Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les goulags.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Les goulags.   Sam 16 Nov - 23:50


Les discriminations en Allemagne nazie, elles furent surtout ethniques. Dans les deux cas, les victimes furent enfermées et déportées soit pour ce qu’elles étaient (« asociaux », Juifs, Roms, homosexuels, anciens bourgeois, aristocrates, koulaks) soit pour ce qu'elles faisaient (dissidents, opposants, résistants, saboteurs pendant la Seconde Guerre mondiale). Si les nazis ont, en outre, tenté d'exterminer les handicapés, le régime soviétique de son côté a aussi déporté sur critère ethnique, voire de diplôme (les personnes instruites, les officiels et les officiers) parmi les peuples des Pays baltes, de Pologne (massacre de Katyń), d'Ukraine, de Biélorussie, de Moldavie, de Crimée (les Tatars) et du Caucase (entre autres, la totalité des Ingouches et des Tchétchènes furent déportés). sous toutes sortes de prétextes (le plus courant étant qu'ils étaient susceptibles de s'allier à l'Allemagne contre la Russie). Côté soviétique toujours, même s'il n'y eut pas de politique visant à déporter la totalité des Juifs, on déporta néanmoins les Juifs du « Comité juif antifasciste » en 1946 comme « ennemis du peuple ».

Sans programme d'extermination initial, elle a quand même atteint environ 18 millions de personnes en URSS, dont environ 2 millions sont mortes avant la fin de leur peine, mais sur une période plus longue que pour les camps nazis ; il n'y a pas de chiffres permettant d'évaluer le nombre de morts après la fin de la peine (à laquelle succédait, généralement, une relégation dans la région où la peine avait été effectuée), mais en raison des séquelles des atteintes physiologiques durant la détention.

Les deux systèmes ont cherché à déshumaniser les victimes par et dans un langage visant à rendre leur déportation et/ou destruction « acceptable » ; l’humiliation des victimes était ainsi triple : par les crimes fictifs dont elles étaient accusées, par les épithètes dont elles étaient affublées, puis par le silence entourant les conditions de leur déportation ou de leur mort, relayé par tous ceux qui niaient l'existence de tels traitements. Cependant, le Goulag se démarquait des camps nazis sur plusieurs points : d’abord, le système concentrationnaire soviétique a duré beaucoup plus longtemps que le système nazi et a comporté plus de 600 camps alors que le système allemand n'a pas dépassé 50 ; ensuite, les prisonniers soviétiques survivants pouvaient être libérés à l'issue de leur peine (même si celle-ci était prolongée) et étaient alors assignés à résidence dans la région par les autorités, dans le but de peupler des régions lointaines ou de climat difficile, où les non-prisonniers rechignaient à s'installer.

Margarete Buber-Neumann, militante communiste qui a personnellement transité à la fois par les camps nazis et soviétiques, souligne elle aussi les nombreux points communs, et par ailleurs, des témoignages de prisonniers de guerre allemands ou italiens en URSS (par exemple, Eugenio Corti dans Le Cheval Rouge), décrivent des conditions de vie semblables à celles des prisonniers soviétiques en Allemagne. En revanche, Primo Levi, dans un appendice à Si c’est un homme publié en 1976, affirme que le taux de mortalité était largement supérieur dans les camps nazis que dans ceux d'Union soviétique (assertion invérifiable, tant ce taux était variable d'un camp à l'autre et d'une période à l'autre à l'intérieur de chaque système ; toutefois, il est évident que les camps d'extermination allemands et leur fonctionnement industriel ont largement fait grimper le taux du côté nazi.

Alors est-ce que 20  millions de déportés avec 2 millions de morts et tout le reste des personnes avec des séquelles psychologiques est plus pire que 6 millions de personnes exterminés ? Je pense qu'il n'y a qu'une seule réponse à ce-ci, c'est à dire, c'est deux choses sont tout simplement inhumaines.

Surtout que les goulags continuent de fonctionner en Chine et en Corée du nord ...



Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4721
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Les goulags.   Mar 19 Nov - 14:37

Aie !
Voici un sujet, surtout sous la forme dont il est présenté, qui ne peut se développer que sur des dizaines de pages de forum, mais bonne idée de l'avoir posté.
A nos claviers messieurs ! ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4721
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Les goulags.   Ven 22 Nov - 11:21

Citation :
En revanche, Primo Levi, dans un appendice à Si c’est un homme publié en 1976, affirme que le taux de mortalité était largement supérieur dans les camps nazis que dans ceux d'Union soviétique (assertion invérifiable, tant ce taux était variable d'un camp à l'autre et d'une période à l'autre à l'intérieur de chaque système ; toutefois, il est évident que les camps d'extermination allemands et leur fonctionnement industriel ont largement fait grimper le taux du côté nazi.
Une différence notable entre camps soviétiques et allemands, c'est que les prisonniers soviétiques en Allemagne ont été considérés comme des esclaves, tandis que les prisonniers allemands en U.R.S.S., s'ils ont eu des conditions de vie pour le moins sévères, ont été souvent utilisés avec plus d'intelligence par Staline, mettant leur leur potentiel à contribution pour la reconstruction du pays.
Des quartiers entiers de Voronej par exemple, ont été construits par des prisonniers de guerre allemands, des fondations à la peinture en passant par la plomberie et l'électricité.
Si ces immeubles ont besoin aujourd'hui d'un sérieux ravalement, ils sont toujours debout et habités ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: Les goulags.   Sam 23 Nov - 17:46

Ah oui totalement ! L'idée de Staline d'utiliser les prisonniers pour refaire le pays est très bonne ! Si ils avaient été traité normalement, l'idée aurait été parfaite.
Chez Hitler, l'idéologie n'est pas du tout la même, il utilisait aussi les prisonniers russes pour les autoroutes, mines, etc ... mais là, les hommes étaient réduis à l'état d'esclave et même de "bêtes".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les goulags.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les goulags.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Popote :: Débats, discussions-
Sauter vers: