Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sturzkampf-Geschwader 2/ Schlacht-Geschwader 2 « Immelmann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Sturzkampf-Geschwader 2/ Schlacht-Geschwader 2 « Immelmann   Lun 30 Déc - 12:41

Sturzkampf-Geschwader 2 puis Schlacht-Geschwader 2 « Immelman »



Kommodore


Oberst Oskar Dinort
Obslt. Paul-Werner Hozzel
Obslt. Dr. Ernst Kupfer

Dès la création de la 1ere escadre de chasse (le JG132) à Döberitz le 1 avril 1934, celle-ci a pour mission de former aussi des pilotes de combat en piqué. Le He50 est alors utilisé par le JG132 permet la création de la première Stuka-Gruppe ; la Flieger-Gruppe « Schwerin » (I/162). Le 3 avril 1935, cette formation prend le nom de « Immelman ». Le 1 octobre 1938, cette unité est devenue la Sturzkampf-Geschwader 162 avec trois groupes : Le Ier groupe est basé à Schwerin, le IIe groupe à Lübeck et le IIIe groupe à Breslau. Le 1 mai 1939, il devient le St.G.162 « Immelman », avec le Ier groupe à Cottbus, le IIe à Stolp-Reitz et le IIIe à Langen-Salza.

1939

Lors de la campagne de Pologne, la St.G.162 est engagée dans le cadre de la Luftflotte 4, il écrase l'aviation polonaise sur les aérodromes de Cracovie, Kattowicze, la gare de radom, et soutient les troupes terrestres dans les combats près de Kutno-Sochaczew, Modlin et dans le secteur à l'ouest d'Ilza et au sud de Wierzbica.
Le IIe groupe restera autonome et sera intégré au St.G.3 au début de janvier 1942 comme la III./St.G.3
La III./St.G.2 connaîtra diverses affectations. Ses objectifs sont les batteries côtières près de Gdingen (Gdynia), le soutien de la campagne d'assaut contre la marine, lors des attaques sur la Westerplatte, des voies ferrées, des troupes près de Lemberg, et le soutien dans les combats terrestres. A partir d'octobre, l'escadre est retirée du front pour se préparer à l'Ouest sous le commandement du VIII.Flieger-Korps.

1940

Au début du mois de mai 1940, l'escadre est prête à intervenir avec son premier groupe près de Düren et son troisième près de Nörvenich. En outre, la I./St.G.76 et la II.(Schlacht)LG2 sont placées sous son commandement. Au début de la campagen, l'escadre intervient à Maastricht et Eben-Emael, sur la Meuse, combat près de Liège et de Namur, permet la percée des Panzers sur l'Oise jusqu'à la côte, Boulogne, Calais, Dunkerque, permet à la 6.Armee de percer sur la Somme, combat près de Péronne, Amiens, Roye, Chauny, Nogent, soutien les armées à l'est de Paris, sur la Marne, la Seine, l'Yonne et la Loire. Elle sera ensuite engagée contre les convois dans la Manche. Le 4 juillet, elle s'attaque au convoi O.A.168 venant de l'Atlantique et coule 4 navires marchands (16000 tonneaux) et en endommage gravement neuf autres (40000 tonneaux). Deux autres sont touchés dans le port de Portland.

1941

En février 1941, dans la perspective des opérations dans les Balkans, l'escadre est transférée à Banasea et Otopeni (Ier et IIIe groupe), sous le commandement du VIII.Flieger-Korps, ainsi que la I./St.G.3. Au début du mois de mars, elle est transférée en Bulgarie. D'avril à juin, elle est engagée dans l'opération « Marita ». Elle s'attaque à la ligne « Metaxas », mais les bombes sont sans effet contre les positions installées dans les rochers. Par contre, elle a contribué à l'anéantissement de l'aviation yougoslave, à la percée sur Skoplje, Prilep, Veles et Salonique, à la destruction de l'armée grecque près d'Epire, aux combats d'Olympe, Larissa, Volos....à l'opération « Merkur ». Elle sera aussi engagée contre les navires en mer Egée, en Crète. Du 21 au 23 mai, elle coulera deux croiseurs et quatre destroyers et endommagera d'autres unités de la flotte britannique.
Après une courte remise sur pied au début du mois de juin 1941, elle va être engagée contre l'URSS avec ses Ier et IIe groupes, sous les ordres du VIII.Flieger-Korps. Elle aura pour objectifs, l'aviation soviétique, les aérodromes, et l'appui des forces terrestres. Elle soutient la 9.Armee et la Panzer-Gruppe 3 dans les différentes batailles d'encerclements. Au début du mois d'août, elle appuie la 1.Armee sur le front Nord avec la Luftflotte 1. De fortes contre-attaques russe sont repoussées à Staraia-Russa, elle soutient l'attaque de la Panzer-Gruppe 4 sur Léningrad et coule le cuirassé « Marat » et deux croiseurs dont le Leningrad et endommage gravement le cuirassé « Révolution d'octobre ».
En octobre 1941, l'escadre est envoyée dans le secteur Centre (VIII.Flieger-Korps), elle participe à la bataille d'encerclement de Wiazma, à la poussée sur Kalinine et les défenses de Moscou. Le 6 novembre, l'attaque du XXIII.A.K. Progresse bien grâce à l'appui des Stukas, le lendemain, tempête de neige, et des températures de -20°, le moteurs ne démarrent plus malgré le travail des mécaniciens. Au début du mois de décembre, les températures descendent jusqu'à -50°, le 6 décembre, l'escadre est retirée du front et envoyée à Böblingen pour remise sur pied. Le IIIe groupe reste sur place. Plusieurs équipages sont perdus à cause du mauvais temps.


1942

Le 6 janvier une remise complète sur pied est décidée. La II./St.G.2 avait opéré de manière autonome, en janvier 1941, en Italie à Trapani (Sicile) et engagée contre Malte et en Afrique du Nord. Elle devient maintenant officiellement III.St.G.2 et une nouvelle II./St.G.2 est constituée, à partir d'éléments du Ier groupe et du personnel d'escadrilles dissoutes.
Le 6 janvier le Ier groupe opère depuis Dno afin de soutenir le secteur Centre (Luftflotte 1), ainsi que l'EM et le IIIe groupe pour y soutenir la bataille d'hiver. Au mois de mars, l'escadre est transféré à Graz, Wels et Markersdorf pour une période de repos. Une escadrille du IIe groupe restera engagée sur le front. Le 22 juin, toute l'escadre est engagée dans le secteur Sud avec la Luftflotte 4 afin de soutenir l'attaque sur Voronej en direction de Rostov.
En octobre elle est engagée pour soutenir l'action contre Stalingrad, avec ses Ier et IIe groupes.
Le 22 novembre, une attaque de chars russes est repoussée par tous les éléments de la Lufwaffe placée dans le secteur. Le personnel au sol doit repousser une attaque sur Karpowka en combats terrestres et reste bloqué sur place. Le 25, une attaque d'une division de cavalerie est bloquée par l'intervention de l'escadre, l'unité soviétique est totalement anéantie. 700 homme du personnel au sol vont partager le sort de la 6.Armee dans l'encerclement de Stalingrad. A partir des restes de l'escadre est formé un seul groupe qui va appuyer le replis jusqu'au Donetz. Au mois de décembre 1942, l'EM et le IIe groupe sont reconstitués à Markeiewka


1943

En janvier 1943, les Ier et IIe groupes sont placés sous les ordres de la Flieger-Division Donetz afin d'appuyer les combats défensifs face à la percée soviétique en direction de Dniepropetrowsk.
Le 20 février, tous les éléments des St.G.1, St.G.2 et St.G.77 en cours de remise sur pieds à Nikolaiew sont rassemblés en un « Gefechts-Verband-Hozzel » et engagés en soutien de la contre-attaque. Le 24, la situation dans le secteur de la Samara et d'Orel est enfin rétablie. Cette unité de circonstance y a pour beaucoup contribué, elle est dissoute après cette opération.
Le 1 mars, l'escadre (Ier et IIe groupes) est à Stalino-Nord, Gorlowka et Charkow-Nord.
Au mois d'avril elle est à Kerstch afin d'être engagée dans la bataille de la tête de pont du Kouban.
En mai, les groupes sont transférés à Charkow-Nord pour soutenir les combats sur le Donetz à l'est de Charkow. Le 17 juin, une escadrille de Ju87 armée pour le combat antichar, la 10.(Pz)/St.2, est placée sous le commandement de l'escadre. Elle va être engagée dans la tête de pont du Kouban et va couler dans la lagune plus de 1000 bateaux de transport de troupes avec ses canons.
Au mois de juillet, depuis Charkow-Ost l'escadre sous la VIII.Flieger-Korps va soutenir l'effort de la pince sud lors de l'opération « Zitadelle ». Après les succès initiaux, il faut faire face à la contre-attaque soviétique. Toutes les unités d'assaut disponibles sont placées sous les ordres de l'escadre, et pour la première fois de la guerre, des unités blindées sont détruites uniquement par des attaques aériennes, la situation est rétablie, l'escadre va appuyer les opérations terrestres.
Le 18 octobre 1943, elle devient la Schlacht-Geschwader « Immelmann ».
La II./St.G.2 est encore un groupe de Ju87, deux de ses escadrilles (sans avions) sont envoyées en Allemagne et le 7 mars 1944, elles deviendront la 10.(Pz)/SG3 et la 10.(Pz)/SG77 transformées en escadrille de chasseurs de char à Markersdorf.


Sturzkampf-Geschwader 2 puis Schlacht-Geschwader 2 « Immelman »

1944

L'escadre va rester jusqu'au mois de juin dans le secteur sud du front de l'Est afin d'y soutenir les combats de l'armée de terre. Mais le combat devient de plus en plus dur devant une chasse soviétique qui se renforce. Malgré le manque de carburant, il faut aider les troupes à se dégager des encerclements. Au mois de mai, elle est à Husi et le commandant en chef de la Luftflotte 4 annonce la 10000e mission de l'escadre !
A la fin du mois de juillet, le Ier groupe est rééquipé avec de Fw190, le IIIe groupe est aussi instruit sur cet appareil mais il gardera ses Ju87 jusqu'à la fin de la guerre.
L'escadre est engagée sur le front centre au mois de juillet pour faire face à la grande offensive soviétique dans le secteur de Kowel.
Au mois d'août, le IIIe groupe et l'EM sont engagés dans le secteur Nord, face aux troupes soviétiques avançant vers la Prusse Orientale.
Le IIe groupe est engagé dans le secteur de Varsovie et le Ier groupe en Roumanie. Toute l'escadre est engagée dans ce dernier pays à la fin du mois d'août.
Au mois de novembre, elle est en Hongrie, sur le Danube, dans la bataille de Budapest.

1945

En janvier 1945, l'escadre est engagée contre les troupes soviétiques ayant percé en Haute Silésie puis sur le front de l'Oder. Dans la mesure du carburant disponible, il y aura jusqu'à huit missions par jour.
Au mois d'avril l'escadre est dans les Sudètes, mais la faiblesse du ravitaillement en carburant va réduire les missions, elle mène ses dernières missions en mai 1945 dans le secteur de Freiberg et au sud-ouest de Dresde.
Le 8 mai 1945, tout l'échelon volant de l'escadre rejoint l'Ouest, le dernier Kommodore l'Oberst Hans-Ulrich Rudel, atterrit sur l'aérodrome de Kitzingen occupé par les américains, il avait 1530 missions de guerre à son actif, ce Colonel de 28 ans, titulaire de la Croix de chevalier avec feuilles de chêne en or, épées et diamants présente la reddition de l'escadre aux Américains. Quant au personnel au sol, il rencontre une forte opposition d'une colonne blindée soviétique près de Kladno, au nord-ouest de Prague. Les hommes sont désarmés et peu après, la colonne est attaquée par des Tchèques et les Soviétiques, seuls quelques-uns d'entre eux rejoignent l'Ouest.








Fin





Sources : Heimdal 1998 + Google Images.


Dernière édition par Erich Marcks le Lun 30 Déc - 16:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4788
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Sturzkampf-Geschwader 2/ Schlacht-Geschwader 2 « Immelmann   Lun 30 Déc - 13:12

Une unité à l'histoire mouvementée ! ...  Shocked 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: Sturzkampf-Geschwader 2/ Schlacht-Geschwader 2 « Immelmann   Mar 14 Jan - 21:37

Le fameux Hans Rudel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg ace
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 536
Age : 45
Localisation : CALAIS
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Sturzkampf-Geschwader 2/ Schlacht-Geschwader 2 « Immelmann   Sam 18 Jan - 11:40

Mais il n'y pas que lui :
August Lambert 116 victoires et plus de 10 tanks détruits.
C'est au cours des combats défensifs qui se déroulèrent en Crimée et autour du port de Sébastopol, au printemps 1944, qu'il se révèle l'un des meilleurs pilotes de Focke-Wulf Fw 190. Au cours des quatre mois de leur présence dans ce secteur méridional du front est, les pilotes d'assaut du II/SG.2 abattent 247 appareils soviétiques, dont près du tiers sont crédités au seul August Lambert. Pendant cette période, il accumule de multiples succès:
10 avril 1944 : 4 victoires (1 Yak.9, 1 P.39 et 2 Il.2);
17 avril 1944 : 12 victoires (dont 5 Il.2) au cours d'une seule mission;
17 mai 1944 : 14 victoires;
fin mai 1944 : 17 victoires dans une journée.

greg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sturzkampf-Geschwader 2/ Schlacht-Geschwader 2 « Immelmann   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sturzkampf-Geschwader 2/ Schlacht-Geschwader 2 « Immelmann
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Matériels utilisés :: Avions-
Sauter vers: