Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 14.Waffen-Grenadier-Division der SS (Ukrainische Nr1)-5/2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1745
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: 14.Waffen-Grenadier-Division der SS (Ukrainische Nr1)-5/2014   Sam 24 Mai - 11:31

14.Waffen-Grenadier-Division der SS (Ukrainische Nr1)



Appellations :

SS-Freiwilligen-Division « Galizien » (12/4/43)
Galizische-Division (14/4/43)
SS-Schützen-Division « Galizien » (28/4/43)
(14.) SS-Freiwilligen-Division « Galizien » (6/43-10/43)
14. Galizische SS-Freiwilligen-Division (10/43-6/44)
14.Waffen-Grenadier-Division er SS (galizische Nr1) (6/44-11/44)
14.Waffen-Grenadier der SS (ukrainische Nr1) 11/44-4/45)
1.Ukrainische-Division der ukrainische-Armee (4/45-5/45)

Effectifs :

12634 hommes le 31 décembre 1943


Commandeurs :

SS-Brigadef. Walter Schimana (7/43-11/43)
SS-Brigadef. Fritz Freitag (11/43-4/45)

Dès le début de l'invasion de l'URSS, les troupes allemandes sont accueillies en libératrices en Ukraine et spécialement en Galicie où se développe un fort courant nationaliste anti-polonais et anti-russe. Après avoir fait partie de l'Empire des Habsbourgs, la  Galicie (capitale Lemberg/Lviv/Lvov) avait été attribuée à la Pologne puis, à la suite du pacte germano-soviétique, à l'Union Soviétique.
Dès le mois d'avril 1942, Gottlob Berger émet l'idée de recruter dans les camps de prisonniers soviétiques des nationalistes ukrainiens et de constituer une unité ukrainienne de la Waffen-SS. Il se heurte à Himmler radicalement opposé à l'entrée de Slaves dans la SS. Cependant, l'évolution de la situation militaire à la fin de l'année 1942, la perte de la 6.Armee à Stalingrad et la crise des effectifs incite le commandant de la SS à devenir plus coulant sur les origines ethniques de ses recrues. Un premier pas est franchi avec la constitution de la division « Handschar ». Ce précédent créé, Himmler et ensuite Hitler acceptent l'idée de lever une unité ukrainienne en Galicie, fief des nationaliste ukrainiens pros allemands. La décision finale est prise le 28 mars 1943. Le gouveneur allemand en Galicie, le Dr Otto Wächter, est aussitôt associé au projet dont il deviendra l'un de principaux promoteurs. Le 12 avril, il présente aux dignitaires de la SS sont projet. La nouvelle division qui sera d'infanterie prendra le nom de volontaires « Galicia ». Ils porteront un écusson avec le lion couronné de Galicie plutôt que le trident ukrainien, emblème retenu par certains nationalistes anti-allemands. Elle sera équipée et entraînée en Allemagne. Seuls les chevaux et les chariots seront réquisitionnés sur place. Elle comprendra 600 officiers et 2000 sous-officiers. Les officiers devront être recrutés parmi les anciens officiers ukrainiens de l'armée austro-hongroise (300), les anciens officiers de l'armée polonaise (100), les intellectuels ayant servi dans l'armée polonaise sans avoir reçu le grade d'officier pour des raisons politique (100) et enfin parmi les anciens officiers de l'armée ukrainienne de la Première Guerre mondiale (100). Pour les sous-officiers, priorité sera donnée aux sous-officiers ayant servi dans l'ex-armée impériale habsbourgeoise et dans l'armée polonaise.

Le plan Wächter est accepté par Hitler et rendu public le 28 avril. La campagne de recrutement commence aussitôt avec l'appui des églises autocéphales orthodoxes et grecques catholiques et de certaines personnalités politiques et militaires dont le général Kumanovytch, ancien combattant de l'armée républicaine ukrainienne de 1919. Elle connaît un grand succès. Le 8 mai, 32000 volontaires se sont présentés et 26000 sont pré-sélectionnés. Le 1 juin 1943 un communiqué radio allemand donne un total de 60000 recrues. Le 3 juillet, Berger annonce que 80000 Ukrainiens se sont présentés depuis le début de la campagne et que 50000 ont été acceptés provisoirement. Le 11 juillet un autre communiqué annonce le chiffre de 70000 volontaires. Au total, environ 100000 hommes se seraient présentés dans les bureaux de recrutement et 13000 définitivement recrutés.

Le 18 juillet 1943, les premiers éléments commencent leur instruction sur le terrain de Heidelager à l'est de Debica dans le gouvernement général de Pologne. Le 30 juillet, la division est officiellement créée sous l'appellation de SS-Freiwilligen-Division « Galizien », le mot Ukraine ayant été banni en raison d'un résonance un peu trop nationaliste. Les volontaires sont autorisés à parler leur langue entre-eux mais les ordres sont donnés en allemand. Comme les Musulmans de la « Handschar », les ukrainiens sont autorisés à pratiquer leur culte (orthodoxe) et 9 chapelains leur sont affectés. Enfin, 250 jeunes Galiciens sont sélectionnés pour suivre les cours à la SS-Junkerschule afin de devenir officiers.
Le 22 octobre, la division prend le numéro 14 et l'appellation Galizische SS-Freiwillige-Division. Ses trois régiments de grenadiers sont numérotés en 29, 30 et 31. Jusqu'à la fin de l'année, les Ukrainiens poursuivent leur entraînement sur le terrain de Heidelager. En février 1944, deux des trois régiments sont aptes au combat. Ils sont regroupés dans un Kampfgruppe, qui est envoyé à l'arrière du front dans le secteur du GA »Nord » pour combattre les partisans. Selon Model, les volontaires ukrainiens se seraient bien comporté, cependant, d'autres sources mentionnent de nombreuses désertions. A la mi-avril, le reste de la division est transféré à Neuhammer en Silésie. Mais de nombreux problèmes surviennent. Les Ukrainiens n'acceptent pas que tous commandements soient confiés à des officiers allemands et que leurs compatriotes soient sous-représentés. Le SS-Brigadef. Fritz Freitag se rend vite impopulaire, les instructeurs sont jugés peu performants, les armes insuffisantes ou inadéquates, les cantonnements peu adaptés. L'instruction s'achève cependant en mai 1944 et Himmler vient inspecter la division à Neuhammer juste avant son départ pour le front. En raison de son inexpérience, elle est affectée dans un secteur calme du GA »Nordukraine » dans la région de Stanuslaviv, ville alors occupée par la 1.Pz.Armee. Mais le 28 juin, elle est transférée dans la région de Brody dans l'ouest de l'Ukraine d'abord tenue en réserve, elle est envoyée au feu le 13 juillet et doit faire face à une violente attaque de l'Armée Rouge qui cherche à progresser vers Lviv. Les 19-20 juillet, elle se retrouve isolée dans la région de Brody. Pendant la nuit du 21-22 juillet, une percée est organisée mais seulement un homme sur cinq parvient à rejoindre les lignes allemandes. Ce premier engagement, se solde par un désastre dû à l'inexpérience des hommes, à un mauvais encadrement, à l'absence de support aérien et surtout, à l'énorme supériorité soviétique. Après la bataille de Brody, Himmler charge Freitag de réorganiser et de reconstituer la division sur le terrain de Neuhammer en Silésie. La divisionn est reformée avec les survivants de la bataille de Brody, le régiment d'entraînement et les 3e bataillons des trois régiments qui n'avaient pas été engagés. Un millier de sous-officiers allemands est mis à la disposition de Freitag. A la fin du mois de septembre, elle part en Slovaquie où elle stationne dans le secteur de Zilinia. Le mois suivant, le Kampfgruppe toujours commandé par le SS-Obersturmbanf. Beyersdorff participe à la répression de l'insurrection slovaque dans le secteur de Trenschin et de Schemnitz. En janvier, elle est toujours dans le secteur de Zilinia lorsqu'elle reçoit l'ordre de partir pour le Steiermark. Elle traverse Bratislava puis Vienne. Fin février, mi-mars elle est à Marburg (Maribor, partie nord e la Slovénie annexée au Reich) et reçoit l'ordre de se diriger vers la Yougoslavie. Elle prend alors place sur la frontière yougoslave. Mais le 23 mars, doutant de l'attachement des Ukrainiens au Reich chancelant, Hitler ayant appris que cette division bien équipée et bien entraînée étant resté à l'arrière de longs mois, décide de la dissoudre et de transférer tout son équipement et armement à la 10.Fallschirmjäger-Division en cours de formation. Cette décision est annulée le 15 avril. Au contraire, la division absorbe 3 à 4000 rampants de la Luftwaffe. Elle est ensuite affectée au I.Kav.Korp de la 2.Pz.Armee. Peu de temps après, Hitler soucieux de remonter le moral des Ukrainiens et de les inciter à continuer à se battre avec les Allemands, décide de remettre la division à l'UNA, l'armée nationale ukranienne en cours de constitution sous la houlette du général ukrainien Pavlo Shandruk. Le 19 avril, il inspecte la division non sans échanger des propos amers avec Freitag. A la fin du mois, Himmler accepte de lui remettre la division. Entre le 215 aet le 30 avril, les membres de la division prêtent serment à la nation ukrainienne, troquent leurs insignes SS contre des insignes ukrainiens. Dans les dernières semaines de la guerre, la division est en Autriche. Elle est brièvement engagée contre les partisans titistes puis contre l'Armée Rouge puis se replie en direction de Graz. Elle se rend aux Britanniques près de Rastadt le 8 mai 1945. Shandruk parvient à convaincre ces derniers que ses hommes étaient Polonais et non soviétiques ce qui leur évite d'être livrés à l'Armée Rouge. Les Ukrainiens sont internés dans la région de Rimini puis relâchés. La plupart émigrent aux Etats-Unis, en Grande Bretagne et en Afrique du Sud.

Le seul membre de la division à recevoir la croix de chevalier de la Croix de fer fut son Kommandeur Fritz Freitag.

Sources : Heimdal le dictionnaire + internet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4562
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: 14.Waffen-Grenadier-Division der SS (Ukrainische Nr1)-5/2014   Dim 25 Mai - 10:30

Plusieurs réflexions à la lecture de cet article (merci général), bien à propos vu la situation actuelle en Ukraine.
D'abord, que l'accueil et ensuite la collaboration des ukrainiens avec les nazis furent surtout le fait des population de l'extrême ouest.
Ensuite, les hésitations des dirigeants du Reich, entre le nécessaire exemple à montrer dans la collaboration, mais aussi le danger potentiel de mettre des slaves sous les armes.
La diversité du recrutement, pas vraiment la meilleure recette pour l'esprit de corps.
Le peu d'efficacité au combat, du en partie à cet ensemble hétérogène, mais aussi à l'embarras des allemands sur ses possibles zones d'engagement.

Cette unité S.S. est aujourd'hui une des raisons du chaos en Ukraine.
Les nationalistes la portent en exemple, considérant ses membres comme les premiers "pionniers de l'indépendance", vénérant les quelques vieillards qui, y ayant servi, défilent tous les ans à la même époque, mais suscitant aussi la colère d'une grande partie de la population, surtout à l'est.
Tandis que de l'autre côté, on met en avant ses actions, là où elle a surtout été employée, dans une impitoyable chasse aux juifs et aux partisans.
Les nationalistes/indépendantistes de l'ouest honorant la mémoire de cette unité sont considérés par conséquent comme des fascistes par les pro-russes.
L'élection d'aujourd'hui, qui devrait être logiquement une étape démocratique pour calmer le pays, ne vaudra rien sans les provinces de l'est qui boycottent le scrutin, et ne peut donc en aucun cas être légitime...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4562
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: 14.Waffen-Grenadier-Division der SS (Ukrainische Nr1)-5/2014   Sam 30 Aoû - 20:18

Un article inquiétant, même si le trait est un peu forcé ...
http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/217362642/275961969/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 14.Waffen-Grenadier-Division der SS (Ukrainische Nr1)-5/2014   

Revenir en haut Aller en bas
 
14.Waffen-Grenadier-Division der SS (Ukrainische Nr1)-5/2014
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La 29. Waffen-Grenadier-Division der SS (italienische n°1)
» Waffen Grenadier Division der SS "Charlemagne"
» 23 Waffen-Gebirgs-Division de SS Kama (croate)
» UNITE--Waffen SS-1.SS-Panzer-Division "LSSAH"-1944
» Crimes de guerre de la Waffen SS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Forces de l'Axe-
Sauter vers: