombardent la gare de triage de Bangsue a Bangkok.

RTAF 1941-1945  (2012) Bangko22



14 Decembre 1944
(20eme AF)
Mission 20:
48 B-29 Superforteress, venant de Calcutta,sont envoyes pour detruire
le pont de chemin de fer de Bangkok;et d autres cibles;
4 B-29 sont perdus.


2 Janvier 1945
Mission 24:
49 B-29, operant a partir de la Calcutta,sont envoyes pour attaquer
un pont de chemin de fer a Bangkok ; 44 ont frappe la cible principale.


28 Janvier 1945
(20eme AF)
Un B-29 bombarde un pont a Bangkok, sans perte ;
les resultats sont pauvres


7 Fevrier 1945
(20eme AF)
Mission 35:
64 B29 sont envoyes pour frapper le pont Rama VI a Bangkok,
58 bombes ont touches le pont provoquant l'effondrement de
la majeure partie de la travee centrale) aucun B-29
n'est perdus.

RTAF 1941-1945  (2012) Bangko21

Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 7745
Date d'inscription : 30/07/2008

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeSam 7 Juil - 21:23

Merci pour ces rares infos...
Perso je ne connaissais pas le rôle de l'aviation thailandaise (ni même qu'elle avait existé Rolling Eyes ).

Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9204
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeLun 9 Juil - 3:07


Les bombardiers

Lorsque,le 10 octobre 1940, le gouvernement des etats-Unis a decide un embargo sur les chasseurs N.A.-68 et le N.A.-69,la RTAF devait trouver de nouveaux avions a l achat. Un nouveau fournisseur japonais a ete trouve presque immediatement fin d'octobre.
Parmi les avions evalues,il y avait le bombardier moyen Mitsubishi Ki-21 et le bombardier leger Mitsubishi Ki-30. Le Ki-21 et la Ki-30 etaient en service a grande echelle dans l armee imperiale japonaise,etant connu respectivement par les allies comme Sally et Ann.
La commission d'achat ont ete particulierement impressionnee par le Mitsubishi Ki-30. Par consequent, une ordonnance a ete place pour les deux types d appareils, neuf Ki-21 et 24 de Ki-30.


Ki-30 thai

RTAF 1941-1945  (2012) Bangko24



Le Mitsubishi Ki-30 a comble le vide du North.American.NA-69.
Le Ki-30 etait facile a piloter et a entretenir,il avait un rendement sensiblement meilleur que les corsaires. Le Ki-30 etait plus rapide, sa capacite d emport de bombes etait quatre fois plus eleve que son concurrent.
Avec son train d'atterrissage fixe, il pouvait facilement atterir sur les aerodromes rugueux dans le nord-est thai. Au service de la RTAF, le Ki-de 30 ans etaient connus comme Nagoya, d apres la ville de Nagoya. Tous les 24 Ki-30 ans sont arrives a la fin de novembre 1940, apres avoir vole en Thailande via Okinawa, Formose, Canton, Hainan et Hanoi. Douze Nagoya etaient pilotes par des pilotes
Thais,les 12 avions restants par des pilotes japonais .
Une petite equipe de mecaniciens japonais accompagne les 24 Nagoya, dans un avion affrete par Dai Nippon Airlines.
Au service de la RTAF, le Nagoyas a recu la designation B.J2, avion d attaque de type 2.


Ki-30 a Don Muang

RTAF 1941-1945  (2012) Bangko25


Pour exploiter le nouveau Ki-30, deux nouveaux escadrons, Foong Bin Phibun Songkhram 1 et 2 ont ete formes a Don Muang.
La premiere sortie a eu lieu le 7 janvier 1941,lorsque 23 Nagoya ont attaque des cibles francaises au Cambodge.
Le jour suivant,9 Nagoya, escorte par 3 Hawk 75N, attaquerent l'aerodrome de Siem Reap.
Le 10 janvier, les escadrons de Nagoya ont subi leur premiere defaite, un Ki-30 pilote par le sergent Boonyam Bansuksawat et le sergent Boon Suksabi, a ete abattu par l Adjuntant-Chef Tivolier, qui pilotait
un Morane MS 406. Le combat aerien final du conflit a eu lieu le 24 janvier,lorsque neuf
Ki-30 et trois bombardiers moyens de Martin 139WS a Siem Reap,ont tente de detruire les chasseurs francais MS 406 au sol.
un seul Nagoya, pilote par le commandant de l'Escadre Fuen a ete attaque par deux avions Morane alors qu il faisait des photos des degats causes par le raid precedent. Fuen a reussi cependant a eviter les attaques jusqu'a ce que les pilotes francais soient a court de munitions.


Le 22 decembre 1941, les deux escadrons de Nagoya etaient exploites par Foong Bin 11 et 12, toujours etant base a Don Muang.
Chaque escadron avait 11 avions. En janvier, les escadrons s'installent a Lampang, faisant partie de l'escadre aerienne du Nord. Les Ki-30 ans ont ete fortement utilises sur le front birman, vol de
bombardement ainsi que des missions de reconnaissance.
En avril 1945, 21 Ki-30 (14 en bon etat)ont ete inscrits comme etant en service. En novembre, 12 etaient encore en service. Le dernier Ki-30 ont ete retires d utilisation en 1950.
Les Nagoya ont ete peints dans le schema de couleur IJAAF standard,des flancs superieurs verts fonces et dessous gris clair.


RTAF 1941-1945  (2012) Bangko26



Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9204
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeLun 9 Juil - 3:23

Bombardier lourd Ki-21 b

Les 9 bombardiers Ki-21-Ib, tous construits sous licence par Nakajima,ont ete livres au cours de la fin de dcembre 1940.
Au service de la RTAF, ils ont recu la designation Bin chose Rabut 4,(B.Th4 de type Bombardier).
Le 12 avril 1941, la RTAF a decide de creer une escadre de bombardier lourd, nommee Kong Bin Noi 6 (la 6e Escadre). Mis a part,le nouvellement livre Ki-21,les 5 Martin 139Ws faisaient partie de non 6 Wing.
Apres seulement quelques mois,l'escadre etait divise en deux escadrons, le Foong Bin chose Rabut 61 et 62(la 61e et 62e escadrons de bombardiers),dont ce dernier a exploitait le Ki-21.
ils etaient bases a Don Muang. Le 1er decembre, la 62e BS etait base a Lop Buri.

les Ki-21 furent peints completement en gris et recurent un camouflage
plus tard dans la guerre, compose de marbre vert et brun sur gris clair.



RTAF 1941-1945  (2012) Bangko27


RTAF 1941-1945  (2012) Ki_21_10


Au cours de l'avancee de l'armee de terre en Birmanie,le Ki-21 et les Martin 139Ws ont fait des missions de bombardement sur l'etat de Shan. Ils etaient generalement escortes par le Nakajima Ki-27bs de la Foong Bin 16. Les Ki-21 etaient bases a Koh Kha AB a Lampang.
Les missions de bombardement et les missions de reconnaissance ont ete effectuees le long de la frontiere thailando-birmane et sur la province du Yunnan en Chine.

Le 29 janvier 1943,un Ki-21 et un Ki-30,ont attaque la base chinoise de Mong Sae,avec des bombes incendiaires. Plusieurs batiments,y compris un depot d'armes,ont ete detruits.Ce raid a ete le dernier de la campagne du Nord. Une treve fut conclue peu apres.La Thailande avec le feu vert du Japon,envahit les etats Shan et combattu les forces chinoises. Mais, techniquement, la Thailande n'etait pas en guerre
avec la Chine.
Lorsque la Thailande avait declare la guerre contre les allies,la Chine avait choisi de ne pas repondre.
Malgre les efforts deployes pour obtenir plus de Ki-21 et de Ki-30 rien n a ete fournie a la Thailande. Cependant,3 Martin 139 Ws et six Martin 166 ont ete livres a la fin de 1943.
Ces Martins ont ete les derniers avions livres a la Royal Thai Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale.


Le 2 mars 1944, deux Curtiss P-40 de la 14th Air Force ont mitraille l'aerodrome de Kengtung, detruisant un ou deux corsairs.
Le Ki-21 de la 62e BS, qui n'avait jamais ete combattu dans les etats Shan, a ete transfere de Koh Kha AB a Lampang pour Lom Sak dans la province de Phetchaboon en 1943.
Deux Ki-21 ont ete perdus par la 62e BS pendant la guerre. La perte, du 6 aout a eu lieu lors d'une mission de transport sur Phetchboon.
Le 30 novembre 1944,5 Lightning P-38 et 4 Mustang P-51 ont mitraille l'aerodrome de Lampang. Un Ki-21, selon toute probabilite, un de l IJAAF,a ete revendique comme detruit lors de l'attaque.


Ki-21 b

RTAF 1941-1945  (2012) Bamgko11

Plusieurs groupes d'agents, tous deux de l'americain Office of Strategic Services (OSS) et le britannique Special Operations Executive (SOE) ont ete envoyes en Thailande,connu comme la Force 136.
La mission speciale de la 61e et la 62e BS etait de ramasser des agents allies, ainsi que des fournitures pour les envoyer a Don Muang.
Des pistes d atterrissage en terre ont ete construites dans des regions isolees de la Thailande, y compris a Nan et pres de Sakhon Nakhon.
Un terrain d'aviation a egalement ete construit a Lomsak,pour le Ki-21. Au cours d'une de ces missions,un Bombardier Martin s'est ecrase, l avion a du etre detruit pour empecher que la cargaison tombe entre les mains des japonais.

En avril 1945, six Ki-21 (dont 4 etaient en bon etat) sont reste en service. En novembre, leur nombre avait ete reduit a 4. On ne sait pas quand le dernier Ki-21 a ete retire du service.
Des parties d'un Ki-21 sont conserves au Musee ferroviaire de Bangkok.


Dernière édition par naga le Dim 14 Oct - 0:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9204
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeMar 10 Juil - 2:41

Royal Thai Navy (Aeronavale)



Quantite et Designation de type en Service:

6 Aichi E13A-1 BRN.3 1942-1945
18 Nakajima E8N1 BRN.2 1940-1945
6 WatanabeWS.103S BRN.1 1938-1945



27 avions japonais ont ete fournis a la Royal Thai Navy . En 1937, plusieurs officiers de la marine avaient recu une formation de vol a Don Muang. La Royal Thai Navy cherchait un hydravion leger
d'observation,qui pourrait egalement etre utilise pour l instruction.
Le choix s est porte sur la Watanabe WS-103, qui etait legerement plus grand que la Watanabe E9W1. En mai 1938, six hydravions WS.103 Watanabe ont ete livres, recevant la designation BRN.1.
BRN est l'abreviation de Bor Ror Nor, signifiant Royal Navy avion en thai.4 WS.103 etaient bases a Sattahip,le 1er Escadron Naval, tandis que les deux autres etaient sur les corvettes de la Royal Thai
Navy,qui, soit dit en passant, ont ete egalement construites au Japon.
Vraisemblablement, les Watanabes ont ete utilises sur le plan operationnel pendant la guerre Franco-Thai.
Cinq Watanabes etaient toujours en service en 1945.
Le WS-STRV etait n etait pas peint(brut),avec la cocarde thaie bleue, blanche et rouge sur les ailes et le fuselage et le drapeau thai sur le plan vertical.


Watanabe Ws.103

RTAF 1941-1945  (2012) Bangko28



Le Nakajima E8N1,18 avions ont ete commandes en 1938 et livres deux ans plus tard, en 1940. Le E8N1 etait un biplan biplace de reconnaissance, qui a egalement eu une utilisation repandue dans la Marine imperiale japonaise, etant connue par les allies sous le nom de code "Dave".
Aucune E8N1 n a ete utilises sur le plan operationnel pendant la guerre Franco-Thai. Peu de details sur leur service operationnel sont connus.
Aucune information sur les incidents ou les pertes n ont ete trouve, hormis les pertes subies au cours de la Fleet Air Arm, FAA, raid sur la baie de Chalong,a Phuket, le 24 et 25 juillet 1945.
Un groupe de combat de la British Royal Navy (comprenant un porte-avion,le HMS Ameer, un croiseur et neuf destroyers) avait ete depeche sur place pour attaquer les cibles japonaises le long de la mer d'Andaman.
Au cours du raid sur la baie de Chalong,un E8N1 a ete detruit et deux de plus endommage par la FAA et les F6F Hellcat.
Quinze E8N1 sont reste en service actif jusqu a la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les E8N1 avaient le meme schema de couleurs du WS-103,bien que certains avions ont ete peints en gris.


E8N1

RTAF 1941-1945  (2012) Bangko29




6 Aichi E13A-1,trois en 1942 et 3 autres en juin 1944 ont ete fournie a la Royal Thai Navy.
Lorsque les premiers Aichi ont ete livre,ils ont ete affectes au 1er escadron naval. L'escadre navale avait 2 bases,une a Sattahip, l autre a la baie de Chalong.Le Aichi E13A-1 avait 3 places,c est un
avion de reconnaissance a flotteur double.Il etait connu pour les allies:comme "Jake".
Son endurance le rend tres adapte pour les patrouilles de longue distances sur les eaux cotieres thailandaises et le golfe de Thailande, a l'appui des operations de la Marine imperiale japonaise.
Les differents types de missions effectuees:escorte navale,patrouille et SAR.
L'USAAF utilisait des B-24 Liberator pour le bombardement et les operations de pose de mines le long de la cote thailandaise.
Apparemment, les trois derniers E13A-1 ont ete donne en cadeau par la Marine imperiale japonaise, IJN,pour remercier du bon soutien au cours de ces operations. Selon une source non officielle,la MIJ a
fourni trois autres E13A-1 apres que les unites cotieres avaient abattu au moins un B-24 Liberator.


Aichi E13A-1

RTAF 1941-1945  (2012) Bangko30



Encore une fois, on connait peu l'utilisation de ces hydravios Aichi.
L'un d'eux a ete detruit en baie de Chalong en juillet 1945.Cinq etaient toujours en service a la fin de la guerre.
Le Aichi E13A-1 a ete peint dans les couleurs standards de MIJ, des flancs superieurs verts fonces et dessous gris lumiere, avec capot noir et une bande jaune d'identification. Une cocarde blanche,ou
peut-etre jaune,avec un noir (ou bleu fonce).Une ancre a ete peinte sur les surfaces superieures et inferieures des ailes et le fuselage.
Un drapeau national thailandais a ete egalement peint sur le plan vertical.
Peu de temps apres la fin de la guerre, tous les avions japonais restants ont ete desaffectes et retires du service. C'etait en raison d'un accord informel avec les allies. La Royal Thai Navy continua a
exploiter des avions legers,mais les nouveaux avions de combat Fairey Firefly Mk I n'etaient pas livres avant la fin des annees quarante.


Aichi E13A-1

RTAF 1941-1945  (2012) Bangko31


Il a ete signale que 39 Nakajima A6M2-N "Rufe":hydravion chasseur a ete fournis a la RTN avec 12 livres en 1941 et 27 qui ont suivi en 1942. Ces rapports sont sans fondement.
Deux autres types signales comme ayant servi dans la Royal Thai Navy pendant la Seconde Guerre mondiale,Le Mitsubishi F1M2 (hydravion d'observation) "Pete" et le Tachikawa Ki-9 (avion formation pilote), n ont pas servi dans la Royal Thai Army.


Conclusion

Les avions japonais en service a la Royal Thai Air Force et la Royal Thai Navy ont ete des aeronefs des plus modernes au cours de la Seconde Guerre mondiale.
Les avions japonais en service thai ont ete utilises jusqu'au manque de pieces de rechange, ainsi que de leur usure normale,jusqu a leur retrait du service. La dernier avion connu japonais en service a ete
le Mitsubishi Ki-30,le Nakajima Ki-43 et probablement,le Tachikawa Ki-55, tous ces types etant retires entre 1949 et 1950.
Selon une source credible, les derniers avions japonais restants (3 Ki-27b et un Ki-43, tous bases a Don Muang) ont ete retires du service et abandonnes parce que les conseillers americains l on demande
avec insistance.
Le haut commandement de la RTAF a ordonne alors la mise au sol et la destruction des derniers avions japonais.A cette epoque, la Royal Thai Air Force avait ete largement reequipe avec des avions
americains et britanniques comme le Grumman F8F Bearcat, le North.American T-6 Texans et le Supermarine Spitfire XIV.
L'aeronavale de la Royal Thai Navy est incorpore a la RTAF en 1951, apres un coup d'etat manque.


Jan Forsgren
Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 7745
Date d'inscription : 30/07/2008

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeMar 10 Juil - 10:10

Citation :
Selon une source credible, les derniers avions japonais restants (3 Ki-27b et un Ki-43, tous bases a Don Muang) ont ete retires du service et abandonnes parce que les conseillers americains l on demande
avec insistance.
On imagine bien, comme on le voit dans certaines B.D., ces avions pourrissant au fond d'un vieux hangar ou moisissant en bout de piste en lisière de jungle ... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9204
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeMer 11 Juil - 3:13

Pour ce qui est de la Thailande,il y a un tres beau musee attenant a la base aerienne de Don Muang au nord de Bangkok.Les avions n ont pas ete tous detruits,la jungle a serieusement recule depuis 1945 Very Happy

http://www.rtaf.mi.th/museum/main%20index.html



Les avions de la seconde Guerre Mondiale en service a la RTAF en expo au musee.

Vought V-93S Corsair

RTAF 1941-1945  (2012) Bangko32


Fighter Type 10 Curtiss Hawk III


Tachikawa Ki-36 Ida

RTAF 1941-1945  (2012) Bangko34


Curtiss Hawk 75N

RTAF 1941-1945  (2012) Bangko33



Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 7745
Date d'inscription : 30/07/2008

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeMer 11 Juil - 12:32

En effet, il y a de beaux restes ...
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9204
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeJeu 12 Juil - 14:45

Il manquait ce chapitre!


LES AVIONS D ENTRAINEMENT ET LES AVIONS D'OBSERVATION


En 1941, les trois planeurs japonais ont ete fournis a la RTAF. Ces trois planeurs,construits par la societe Nihon Kogata, comprenait un planeur primaire Tobi, un planeur elementaire Hato et un soarer Ootori. De maniere surprenante,le Tobi et le Hato ont survecu aux ravages de la Seconde Guerre mondiale et ont ete conserve au Musee de la RTAF a Don Muang.

Planeur Tobi au musee RTAF

RTAF 1941-1945  (2012) A35




En meme temps que les Ki-27b ont ete commandes, en janvier 1942,la RTAF a egalement ordonne l achat de Tachikawa Ki-36 et de Ki-55 "Ida".
Le Ki-36 etait un avion d'appui au sol leger biplace, tandis que le Ki-55 similaires etait un avion d entrainement.
On ne sait pas si le Ki-36 a ete employe sur le plan operationnel, ou simplement utilises comme formateurs avances.
Le Ki-36 a ete largement utilise sur les operations en Chine par l'imperiale japonaise Army Air Force, mais il peut avoir ete considere comme d'utilisation operationnelle limitee par la RTAF, sauf comme
entrainement avance. La quantite exacte de Ki-36 et Ki-55 ne sont pas connus, mais il pourrait bien etre que seul les Ki-55 ont ete livres. Au service de la RTAF, les Tachikawa etaient connus
comme Bin Fuk Hat, B.F6,litteralement Entrainement, Type 6.
La plupart d'entre eux equipes de l'ecole de pilotage de la Base aerienne de de Don Muang.Les equipages de Ki-55 etaient communement appeles Tachigawa.

Formation pilotes sur Ki-55

RTAF 1941-1945  (2012) Bangko35


En avril 1945, 23 Ki-55 (dont 18 etaient en bon etat) ont ete inscrits comme etant en service.
2 a l escadron de chasse Foong Bin 15,
8 a l escadron d'observation Foong Bin 21
13 a l'Escadron d'entrainement Foong Ben 10.
Le dernier Ki-55 a ete exploite par le Kong Bin Noi Phasom 80,qui etait attache a l'armee royale thailandaise.
Par ailleurs, cet ordre de bataille fait aucune mention de tout aeronef de Ki-36.
En novembre 1945, leur nombre a diminue a seulement deux. Au service de la RTAF, le Ki-55 ont ete peints dans le schema de couleur IJAAF standard, des flancs superieurs verts fonces dessous gris clair.
Apres la guerre, ils ont ete peints tout en jaune. Un Ki-55 est conserve au Musee de la RTAF.

Ki-55 a Don muang

RTAF 1941-1945  (2012) Bangko36



Apparemment, la RTAF aurait egalement recu quelques avions d entrainement Mansyu Ki-79 de pointe, ainsi que des Tachikawa Ki-9.
Ces rapports sont sans fondement.



Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9204
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeLun 16 Juil - 3:07


Martin Baltimore a Don Muang avant la guerre

RTAF 1941-1945  (2012) Bangko37



En 1946,a Don Muang avant destruction des appareils

Bombardier Martin

RTAF 1941-1945  (2012) Bangko38


Ki-30

RTAF 1941-1945  (2012) Bangko39


Ki-43 repeint gris unis

RTAF 1941-1945  (2012) Bangko40



Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9204
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeVen 28 Nov - 10:17

6 Janvier 1945
Bombardement de la gare de triage de Bangsue au nord de Bangkok par les B-29

RTAF 1941-1945  (2012) 155-o10



28 Fevrier 1945
Bombardement du Pont Rama VI a Bangkok par les B-29

RTAF 1941-1945  (2012) 13966910



Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9204
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeVen 28 Nov - 10:26

24 juillet 1944
Bombardement du pont Kaeng Luang pres de la ville de Phrae au nord de la Thailande par des B-24.
1 avion abattu par la DCA.L equipage du B-24 a perit.

Plan de vol

RTAF 1941-1945  (2012) 13967110


RTAF 1941-1945  (2012) 139610


Pont detruit par les bombes de 500 Livres (227kgs)

RTAF 1941-1945  (2012) 177-o10

Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 7745
Date d'inscription : 30/07/2008

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeVen 28 Nov - 11:33

Citation :
6 Janvier 1945
Bombardement de la gare de triage de Bangsue au nord de Bangkok par les B-29
Tir groupé, précis, peu de dommages collatéraux.
Pour les dernière photos aussi d'ailleurs.
Sûrement dû à la faible altitude de largage...
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9204
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeMer 17 Déc - 3:35

À l'aube du 8 décembre 1941, le Japon a envahi la Thaïlande à plusieurs points le long de sa frontière.
En Thaïlande du sud, deux Armées japonaises ont lancé des debarquements sur les provinces côtières.

La 25ème Armée Impériale japonaise sous le Général de corps d'armée Tomoyuki Yamashita a debarque à Pattani
et a Songkla (une autre force à Kota Bahru,en Malaisie).
Cette Armée s est déplacé vers le sud pour l'invasion de la Malaisie.

Plus au nord, la 15ème Armée Impériale japonaise sous le Général de corps d'armée Shojiro Iida a debarque
a Sri Nakhon Thammarat,a Surat Thani,a Chumphon et a Prachuap Khiri Khan.
Cette Armée a été affectée pour la Campagne de Birmanie.

Dans le nord-est,les japonais ont envahis la Thaïlande sur terre par Battambang,au Cambodge.

Des avions japonais ont bombardés la base aérienne de Don Muang au nord de Bangkok.


La bataille d'Ao Manao a Prachuap Khiri Khan
Ao Manao, 5e Wing - le 8 décembre 1941,4h00 du matin.

Il y avait une lune déclinante sur la baie.
Au large de la côte de Prachuap Khiri Khan,dans l'ombre du mont Khao Lom Muak,plusieurs navires ont été ancrés.



RTAF 1941-1945  (2012) Ao_man10


Les troupes japonaises du 2e Bataillon,143e Regiment d infanterie,55e Division descendaient des filets le long de la coque des cargos pour monter dans les bateaux de debarquement.
Ces troupes faisaient partie de la 15ème Armée Impériale japonaise du Général de corps d'armée
Shojiro Iida.Les japonais avaient planifié 2 debarquements distincts dans un mouvement de tenaille.


RTAF 1941-1945  (2012) Aa30


La pince nord debarquait à la base aerienne de Khao Lom Muak pour prendre la ville de prachuap,
couper les communications avec Bangkok et protéger le flanc du nord de la 15ème Armée.

La pince sud debarquait a Ao Manao pour capturer le terrain d'aviation entre les deux baies.
Comme Songkla au sud,les japonais ont eu besoin de la base aérienne pour soutenir
leurs troupes au sol.

Les japonais avaient choisis le bon moment.
La lune déclinante a réduit la visibilité.C'était le dernier jour de la grande marée et les troupes ont
pu debarquer en haut de la plage et dans des eaux abritées.
Peu de pêcheurs etaient en mer à ce moment de l'année donc on n a pas remarque les navires japonais.


RTAF 1941-1945  (2012) Ao_man10


La Surprise était totale,ou presque.

À 04h00 du matin,l'Officier Pilote Trisakdi Sudjaridtham et ses collègues étaient dans un bateau dans la baie de Ao Manao en train de pecher des poissons,des crevettes et des crabes dans la marée montante.

Pendant que les hommes remontaient leur prise,Trisakdi a regardé  au-delà de la baie et a remarqué
des ombres sombres de bateaux.
Les hommes ont arrêté ce qu'ils faisaient et ont observé dans le silence puis ce sont alors précipités
à terre pour alerter la base.
Environ 100 hommes ont été réveillés et armés pour défendre la base aérienne.
L'officier Pilote Trisakdi a poussé un groupe à prendre en embuscade les premiers japonais debarques.


RTAF 1941-1945  (2012) Ao_man13



La pince du nord a rapidement capturé la ville Prachaup.Les habitants se sont enfuis dans la panique.
Toutes les communications avec Bangkok ont été coupées.
Les unités sur le terrain d'aviation etaient équipées de six mitrailleuses lourdes et de deux légères,
qu'ils ont immédiatement retournées contre les troupes japonaises qui essayaient d'encercler
le terrain d'aviation.La petite garnison de pilotes et de personnel au sol a été renforcée
par les membres de la gendarmerie et l'Yuwachon Thaharn(cadets)qui avaient réussi à s'échapper
de la ville de Prachuap Khiri Khan après que les japonais avaient capturé le bureau de télégraphe et
le commissariat de police.


Dernière édition par naga le Jeu 25 Oct - 1:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9204
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeMer 17 Déc - 5:12

Malgré le fait que les japonais occupaient une partie du terrain d'aviation,des pilotes de la Wing 5
ont essayé de décoller au lever du soleil pour bombarder et mitrailler les japonais sur la base.


RTAF 1941-1945  (2012) Ao_man11


L'adjudant chef Prom Chuwong était premier à partir dans son Curtiss Hawk III.
Cependant,les japonais l'ont rapidement abattu et tue.Ils ont abattus encore deux Curtiss tuant
les deux pilotes et en ont blessé un troisième.
Un seul pilote a reussit finalement a decoller,c etait le Lieutenant Prasongdi avec son Curtiss
armé de quatre bombes de 50 kg qui a essayé d'attaquer les cargos japonais dans le port de Manao.
Cependant,il a echoue en raison du lourd brouillard et de la pluie.


L'adjudant chef Prom Chuwong au decollage

RTAF 1941-1945  (2012) Zzzzzz10



A 8h00,la plupart des hangars du nord étaient dans les mains japonaises.
A 10h00,le commandant de base  M L Prawat Chumsia a ordonné la destruction de la tour
de contrôle et du bâtiment de QG.
Les défenseurs thais dépassés ont été forcés de partir en retraite derriere les bâtiments
de la base de Khao Lom Muak où ils se sont accrochés désespérément.
Un nouveau périmètre a été installé et les aviateurs se retirant ont été couverts par une mitrailleuse
placée dans le court de tennis du pavillon,équipé par les Aviateurs Singto Saensukh
et Kasem Wongkangya.La mitrailleuse a continué à tirer pendant toute la  matinée et dans l'après-midi.

Ayant avec succès sécurisé la tête de pont,les japonais ont continué à occuper les hangars et
les pistes.De l'artillerie et dix chars ont été debarques en renfort.
Les combats ont continues en fin de soirée,mais avec une faible intensité.
La mitrailleuse du court de tennis a retenu les japonais,tandis qu'une mitrailleuse légère a été gardée
en réserve et déplacée pour boucher des trous dans le périmètre.
Les rumeurs que des marins thaïs se frayaient un chemin pour délivrer les aviateurs
ont entretenu des espoirs pendant la nuit.


Un facteur a nagé à travers la Baie de Prachuap,a rejoint le mont Khao Lom Muak et s'est infiltré
dans les defenses Thais pour enfin livrer l'ordre de cessez-le-feu.
Cependant,les Thais ont estimés que ceci était un piege japonais et ils ont continués à résister.
Les envahisseurs exaspérés ont maintenant monté des assauts avec l'énergie renouvelée.
Les défenseurs ont été lentement poussés en arrière.La mitrailleuse solitaire dans le court de tennis
a été enlevée,les deux servants sévèrement blessés.

A 10h00 du matin,le Commandant d escadron Prawat a ordonné d incendier le batiment de commandement
avec tous les documents militaires.
L'hôpital a ete évacué et incendié.

À 11h00,le 9 décembre,le Lieutenant de Police Sa-ngob Phrommanon a essayé de passer à travers
les lignes pour livrer l'ordre de cessez-le-feu du Premier ministre.
Son véhicule a été detruit et il a été tué.

A Midi,une voiture civile avec un petit drapeau blanc est arrivée.
Des représentants gouvernementaux thaïs,y compris le sous-secrétaire de la province,
Jarunphan Isarangun na Ayutthaya.
Jarunphan a donne un ordre direct du Premier ministre,le Maréchal Phibunsongkhram,au commandant
Prawat disant de cesser la résistance immédiatement.
Les combats ont ete officiellement fini à 12h35, le 9 décembre 1941.

Dans la bataille,les Thais ont perdus 42 hommes,38 officiers de la RTAF,un policier,un stagiaire
militaire et deux femmes et 28 blesses.
Les japonais ont perdus 115 hommes et ont eu environ 300 blesses.


source
http://www.tour-bangkok-legacies.com


Dernière édition par naga le Sam 13 Oct - 12:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9204
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeMer 17 Déc - 9:17

Monument a la gloire des heros a la base aerienne Wing 5 de Prachuap Khiri Khan.

RTAF 1941-1945  (2012) Ao_man14



Curtiss Hawk III survivant au musee de Bangkok RTAF Don Muang

RTAF 1941-1945  (2012) Ao_man15
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9204
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeSam 13 Oct - 2:09

1941-Guerre franco-thai frontiere avec l Indochine

RTAF 1941-1945  (2012) E7f19710
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9204
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeSam 13 Oct - 2:17

La force aérienne royale thaïlandaise de 1933 à 1941

La scène politique siamoise évolua brutalement en 1933. Cette année-là, un coup d’état mené par le parti populaire, composé d’une alliance de militaires et de civils d’origine roturière las du monopole politique de la noblesse, mit fin à la monarchie absolue. La transition ne se fit pas sans heurts, et en octobre, le prince Bowaradej, un ancien ministre de la guerre, s’insurgea contre les nouvelles autorités et rallia à sa cause les garnisons de Khorat, Saraburi et Ayutthaya avant de marcher sur la capitale. Certains officiers et hommes de troupe du Kong Bin Noi 3 de Korat se joignirent au mouvement et utilisèrent leurs Breguet 14 pour le soutenir. Le 12 octobre 1933, les rebelles s’emparèrent de la base de Don Muang, contraignant les pilotes loyalistes à évacuer leurs appareils en catastrophe. Dans un premier temps, les aviateurs des deux camps  limitèrent leur action au largage de tracts sur les positions adverses. Les forces gouvernementales, appuyée par de l’artillerie, contre-attaquèrent à partir du 13 octobre, repoussant la rébellion qui s’écroula avant la fin du mois, tandis que le prince Bowaradej s’enfuyait en Indochine française. L’aviation régulière mena à cette occasion plusieurs missions de bombardements contre les troupes insurgées en pleine retraite.

    Le nouveau pouvoir, de plus en plus dominé par son aile militaire, augmenta rapidement le budget des forces armées. Il s’agissait de s’assurer de leur loyauté en les finançant généreusement, mais aussi de se conformer à une idéologie qui voyait dans l’armée le cœur du développement national. La part du budget allouée aux militaires fut en moyenne de 26 % entre 1933 et 1937, et augmenta encore par la suite, pour atteindre 33 % en 1939. Cette abondance relative de ressources permit enfin au service aéronautique de se lancer dans le renouvellement de son parc aérien.  A cette occasion, le Siam changea de fournisseur, pour des raisons techniques et politiques, et se tourna vers les Etats-Unis.


Vought V-93 Corsair

RTAF 1941-1945  (2012) Z88


Musee Dong Muang

RTAF 1941-1945  (2012) Z019


A la fin du mois de mars 1934, le Siam commanda 12 chasseurs Curtiss Hawk II à la firme Curtiss et 12 bombardiers légers V-93 Corsair à United Aircraft. Une seconde commande de 24 Hawk III, plus rapide et plus perfectionnés, fut passée au début de 1935.  Six bombardiers bimoteurs Martin 139 suivirent l’année suivante. Enfin, douze Hawk 75, le premier chasseur monoplan à entrer en service dans le pays, furent commandés en 1938. Un nouvel ordre de six bombardiers bimoteurs anglais Blenheim IV eut lieu au début de 1939. Toujours soucieux de son indépendance, le Siam acquit également le droit de produire sous licence ses propres Corsair et Hawk III. L’atelier aéronautique de Don Muang, agrandi au fil des années, fut chargé de l’assemblage final des appareils, alors qu’une nouvelle usine à Bangsue fabriquait les ailes et les fuselages. Les deux sites, part intégrante du service aéronautique royal, produisirent 60 V-93 et de 25 à 50 Hawk III entre 1936 et 1940. De 1934 à 1940, les Siamois achetèrent pour 5.2 millions de dollars d’avions, de moteurs, et de pièces détachées aux Etats-Unis. Enfin, le service acquit au début des années 30 des Avro 504N en Grande-Bretagne pour l’entraînement de base de ses cadets. Ceux-ci furent également produits sous licence dans le pays.

    C’est au cours de cette montée en puissance que le service devint une branche à part des forces armées et fut à ce titre rebaptisé force aérienne royale siamoise le 12 avril 1937. En décembre 1938, Plaek PhibounSongklam, un des moteurs du coup d’état de 1933, et déjà ministre de la guerre devint premier ministre. Menant une politique très nationaliste, il rebaptisa le pays en 1939 afin de souligner son homogénéité raciale et culturelle, au détriment des communautés malaises et surtout chinoises.  Le Siam devint la Thaïlande, traduction littérale de « Phratet Thaï », le pays des Thaïs. La force aérienne royale siamoise devint ainsi la force aérienne royale thaïlandaise.  Celle-ci, en février 1940, alignait 200 pilotes répartis dans cinq escadres chapeautant treize escadrilles, dotées théoriquement de douze appareils dont trois étaient placés en réserve.


Curtiss Hawk III

RTAF 1941-1945  (2012) Zz41


Musee de Dong Muang

RTAF 1941-1945  (2012) Zzz25



Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9204
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeSam 13 Oct - 2:28

Durant la décennie écoulée, la force aérienne royale était parvenue à monter en puissance tout en maîtrisant de nouveaux matériels plus complexes sans devoir faire appel à des instructeurs étrangers. Elle était devenue une force crédible comparée aux aviations coloniales britanniques et françaises basées dans la région et de ce fait, remplissait sa mission première ; contribuer à dissuader une éventuelle agression de ces deux empires.  Mais la médaille, aussi brillante fut-elle, avait son revers : cette croissance s’était faire au détriment de l’efficacité tactique. Les pilotes, évalués comme « bons » par l’attaché de la Royal Air Force auprès de l’ambassade britannique de Bangkok, avaient peu l’occasion de pratiquer des exercices de tir, de bombardement, de reconnaissance ou encore de développer des tactiques de groupe. Enfin, l’institution manquait de profondeur dans le sens où elle ne disposait pas de réserves suffisantes en personnel et en avions. En cas de conflit, l’attrition aurait très vite réduit ses capacités.

Cette situation contrastée résultait de deux goulets d’étranglement majeurs qui entravèrent le développement de l’aviation militaire thaïlandaise. Le pays était avant tout rural et peu industrialisé, la grande majorité de la population vivant dans les campagnes. Il en résultait que le vivier dans lequel la force aérienne pouvait recruter des personnels accoutumés à la mécanique était réduit. Pire encore, ce réservoir de compétences déjà limité faisait aussi l’objet des convoitises de l’armée et de la marine royale. Enfin, même avec l’augmentation de la part du budget national dévolu aux armées, le Siam, puis la Thaïlande, était alors un pays relativement pauvre, et le volume des sommes allouées restait bien limité en comparaison internationale.  De plus, l’armée royale avait la prééminence dans la répartition des budgets, s’arrogeant, pour 1938, la moitié des sommes consacrées à la défense, alors que la marine royale et la force aérienne durent se contenter d’en recevoir un quart chacune. Ce manque de moyens interdisait de renouveler le parc d’avions d’entraînement en même temps que celui des avions de combat, tout en restreignant les sommes allouées à l’entraînement des pilotes.


En 1939 débuta la recherche de successeurs potentiels aux Hawk II & III et aux Corsair. En effet, dans le contexte du développement aéronautique accéléré de l’époque, quelques années suffisaient à rendre obsolète un avion nouvellement acquis. Les Thaïlandais, comme quelques années plus tôt, recherchaient un compromis entre les performances des modèles choisis, leurs  prix, mais aussi leur simplicité, ceux-ci devant pouvoir être produits sous licence sur place. Après avoir mis en compétition divers fabricants américains et britannique, ils optèrent pour les North American Aviation NA-44 pour remplacer les V-93, et NA-50 pour succéder aux Hawk II & III. Les deux modèles d’appareils avaient l’avantage de partager une grande partie de leurs composants, étant tous deux basés sur le célèbre avion d’écolage T-6 Texan. Plus performants que leurs rivaux, les avions de North American Aviation étaient aussi de conception simple. La force aérienne royale thaïlandaise passa une commande de 10 NA-44 et 6 NA-50 en novembre 1939, accompagnée d’un accord de production sous licence.  


Nakajima Ki-30 « Nagoya »

RTAF 1941-1945  (2012) Z89


La guerre franco-thaïlandaise  

    La défaite française de juin 1940 eut pour effet de fournir une opportunité au premier ministre thaïlandais pour tenter de récupérer les territoires perdus en 1893 et 1907. En septembre 1940, une requête fut soumise au gouvernement de Vichy, lui demandant de reconnaître le tracé du Mékong comme frontière entre la Thaïlande et l’Indochine française. Celle-ci fut rejetée par le gouvernement français, qui ordonna au gouverneur-général de l’Indochine, l’amiral Decoux, de résister par les armes à toute provocation. Bangkok réagit en déclenchant, à partir du mois de septembre, des incidents de frontières. Les aviations françaises et thaïlandaises furent bientôt impliquées dans le conflit, et, dès la fin du mois de septembre, survolèrent régulièrement le territoire adverse. Le 25 septembre 1940, la garnison du fortin de Thadeua, non loin de Vientiane, rapporta avoir été mitraillée par des avions thaïlandais, qui avaient survolé la ville le jour précédent. Les français répliquèrent en violant à leur tour l’espace aérien ennemi, trois bombardiers survolant la ville de Sakhon Nakhon le 30 septembre.

    Les deux aviations disposaient d’un équipement similaire. En effet, Paris percevait l’Indochine comme un théâtre d’opérations secondaire, et très peu d’équipements modernes y furent envoyés avant-guerre. Ironiquement, certains des avions les plus modernes, chasseurs Morane Saulnier 406 ou Potez 631C, avaient été acquis grâce à la réquisition sur place d’un lot d’appareils destinés à la Chine nationaliste.  La défaite de juin 1940 rendit ensuite impossible pour la métropole de renforcer sa colonie asiatique, alors même que ses troupes devaient faire face aux pressions japonaises puis thaïlandaises.

Inventaire de l’aviation française en Indochine, octobre 1940


MS 406 chasseur---18
Potez 25 Observation/attaque---54
Potez 542 Bombardement ---4
Potez 631C chasseur---1
Farman 221 Bombardement/transport ---3
Loire 130 Hydravion---12


Dernière édition par naga le Sam 13 Oct - 2:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9204
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeSam 13 Oct - 2:33

La Marine nationale complétait cet inventaire avec une section d’hydravions embarqués forte de six appareils. Les MS 406 faisaient jeu égal avec les Hawk 75 thaïlandais, alors que les Potez 25 étaient relativement comparables aux V-93 Corsair, tandis que les trois Farman 221 et les quatre Potez 542 emportaient une charge de bombes semblable à celle des Martin 139. A la fin du mois de novembre, les français avaient réorganisé leur dispositif en déployant 8 Potez 25 (escadrille 1/596), 7 MS 406 (escadrille 2/596) et leur seul Potez 631C près de Vientiane. La protection du Cambodge revint à 6 MS 406 (escadrille 2/595) et 3 Potez 542 (escadrille 2/42) stationnés près de Siem Reap, renforcés par un détachement d’une petite dizaine d’hydravions Loire 130 utilisant un des réservoirs d’Angkor comme base. Le reste des avions furent gardés en réserve sur leurs bases vietnamiennes.

Durant le mois de novembre, les incidents opposant les deux forces aériennes le long de la frontière laotienne s’intensifièrent. Les 25, 27 et 28 novembre puis le 1er décembre, des Corsair et des Hawk III affrontèrent les Potez 25 et MS 406 français, sans qu’aucun des adversaires ne reconnaisse de pertes, tandis que les troupes au sol échangeaient tirs de mitrailleuses et d’artillerie de part et d’autre du Mékong. Le 2 décembre, un V-93, intercepté par chasseurs ennemis, fut contraint de se poser en territoire ennemi, intact, puis capturé par des artilleurs coloniaux. Durant cette période, les aviateurs thaïlandais attaquèrent principalement les aérodromes de l’ennemi et tentèrent de réduire au silence ses pièces d’artillerie à longue portée alors que leurs homologues français répliquèrent par des bombardements nocturnes. Plus au Sud, le 1er décembre, trois formations de trois Hawk III larguèrent sans succès leurs bombes sur le Béryl, un patrouilleur auxiliaire voguant vers Trat.


Curtiss Hawk 75

RTAF 1941-1945  (2012) Zzz26


Musee de Dong Muang

RTAF 1941-1945  (2012) Zzzz20



Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9204
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeSam 13 Oct - 2:36

Le 8 décembre, un Hawk 75 fut endommagé par la DCA française alors que sa formation attaquait une caserne, puis le 9 décembre, au cours d’un combat aérien, trois MS 406 revendiquèrent la destruction de deux Corsair. Les Thaïlandais ne reconnurent pas de pertes définitives ce jour-là, mais confirmèrent qu’un pilote blessé parvint à ramener à la base son Hawk III portant 15 impacts de balles. Le 10 décembre, un Corsair bombardant l’aéroport de Vientiane fut touché par la DCA, et s’écrasa sur la rive thaïlandaise du Mékong, les deux membres d’équipage étant tués. Au petit matin du 13 décembre, une bombe larguée par une formation française  détruisit au sol un Hawk 75 sur l’aéroport d’Ubon Ratchathani. Ce même jour 3 Potez 542 furent déployés au Laos. La force aérienne thaïlandaise répliqua le 15 décembre en engageant ses Martin 139 pour la première fois. Trois des bombardiers bimoteurs, escortés par six Hawk 75, décollèrent de Bangkok, firent escale à Korat pour se ravitailler, puis bombardèrent la localité laotienne de Xieng Khouang et l’aérodrome de Ban Sin.

    La trêve qui suivit ce premier round d’escarmouches fut mise à profit par les deux adversaires pour se réorganiser. L’armée royale thaïlandaise entama les préparatifs d’une invasion en règle des territoires contestés. La force aérienne se réorganisa pour intégrer les leçons tirées de ses premiers combats, cherchant à créer une structure plus souple et facilitant la coordination de ses différents types d’appareils,  tout en intégrant dans son ordre de bataille les 24 nouveaux Ki-30 dont les équipages achevaient alors leur conversion.  

Les escadres 73 et 35 dépendaient du Kong Bin Yai Pak Neua (groupe Nord) alors que le Kong Bin Yai Pak Tai (groupe Sud) chapeautait les escadres 66, 74, 75 et 40. Parmi celles-ci, l’escadre mixte 75 était dédiée à la coopération avec les troupes de la 1ère armée chargées d’entrer au Cambodge, alors que l’escadre mixte 40 supportait la 2ième armée face au Laos.  Enfin, les Hawk III de l’escadrille de chasse 72 appuyaient la marine royale, dont les six petits hydravions Watanabe S103 manquaient de puissance offensive.  

    Les attaques de la force aérienne royale reprirent le 4 janvier 1941. Des V-93 bombardèrent l’aéroport laotien de Dong Heng, mais s’en prirent à des leurres confectionnés par les français. Revenant le lendemain, les Corsair surprirent plusieurs appareils ennemis exposés sur le terrain d’aviation. Ils y détruisirent deux MS 406 et deux Potez 25, que les Français, contrairement à leur habitude, n’avaient pas camouflé. Le 13, toujours au Laos, des V-93 escortés par des Hawk 75 bombardèrent les positions françaises près de Savannakhet afin de soutenir une incursion limitée de l’armée royale. Le 14 janvier, les Corsair détruisirent sept bateaux sur le Mékong.

    L’effort aérien et terrestre thaïlandais porta cependant principalement sur le front cambodgien où, dès le 6 janvier, les 1ère et 2ième armées lancèrent une offensive générale sur deux axes partant d’Aranyaprathet et d’Ubon Ratchathani. Le 5 janvier, un raid de l’aviation sur Battambang tua 18 soldats du 3ième Régiment de Tirailleurs Coloniaux et 9 civils. Le 7 janvier, pour la première fois depuis le début des hostilités, 23 Ki-30 intervinrent contre des cibles cambodgiennes sans rencontrer d’opposition. Le lendemain, 9 Ki-30 escortés par trois Hawk 75 bombardèrent Siem Reap malgré une forte DCA. Après avoir fait demi-tour, la formation thaïlandaise fut interceptée par cinq MS 406 de l’escadrille 2/595. Les trois Hawk 75 empêchèrent les chasseurs ennemis d’attaquer les Ki-30, mais l’un d’entre eux fut touché par leurs tirs. Le pilote parvint à poser son appareil en catastrophe sur l’aéroport de Don Muang.

    La réaction française ne se fit pas attendre. Ceux-ci menèrent, dans la nuit du 9 au 10 janvier,  une attaque d’envergure contre plusieurs aéroports thaïlandais avec leurs Loire 130, Farman 221 et Potez 542. Leurs équipages revendiquèrent la destruction de plusieurs avions ennemis au sol sur les terrains de Khorat et Prachinburi. Au petit matin, 9 Ki-30 et plusieurs Hawk 75, tentant de surprendre les bombardiers ennemis à leur retour de mission, s’en prirent à l’aérodrome de Nakorn Wat. Un Farman 221 fut détruit à cette occasion, et un autre endommagé. Après sa passe de bombardement, la formation thaïlandaise fut interceptée par quatre Morane Saulnier, et perdit un de ses Ki-30 dans le combat aérien qui suivit. Un des MS 406 fut endommagé par les tirs d’un chasseur de l’escorte.  Après avoir pris Sisophon le 13 janvier, les troupes de l’armée royale se heurtèrent à une résistance de plus en plus farouche de leurs adversaires, puis subirent une contre-attaque française d’envergure le 16 janvier. Bien préparés, les soldats thaïlandais, appuyés par leur aviation, repoussèrent l’ennemi dans la journée.


L’épave du Ki-30 abattu le 10 janvier 1941

RTAF 1941-1945  (2012) Z020


Pour les Thaïlandais, la surprise allait venir de la mer. Le 16 janvier, un Hawk III de l’escadrille 72 intercepta un Loire 130 qui tentait de reconnaître la base navale de Sattahip. Le chasseur tira deux rafales qui manquèrent l’hydravion avant que ses mitrailleuses ne s’enraient. La mission de reconnaissance du Loire 130 permit de localiser les principales unités de la marine royale, et, le 17 janvier au petit matin, le croiseur Lamotte-Piquet et les avisos Amiral-Charner, Dumont d’Urville, Marne et Tahure surprirent une partie de la flotte thaïlandaise au mouillage près de l’île de Koh Chang. Les marins français coulèrent deux garde-côtes cuirassés et trois petits torpilleurs ennemis avant de se retirer vers l’Indochine. Une fois alertée, l’escadrille 72 dépêcha trois formations séparée de trois Hawk III à leur poursuite, alors que l’escadrille 44 fit décoller un trio de Corsair. Seuls trois Hawk III sur neuf arrivèrent en vue des navires français. Ils larguèrent leurs bombes de 250 et 50 kg sur le Lamotte-Piquet, mais ne mirent pas de coup au but. Une des bombes explosa suffisamment près du croiseur de 7880 tonnes pour qu’il soit touché par des éclats. Les Corsair ne parvinrent pas non plus à toucher un vaisseau ennemi.


Les bombardements de la force aérienne royale continuèrent sur le front cambodgien de manière intensive, alors l’armée de l’air française poursuivit également ses raids nocturnes en territoire ennemi. Du côté thaïlandais, les missions furent principalement menées par les escadres mixtes 40 et 75 ainsi que par l’escadre 66, équipée du matériel le plus moderne. Le plus souvent, la force aérienne menait une cinquantaine de sorties quotidiennes. Le 21 janvier, deux MS 406 mitraillèrent l’aéroport d’Aranyaprathet, revendiquant la destruction de plusieurs appareils. La chance des deux pilotes tourna, car le même jour, l’un des deux chasseurs fut abattu par des tirs d’armes légères alors qu’ils survolaient à très basse altitude une colonne de l’armée royale. Le 24 janvier s’avéra être la journée la plus intense du conflit sur le plan aérien. Dans un premier temps, trois Martin 139 et neuf Ki-30, escortés par l’habituel trio de Hawk 75, bombardèrent Siem Reap. Quatre chasseurs français s’en prirent ensuite au Ki-30 du chef de la formation resté en arrière pour évaluer les résultats du bombardement. Au cours d’une longue poursuite, ce dernier parvint à éviter leurs tirs jusqu’à ce qu’ils épuisent leurs munitions. Enfin, non loin d’Aranyaprathet, trois Hawk II de l’escadrille 80 affrontèrent trois MS 406 et un Potez 25. Un des chasseurs thaïlandais parvint à abattre l’avion d’observation français. Quelques jours plus tard, le 28 janvier 1941, un cessez-le-feu entra en vigueur et mit officiellement fin à la guerre. Dépourvu des moyens de prolonger le conflit indéfiniment et sous la pression japonaise, le gouvernement français accepta de faire des concessions territoriales importantes, mais moindres que celle initialement exigées par le premier ministre thaïlandais. Cette résolution permit néanmoins à Phibounsongklam de revendiquer la victoire. Le réel coût politique de celle-ci ne vint que plus tard, en effet, pour prix du soutien diplomatique japonais, la Thaïlande avait dû concéder un droit de passage aux troupes de l’Empire du Soleil Levant.

Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9204
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeSam 13 Oct - 2:48

Martin 139

RTAF 1941-1945  (2012) Z90


RTAF 1941-1945  (2012) Zzzc10


RTAF 1941-1945  (2012) Z0010




La force aérienne royale admit avoir perdu au cours de la guerre deux V-93, un Hawk III et un Ki-30 en combat aérien et un unique Hawk 75 au sol, ainsi que la mort de treize membres d’équipage. Ses pilotes se virent crédités de cinq victoires aériennes et de la destruction d’entre cinq et dix avions ennemis au sol. Les Français reconnurent la perte d’un unique Farman 221 et de deux Maurane Saulnier 406, tout en revendiquant quatre victoires en combat aérien et quinze appareils thaïlandais détruits au sol. Comme de coutume dans l’histoire de la guerre aérienne, les revendications des adversaires tendent à dépasser les pertes reconnues de l’ennemi. Cependant, à l’évidence, l’armée de l’air française sous-évalua aussi ses pertes, la disparition d’un Potez 25 le 24 janvier 1941 étant bien documentée.

La guerre franco-thaïlandaise représentait le type de conflit pour lequel la force aérienne royale avait été créée, entraînée et équipée. Globalement, et malgré ses insuffisances, elle se montra digne des espoirs placés en elle. Elle appuya efficacement l’armée royale, les soldats ennemis confirmant l’impact sur leur moral de la fréquence des attaques aériennes. Handicapée par un manque certain d’entraînement réaliste, ses pilotes s’améliorèrent au cours des combats. Les Français confirmèrent une augmentation constante de la précision des bombardements ennemis. Dans un environnement où les combats aériens étaient rares du fait de l’étendue de la zone des combats et du nombre limité d’avions engagés par les belligérants, le seul moyen pour ceux-ci de frapper les moyens adverses était d’attaquer ses aéroports. Au cours de la deuxième partie du conflit, cette tâche reposa principalement sur l’escadre 66 (Kong Bin Noi 66), qui frappa fréquemment l’infrastructure ennemie autour de Siem Reap en échange de pertes limitées. Le bilan des chasseurs thaïlandais fut plus mitigé ; ils ne se distinguèrent pas par la précision de leurs tirs, mais parvinrent malgré tout à protéger efficacement les bombardiers qu’ils escortaient. Si elle ne parvint pas à dominer intégralement les airs, la force aérienne royale thaïlandaise imposa une certaine prééminence sur son adversaire de jour. Le seul domaine où les performances des aviateurs thaïlandais s’avérèrent insuffisantes fut celui de l’attaque contre des cibles maritimes ; durant la guerre, 12 Hawk III et 3 Corsair eurent l’occasion de larguer leurs bombes sur des navires de guerre, mais ne mirent pas un seul coup au but. Il convient cependant de rappeler à quel point toucher des cibles de ce type, rapides, manœuvrantes et bien armées, s’avéra difficile pour les pilotes de toutes les nations engagées. En règle générale, toutes nations confondues, seules les unités spécialisées dans ce type de frappes, et dont les équipages avaient bénéficié d’un entraînement spécialisé, parvinrent à mettre au but un pourcentage significatif de leurs projectiles.





Bibliographie

Edward M. Young, Aerial Nationalism: A History of Aviation in Thailand, Smithsonian, 1994

Pierre Gosa, Le conflit franco-thaïlandais de 1940-1941, La victoire de Koh-chang, Nouvelles Editions Latines, 2008

Etienne Le Baube et Yann Mahé, L'armée de l'Air affronte la Royale Thaï Air Force, in revue Champs de bataille thématique numéro 2

L’autre guerre d’Indochine, du conflit avec la Thaïlande à l’occupation japonaise, in Le Fana de l’aviation numéro 450

Jan Forsgren, Japanese Aicraft in Royal Thai Air Force and Royal Thai Navy Service During WWII, via j-aircraft.com



source
histoiresmilitaires.blogspot.com


Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9204
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitimeDim 14 Oct - 1:03

Le 14 décembre 1941, à la suite de l'invasion japonaise de la Thaïlande, le gouvernement thaïlandais est contraint d'adhérer à une demande japonaise visant à soutenir son effort de guerre en concluant une alliance militaire avec le Japon. Les forces aériennes royales thaïlandaises étaient réticentes mais ont finalement accepté de coopérer avec la JAAF en envoyant des unités dans le nord-ouest de la Thaïlande pour soutenir la campagne de l'armée japonaise en Birmanie.
Dans le cadre de cet accord, les Japonais se sont engagés à fournir à la Thaïlande des chasseurs de type 97 (Ki-27) et à la JAAF de commencer à enseigner aux pilotes thaïlandais à piloter ces chasseurs à l'aérodrome de Don Muang. Une commande de 12 combattants Ki-27 Otsu a été passée auprès de Mansyu Hikoki Seizo K.K. en Mandchourie qui construisaient l'aéronef sous licence. Dans l’armée de l’air royale thaïlandaise, le Ki-27 était connu sous le nom de Fighter Type 12 ou ‘Ota’, du nom de la ville japonaise où l’usine de Nakajima était située. Les nouveaux combattants ont été affectés à Foong Bin 16, la désignation du 3e escadron de Kong Bin Noi 1 basée à Don Muang en temps de guerre, qui était également partiellement équipée du Curtiss Hawk 75N.


RTAF 1941-1945  (2012) Ki-27_10


Après le rééquipement, l'escadron s'est déplacé à Lampang pour assurer l'escorte des deux escadrons d'attaque de Kong Bin Noi Phasom 85 équipés du bombardier léger Mitsubishi Ki-30. La première mission des Otas a eu lieu le 6 février 1942, alors que les 12 appareils étaient escortés par une force de neuf bombardiers Ki-30 qui bombardaient des positions chinoises à Loi Mwe, dans les États birman Shan. Peu de temps après, les attaques des alliés contre les aérodromes thaïlandais nécessitaient une réorganisation pour améliorer la défense aérienne. L'escadron 16 fut donc affecté à des missions de patrouille au-dessus de Chiang Mai et de Chiang Rai.


RTAF 1941-1945  (2012) Z91


La majeure partie du service Ki-27 dans la Royal Thai Air Force s’est déroulée sans incident et aucun pilote thaïlandais n’a atteint le statut d’as en tant que pilote. L’escadron 16 continue à effectuer des patrouilles ou des escortes lors de missions de bombardement sans opposition des Ki-30 et, à la suite d’une trêve tacite avec la Chine, leurs missions de reconnaissance sur les États Shan et le sud de la Chine. Le Ki-27 a également été quelque peu éclipsé lorsque les Japonais ont fourni à l'aviation royale thaïlandaise le chasseur monoplace Nakajima Ki-43 Hayabusa «Oscar» plus moderne, dont quelques-uns se sont retrouvés dans l'escadron 16, remplaçant le Curtiss Hawk 75N. À mesure que l'offensive aérienne alliée contre les Japonais s'intensifiait, visant les aérodromes et les installations en Thaïlande, la probabilité de rencontrer des avions thaïlandais augmentait. Dans la plupart des cas, les combattants en défense, marqués du drapeau rouge et des insignes d’éléphant blanc adoptés après l’alliance avec le Japon, n’étaient pas considérés comme thaïlandais et étaient qualifiés de «japonais».



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




RTAF 1941-1945  (2012) Empty
MessageSujet: Re: RTAF 1941-1945 (2012)   RTAF 1941-1945  (2012) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
RTAF 1941-1945 (2012)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Programme des enseignements artistiques session 2012
» CLES 2 et C2I2E - report session 2012
» livres pour préparer septembre 2012
» Le Nostradamus étasunien Gérald Celente prédit la révolution, des émeutes de la faim et plusieurs rébellions contre les impôts d'ici 2012
» 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Les autres Fronts :: Pacifique-
Sauter vers: