Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Anonyma ein Frau in Berlin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vorobeï
Leutnant
Leutnant


Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 20/11/2010

MessageSujet: Anonyma ein Frau in Berlin   Lun 19 Nov - 12:22

Voici un lien pour le film tiré du journal du même titre où l'auteur raconte ses expériences passées à Berline en 1945 au moment où l'Armée Rouge prend la ville. Version originale sous-titrée en anglais. Attention, certaines scènes sont de nature à choquer un jeune public !
http://www.youtube.com/watch?v=S_gUVuajkEs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4720
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Anonyma ein Frau in Berlin   Lun 19 Nov - 14:42

L'attitude des troupes soviétiques à leur arrivée dans Berlin n'est pas la page la plus glorieuse de l'Armée Rouge.
Mais si on connait bien ces évènements tragiques, on ne parle jamais des bordels pour soldats en Ukraine, Biélorussie et Pologne, avec des milliers de femmes et filles déportées de leur village pour servir au "repos du brave guerrier Teuton".
Ni non plus des conditions des femmes et filles soviétiques esclaves, des centaines de milliers déportées dans les usines du Reich et soumises aux pires traitements, les viols n'étant pas les moindres.
Ni non plus du sort de la gente féminine dans les territoires sous occupation nazie.
Rien qu'en 1942, Himmler estimait à plus d'un million les enfants nés dans ces régions de père allemand...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Anonyma ein Frau in Berlin   Mar 20 Nov - 9:56


Les officiers russes ont du mal a tenir leur troupe,ils sont en attente de la fin de la prise complete de la ville.Leur secteur ayant ete nettoye.
Histoire d amour entre un officier russe et cette femme allemande parlant russe.

J ai reconnu l actrice qui jouait dans la chute(eva braun)elle fait une petite apparition dans ce film(amie de l heroine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vorobeï
Leutnant
Leutnant


Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 20/11/2010

MessageSujet: Re: Anonyma ein Frau in Berlin   Mar 20 Nov - 12:05

Vania a écrit:"L'attitude des troupes soviétiques à leur arrivée dans Berlin n'est pas la page la plus glorieuse de l'Armée Rouge."
C'est malheureusement vrai. Comme avait dit "un jeune homme français" au correspondant de guerre Vassili Grossman :"Monsieur, j'aime votre armée, et c'est la raison pour laquelle il m'est douloureux de regarder la façon dont elle se comporte envers les femmes." (Vassili Grossman, Carnets de guerre, chapitre 27: la bataille de Berlin). C'est aussi mon sentiment. La suite : "Cela va être très nuisible à votre propagande". On voit le résultat aujourd'hui.

Vnia a écrit:"Mais si on connait bien ces évènements tragiques, on ne parle jamais des bordels pour soldats en Ukraine, Biélorussie et Pologne, avec des milliers de femmes et filles déportées de leur village pour servir au "repos du brave guerrier Teuton".
Ni non plus des conditions des femmes et filles soviétiques esclaves, des centaines de milliers déportées dans les usines du Reich et soumises aux pires traitements, les viols n'étant pas les moindres.
Ni non plus du sort de la gente féminine dans les territoires sous occupation nazie.
Rien qu'en 1942, Himmler estimait à plus d'un million les enfants nés dans ces régions de père allemand..."
Je suis entièrement d'accord avec toi. Il suffit de voir le nombre de bouquin écrit sur les viols commis par l'Armée Rouge et on n'a presque aucune bibliographie sur ceux de la Werhmacht et des nazis en général alors qu'ils furent innombrables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vorobeï
Leutnant
Leutnant


Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 20/11/2010

MessageSujet: Re: Anonyma ein Frau in Berlin   Mar 20 Nov - 12:07

Naga a écrit:"J ai reconnu l actrice qui jouait dans la chute(eva braun)elle fait une petite apparition dans ce film(amie de l heroine)"
Effectivement, c'est l'actrice Juliane Kölher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MetastazKamikaz
Generalmajor
Generalmajor


Nombre de messages : 311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: re   Mer 21 Nov - 14:47

Ce sont des dizaines de millions de viols qui ont eu lieu en une année même pas sur le
térritoire allemand.
Pas des milliers de femmes en 4 ans.
De plus il me semblait que les nazis étaient clairement contre se genre de comportement, ça m'étonne.
Hitler est l'inventeur des poupées gonflables au'il a confectionné pour ses hommes en vue de la campagne en URSS pour qu'ils ne fricottent pas avec les femmes de "races inféreurs"
Pour l'annecdotte, e Fuhrer voulait que ses poupées ressemble le plus possible à la femme germanique type (gros lolo , tresses blondes...)
Il y avait même des hommes chargés de veiller à se qu'il n'y ai pas de débordements de ce type principalement en ex Union soviétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4720
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Anonyma ein Frau in Berlin   Jeu 22 Nov - 11:06

Des poupées gonflables dans le paquetage des landsers, mais bien sûr ! ... cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vorobeï
Leutnant
Leutnant


Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 20/11/2010

MessageSujet: Re: Anonyma ein Frau in Berlin   Jeu 22 Nov - 13:27

Vania a écrit: "Des poupées gonflables dans le paquetage des landsers, mais bien sûr ! ..."
Ouais, terrible !
D'après Antony Beevor, dans son ouvrage Stalingrad, au chapitre 4 "L'orgueilleuse erreur d'Hitler", il est écrit que l'équipement des Landsers comprend "des préservatifs Vulkan Sanex, alors même que les relations charnelles avec les civils étaient officiellement interdites" (enfin, officiellement ! il suffit de prendre en compte les estimations d'Himmler faisant état de la naissance d'environ 1 million de nouveau né issus de relations entre des soldats allemands et des civiles, et cela rien qu'en Ukraine !). Je vois mal les soldats utiliser des préservatifs sur des poupées gonflables !

MetastazKamikaz a écrit: "Ce sont des dizaines de millions de viols qui ont eu lieu en une année même pas sur le
térritoire allemand.
Pas des milliers de femmes en 4 ans."
Mais dans aucun des commentaires précédents, il n'est écrit que seulement des milliers de femmes allemandes ont été violées en 4 ans !
d'autant plus que les Russes ne sont arrivés en Allemagne qu'en Janvier 1945 après quelques incursions pendant l'automne 1944.

MetastazKamikaz a écrit:"De plus il me semblait que les nazis étaient clairement contre se genre de comportement, ça m'étonne."
Il y a quelques années, je le pensais. Maintenant, non. En fait, l'attitude des nazis et par extension de la werhmacht sur le sujet est très ambigue.
En théorie, sur le front de l'est, un soldat allemand ne peut être puni que si ses actes remettent en cause la discipline militaire. Après, c'est aux officiers de comprendre ce en quoi consiste un "acte contraire au maintien de la discipline militaire" et de prendre les décisions concernant les soldats coupables. D'après Christian Baechler, dans son ouvrage Guerre et et exterminations à l'est, chapitre V, L'opération "Barbarossa": L'échec du Blitzkrieg à la page 271, quand celui-ci parle de la 253e division d'infanterie, il écrit que "les archives montrent aussi que la division a fait passer des soldats devant des cours martiales pour pillage et pour viols". Il poursuit en écrivant qu'"Une étude de Birgit Beck sur les crimes sexuels montre que, si l'on a tendance à relativiser (dans le sens ou ce n'était pas considéré comme quelque chose de grave) les viols, il y a cependant tout au long de la guerre, et sur tous les fronts, des condamnations (à quelle peine ?) pour viols", même si le renvoi aux notes indique que "Les écoutes des conversations des prisonniers allemands montrent que le viol et les relations sexuelles "contraintes" semblent tout à fait naturels aux soldats et font partie de leur "cadre de références", ce qui laisse penser que les Allemands ont commis bcp, voire énormément de viols.
Même les SS l'ont fait. Par exemple, à Treblinka, les SS prenaient pour un temps comme maitresses les plus jolies déportées même si elles étaient juives, puis quand ils s'en lassaient, ils les envoyaient à la chambre à gaz (source: Vassili Grossman, Carnets de guerre, chapitre Treblinka). C'est vrai que, logiquement, après un viol, si vous voulez éviter de mélanger le sang des aryens avec celui des sous hommes, il n'y a pas 36 solutions Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MetastazKamikaz
Generalmajor
Generalmajor


Nombre de messages : 311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: Re   Jeu 22 Nov - 15:41

"Mieux vaut un paysan en bonne santé qu'un empereur malade". L'auteur de ce vieil adage avait à son époque, déjà, un sacré temps d'avance.

Adolf Hitler l'avait bien compris et ne s'est pas fait prier pour faire de ce proverbe un des axes de sa politique de guerre.

Comme disait l'autre : "Après l'effort, le réconfort". Le réconfort, oui, mais pas à n'importe quel prix et encore moins au prix de la santé des soldats exilés au front. Le Paris des années 40, composé de bordels et autres cabarets, aurait pu se révéler être un véritable poison pour les troupes allemandes qui ne se privaient pas, entre deux coup de canon, d'aller faire leur petite affaire avec les ravissantes péripatéticienne parisiennes.

Le chef des SS, Heinrich Himmler, avertissait dans une lettre adressée au Fürher que "Le plus grand danger à Paris est la prolifération ainsi que la présence incontrôlée de prostituées, qui vont chercher les clients dans les bars, les endroits où l'on danse et autres lieux. Il est de notre devoir d'empêcher les soldats de risquer leur santé pour une petite aventure."

Une petite aventure qui à terme pourrait rimer avec syphilis.

Pour contrer efficacement le problème, le Guide a fait appel aux meilleurs scientifiques du IIIème Reich. Les Nazis trouvent très vite leur salut dans les poupées gonflables.

La production de petites poupées gonflables en latex, aryenne (blondes aux yeux bleus) bien évidemment, petits formats facilement transportables dans un sac à dos est alors lancée.

Les poupées sont d'abord testées par des soldats nazis à Jersey. Les résultats sont probants, ils prennent leur pied.

Face à ce succès, la Kommandantur de Paris décide d'en commander une cinquantaine afin de les offrir à ses hommes qui sont de plus en plus attirés par les charmes féminins au lieu de se concentrer sur leurs propres obus.

Mais, les soldats basés à Paris restent réticents.

Par peur d'être définitivement humiliées en cas de capture de leurs coquines marchandises, les troupes allemandes refusèrent de transporter avec eux des poupées gonflables. Compréhensible. Dès 1942, le Projet Borghild est abandonné.

A la fin de la guerre, le site de production, installé dans la ville de Dresde, aurait été détruit par des bombardements aériens alliés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MetastazKamikaz
Generalmajor
Generalmajor


Nombre de messages : 311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: reponse   Jeu 22 Nov - 15:46

Alors certe ils n'en ont pas pris dans leur paquetage pour partir sur le front mais l'idée était claire, éviter aux soldats allemands de choper la syphillis avec les prostituées, les slaves et autres races inférieures.

De même, je ne faisait pas allusion aux femmes allemands en parlant de millier de femmes en 4 ans mais aux femmes slaves (référence à vania "millier de femmes...").
La guerre à l'est a durée 4 ans non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vorobeï
Leutnant
Leutnant


Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 20/11/2010

MessageSujet: Re: Anonyma ein Frau in Berlin   Jeu 22 Nov - 16:09

MetastazKamikaz a écrit: "De même, je ne faisait pas allusion aux femmes allemands en parlant de millier de femmes en 4 ans mais aux femmes slaves (référence à vania "millier de femmes...").
La guerre à l'est a durée 4 ans non ?"
Ok ! autant pour moi, j'avais mal compris ce que tu voulais dire ! je croyais que tu parlais des allemandes.

MetastazKamikaz a écrit: "Alors certe ils n'en ont pas pris dans leur paquetage pour partir sur le front mais l'idée était claire, éviter aux soldats allemands de choper la syphillis avec les prostituées, les slaves et autres races inférieures."
Moi, j'ai entendu dire ou lu, je ne sais plus où, et c'est bien dommage, que justement, pour éviter de chopper des maladies vénériènnes, les Allemands n'allaient pas voir du côté des prostituées locales qui étaient scuceptibles, de par leur sactivités, de transmettre ce genre de maladies ; ils raflaient des femmes, plutôt des jeunes filles, pour constituer leurs bordels militaires ou ils les violaient tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4720
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Anonyma ein Frau in Berlin   Jeu 22 Nov - 16:17

Il n'y a qu'à croire les chiffres de Himmler
Ensuite, et à partir de 1943 et du grand reflux des armés nazies, les déportations de civils se sont accélérées, femmes / esclaves, et d'ados et de vieux pour ne pas que l'armée rouge les récupère.
Autre précision, il semble que les crimes sexuels vis à vis des civils, à l'est, n'étaient pas considérés comme des délits au sein de la Wehrmacht (source Jean Lopez).
Ca parait logique, quand on parle d'une guerre d'extermination ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MetastazKamikaz
Generalmajor
Generalmajor


Nombre de messages : 311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: re   Jeu 22 Nov - 16:28

Plutôt des jeunes filles, pour constituer leurs bordels militaires ou ils les violaient tout simplement.
Probable, mais je veux des sources.
C'est exactement ce qui est décrit dans le film une femme a Berlin.
Lorsqu'elle cherche une protecteur (le lieutenant Valentin je sais plus quoi), plus les soldats se cantonnent dans un endroit plus ils s'organisent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MetastazKamikaz
Generalmajor
Generalmajor


Nombre de messages : 311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/07/2012

MessageSujet: re   Jeu 22 Nov - 16:33

Il n'étaient pas considérés comme des délits car le "brave soldat allemand avait quand même le droit de se détendre de temps en temps".
Mais je te rappel que depuis 1935 les relations sexuelles entre aryens et juif puis ensuite les races inférieures tout court étaient proscrites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vorobeï
Leutnant
Leutnant


Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 20/11/2010

MessageSujet: Re: Anonyma ein Frau in Berlin   Jeu 22 Nov - 16:44

MetastazKamikaz a écrit :"Plutôt des jeunes filles, pour constituer leurs bordels militaires ou ils les violaient tout simplement.
Probable, mais je veux des sources."
En ce qui concerne le fait que les Allemands évitaient les prostituées locales, je ne peux rien dire.
En revanche, j'ai quelque chose pour ce qui est de la constitution des bordels de la wehrmacht. La source en question: Christian Bernadac, Les Assassins: le Front de l'Est, chapitre Le Livre des Morts (au vu de ce que j'y ai lu dedans, crois-moi, il porte bien son nom !), page 464:
Le Conseiller Général A La Justice, le Colonel L. N. Smirnov (Avocat Général soviétique au procès de Nuremberg) dit dans son réquisitoire:
"A Smolensk, le commandement allemand ouvrit dans un des hôtels de la ville une maison de tolérence pour les officiers où furent traînées par les cheveux des centaines de femmes et de jeunes filles".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vorobeï
Leutnant
Leutnant


Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 20/11/2010

MessageSujet: Re: Anonyma ein Frau in Berlin   Jeu 22 Nov - 16:50

MetastazKamikaz a écrit :"C'est exactement ce qui est décrit dans le film une femme a Berlin.
Lorsqu'elle cherche une protecteur (le lieutenant Valentin je sais plus quoi), plus les soldats se cantonnent dans un endroit plus ils s'organisent."
Est-ce que tu peux m'expliquer ? j'ai pas vraiment compris ce que tu entendais par là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anonyma ein Frau in Berlin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anonyma ein Frau in Berlin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Garde de Berlin en 1810
» D'autres photos de Berlin et Napoléon
» Berlin laissé aux Russes en 1945?
» Photos et papiers divers Berlin 1945 .............
» Permis de tuer sur le mur de Berlin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Multimedia :: Films et documentaires-
Sauter vers: