Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 USS Trout (SS-202)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: USS Trout (SS-202)   Jeu 21 Fév - 12:02



Durant la guerre, on va le voir dans d'autres épisodes, des revers ont provoqué chez des nations des réflexes classiques de sauvegarde de leur patrimoine, de leur économie, voire de leurs recherches les plus sensibles ou plus prosaïquement de leurs stocks d'or et d'argent, la plupart du temps en choisissant d'expatrier ces derniers dans un pays ami. Nous le verrons pour la Norvège, pour la France (qui a évacué son stock d'eau lourde acheté aux norvégiens *), mais d'autres pays aussi ont été confrontés au problème, notamment au début du conflit avec le Japon, dont les premiers mois d'entrée en guerre se manifestent par toute une série de victoires éclatantes, après Pear Harbor. Ainsi les Philippines, d'où général MacArthur en personne, pris au piège, devra rebrousser piteusement chemin vers l'Australie (le 11 mars 1942), en refluant en un premier temps vers la forteresse de Corregidor.

Corregidor, l'île situé vers la baie de Manille, et le haut lieu d'une mémorable victoire japonaise le 6 mai 1942, se soldant par 11 000 prisonnniers Philippins et 4000 américains : une véritable humiliation, à l'époque, pour les allés. Avant la chute finale, les navires de surface nippons empêchant tout ravitaillement, les américains s'étaient résolus à apporter une aide militaire à leurs troupes encerclées via la voie sous-marine, une opération risquée s'il en était. Au retour, ils en profitèrent pour évacuer le stock d'or des Philippines, prélevé dans les douze banques principales du pays : c'est ainsi qu'apparut l'une des plus étranges missions de la seconde guerre mondiale, avec un sous-marin appelé la "Truite".









Les Philippines, historiquement américaines depuis le 10 décembre 1898, via le traité de Paris qui avait vu le pays vendu aux américains pour 20 millions de dollars : en 1935, ces derniers avaient concédé sous la pression sociale et politique une semi-autonomie, mais ils dominaient encore économiquement tout le pays, dirigé par son premier président élu, Manuel L. Quezon. Devant la rapidité de l'avance de l'invasion japonaise et l'impuissance de MacArthur à la freiner, le président philippin décida début 1942 de mettre à l'abri l'argent du pays, ou d'entrevoir de le couler en mer s'il le faut, après avoir détruit les billets ou les titres nationaux : "Le trésor de l'économie philippine, qui s'étendait sur douze banques à Manille, ne pouvait pas être laissé abandonné aux mains des Japonais (...)

En vertu du Powers Act, Francis B. Sayre, Le Haut-Commissaire aux îles Philippines, a ordonné l'incendie de 3 000 000 de dollars en devises américaines, de 28 000 000 en papier-monnaie des Philippines et de 38 000 000 de dollars en bons du Trésor. (Les numéros de série ont été enregistrés pour les titres détruits, une tâche importante en soi.) Francis Sayre assigné la tâche de superviser la destruction du papier-monnaie à son adjoint exécutif et conseiller financier, Woodbury Willoughby, qui, après la combustion de près de 80 000 000 de billets en dollars, a effectué le transfert de 20 tonnes d'or et d'argent aux Philippines, qui ne pouvaient pas être si facilement détruits, vers Corregidor. Le plan ultime étant qu'à une date ultérieure, si les conditions ne s'amélioraient pas, l'or et l'argent seraient jetés en eau profonde et coulés, à un endroit où les Japonais seraient incapables de le récupérer". Situé à l'entrée de la baie protectrice de Manille, l'île de Corregidor était une position dominante au sud de la péninsule de Bataan, où les Japonais poursuivaient alors inexorablement leur avance, malgré une vaillante résistance locale.

L'endroit est depuis de sinistre mémoire, car marqué par un fait de guerre innommable : la marche forcée des prisonniers faits par les japonais, dite "Marche de Bataan", qui s'est déroulée du 9 avril au 1er mai 1942, et qui sera comptée ultérieurement comme l'un des pires crimes de guerre japonais (suivie des atrocités commises à O'Donnell et à Cabanatuan, là exactement où avaient été envoyés les surivants de la terrible marche). On dénombrera plus de 20 000 morts parmi les sur 78 000 prisonniers alliés (les chiffres variant selon les sources). Des faits inqualifiables, qui seront sanctionnés après guerre. Ses principaux responsables japonais, les généraux Masaharu Homma et Tomoyuki Yamashita seront jugés et fusillés le 3 avril 1946 à la prison de Los Banos (l'un de ceux souvent cité comme autre responsable, le chef d'état-major de l'armée, Hajime Sugiyama s'étant suicidé entre temps, à peine dix jours après la reddition du Japon).

Aux Etats-Unis, dès 1942, la sinistre marche eût des répercussions médiatiques considérables, au point de faire du "jap" un ennemi juré pour un bon nombre de jeunes engagés. La xénophobie initiée par un comportement révoltant n'était pas loin. A Corregidor, la décision de se séparer momentanément ou définitivement des barres d'or collectées dans les banques philippines étant prise, pour parer au plus pressé, restait encore à en concevoir (rapidement !) les modalités. L'opportunité de le faire vint presque par hasard, à vrai dire.


A ce moment là, le lieu où elles ont été réunies à la hâte était loin d'être sûr. Bombardé à outrance par l'aviation japonaise, la forteresse de Corregidor manquait visiblement de canons anti-aériens et de munitions : décision avait donc été prise de lui en apporter, via un moyen plutôt inédit : un transport sous l'eau, seul susceptble d'atteindre l'endroit sans encombre.
Le sous-marin sélectionné pour venir en aide aux troupes de Mac-Arthur, de la classe Tambor, fut le SS 202 "Trout", qui avait été lancé le lancé le 21 mai 1940 en compagnie de son sister ship, leTriton (ou SS-201, ici en photo lors de ses essais). Ce long vaisseau (il faisait 93,6 m de long ; ce qui se constate sur le cliché ci-dessous !) déplaçait 1 499 tonnes en surface et 2408 en plongée (à 76 m de profondeur maxi), était capable d'effectuer des trajets de 20 000 km en plongée à 10 nœuds (19 km/h), grâce à l'emport de 364 780 litres de fuel. Avec de telles capacités d'emport, c' était l'outil idéal, l'équivalent direct des grands sous-marins japonais de transfert de technologie (de type B1 notamment).








Transportant une lourde charge de munitions antiaérienne urgente pour les forces assiégées du général Douglas MacArthur dans les îles Philippines, l'USS Trout a quitté Pearl Harbor, territoire de Hawaï pour l'île de Corregidor, en baie de Manille, à 09h00, le 12 Janvier 1942, avec un ravitaillement prévu sur l'île de Midway, le 16 Janvier 1942. Le Trout a navigué en surface jusqu'au 21 janvier, et a voyagé submergé par la suite, pendant les heures de la journée. À 02H30, le 27 Janvier, un navire ennemi, a effectué une attaque de nuit infructueuse, le Trout a été poursuivi par le navire à grande vitesse forçant la "Truite" à plonger pour s'échapper.

Le 3 Février 1942, le Trout a effectué son rendez-vous, dans l'obscurité, en dehors de Corregidor avec un bateau d'escorte lance-torpilles" (le PT-43, une vedette lance-torpille archétypique de l'époque, comme celle où s'est illustré John Kennedy - le numéro 109- .
"Le Trout a ensuite suivi l'escorte à grande vitesse à travers un passage précis dans un champ de mines des South Docks, vers l'île de Corregidor, où il a déchargé 3500 obus d'artillerie antiaérienne pour les forces armées défendant la péninsule de Bataan et Corregidor". Arrivé sur place, le sous-marin est rapidement vidé de son lourd contenu, ce qui fait constater à son commandement que pour rétablir son assiette il faudra compenser son chargement par un ballast de bonne taille.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: USS Trout (SS-202)   Jeu 21 Fév - 12:09



En fait, le chargement d'or fut presque une décision prise sur le tas : le commandant de bord du Trout voyant son sous-marin se relever à quai dans des proportions inquiétantes, ayant demandé tout de suite à lester son navire ce pierres ou de sacs de sable comme ballast. Si bien que pour lui éviter de remonter trop facilement en surface au retour, on sauta sur l'occasion pour tenter le coup de le rempir de lingots d'or, à la barbe des japonais. "L'expatriation" de l'or philippin ne semble donc pas avoir été décidé en haut lieu avant l'arrivée du Trout, mais bel et bien l'objet d'une occasion disponible sur le moment. On montera donc à bord chacune des barres d'or de 40 livres (18 kilos) évaluée 23 000 dollars pièce, précieusement portées une à une, enveloppées dans une toile de bâche ficelée et dûment numérotée (la photo est celle de leur déchargement à Pearl Harbor) . Une affaire rondement menée : vers 15 heures sur la même journée, un total de 320 lingots d'or, d'une valeur monétaire de plus de 7 millions de dollars, avaient déjà été chargés à la main à l'intérieur du Trout pour fournir également les six tonnes de lest nécessaire à un comportement marin plus proche de son attitude normale. Le problème de ballast du commandant Fenno résolvant ainsi simultanément celui de Francis Sayer et Woodbury Willoughby, en évitant à l'or philippin de tomber aux mains des Japonais, sans pour autant avoir à le larguer dans la mer !








Les lingots seuls ne suffisant toujours pas au gré du commandant à fabriquer une assiette correcte en mer, le reste du ballast dû être fourni par 630 sacs de pièces de monnaie, chaque sac contenant mille pesos en argent, apportés en sus en pleine mer par une petite vedette venue de Corregidor. Ne restait plus qu'à attendre le jour du départ, programmé au 4 février. La nuit précédent le départ le Trout s'enfonçant dans la baie à 140 pieds de profondeur (42,5 m), démarrant son retour à Pearl Harbor directement en plongée pour éviter d'être visible du ciel, les lourds hydravions quadrimoteurs Kawanashi "Emily", surnommés les "porc-épics" en raison de leur armement de bord arpentant l'océan : la truite d'or allait-elle échapper au flair du porc-épic ? Pour se prémunir de toute attaque marine, ou se défendre, on embarqua à tout hasard en plus de la cargaison deux torpilles supplémentaires à bord.


Le voyage retour se passa en fait sans encombre, et le grand public n'en sut rien pendant trois bons mois après le retour le 3 mars 1942 : on ne révéla au départ que l'acte de bravoure d'être allé ravitailler en armes et en plongée Corregidor, et rien d'autre. Le commandant Frank Fenno, qui deviendra vice-amiral, fut décoré de la Navy Cross et le général MacArthur le proposa même pour la Distingued Service Cross.
A peine si le 25 mai 1942, le magazine TIME ajouta que chacun des 70 officiers et hommes de troupe de l'équipage du sous-marin avaient reçu la Silver Medal pour leur 51 jours en mer pour aller sauver leurs camarades de Corregidor. Personne ne soupçonna l'étrange cargaison au retour : pas un seul marin, tous parfaitement brieffés par les services secrets de la Marine, n'en avait fait part à la presse. Un photographe militaire US avait pourtant saisi le déchargement des soutes du SS-202, des clichés comme celui ci-contre que l'on ne découvrira qu'après guerre.










A peine si on remarquera un autre fait étonnant : selon le Time, Woodbury Willoughby, quelques semaines après son retour dans la mère patrie, en mai 1942, se serait rendu dans une banque de San Francisco avec à la main un de ces fameux lingots : partis au nombre de 320 de Corregidor, ils n'étaient plus en effet que 319 de répertoriés à Pearl Harbor. Toujours selon le Time, Willoughby aurait alors simplement dit "voici celui que j'ai oublié" ! A noter que la propre femme du diplomate, Amea Willoughby, a écrit un ouvrage sur les événements, "I was on Corregidor" paru en 1943 et depuis introuvable. Elle y décrit aussi la vie dans les tunnels infernaux de Corregidor où s'étaient réfugiés les philippins et les américains.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: USS Trout (SS-202)   Jeu 21 Fév - 12:21



La "Truite", devenue célèbre, continua pourtant ses missions, redevenues plus classiques, sinon plus tranquilles sous les ordres de Fenno toujours jusqu'à sa huitième mission : lors de sa quatrième mission, durant la bataille de Midway, le sous-marin avait récupé deux marins japonais d'un navire coulé par un autre navire US et reviendra au port de Pearl Harbor sans avoir tiré une seule torpille. Un autre commandant fut ensuite nommé à son bord. Mais le sous-marin méritant n'assistera pas, hélas, à la victoire alliée. Avec un des ses collègues, au début 1944 il ne rentrera pas de mission, victime semble-t-il des impitoyables destroyers japonais (du moins c'est ce qui a été affirmé pendant la guerre) :

"Le 8 Février 1944, le Trout, commandé par le capitaine de corvette Albert H. Clark, a quitté Pearl Harbor pour sa onzième et dernière la patrouille de guerre. Après le ravitaillement à l'île de Midway, le 16, il s'est dirigé vers la mer de Chine orientale, et n'a jamais été entendu depuis. Le Trout avait prévu d'être de retour à Midway aux environs du 7 Avril, 1944. Le 17 Avril 17, il ne s'est pas présenté à quai et il a été signalé comme présumé perdu. L'annonce officielle de la perte de la truite a été faite le 22 Juillet, 1944.



Département de la Marine Communiqué n° 532, Juillet 22, 1944

1. Les sous-marins USS Trout et USS Tullibee sont en retard de la patrouille et doivent être présumés perdus.

2. Le plus proche parent des victimes de l'USS Trout et USS Tullibee ont été contactés

Possible perte :

Le Trout a probablement rencontré sa fin le 29 Février 1944, à l'emplacement géographique du 22 ° 40'N-, 131 ° 45'E-, qui est situé au sud-est d'Okinawa dans la mer des Philippines. Les archives japonaises visionnées après la guerre ont révélé que l'un de leurs convois (nota : le Matsu N°1) a été attaqué par un sous-marin à cette date et près de cette position. Le sous-marin a coulé le cargo de 9245 tonnes Sakito Maru, endommagé le cargo transport de passagers Aki Maru et le transport Tozan Maru. Le destroyer japonais Asashimo détecté le sous-marin et livré une contre-attaque, lançant une vingtaine de grenades sous-marines. L'attaque a soulevé une grande quantité d'huile à la surface et une forte explosion sous-marine a été entendu. Le Trout était la seul sous-marin américain exploité dans ce secteur à ce moment-là." A noter que le même jour, l'adroit destroyer japonais s'en était pris au sous-marin USS Rock (SS-274), le mitraillant et l'attaquant au canon de 130 mm pendant une poursuite menée sous la lueur d'un projecteur pendant quatre heures, endommageant son kiosque et son pont, au point de le forcer à remonter vers Pearl Harbor pour réparations. Trois destroyers s'en étaient pris en réalité au Trout : l'Asashimo, le Kishinami, et l'Okinami, mais d'aucuns pensent que le sous-marin US aurait très bien pu être l'objet d'une de ses calamiteuses torpilles électriques Mk. XVIII (copies des torpilles G7e allemandes guère plus efficaces), qui, comme pour le cas du Tang (le 25 octobre 1944, où 74 hommes périrent), se serait retournée contre lui.



Destroyer Asashimo





Le Tullibee ayant subi lui aussi le même sort semble-t-il, avec une de ses propres torpilles partie dans une trajectoire horizontale circulaire mortelle au large des Palau Islands (le Tang et le Triton ont été l'objet d'épisodes distincts de la série TV Silent Service- avec Leonard Nimoy-, produite par California National Productions et Twin Dolphin Productions, Inc, parue à la fin des années cinquante).


source
http://www.homeofheroes.com



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: USS Trout (SS-202)   

Revenir en haut Aller en bas
 
USS Trout (SS-202)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Les autres Fronts :: Pacifique-
Sauter vers: