Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vladimir Markov ,pilote de chasse (2013)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5162
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Vladimir Markov ,pilote de chasse (2013)   Ven 8 Fév - 3:57

Vladimir Markov

J ai toujours été attiré par le vol jeune enfant.Comme un jeune garçon,j'étais actif dans un groupe des maquetistes et dans un aeroclub.
Les instructeurs de l'aeroclub étaient comme des pères pour nous.
Leur relation avec nous était chaude et amicale aussi.À l'aeroclub,nous avons été équipés avec des bleus de travail et des bottines.
Nous avons même obtenu une allocation alimentaire 'Voroshilov'.
Nous nous lèvions tôt le matin,la rosée se trouvant toujours sur l'herbe,l'avion se tenant prêt.Un vol et j ai reçu une formation à Moscou. C'est ainsi que nous avons appris à voler.

Comme j'ai fini à l'aeroclub à la fin de 1939, une décision a été prise pour m'envoyer a l'École de vol de Serpukhov.
Je n'ai pas été d'accord avec la décision d'étudier là. Pourquoi ?
Le mari de ma soeur(plus tard mort près de Smolensk) était un pilote de chasse qui avait terminé ses études a l école de vol de Kachinskiy. Il m'a dit,"c'est super que tu sois entré a l ecole de vol,mais je ne te conseille pas d etre au service aérien naval."

Je suis allé travaille à l'usine 'le Prolétaire Rouge', mais ai été bientôt appelé.Nous avons fini à l'aérodrome Klyuchevsitsy juste à l'extérieur de Novgorod.Tout d'abord,nous sommes restés séparés du reste,mais vers la fin du mois,nous avions achevé la formation militaire
de base.









Au printemps de 1941,nous avons été appelés pour un conseil médical et le 19 juin,je me suis inscrit à l'École des Pilotes Militaires de Moscou No 2,situé à l aérodrome Izmailovo.Nos tentes étaient déjà montees,le QG était sur a cote et il y avait même un mess des pilotes.

Le 21 juin,nous sommes allés dormir mais le lendemain matin nous etions étonnés qu'il n'y avait aucun réveil.
Nous avons soudain appris que la guerre avait éclaté.Il n'y avait aucune panique,nous étions déjà moralement préparés pour cette éventualité.Ils ont commencé à nous mettre dans des groupes appropriés.
Je ne veux pas me vanter,mais j'avais une aptitude assez bonne au vol.
J'ai été attaché au groupe transféré à l'aérodrome Chertanovo.
J'ai été promu leader de vol et notre instructeur,Lilya,était une jolie demoiselle avec un code de conduite strict.

En un mois,les premières attaques aériennes sur Moscou avaient commencé,mais notre formation continuait.Un jour,j'étais assis dans la cabine et Lilya s'est approché de moi et a demande:

"Volodya,dans quoi voudriez-vous servir ?"
"Avions de chasse."
"Bien".

C'était la fin de notre formation et les affectations étaient en vue.J'ai été envoyé à la station Pavletskii pour voyager vers Krasnodar.
C'était là ou nous avons commencé à piloter des I-16 Polikarpov.

Quand Rostov-Don s'est rendu en été 1942,tous ceux qui étaient de mediocres pilotes étaient transféré aux forces terrestres et envoyé au front.
Plus tard nous avons vu une colonne de blessés et parmi ceux qui étaient la,avaient suivis nos cours de vol.

Tous les stagiaires restants ont été retirés de Krasnodar.Il nous ont recyclé sur "Yaks ' et envoyé au 8ème Régiment Aérien Remplaçant à Bagai-Baranovka.
J'ai dû piloter en circuit,voler sur longue distance,voler sans visibilité et démontrer l'aptitude de vol en zone de combat.
Puis le tir sur une manche à air,sur des cibles en mouvement et le combat aérien individuel. Mon score sur manche à air était 9 sur 60.Assez bon.Mes compétences aeriennes ont été scrutées et on m'a dit:

"Vous devez voler dans la zone des opérations et démontrer vos capacités de reconnaissance et effectuer une recherche.Engagez-vous dans une rixe et nous évaluerons vos capacités de combat."

Le directeur du comite d evaluation est venu.
Nous sommes partis chacun dans le Yak-1.J'ai découvert son avion et ai avancé dans la formation avec lui.Il a commencé à filer cette voie .Je me suis mis directement derrière lui et je me suis accroche sans qu il arrive a se débarrasser de moi. Avec une certaine irritation il a dit:

"Bien,retour et posez vous avec moi."


Après ceci,je suis parti pour le front.Je suis allé au 91e Régiment de la 256ème Division.Le Commandant était un "Héros de l'Union soviétique"Gerasimov,un Espagnol et un ami de Kamanin - un type convenable.
Notre régiment avait été formé avant la guerre.Il avait participé aux opérations à Bessarabia.La guerre l'a rattrapé a Shepetovka et c'était là que le régiment a subi son premier raid de bombardement.Le héros de l'Union soviétique,le Commandant Romanenko a été nommé Commandant de Regiment.
Nous avons été placés sur un terrain d'aviation entre Kozelets et Borispol.Des pilotes expérimentés nous ont accompagnés,les renforts, sur toute la première ligne.Donc nous avons commencé à fournir la couverture aérienne pour nos forces terrestres.
Je suis devenu ailier du Commandant d'Escadron Borkov,de Léningrad. A son appel,il était assis là,lisant une carte.

"Rapportant pour le devoir,monsieur," ai-je dit.
Il a levé les yeux :

"vous volerez avec moi et si vous perdez le contact,vous êtes bon pour cela ..!" en montrant son pied.

Mais j'étais un pilote compétent,il n'a pas eu la possibilité d'effectuer sa menace.



Yak 1








Peu après que l'opération de Kiev ai commencé,le combat réel a suivi.Sur le 6ème,il y avait une situation particulièrement tendue. Au plus pres des opérations était Romanenko avec son groupe. Avec lui,il y avait mon ami Reptsev.Tous les deux ont eté abattus.
Le commandant de Vol Misha Shilov n'est pas revenu de la sortie suivante.Deux a trois heures ont passé et à 7 heures cette soirée,nous étions assis quand est venu un cavalier sur un cheval,Shilov selon toute apparence,enveloppé dans des bandages.
Il s est avéré qu'il avait abattu un Heinkel-111, mais avait été frappé dans le combat.Après qu'il eu fait un atterrissage sur le ventre,quelques enfants étaient venus a sa rencontre:

"Monsieur le pilote,partez d'ici,il y a des allemands partout"

Il a été dissimulé et une femme lui a donné une robe.Il avait à peine eu le temps de manger quand il y a eu un grand coup à la porte. Il a immédiatement sauté sur le fourneau et c est juste assis de dos, immobile.Il est venu quelques allemands.Shilov avait décidé que
si quoi que ce soit arrivait,il commencerait à tirer et a sauter par la fenêtre.Les allemands ont commence a chercher à travers la pièce,
faisant un examen minutieux.Ils ont vu Misha être assis sur le fourneau de dos.Mais ses cheveux étaient si longs,comme une femme.

"Qui est-ce ?" ont ils exigé.

Le propriétaire de la maison a dit que c'était une femme restant là toute seule,allant voir sa soeur et passant juste la par hasard.Les allemands se sont calmés et on demandé dans un russe cassé:

"Nous voulons des oeufs ou du lait ?"
Ils ont eu quelque chose à manger alors ils sont partis.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5162
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Vladimir Markov ,pilote de chasse (2013)   Dim 10 Fév - 2:48




Peu après la perte de Romanenko,Kovalev a été promu Commandant Régimentaire - un vrai pilote.Qu'est-ce qui a suivi ? Sur une occasion,nous avons volé de Kopaigoraya sur une mission de reconnaissance et avons découvert quelques meules de foin à l'aspect étrange.
Elles ont été arrangés pas comme le font les paysans dans la campagne.
Nous sommes descendus un peu et ensuite encore plus bas. Nous avons découvert qu'ils y avaient des chars camouflés.Nous avons rapporté tout ce que nous avions vu a la base.Les allemands,il a semblé,préparaient une contre-attaque.Peu après ce vol de reconnaissance,notre commandant
a dit a Neokov:

"Vous et Tsygankov allez à Zhulyany,prenez de l'antigel et équipez vous avec vos uniformes d'hiver."
Ceci était fin novembre.Nous arrivions à Zhulyany quand nous avons obtenu le message:

"D ou vous étes,refaites les pleins et allez telle coordonnée.Vous couvrirez un groupe d'Ilyushins."

Tsygan et moi,nous nous sommes mis en route,volant à mon cote droit.
J'ai perdu le contact avec lui dans les nuages et ai commencé à chercher autour.C'était là que j'ai vu que le carburant était bas et qu il était temps d'atterrir.Donc je l'ai fait.Tsygan était déjà la.
J'ai demandé:

"Où étiez vous ?"

"Directement là avec vous.Donc vous n'avez rien remarqué alors ?
Ils vous ont presque abattu.un'Focke Wulf 'est venu directement sur votre queue.Quelques mètres encore et il vous aurait eu."

"Merci, Vanyusha," C était tout ce que je pouvais dire.Je n'avais vu rien dans ces nuages.


Il y avait des batailles de toutes sortes à ce moment-là. Nous avons fait beaucoup de missions escortant des 'Il'.
Le 23 février,j'ai poursuivi un "Peshka ".C'était un de nos avions,mais les allemands le pilotaient en banalisé et sans ses étoiles rouges.
Mais je ne pouvais pas le rattraper - la température d huile moteur était déjà a 120 degrés et la première ligne était voisine.J'ai décidé de retourner a la base.

Au printemps,nous avons été expédiés à Kharkov pour prendre quelques nouveaux avions,des Yak-9T. Nous n'avons pas dû les avoir longtemps parce qu à l'été à Bagai-Baranovka,nous avions déjà obtenu les Yak-3.
On m'a donné le premier modèle de production à tester. Oui,une bonne machine,mais le moteur était lent.Qu'est-ce qu'il y a ? Un pilote d'essai a été appelé de l'usine.Il m'a dit:

"Vous ne savez pas le piloter."
"Eh bien, vous pilotez le alors."
Il a décollé et a disparu au loin.Alors nous l'avons vu revenir vers nous avec une fumée traînant derrière lui. Il a dit:

"Quelque chose ne va pas.Vous avez raison,le moteur ne tire pas correctement."

Alors est venu un télégramme que Golovatyi avait acheté à l'avion pour Yeremin.Sans doute un nouveau moteur serait adapté et il l'obtiendrait en parfait état de fonctionnement.Nous avons reçu les nouvelles machines lundi,le 13 juin.Le personnel général et l'adjoint d'Yakovlev sont venus.Ils ont voulu prendre une photo.Nous nous sommes tous mis de dos,disant que c'était lundi 13 - un jour malchanceux et un mauvais signe.Nos photos n ont pas été prises .


Le Yak 3







Pendant les deux premiers jours de l'opération de Lvov,le temps était mauvais et nous etions cloués au sol.Nous avons pu voler le troisième jour.Le Commandant Régimentaire Kovalev a mené le vol.
La bataille suivante n'était pas une plaisanterie : 22 avions des notres contre 85 à eux,tout à une altitude de 1500 à 1700 mètres.Le combat a duré environ 40 minutes puis s'est arrêté inopinément.À l'époque j'étais déjà un pilote senior. J'ai regardé autour de moi en essayant de trouver Shilov,mon leader de vol.
Je venais de voir son avion numérote 69. Borkov et moi,nous nous sommes posé sur un terrain d'aviation voisin - notre base était trop loin. Même après que nous avions été ravitaillés en combustible,Shilov n'était toujours pas de retour. J'ai dit:

"Il va revenir.Je l'ai vu."
Mais nous ne pouvions pas l'attendre plus longtemps.
Nous sommes revenus à notre terrain d'aviation 90 minutes plus tard.Il n'y avait toujours aucun signe de Shilov.Un mecanicien a suggére:

"Il a du faire un atterrissage forcé."
Nous avons découvert plus tard qu'il a traversé la première ligne sous le feu antiaérien.Il eu un coup direct et son moteur s est arrete. Il a pensé qu'il était dans une zone opérationnelle a décidé d'atterrir.
Il a sorti son train d'atterrissage,a posé son avion. Il a sauté de la cabine,mais il y avait tout autour des allemands. Il a été capturé.Ceci était une grande source de souci pour nous.
Je suis devenu le leader de vol a la place de Shilov.
Alors l'opération de Lvov terminée,nous avons été transférés à Trostyanets.Là j'ai abattu
'un Bf 109'.Initialement,nous étions en tete a tete,mais j'ai fait un virage a 180 degres et me suis retrouve derrière lui et je l'ai abattu.

Juste à ce moment-là,on a attribué à notre régiment l'Ordre de Bogdan Khmelnitskii.Pendant un mois entier,nous avons testé notre Yak-3 dans des conditions de combat intense.Pour chaque sortie,nous avons écrit un rapport sur comment la machine marchait.Il y avait plusieurs défauts de conception.Particulièrement sérieux étaient des problèmes avec la baisse et la rétractation du train d'atterrissage.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5162
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Vladimir Markov ,pilote de chasse (2013)   Ven 15 Fév - 2:37





Notre escadron était basé à Dembitsy,juste à l'ouest de la Vistule.Un jour nous restions assis jouant aux dominos et cela bruinait.Une jeune femme s'est approché de moi et a dit:

"je vous connais." Mais d où ?"
"Je suis la soeur de Shilov" - il avait deux soeurs au front -
"Vous savez,je voudrais rassembler ses affaires pour qu'elles ne soient pas renvoyés à sa maman et ne pas la bouleverser."Tous les hommes se sont calmés.J'ai dit:

"Avancez-vous alors."Je lui ai expliqué que c est seulement hier que nous avions reçu une lettre d'un certain docteur feminin.Elle a écrit que,dans un ancien camp de prisonnier de guerre a Przemysl où son unité médicale était placée, elle avait vu une inscription sur le mur d'une des baraques.

"Moi,Shilov Stepan Mikhailovich,éternellement consacré au Parti de Lénine et de Staline,a été abattu dans une rixe féroce sur Térnopol,le 16 juillet 1944. Qui lit ceci,informez s'il vous plaît ...
"C'est ainsi que nous avons découvert qu'il était un prisonnier.

Je me rappelle d avoir vole une fois avec le leader d'escadron adjoint à un groupe d'avion de chasse voisin placé a juste 1 Km de la première ligne.Pour cette raison,nous avons dû voler tres bas pour éviter de révéler notre position.À peine nous nous etions poses,nous avons vu le Commandant de division,Gerasimov,venir vers nous.Maudissant,il a dit:

"Ainsi,vous avez vole dans le temps comme ceci! Restez ici jusqu'a demain matin.Aujourd'hui,c est l'anniversaire de la formation de la division.Il y aura des médailles,un concert et un dîner.Et c'est
pour vos efforts,"nous passant quelques bouteilles d alcools.
Qu est ce que nous etions supposé faire avec cela? J'ai dit au Leader d'Escadron adjoint:

"Tol,Enlevons nos tunique,enveloppons les bouteilles et rangeons les derrière le siège blindée.La chose principale est d'éviter d'entrer en rixe en route avec l enenmi. "

"D'accord.Faisons-le."

Le jour suivant,une brise est apparu brusquement.Nous nous mettons en route à la hauteur de cime des arbres.Levant les yeux, nous avons vu des allemands ci-dessus et avons continue au niveau du sol,mais il y avait un troupeau de quelque chose là et j'ai arrache un peu de laine avec la queue de mon appareil.Nous allions atterrir à Zheshov.Mais Tolya a dit:

"Je ne peux pas atterrir,mon instrument est casse." Il est partit pour une deuxième approche et l'a fait cette fois.Le commandant a vu ceci et a dit:

"Arrangez vous!" Il a aboyé - il était si fâché.Nous avons immédiatement boutonné nos tuniques.Il a continué :

"Pourquoi vous n'êtes pas revenus hier ?"

"Gerasimov ne nous a pas laisse repartir avec un tel temps."

"Bien"


En janvier 1945,nous faisions partie du dispositif de couverture aérienne pour les troupes se battant contre Cracovie.Le 20 janvier,nous avons achevé 5-6 sorties dans le jour et comme la
soirée s'est approchée,nous sommes arrivés au terrain d'aviation de Cracovie.L'aérodrome avait été mine et nous avons dû atterrir à droite de la piste d'atterrissage.
La ville était en feu.Nous avons été cantonnés à un bâtiment de cinq étages et à environ 10-11 heures,nous sommes retournés à l'aérodrome pour un repas du soir.Le commandant n'était pas là,il était resté derrière à la base précédente.Son adjoint nous faisait nous asseoir derriere une table ronde pour le compte rendu.
Nous avons tous pris un verre,mais nous sommes rendus compte que quelque chose n allait pas avec cette boisson.Le sergent du mess a dit:

"Camarades pilotes,ne vous inquiétez pas,ce sont des rations spéciales,merci pour vos efforts."

le lendemain matin,je me suis levé terriblement,mais trois autres étaient toujours allongés et incapable de se lever.On avait pas faim,mais apres avoir mangé un peu,on vomissait presque aussitot.Personne n'est allé pour le déjeuner.En soirée,une fille est soudainement venue en courant:

"Camarades pilotes,tout ceux qui ont été empoisonné doivent venir au poste de secours immédiatement. "

Nous avons couru et avons été oscultes.Il s est avéré qu'un de nos types s'était effondré et la fille était en partie aveugle. 26 pilotes - tout le régiment avait été empoisonné!
Je n'ai aucune idée comment et où nous avons été alors emene.Nous nous sommes trouvés a deux par couchette.Les nonnes se sont occupé de nous.Un navigateur et deux autres pilotes sont morts et plusieurs sont aveugles.
Vrai,le sergent du mess est mort aussi -ce mec stupide nous avait servis de l'alcool de méthyl.J'ai été malade pendant dix jours et le 2 février seulement,je pouvais voler avec mon ailier,Vanya Kudenchuk,
pour une mission.


Le printemps était dans l'air,c'était déjà chaud et tout dégelait.Nous allons vers la zone répartie -le sud-est vers la petite ville de Gorlitz.Notre tâche était de fournir la couverture aérienne pour nos chars.
La zone de patrouille était couverte,les nuage cassés pas trop solides et épais.Il y avait une trouee à une hauteur d'environ 1200-1300 mètres.
Pendant environ 35-40 minutes,nous avons patrouillé dans la couverture généreuse sur la zone cible.Quand notre temps d'opération était fini,nous nous sommes envolés dans la direction de notre aérodrome,espérant tomber sur une cible pour l attaquer.Nous avons volé à 500-550 km/hr.
Tout semblait calme,donc j'ai dit à mon ailier:

"Vasya,trouvons quelque chose a frapper,ce n'est pas bien en retour de se poser avec toutes ces munitions inutilisées.
À ce moment-là,j ai tourne ma tête à gauche et ai vu huit Bf-109 derrière un nuage se presentant à grande vitesse.Immédiatement,j'ai crié à mon ailier:

"Vaska,huit avions se présentent sur notre queue." Ma pensée alla directement sur les reserves de carburant basses,ils nous avaient évidemment traqués.

Pour éviter d etre frappé,j'ai dû virer en pente rapide à gauche et entrer dans les nuages pour gagner l'avantage.C'etait une bonne manoeuvre,nous avions de la vitesse.Je ne me suis pas élevé,mais Vasya,
derrière et dérivant large sur l'extérieur,a pris de la vitesse et a plongé dans un nuage.
De l'autre côté de la couche de nuages,il a crié qu il y avait huit FW-190.Leur plan était clair :
Notre carburant étant sur le point de manquer,ils nous forcaient à nous élever ou bien nous faire plonger en l'absence du carburant.
J'ai fait un demi-tour dans les nuages,est volé un peu plus loin puis j ai plongé au-dessous des nuages.J'ai vu,derrière moi,deux paires de Bf-109. Le leader d'une des deux paires m'a découvert - il glissé de côté dans le nuage,mais j'ai réussi à attaquer le leader de la deuxième paire mis dans ma ligne de mire et tiré sur lui. Il s'est retourné sur une aile et est descendu.J'ai immédiatement
plongé dans les nuages - presque sans carburant,je n etais plus capable de continuer le combat.J'ai fait un rapport à un observateur.Le contrôle au sol m'a dit:

"Aucune perte soviétique.Exécutez les 555 (le retour pour atterrir)."
Il n'y avait aucune façon de trouver mon ailier.Cinq minutes plus tard, apres un nuage,j'ai vu un Bf 109 en avant vollant en parallèle. J'ai esquivé en arrière dans les nuages et quand j'ai re-apparu plus
tard,il avait disparu.Je suis alle pour me poser.Mon moteur s est arrete soudainement.
J'ai atterri sans moteur.Le Yak 3 avec le plein peut voler 1 heure,mais cette fois,on avait largement depasse ce temps. Clairement nous avions piloté tout ce temps sur des vapeurs d'essence!
Je suis sorti de la cabine et ai marché dans un état d'hébétude. Mon ailier n etait pas la.Ils m'ont dit,cependant qu'aucun de nous n'avait ete abattu.Des heures sont passé.
Alors j'ai entendu le bruit d'un moteur.Oui,c était le No 75, Kudenchuk!
Aussitôt qu'il a atterri son train d'atterrissage s est casse.Il s'est avéré qu'il avait atterri à Pokryshkino,avait été ravitaillé en combustible mais personne n'avait remarqué qu'il avait été endommagé. Nous avons eu de la chance sur cette occasion,très chanceux!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5162
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Vladimir Markov ,pilote de chasse (2013)   Lun 18 Fév - 3:09




Le 31 mars,nous nous sommes envolés pour attaquer Raciborz le terrain d'aviation de Raciborz.Le groupe principal etait commande par le Commandant de Division Kovalev.Nous sommes entrés dans une rixe.Je me suis soudainement trouvé aux trousses d'une paire de FW-190.
Mon ailier Gena Smirnov a repoussé une attaque sur moi d'une autre paire d enemis et m'a donné la chance d'attaquer un FW-190.J'en ai abattu un,mais pendant que j'etais occupe a la poursuite,des canons antiaériens allemands ont commencé à me tirer dessus.J'ai senti que j'avais été touché,l'avion a commencé à vibrer.C'était nuageux avec de la brume.Dans de telles circonstances,il était impossible de chercher mon groupe. Gena et moi,nous nous sommes retiré de l'action.

Avant nous dans la brume,une paire de Bf-109 suivait une voie parallèle à leur propre terrain d'aviation. Je ne pouvais pas les dépasser parce que ma machine vibrait et je ne pouvais pas mettre de la vitesse.J'ai dit à Gena:

"Attaquez si vous pouvez,je suis juste derrière vous."

Les allemands ont semblé ne pas nous voir.Gena a tourné légèrement à droite et a attaqué.J'ai suivi,une petite distance derrière.Il en a abattu un mais le second Bf-109 est rapidement entré dans les nuages quand il a vu l'attaque.Qu'on le veuille ou non,cependant,nous avons dû rentrer à la maison.Le plafond de nuage nous a fait descendre à 300-400 mètres.Je ne pouvais pas reconnaître la localité du dessous bien que précédemment j'ai eu des missions dans cette zone plusieurs fois
déjà.Nous avons gardé notre boussole portant a "0" mais en réalité le chemin était tout à fait différent.Le Carburant s'épuisait.L'avion tremblait,donc j'ai décidé de trouver une piste d'atterrissage.
Tout autour apparu calme et j'ai découvert un site d'atterrissage approprié au-dessous de moi.
J'ai informé Gennadii:

"Couvrez-moi, je descends".

J'ai commence a atterrir,mais les roues ont commencé à se retracter.L'avion a jeté sa queue en l'air et a stoppe.J'ai sauté de l'avion et ai remarqué un garçon conduisant un chariot.Je me suis précipité vers
lui,sortant mon pistolet.En me voyant,il a dit en russe:

"je suis un ami."

Je lui ai demandé dans quel territoire j était et où était le terrain d'aviation le plus proche.Il a répondu que c'était le territoire polonais,maintenant aux mains des russes,mais que la première ligne
était a environ 10-15 km de distance. Il a ajouté qu'il y avait un terrain d'aviation à tel et une telle
localité. L'aérodrome était tout à fait près d'en ce cas.Je me suis précipité à l'avion et ai dit à Gena sur la radio où voler.J'ai dit:

"le Terrain est là bas,va et attend moi."
Il est parti,mais arrive a 7-10 minutes expliquant plus tard sur la radio:

"Je ne peux pas descendre,le terrain d'aviation est comme une éponge, imprégné d'eau et est trop dangereux pour atterrir. "

Il est revenu et s est posé à côté de moi alors que son carburant était sur le point de venir à manquer.

nous avons su par la suite qu il y avait une altération magnétique dans cette région.C'est pourquoi le comportement de la boussole était incorrect.Une fois que nous avons confié nos avions aux autorités
polonaises locales pour la garde,nous avons pris nos parachutes et avec l'aide d amis,nous sommes retourne a la base.Une fois arrivé,nous avions l'habitude d'expédier par avion des bleus de travail et parfois des tenues de sport pour que nous ne soyons pas pris pour des officiers.
A cause des histoires que les allemands ont donné un traitement brutal aux officiers russes captures ou certains ont meme ete tues.


Nous sommes revenus a la base tard dans la nuit sur des camions d'un bataillon motorisé qui livraient des munitions et du carburant à nos troupes.Six pilotes, y compris nous deux, n'étaient pas revenu de
la sortie de combat.Le Commandant de Division a été heureux de notre retour d'autant plus que nos avions étaient toujours intacts.Une équipe de mecaniciens s'est envolée au site de notre atterrissage forcé,ils ont réparé mon avion,l'on ravitaillé en combustible et l'on ramene a l'aérodrome.

Le 8 avril,notre régiment a été placé à Grotkau.Ce matin,le temps était nuageux avec une brume légère.Mon ami Misha Pyatak et moi avons obtenu l ordre de faire une reconnaissance de la gare de chemin de fer de la ville et de l'aérodrome situé à l'est de la ville.En contournant le terrain d'aviation et la ville elle-même,nous nous sommes approchés de l'ouest.À la gare,il y avait trois trains de wagons citerne de carburant allant vers la première ligne.
Nous avions l'impression qu'ils venaient d'arriver,bien qu il n'y avait aucun signe qu ils étaient déchargé.Nous avons rapporté nos découvertes a la base.Nous avons immédiatement eu des ordres de faire deux attaques "factices" pour vérifier si les allemands avaient des batteries antiaériennes.Nous avons fait comme commandé et rapporté que nous n'avions pas été tirés.
Ensuite,nous avons rasé le terrain d'aviation et avons découvert deux ou trois Bf-109 qui venaient de decoler.
Nous étions dans une position favorable pour attaquer sans besoin de se déployer.Nous avons plongé pour attaquer tous les deux.Lesha mène l'attaque,mais après la première salve ses canons se sont bloqués. Il a crié sur la radio:

"Vous continuez l'attaque."

Ce que j'ai fait et nous sommes rentre a notre terrain d'aviation.Nous avons présenté un rapport au commandant qui a décidé d'envoyer Tolya Malyshev et Vit'ka Alfonskii pour attaquer le train de carburant.Nous leur avons dit tout ce que nous avions vu.
Malyshev s'est approché de son avion en se comportant d une façon quelque peu inhabituelle.J'ai dit:

"Tolya, qu'est-ce qu'il y a ?"

"J'ai un drôle de sentiment."( Vous savez,il fait des cauchemars ou il est en feu dans son avion ca date depuis la bataille du saillant de Koursk.)

"Tant fait pas,Tolya! Bonne chance !" J'ai répliqué.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4780
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Vladimir Markov ,pilote de chasse (2013)   Lun 18 Fév - 10:54

Quelques précisions à propos des prénoms russes qu'on peut lire dans ce très bon article:
Tolya : Anatoli
Misha: Mickhail
Genia: Guenadi
Vanyuska: Vania: Ivan
Vitka: Vitali
Lesha: sais pas ... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5162
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Vladimir Markov ,pilote de chasse (2013)   Ven 1 Mar - 4:13



Ils se sont envolés dans leur Yak-3.Une heure a passé.Le temps devenait plus mauvais.Un peu plus tard il y eu un bruit de moteur.Un Yak est entré sur le terrain.C'était Alfonskii.

Il nous a dit qu'ils s'étaient envolés le long de notre route vers l'embranchement ferroviaire.Ils savaient de nous qu'il n'y avait aucun feu antiaérien.Ils avaient fait leur première approche sur les trains à un angle pour rester sur la cible aussi longtemps que possible.
Mais comme ils ont commencé à se retirer brusquement,on leur a tire dessus.Un coup dans le réservoir de l avion de Malyshev. Alfonskii a dit qu'il a vu des panaches de fumée blanche puis noir venant de l'avion de Malyshev.Tolya a commencé à être surmonté par des vapeurs et donc il a ouvert la verriere de cabine.Nous avions été formés à ca.Je dois dire que nous avions des casques allemands de vol.Bien sûr,en portant des casques à écouteurs intégraux,nous suons et nos cheveux tombaient.Des calottes même en soie n'étaient d aucun salut. Les flammes ont englouti la tête de Malyshev.
Alfonskii a appelé:

"Tol'ka, tient le coup!!!"

C'était toujours a environ 15 km de la première ligne,mais a seulement environ 900 mètres d'altitude.Clairement,il ne pouvait pas tenir bon plus longtemps.Il a retourné l'avion sur son dos et s est éjecté. Il a été capturé mais est retourné au régiment le 13 mai.

Breslau(Wroclaw) a été pris le 7 mai.Nous sommes restés sur la liste de combat.Les avions ont été gardés soutenus sur des tréteaux à côté de la piste d'atterrissage.
En service avec moi,étaient Lesha Pyatak,Yura Danilov et Gena Smirnov.Midi approchait,le temps était clair et ensoleillé.Soudainement,nous avons vu une demi-douzaine Bf-109 arrivant effrontément vers nous le long de la piste d'atterrissage à une hauteur de 1500 mètres.
Nous avons decolle immédiatement quand l'alarme a sonnée.Deux ou trois paires d'avion d'un autre régiment basé ici à côté de nous au terrain d'aviation etaient la aussi.Une rixe s'est ensuivie.
Un Bf- 109 attaquait un Yak d'un autre régiment.C'est si vite arrivé que j'étais le plus proche de lui et le mieux placé pour attaquer le Messerschmitt.Je l ai touche,j'ai vu des bouffées de fumée sortant
de son moteur,le visage et l'expression du pilote allemand - me regardant de derrière son épaule gauche.Cette image est restee dans ma mémoire.Encore une explosion,il a basculé son avion sur son aile et est descendu vers la première ligne.










Comme la soirée approchait,un groupe de Petlyakov Pe-2 soutenu par des Yaks sont arrivé,ayant effectué leur mission.Tous les bombardiers se sont posé et presque tous les avions de chasse d'accompagnement aussi. Juste un Yak était sur sa troisième approche et a commence a sortir
son train d'atterrissage.Juste à ce moment la,un Bf-109 l'a attaqué à grande vitesse,venant tout droit du soleil à bas niveau.Nous avons crié,comme si le pilote pouvait entendre:

"Regardez dehors,il y a un Bf-109 sur votre queue!"

Il avait été averti par la radio,il a semblé.Il a vire brusquement à gauche et le Messerschmitt l a dépassé à grande vitesse.L'attaque a échoué.

Le 8 mai,nous avons été transférés à l'extérieur de Berlin.Le temps était clair.Le Commandant de Division m'a ordonné:

"Volez sur les zones tel et tel..."

J'ai piloté et ai fait un rapport:

"Prince,c est Hirondelle-8,effectuant 204 (c'est-à-dire un avion d un groupe de quatre appareils) je demande une mission,s'il vous plaît." J attend la réponse.

"Hirondelle-8,Markov,merci beaucoup pour votre travail,exécutez 555." C'était le seul numéro qui signifiait le retour a la base.J'ai dit:

"Prince,vous avez fait une erreur,d'autres groupes ont deja été ici,je viens juste d'arriver."J'ai obtenu un message de réponse :

"aucune erreur,exécutez 555,merci pour votre travail."

Comme je m'approchais de l'aérodrome,le commandant de Division Kovalev m'a réprimandé par radio:

"Je suis sérieux,pourquoi Hirondelle-8 est revenu ? "

J'ai dit que je ferais un rapport après avoir atterri.
Le fait était que l'anniversaire de notre unité etait pour le5 mai,mais il avait été repousse pour le 8.On a ordonné à six pilotes de rester en service,le reste de se préparer pour la fête.
Moi,je n avais pas le moral,donc je n'ai rien fait.Et j'ai eu finalement raison,j'ai entendu l'alarme se déclenché.Il était autour de deux heures de l'après-midi.Le régiment entier a couru au terrain
d'aviation et a décollé en masse dans la direction de Prague.
J'ai pris deux trous dans mon avion -une balle avait frappé une conduite du moteur,une seconde avait été logée dans l aile.Et apres cela,la guerre etait fini.En tout,j'avais effectué 139 missions de combat et
j avais abattu six avion ennemi.


Entretien: Artem Drabkin

Source
english.iremember.ru

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vladimir Markov ,pilote de chasse (2013)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vladimir Markov ,pilote de chasse (2013)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» => Tenue pilote de chasse (1941-BA)
» (1998) Un pilote de la Force Aérienne Chinoise prend en chasse
» (1975) jack Krine Temoignage d'un pilote de chasse de l'armée française
» Les phénomènes paranormaux... Qu'en pensez-vous???
» un ovni s'est pris une eolienne!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Anecdotes, témoignages-
Sauter vers: