Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Drame aux philippines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5194
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Drame aux philippines   Mer 13 Mar - 8:16


Le Liberty-ship SS. John Burke










Le 28 décembre 1944,a Mindoro,Philippines:
Le navire ravitailleur de munitions,le SS. John Burke ' est frappé par un Kamikaze et se désagrège dans une explosion énorme.68 vies perdues en quelques secondes.







Le Francisco Morazon était le seul des quatre Liberty ship dans ce convoi particulier a faire le voyage sans être coulé ou endommagé.
Le Lieutenant John J. Hartley, officier de Garde Armé,a crédité leur survie "à la vigilance incessante de mes hommes et la merveilleuse coopération de l'équipage marchand.Nous avons tiré dix tonnes de munitions.Les hommes n'ont jamais quitté leurs postes d'arme à feu du temps que nous avons navigué de Leyte avant que nous ne soyons arrivés
a Mindoro 72 heures plus tard .., nous avons detruits six avions et en avons touché trois autres."

Des attaques aériennes japonaises ont commence contre les 99 navires de l'Île Mindoro,le USN Task Group attaché aux Îles philippines 77.11; on ne pouvait pas fournir la couverture aérienne alliée à cause du mauvais temps sur les terrains d'aviation aux alentours.
Les kamikazes attaquerent le USS LST-750 et les cargos Liberty ships SS William Sharon et SS.John Burke.Ce dernier transportant des munitions, explosa dans un fracas cataclysmique dont le souffle endommageat le navire-citerne USS Porcupine et le PT-332.Il n'y eu aucun survivant parmi le cargo de 40 hommes SS John Burke et la Garde Armée de 28 hommes.
Les fragments du SS John Burke frapperent aussi le cargo SS Francisco Morozan voguant plus loin,blessant trois hommes marchand de ce bateau.
Le SS William Sharon,en feu par les kamikazes,est abandonné.Les survivants sont transféres sur le destroyer USS Wilson.



Tres impressionnante video


http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=uMs4IJQVRYM







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5194
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Drame aux philippines   Mer 13 Mar - 8:37

Historique des Liberty ships








Ces cargos avaient pour but de ravitailler les forces alliées, lorsque la bataille de l'Atlantique (1939-1945) orientait et délimitait toutes les batailles futures possibles d'Europe.

Ils étaient rapides à construire avec un faible coût de production. Ils sont devenus le symbole de la puissance de l'industrie de guerre des États-Unis.

Des navires furent commandés par le Royaume-Uni pour remplacer des bateaux torpillés par les U-Boots allemands, ils ont été achetés par la flotte américaine pour être loués et mis à la disposition de la flotte britannique dans le cadre de la loi Lend-Lease. Seize chantiers navals américains ont construit 2 751 Liberty ships entre 1941 et 1945, ce qui en fait le modèle de bateau le plus produit au monde. Le premier chantier ouvert était à Richmond dans la baie de San Francisco, puis à Vancouver (État de Washington) et Vancouver (Colombie Britannique) et ensuite partout, du golfe du Mexique (tel le chantier naval ADDSCO de Mobile en Alabama) jusqu'aux provinces maritimes canadiennes du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse.

Contrairement à une idée reçue, les Liberty ships ne sont pas tous des sister-ship. Il a été construit des Liberty ships de différentes tailles. L'ingénierie du système assemblage a permis le déploiement d'une multitude de versions différentes d'un même modèle, avec un maximum de simplicité. La version nouvelle et améliorée du Liberty ship a été le Victory ship qui a sacrifié la rusticité et la simplicité au profit du confort et de la performance. Le nom de "Liberty ship" a été donné par le président Franklin Delano Roosevelt. L'un des premiers navires de la série a eu le nom de SS Patrick Henry et les suivants étaient si nombreux qu'ils n'avaient plus qu'un numéro, comme la 42e rue avec la 5e avenue de Manhattan, New York City.



Fonction

Elle consiste à transporter la plus grande variété de cargaisons possibles: des locomotives à vapeur, chars d’assaut, avions, camions en tout genre. La vitesse de 11 nœuds (20 km/h env.) est moins importante que la polyvalence, la régularité et la fiabilité. Cette variété de cargaisons allait de la configuration en pétrolier à celle de transport de troupes avec un minimum d'aménagements de détail.

L'équipage se compose de 45 marins et de 35 canonniers pour la défense.



Fabrication en série

La structure est la plus simple, la plus éprouvée et la plus évolutive possible à partir des contraintes. Elle se compose de 3 groupes d’éléments: coque préfabriquée, propulsion et navigation.

La coque se compose d’une partie centrale à laquelle s’ajoutent un avant sans teugue et un arrière sans dunette. Ainsi, l’évolution peut s’effectuer juste en allongeant simplement la partie centrale d’une ou de plusieurs tranches, sans autre modification. Les premières coques ont eu des défauts de jeunesse dus à l'ignorance des problèmes structuraux de fracture et à des mauvaises soudures contenant des bulles d'air.
La propulsion est assurée par une machine alternative à vapeur chauffant au mazout, fiable et robuste, accouplée à une seule hélice.
La navigation est effectuée de la passerelle qui domine un "château" placé au milieu pour donner accès au chargement de trois cales avants et d'une ou deux cales arrières. Pour éviter la dépendance vis-à-vis des installations portuaires, ils sont gréés de leurs propres apparaux de levage, bigues et mâts de charge.


Cadence de production

Les premiers navires étaient construits en environ 230 jours, mais la moyenne est ensuite descendue à 42 jours et parfois beaucoup moins. Dans un but de propagande, le record de rapidité de construction a été établi pour le SS Robert E. Peary, construit à Richmond (Californie). Il a été lancé le 12 Novembre 1942, seulement 4 jours et 15 heures et demie après la pose de sa quille.

Le documentaire d'Isabelle Clarke et Daniel Costelle : Apocalypse, la 2e Guerre mondiale indique qu'au moment des débarquements du D-Day en Normandie et des Mariannes (Saipan, Guam, et Tinian), les arsenaux navals cumulés des États-Unis atteignaient la cadence de production de 1 liberty ship par jour. [ Source: 6e partie, L'enfer (1944-1945).]


wikipedia.fr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Drame aux philippines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Escargots des Philippines
» Drame de la route
» Drame horrible qui secoue le Québec
» Le drame de la Fin des Temps, merveilleux Sermon !
» Lec des Philippines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Les autres Fronts :: Pacifique-
Sauter vers: