Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 De si faibles femmes... (2012)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 4930
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: De si faibles femmes... (2012)   Mer 19 Sep - 2:26



... alors qu'ils s'approchaient des faubourgs de Stalingrad, les soldats de la 16ème Division blindée allemande furent canonnés par les batteries antiaériennes soviétiques.

"Ces tirs venaient de batteries composées de jeunes volontaires féminines à peine sortie du lycée. Peu d'entre elles avaient déjà tiré au canon, faute de munitions d'instruction, et aucune d'entre elles n'avait été entraînée à viser des objectifs terrestres.

Néanmoins, en voyant arriver les blindés allemands, dont les équipages "semblaient penser qu'ils faisaient une simple promenade dominicale", les jeunes-filles avaient cessé de tirer sur les bombardiers et mis la hausse à zéro pour tenter d'atteindre leurs nouvelles cibles avec leurs malheureux canons de 37mm (1)








(...) "Jusqu'à la fin de l'après-midi, déclara un tankiste allemand, nous avons dû rendre coup pour coup à trente-sept positions de canons antiaériens servis par des femmes d'une remarquable ténacité. Le combat n'a cessé que lorsqu'elles ont toutes été détruites.

Les tankistes allemands furent horrifiés lorsqu'ils s'aperçurent qu'ils avaient tiré sur des femmes. Les Russes, eux, persistent à juger ces scrupules étrangement illogiques, alors que, le même jour, les bombardiers de Richtofen (2) avaient massacré des milliers de femmes et d'enfants.

A Stalingrad, de toute manière, les Allemands apprirent rapidement à perdre leurs illusions sur le sexe réputé faible. "Il est complètement faux, écrivit un officier, de parler de "soldats en jupons" pour les femmes russes. Elles ont été préparées de longue date au combat et sont capables d'occuper tous les emplois militaires (...) Les soldats russes les traitent avec la plus grande prudence" (3)


1) Beevor, page 156
(2) stratège brillant, ancien commandant de la Légion Condor en Espagne, responsable du bombardement de la ville de Guernica en 1937, puis de celle de Belgrade en 1941, Wolfram von Richthofen fut nommé maréchal en 1943, à l'âge de 47 ans. Atteint d'un cancer, il mourut en juillet 1945, alors qu'il était prisonnier des Américains
(3) Beevor, page 158


diberville.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 4930
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: De si faibles femmes... (2012)   Mer 19 Sep - 2:29


les femmes et les enfants aussi



... à mesure que les forces allemandes progressaient vers Stalingrad, les autorités russes se mirent à fortifier la ville, sans le moindre égard pour la population civile, dont tous les membres étaient considérés comme des soldats auxiliaires.

"Tous les hommes et toutes les femmes disponibles, entre 16 ans et 55 ans - près de 200 000 au total - formaient des "colonnes de travailleurs" organisées par les comités de quartiers du Parti communiste. (...) femmes en fichu et adolescents sortaient de la ville avec des pelles et des paniers pour aller creuser des fossés antichars









(...) Les écoliers d'âge plus tendre étaient employés à construire des murailles de terre autour des réservoirs de carburant sur les rives de la Volga (...) Alors qu'une classe de filles s'affairait à cette besogne, un avion allemand apparut, et lâcha des bombes. Deux fillettes de 14 ans furent ensevelies par les explosions.

(...) la plupart des batteries antiaériennes étaient servies par des jeunes femmes, appartenant le plus souvent au Komsomol. On les avait recrutées dès le mois d'avril en leur posant cette question qui ne pouvait comporter qu'une réponse "Voulez-vous défendre la Mère Patrie ?"

(...) Des tribunaux se formèrent pour juger ceux qui étaient accusés d'avoir failli à leur devoir patriotique. On encourait une peine de 10 ans de prison si on ne dénonçait pas un membre de sa famille ayant déserté (...) Un proviseur de lycée, qui s'était vu ordonner de conduire au bureau de recrutement militaire 66 de ses élèves, âgés de 17 ans, passa en jugement parce que 31 d'entre eux avaient déserté en cours de route" (1)

(1) Beevor, pp 143-144


diberville.blogspot.com


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
De si faibles femmes... (2012)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Exposition "Les Dames de Trianon" -juillet-octobre 2012
» La ministre du droit des femmes veut abolir la prostitution
» Egalité salariale hommes-femmes oui mais...
» CLES 2 et C2I2E - report session 2012
» Une religieuse de Chicago "accompagnatrice" de femmes qui vont se faire avorter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Anecdotes, témoignages-
Sauter vers: