Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 28. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division « Wallonien »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: 28. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division « Wallonien »   Sam 26 Juil - 11:19

28. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division « Wallonien »



Commandeurs :


SS-Standartenf. Léon Degrelle

La division « Wallonie » est issue de la légion des volontaires wallons (Inf.Btl.373) engagée sur le front de l'Est à partir de 1942 dans le cadre du Heer. Cette légion connaît le même parcours que la légion « Flandern » : intégration à la Waffen SS, transformation en Sturmbrigade puis en division.

C'est le 1 juin 1943 que Himmler obtient le rattachement à la Waffen-SS de la légion wallonne. Cette dernière est aussitôt rassemblée sur le terrain de Wildflecken où elle est transformée en Sturmbrigade « Wallonien », puis le 3 juillet en SS-Sturmbrigade « Wallonien ». Elle recevra le numéro 4 en mars 1944. Son commandement est alors confié au SS-Obersturmbanf. Lippert, ancien officier d'active de l'armée belge et sympathisant rexiste.

Après cette période d'instruction très poussée, la brigade est envoyée dans le secteur Sud du front de l'Est en novembre 1943. Là, elle est rattachée à la division « Wiking » qui opère dans la partie sud de la plaine du Dniepr. A la fin du mois de janvier 1944, elle se retrouve encerclée avec la « Wiking » dans la poche de Tcherkassy. Elle parvient à s'échapper le 17 février 1944 mais perd tout son armement lourd et son équipement. Au cours de ces combats, Lippert est tué et remplacé par le SS-Hauptsturmf. Léon Degrelle, chef du parti Rex qui s'était engagé comme simple soldat dans la légion. Pour son action lors des combats à Tcherkassy, il recevra la Croix de chevalier de la Croix de fer (20 févrer 1944).
La Sturmbrigade est rapatriée du front de l'Est et envoyée au camp de Wildflecken pour reconstitution (printemps 1944). Au même moment, Degrelle lance une grande campagne de recrutement en Belgique et dans le Nord de la France. Alors qu'elle n'a pas encore terminé sa reconstitution, la brigade est envoyée en Estonie où elle mène des combats acharnés dans la région de Reval. Degrelle, placé à la tête d'un Kampfgruppe se distingue une nouvelle fois au cours de ces combats, obtenant les feuilles de chêne (27 août 1944). Fortement éprouvée la brigade est à nouveau retirée du front et envoyée en Silésie afin d'être recomplétée. Elle est ensuite transférée dans le secteur de Braunschweig afin d'être transformée en division. Les effectifs sont complétés avec des volontaires belges servant dans différentes organisation par-militaire allemandes, des collaborateurs belges rapatriés de Belgique ainsi qu'avec des volontaires français et espagnols. Le 18 septembre, la division est confiée au commandement de Léon Degrelle, les trois régiments de grenadiers sont numérotés en 69, 70 et 71. La nouvelle division poursuit sa formation dans le secteur de Hannovre lorsqu'elle est envoyée sur le Rhin (décembre 1944).
Cependant, les Wallons sont à nouveau envoyés sur le front de l'Est le 30 janvier 1945, la division est affectée à la 11.Armee (XXXIX.A.K.) en Poméranie et occupe des positions à l'est et au sud de Stargard. Du 5 février au 11 mars la division est rattachée au III.SS-Pz.K., de la 3.Pz.Armee, combattent dans le secteur de Stargard-Altdamm sans reculer d'un pouce. Du 12 mars à la mi-avril, ils contribuent à la défense de Stettin. Après quelques jours de repos à l'ouest de Stettin, elle est engagée dans le secteur de Prenzlau (fin avril). Elle retraite ensuite vers le Schleswig-Holstein. Mais l'avance rapide de l'Armée Rouge rend cette manoeuvre impossible. Les restes de la division capitulent le 3 mai 1945 à Schwerin. Certains éléments parviennent à s'échapper vers le Danemark et à éviter ainsi la captivité soviétique.


Outre Léon Degrelle, un des neuf récipiendaires non allemands des feuilles de chêne, la division àa donné deux autre chevaliers de la Croix de fer.

Sources : Heimdal le dictionnaire + internet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: 28. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division « Wallonien »   Dim 3 Aoû - 14:50

Leon degrelle est un des rares rexistes qui s'est évadé en Espagne étant grand ami du dictateur espagnol. Il mouru  tranquillement près de Madrid ou au Baleares. (A vérifier).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus Kruk
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 53
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Re: 28. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division « Wallonien »   Ven 24 Avr - 6:45

Léon Degrelle a aussi reçu, en plus de la Ritterkreuz avec feuilles de chêne, la croix de fer 2ème classe, la croix de fer 1ère classe, toutes deux reçues directement sur le champ de bataille, l'insigne d'or pour avoir remporté plus de 50 combats au corps à corps. Cet insigne ne fut accordé que 20 fois en tout et pour tout, dans toutes les forces armées du Reich. Blessé 7 fois, il reçu également une décoration en or pour cela.
la 28. Freiwilliger-Grenadier Division "Wallonien" n'a été accusée d'aucun crime de guerre, Léon Degrelle fut condamné à mort, mais pour trahison envers sa Patrie, non pour crimes de guerre.
Il ne put jamais rentrer chez lui en Belgique est resta caché en Espagne protégé par Franco et quelques fascistes locaux.
C'est à bord de l'avion personnel d'Albert Speer qu'il fit le voyage entre la Norvège et l'Espagne. Ils s'écrasèrent en Espagne en panne sèche après avoir survolé l'Europe du Nord au Sud en passant au dessus de la ville de Paris libérée. (selon les dires de Léon Degrelle lui-même)
On ne peut que lui reprocher d'avoir été un nazi convaincu et surtout, d'avoir fait jusqu'à sa mort, l'apologie d'Adolf Hitler, fermant les yeux un peu facilement, pour ne pas dire avec mépris, sur les horreurs commises par ce régime criminel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4947
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: 28. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division « Wallonien »   Ven 24 Avr - 11:29

Justement, , on a repassé il y a peu (chaine Histoire il me semble) un entretien qu'il a donné à des journalistes dans les années 70.
Il en ressort clairement que le mec, peut-être bon militaire, était surtout abruti et borné jusqu'au trognon.
Il devait avoir un bon état major pour diriger son unité car on l'imagine mal au dessus du grade sergent... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus Kruk
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 53
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Re: 28. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division « Wallonien »   Ven 24 Avr - 16:53

Lors de la campagne d'Estonie, il fut nommé commandant de l'état major du Kampfgruppe Wallonie en tant que major, à partir du 8 août 1944, en remplacement du capitaine Ruelle, qui resta avec lui en tant qu'adjoint jusqu'à sa blessure, advenue le 23 août 1944.
Son état major se trouvait évidemment toujours en premières lignes, au plus près de ces hommes, ce dont il gardera une fierté toute particulière. Et ça, c'est tout à son honneur.

Ce qu'on peut lui reprocher, c'est d'être resté obtus, d'avoir eu des oeillères afin de ne pas voir ni entendre tous les rapports d'exactions et de massacres qu'on lui rapportait d'autres unités. A ce niveau là, oui, c'était un abruti, puisque en plus, même après la guerre, il ne l'a jamais admis.

Il fut malgré tout un grand orateur, un meneur d'hommes et un véritable emmerdeur en tant que journaliste avant le conflit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4947
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: 28. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division « Wallonien »   Ven 24 Avr - 20:13

Citation :
Il fut malgré tout un grand orateur, un meneur d'hommes et un véritable emmerdeur en tant que journaliste avant le conflit.
Oui, une "grande gueule" en somme mais ses discours, si enflammés furent-ils, ont peu touché l'ensemble de la population semble t-il ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus Kruk
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 53
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Re: 28. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division « Wallonien »   Ven 24 Avr - 22:56

Une grande gueule certainement, mais un leader aussi. Pour s'en rendre compte, il n'y a qu'a voir le succès qu'il a eu en défilant dans les rues de Bruxelles à la tête de sa division Wallonie, 5 mois avant la libération de la ville, et du défilé des troupes alliées sur le même boulevard.

On peut aussi revenir sur les élections de 1937, lors desquelles lui et son parti étaient donnés vainqueurs, d'une courte majorité, mais vainqueurs. Il fallut l'intervention du cardinal Van Roey, et son interdiction à tous les catholiques belges de voter pour Degrelle et son parti, afin d'assurer la victoire à Paul Zeeland.
Comment le cardinal s'y est-il pris? Et bien les débats devaient être clos le vendredi à 17 heures, et le cardinal Van Roey fit diffuser sur les ondes à 16 heures 55, l'interdiction à tous les catholiques belges de voter pour Degrelle et les rexistes, non seulement il leur interdisait de voter Degrelle, mais il ne voulait pas non plus de bulletins blancs. Ce qui obligeait les bons catholiques à voter pour l'adversaire, Paul Zeeland. Ceci représente ni plus ni moins qu'une intrusion dans le simple droit d'expression du peuple belge et des catholiques en particulier. Les catholiques qui représentaient la grande majorité de l'électorat rexiste. Evidemment, entre 16 heures 55 et 17 heures, il était trop tard pour réagir et contre attaquer, c'était très finement joué.

Après cela, certains des plus importants appuis de Degrelle quittèrent le parti, on en retrouva au sein même du gouvernement de Paul Zeeland. Le parti rexiste avait vécu ses heures de gloire, et c'était bel et bien fini.

Cette campagne n'aurait pas pu prendre une dimension pareille sans les talents d'orateur de Léon Degrelle. C'est  évident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madgahst
Unteroffizer
Unteroffizer


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 24/11/2015

MessageSujet: Re: 28. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division « Wallonien »   Mar 24 Nov - 19:14

Bonjour à tous !

Je me permet d'intervenir pour relever cette affirmation.

Gustav Krukenberg a écrit:
On ne peut que lui reprocher d'avoir été un nazi convaincu et surtout, d'avoir fait jusqu'à sa mort, l'apologie d'Adolf Hitler, fermant les yeux un peu facilement, pour ne pas dire avec mépris, sur les horreurs commises par ce régime criminel.

Il a quand même réclamé aux autorités allemandes l'exécution de 100 otages belges en représaille à l'assassinat de son frère Edouard et ajoutera personnellement trois noms à la liste. Finalement, ce seront les trois individus cités qui seront exécuté. (Ref. : Martin Conway, Degrelle : Les années de collaboration, Éditions Labor, Bruxelles, 2005, p. 19 )

De même, il ne critiquera aucunement les représailles de ces hommes envers l'attentat des résistants contre le bourgmestre rexiste de Charleroi, de sa femme et de son fils, qui feront au total 27 victimes plus ou moins prises au hasards par ses hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4947
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: 28. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division « Wallonien »   Mer 25 Nov - 10:56

Bref, un sympathique personnage ... qui aurait du finir au bout d'une corde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexderome
Oberst
Oberst
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 52
Localisation : Pontaut Combault
Date d'inscription : 23/01/2010

MessageSujet: Re: 28. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division « Wallonien »   Mar 15 Déc - 21:09

Les Wallons, a la différence de leurs cousins flamands(frw.Legion Flandern puis 27. Frw.-Gre.-Div. Langemark)n'avaient pas eu le droit d'entrer à la W-SS et durent être incorporés dans la Wehrmacht idem pour la LVF. Il faudra attendre la réorganisation de 1943 pour que les 'Latins' puissent se constituer en unités W-SS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm
Alexderome
Oberst
Oberst
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 52
Localisation : Pontaut Combault
Date d'inscription : 23/01/2010

MessageSujet: Re: 28. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division « Wallonien »   Mar 26 Jan - 13:54

La 3/I/70Rgt était composée d'Espagnols (voir fil ouvert).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 28. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division « Wallonien »   

Revenir en haut Aller en bas
 
28. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division « Wallonien »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les cours. Division B.
» SALLES (de) (Charles) Général de division Gendre Mal Valée
» GRANDJEAN (Charles) Baron d'Empire Général de division
» CUSTINE (Adam-Philippe) Général de division de la République
» Paris (20e) : Père Lachaise, (28e Division)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Forces de l'Axe-
Sauter vers: