Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 20. Waffen-Grenadier-Division der SS « Estland »-7/2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: 20. Waffen-Grenadier-Division der SS « Estland »-7/2014    Sam 5 Juil - 10:22

20. Waffen-Grenadier-Division der SS « Estland » (estnische Nr1)



Effectifs :


Commandeurs :

SS-Brigadef. Franz Augsberger (7/43-3/45)
SS-Brigadef. Berthold Maack (3/45-5/45)

Au début du mois d'août 1942, Hitler autorise la création au sein de la Waffen-SS d'une légion estonienne. La  campagne de recrutement commence le 28 août, soit un an jour pour jour après la libération de l'Estonie par les forces allemandes. Le 29 septembre 1942, un ordre du SS-FHA ordonne le rassemblement des volontaires estoniens sur le terrain de manoeuvre de Debica dans le gouvernement général de Pologne. Contrairement à la légion lettonne, nom générique utilisé pour toutes les formations lettonnes servant dans l'armée allemande, la légion estonienne désigne dès le départ, une unité entière, de la force d'un régiment d'infanterie motorisé.
Le 23 novembre 1942, un EM de formation issu du IIIE bataillon d'entraînement SS-Totenkopf arrive à Debica avec pour mission d'entraîner les volontaires estoniens. Au cours de l'hiver 42-43, la légion prend forme et se voit dotée de trois bataillons d'infanterie, d'une compagnie de mortier lourds et d'une compagnie antichar. Malgré les problèmes de recrutement, à la fin du mois de mars 1943, la légion compte 969 hommes, au cours du printemps 1943, 1280 nouvelles recrues sont enrôlées. Durant les six premiers mois de son existence, 6500 volontaires se présentent à la Légion. Au 15 avril, 2850 volontaires sont effectivement retenus. A côté des volontaires estoniens, des allemands sont également incorporé dans la formation (200 dans les deux premiers mois).

Le 3 mars 1943, le Ie bataillon de la légion est détaché dans la division « Wiking ». Il prend l'appellation de SS-Gren.Btl.(mot) et plus tard celle de Etnische SS-Freiwilligen-Bataillon « Narwa » et plus tard de « SS-Pz.Gren.Btl. »Narwa »
Le 20 avril, le SS-Obersturmbanf. Franz Ausberger est désigné pour prendre le commandement mais il n'entrera en fonction que le 1 juillet, date de sa promotion au grade de SS-Standartenf.
Le régiment est toujours à l'instruction lorsqu'au cours du printemps 1943, le commandement décide de le transformer en brigade. Un second régiment est donc constitué avec dans ses rangs un grand nombre d'Allemands issus de la 1.SS-Inf.Brigade. Le 22 octobre, la brigade prend le numéro 3 et ses deux régiment sont numérotés 42 et 43 puis le 12 novembre les deux numéros 45 et 46.

En octobre 1943, elle est envoyée dans le secteur nord et ses effectifs sont complétés. A la fin de décembre, elle compte 5099 hommes dont 178 officiers et 864 sous-officiers.
En novembre, le estoniens sont transférés au nord de Nevel où ils sont engagés contre les partisans. A la fin du mois, elle change à nouveau de secteur. Rattachée au VIII.A.K. de la 16.Armee (GA « Nord »), elle se trouve dans le secteur de Staraya-Roussa lorsque se déclenche l'offensive soviétique de la mi-janvier. Elle bat en retraite vers le sud-ouest d'Opochka où elle passe sous le contrôle du I.A.K. Entre-temps, le 24 janvier 1944, le SS-FHA décide de la transformer en division sous le dénomination de 20.Estnische SS-Freiwilligen-Grenadier-Division. La brigade est réorganisée et ses effectifs complétés grâce à l'apport d'un contingent de conscrits (service militaire obligatoire instaurés en Estonie). Cette réorganisation ne sera effectuée qu'en juillet 1944.
Pendant ce temps, les unités estoniennes sont envoyées dans le secteur de Narva où elle sont rattachées à l'Armee-Abteilung « Narwa » (9 février) jusqu'à la mi-juillet 1944, la division combat sur la rivière Narva, puis, à la suite de la grande contre-offensive soviétique de l'été 1944, elle bat en retraite sur la ligne Udria-Repiknu où elle établit des positions provisoires. Mais le 26 juillet, l'avance soviétique se poursuit et la division doit à nouveau retraiter vers l'ouest. En août 1944, elle est transférée dans le secteur de Tartu (Dorpat) afin de faire face à l'avance soviétique. Engagée dans différents Kampfgruppe, les unités estoniennes qui se battent aux côtés des unités des volontaires Wallons, subissent de très lourdes pertes. Au mois de septembre, l'Estonie est abandonnée et la division se trouve encerclée dans la poche de Courlande. Elle est alors transférée par mer en Prusse-Orientale pour reconstitution. Mais de nombreux Estoniens refusent d'obéir aux ordres préférant rester dans leur pays où ils poursuivent la lutte contre l'occupant soviétique au sein de maquis des « frères de la forêt » qui poursuivent leur activité bien après la fin de la guerre. C'est donc une division très affaiblie par les récents combats et les désertions qui arrive au camp de Neuhammer en Silésie en octobre 1944. La division est reconstituée avec des régiments de gardes-frontières estoniens. Alors que cette reconstitution est à peine achevée, elle est envoyée sur le front pour faire face au déferlement de l'Armée-Rouge en Silésie. Elle quitte Neuhammer par rail le 21 janvier 1945. Elle combat dans le secteur de Breslau, Brieg puis d'Oppeln en Haute-Silésie. Attachée au VIII.A.K., de la 17.Armee puis dans le LVI.Pz.K. (GA »Centre »), elle joue un rôle important en stabilisant le front de Haute-Silésie. Mais elle subit de lourdes pertes et se trouve réduite à la taille d'un Kampfgruppe dès le mois de février. Pendant ce temps, les éléments de la division restés à Neuhammer, rassemblés dans un Kampfgruppe « Rehfeldt » sont engagés avec les SS hongrois dans le secteur de Bober-Queis-Lausitz Neisse (4-28 février). Le 1 mars, les restes de la division forment le Korpsgruppe « Schlesien » de la 1.Pz.Armee et tentent de s'opposer en vain à l'avance de l'Armée Rouge dans la région de Grottkau. Rattachés ensuite au nouveau LVI.Pz.K., ils retraitent et se retrouvent encerclés dans la poche d'Oppeln. Divisées en 3 groupes, elles tente de briser l'encerclement vers l'ouest ce qu'elle parvient à faire le 18 mars. La division se rassemble dans le secteur de Ziegenthals puis, parvient au sud d'Hirschberg le 1 avril 1945. Elle y combat pendant le mois d'avril puis au nord, dans le secteur de Goldberg. Les restes de la division retraitent vers le sud-ouest en direction de Prague. Dans les derniers jours de la guerre, ils sont au nord de la capitale tchèque. Au moment de la capitulation, le 8 mai, les survivants de la division tombent dans les mains de l'Armée Rouge. Certains éléments parviennent à rejoindre les lignes américaines dans le secteur de Plzen.

5 membres de la division recevront la Croix de chevalier de la croix de fer dont 3 estoniens.



Sources : Heimdal le dictionnaire + internet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
20. Waffen-Grenadier-Division der SS « Estland »-7/2014
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La 29. Waffen-Grenadier-Division der SS (italienische n°1)
» 23 Waffen-Gebirgs-Division de SS Kama (croate)
» UNITE--Waffen SS-1.SS-Panzer-Division "LSSAH"-1944
» 21 SS Waffen-Gebirgs-Division de SS Skanderbeg (albanaise)
» La 28 SS Panzer Grenadier division Wallonie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Forces de l'Axe-
Sauter vers: