Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un nouveau peuple, une nouvelle armée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Un nouveau peuple, une nouvelle armée.    Lun 13 Oct - 21:33

Comme vous le savez, l'Europe se fédéralise de plus en plus ( comme ici, les électeurs européens ont de plus en plus de pouvoirs sur le choix du président de la commission européenne et prochainement, ce seront des élections comme en France ou le peuple aura le total pouvoir de décision. ) Alors que le peuple européen naît tout doucement, pour défendre ce "nouveau" peuple, il lui faut une armée. L'Armée européenne, alors l'Eurocoprs existe certes mais sous le contrôle de l'Otan, donc de Washington... Mais, l'Union européenne compte plus de deux millions de militaires ! Car oui, lorsque l'Union Européenne deviendra une Europe Fédérale, ce sera tout simplement, la première puissance mondiale, tant sur le PIB (avec le plus élevé de la planète) et sur le point militaire !

Alors regardons ici quelques vidéos de cette nouvelle armée se formant mais aussi de chaque armée des pays vous montrant au combien l'armée européenne est la plus moderne au monde.

PS: on peut y voir beaucoup d'armes belges par exemple chez les espagnols, maltais, etc.

Armées individuelles européennes.




Voici l'EUROCORPS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5066
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Un nouveau peuple, une nouvelle armée.    Mar 14 Oct - 9:54

Citation :
Car oui, lorsque l'Union Européenne deviendra une Europe Fédérale, ce sera tout simplement, la première puissance mondiale, tant sur le PIB (avec le plus élevé de la planète) et sur le point militaire !
Tans qu'il n'y aura pas de politique étrangère commune, et c'est pas pour demain avec les dissensions au sein des membres de l'U.E., cette armée sera surtout forte ... sur le papier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: Un nouveau peuple, une nouvelle armée.    Mar 14 Oct - 15:43

Oui encore beaucoup trop de politiciens ne se rende pas compte que leurs pays ont de moins en de pouvoirs dans le monde actuel alors, mélanger leurs armées, ce serait inacceptable pour certains de voir la "glorieuse armée allemande se mélangeaient avec les soldats français"... dire que la brigade franco-allemande est l'une des plus redoutées de la planète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Un nouveau peuple, une nouvelle armée.    Mar 14 Oct - 17:27

N'exagérons pas,difficle de mélanger des pommes avec des poires...
Pensons aux industries d'armement et au "Cocoricoooo" de certains peuples. Je ne pense pas que ce fusse possible à cette échelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5519
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Un nouveau peuple, une nouvelle armée.    Mer 15 Oct - 2:51

L armee allemande ne veut en aucun cas s engager dans des guerres et ce depuis la seconde guerre mondiale,idem pour les japonais.
Quand ils sont obliges de le faire, ils n ont pas le droit a l erreur.le moindre derapage et c est la sanction internationale.
On se rappelle d une "affaire" en Afganistan avec des cranes que la presse a imediatement reportee comme le retour des Waffen SS...






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5066
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Un nouveau peuple, une nouvelle armée.    Mer 15 Oct - 9:56

Citation :
dire que la brigade franco-allemande est l'une des plus redoutées de la planète.
Redoutée par qui ?
Cette unité n'a aucune perspective d'engagement à l'étranger, pour raisons politiques comme dit plus haut.
Et puis pour la motivation, rien ne vaut une unité qui se bat pour son pays.
J'ai vu l'entrainement de troupes Russes cet été, lors de la Fête de la Flotte.
Après chaque démo, toutes aussi impressionnantes les unes que les autres, c'est "Russia ! Russia ! ..." scandé par les participants survoltés, limite fanatisés.
Imaginons la brigade Franco Allemande: "Europa ! Europa ! " ... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: Un nouveau peuple, une nouvelle armée.    Mer 15 Oct - 15:26

C'est ce qu'il faut arriver, que les soldats crient moins "France" ou "Allemagne" mais "Europa" et pourquoi pas !

On interdit les allemands ? TOUTES les nations ont des dérapages en mission ! Tant les français au Mali que les américains en Afghanistan ! Les allemands sont déployé en Afghanistan en assez grand nombre et il n'y a pas d'autres "incidents" de ce genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5519
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Un nouveau peuple, une nouvelle armée.    Jeu 16 Oct - 2:34


Alors que les chinois,les russes,les japonais,l Inde s arment a tour de bras,l Europe reduit ses effectifs.
Cherchez l erreur...



Sous couvert du vocable « restructurations », le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a livré le détail des destructions qui vont frapper en 2015 nos forces armées.

Dans le cadre de la loi de programmation militaire 2014-2019, ce sont 7 500 postes qui vont disparaître l’année prochaine et la fermeture d’un certain nombre d’installations ou de services, dont hôpital d’instruction des armées du Val-de-Grâce (en activité depuis 1796), comme cela avait été évoqué il y a quelques jours en raison d’une « efficacité civile et militaire pas avérée » selon Le Drian.

Pour l’armée de terre

Le 1er régiment d’artillerie de marine et l’état-major de la 1ère Brigade mécanisée de Châlons-en-Champagne vont être dissous. Le 8ème régiment de parachutistes d’infanterie de marine de Castres et le 1er Régiment de tirailleurs d’Épinal seront « transformés en régiment d’infanterie de nouvelle génération »...

Pour l’armée de l’air

La base aérienne 102 de Dijon-Longvic (où a servi l’as de l’aviation Georges Guynemer) va fermer. Le Commandement des forces aériennes va être transféré sur la base 106 de Bordeaux-Mérignac. 193 postes vont être supprimés sur la base de Dachenbronn, dans le Bas-Rhin.

Pour la Marine nationale

Cinq navires vont être désarmés :

à Toulon, le pétrolier-ravitailleur La Meuse (l’un des quatre bâtiment de ce type), le transport de chalands de débarquement Le Siroco (le dernier de sa classe, son jumeau Le Foudre, vendu en 2011 au Chili) ;

le patrouilleur austral Albatros, mouillant à la Réunion et dont la mission était de surveiller les Terres australes et antarctiques françaises et d’assurer notre souveraineté sur la zone économique exclusive de cette partie du globe ;

les patrouilleurs de surveillance Athos et Aramis stationnés à Anglet (Pyrénées-Atlantiques) dans la base de l’Adour, qui sera également fermée, de même que le commandement maritime de Strasbourg (sous le prétexte de vouloir renforcer les sites de Brest et de Toulon).

Le Pentagone à la française, lancé par Sarkozy est en cours d’achèvement à Balard dans le 15e arrondissement de la capitale. S’y réuniront courant 2015, les hauts-gradés, leurs états-majors, le personnel de la Direction générale de l’armement, une partie de la direction du renseignement militaire : tout ce petit monde pourra donc s’amuser à déplacer des unités fantômes en fonction des volontés du chef de guerre Hollande et de ses successeurs.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5519
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Un nouveau peuple, une nouvelle armée.    Jeu 16 Oct - 2:39


La France dipose du second domaine maritime (ou zone économique exclusive, ZEE) du monde, avec 11 millions de km2 de surface. Et cela grâce à ses possessions outre-Mer. Et leurs fonds marins sont susceptibles de receler des ressources très intéressantes. Par exemple, les îles Eparses sont situées dans une zone (canal du Mozambique) qui pourrait devenir une nouvelle « mer du Nord » en raison des évaluations portant sur ses réserves potentielles en hydrocarbures (entre 6 et 12 milliards de barils de pétrole et de 3 à 5 milliards de m3 de gaz).

« L’accès à des richesses potentielles, comme des hydrocarbures, des encroûtements cobaltifères, nodules polymétalliques et terres rares, matériaux indispensables aux industries de pointe, constitue un atout considérable pour notre pays s’il contribue à un nouveau modèle de développement durable, en particulier au profit des collectivités ultramarines », estimait, l’an passé, Gérard Grignon, auteur d’un rapport du Conseil économique, social et environnemental (CESE) à ce sujet.

Les ressources de cette ZEE sont donc un enjeu d’autant plus de taille que l’économie française aurait bien besoin de les exploiter. Lors son audition devant les députés de la commission de la Défense dans le cadre du projet de loi de finances 2015, le chef d’état-major de la Marine nationale (CEMM), l’amiral Bernard Rogel, a abordé les défis à venir dans le domaine maritime

« Dans le monde actuel, il existe, au point de vue maritime, un paradoxe dans la présence concomitante d’un phénomène de maritimisation, d’interconnexion croissante des pays par les flux maritimes permis par la liberté des mers, et d’un phénomène de territorialisation des océans, c’est-à-dire d’établissement de nouvelles frontières en vue de protéger ou d’accaparer des ressources », a commencé par souligner l’amiral Rogel. « Je ne sais pas aujourd’hui comment s’opérera l’équilibre entre les deux tendances, mais il est certain que la territorialisation créera des tensions en mer », a-t-il estimé.

Du coup, a-t-il ajouté, la France sera, compte tenu de sa ZEE, un « acteur de ce paradoxe ». Au même titre que d’autres puissances qui ont « compris les enjeux maritimes », comme la Chine, la Russie, l’Inde et le Brésil. Ces pays, a relevé l’amiral Rogel, « développent des programmes navals importants ». Et d’ajouter : « C’est ce que j’appelle la tectonique des puissances maritimes ». Gare, donc, aux frictions…

Et la Chine est sans doute le pays qui met le plus d’ardeur, actuellement, à se doter de forces navales conséquentes, avec un large spectre capacitaire. Ainsi, a indiqué l’amiral Rogel, elle « a construit une frégate tous les trois mois entre 2010 et 2013″ et on « ne peut plus la considérer comme un simple acteur régional : c’est désormais un acteur mondial, dont la flotte fait des escales jusqu’au golfe arabo-persique, y compris en Iran, et qui déploie des sous-marins dans l’océan Indien, des frégates dans l’est de la Méditerranée ». La Russie n’est pas en reste, avec la modernisation, notamment, de ses forces sous-marines/

Aussi, selon le CEMM, « dans ces pays, la marine est au service d’une véritable politique de puissance maritime qui leur permet à la fois d’affirmer leur statut sur la scène internationale et de contrôler des espaces maritimes étendus ».

Mais s’agissant de l’outre-Mer, les moyens de la Marine nationale ne sont pas à la hauteur des enjeux. Par exemple, à La Réunion, elle devra désarmer son patrouilleur austral « Albatros », certes mis sur cale en 1966… Et l’incendie à bord récent à bord de la frégate Nivôse ne va évidemment arranger les choses, d’autant plus que l’immobilisation du navire pour réparations s’annonce longue.

Dans le Pacifique (80% de la ZEE française), les moyens sont là aussi faible au regard des surfaces à surveiller, avec deux frégates, autant de patrouilleur P400 « particulièrement anciens », comme l’avait noté le CEMM lors d’une précédente audition.

« Nous subissons un certain nombre de réductions temporaires de capacité, et singulièrement outre-mer », a lâché l’amiral Rogel. « Or, a-t-il poursuivi, si nous ne prenons pas soin de notre zone économique exclusive, elle sera pillée. »

À un député qui lui a demandé quelles seraient les conséquences du développement d’une flotte de haute-mer chinoise pour la marine française dans le Pacifique, l’amiral Rogel a refusé de répondu qu’en « en mer de Chine, les pays riverains connaissent des frottements avec la marine chinoise. Nous le verrons demain dans notre ZEE, comme partout où se trouvent des ressources : le mouvement de territorialisation des océans ne s’arrêtera pas à nos frontières ».

Enfin, l’amiral Rogel a dit sa préoccupation de l’état actuel des marines européennes… « La France est à cet égard un îlot de verdure dans un désert européen », a-t-il dit. C’est dire… « La conquête des ressources à la mer, ce sera, demain, Jurassic Park : faisons en sorte que l’Europe n’y joue pas le rôle de Bambi. La Chine est la deuxième puissance maritime au monde en tonnage, elle a un besoin très important de ressources naturelles ; c’est un acteur du jeu maritime », a-t-il conclu sur cette question.

source
Opex360.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5519
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Un nouveau peuple, une nouvelle armée.    Jeu 16 Oct - 2:47

L armee Europeene,avec combien de soldats et combien de materiels????

Le 3 octobre, le ministre autrichien de la Défense, Gerald Klug, présentait une nouvelle réforme des forces armées de son pays. En fait de réforme, il s’agit plutôt d’un énième plan d’économies…

Au point que, en 2018, l’on pourrait se demander si la Bundesheer sera encore une armée… Avec des effectifs réduits de 1.400 de personnels et la suppression de 13 casernes afin de réaliser 200 millions d’euros d’économies par an sur un budget de près de 2 milliards (0,5% du PIB autrichien).

Aussi, autant faire l’inventaire de ce qu’il restera, ce sera plus vite fait : 23.590 militaires et civils (ces derniers représentent 1/3 des effectifs), 30 obusiers M-109 (au lieu de 145), 285 missiles anti-chars (au lieu de 350), 25 chars (au lieu de 59), 23 véhicules blindés de dépannage (au lieu de 48) et 15 Eurofighter Typhoon, déjà en nombre insuffisant pour assurer les missions de police du ciel… Quant aux avions trop âgés, comme les 27 Saab 105OE encore en service qui affichent près de 50 ans d’âge, ils prendront leur retraite en 2020.

L’Autriche ne met pas la mode au continent… La Belgique, le Portugal, l’Italie et tant d’autres ont effectué des coupes claires dans leurs dépenses militaires (à l’exception de la Pologne). D’autres limitent la casse, comme la France. Mais il ne faut pas s’y tromper : si le budget français de la Défense a le même niveau en 2015 qu’en 2011 (ce qui permet de dire aux responsables politiques qu’il a été « sanctuarisé »), cela veut dire qu’il ne prend pas en compte l’inflation… Et donc cela se traduit par une perte de pouvoir d’achat.


Cela étant, certains pays de l’Union européenne également membre de l’Otan, ont pris conscience d’avoir été trop loin dans les efforts demandés à leurs forces armées. C’est le cas, récemment, des Pays-Bas, qui ont annoncé une hausse (modeste) de leur budget de la défense pour les trois années à venir. Seulement, les capacités perdues ne se retrouvent pas en un claquement de doigt… En clair, il faudra beaucoup pour que la centaine de millions d’euros par an pour retrouver un potentiel digne de ce nom.

Mais tous ces États ont réduit leurs dépenses militaires en mettant en avant l’impératif de la baisse de la dépense publique, sur fond de crise financière et monétaire. S’il n’y avait pas d’autres solutions, pourquoi pas… Sauf que la Commission européenne vient de publier un graphique assez éloquent.

Vous pensiez que la dépense publique des 28 pays membres de l’UE a diminué entre 2007 et 2013? Eh bien vous avez tout faux : elle a progressé de 3,5% en moyenne durant cette période, alors même que le montant des budgets militaires dégringolait!

Ainsi, l’Autriche a vu ses dépenses publiques passer de 48,6% de son PIB en 2007 à 51,3% en 2013. Même chose pour celles de la Belgique, qui ont progressé de 48,2 du PIB à 54,5%. Et la France? Idem puisque que le taux était de 52.6% du PIB il y a 6 ans pour passer à 57,1% actuellement. Et la tendance a été exactement la même en Italie, en Espagne, au Portugal, etc…

En revanche, la Pologne(qui ne fait pas parti de la zone Euro monnaie), qui a maintenu son effort de défense – mais qui a bénéficié d’une bonne tenue de sa conjoncture économique, a réduit ses dépenses publiques au cours de cette période (41,9% du PIB en 2013 contre 42,2 en 2007).

source
Opex360
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5066
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Un nouveau peuple, une nouvelle armée.    Jeu 16 Oct - 9:50

Il y a des armées en Europe, avec plus ou moins de poids, mais il n'y a pas d'armée européenne faute de courage et de volonté politique ...
Tout comme il n'y a pas de fiscalité commune (paradis fiscaux en Europe), de salaire minimum commun (délocalisations), de système ferroviaire en commun (ferroutage où es-tu, depuis le temps qu'on en parle ?) etc ..., j'en passe.
Il n'y a plus non plus de frontières, mais là bonjour les clandestins.
Après toutes ces années, le constat est pour le moins négatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: Un nouveau peuple, une nouvelle armée.    Jeu 16 Oct - 22:39

Le pire en Europe et là, c'est vraiment du n'importe quoi, nous avons la même monnaie mais pour représenter l'Euro à la banque mondiale, ce n'est pas un representant mais UN par pays !

L'Europe vise une armée de métier de professionnel fait d'experts, d’universitaires afin d'avoir une véritable armée de "génies commandos", moins d'hommes mais plus d’efficacité. Excusez moi, mais deux millions de soldats en Europe, ça n'a pas vraiment d’intérêt dans notre monde moderne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5519
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Un nouveau peuple, une nouvelle armée.    Ven 17 Oct - 1:05


Ca me rappelle les russes en Afganistan ou a Grozny.
Ce n est pas avec des hommes super intelligents avec du super materiels que l on est sur de gagner des guerres!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v2
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1178
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: Un nouveau peuple, une nouvelle armée.    Ven 17 Oct - 17:36

Les qualités des hommes en Tchetchenie des russes étaient de piètre qualité et sans expérience,  ils ont du rappeller des unités commandos blindés d oural.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau peuple, une nouvelle armée.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau peuple, une nouvelle armée.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le nouveau peuple élu
» nouveau Roi, nouvelle loi
» Un nouveau ciel et une nouvelle terre...
» Cieux nouveaux et terre nouvelle
» Nouveau roman de Fred Vargas en vente dès ce mercredi 18 mai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Popote :: Espace membres-
Sauter vers: