Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 8.SS-Kavallerie-Division « Florian Geyer » - 4/2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: 8.SS-Kavallerie-Division « Florian Geyer » - 4/2014   Lun 28 Avr - 12:11

8.SS-Kavallerie-Division « Florian Geyer »



Appellations :

SS-Kavallerie-Brigade alias SS-Reiter-Brigade (8/41-6/42)
SS-Kavallerie-Division (6/42- 10/43)
8.SS-Kavallerie-Division (10/43- 3/44)
8.SS-Kavallerie-Division »Florian Geyer » (3/44-2/45)

Composition : sur demande


Effectifs :

10879 hommes le 31 décembre 1942

Commandeurs :


SS-Standartenf. Hermann Fegelein (5/40-5/42)
SS-Brigadef. Wilhelm Bittrich (5/42-2/43)
SS-Standartenf. Fritz Freitag (2/43-4/43)
SS-Brigadef. Hermann Fegelein (4/43-11/43)
SS-Gruppenf. Bruno Steckenbach (1/44-4/44)
SS-Brigadef. Joachim Rumor (4/44-2/45)

La division division de cavalerie SS « Florian Geyer » est issue de la 1.SS-Totenkopf-Reiterstandarte (1er régiment de cavalerie SS « Tête de mort » créée en septembre 1939. Cette unité est commandé à partir du 1 novembre 1939 par le Standartenf.Hermann Fegelein, ancien champion hippique. Elle stationne en Pologne jusqu'en mai 1940. Le 15 mai, ses effectifs sont augmentés afin de constituer deux régiments mais à la fin du mois de juillet, la création du second régiment n'est toujours pas effective. Les deux régiments sont enfin mis sur pied en novembre 1940 et rasselblés dans une brigade de cavalerie. A partir d'avril 1941, les appellations SS-Totenkopfverbände et SS-Verfürungstruppe ayant été abandonnées, les deux régiments perdent l'appellation « Totenkopf » ainsi que celle de « Standarte » (utilisées dans les formations paramilitaires de l'avant-guerre), cette dernière étant remplacée par le terme « Regiment » comme dans l'armée régulière.

En mai 1941, les deux régiments sont placés sous l'autorité directe de l'EM du Reichsführer SS.
En juillet 1941, au début de l'opération « Barbarossa » la brigade est rattachée à la 87.I.D., puis à la 253.I.D. Le deux août, les deux régiments augmentés d'un bataillon de cyclistes, et d'une batterie, forment la SS-Kav.Brigade officieusement baptisée « Brigade Fegelein » du nom de son chef. Jusqu'à la fin de l'année elle est rattachée à la 9.Armee (GA »Centre ») et mène des opérations de pacification à l'arrière du front. Au cours de ces actions, l'un des régiments aurait éliminé 259 soldats soviétiques près des marais du Pripet et exécuté de nombreux civils.
Au début de l'année 1942, elle est placée en réserve de la 9.Armee. A la mi-janvier, pendant la contre-offensive soviétique la brigade est sévèrement étrillée par la 39e armée russe et contrainte de retraiter de Rjev vers la ligne Rusa-Volokansk. Une autre partie de la brigade continue de se battre le long du saillant de Rjev jusqu'à la mi-avril.
A la fin de 1942, la brigade appartient au XXXXVI.A.K. de la 9.Armee, elle combat dans le secteur d'Olessino-Nelidov. En mars, elle est renforcée par un groupe de Volksdeutsche. Le mois suivant, est formé le groupe Kampfgruppe Zehender composé de quatre escadrons de cavalerie, une batterie anti-aérienne, une batterie d'artillerie hippomobile et un compagnie de transmission. Du 19-26 avril, ce Kampfgruppe est engagé dans le secteur du XXIII.A.K. Il combat les partisans derrière les lignes, du 27 mai au 15 juin puis, du 16 juin à la fin août stationne en Pologne. Ce Kampfgruppe est ensuite dissous et ses éléments réintégrés dans la nouvelle division de cavalerie SS.

Cette dernière est en effet constituée le 1 juin 1942 à partir de la brigade Fegelein. La réorganisation a lieu sur le terrain de manoeuvre de la Waffen-SS à Debica dans le gouvernement général de Pologne. A la mi-août, la division entraînée, le SS-Brigadef. Bittrich est à sa tête. D'abord simplement dénommée SS-Kavallerie-Division, elle prendra le numéro 8 le 22 octobre 1943, et en mars 1944 la dénomination « Florian Geyer », du nom du chevalier qui dirigea la révolte des paysans en 1525.
D'août à décembre 1942, la division fait partie successivement du LIX.A.K. Puis du XXX.A.K.(décembre) de la 9.Armee. En raison de sa mobilité, elle est engagée avec succès contre les partisans. Elle joue aussi un rôle important dans la défense du secteur de Wiasma-Briansk-Rzhev.
Au cours de l'année 1943, elle connaît un certain nombre de restructurations importantes : en août, elle reçoit un quatrième régiment de cavalerie composé en partie de Volksdeutsche de Russie.
En janvier 1943, un second Kampfgruppe Zehender est formé à partir de certains éléments de la division, celui-ci est dissous en avril 1943 et réintégré au reste de la division. En février, ces éléments sont engagés dans la région d'Orel avant d'être retiré du front pour rafraîchissement. Cette reconstitution a lieu au sud-ouest de Bobruisk et se poursuit jusqu'en mai époque à laquelle la division est placée en réserve de la 2.Pz.Armee. De juin à août 1943, elle est enggée contre les partisans sous les ordres du SS und Polizei Führer chargé de la lutte anti-partisans. Jusqu'en juillet, elle opère dans le secteur du GA »Centre » puis en août dans celui du GA »Sud ». Elle retraite ensuite vers le Dniepr. Elle combatd ans le secteur de Krementschug et de Kirovograd, elle appartient à la 8.Armee. Le 9 septembre, alors qu'elle combat dans le secteur de Charkov, son chef, le SS-Brigadef. Fegelein est blessé. Il quittera le commandement de la division et deviendra l'officier de liaison du Reichsführer auprès de Hitler le 1 novembre suivant.
En décembre 1943, la division quitte le front de l'est pour la Croatie puis elle est reconstituée dans la région d'Esseg. De janvier à mars 1944, elle est engagée contre les partisans titistes en Croatie.
Cependant, de janvier à mars, un Kampfgruppe est envoyé en Hongrie où il opère avec le XXII.A.K. En mars, une bonne partie de la division participe à l'opération « Margarethe » (occupation de la Hongrie) avec les 16 et 18e divisions SS. En avril, elle est affectée au GA »F » puis le mois suivant, placée en réserve de l'OKW et entame une période de reconstruction. En juin, une partie de la division est toujours en réserve de l'OKW, elle stationne en Hongrie, tandis qu'une autre est engagée sur le front de l'Est dans le secteur du GA »Centre ». D'autres élément sont rattachés au IV.Pz.K., et participent à la contre-attaque sur la Vistule. En juillet 1944, les unités stationnées en Hongrie continuent leur instruction. Le mois suivant, elles sont affectées au commandement en chef en Hongrie puis, en septembre, elles sont transférées en Transylvanie sous le nom de « Gruppe Siebenbürgen » rattaché à la 6.Armee du GA »Sud ». mais en novembre, sur ordre d'Hitler, la division repart pour la Hongrie où elle doit former une nouvelle 22.SS-Kavallerie-Division et d'autres éléments du IX.SS-Korps du Gruppenf. Karl Pfeffer von Wildenbruch. La division combat alors dans le secteur de Budapest contre l'Armée Rouge au sein du III.Pz.K., de la 6.Armee et se retrouve encerclée dans la ville à partir du 23 décembre 1944. La division est alors commandée par le Brigadef. Rumohr et rattachée au IX.SS-Korps, forme l'épine dorsale de la défense de la capitale hongroise, certains de ses éléments sont même répartis dans des unités hongroises. Les hommes de Rumohr luttent avec acharnement tout au long du mois de janvier tandis que d'autres forces (parmi lesquelles plusieurs divisions SS) tentent de briser de l'extérieur l'étau soviétique. Le 13 janvier 1945, alors que toute résistance semble vaine, un groupe de 2000 hommes dont la majorité sont des SS, tentent une sortie. 800 hommes parviennent à s'échapper du chaudron après de terribles combats. Parmi-eux, figurent 170 soldats appartenant aux 8. et 22.SS-Kavallerie-Divisionen. Au cours de la percée, le dernier commandeur de la division, Rumohr, est blessé et se suicide.
Après la chute de Budapest, la division cesse pratiquement d'exister. Les survivants sont rassemblés dans un SS-Kavallerie-Gruppe Ameiser et formera le noyau de la 37.SS-Kavallerie-Division « Lützow ».

La division a fournit 20 récipiendaires de la Croix de chevalier de la Croix de fer, dont Hermann Fegelein (avec feuilles de chêne).

Sources : Heimdal le dictionnaires + Internet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexderome
Oberst
Oberst
avatar

Nombre de messages : 254
Age : 52
Localisation : Pontaut Combault
Date d'inscription : 23/01/2010

MessageSujet: Re: 8.SS-Kavallerie-Division « Florian Geyer » - 4/2014   Lun 5 Mai - 20:31

Assiégés à Budapest, les chevaux ont été abattus pour nourrir les combattants.
ALEX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm
Gus Kruk
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 542
Age : 53
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Re: 8.SS-Kavallerie-Division « Florian Geyer » - 4/2014   Mer 24 Aoû - 13:05

Vidéo de l'Hymne de la "Florian Geyer", un arrière goût de mélodie à la Russe, illustré par des photos de l'unité en campagne.

www.youtube.com/watch?v=7N5wvrAQazY

La deuxième version présentée est la même sauf que les paroles sont écrites

www.youtube.com/watch?v=J0p-egT5vek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Don_Weaking
Hauptmann
Hauptmann
avatar

Nombre de messages : 166
Age : 23
Localisation : Territoire de Belfort
Date d'inscription : 23/09/2013

MessageSujet: Re: 8.SS-Kavallerie-Division « Florian Geyer » - 4/2014   Dim 6 Nov - 20:53

Gus Kruk a écrit:
Vidéo de l'Hymne de la "Florian Geyer", un arrière goût de mélodie à la Russe, illustré par des photos de l'unité en campagne.

www.youtube.com/watch?v=7N5wvrAQazY

La deuxième version présentée est la même sauf que les paroles sont écrites

www.youtube.com/watch?v=J0p-egT5vek

Traduction paroles

1)Nous sommes de la bande noir de Geyer ,Heia ho ho !
et nous voulons nous battre contre les tyrans ,Heia ho ho !

Refrains

Pique devant taïaut !
Mettez le coq rouge au toi du couvent !


Pique devant taïaut !
Mettez le coq rouge au toi du couvent !

2)Quand Adam labourait et Ève filait ,Kyrieleis !
Ou était alors le gentilhomme ?,Kyrieleis !


Refrains

Pique devant taïaut !
Mettez le coq rouge au toi du couvent !


Pique devant taïaut !
Mettez le coq rouge au toi du couvent !

3)Florian Geyer nous commande , malgré le ban**
il porte sur son drapeau le brodequin du paysan,
il porte son casque et harnais.

Refrains

Pique devant taïaut !
Mettez le coq rouge au toi du couvent !


Pique devant taïaut !
Mettez le coq rouge au toi du couvent !

4)A Weinsberg il y a incendies et puanteurs,Heia ho ho !
Nombreux étaient ceux que l'on passait au fil de l'épée ,Heia ho ho !

Refrains

Pique devant taïaut !
Mettez le coq rouge au toi du couvent !


Pique devant taïaut !
Mettez le coq rouge au toi du couvent !

5)Nous rentrons chez nous battus,Heia ho ho !
Nos petits-enfants feront mieux que nous ,Heia ho ho !

Refrains

Pique devant taïaut !
Mettez le coq rouge au toi du couvent !


Pique devant taïaut !
Mettez le coq rouge au toi du couvent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 8.SS-Kavallerie-Division « Florian Geyer » - 4/2014   

Revenir en haut Aller en bas
 
8.SS-Kavallerie-Division « Florian Geyer » - 4/2014
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les cours. Division B.
» SALLES (de) (Charles) Général de division Gendre Mal Valée
» GRANDJEAN (Charles) Baron d'Empire Général de division
» CUSTINE (Adam-Philippe) Général de division de la République
» Paris (20e) : Père Lachaise, (28e Division)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Forces de l'Axe-
Sauter vers: