Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

  Le desastre du Tsushima Maru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5510
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Le desastre du Tsushima Maru   Dim 14 Déc - 1:27

Le 22 aout 1944 entre 22h et 22h30,au large de la côte d'Akusekijima,le cargo Tsushima Maru est coule
par un sous marin americain.

Plus de vingt ans après la fin de la seconde guerre mondiale, l'équipage du sous marin USS Bowfin apprend
que le navire cargo banalisé,non éclairé,le Tsushima Maru,que le Bowfin a coule au large de la côte d'Akusekijima
le 22 août 1944,transportait 826 enfants avec leurs professeurs scolaires et quelques-uns de leurs parents.
D apres les archives japonaises,1484 civils etaient a bord.
Ils étaient transportés d'Okinawa vers l ile principale du Japon pour échapper à l'invasion prévue des Îles Ryukyu.
De ces enfants, 767 ont perit; seulement 59 ont été sauvé.
On n'a pas permis aux survivants du naufrage de parler de l'incident sous les menaces de punition extrême.

le Tsushima Maru en 1905




Bateaux naviguant dans le Convoi Namo 103 avec le Tsushima Maru,le 22 août 1944 :

Kazuura Maru (inscrit comme Waura Maru dans quelques sources) : 6,804 tonnes.
Plus tard a ete déclaré et utilisé comme navire-hôpital par le gouvernement japonais.

Gyoukuu Maru (la source est incertain de traduction).
le bateau peut etre probablement le navire cargo de 6,854 tonnes Gyoku Maru, qui a été coulé par l USS Thresher (SS-200) à 35-05N, 124-24E le 18 septembre 1944.)

IJNS Hasu (destroyer,de classe Momi ou  Kuri); endommagé le 16 janvier 1945 à Hong-Kong
par les avions de TF 38; septembre 1945 livré à Tsingtao et ferraille en 1946 à Sasebo.
(De : les Navires de guerre de la Marine japonaise Impériale, 1869-1945, paginent 137-138.)

IJNS Uji (canonnière); réchappé de la guerre; livré en aout 1945 et transféré en Chine comme Chang Chi;
pris par les Communistes en 1949 et réarmé avant 1955.
(De : les Navires de guerre de la Marine japonaise Impériale, 1869-1945, pp. 118-119.)


Le convoi Namo 103




Le cargo Tsushima Maru repeint en gris en 1944




L USS Bowfin en 1944




Apres la guerre

Le naufrage a été le sujet de beaucoup d'articles publié au Japon,aussi bien qu'une grande quantité d'émissions documentaires et même un film d'animation.
Des cérémonies commémoratives sont tenues en mer à l'emplacement approximatif du naufrage et il y a des monuments dans la Ville Naha,a Okinawa et dans l'Île Akuseki pour ceux perdus en mer.


Découvertes Récentes

Une équipe d'investigation du Japan Marine Science & Technology Center (JAMSTEC) a retrouvé le bateau submergé,
le 12 décembre 1997,a 10 kilomètres au nord ouest de l'Île Akuseki,a Kagoshima.
Le bateau a été positivement identifié par le robot sous marin Dolphin 3K,dont la vidéo a enregistré sur bande,
les parties de l epave et a trouvé le nom du bateau peint sur sa coque.


L USS Bowfin aujourd hui musee a Hawai,Pearl harbor





Source
http://www.bowfin.org

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus Kruk
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 549
Age : 53
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Re: Le desastre du Tsushima Maru   Sam 17 Oct - 8:08

Les Américains n'ont vraiment pas de quoi être fiers de cette "victoire"...

Les Russes eux-aussi ont brillé par leurs erreurs d'ailleurs était-ce vraiment des erreurs ? Une en particulier :
Je veux parler du paquebot Wilhelm Gustloff, coulé la nuit du 30 janvier 1945 au large de la Poméranie orientale par un sous-marin soviétique commandé par le capitaine Alexandre Marinesko...
Le paquebot transportait principalement des blessés et des civils fuyants l'avance des soviétiques et avait allumé ses feux de positions pour se signaler et ainsi montrer qu'il n'était pas menaçant ni armé.
Il a été très difficile de déterminer le nombre de victimes, ce que l'on sait, c'est qu'il y avait 4000 enfants à bord et que le total de victimes pourrait s'élever selon une source allemande à 9.343 personnes alors que le bateau avait environs 10.050 passagers à son bord, ce qui en ferait une des plus grosse catastrophe maritime de tous les temps.

Il y a bien d'autres naufrages tragiques de cette période sombre oubliés par l'histoire...D'autres navires de transport subiront le même sort que le Wilhelm Gustloff dans leur fuite de la Prusse-Orientale ou à partir de la baie de Lübeck :

-le Général von Steuben transporteur de troupes désarmé fut coulé le 10 février 1945 par le même sous-marin commandé par Alexandre Marinesko (et lors de la même mission). Cette fois il fit près de 3 000 victimes, réfugiés et blessés essentiellement ...J'espère que le commandant Marinesko a bien dormi jusqu'à sa mort en 1963.
-le Goya, le 16 avril 1945. On avance le chiffre de 15 000 victimes cumulées pour les naufrages du Wilhelm Gustloff et du Goya ...C'est insulter la mémoire de ces gens que de les oublier dans de vieilles archives poussiéreuses, C'est pourquoi j'ai décidé d'en parler ici.

-trois navires, le Cap Arcona, le Thielbek et le Deutschland sont coulés par des chasseurs lance-roquettes Hawker Typhoons de la Royal Air Force, et ce,  dans la baie de Lübeck, le 3 mai 1945. Le bilan fait état d'environ 8 000 morts (7 500 déportés et 500  Waffen SS rapatriés parce que blessés), Il y eu 150 rescapés dont 15 Français.
Du fait de son contexte, cette Seconde Guerre mondiale, sanguinaire et entachée de nombreux drames, ces catastrophes resteront longtemps quasi ignorées. De plus, la découverte de l'horreur de la Shoah à la même époque a occulté toute référence à la souffrance des Allemands. Ce n'est que bien plus tard que des chercheurs et des auteurs se sont penchés sur ces tragédies.

Cela n'enlève rien à tous ces crimes de guerre quasi tombés dans l'oubli sous prétexte que les nazis ont fait pire et que le temps a passé...

Par exemple, les crimes reprochés à Johachim Peiper à Malmedy, 84 prisonniers américains exécutés désarmés. Il y eu plusieurs exécutions de prisonniers de ce genre lorsque les troupes allemandes étaient en contre-attaques et qu'ils ne pouvaient pas diviser leurs forces pour garder ou ramener des prisonniers à l'arrière.
Les alliés eux aussi ont aussi pratiqué le "On ne fait pas de prisonniers" et c'est ainsi que plusieurs centaines de soldats allemands bras en l'air et désarmés furent assassinés. Mais de cela, aucune trace, aucun procès, comme si les alliés, Russes compris n'avaient jamais commis de crimes de guerre... Pourtant une de ces exécutions a été filmée sur les plages de Normandie, puis lors de la libération de Paris ( par des américains) et ailleurs... mais ça, aux yeux des vainqueurs, ce n'étaient pas des  crimes. Deux poids, deux mesures, il est temps maintenant de rétablir la vérité.

Pour moi, le général anglais Harris (bomber Harris) et le général américains Le May, aussi fiers l'un que l'autre de leur tapis de bombe sur l'Europe continentale et l'Allemagne, auraient mérité tous les deux d'être jugés pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité...on pourrait y ajouter crime contre le patrimoine de l'humanité.

j'espère bien qu'un jour, l'histoire reviendra sur ces dossiers et qu'on cessera d'appeler ces hommes là des héros de guerre. Ce d'autant plus que Le May sera pendant la guerre froide l'un des pires officiers à gérer par le président, tellement il tenait à une guerre nucléaire. Il a même été dit dans certains milieux, mais évidemment sans aucune preuve, qu'il ne serait pas complètement étranger au complot contre JFK, qui s'opposait fermement à une intervention musclée au Vietnam, que l'armée, elle, voulait "à tous prix" ...

Que la ville de Berlin et ses habitants aie été offerte 10 jours à la troupe de l'armée rouge fut aussi pour moi d'une cruauté terrifiante et parfaitement injuste...viols, vols et meurtres en toute impunité...l'horreur absolue.
Aucune classe et surtout pas l'ombre d'une quelconque dignité, sauf évidemment dans l'attitude des Berlinoises...


Dernière édition par Gustav Krukenberg le Sam 24 Oct - 0:29, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5055
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Le desastre du Tsushima Maru   Mar 20 Oct - 11:09

Vaste sujet que l'arrivée de l'Armée Rouge à Berlin, avec son cortège d'exactions.
Il faut cependant remettre ça dans le contexte de l'époque, avec des soldats soviétiques ivres de rage et d'envie de vengeance contre tout ce qui était allemand.
Une fois cette période de 10 jours mentionnée plus haut passée, Staline s'est inquiété des évidentes conséquences sur l'attitude de la population.
Le commandant de la 5ème armée de Choc, Bersarine, a été nommé gouverneur de la place de Berlin.
Son travail a été tellement éfficace qu'il a été ensuite nommé citoyen d'honneur de la ville.
Maintenant, un sujet qui n'a jamais été évoqué sur ce forum, le traitement des millions de femmes soviétiques déportées comme esclaves dans le Reich, ainsi que celles (plusieurs dizaines de milliers voire plus, et pas les plus vieilles on s'en doute) arrachées à leurs familles pour aller dans les bordels de la Wehrmacht.
C'est aussi sur ces bases, en plus du reste, de tout le reste, qu'on peut essayer de comprendre le comportement des soldats soviétiques à leur arrivée en Allemagne et à Berlin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus Kruk
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 549
Age : 53
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Re: Le desastre du Tsushima Maru   Mar 20 Oct - 11:50

C'est évident qu'on trouvera toujours que les Allemands ont fait pire dans telle ou telle situation. Ce n'était pas une raison pour s'abaisser au niveau des pires criminels nazis, pour faire comprendre à une population qui vivait depuis deux années sous des bombardements quasi quotidiens, une population vaincue, de femmes qui avaient pour la plupart perdu mari, frères, fils et maison, que leurs dirigeants avaient été trop loin...Fallait-il vraiment que ce soient-elles qui doivent encore subir l'humiliation ultime du pillage de ce qu'il leur restait et des viols à répétitions, plusieurs dizaines de fois le même jour, pour certaines jolies filles.. ?

L'image de la dizaine de prisonniers allemands, pieds nus, bras en l'air qui se font exécuter à la mitraillette par un ou deux soldats Américains, à Paris, aurait du servir à les retrouver et les punir pour crime de guerre au même chef d'accusation qu'un joachim Peiper à Malmedy. On a aussi des images de ce genre sur les plages de Normandie, alors vous allez me dire qu'après une journée à Omaha la sanglante, la vengeance était permise??

Mais vous, Vania, pour qui j'ai le plus grand respect et dont l'avis m'importe, que pensez-vous de l'opération "carpet bombing" sur Caen pour commencer puis quelques bourgs et petites villes françaises, puis enfin sur toutes les villes d'Allemagne, pour ouvertement, toucher le soldat allemand au moral... Ne pensez-vous pas que certains débordements des troupes allemandes envers des prisonniers alliés, puissent aussi n'être que pure vengeance, due à la rancœur de savoir toute leur nation en ruine et n'avoir plus aucune nouvelles de leurs proches?
Certains diront après la guerre que loin de les démoraliser, ces bombardements ne faisaient que faire monter la haine en eux et l'envie de tuer leur semblait être le seul moyen de calmer cette douleur.

Amicalement


Dernière édition par Gustav Krukenberg le Sam 24 Oct - 0:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5055
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Le desastre du Tsushima Maru   Mar 20 Oct - 16:08

Toutes ces horreurs sont liées à l'état de guerre.
Vouloir porter un jugement, 70 ans après les faits, est simple, ça l'est moins quand on remet les évènements dans leur contexte.
C'est après coup qu'on débat du bien-fondé des carpet bombing ou de la"nécéssité" même d'Hiroshima ".
Dans le contexte de guerre, il est difficile d'avoir du recul et de penser à l'ennemi autrement que faisant un tout: Armées, villes, industries, transports, moral et soutien des civils etc ...
La logique, sur le moment, veut que plus on lui fait mal, d'une manière ou d'une autre, et plus vite on sera vainqueur.
Maintenant, on en revient toujours au triste sort des femmes et filles allemandes qui n'ont bien sûr pas mérité pareil traitement, mais pourquoi ne parle t-on jamais des autres ?
De même que ces femmes allemandes, certes conditionnées qu'elles étaient par la propagande nazie, n'ont elles pas applaudi dans les salles de cinémas les actualités nazies mises en musique martiale, faisant état de l'avancée de la Wehrmacht en U.R.S.S., avec comme fond de commentaires des villes et villages en flammes ?
Comment n'ont elles pas davantage pensé qu'il pouvait y avoir aussi des femmes et des enfants souffrant sous les coups de leurs frères, maris, fils... ?
Comment se fait-il que ces femmes ne se soient jamais (ou si peu) interrogées sur le bien-fondé de la croisade de leurs frères, maris, fils ... sur les bords du Don ou de la Volga, et comment, après avoir lu ou simplement entendu parler de Mein Kampf, ne pas avoir compris que le furieux qui avançait de telles idées ne pouvait amener que le chaos ?
Le sujet est vaste et ne peut à mon sens être cloisonné à telle ou telle catégorie de victimes, mais qui sème le vent ...
Citation :
Ne pensez-vous pas que certains débordements des troupes allemandes envers des prisonniers alliés, puissent aussi n'être que pure vengeance, due à la rancœur de savoir toute leur nation en ruine et n'avoir plus aucune nouvelles de leurs proches?
Certainement, mais le soldat allemand s'est comporté très souvent de manière ignoble au cours des combats, à l'Est bien sûr, mais également sur tous les fronts dès le moment où, fin 43 et surtout 44, sentant la victoire lui échapper, le régime nazi a radicalisé et politisé le soldat au maximum.
Voir l'excellent article de note regretté Daniel Laurent sur la "nazification de la Wehrmacht ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus Kruk
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 549
Age : 53
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Re: Le desastre du Tsushima Maru   Sam 24 Oct - 1:37


Le comportement des troupes allemandes, Wehrmacht comprise fut ignoble et disproportionné partout sur le front de l'est. D'ailleurs en Ukraine ce fut une erreur majeure puisque les Ukrainiens accueillaient les troupes allemandes comme des libérateurs.

Goering du haut de sa vanité n'a rien voulu voir, mais lorsqu'il a fallut retraverser l''Ukraine en pleine retraite, les Partisans, indignés par l'arrogance du Maréchal, leur infligèrent des pertes lourdes et qui auraient pu être évitées tout en se faisant un allié puissant et motivé.

Oui, la Wehrmacht a aussi son lot de soldats fanatiques et dangereux. Par exemple, lors d'exécution par pendaisons, il circulait une sorte de concours au sein de toute la Wehrmacht. Il s'agissait de saisir l'instant exact ou la vie quittait le corps du supplicié, il y eu des centaines de ces photos retrouvées sur les soldats de l'armée régulière allemande.

Je voulais parler de ça pour que l'on sache une bonne fois pour toutes que c'est toute l'armée allemande qui se montrait cruelle et inutilement violente. Ce n'était pas l'exclusivité des Waffen SS et de la SS générale, même si les Einsatzgruppen et la Gestapo resteront à jamais les plus cruels et les plus craints de toute l'Allemagne nazie, voire de l'histoire. Il y a aussi le NKVD qui a vraiment fait peur à tout un peuple et qui lui aussi a commis des crimes ignobles, mais c'est une autre histoire, les purges de Staline ayant eu lieu avant la guerre.

Mais malgré tout, un crime de guerre est un crime de guerre et ceux commis par les alliés ne sont en rien moins grave ni moins condamnables que les horreurs nazies, et ce, même si l'adversaire est radicalisé ou politisé.
Par exemple, les soldats exécutés à Paris ne savaient même pas se servir d'une arme, ils était bureaucrates, ce n'étaient que des comptables et des secrétaires, pour la plupart apolitiques.
Le fait de les aligner contre un mur et d'ouvrir le feu n'est rien d'autre qu'un crime, dont les responsables auraient du être jugés et condamnés.

Même si en proportions, les Allemands ont commis bien plus de crimes que les alliés, cela n'enlève rien à la gravité des exécutions gratuites commises contre eux.

Ce n'était qu'un aparté au sujets des crimes de guerres de part et d'autre, je n'ai pas parlé des crimes odieux contre l'humanité commis par l'Allemagne nazie, mais je veux tout de même parler du tapis de bombes des généraux Harris et LeMay, qui ,à mon avis, auraient du avoir à s'en justifier. Toute cette opération aurait du être requalifiée en crime contre l'humanité, puisque le bombardement (Blitz) de Londres le fut.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le desastre du Tsushima Maru   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le desastre du Tsushima Maru
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2012 l'alignement des planètes
» des désastres musicaux...
» Un désastre
» La TECHNOLOGIE ? solution ou désastre ?
» invention la Nasa 1958

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Les autres Fronts :: Pacifique-
Sauter vers: