Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les batteries cotieres lourdes Britanniques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5158
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Les batteries cotieres lourdes Britanniques   Ven 2 Jan - 1:58


À la suite de l'évacuation de Dunkerque et de la bataille d'Angleterre, les Britanniques n'avaient pas de réponse immédiate
à offrir à cette menace, mais les hauteurs de chaque côté du port de Douvres avaient été fortifiées sur l'ordre personnel
du premier ministre (qui avait visité le site pour se rendre compte de la situation en personne),et des canons de gros calibre
enterrés avaient été installés.
Les seules armes britanniques transmanches déjà en place étaient alors Winnie et, plus tard en 1940, Pooh.
(Winnie the pooh est le nom britannique de l'ours de fiction Winnie l'ourson, et Winnie est en outre le diminutif de Winston,
prénom du Premier ministre Winston Churchill.)
Il s'agissait de deux canons de 14 pouces (35,6 cm) positionnés derrière St Margaret.
C'étaient des pièces prélevées sur le stock de canons du cuirassé King George V.
Le premier utilisait un support issu du HMS Furious et l'autre un support d'un montage expérimental sans tourelle.


Batterie "Winnie"




Vue arriere de "Pooh"





Ils étaient opérés depuis des salles de contrôle et de mise à feu distinctes, et mis en œuvre par 25 hommes du Royal Marine
Siege Regiment.
Ces canons ont remonté le moral des Britanniques en tirant le premier obus depuis la Grande-Bretagne sur l'Europe continentale
en août 1940, mais ils étaient lents et inefficaces par rapport aux canons allemands.
Ils ont attaqué les canons allemands (ils étaient trop imprécis et trop lents à faire feu sur les navires), et étaient protégés
contre les attaques aériennes allemandes par de la DCA.
Leurs magasins de cordite et d'obus étaient séparés et bien camouflés. Ils étaient profondément enterrés et reliés aux canons par rails.

En septembre 1944, la 3e division d'infanterie canadienne a été chargée de capturer Calais et de réduire au silence
les batteries lourdes allemandes situées à proximité.
Ce qu'ils ont fait avec l'aide précise et efficace de Pooh, les canons britanniques ayant mis hors de combat l'une des batteries allemandes.



Autres Batteries


Exaspéré par leur inefficacité dans le ciblage des navires, Churchill a commandé trois nouvelles batteries d'artillerie lourde
qui furent construites à Douvres et manœuvrés par la Royal Artillery :

Trois canons de 6 pouces (152 mm) d'une portée de 22 800 m, constituant la batterie Fan Bay ;
Quatre canons de 9,2 pouces (234 mm) d'une portée de 28 300 m formant la batterie South Foreland ;
Deux canons de 15 pouces dans (381 mm) d'une portée de 38 400 m de la batterie Wanstone, connus sous les noms de Clem
(d'après Clementine Churchill) et Jane (d'après la pin-up de bande dessinée).






Canon "Jane"




Canon "Clem"




source
http://www.worldnavalships.com

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5158
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Les batteries cotieres lourdes Britanniques   Sam 3 Jan - 1:16

Canon sur rail 13.5 inch (34 cm)

En novembre 1939,le Lt Colonel Cleeve etait charge de la formation d'un Super Heavy Railway Regiment.
Sans piece d artillerie a disposition,il a donc recherche partout en Grande-Bretagne des montages de canons sur rail.
Il a trouve trois chassis,etant manges par la rouille,dans un abri au Depot RAOC Chilwell.

C etaient des canons de 14 inch (35.6cm) de la Premiere Guerre Mondiale:
En novembre 1939,le Lt Colonel Cleeve etait charge de la formation d'un Super Heavy Railway Regiment.
Sans piece d artillerie a disposition,il a donc recherche partout en Grande-Bretagne des montages de canons sur rail.
Il a trouve trois chassis,etant manges par la rouille,dans un abri au Depot RAOC Chilwell.

C etaient des canons de 14 inch (35.6cm) de la Premiere Guerre Mondiale:
Le "Boche Buster"
le "Scene Shifter"
et un troisieme inacheve,celui ci allait etre nomme plus tard "Gladiator".
Ces chassis n avaient pas de fut.



Le "Boche Buster" a Mareuil(France) en 1918





Le "Scene Shifter" a Camiers(France) en 1918





Plus tard quelqu'un a trouve le canon "Peacemaker"et tous ont ete envoyes a l usine pour etre remis a neuf suite a la demande
de Churchill d ameliorer la defense de la zone de Douvres.
Il a ordonne de placer trois canons de 13.5 inch (offert par la Marine - ceux des reserves de cuirasse de la classe Duke),
dans les chassis trouves par le Lt Colonel Cleeve.
Les futs 13.5 pouces ont ete concus pour etre assez proches des dimensions du 14 inch BL donc adaptables aux memes chassis.
Ils ont ete monte sur les "Gladiator","Scene-Shifter" et "Piecemaker".

Le "Piecemaker" monte avec un canon de 13.5 inch en 1940




Ces canons tiraient des obus a une portee de 30 kms.
Avec une super charge,il pouvait realiser une portee de 36.5 kms permettant le tir a travers la Manche.
En 1940,ils ont été opérés par les Marins, mais leur déplacement était assuré par une équipe des Royal Engineers lorsqu'ils n'étaient pas utilisés.
Ils étaient alors dissimulés dans le tunnel de chemin de fer de Guston, de la gare de chemin de fer d'Eythorne
sur la East Kent Light Railway, et à d'autres endroits.


A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4780
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Les batteries cotieres lourdes Britanniques   Sam 3 Jan - 11:38

Citation :
Avec une super charge,il pouvait realiser une portee de 36.5 kms permettant le tir a travers la Manche.
L'ont-ils fait, à l'instar de leurs "homologues" de la région de Calais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5158
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Les batteries cotieres lourdes Britanniques   Dim 4 Jan - 1:47

Le Monstre

Le canon sur rail "Boche Buster" de 18 pouces(45.7 cm) etait un des douze canons construit a partir d une plateforme
de canon de 14 pouces.
Le canon a ete adapte avec un fut d'Obusier de 18 pouces No.1 Mk 4 qui avait ete construit en 1918 et acheve en 1919.
Ce montage avait sept boggies a l'arriere et huit a l avant.
Pendant un tir a angle haut,il avait une traction de recul de 420 tonnes.

En 1936,des pieces ont ete vendus aux ferrailleurs parce que les autorites ont refuse de payer les 50 livres chacun pour les entretenir.
4 canons sur les douze ont quand meme echappes a la destruction.

Retrouve dans un depot,le canon "Boche Buster" a ete remis en etat a l usine Darlington North British Locomotive Works
en octobre 1940.

Le "Boche Buster" a passe son temps sur une voie de garage dans un tunnel a la gare de Bishopsbourne pres de Canterbury.







Sa portee maximale etait 21 kms ,distance a mi-chemin en travers de la Manche,helas pas assez pour bombarder
les cotes francaises et Belges en vue d un futur debarquement des allies.
Il n a donc jamais ete operationnel.


Super Heavy Railway Regiment,la dissolution

Fin 1943,l'unite a ete dissoute et tous les canons sur rail  ont ete retires de leurs positions et places en depot.
Ils sont restes la jusqu'en 1946 ou ils ont ete ferrailles a part un.

Le survivant au musee Spoorwegmuseum,national rail museum aux Pays-Bas




Apres infos,il etait base en Angleterre au Royal Artillery headquarters a Larkhill,ou il a ete
remonte et presente en 2008.
Il a ete loue aux Pays-bas a musee Spoorwegmuseum en Mars 2013 et est rentre
en septembre dernier au sud de l Angleterre au Hampshire artillery museum.


http://www.theguardian.com/world/2013/sep/02/first-world-war-gun-railway





Le « coin du feu de l'enfer »

Ce duel d'artillerie, associé aux nombreux bombardements et tirs d'artillerie lourde allemands sur la zone urbaine et le pas de Calais,
ont donné le surnom de Hellfire Corner (le « coin du feu de l'enfer ») à ce bras de la Manche.

Au total, la zone a connu environ 2 200 tir d'obus, 3 059 alertes, 216 décès civils et 10 056 structures ont été endommagées.
De même, de nombreuses cargaisons ont été endommagées ou perdues.
Les infrastructures ferroviaires et routières britanniques n'étant pas suffisantes alors pour assurer la totalité du trafic
de marchandises essentielles, et en particulier celui du charbon, de nombreux convois maritimes devaient emprunter le pas de Calais
et ainsi s'exposer aux tirs ennemis.

Les canons britanniques ont tiré sur les navires allemands Scharnhorst, Gneisenau et Prinz Eugen lors du « Chanel Dash » de 1942,
sans toutefois parvenir à les stopper.

Le duel ne cessa que lorsque les forces d'invasion alliées progressant à l'intérieur des terres dépassèrent les positions de tir allemandes basées sur la côte française, durant la seconde moitié de l'année 1944.
Le 26 septembre 1944, dernier jour de tir de la part de canons allemands, 50 obus traversèrent la Manche et tuèrent cinq personnes
en Angleterre.
La dernière victime est une dénommée Patience Ransley, tuée à l'âge de 63 ans par un tir provenant de la batterie Lindemann
alors qu'elle étaient abritée dans la Barwick's Cave, un tunnel renforcé long de 270 m.



sources

http://www.kenthistoryforum.co.uk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les batteries cotieres lourdes Britanniques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les batteries cotieres lourdes Britanniques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prière à Notre-Dame de Lourdes
» Les 18 Apparitions de la Vierge à Bernadette en 1858 et prière à Notre-Dame de Lourdes
» Les apparitions de Marie à Lourdes (II)
» Du nouveau sur le prodige eucharistique de Lourdes de 1999
» Banneux et Lourdes : terres de Marie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Les autres Fronts :: Front de l'Ouest-
Sauter vers: