Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 7.SS-Gebirgs-Division « Prinz Eugen » - 4/2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: 7.SS-Gebirgs-Division « Prinz Eugen » - 4/2014   Ven 25 Avr - 11:24

7.SS-Gebirgs-Division « Prinz Eugen »



Appellations :

Freiwilligen-Gebirgs-Division (3/42-4/42)
SS-Freiwilligen-Division « Prinz Eugen » » (4/42- ?/43)
SS-Freiwilligen-Gebirgs-Division »Prinz Eugen » ( ?/43-10/43)
7.SS-Freiwilligen-Gebirgs-Division »Prinz Eugen » (10/43-5/45)

Composition : sur demande

Effectifs :

19835 hommes le 31 décembre 1942
21102 hommes le 31 décembre 1943

Commandeurs :


SS-Brigadef.puis SS-Gruppenf. Arthur Phleps (3/42-6/43)
SS-Brigadef. Carl Reichsritter von Oberkamp (7/43-2/44)
SS-Brigadef. Otto Kumm (8/44-1/45)
SS-Brigadef. August Schmidhuber (1/45-5/45)

La division « Prinz Eugen » est créée sur ordre du SS-FHA sous l'appellation de « Freiwilligen-Gebirgs-Division » le 1 mars 1942 dans le Banat serbe. Confiée au commandement du Brigadef. Arthur Phleps, elle prend le nom un mois plus tard de « Prinz Eugen » puis le numéro 7 le 22 octobre 1943.
Son noyau est constitué » par le Selbschutz et l'Einsatz-Staffel, unités de police contrôlées par la SS et recrutée au sein des Volksdeutsche de Serbie et de Croatie afin de participer à la lutte anti-partisans. Le reste de la division est recruté au sein des minorités allemandes de Yougoslavie sur la base du volontariat. Pour cela, une intense campagne de propagande est organisée au cours du printemps et de l'été 1942. Les premiers volontaires sont issus du Banat serbe. Ils seront rejoints ensuite par des Volksdeutsche de Roumanie. Mais cette campagne se heurte à de grosses difficultés qui disparaîtront lorsque Himmler instituera la conscription obligatoire pour les Volksdeutsche. Pendant cette période de mise sur pied, qui s'achève en octobre 1942, l'EM de la division stationne à Pancevo, le 1er régiment (qui prendra plus tard le numéro 13) à Weisskirchen en Autriche. La division est constituée de deux régiments, spécialement entraînés et équipés pour la lutte anti-partisans et reçoit du matériel et des armes capturés par la Wehrmacht au cours de ses précédentes campagnes : fusil-mitrailleurs tchèques, armes antichars tchèques et belges, obusiers français et armes légères yougoslaves.
Une fois constituée, la division est transférée en octobre 1942 dans le secteur d'Uzice-Pozega-Cacak-Slatina-Kraljewo sur la frontière serbo-monténégrine où elle est engagée dans de petites actions contre les partisans dans les montagnes situées à l'est de l'Ibar. En novembre, après avoir été recomplétée, elle est affectée à la 12.Armee et, le mois suivant transférée par route et par rail au sud-ouest de Zagreb en Croatie. A partir du 8 janvier 1943, la division participe à la quatrième offensive anti-patisans (opération « Weiss »). Jusqu'au 16 févier, elle combat dans le secteur de Gmec-Planina, Bos, Petrovac, près de Lapac et dans la région de Bihac. Le 25 janvier, elle enchaîne avec l'opération « Weiss II » qui se déroule dans le secteur de Livno-Mostar. Ces opération dans lesquelles est également impliquée la 6e armée italienne, s'achèvent le 18 mars par un échec, le gros des forces de Tito ayant réussi à éviter l'encerclement à à s'échapper vers le sud-est.

En février 1943, la division passe sous le contrôle du commandant en chef allemand en Croatie (futur GA »E »). En mai, elle fait mouvement vers la côte dalmate puis participe à l'opération « Schwartz » dans l'ouest du Montenégro. A la suite de cette opération, certains éléments (de la taille d'un bataillon) combattent dans le nord-ouest de Sarajevo. Puis, en juillet, l'ensemble de la division est transférée dans le secteur de Mostar où elle prend la place des unités italiennes. En septembre, elle passe sous le commandement de la 2.Pz.Armee du GA »F » au sein duquel elle demeure au mois de novembre. Au moment de la capitulation italienne de septembre 1943, elle est sur la côte dalmate dans le secteur de Dubrovnik, Split et Metkovic, là, elle procède au désarmement de quelques unités italiennes (18000 hommes) dont elle récupère le matériel.
En novembre 1943, elle entre dans la composition du nouveau V.SS-Geb.K., rattaché à la 2.Pz.Armee du GA »F », elle procède à l'occupation des îles de Brac, Hvar et Korcula. En décembre, elle est engagée contre les partisans de Tito au nord-ouest de Sarajevo, mais sans remporter de gros succès. Elle participe aussi à la poursuite de Tito (opération « Schneegestöber » ici aussi, sans résultat.
En janvier, la division est retirée du V.SS-Geb.K. Puis, à la fin du mois, elle est mise en réserve sur la côte dalmate entre Dubrovnik et Split. Là, elle est rafraîchie et réorganisée et entraînée. Début mars, elle se retrouve en Bosnie centrale où elle est à nouveau engagée contre les partisans (opération « Waldrausch », « Bergfest » et « Maibaum ». Début mai, elle prend part à l'opération contre le PC de Tito dans le secteur de Dvar. Elle combat dans le secteur de Foca contre les partisans de la 1ere division de partisans qui tente de s'échapper vers le nord en direction de la Drina. En août 1944, elle est en réserve du GA tout en assurant la surveillance de la ligne de chemin de fer Sarajevo-Visegrad.
A la fin du mois de septembre, elle s'oppose à l'avance des troupes soviétiques et bulgares dans la région de Nis. Elle subit de grosses pertes lors des combats menés contre ces dernières et contre les partisans. En octobre elle appartient au Gruppe « Müller » du GA »E » puis en décembre au XXXIV.A.K. du GA »E ».
A la mi-janvier 1945, elle est engagée contre les partisans dans le secteur d'Otok. A partir du milieu du mois elle se replie dans le secteur sud de Vukovar où elle combat contre les soviétiques, bulgares et les partisans. En mars-avril, elle fait partie du XXI.A.K., du GA »E » puis finit la guerre avec le LXIX.A.K., du GA »sud-est », elle retraite vers Sarajevo jusque dans le secteur de Zagreb. A la fin du mois elle est dans le secteur de Karlovac, retraite vers la Slovénie où elle se rend aux troupes yougoslaves.
La commission yougoslaves des crimes de guerre accusera la division de nombreuses atrocités : exécutions de prisonniers, incendies de villages, massacres de civils. En représailles et avant que tout procès ne soit instruit, les partisans exécutent 1600 hommes à Sveti Jusij, entre Zagreb et Celle (18 mai 1945). D'autres membres de la division de la « Priz Eugen » et d'autres soldats allemands avaient été exécutés au moment de la prise de la ville de Krusevac par les partisans.

5 membres de la division ont reçut la croix de chevalier de la Croix de fer.

Sources : Heimdal le dictionnaire + internet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
7.SS-Gebirgs-Division « Prinz Eugen » - 4/2014
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La 7 division de montagne SS Prinz Eugen.
» GEBIRGSJAGER DE LA 1.GEBIRGS-DIVISION
» KMS Prinz Eugen ( 1938 )
» 23 Waffen-Gebirgs-Division de SS Kama (croate)
» 13ème SS Gebirgs Division « Handschar »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Forces de l'Axe-
Sauter vers: