Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Projet des Chars Russe entre 1930-1945

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Sam 6 Déc - 15:28

Bonjours, donc ce sujet vous révèlera quelques nom inconnu, du moins inconnu du coté européen, et encore ces noms doivent bien être connu chez les historiens spécialisé sur les chars et leurs constructions.

Bien commençons donc une fois avec un premier char. Bien sûr, ici je ne vais tout de même pas remonter à la 1ère guerre mondiale, mais je vais juste rester dans l’ère des années 1930, puisque le BT et le T-26 était belle et bien construit pendant les années 1930, et que ils ont combattu sur les champs de batailles.
Bien sûr aussi pour être remplacer, par les nouveaux modèles avec leurs nouvelles technologies et leurs blindages plus résistants aux obus perforants Allemands.

Donc le temps de finir ma traduction sur le premier, et le sujet je le mettrai a jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Sam 6 Déc - 15:54

Bien commençons donc avec un premier modèle.
Je vous préviens de suite, pour ce premier modèle, il n’existe pas de photo d’un prototype, uniquement des croquis, es ce que un prototype avait t’il vraiment été construit ?.  ont le verra plus tard d’après le récit.
Donc les croquis les voici :


Et voici encore une



Citation :
Chars insolites de la Russie et de l’URSS.  Le Char Asafov.

L’enthousiasme dans les années 1920-1930 de la haute direction des militaires, c’était l'idée d’effectuer un impact rapide et profonde, et ainsi une grande quantité de nouvelle technologies ont vue le jour. l’ABTU de l’Armée Rouge (*). A exigé que les ingénieurs et les concepteurs soviétiques créer des machines ayants des caractéristiques de haute vitesse, et d’avoir une autonomie pour effectuer des percées profondes et rapides en multi-kilomètres à l'arrière des lignes de l'ennemi. Pour les projets sur les machines pouvant être capable de se monter des chenilles sur les roues, furent souvent privilégié et on eu une attention accrue. (Changement de la version chenillé vers la version roues comme sur le Char BT)

Les travaux sur la création de chars rapide et maniable ont été menés à un rythme accéléré. En plus de la création de chars légers avec la possibilité de roulé autant sur route que sur pistes (Char BT), a été demandé de créer et de mettre des roues sur les chars de la catégorie moyennes, avec des armes plus puissantes et de leurs donné plus de blindage, pour qu’il puisse indépendamment effectuer des missions de combat loin derrière les lignes ennemies.
Comme vous le savez, le projet de l’ingénieur allemand Edward. Grote, ou le char Grote c’est terminé avec un échec, et le char prototype qui avait été construit n’avait pas été accepté pour le service. Cependant, l'expérience acquise dans le processus de sa création, a été utilisé pour un autre projet, les concepteurs de chars soviétiques n’était pas moins intéressé du projet – Projet du TA  (Char Asaf), ou mieux connu suivant sa désignation T-1001.

Ici je m’arrête juste en vitesse, en raison de l’abréviation.
(*) ABTU = Bureau d’étude pour le Blindage Pour les Autos et Chars.

Je me rappelle, lorsque j'ai lu l'histoire de la création sur le T-34,un des prototypes sur une des photos détenait des roues semblable au BT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Lun 8 Déc - 14:51

Bien continuons !

Citation :
Développeur: V. Asaf
Année de début des travaux: 1931
Année de sortie du premier prototype: -néant
le char TA est restés seulement dans la forme projets, en raison de l'adoption du T-35.

Lorsque les essais du Char TG (Grotte, parfois dénommé dans la littérature occidentale T-22), n'avait pas encore été commencé en construction en séries, mais que le prototype avait été presque fini, l’EKO OGPU (Direction Politique des états combinées se trouvant à Moscou) a initié le développement d’une machine de combat analogue, développement Russe. Au printemps 1931, la tâche correspondante a été transmise à un groupe d’ingénieur sous la direction de V. Asafov. Les caractéristiques techniques que la machine devait avoir, furent les suivantes : le char devait se rapporter à la catégorie des chars moyen, et dont  sa masse, de combat et de l'armement, il ne devait pas dépasser celui du « TG ». Cependant, le char de la conception « Grotte » possédait deux inconvénients majeurs, qui furent celui  de la complexité dans la fabrication et les haut coûts – Pour le même prix de construction d’un char « TG », il est théoriquement possible de construire 25(!) Chars léger BT-2.

Le premier projet soviétique, c’était de trouver une solution au problème de manœuvrabilité du char, qui devait être comme pour un miroir sur la solution de la symétrie du char « TG”, ou la Brigade à présenté en avril 1931 à Asafov. Sur la documentation technique, il était dénommé TA-1 ou T-1001 (*). Et pour le développement de construction du TA soviétiques, les concepteurs ont décidé de combiner le châssis du char avec  5 doubles Gallet pour la conduite sur route, de suspension à ressorts et de chenille d'accrochage de type du char « Christie ». Le reste des éléments du châssis incluait,  trois Support pour les galets, les roues avant pour la direction, et l’emplacement de la roue arrière.

La composition de l’armement devait être clairement copier du TG, et devait se trouver dans la partie frontal près du centre de commandement, le compartiment de combat devait se situer à l'arrière – et dans l’emplacement moteur-axe de transmission, devait être intégré sous licence allemande un moteur BMW-IV, bien que initialement eut été prévu un moteur américain “Liberty”.

L'armement devait être installé dans trois emplacements, mais avec quelques modifications. Dans la partie frontal du châssis, à gauche de l’emplacement du pilote, et l’installation d’une boule, pour le chargement des balles de calibre 7,62 mm et une mitrailleuse de type “maxime” (il est aussi possible, qu’ils ont planifié en tant que variante de monté le calibre 6,5 mm avec un canons de système Fedorov). Au-dessus du compartiment de combat centrale devait être installée de base-sphérique une tourelle, où devait être installé un canon de 76,2 mm A-19, ainsi que une mitrailleuse de calibre 7,62 mm. Et sur le toit de la tourelle principale, avec la possibilité de se déplacé vers l'arrière, fixé par une petite tourelle contenant un canon de 37 mm, le canon devait être du type  PS-2 et de la coupole de commandement. Afin de ne pas être en dessous des caractéristique du modèle du prototype allemand, le nombre de mitrailleuses qu’il devait posséder était garder au nombre de cinq, mais en raison des caractéristiques de l’emplacement des munitions et de la suspension, ils ont opté que de laissé que trois, en supprimant la mitrailleuse de bord. Outre les lunettes de visée du commandant du char et du mécanicien-chauffeur ont eu des instruments d'observation stroboscopique.

Pour le blindage du Char  TA-1, celui-ci fut plus faible que celui du TG. Ainsi, par exemple, la tourelle principale devait être blindé par des emboutissages et des soudures de 20 mm de blindage, (Le Char Grote quand à lui détenait - 30 mm), la petite tourelle devait être blindé  - de 13 mm. Toutefois, le poids du char de combat a été diminué à 18000-18500 kg, ce qui était à 50% de moins que sur TG, et la vitesse lors de la conduite sur route aurait pu arriver à 50 km\h théoriquement. Par conséquent, pour la conception du char  TA-1 ont été combinées le fonctionnement identique sur le char soviéto-allemand TG et du char américain Christie.

Bien alors mon astérix !
(*) TA = Les Russes utilise le Mot Tanki pour Char, et le A = pour Asafov.

Ici il manque quelques donné, ainsi, j’ai trouvé par une autre source, que l’autonomie devait être de 300km.

Et a travers une troisième source, celle si me donne encore d’autre données.
Classe de char : Moyen
Poid de combat : 18 T.
Nombre d’équipage : 5
Dimension théorique :
Longueur : 7500 mm
Largeur : 3000mm
Hauteur : 2840mm
Garde au sol : 340mm

Type d’acier du blindage : Laminés
Frontal : 22mm/deg.
Coté : 20mm/deg.
Arrière : 20mm/deg.
Toiture : 8mm.
Tourelle Frontale : 13mm/deg. Pour la petite et 20mm pour la grande tourelle
Tourelle Centrale ; identique
Et aussi identique pour la tourelle arrière.

Armement :
1x 76,2mm Grotte-Syachentov
1x 37mm PS-1
Stock de munition :
50x 76.2mm
80x 37mm
Lunette de visé:
Mitrailleuse :
3x 7,62mm Maxim ( ~3000 cps/mn)

Type de motorisation :
12 cylindre en V à quatre temps avec carburateur, et refroidit par air BMW-IV
Puissance en Cv : 300
Vitesse sur route : 50km/h.
Vitesse sur terrain accidenté :???
Vitesse moyenne sur route :???
Vitesse moyenne sur terrain accidenté : ????
Puissance spécifique : 12cv/Tonne
Mode de suspension : Christie.

Donc ces donné, proviennent uniquement des calcules théoriques, et suivant les éssais sur le modèle Grotte.

Bien cela était donc la variante char Moyen.
Et ben, 25 chars BT-2 équivalait la production d’un char Grotte ????
Waouhhhhhh !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Lun 8 Déc - 17:06

http://survincity.com/2013/08/russian-tank-guns-76-mm-tank-gun/

et voici un lien, sur les 76mm et sur le T-35, donc syachentov était bien le créateur du 76mm PS.

Et encore une fois, ici pour les abréviations Russes, il ne faut pas chercher entre midi et quatorze heure, pour connaître la réponse.
P= Puschki-Puschka = Canon et le S = Syachentov


Dernière édition par SDKFZ le Mar 9 Déc - 13:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4720
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Mar 9 Déc - 11:22

En tout cas, et d'après le croquis, l'engin a une tourelle bien profilée, genre celle du T54 ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Mar 9 Déc - 14:57

bien continuons toujours avec Asafov, et les améliorations du TA-1, pour son second projet.



Citation :
Le projet initial sur le TA-1, avait été suggéré que le Char ne détiendra pas de roue, mais uniquement la version chenillée. Mais déjà au stade primaire du projet de la conception est entré un ordre d'équiper la machine à montage roue-interchangeable en chenillé. Cela a conduit à toute une série d'améliorations, ou à la fin du projet a été considérablement été retouché et a reçu l'indice TA-2 (T-1002).

Sur cette machine, il fut toujours décidé d'installer des canons embarqué sur la machine et ou il fut repensé pour entièrement retouché le châssis. Et à présent le châssis du projet char se composait de trois roues en caoutchouc de gros diamètre, dont la première a été amené à contrôlés la direction et juste derrière ces deux là, il y avait un bogie contenant deux petites roues de route, qui devait être utilisée uniquement lors de la conduite avec le montage des chenilles. La propulsion devait se faire uniquement avec les roues principales de l’arrière, qui devait être monté sur un système de transmission hydraulique. Etant donné que dans ce cas là, le MTO(*) était beaucoup trop petit, et a seulement augmenté la complexité de la conception, ou le contrôle d'entraînement aurais du être effectuée par des pneumatiques.

Des calculs préliminaires montrent que le TA-2, devait avoir un poids de combat d'environ 27000 kg, et qu’il pouvait atteindre des vitesses allant jusqu'à 50 km/ h et sur des pistes 80 km/ h sur roues. Ces calcules ont été considérés comme trop optimiste, avec la puissance de réserve du TA-2 ne correspondait pas tout à fait aux exigences que le char avait besoin pour se "déplacer". En outre, la commission militaire a trouvé de nouvelles erreurs dans le projet, qui, avec l'augmentation du prix de production a conduit à l'abandon du travail sur ce projet.


(*)MTO = Département de la Technologie Mécanique à Moscou

Bien continuons toujours, avec le troisième Projet ou la troisième vision sur le char.



Citation :
Cependant, l'histoire du Char Asafov fut bientôt poursuivie. À la fin de l’année 1931 les développements réalisé sur les deux premières machines, ils ont décidé de les utiliser lors de la création d'un nouveau projet T-3, ou le char du projet, devait avoir un poids d'environ 32 000kg et devait se classer dans la catégorie des chars «lourd». Ces exigences pour celui-ci ont été invoquées, respectivement, d'autre part.

De l'ancienne longueur sur le Schéma du châssis, ici la longueur devait être augmentée à 8 mètre, qui devait permettre de franchir les fossés et les tranchées plus larges. Le Blindage Frontal du char T-3 devait atteindre 40 mm, se rapprochant ainsi  de celui du TG. L’emplacement de l’armement a également été changé. Il fut aussi décidé d'abandonner complètement le placement de l’armement initial du canon 76,2 mm et 37 mm dans la tourelle principale, mais pas celui d’avoir un double calibrage  (comme aux États-Unis ou sur le char Allemand lourd M6 "Maus"), et d’avoir ainsi des unités séparées avec le tir indépendant. Théoriquement, cela a donné quelques avantages pour la fin de certaines autres visions d’ajout, mais en pratique, le commandant de la machine aurait par contre des difficultés pour gérer le tir. Sur le nombre de mitrailleuses il fut décidé de ne pas les réduires, mais au lieu de monté des "Maxim" il fut décidé de monté des DT sur le char de la conception Degtyarev. Surtout pour le T-3 ont été développées des niches permettent un acceptables angle de feu. Sur la toiture de la tourelle, pour améliorer la visibilité, fut une vision d’installer une coupole cylindrique, pour améliorer la visibilité du commandant.

Les caractéristiques intéressantes du projet T-3, était, qu’il fut entièrement hermétique détenant un ensemble de «protection-latérale", créée par des spécialistes de l'Institut himoborony avec une ventilation forcée à travers le filtre d'absorption. En outre, le char a dû obtenir un émetteur de communication radio avec une portée de 35 à 50 km. Caractéristiques de vitesse du char T-3 ont été évalués au niveau celui du TA-2 (45 km \ h sur pistes et 70 km \ h sur routes), qui était peu probable, étant donné qu’il y’a eu fortement augmenté les caractéristiques de la masse et de la spécificité du châssis.

Le projet du char lourd T-3 au début de 1932 a été considéré comme la possibilité d’un "char de rupture" où pour la concurrence, il devait détenir deux-tourelle T-30 et d’une T-35 de cinq mitrailleuses, mais à de nombreux égards, il ne convenait pas à la clientèle et la poursuite des travaux sur le projet ont été stoppé.

Oufffffff enfin.

Et ici, je ne connait pas la réponse, mais pour l'emplacement des canons sur le 3, cela à étrangement l'air d'un copiage sur le Char Francais C1.Bis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Mar 9 Déc - 15:14

Bien, je continue dans ma lancé, avec un autre modèle.
Ici ce sera donc un premier SAU = SU pour les Européens. soit Artillerie Auto portée.
Et ici ce sera le AT-1, un char avec un canon Anti-char PS3. Conçu en tant que version d'essais pour les canons anti-char dans l'année 1935. Provenant de l'usine de Kirov n°185. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Mar 9 Déc - 17:43

Voici la première photo.

Voici la seconde photo du modèle.


Et voici une troisième.

Enfin il y’en existe encore d’autre, mais ici je souhaite, me mettre de suite a la traduction.


Citation :
SU Expérimentale - AT-1
AT-1 (Char Artillerie - 1) Dans la classification des chars, du milieu des années 1930 appartenaient aussi la classe des chars spécialement conçus, dans la classification moderne il serait considéré comme artillerie Anti-char automotrice de l’année 1935. Les travaux sur la création de Char d’artillerie utilisant un châssis sur la base du T-26, qui a reçu la désignation officielle AT-1, a commencé à l'usine N°185 de Kirov en 1934. On a supposé au préalable que le char a été créé pour remplacer le T-26-4, cette série de production dont l'industrie soviétique n’eut pas réussi à fabriquer. En tant que Arme principale l’AT-1 fut armé d’un canon  76,2 mm PS-3, conçu par P. Syachentov.

Ce système d'artillerie a été conçu comme un char avec  canon spécial, qui est équipé de viseur panoramiques et télescopiques et de marche pied. Avec son  canon PS3 il dépassait en puissance de feu le canon 76,2 mm mod. 1927(*), qui est installé sur le T-26-4. Tous les travaux sur la conception du nouveau Char AT-1 a été réalisée sous la direction de P. Syachentov, qui était à la tête du département design des SU de l'usine pilote n°185 de Kirov. Au printemps 1935 deux prototypes de cette machine ont été construit.

Caractéristiques de conception


Le SU AT-1 appartient à la classe des machines automotrices compartiment fermés. Le compartiment de combat était situé dans la partie médiane de la machine dans une cabine blindée sécurisé. Le principal armement du SU était un canon de 76,2 mm PS-3, qui a été monté sur un axe de pivotement sur un socle trépied.  Il fut ajouté en supplément 1 mitrailleuse de 7,62 mm DT, qui a été monté sur un support rotatif à droite du canon. En outre, l’AT-1 pouvait armer une seconde mitrailleuse, qui pourrait être utilisés par l'équipage pour l'auto-défense. Celle-ci pouvait être installé à l'arrière et des deux côtés de la cabine blindé, ou il y avait un logement spéciale recouverts par la cabine blindé. L’équipage du SU se composait de trois personnes: le conducteur, qui était situé dans le logement de la direction à droite dans le sens de la machine, l'observateur (qui est également embarqué), lui sa place a été placé dans le compartiment de combat pour avoir accès aux armes et à l’artillerie, qui fut placé à sa gauche. Dans le toit de la cabine il existait une trappe pour l’accès et la sortie des membres de l’équipage du canon automoteur.

Le Cannon PS-3 pouvait envoyer un projectile anti-blindage à une vitesse de 520 m / s, et le char avait un viseur télescopique avec vue panoramique, et le socle trépied pied pourrait être utilisé comme feu direct et pour le close combat. Le guide Angles vertical varie de -5 à +45 degrés et tandis que le guidage horizontal allait de - 40 degrés (dans les deux directions) sans avoir besoin de tourner le SU. Le stock de munitions se composait de 40 obus pour le canon  et de 1827 cartouches de munitions pour mitrailleuses (29 disques).

Bien cela est une fois pour le début, à une prochaine fois, pour la suite.
(*) ah oui mon astérix, avant que je l'oublie.
En fait, ici j'ai vue sur un site, qui énumérait que la photo montrai un AT-1 ayant un montage de canon mod 1927/1931, alors ici je ne suis pas un spécialiste, pour savoir si sur la photo montré c'est un canon PS-3.

Mais ici avec l’énumération de canon 1927/1931, ici le site énumérait que c'était encore un canon Divisionaire.
Alors là, je dit de suite stop.
En raison, que comme c'était un canon de calibre 76mm, c'est une fausse dénomination, puisque c'est suivant le calibre de l'arme, que il eut l’appellation suivante:
Canon de Bataillon
Canon régimentaire
Canon Divisionaire
Canon de Corps d'armée
et Canon d'armée,Canon de Front d'armée, et canon de réserve du Stavka (soit du Commandement Suprême),
et cette dernière classe, détenait tout les canons ayant un calibre de 280mm et supérieur, et le Stavka, ordonnait uniquement le transfert d'une de ses unités d'artillerie détenant ce calibre pour une durée et pour des percées sur un front.

Ainsi le canon de bataillon = 45mm
Canon régimentaire = 76mm
Canon Divisionaire = de 85 à 122mm
Canon de Corps d'armée = 152-210mm
Et la dernière catégorie 280 et +mm

Cela il fallait que cela soit dit, pour qu'il n'y a pas de fausse rumeur qui se propagerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Mer 10 Déc - 15:54

Bien, continuons un peu :
et j'ai déjà tenté de trouvé des photos aérienne de l'usine n°185 "S-M Kirov" ou avec la dénomination usine de leningrad, mais nada, pas de chance pour trouver une quelconque photo en vue aérienne, d'avant 1940 ou pendant la 2ème guerre mondiale. Donc désolé pour les photos de l'usine.

Citation :
Développeur: Usine KB N°185
Début du projet en: 1933
Année de fabrication du premier prototype: 1935
SAU en série ne s’est pas construit en raison de l’arrestation du concepteur en chef. (P.N. Syachentov fut arrêter en mai 1937, et ainsi aussi, ont retrouve pour sa date de sa mort, le même mois et année 1937 à Leningrad)

Un an après le premier test "art. samohoda" (Artillerie autopropulsé) SU-1, qui a pris fin seulement avec un succès partiel, le bureau de conception de l’usine n°185 a débuté une version amélioré du SAU qui reçu par la suite la dénomination AT-1 – le premier char artillerie. Le travail a été effectué sous la supervision générale du Chef du groupe de conception pour l'artillerie automotrice et P.N.Syachintova et du chef de KB S.A.Ginzburga.
En général, il y avait une tentative d'éliminer la plupart des défauts majeur qui se trouvait sur le SU-1 inhérente et de fournir enfin une version qui fonctionne, l'Armée rouge soutien pleinement la vision d’avoir une artillerie automotrice. Également il est supposé que les AT-1 pourrait remplacer le char d'artillerie T-26-4, la production en série dont la première fut retardé, puis a été annulé.

Surtout pour l'installation dans des chars, qui fut sous la supervision de l’état major de Syachentov, qui eu développé entre 1930-1932. Développé un tout nouveau système d'artillerie avec une augmentation de la puissance de feu. Le canon embarqué était un canon de char de 76,2 mm semi-automatique PS-3 avec une longueur de canon 21,5 calibre de coupe progressive et de la balistique fermé provenant du canons régimentaires du modèle 1902, utilisant des munitions standard de 76,2 mm, l’obus pesant 6,5 kg et ayant une vitesse initiale de 520 m/ s.
Bien ici pour aujourd’hui c’est tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Ven 12 Déc - 14:20

et me revoilà, pour la suite :


Citation :
Par exemple, le canon qui fut amélioré, et qui était monté sur le SU-1 et le char KT- 28 pouvait envoyer  le projectile à une vitesse maximale de seulement 350 à 381 m/ s (selon le type de munitions utilisé). En outre les comparaisons des caractéristiques ne sont non plus en faveur du canon KT. Le Canon  PS-3 avait un poids d'environ 1350 kg et une longueur maximale de 460 mm, au lieu des 550 mm du canon régimentaire  des "chars". Dans les meilleures conditions, il pouvait atteindre  une cadence de tir de 15 à 18 coups par minute (10-12 pour le canon Mod.1927).

Lors d'une réunion de la Commission pour la construction des prototypes,  qui c’est tenue à la fin de l’année 1933, Sur les plusieurs options envisagées, il fut retenu la troisième, cette troisième, consistait de monté le canon sur un bras piédestal stationnaire dans une cabine blindée. Le canon ayant le numéro de série de construction 11 fut monté dans la coque frontale. Angle horizontal du pointage du  PS-3 était d'environ ± 20 °, et en élévation il arrivait  - de -5 ° à + 45 °. Il fut aussi inclus 2 armes à feu légère de  7,62 mm mitrailleuse DT. L'une d’entre elle était montée sur un support de boule à la droite du canon, la seconde elle a été transportée dans la machine sans être monté. Pour les munitions pour l'arme canon, celle-ci fut composée de 30 obus qui furent entreposé dans l’emplacement inférieur, 4 obus, furent placés près du canon et les 29 obus restant dans le stock, dans le stock furent aussi entreposé 29 disques (1827 cartouches) pour les 2 mitrailleuses.

Pour faire monter et laisser descendre les membres d’équipages, dans le toit furent insérer deux trappes. En outre, afin d'améliorer les zones de visibilité, et aussi afin d'accélérer le chargement des munitions et d’avoir une meilleure ventilation du compartiment de combat lors de feu intense à partir des positions, sur les deux côtés et l’arrière de la cabine ont pourrait se pencher sur ses charnières. Le Châssis, moteur, transmission, et la lubrification et ainsi que le système de refroidissement, ainsi que la partie inférieure du châssis fut totalement emprunté à un char léger T-26 Modèle 1933.
Le premier exemplaire de l'AT-1 a été présenté aux essais d’Avril 1935. Le SAU détenait les performances sur  route identique au char T-26. L’Essais au feu a démontré que la cadence de tir  dans les meilleures conditions arrivait à 12-15 coups par minute à une portée maximale de 10 500 mètres, au lieu des 7500 à 8000 mètres nécessaires. Contrairement à son homologue le SU-1 le tir pouvait s’effectuer en roulant, tandis que pour le Su-1, lui fut obligé de stopper sur place, en général, l’essai se déroula avec succès. Mais dans le même temps, ont été notés les inconvénients, qui ne sont pas autorisés à passer une machine par les tests militaires. Relativement sur le système d'artillerie du canon PS-3, l’ingénieur militaire du 3ème rang  qui dans une lettre Sorkin, avait envoyé ses conclusions au commissaire du peuple de la Défense, et  a déclaré ce qui suit:

"Le corps numéro 23 a été placé sur le AT-1, et avec tout son ensemble du cycle de tests se trouvait sur le sol ... les n° 4 et 59 pour le test du canon à plusieurs reprises a du être effectuer pour NIAP et pour donné des résultats satisfaisants du canon, mais pour le moment il n’est pas encore tout à fait bon pour la production en série qui doit être faite. Avant d'éliminer ce système pour empêcher les essais militaires cela n’est pas possible ...
Selon les résultats des tests sur les canons AT-1, il fut mentionné les dépenses nécessaires pour les améliorations sur le canon, mais un certain nombre de paramètres (par exemple: l'emplacement du stock de munitions, une position inconfortable, etc.) Et l’AT-1 pour les tests militaires n’étaient pas autorisés ... "
Bien avant de me mettre sur le 2ème modèle, une petite pause.
Et bon oui, bien sûr, ici il parle de canon régimentaire, qui ont été monté dans les régiments de char, alors oui, ici je n'était même pas au courant, que il existait en plus cette autre dénomination, alors, tout les jours ont apprend quelques choses de nouveau!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Sam 13 Déc - 18:00

bien à présent pour ce second exemplaire.

Citation :
Le deuxième prototype de l'AT-1 a suivi le même échec associé principalement au système d'artillerie. Pour «sauver» le projet, les experts du projet ont suggéré que l'usine de Kirov installe sur le SAU leur propre canon L-7. Contrairement au canon PS-3, celui-ci n’est pas « nouveau » - et  le système de canon 76,2 mm Tarnavsky-Lander a déjà fait ses preuves, et le Canon L-7 est similaire pour les balistiques qui fut aussi monté pour les tests sur le Char Grotte avec le A-19. Bien que les développeurs affirment que cet instrument est supérieur à tous les systèmes d’artillerie char existant, en fait, le L-7 n’avait pas moins d'inconvénients. Et en essayant de l'installer sur le AT-1, cela  n'a pas réussi en raison des caractéristiques de conception et le design du montage qui fut inapproprié.

En comparant les données obtenues, l’ Abtu a décidé de faire construire en 1936 un lot de dix-AT-1 préséries de construction, ou l’AT-1 devait être équipés du canon PS-3 en contenant des améliorations sur le châssis pour une meilleure coupe dans les essais militaires. La production du canon devait être construit dans les bâtiments de l'usine de Kirov, - et dans l’usine n°174 de Izhorski c’est le châssis qui devait être construit. Cependant, au lieu de préparer le canon pour la production de la présérie et combler les lacunes sur le PS-3, les «travailleurs Kirov", a travers leurs efforts ils visaient à promouvoir leurs propre conception. Après l'échec  avec le  L-7 (qui était à prévoir) ou en remplacement fut offerte une version modernisée, avec  l'A-10. Mais la coupe de l'AT-1 et cette arme n'a pu se monter. Et la situation c’était aggravée lorsque l'usine n° 174 a été chargé pour fabriquer une série du  T-26, de sorte que la production des 10 châssis pour l'AT-1 c’est avéré être une tâche ardue.

Et ainsi le programme pour la fabrication, a été remis en 1937. Mais l'espoir d'obtenir même un petit nombre des  AT-1 ne c’est pas vue venir - quelques mois plus tôt Syachentov a été arrêté et son systèmes d'artillerie fut reconnu comme "cassé". Bien sûr, dans de telles circonstances, continuer à produire des canons automoteurs il n’était pas possible, bien que l'usine Izhorski avait déjà produit  les huit châssis, et l'usine de Kirov a commencé à assembler les trois premier de la  présérie de –l’AT-1. En conséquence, les Sau semi-fini, ainsi que leurs châssis, ont été démonté pour les préserver.

Les dernières traces d’annotation sur le AT-1, furent celle qu’au début de l’année 1940, quand l'Armée Rouge avait besoin d'un transporteur-dépanneuse blindé. Et sur l'initiative du commandant de la 35e brigade blindée, qui avait combattu sur l'isthme de Carélie, ou l’usine KB n°174 a commencé à concevoir des véhicules blindé sanitaire conçu pour évacuer les blessés sur le champ de bataille. Ou pour la base a été utilisé l'un des chars survivants AT-1 n’étant pas armé. L’engin était censé être délivrer le 23 Février 1940, mais compte tenu des retards véhicules blindé sanitaire, aux troupes le véhicule fut uniquement livré après la guerre russo-finlandaise. Ou par la suite, ce véhicule a été transféré à la Volga, où les dernières traces de l'AT-1 ont été perdu.

Pour le sort du système d'artillerie canon PS-3, fut aussi un échec, qui celui-ci, n’a pas été en mesure d'apporter le niveau souhaité, même si celui-ci a été réussi à être monté dans le compartiment du char d’Artillerie 1933". Ce qui a fait, grâce aux efforts de l'usine Kirov, qui depuis  1935 à 1938 les avait produit. Il fut ainsi construit environ 20 exemplaires de ce PS-3. Mais pendant ce temps la fut la première production en série du Char KT-28, puis par la suite celle du « canon » L-10, ou même ce fut un succès pour l’installer sur chars moyens T-28. Par la suite, en 1941, la sortie des canons moderniser  de la marque "L" qui elle c’est complètement effondré.
Bien, voilà, il ne me reste donc plus qu’a trouver toutes les infos sur le blindage etc…

ah si, je les ais!!!
Donc les caractéristiques techniques:
Poids: 9550kg
Membres d'équipages: 3
Dimension du véhicule en mm
Longueur: 4620
largeur: 2445
Hauteur: 2560
Garde au sol: 385

Armement: 1x canon 76mm PS-3 modèle 1933 de 21 longueur de calibre, et deux mitrailleuses DT de 7.62mm.
Stock en munition: 34 obus et 1827 cartouches soit 29 disques.
Dispositif de Vision:
1 lunette de vue télescopique et Panorama "Hertz" (*)

Blindage:
Châssis avant: 15mm
blindage du compartiment: 15mm
Côté: 10mm
Arrière: 10mm
Dessus: 6mm
dessous: 6mm

Motorisation: Moteur T-26 à carburateur, 4 cylindre développant 90 cv à 2100T/mn, capacité du réservoir 192 litre d'essence.

Transmission: 4 vitesses système KPP, (3 vitesse pour la marche en avant, et 1 vitesse pour la marche arrière.)
Vitesse: 30km sur route et 17km sur terrain.
Autonomie: 170km.


Bien voilà, il est maintenant complet!
Zut presque oublié l'astérix
(*) Alors le panorama Hertz = Le viseur de l'azimut et qui est relié a l'instrument de l'artillerie, qui donne la trajectoire en horizontal et en vertical pour le canon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Sam 13 Déc - 19:28

Bien à présent, le prochain est un véhicule d'artillerie d'assaut Autopropulsé. soit en Russe"Shturmovye samohodnye artillerijskie ustanovki" eux il l'ont dénommé juste SU-101-102.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Dim 14 Déc - 18:12

Alors à présent pour les informations sur le SU-101/102


Citation :
Développeur: KB UZTM (Uralskij Zavod Tjazhelogo Mashinostroenija (traduit : Usine de Machinerie Lourde de l’Oural soit l’usine n°9))
début en: 1944
Année de fabrication du premier prototype: 1945
L’unique prototype du SAU étaient à l'esprit pour créer le char T-54.

Année 1944 a été l’année la plus fructueuse pour l'Armée rouge en termes d'équipement automoteur d’anti-chars blindée. Bien que l’armement du SAU fût assez petite, par rapport au Allemands, la puissance de canons automoteurs de 100 mm garantissait suffisamment  pour vaincre toute char allemand à une distance allant jusqu'à 2000 mètres. Les exceptions à la règle étaient le "Jagdtiger" et le char expérimental super-lourd "Maus". Cependant, le processus de construction du Blindage n’est pas rester en vain, et le SU-100 avait un certain nombre de défauts de conception qui pouvait être corrigées que pendant la construction en série. Sur la plupart des erreurs notées, deux d’entre eux furent majeur : une supression de la longueur excessive du  canon suivant la taille du corps et une ancienne transmission.

Pour trouver une solution à ce problème, les experts de l’usine Uralmash (UZTM), qui ont développent la puissance de feu du  SAU, ou ils l’ont développé dès la fin de l’année 1943. Les sous-traitants de cette compagnie qui avait travaillé pour eux, furent l’usine n°100 et l’OKB  n°172, qui aurait dû créer un  châssis adéquat au système d'artillerie, cependant, le  1 Mars 1944, aucun des assemblages n'a été reçu. Puis une équipe de designers dirigés par L.I. Gorlitski, a proposé un «Ferdinand moyen " en utilisant le châssis du SU-85 et l'armement, qui se composait soit d’un calibre de 85 mm ou d’un canon de 100 mm – ou dans le choix ils purent sélectionné soit le   D-5-85BM et le D-10. Cependant, les variantes de la série Canon automoteur  était déjà terminé.

Deux semaines plus tard, les premières esquisses ont été présentées pour les canons automoteurs ESU-100 (Variante électrique), et en un mois avaient été conçu ses principales composants: Châssis, barre de torsion de suspension (utilisant les chenilles du T-34), la transmission électrique et compartiment de combat pouvant être employer soit le canon D-5-85BM ou le D-10. Dans la documentation de conception Pour le SAU ont participé les concepteurs A.M.Lekhttsind, I.I.Emmanuilov, A.G.Gayvoronsky, G.F.Ksyunin, I.F.Vahrushev, L.A.Pinus, E.A.Karlinsky, E.I.Linkova, D.A.Geriev, V.L.Lihomanov, N.N.Efimov, A.D.Nehlyudov et d'autres encore.

Donc ici encore, la vision du modèle.

désolé l'image est une image Gif.
Voilà une fois pour cette partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4720
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Lun 15 Déc - 11:41

On parle souvent des efforts Allemands dans la recherche de nouveaux concepts, nouveaux matériels blindés, mais à la lecture de tout ça, force est de constater que les Soviets n'étaient pas en reste ... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Lun 15 Déc - 15:28

ah ben oui, après la bataille de Kursk, les russes, ont bel est bien constaté les nouveau engins (Ferdinand) et avec quelques uns, qui était encore bon pour les tests, ils les ont emmené à Moscou, à leurs centre de Test des blindés, et là, ils ont épiés sou toutes les coutures, leurs nouveau canons sur ce "Ferdinand".
Ce n'est pas pour Rien, que en moins de 5 mois après Kursk, les russes ont réussis à développé le D-5BM et le D-10
Et avant que j'oublie, pour l'abréviation "KB" = Bureau de développement et "OKB" Bureau des développement des expérimentations, donc les OKB eux s'occupait juste des développement pour les engins de Tests . Tandis que le "KB" lui s’occupait du projet pour créer l'engin initiale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Lun 15 Déc - 17:42

bien continuons !


Citation :
En comparant le SAU soviétique celui-ci ressemblait au "Ferdinand" Allemand - compartiment de combat était situé derrière le compartiment moteur - dans le centre fut l’emplacement pour  la transmission et à l’avant la séparation du poste centrale de commandement.  Et à partir d’Avril 1944 entra le projet dans l’assemblé plénière de la NKTP, ESU-100 a été bien reçu, mais lors du mois de Juin, la décision du chef de l’OGK NKTP  I.Bera, était de stopper tous les travaux sur cette machine, ou la construction fut annulée. En tant raison ils leurs énumérèrent, que le Char d’assaut ESU-100 ne correspondait plus aux exigences des visions de percée. L'efficacité de la puissance de feu du SAU n'avait  aucun avantage sur le Su-100, et le lancement d'une production en série des engins avec transmission électrique pourrait créer beaucoup de problèmes de nature industrielle. Dans le même temps, cet exemplaire fut reconnu comme très prometteur ou par la suite elle eut trouvé des applications dans le char lourd expérimentale IS-6.

Malgré cela, l'équipe a continué à développer de sa propre initiative à Gorlickie l’ESU-100, qui a contribué au soutien inattendu des hauts dirigeants du pays. Il existe un document que Staline, qui a commenté de l'état des travaux sur le T-44, et a ordonné la création sur sa base avec le canon 122-mm  automoteur. Et pour ces «exigences» a décidé de prendre les professionnels UZTM. Les travaux avancèrent très rapidement, de sorte que en Octobre 1944, l'usine introduisis dans le Conseil technique du NKTP (Commissariat du peuple  pour l’industrie des Blindés) pour examen cinq projets:

SU-122P armé d’un canon D-25S de 122 mm, a ce moment là, il était déjà construit en métal et eu passer les essais en usine avec succès;

ESU-100, armés d’un canon D-10S de 100 mm, avec un compartiment pour l'équipage à l’arrière et d’une transmission électrique;

SU-100-M-1, armés d’un canon D-10S de 100 mm, sur le châssis du T-34, mais ayant le compartiment de l'équipage à l’arrière (respectivement, le MTO a reportée uniquement le nez);

SU-100, M-2, armés d’un canon D-10S de 100 mm, sur la base du T-44, avec le compartiment de l'équipage à l’arrière;

SU-122-44, armé d'un canon D-25-44S de 122mm, en utilisant pour la base le châssis du T-44, avec un compartiment de l'équipage à l’avant.

Ou par la suite l’usine à reçu l'approbation pour ses deux dernières options, mais le 10 Octobre la discussion sur la maquette du SU-100-M-1 et du SU-100-M-2, au cours de laquelle il a été révélé plus de 40 différentes déficiences. Cela a été suivi par un ordre de commissaire du peuple à l'Industrie des blindé N°625 du 26 Octobre 1944, dans lequel  l’usine UZTM a été prié de finaliser la conception, de terminer les dessins et les prototypes du SU-100-M-2 et du SU-122-44. Apparemment, une telle exigence portait un désir caché, de se mettre en sécurité dans le cas de l'échec du "Ferdinand soviétique."

La forme finale du projet du SU-100-M-2 a été approuvée lors d'une réunion du conseil technique et du NKTP GBTU en Mars 1945 – Et ce fut, un an après le début de l'ESU-100. Un prototype automoteur, dénommé "Uralmash-1", fut ordonné de le sortir avant le 1er mai.

Pendant ce temps là ont été effectué des tests conjoints des prototypes du Su-100 1945 et du "Jagdpanther", qui a révélé l’impossibilité  de placer le compartiment de l'équipage avec une arme à canon long à l'avant. En outre, la masse du projet SAU "Grom = Tonnere" armé d’un canon de 122 mm était trop grand. Dans le même temps, pour l'autopropulsé "Uralmash-1" il fut envisagé deux options pour les armes: SU-101 (avec un canon D-10S de 100 mm) et le SU-102 (avec un canon D-25-44S de 122mm). Ainsi, les concurrents automoteurs de l’usine UZTM n’eurent guère le choix, mais la situation réelle n’était pas si rose.

La conception du canon automoteur  SU-101 combinait de bien savoir maîtrisé dans la production en série, les fondements et les  nouveaux composants et d'assemblages. Le corps du SAU a été soudé et assemblé à partir de feuilles de blindage d'acier laminé, dont la plupart avaient un angle rationnel. Quant à la puissance du SU-101 elle surpassait même celle du SU-100. L'épaisseur du blindage avant était 90 mm à un angle d'inclinaison de 27 °, l'épaisseur de la découpe du blindage  frontale - 122 mm à un angle d'inclinaison de 35 °. Plaques latérales avait  une épaisseur de 75 mm, la plaque arrière (pour simple coque et cabine) - 40 mm.

Dans la partie avant du corps, coté gauche du moteur, c’était le compartiment du pilote, contenant aussi les contrôles de transmission. Derrière lui, le long de l'axe de la machine avec un décalage à tribord, furent placé le moteur diesel B-2-44 de 500 cv, La capacité du réservoir de carburant principal était de 370 litres,  et de l’externe 360 litres (qui furent placées sur les côtés du compartiment de l'équipage et qui étaient accouplé  avec le système de carburant du SAU).

Dans le compartiment arrière, celui-ci fut pleinement réservé en tant que le compartiment de combat, où il y’ avait  une place pour le commandant, le tireur et le chargeur. La poupe a été faite entièrement de plaque de blindage de  trappe droite rectangulaire contenant une porte blindée. Sur le toit du compartiment de l'équipage, et sur le côté gauche, était une trappe ronde avec couvercle pivotant, qui a été monté sur le dispositif de visualisation du commandant. Légèrement devant lui – se trouvaient deux écoutilles.

L'armement principal du SU-101 se composait d'un canon D-10S de 100mm, installé dans la superstructure de la coque frontale avec un blindage coulé. La taille du canon qui se trouvait dans le corps était seulement de 630 mm. L’inclinaison maximum pouvait être de - 18 °, la déclinaison de - 2 °, l'angle de déviation de la direction horizontale était de - 22,5 °. Le stock de munitions était de 35 obus. Les armes légères se composaient de Mitrailleuse DShK de calibre 12,7 mm avec 450 cartouches de munitions en stock, qui furent insérer par la trappe du commandant.

Bien ici donc une fois le SU-101 au mois D’Août 1945, ben oui, il est sortit trop tardivement, pour combattre en Europe, es ce que néanmoins il fut transférer pour les combats contres les japonais ?

Ben cela ont vas le voir un autre jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Mar 16 Déc - 0:41


Superbe,ce chasseur de char.
Si il etait sorit en 1944,il aurait fait tres mal aux Panzers allemands.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4720
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Mar 16 Déc - 11:21

Citation :
es ce que néanmoins il fut transférer pour les combats contres les japonais ?
Magnifique engin.
Contre les Japonais ? leur matos n'en valait pas la peine.
Les T34 et même les BT 7 ont été largement suffisants .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Mer 17 Déc - 12:08

bon regardons la fin !

Citation :
Avant les essais, au SU-101 ont lui a effectué les tests pour la résistance de son blindage de l'une des coques qui fut spécialement fabriquées pour lui. Déjà les premiers essais de tir, ont révélé une résistance insuffisante de ses éléments individuels. Par exemple, la plaque de blindage arrière de 30mm a été brisée par une grenade explosive de 122 mm à une distance de 300 mètres, tandis que la porte de secours arrière a été arrachée de ses gonds. L'armée considéras comme un défaut de conception, cependant Gorlitskiy insista pour augmenté le blindage arrière jusqu'à 45 mm, ce qui conduira inévitablement à une augmentation de la masse du SAU, et d’être touché par un si grand projectile dans un vrai combat est extrêmement rare.

Les essais du premier prototype SU-101 en usine ont eu lieu en mai et en Septembre 1945 ou il était initialement prévu de produire deux prototypes avec un canon de 100 mm et un avec un canon de 122 mm, mais en raison de la fin de la guerre leur nombre fut réduit. Ou la limitation de la construction était réduite à seulement deux canons automoteurs SU-101, dont l'un a ensuite été réarmé avec un canon D-25S. (122mm).

L’Impression générale sur le SU-101 était très bonne. Sur la protection de l'armure et l'armement soviétique de l’automoteur qui ne dépassait pas le "Jagdpanther" (Essais qui ont été effectué au NKTP), mais la plupart des Antichar alliés. Dans le même temps, la grande vitesse à la qualité était ouverte et qui furent  restés identique que pour la série des T-44 dont les améliorations étaient mineures. Parmi les lacunes les plus importantes qui ont été noté, fut le compartiment de combat qui, en étant fermé, en fonctionnement continu du moteur celui-ci surchauffa l’habitacle, créant des conditions insupportables pour l'équipage, ainsi que d'une forte influence de l'onde de choc sur le toit, lors d’un tir, en particulier dans le SU-102.
Toutefois, la principale raison du refus de la construction en série du canon automoteur par le UZTM NKTP, a été la sortie attendue d’un char moyen le T-54 qui fut également équipé d'un canon 100 mm. Comment était justifié le temps utiliser pour prendre la décision a montré, en particulier en ce qui concerne le SU-102. En 1949, pour remplacer le SU-100 est sortie un canon automoteur 122mm "Objet 600" (mieux connu sous la dénomination SU-122-54), créer sur la base du même T-54A et qui lui-même avait déjà surpassé  "l’automoteur" avec son blindage frontal. Les avantages sur le SU-102, cette machine dans le compartiment de l'équipage ce trouve une bouche ventilation plus grande D-49. Toutefois, le SU-122-54 disposait d’un calibre plus long et avait besoin de 5 membre d’équipage, et son poids de combat était 36400 kg. Et la production en série d'un nouveau canon automoteur allait seulement ce faire en 1954, et pourtant, à cette époque, il était possible de sortir plusieurs centaines de SU-102, tandis que le nombre total sortie de SU-122-54 est estimée à seulement entre 77 à 90 exemplaires.

Après l'achèvement des essais sur le terrain, les deux prototypes du SAU ont été envoyés pour le stockage temporaire. Par la suite, le SU-102 a été démantelé, et le SU-101 a réussi à
Etre garder dans sa forme originale, et maintenant la machine se trouve dans un musée BBT (Bolchoï Belij Tank= Char Grand Blanc, mais ici ont peu aussi l’interpréter en tant que "l'Espace Blanc des Chars" qui lui donne plutôt le sens de la vision, d'un cimetière ou ils auront le repos éternelle.) , dans la banlieue de Moscou à  Kubinka.
Voilà ! Donc comme ont peut le comprendre une nouvelle fois, même les Russes, qui ont intégré tant de nouveaux modèle dans les combats de la grande Guerre patriotique, et ici, ils n’ont non plus souhaité insérer de nouvelle technologie lorsqu’ils ont déclaré la guerre a l’empire du Japon.
Et comme ont peut aussi le comprendre, Staline pouvait confronter deux ligne de Front (Finlande et les 5000km des front de l’ouest), et il n’a jamais eu la vision de vouloir se lancé contre un 3ème Front, qui aurait été tout le long des frontières ou les forces japonaises était stationné. Sinon, cela lui aurait couté en terme d’homme et de matériel, 5 à dix fois plus. Et là l’économie en aurait pris son coup. Tandis que Hitler, lui avec ses grandes visions, déjà en 1942, pour conquérir les champs pétrolifères du Caucase, ici lui n’avait qu’une vision, celle de vouloir les conquérir à n’importe quel coup. Et ce qui lui valût bien sûr de perdre les batailles.

Hummmmm! Les japonais avait tout de même des tanks, qui était supérieur ou égale au Sherman Américain. ou du moins, leurs chars était plus adapté a la jungle, du fait qu'ils étaient moins lourds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Mer 17 Déc - 12:41

Et celui là vous en avez déjà en entendu parler ou vue?

En bas à droite, il le compare avec le char expérimental Allemand "Maus"
et En bas à Gauche il le compare avec le "K-Wagen de 1918" K = Kolossal  de l'entreprise Krupp donc c'était un projet Allemand.
Ainsi le Maus est tout rikiki contre ce char.

Mais ici c'était une vision d'un projet vraiment démesuré des années 1930. normallement il aurait du avoir un poids de 1000 Tonnes.

Oui, en fait c'est Allemand et ce n'est pas de l'année 1930 comme je vous l'avais annoncé, c'est après le Char "Grote" soit l'ingénieur Grote, en 1942, avait vue cette perspective pour son projet char "RAT" en allemand "Ratte"., mais restons juste sur les projets Russes, ou le prochain est cette fois ci un Autre KV (Klement Voroshilov) soit le 4 de 1941. avec plusieurs croquis, puisque ici, il y'a eu plusieurs ingénieurs des usines qui eurent donné leurs propres visions pour le modèle.

Et Zut, voilà que une autre source, m'énumère, que ce projet de char de 1000 Tonnes de Grote, était bel est bien de l'année 1933, oui en fait, pour 1942, cela ne collerait pas, en raison, que Hitler, avait besoin urgent des puits de pétrole, donc un projet de 1000 Tonnes, ah non même jamais en rêve, il aurait ordonné de faire un projet sur la base d'un mastodonte.
Mais 1933, ah oui! ca, c'as colle parfaitement!


Dernière édition par SDKFZ le Ven 19 Déc - 15:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4720
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Mer 17 Déc - 13:02

Un navire terrestre ... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Mer 17 Déc - 13:05

Donc ici pour que vous ayez une vision d'un des modèles, pour le comparer avec le KV original.
c'était la vision de l'ingénieur Fédorenko. ont y reviendra plus tard sur lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Mer 17 Déc - 15:01

Bien commençons donc avec ce nouveau projet du KV-4.



Citation :
Développeur: KB LKZ (Bureau de Développement de l’Usine Leningrad Kirov)
Début en: 1941
Année de fabrication du premier prototype: n'a pas eu lieu
La conception et son développement ont été interrompus en raison de l'éclatement de la guerre.

Au printemps 1941, lorsque la question a été soulevée sur le remplacement du KV-2 avec une mitrailleuse lourde de plus petit calibre, la décision du directeur NKO de l'usine Kirov (LKZ) a chargés l'équipe de conception, de créer chacun leurs propre Char  KV-4 avec la base du châssis allongée, un canon de 107 -mm et ayant si possible un blindage entre 125-130 mm ou l’épaisseur dans ses zones les plus exposées devait atteindre entre  140-150 mm. Et bien sûr comme la demande  l’eu définis pour être armée d'un canon supplémentaire de 45 mm pour lutter contre les véhicules blindés légers. A la date du 1er Octobre, les ingénieurs de l’usine LKZ étaient tenus de soumettre à la direction d’ Izhorskij leurs  dessins de la base et de la tourelle, à la date du 15 Juin  - leurs projet fut soumis à l'approbation de la conception technique de la direction du NKO, et le 15 Août, 1941 l’usine Izhorskij devait fournir LKZ des différents composants du char pour un montage ultérieur.
Les travaux ont commencé en Avril 1941, ou pour la conception du char lourd, il fut estimé avoir un poids jusqu’à 100 tonnes, comme cela  était nouveau pour l’usine LKZ, alors le chef de SKB-2 Zh.Kotin attira chez lui tous les experts, ou en effet il eut organisé un concours. Au total, ont été déposées environ 20 variantes sur la vision du KV-4, ou il y’eu sensiblement différente conception, les données sur le poids et des visions de conception songeur  (futuriste) pour certains autre.

Le projet du char de l’ingénieur L.Pereverzev

L’ingénieur Pereverzev, avait travaillé entre 1939-1940. Sur les projets des Chars de percée,(ou sa vision allait se référencer plus en direction du (SMK et du T-100). Le canon puissance de feu  principal ce situait dans la tour principale, et le canon de 45 mm – dans une petite tourelle à l’avant du corps. La principale différence est que la partie basse frontal du corps, le blindage a été réduit à 125 mm, et au lieu d’armer le char avec des canons de chars standards de calibre 76,2 mm, il avait sélectionné un canon beaucoup plus puissant de 107,6 mm, ou le guidage vertical du canon ZIS-6 (angles de + 20 ° à -7 °), qui est devenu la base de presque tous les autres développements virtuel sur le KV-4. Pour la conception du char avec un poids de 100 tonnes, ici  a été utilisé des barres de suspension de torsion reliée au châssis. La vitesse maximale calculée était de 39km/h, ce qui suggérait la présence de la capacité d’un moteur de 1000 cv. Les caractéristiques des dimensions sont les suivantes: longueur - 6500 mm, largeur - 3800 mm, hauteur - 3320 mm garde au sol - 520 mm Chenille - 3000 mm. En général, ce projet était près pour servir à la base pour le KV-5.

Caractéristique technique du projet :
Poids  en Kg : 100 000
Moteur Diesel Type M-40
Puissance maximal en Cv. : 1200
Vitesse maximal sur route : 39km/h
Autonomie : 300km
Equipage : 6
Blindage sur le coté : 125mm
Blindage plaque  supérieur frontale : 100mm
Blindage plaque inférieur Frontale : 125mm
Blindage plaque arrière : 125mm
Blindage Toit : 50mm
Blindage plaque partie châssis frontale : 50mm
Blindage plaque partie châssis arrière : 40mm
Canon n°1 1x 107mm Zis6
Canon n°2 1x 45mm 20K
Mitrailleuse lourdes : 4x 7.62mm DT.
Stockage Obus pour le canon n°1 : 100
Stockage Obus pour le canon n°2 : 103
Stockage Balle pour mitrailleuses : 4500
Modèle de la Radio : 10R (10R est bel est bien le modèle disponible pour l’année 1941)


Un projet avec  un schéma identique a été  créé, dont l’auteur est inconnu jusqu'à présent, et qui  n'a pas été conservé. Le projet qui fut créer,  sur son schéma détenait deux tourelles, cela  implique l'installation de la tourelle avec un canon de 45 mm à l'avant, en le décalant a droite de la tourelle principale étant armé d’un canon 107 mm ZIS-6, dont la forme était proche de la tour du projet final du KV-3 (il est possible, qu’ils ont été utilisés dans les deux projets en même temps). Sur le toit de la coupole de la tour, était montée la tourelle de commandement. Cette seconde variante de la conception, avec une vitesse calculée de 41 km/ h.

et ici un dessin, qui montre la vision, que cet inconnu détenait.



Aha ! 20 ingénieurs qui planchait sur le projet, ben cela vas vite. et cela vas me donner du travail!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Jeu 18 Déc - 17:44

Voyons à présent les autres projets.

Citation :
Sur le projet d’A.Ermolaev et L. Sychev, ici il n’existe pas beaucoup de documentation. En regardants les documents qui ont survécu, les données nous apprennent que leurs projet, détenait une vision similaire au projet Pereversev, et même l’armement inclus un canon de 107 mm et un de 45 mm. Le poids du char, a été estimé a environ 90 à 100 tonnes. La vitesse maximale pour le premier projet a été déterminée a 51 kmh, le second - 46-55 km/ h.

Il n’existe également aucune information précise sur les projets F.Marishkin, F.Moskvin, V.Pavlov et D.Grigorev. Les informations qui ont été conservée, montre seulement sur la composition de l’armement, qui est identique au développement Technique ci-dessus, et l'on a fait varier la vitesse maximale de 31,3 à 40 km / h.

Le projet qui a été conçu par N.Strukov, devait avoir un poids de 92 tonnes, et devait contenir 6 membre d’équipages et les dimensions était les suivantes: longueur - 8600 mm, largeur - 4000 mm, Hauteur - 3800 mm. Il avait un blindage frontal de 186 mm, et devait atteindre une vitesse maximale – de 36 km \ h.

Et maintenant pour le prochain, c’est le projet de l’ingénieur Kreslavsko.



Citation :
Le projet de l’ingénieur M.Kreslavsko, avait une vision du schéma presque semblable au célèbre char super-lourd Allemand "Maus". Détenant des compartiments, ou en frontal on trouvait le compartiment de commandement, au centre - le compartiment moteur, et à l’arrière le compartiment de combat et de transmission. En tourelle fut monté  un canon 107 mm ZIS-6 et un autre 45 mm 20K, pour le stockage des munitions des armes, celle ci s’élevait à 103 obus et 140, respectivement. Les deux canons avaient un angle d'élévation et de déclinaison de -7 ° à + 15 ° identique. Des armes légères supplémentaires comprenaient, trois mitrailleuses DT avec  6000 cartouches de munitions, elles ont été placés 1 dans la coupole de commandement, 1 sur l’arrière de la tour principale et 1 dans le corps du châssis. Dans le char a dû être installé un moteur diesel M-40 1200 ch, ce qui lui permettrait d’avoir une vitesse maximale de 45 km /h. ont assume que le châssis détenait des barres de torsion de suspension avec roues de support en acier eu rembourrage interne. Les autres caractéristiques sont les suivantes:

Poids, 92600 kg
Longueur Totale, 9 m
Largeur Totale, 4 m
Hauteur totale, m 3225
Espacement entre Chenilles, 3,15 m
Garde au sol, 0,6 m
La longueur de la surface supporté 6 m
Pression, kg / cm2 0,908
Distance de croisière maximale, 180 à 230 km
6 Membre d’équipage
Blindage coté et du corps 125 mm, et 140mm pour la Tourelle
Supérieure Frontale, 80 mm
Partie inférieur Frontale 130 mm
Arrière, 130 mm
Toit, 50 mm
Plaque frontale du châssis, 40 mm
Plaque Arrière du châssis, 40 mm
Radio 10-R

Bien pour aujourd’hui c’est de nouveau tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SDKFZ
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 1203
Age : 53
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   Ven 19 Déc - 16:59

Bien ! Continuons, mais avant qu’ont continue.
Ici j’ai trouvé un modèle en 3D, d’un des projets.
Comme ont peut le remarqué, il dispose de compartiment séparer, un compartiment pour la tourelle du dessus, et un compartiment pour le 107mm décaler à droite du centre en bas.

Hummmmmmm ! ben là ???

Et ici le projet de l’ingénieur G.  Krucheny



Citation :
Le projet de l’ingénieur G.Krucheny c’est avéré être le plus «lourd» de tous- selon les estimations préliminaires de son Char pourrait avoir une masse d'environ 107 tonnes (à titre de comparaison, la masse totale du "Maus" était de 188 tonnes). Selon la configuration, il était à bien des égards similaires au projet Kreslavsko, ne différant que par quelques détails. Le char a été configuré pour trois étages d'armement. Au premier étage, il y avait un montage de tourelle malaya (à droite du conducteur), et dans la tourelle principale, qui a été créé pour le canon 107 mm (stock pour 105 obus) avec mitrailleuse coaxiale DT. Sur le toit de la tourelle principale, détenant les parois  arrière arrondis, ce trouvait la seconde tourelle  elle devait être équipé d'un canon de 45mm 20K (et le stock pour ses munitions atteignait 300 obus), également équipée avec une mitrailleuse coaxiale DT. Au-dessus devait s’établir  la coupole du commandant avec une quatrième mitrailleuse DT. Ou ici le total du stock des munitions pour les quatre mitrailleuses était 10 000 cartouches. L’outil pour le guidage vertical variaient de + 20 ° à -12 °. Châssis était similaire au projet précédent.

Poids : 107 700 kg
longueur Totale : 9,13 m
Largeur Totale: 4,03 m
Hauteur Totale :3,78 m
Largeur des chenille : 3,1 m
Garde au sol, 0,55 m
La longueur de la surface supporté : 6,09 m
Pression, kg / cm2 1,04
Distance de croisière Maximale: 320 km
9 membres d’équipage
Blindage coté : 130 mm  Tourelle 140
Supérieure Frontale : 130 mm
Plaque inférieur Frontale : 130 mm
Arrière :  100 mm et 130
Toiture : 50 mm
Plaque frontale sur le châssis : 50 mm
Plaque arrière sur le châssis : 50 mm
Radio 10-R

Bien voilà en vitesse un des nouveaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Projet des Chars Russe entre 1930-1945   

Revenir en haut Aller en bas
 
Projet des Chars Russe entre 1930-1945
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» SU 100
» KV-VI Behemoth, l'orchestre de Staline
» Berlin laissé aux Russes en 1945?
» Projet ISLAM G@MES ! Le jeu online entre muslim !
» Projet de prévisions hebdomadaires dans un journal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Matériels utilisés :: Blindés-
Sauter vers: