Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Heinkel He-162 A

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5189
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Heinkel He-162 A    Dim 15 Juil - 2:38


Le chasseur à réaction Heinkel He 162 fut conçu, dessiné et construit en 90 jours, dans une effort ultime pour empêcher la défaite de l'Allemagne à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Tel que conçu, le Heinkel He 162, devait être un chasseur peu coûteux, pouvant être fabriqué par une main-d'oeuvre semi-qualifiée à partir de matériaux non-stratégiques, comme le bois.

Cet appareil basique aurait un nom évocateur: "Volksjäger", en allemand, "le chasseur du peuple". Il fut confié à des pilotes de la "Hitlerjugend", les Jeunesses hitlériennes.

Les pilotes assignés à un grand nombre d'appareils produits devaient recevoir une formation sur planeur avant de passer directement dans ce chasseur à réaction.

L'appareil est en bois, sauf le fuselage en alliage léger, le réacteur situé au-dessus du pilote souffle entre les 2 dérives et le carburant est versé directement dans les ailes de bois imprégnées spécialement.

En cas d'urgence, un siège d'éjection rudimentaire permettait au pilote d'éviter l'entrée d'air du moteur. Après qu'on eût réglé les problèmes d'aérodynamique et de structure des premiers exemplaires, la Luftwaffe reçu ses premiers Heinkel He 162 "Salamander" (autre surnom) en 1945.

Lorsque la production s'arrêta, environ 275 exemplaires avaient été construits et 800 se trouvaient à différents stades de la fabrication. La production totale prévue à pleine capacité devait être de 4.000 appareils par mois.

Rien ne permet de dire qu'ils aient servi en opérations. Pourtant une victoire imputable au "Volksjäger" aurait eut lieu en mai 1945, lorsque le pilote R. Schmitt abattit un Tempest (cf. Aérojournal).

Abattu à son tour, il put bénéficier du siège éjectable nouvellement installé. Le fait qu'un pilote novice ait pu abattre un des as de la RAF est une preuve du potentiel de cet appareil que certains n'hésitent pas à considérer comme le meilleur chasseur de son temps.

Mais le He 162 n'était vraiment pas un appareil destiné aux pilotes inexpérimentés. Même les pilotes aguerris devaient faire preuve de délicatesse et de douceur extrêmes aux commandes pour éviter la catastrophe.






Type chasseur à réaction

Moteur 1 BMW 003 A-1 'Orkan' de 800 kg de poussée

Armement 2 canons de 30 mm MK 108

Vitesse maximale 835 km/h

Vitesse ascensionnelle 1 280 m/mn

Plafond pratique 12 040 m

Autonomie 695 km

Poids 2 180 kg à vide, 2 695 kg en charge

Envergure 7,20 m

Longueur 9,05 m

Hauteur 2,55 m

Surface alaire 11,20 m2

Equipage 1





Le Chasseur du Peuple (Volksjäger) fut une utopie du III° Reich, mais finalement un avion extraordinaire, unique en son genre :

premier avion de chasse mono réacteur
premier avion de chasse monoplace mono réacteur à siège éjectable
un des rares avions de chasse à train tricycle
le seul construit en si peu de temps (3 mois) de la planche à dessins au prototype.
Près de 200 exemplaires furent construits par trois usines d'assemblages :

Heinkel-Rostock à Marienehe dès la mi-janvier 45, avec les numéros constructeur (wnr.) de la série 120000 pour 120 avions de la version A-2 à canons de 20mm.

Heinkel-Hinterbrühl fin janvier 45 avec la série 220000 pour les prototypes et la pré-série.

Junkers-Bernburg fin février 45 avec la série 310000 pour près de 30 appareils de la version A-1 à canons de 30mm.

Une quatrième usine (la sinistre Mittelweke près du camp de Dora) devait produire la tranche 300000 mais elle ne fut jamais opérationnelle, priorité étant donnée aux V1 et V2.


Usine souterraine de Mittelweke







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5189
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Heinkel He-162 A    Dim 15 Juil - 2:45


Le kommando d'Hinterbrul

De ce kommando, on ne connaît que son évacuation devant l'arrivée des soviétiques dans Vienne. C'est le dimanche de Pâques, le 1er avril 1945, que nous sommes mis en rangs pour rejoindre Mauthausen à pied.
Moïse Dufour a raconté cette terrible marche. 200 kilomètres, 204 morts d'épuisement, exécutés et enterrés sommairement dans les fossés des petites routes autrichiennes.
Un kommando de « fossoyeurs » suivait les colonnes de 1 800 détenus environ que nous formions, en tenue rayée et une couverture sur le dos. Tous les malades du « revier » (50) avaient été exterminés et enterrés entre nos blocs dans la nuit du 31 mars 1945. Mais de l'usine, rien n'a été dit, pourtant elle a son histoire.

Pour faire face aux bombardements alliés, les nazis, en un temps record, ont établi une unité de production dans une grotte naturelle, la « Seegrotte », d'Hinterbrühl . La bête s'enterrait. Dès le lendemain de notre arrivée, nous descendions à la production. Il fallait traverser une petite route sous un tunnel en grillage amovible, et prendre un dangereux escalier en tire-bouchon de 20 mètres environ, peut-être plus. Nous descendions souvent au rythme du « goumi » quand la neige nous avait retardés pour retrouver nos établis dans ce trou immense au nom secret de « Langouste ».

C'était une ancienne mine de gypse qui fut ouverte en 1848 Comme une source l'inonda elle fut abandonnée. En 1932, on se rendit compte de la beauté du site formant un immense lac souterrain. Il fut aménagé pour être visité en bateau à moteur jusqu'en 19441 où on le vida de nouveau. Des déportés venus de Schwechat bombardé, ont participé aux travaux dont mon ami Auguste Chêne actuellement à Sanary. Bien sûr, à l'époque on ne connaissait rien de ces détails ni de ceux qui vont suivre. Sans aucun contact avec les civils allemands qui y travaillaient. A part les meisters1 qui nous commandaient, on était rassemblé dans le même hall, sans savoir que la grotte était immense.

Si j'en sais davantage aujourd'hui, c'est grâce à un ami, Gunter Thierron qui, d'abord spécialiste mondial des motos, fait en ce moment des recherches sur les V 1 et V 2 avec un ami de la R. A.F. A ma demande, il a fouillé les bibliothèques allemandes (sa première langue est celle de Goethe, d'où ces précieux renseignements).
Sur les nombreuses photos, en ma possession, des différents livres consultés, on ne voit jamais de déportés au travail, toujours des civils. On mentionne cependant (page 4098) des ouvriers allemands et des Haftlinge au hall 7.
Nous étions pourtant près de 2 000 à y travailler, 12 heures de jour ou de nuit. J'y suis arrivé le 22 décembre 1944 avec 20 soi-disant spécialistes. Avant j'avais passé 8 mois à Gusen II (Sank Georgen), où étaient fabriqués les messerschmitts 262, autre modèle, premier avion à réaction engagé au combat. il détruisit plus de 500 avions alliés2. Mais ce kommando terrible, où j'ai failli rester, est une autre histoire.


A Hinterbrühl, on construisait un petit avion révolutionnaire, presque tout en bois, le HE 162A2 « Salamander » (voir description sur la photo).
« Le délai le plus court jamais observé entre la conception d'un chasseur à réaction, entièrement nouveau, et sa mise au combat fut de 69 jours : le contrat du 8 septembre 1944 mettait en œuvre du personnel peu spécialisé pour une construction de masse... Le 10 décembre 1944, le premier prototype conduit par le Capitaine Peter s'écrase à Wien-Schwechat tuant le pilote devant une nombreuse délégation d'officiels. Mais l'avion est quand même mis en production... » (citation d'une revue militaire). Une autre revue(page 4103) cite le général Kammhuber qui pense que « cet avion, le [Salamander] appelé aussi « Volksjäger » chasseur du peuple » ne vaut rien.

Il fut confié à des pilotes de la "Hitlerjugend", les Jeunesses hitlériennes. Les pilotes assignés à un grand nombre d'appareils produits devaient recevoir une formation sur planeur avant de passer directement dans ce chasseur à réaction. Cependant dans une revue anglaise, on peut voir les photos de 4 pilotes, morts au combat avec un palmarès impressionnant de 220, 128, 100 et 150 avions abattus à leur actif . il est écrit qu'ils ont tous essayés le HE 162 "SALAMANDER"avec succès. Heureusement, ce petit avion n'a jamais pu être construit en grande série ; il est venu trop tard.


Avec mon ami Gunter, j'ai eu beaucoup de documents sur notre usine et cet avion qui seraient trop longs à énumérer ici. Par exemple, il a poussé la minutie jusqu'à acheter à un de ses amis allemands le petit moteur « Riedel BMW » 2 temps qui monté dans le nez du HE 162 le mettait en marche. IL y en avait des stocks après la guerre. Ils servaient à faire du Karting.

Dans cette « Seegrotte » secrète, certains déportés collaient des pièces en bois contreplaqué très serré qui servaient aux cellules de l'avion. Moi, je confectionnais un collier en aluminium. Deux SU3 à mon établi formaient au maillet une grosse cornière aluminium. Il ne fallait pas recuire la pièce (dans un bain d'une mixture bouillante) plus de 3 fois, sinon l'aluminium perdait sa résistance. Mes deux voisins russes ne s'en privaient pourtant pas. C'était leur principal souci, d'accord avec leurs copains qui s'occupaient du bac. Après s'être un peu méfiés de moi, le « nouveau », et sur leurs injonctions, je m'y suis mis aussi mais avec une certaine « trouille » qu'eux semblaient ignorer totalement. On risquait les 25 coups.





Dans ses rapports, Heinkel, le prestigieux avionneur allemand, (mort à Stuttgart en 1958) mentionne que l'encollage est « cochonné » suite à la chute de l'avion d'essai de l'Oblt Wedemeyer le 4 février 1945. L'appareil venait de notre usine « Langouste ». Le sabotage existait, mais les 25 coups sur le « cul » pleuvaient aussi dans les ateliers.
Cependant, dès le premier jour de mon arrivée, des Français m'ont contacté, la solidarité était efficace à Hinterbrühl.
Grâce à des amis comme Marcel Platz, Hubert Le Maoüt et Geo Attia, un gars (de la région de St Malo comme moi mais devenu gangster) et d'autres : Gabriel Cosson, Auguste Chêne, j'ai été soutenu car venant de Gusen II, je n'étais pas brillant à voir, il me manquait des kilos. Ces camarades m'ont trouvé des suppléments de nourriture (j'ai toujours en mémoire les fonds de la gamelle à Gabriel Cosson et la première soupe d'Attia). Gabriel est décédé d'épuisement au 200ème km de notre exode, nous étions presque arrivés à Mauthausen. C'était un ancien de 14-18. Cette solidarité m'a sauvé la vie et celle de beaucoup d'autres.

Du camp, je n'ai gardé que peu de souvenirs, vivant toujours dessous, 12 heures de jour ou 12 heures de nuit. Sauf les corvées de neige ; souvent les blocs étaient presque ensevelis le matin par la neige, c'était une ronde incessante pour les dégager avec nos gamelles ou nos « mützen » avant de descendre au travail. Il me reste le souvenir du grand froid, les nuits, dans les baraques. Je donnais avec Georges Charlier, nous nous quittions peu tous les deux et Auguste Chêne, lui encore de ce monde, tandis que Georges (le petit Geo, le grand Geo étant le tatoué), lui, est décédé en arrivant en France. Sa maman l'a eu dans les bras trois heures durant lesquelles il délirait en m'appelant pour me donner sa soupe. Il repose au vieux cimetière de Menton que je visite presque tous les ans depuis 53 ans.

Mais revenons à l'usine. Le 31 mars 1945, le travail est arrêté et, avec inquiétude, on voit des soldats de la Wermarht dérouler des fils électriques avec au bout des petites boîtes noires. Vont-ils nous faire sauter avec les machines ? Les Soviétiques ne sont pas loin, on entend les avions tourner. Les meisters1 sont partis, et avec soulagement nous remontons par le fameux escalier au camp. C'est le lendemain que nous partirons vers Mauthausen à pied. Drôle de poisson d'avril. Aujourd'hui, on sait que sur les 37 bombes installées pour détruire l'usine, seulement 7 explosèrent ne la détruisant que partiellement.

Après la guerre, en 4 années de travaux, on a reconstitué la « Seegrotte ». Remplie d'eau on peut la visiter en bateau, c'est une belle attraction d'Hinterbrühl. Un dépliant touristique nous la montre.
Mais personne ne saura combien de camarades Résistants de l'Europe entière ont souffert et sont morts ici de l'occupant nazi.
Cet oubli peut être réparé avec l'aide de nos deux historiens de SANK GEORGEN, Rudy HAUNSCHMIED et Martha GAMMER.

Je pense qu'une plaque commémorative dans ce lieu très visité.... mais nous ne sommes pas chez nous !
Voilà des précisions que je voulais vous donner depuis longtemps. Y-a-t-il des camarades survivants de ce kommando ?


Le 18 février 1998; Jean COURCIER Mle 62208 à Mauthausen

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5189
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Heinkel He-162 A    Lun 16 Juil - 4:11

En fevrier 1945, le premier escadron de Jagdgeschwader 1 (I."Volkssturm"/JG 1) a commence l'utilisation operationnelle du He 162. Plus tard, le deuxieme Escadron de JG (II/JG 1) a egalement recu des He 162. A cette epoque,le II/JG 1 a ete configure comme suit :

Personnel (Oberst (colonel) Herbert Ihlfeld commandant)

I Gruppe (MAJ) Werner Zober

-1. Staffel - Kunnecke Heinz Hauptmann (CPT)

-2. Staffel - Hauptmann (CPT) Wolfgang Ludewig

-3. Stafflel - Oberleutnant (1LT) Emil Demuth


II Gruppe (Hauptmann (CPT) Rahe)

-4. Staffel - Hauptmann (CPT) Fallowitsch

-5. Staffel - Bergholz Hauptmann (CPT)

-6. Stafflel - Zipprecht de l'Oberleutnant (1LT)



Les dossiers ne sont pas fiable a 100 %, mais il semble que trois des pilotes de la Luftwaffe ont ete credite de victoires pendant le vol du He-162 A au combat contre la RAF et l'USAAF.

La premiere victoire d'I Gruppe/JG 1, est attribue a l'ailier Herbert Ihlefeld Oberst (CPT), pres de Kirchheim-Treck au debut de fevrier 1945.(non confirme)

Le 14 (ou 15. SNDIF Sources) avril 1945 ;
les premiers He 162 ont ete transferes de Ludwigslust a Husum. Le Lt Rudolf Schmitt d'IGruppe /JG 1,qui en etait a son quatrieme vol en He 162,a signale qu'il avait rencontre un Spitfire mais avait reussi
a eviter le combat.

16 Avril 1945 :
Le groupe est transfere de Husum a Leck pres de Lubeck a Schleswig Holstein pres de la frontiere germano-danoise.
Les He 162 a rencontre quelques avions allies mais aucun combat n a eu lieu.

19 Avril 1945 :
Les pilotes de l'I Gruppe/ Jg 1 ont essaye d'intercepter quelques bombardiers sur Schleswig-Holstein.
Feldwebel Gunther Kirchner de I Gruppe/JG1 aurait ete credite d une victoire pour avoir abattu un avion britannique,apres que le pilote de ce dernier fut fait prisonnier et dit a ses ravisseurs qu'il a ete abattu par l'un des nouveaux avions de combat.
Sur le chemin du retour,Kirchner est abattu par un P-47 Thunderbolt,il ne s en sortira pas.


20 Avril 1945 : Rudolf Schmitt s ejecte accidentellement de son avion en vol,le 2eme He 162 est perdu.

23 Avril 1945 :
Rudolf Schmitt attaque un mousquito de la RAF sans succes.



Pilotes de He-162





Le 21 avril 1945, un certain nombre d'He 162,appartenant au I Gruppe/JG 1,ont effectue des missions operationnelles contre les forces terrestres allies dans le nord de l Allemagne.


Le 26 avril 1945,Unteroffizier Rechenbach de l'I Gruppe/JG1,aurait abattu un P 47 Thunderbolt ou un Mosquito avec son He 162.
Sa victoire a ete confirme par au moins deux temoins independants.
Encore une fois,c'etait un jour ou la 2e Tactical Air Force perdit plusieurs avions au-dessus du territoire ennemi.La perte d un avion de chasse allemand se trouve dans des documents britanniques.
Au cours d'une attaque sur l aerodrome d'aviation d husum Geoff Walkington qui volait sur un Tempest de no 222 Escadron,a signale avoir rencontre un avion non identifie avec une nageoire de jumelles et un seul moteur ressemblant a un jet.
Walkington a engage le combat mais c'etait tres rapide a faible altitude il lui etait impossible de reduire la distance avec l enemi. Le pilote allemand a fait l'erreur fondamentale d'entrer dans un large virage a gauche,ce qui a permis au pilote anglais a proximite d ouvrir le feu. Walkington a tire une serie de courtes rafales sur l'avion allemand et a vu son adversaire soudain entrer dans une vrille qui a continue jusqu'a ce qu'il s'ecrase au sol.


Au debut de mai,la II.Gruppe / JG 1 s'installe a Leck pour rejoindre la I Gruppe,et le 4 mai,les deux Gruppe ont fusionne pour former une unite unique d He-162,Einsatz-Gruppe JG 1 sous les ordres de
l'Oberst Herbert Ihlefeld.

Dans la matinee,le Lt (SLT) Rudolf Schmitt aurait abattu un Typhoon de la RAF pres de Rostock.
la destruction d'un avion y est clair dans les archives britanniques. Le "typhoon" etait en fait un Tempest du no 486 Escadron pilote par le lieutenant M. Austin,qui a ete abattu.Il a saute en parachute et
fut fait prisonnier.
Le fait que le pilote allemand novice avait reussi a abattre un desmeilleurs chasseurs de la Royal Air Force illustre le potentiel formidable du Heinkel.


Le 5 mai,le cessez-le-feu a ete declare dans le nord-ouest de l'Europe et le JG 1 ne volait plus.
Lorsque les Forces britanniques occuperent Leck le 15 mai 1945,ils ont trouve 27 He 162 sur l'aerodrome tous alignes de chaque cote de la piste, baches et attaches soigneusement.







Au total la Luftwaffe formellement accepte livraison d'environ 120 He 162.Seulement,une cinquantaine ont ete operationnels.
Dans le chaos de l'effondrement final de l Allemagne, les documents ont ete perdus. Pres de 200 de ces avions etaient termines et attendaient leur affectation mais la fin de la guerre en decida autrement.

Aucun membre des Jeunesses hitleriennes n a jamais vole sur He-162 au combat.

Source
Hitlerjugend: An In-Depth History: The He-162 Volksjager and the Hitlerjugend
by Arvo L. Vercamer



Dernière édition par naga le Mar 17 Juil - 1:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: Heinkel He-162 A    Lun 16 Juil - 13:13

heureusement pour les alliés qu ils n ont pas produit 4000 par mois ces engins Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5189
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Heinkel He-162 A    Mar 17 Juil - 2:11


Toutes les photos datent du 8 mai 1945 sur l aerodrome de leck.L escadron JG1 attend l arrivee des britanniques pour se rendre.





Le He-162 No 1 de Rudolf schmitt




Un autre pilote









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5189
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Heinkel He-162 A    Mar 17 Juil - 2:30

Le He 162 n° 120015

Memorial-Flight a entrepris en juin 2005 la restauration du He 162 n° 120015 pour le compte du Musée de l'Air et de l'Espace. Cet avion est l'un des derniers survivants du premier chasseur monoreacteur et un des rares quasiment complet.

A l'arrivée des Britanniques à Leck le 15 mai 1945, 27 He 162 se trouvaient sur ce terrain. Cinq de ces avions furent attribués aux Français en février 1946, deux de type A-1 (le wnr.310012 '7 rouge' et le wnr.310003 '5 jaune') et trois de type A-2 (le wnr.120093 '2 blanc', le wnr.120223 '1 jaune' et le wnr.120015).







Seuls les trois de type A-2 volèrent sous les couleurs françaises d'avril 1947 à juillet 1948. Le 120015 reçut le numéro français 2 et une peinture uniforme gris-beige. Il fit la majorité des vols soit près de 14 heures sur un total de 18 heures, chaque vol durant entre 20 à 30 mm. Cela permit à une trentaine de pilotes de l'Armée de l'Air de se familiariser au vol sur réacteur en attendant l'arrivée des premiers Vampire en 1949





Arrêtés de vol en juillet 48 après l'accident fatal du Capitaine Schlienger sur le n°01, le 120015 est donné à l'école des mécaniciens de Rochefort-sur-Mer en janvier 1949 ou il reçu une nouvelle peinture rouge-Bordeaux. Transféré au Musée de l'Air à Meudon en août 1952 , il fut peint au début des années soixante en vert-noir pour finalement être repeint en 1975 dans des couleurs approximatives en tant que wnr.120223.


Apres Retauration 2009





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5189
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Heinkel He-162 A    Mer 18 Juil - 1:50

Apres la capture a Leck,les britanniques firent un don de 4(dont 1 en pieces) He-162 aux americains. Un de ces avions paradait dans les rues(le white 23).




Puis il est envoye a Freeman Field.Il est expose a partir de 1955 au National Air and Space Museum, Silver Hill, Maryland.




Un autre en expo a Freeman Field en 1946




Le dernier:
Le 29 avril 1945,le Lieutenant Hanf a fait son 18eme et dernier vol avec le He-162 W.nr. 120077 qui a survecu et fait partie de la collection "Planes of Fame " a Chino, USA.




Le seul He-162 qui a vole aux USA avec le pilote Bob Hoover


En expo a Chino




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5189
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Heinkel He-162 A    Mer 18 Juil - 2:04

Les russes ont recupere 1 He-162 on ne sait ou?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4798
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Heinkel He-162 A    Mer 18 Juil - 10:49

Citation :
Les russes ont recupere 1 He-162 on ne sait ou?
Pour ça on peut leur faire confiance. Laughing
Etonnant cette explosion d'innovations technologiques à la fin du IIIème Reich.
Le spectre de la défaite aurait-il galvanisé les chercheurs, ou alors sentant venir la fin on a mis davantage de moyens sur la recherche ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: Heinkel He-162 A    Mer 18 Juil - 15:29

[quote]Etonnant cette explosion d'innovations technologiques à la fin du IIIème Reich.
Le spectre de la défaite aurait-il galvanisé les chercheurs, ou alors sentant venir la fin on a mis davantage de moyens sur la recherche ?

je pense que c'est la 2eme proposition: plus de moyens sur les recherches .
Effectivement, si les allemands avaient eu la bombe nucleaire , ils l auraient envoyée sur Londres . Mais un commando a fait sauter l usine d eau lourde de Norvege , primordial pour une bombe nucleaire .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5189
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Heinkel He-162 A    Jeu 19 Juil - 2:21

Une source site pas moins de 11 He-162 recupere par les anglais.








Quoi qu il en soit il n y en a plus que 2 dans les musees en Angleterre


Le "6 jaune" etait a l aerodrome de Cranwell de 1947 a 1960.Il est depuis au Imperial War Museum
a Londres.






Le "2 Rouge" est au RAF Museum Bomber Command Hall a Hendon





source
Thomasgenth.de
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: Heinkel He-162 A    Lun 27 Aoû - 21:23

je ne dis qu'une chose , magnifique avion pour l'epoque !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Heinkel He-162 A    

Revenir en haut Aller en bas
 
Heinkel He-162 A
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heinkel He-178
» Heinkel He 100
» Heinkel He 51
» He 162 'Volksjäger'
» Heinkel He 115

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Matériels utilisés :: Avions-
Sauter vers: