Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nikolai Shishkin (2013)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 4773
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Nikolai Shishkin (2013)   Jeu 10 Jan - 8:55

En 1939 j'ai fini le lycée dans la ville de Kazakhstan de Petropavlovsk et me suis adressé à trois collège:
Construction d'Avion de Moscou,Moscou Architectural et Sverdlovsk Polytechnique.
Après l'admission dans tous les trois(ils ont admis les meilleurs étudiants sans examens),j'ai décidé d'étudier à Sverdlovsk Polytechnique dans le département métalurgie.
Apres deux mois d études,c etait le début de la Guerre finlandaise,ils ont annoncé un appel volontaire d'étudiants pour le service de guerre.
Je n'ai pas pû entrer à l'armée,mais nous étions tous patriotiques.
La classe entière a décidé de participer pour la défense de la Patrie,comme toutes nos universités voisines. Nous avons pensé qu'ils nous transféreraient immédiatement à l'Ouest,cependant,il s est avéré que nous serons envoyés à la ville d'Achinsk.
La neige se trouve déjà sur le terrain par le début de novembre.
Nous sommes arrivés à notre point de transit,où on nous a donne des uniformes d'armée.Moi et quelques autres hommes,nous nous sommes trouvés dans l'unité d'artillerie d'un régiment d'infanterie.
C'est ainsi que je suis devenu un servant de canon de 76mm Modele 1927.
Avec cette arme,j'ai vecu autant la Guerre finlandaise que le début de la Grande Guerre Patriotique.




Nikolai Shishkin






Le commandant de notre peloton était le Lieutenant Orel, tandis que le commandant de ma piece était Semin qui a l'étoile du Héros de l'Union soviétique pour les combats dans l'Isthme Carélien.Ceci est comment il l'a reçu :
les Finlandais voulait passer a travers du QG de notre régiment et bien que notre canon soit en mauvais état -le recul n'a pas marché -nous avons tire et recule la culasse a la main.C'est ainsi que nous avons sauvé notre QG de régiment et Semin a été récompensé.Il est devenu plus tard un capitaine.

Ils nous ont enseignés correctement à Achinsk,mais pendant une période trop brève.Nous n'avions pas d'exercices de feu reels- nous avions seulement reçu une formation pour charger nos canons avec un obus factice en bois et déjà au milieu de novembre,ils nous ont envoyé au front.

Le Lieutenant Orel a conduit des exercices avec nous. Je me souviens qu il nous a forcés a charger la munition les yeux bandés,pour sentir le mouvement de la partie mécanique seulement par le feeling, mettre la déviation et l'élévation pour nos armes à feu.
Nous avons appris à situer la déviation précisément et nous avons placé l'élévation avec une erreur de pas plus de 2-3 centièmes de la marque.

Ils nous ont déchargés à la station Dno.Nous avons traîné nos canons au champ de tir et avons tiré des munitions reelles pour la première fois,sentis le goût de la poudre.
Il doit être indiqué que nous sommes partis pour les exercices à 10h ou 11h le matin, mais les cuisines roulantes sont arrivees seulement en soirée a cause de la neige. Nous étions affamés le jour entier!
Et imaginez - les cuisiniers ont oublié le sel! Ils ont fait la soupe de pois, mais comment pourriez-vous la manger sans sel ?!
Le Lieutenant Orel a dit, "Versez du sucre - le goût sera le même."
Nous l'avons versé dedans,mais il etait devenu complètement impossible de la manger.

De là,de la Station Dno,comme une partie du 613ème Régiment de Fusilles de la 91e Division,je suis aller au secteur Vyborg.De lourdes batailles ont fait rage là.
Au mois de décembre,il y avait beaucoup de neige.C'était vrai pour nous que la Sibérie nous avait bien équipés.Nous avons été parés dans des manteaux en peau de mouton,des chapeaux qui couvraient nos oreilles et des mitaines jusqu à nos coudes.Je ne peux pas dire que 40 degrés au-dessous du zéro n'étaient rien à nous,mais nous ne l'avons pas senti
si sévèrement.Nous avons vraiment couchés dans la neige pendant plusieurs jours.Ils nous l'ont enseigné en Sibérie et ils nous ont aussi enseigné à courir dans la neige.Le leader de peloton,merci à lui,nous a formés ainsi.Par exemple,nous mettions notre arme à feu en
position pour charger des obus factices en bois.Alors il donnait le commandement:

"Cible:mitrailleuse,point de référence un,gauche 20, 2 obus.
Feu! "

Et ensuite,il hurlerait :" pour couvrir! "
Cela signifiait que nous devions courir 200 mètres dans un demi-mètre de neige profonde pour arriver a s'abriter.
Vous aviez exécuté cette distance et ensuite vous vous effondrez.
Nous reprenions notre souffle un peu et ensuite déjà le commandement:

"Détachement,à votre arme à feu!"

Donc deviez revenir en arriere de 100-200 mètres en arrière de l'arme à feu. C'est ainsi qu'il nous a formés et nous a sauvés du gel.
Sur l'Isthme Carélien ca nous a aidés beaucoup.
Nous pouvions rapidement ouvrir le feu,courir ensuite pour chercher la couverture d'un bombardement de mortier ou d'une artillerie.
Après tout,la guerre entière,nous avons pu utiliser le feu indirect seulement plusieurs fois,le reste du temps, nous avons traîné nos canons de nos mains derrière l'infanterie,utilisant toujours le feu direct.

Nous capturions une arête,avancions 100 mètres et passions une semaine a un endroit,avancions encore 100 mètres et s arrêtions de nouveau.C'est ainsi que nous avons casse la Ligne Mannerheim.




canon 76mm M1927








Dernière édition par naga le Ven 11 Jan - 4:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4515
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Nikolai Shishkin (2013)   Jeu 10 Jan - 10:30

Encore un témoignage rare, dont la suite est prometteuse ...
Merci camarade. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 4773
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Nikolai Shishkin (2013)   Ven 11 Jan - 3:34



A.D: Quel est votre avis sur la cause des lourdes pertes en Finlande ?

Le commandement a sous-estimée l'ennemi.Je pense que les soldats ne sont pas coupable.Ils ont accomplis la tâche que l'on leur a donnée.
La défense des Finlandais était compétente,avec des bunkers en beton,et bien sûr,si vous vous avanciez dans cette défense sans reconnaissance,sans préparation et sans savoir l'emplacement des armes ennemis - ceci est arrivé plus d'une fois - alors les pertes etaient grandes et injustifiées.
Dans notre secteur du front,il y avait des bunkers en beton appelés "les millionnaires" car ils avaient deux ou trois mitrailleuses ou même une pièce d'artillerie.Pour capturer un tel bunker,nous avons dû mettre en place des obusiers de 203mm et tirer plusieurs coups
sur le bunker,ou poser jusqu'à une tonne de charges pour le detruire.




A.D:Quel genre de missions l'artillerie régimentaire a-t-elle accompli ?

Supporter l'infanterie.Vous pourriez dire qu'une arme à feu régimentaire avait un double emploi.Avant que la bataille commence,le commandant de la batterie était à côté d'un commandant de bataillon de fusilles pour avoir des ordres en commun.Il a reçu les missions du commandant de bataillon et les a transmis aux commandants d'arme à feu par les commandants des pelotons, qui étaient toujours à côté de lui.
Le commandant de peloton venait en courant du poste d'observation de bataillon et donnait les ordres à deux de ses propres canons (il n'y avait pas souvent plus de 100 mètres entre eux):

"référence indiquez deux,le droit 200,l'emplacement de mitrailleuse.

Aussitôt que nous nous avançions pour attaquer,nous commencions à pousser le canon et restions en arrière plus de 250 mètres.
"Aussitôt que la bataille a commencé,le commandement de nos opérations est passé à l'infanterie.
Par exemple,supposons qu'un peloton de fusilles s'avance vers une colline.Dans le peloton,il peut y avoir 30 hommes ou peut-être seulement 15. Dans les mains de chaque combattant un fusil et une à deux mitrailleuses par peloton,s'ils étaient intacts.La tâche pour le
commandant des canons était d'observer les emplacements d'arme de l'ennemi,qui pourrait être localisé dans la première tranchée ou dans des défenses plus profondes.
Eh bien,ma tâche était de supprimer ces emplacements d'arme.
Nous etions tous dans la neige,ou plus tard a la Grande Guerre Patriotique sur le sol, ou derrière le blindage de protection du canon,l'ennemi a environ 400-800 mètres de distance.Le commandant observerait les événements avec des jumelles.
L'infanterie arrive à 20 mètres et se terre en attente.
À ce moment-là,nous ouvrions le feu sur les flashes que nous venions de découvrir.Au signal,l'infanteriese lèverait de nouveau pour attaquer.
Et de nouveau nous regardions l attaque.Supposons que nous avions pris la première tranchée.L'ennemi a reculé a la deuxième qui était localisé a 200-300 mètres de distance.
Nous avancions nos canons de 100-200 mètres et tirions par dessus notre infanterie.Puis,nous attendions les ordres de l'infanterie, ils nous indiquaient la cible a detruire.

Quel genre de communication avions-nous avec l'infanterie ?

Un messager courant avec un ordre pour supprimer un certain emplacement d'arme,c était la seul communication que nous avions.
Des communications par fil étaient au niveau du capitaine et autrement était verbale, des sifflements et des signaux de fusée.
Par exemple,une fusée rouge montrait la direction du mouvement,vert - pour l'attaque.Eh bien,ensuite vous aviez juste a regarder ce que les voisins faisaient,l'infanterie.



Bunker "Millionaire" ligne Mannerheim





Bunker Millionaire en 1942 troupe finlandaise



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 4773
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Nikolai Shishkin (2013)   Lun 14 Jan - 13:23

A.D.:Quelles étaient les normes pour la dépense de munitions ?

La charge de munitions d'un canon régimentaire etait de 80 obus,mais il arrivait qu on nous ai permis de tirer pas plus que 20 ou 40 obus par jour.Nous avons avec modération utilisé les obus,particulièrement pendant la Grande Guerre Patriotique sous le siège de Léningrad,où chaque coup valait son poids d'or.
Je dois dire qu'il y avait toujours des limites sur la dépense de munitions.La limite a été définie pour la mission entière.
Par exemple,deux charges de munitions seraient allouées,une charge de munitions utilisée pour effectuer une mission immédiate,l autre moitié ou même un quart de munitions charge pour atteindre l'objectif suivant.
Ceci était le cas pendant la guerre avec les finlandais.Pendant la Grande Guerre Patriotique,la deuxième moitié de la Grande Guerre, la dépense d'obus pour l'accomplissement d'une tâche typique a été augmenté.
Il y avait des batailles où il nous a ete permis d'utiliser une quantité illimité de munitions.
On pouvait avoir trois ou quatre charges de munitiond.Bien sûr,nous avons dû prendre en compte que les canons s'usent aussi .Vous pouviez trop les utiliser en un jour,qu'il ne tirerait plus le jour suivant.
Nous avons dû observer un régime de tir,le nettoyage et lubrifiant.
Quant à la dépense d'obus pour accomplir une tâche tactique concrète,il y avait des normes établies.
Par exemple,de la distance de 800 mètres,on a supposé qu'un équipage qualifié pouvait frapper la taille d un carre de 50 x 50 centimètres avec au maximum trois coups.
Avant la Grande Guerre Patriotique,pendant la compétition pour le feu direct contre un char se déplaçant de la distance de 800 à 1000 mètres,mon équipage a pu poser toutes les trois obus dans une
un carré 50x50cm et recevoir la marque la plus haute.


A.D.:avez-vous compris la raison de faire la guerre contre les Finlandais ?

Le travail d'instruction politique a été tres bien conduit.
Je pense que les commissaires et plus tard les responsables politiques [zampolit -le commandant adjoint pour le travail politique,des commissaires remplacés en 1942] l ont demontre.
Ceux-ci étaient des personnes qui ne se sont pas épargnés,qui n'ont pas pensé qu à eux.Ils se sont bien entretenus avec les soldats,papotant souvent de la vie,demandant ce qu il écrivait a la maison,comment nous avons été nourris.Ils n'ont jamais trop ete propagandiste "le parti de
Lénine-Staline" avec nous.
Moi,par exemple,je n ai jamais entendu le cri "Pour Staline!". Pendant les batailles,on l a entendu plus souvent. Peut-être,il y avait quelqu'un dans le peloton ou la compagnie qui l a crie :

"Pour Staline! Pour la Patrie!" pendant l attaque.

Mais,en général,ce n'était pas le cas.En ce qui concerne notre batterie,pendant la Guerre finlandaise,nous nous sommes jamais réunis avec le commissaire pour parler.Il n'y avait pas l'occasion - nous étions tout avec nos propres armes à feu dans des formations de combat des
bataillons de fusilles.



A.D.:vous ont-ils donné de la vodka pendant la Guerre finlandaise ?

Tout le temps.Le matin une compagnie pouvait avoir 100 hommes,en soirée il n y en avait plus que 20,mais il y avait toujours une boîte pleine de vodka pour tous.
Vous pouviez boire autant que vous vouliez.Mais ca n avait pas d'effet sur vous à cause du gel.La terre ressemblait à l'acier - nous ne pouvions pas même sortir d un abri.Donc vous vous cachiez derrière un
cadavre,perçant une boîte en fer-blanc avec un couteau pour l'ouvrir.
Quelle vodka ?!Tous les trois mois nous étions dans la neige.Le jour nous allumions un feu de camp,mais la nuit -on ne l'a pas permis - nous avions peur que des enemis nous voyent.



A.D.:vous ont-ils bien nourris ?

Nous n'avons jamais éprouvé la faim constante.Quoique,parfois, la cuisine roulante restait en arrière.Et sous le siège de Léningrad en 1942,oui,on avait faim.




A.D.:êtes-vous jamais arrivés de rencontrer des finlandais "coucous"?

Personnellement,je n'en ai jamais vus,mais il y avait beaucoup de conversation sur les tireurs isolés finlandais qui ont organisé des embuscades en haut dans les arbres.Je n'avais aucune base pour ne pas les croire,autant qu'il m'a semblé qu'une méthode si tactique dans les zones environnantes semblait entièrement justifiée.



A.D.:N avez-vous jamais bagarre physiquement avec les Finlandais ?

Non.je les ai vus seulement par le viseur du canon.Cependant,cette situation etait arrivé a notre batterie.
Notre cuisinier était un grand homme,le camarade joyeux Vania Chechurin.
La cuisine arrivait rarement jusqu'aux avants postes - les tireurs isolés les empêcherait.
S'il semblait y avoir une accalmie dans les combats,alors la cuisine se présentait près des positions de la batterie.Une fois,les membres de batterie ont fait la queue avec des gamelles.
Un autre soldat s'est approché de Vania,qui distribuait la nourriture,Vania l'a regardé :

"et vous ?Qui êtes-vous? Peut-être vous êtes un Finlandais ?!"
Et il lui a donné des grands coups sur la tête avec sa propre louche.
Il s'est avéré que celui-ci était un vrai Finlandais.Le Finlandais était si insolent qu'il etait venu à notre cuisine pour recevoir une gamelle de soupe chaude.
Pour sa vigilance,Vania Chechurin a eu la médaille "Pour le Courage."

Le dernier combat du régiment ils nous a ete ordonné à Vyborg.
Pendant l'assaut,nous avons été retardés.
Les Finlandais ont mis notre infanterie à terre sous des obstacles de fil de fer barbelé sous le feu des mitrailleuses. Et c'était a seulement 400 mètres de la ville!
Le commandant de régiment a rassemblé tout ceux qui sont restés,saisissant la moitié du personnel de la batterie et a mené tout le monde au fil de fer barbelé. Lui-même a levé les hommes pour attaquer.
Et bien que nous ayons perdu beaucoup d'hommes,nous faisons irruption dans la banlieue de Vyborg.Dans la nuit du 12,quand on savait que le lendemain il y aurait un armistice,toute notre artillerie a tiré sur les Finlandais.Il y avait des forêts avec de petits dégagements là,
donc nos canons etaient à côté les uns des autres tous les trois mètres
Toute la nuit,nous avons tiré sur les Finlandais,n'épargnant aucuns obus.

En été 1940,ils nous ont transférés à la péninsule Hanko,ayant déjà créé la 8ème Brigade de Fusilles Séparée de notre division.
Là nous avons dû installer la frontière d'état.Une commission de démarcation spéciale a été établie. J'ai dû accompagner cela,traînant le directeur d'artillerie. Le président de la commission était le Général Kriukov,en plus de lui,il y avait aussi le commandant d'un
bataillon de notre Capitaine de régiment Sukach,qui avait été décoré pour son combat a l'Isthme Carélien avec l'Ordre de la Bannière Rouge.
Sur le côté finlandais,une unité qui s'était battu contre nous sur l'isthme était la.
Quand un des Finlandais a réalisé ceci, il a dit au capitaine :

"nous étions des ennemis ici,mais nous voilà dans l etablissement d'une frontière paisible."

J'étais témoin à cette réunion.En plus de cela,la garnison de la péninsule a aussi négocié avec les Finlandais,qui nous ont fourni le lait, le beurre et des légumes.

Le régiment a pris les positions défensives sur l'ouverture de Petrovsky.Jusqu'au 17 juin,notre régiment avait seulement six obus factices par canon.
Mais ce jour l'ordre est venu pour prendre des positions défensives et au lieu des coups imités nous avons reçu 200 vrais obus.
La casemate de tir pour notre canon n'a toujours pas été finie: il avait deux murs latéraux et une rambarde pour le canon devant avec une sortie pour le fut.Nous avons mis des barres de chaîne au-dessus de cela et des roches apportées et placées sur le sommet.Plus tard,nous
avons enterré cette construction entière sous du remblai. Nous avons créé une grande colline et bien que nous l'ayons camouflé,elle se détachait distinctement du terrain. Un fossé a été creusé devant cela et au fond ont été construit trois lignes d'obstacles de fil de fer
barbelé électrifiés.Deux casemates de mitrailleuse pour flanquer le feu ont été construites dans le front du fossé.
L'ingénieur de notre régiment était le Lieutenant Repnev, professionnel dans son travail et un grand inventeur.Il a installé non seulement des mines,mais aussi un truc qui fait exploser des charges a distance et des lanceurs de roche(dans la terre nous avons fait des trous coniques,dans lesquels nous mettons des charges de poudre).
Donc ils nous ont dit que si quelque chose arrivait nous ne devions pas laisser passer
l ennemi.
Nous pourrions seulement tirer en réponse à une attaque de l'ennemi parce qu'il y avait des ordres stricts de ne pas tuer,afin de ne pas provoquer une guerre.

Il y a eu même cet incident :
le conducteur du tracteur "Komsomolets",attaché à nous,Emel'ian Gnesin, en nettoyant sa mitrailleuse a accidentellement donné un coup de feu.
Ils l'ont emporté au département spécial,comme un provocateur de guerre,
Mais apres quelque temps le laisserent aller. Nous lui avons demandé:

"Eh bien, Emel'ian,comment allez-vous ?"
Il a répondu, "Ils m'ont dit d'être calme."

Comme un Gag,22 juin...c est la guerre! tout etait calme dans notre secteur,rien'arrivait.Seulement la nuit du 1er juillet,nous etions soudain sous un bombardement d'artillerie,qui a duré pendant deux heures,après que des Finlandais soient descendus sur notre casemate.


Ca fini comme ca...etrange!



Source
english.iremember.ru




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 4773
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Nikolai Shishkin (2013)   Lun 14 Jan - 13:48



Peninsule d Hanko









Musee






Vyborg





Emplacement canon 76mm





Beaucoup d autres photos sur ce site

http://www.nortfort.ru/index_e.html



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4515
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Nikolai Shishkin (2013)   Mar 15 Jan - 11:47

Belles photos, et lien très intéressant ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg ace
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 536
Age : 45
Localisation : CALAIS
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Nikolai Shishkin (2013)   Mar 15 Jan - 12:45

Un autre lien :

www.mannerheim-line.com

greg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nikolai Shishkin (2013)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nikolai Shishkin (2013)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Chine envisage d'envoyer une sonde vers Mars en 2013
» 'PUCAGE' des Americains en 2013, et peut-etre avant si necessaire
» CRPE 2012-2013
» ERUPTION SOLAIRE MAJEURE EN 2013??? SOURCE : LA NASA!!!
» Éruption Solaire dangereuse en 2013 selon Nasa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Anecdotes, témoignages-
Sauter vers: