Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Raids aeriens sur la Provence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 4834
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Raids aeriens sur la Provence    Mar 20 Jan - 14:07

Base d Alto en Corse




Escadrille Lafayette P-47 Thunderbolt




Mission du Lundi 31 juillet 1944

Il est 7 heures, sur le terrain d'Alto (Corse) les pilotes français se préparent. Les 24 Thunderbolt, imposante armada, sont alignés en bout de piste.

La veille, le Groupe a reçu l'ordre de monter les réservoirs d'ailes sur les avions, et le personnel a essayé de deviner qu'elle serait la prochaine mission.
Au petit matin, 12 pilotes du GC 2/3 et 12 pilotes du GC 2/5 étaient rassemblés dans la salle d'opérations de l'Escadre. Le Commandant DE RIVALS-MAZERES a donné les ordres: attaque à la mitrailleuse de tout ce qui est allemand dans le Dauphiné, première patrouille: vallée de ....... deuxième patrouille vallée de .....
Au retour, mitraillage des terrains d'Orange et d'Aix les Milles occupés par les Allemands.






07h55 - Les hélices tournent.
08h00 - Le signal est donné par la tour. Un à un chaque P47 enlève en bout de piste ses 7 tonnes. Rassemblement au-dessus de la piste. Le dispositif se forme, chacun à sa place bien déterminé pour voir le ciel et protéger ses voisins, puis prend le cap 315 vers la mer.






Bientôt, plus rien en vue que l'immensité de la Méditerranée à traverser, altitude 5500 mètres, les côtes Italiennes apparaissent en fond de tableau, leurs sommets couronnés d’énormes cumulus blancs.
Voici la France, nous survolons Cannes, les côtes sont hospitalières aujourd’hui. D’habitude les patrouilles y sont accueillies chaleureusement par les 88 allemands qui tirent bien, même lorsque les nuages empêchent les servants de voir. Nous avons nos petites chances au retour.

Le cap est pris sur le Dauphiné et la descente commencée vers le versant français des Alpes qui se déroule sous nous après quelques minutes.

Prise de cap 290 jusqu'au objectifs respectifs, le Mont Blanc et le Pelvoux sont des repères précieux pour le chef qui vient trouver son objectif au milieu d’un enchevêtrement de rochers, de torrents et de routes en lacets.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 4834
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Raids aeriens sur la Provence    Mar 20 Jan - 14:20

L’Objectif arrive, il est là, les groupes de 4 avions se séparent, chacun va accomplir sa besogne. Huit pilotes dans chaque vallée l’oeil rivé au sol, le doigt sur la détente, 4 pilotes au dessus scrutant le ciel, prêts à foncer sur tout chasseur dangereux.
Quelle joie amène, après quatre ans d’exil et de souffrance, que de survoler à nouveau ces terres où tous accrochent des souvenirs ; où bon nombre d’entre nous ont des parents, des amis. Mais aussi quelle tristesse de voir ces villages brûlés par les Allemands en lutte contre les Partisans. Qu’allons-nous retrouver en rentrant ?

Mais l’heure n’est pas aux sentiments - c’est la guerre, horrible, qu’il faut faire pour trouver l’ennemi partout où il est.

Les routes sont désertes, les villages brûlés, pas âme qui vive dans les rues. De ci et là, quelques planeurs allemands, beaucoup sont détruits par le feu - Est-ce là l’oeuvre des partisans ? Nous le souhaitons vivement et l’aspect des lieux montre que la lutte a du être chaude.
Une voix à la radio, c’est celle du Commandant : "Rassemblement au point n°1".

Dix minutes après, les avions s’y retrouvent, il en manque un. Non il rentre avec son équipier, son moteur ne tourne plus rond et il lui reste 600 kms à faire pour rentrer à sa base. Bonne chance.





Cap au sud maintenant, c’est aux avions Allemands qu’il faut s’attaquer pour les détruire au nid. Au loin à notre droite la vallée du Rhône s’étend paisible sous une brume bleue. Un bonjour ému au passage aux villes que nous connaissons, sitôt suivi d’un au revoir, à très bientôt. Mais nous ne faisons pas du tourisme que diable. Pensons plutôt au terrain allemand. Il apparaît à droite et semble vide. Les renseignements obtenus étaient-ils donc erronés ? Nous allons vite nous en rendre compte et à 600 kms à l’heure, les pilotes piquent sur la piste.

L’Allemand est aux aguets et plusieurs barrages de fumée noire, blanche, rose, apparaissent autour de nous. Tous les calibres tirent avec rage, nos mitrailleuses lourdes ripostent. Un JU 88 brûle, touché par la patrouille de droite. D’autres bimoteurs sont à coté, il faut revenir - Quatre autres avions sont touchés au second passage ; la deuxième patrouille attaque à son tour sans que les Allemands cessent de tirer.

"Rassemblement au point n°2, attention avion N°41 votre moteur fume". Quelques secondes plus après, un parachute sort de la cabine du 41, extrait le pilote qui s’accroche à la dérive, l’avion part en piqué à mort et le pilote arrive enfin à se dégager. Mais le parachute s’est mis en torche ; avion et pilote vont s’écraser à quelques centaines de mètres l’un de l’autre.

Le Capitaine Jallier touché par la Flak allemande a payé son tribut et c’est une patrouille endeuillée qui franchit à nouveau les côtes de France. Qu’importe - Chacun sait bien que chaque départ peut être le dernier. Mais y a t-il un pilote pour y croire ?

Pendant ce temps au sol, beaucoup de monde converge vers le lieu de l'accident situé au plan des Amarens. Pierre Testard (8 ans à l'époque) qui habite la ferme de la Madeleine où travaillent ses parents et qui joue à quelques centaines de mètrès du crash a assisté impuissant au drame. Il a vu cet avion sortir de derrière Le Crestet, trainant une énorme fumée blanche puis noire. Il a vu les efforts désespérés du pilote pour esayer de s'extraire de son cockpit, son parachute s'accrocher malencontreusement à l'avion l'entrainant dans sa chute inéductable. Enfin il se décroche, mais le parachute est en torche. L'avion s'écrase derrière une ferme, le corps touche le sol près du pont du Rieu Froid qui traverse la route de Malaucène à Entrechaux.

Le Capitaine Jallier




Les hommes de la Résistance sont les premiers sur les lieux, ils interdisent aux enfants des alentours, qui ayant abandonnés leurs jeux se sont précipités en courant vers cette épaisse fumée que dégage les restes du Thunderbolt, de rester sur les lieux, car à tout moment les Allemands peuvent faire irruption.
Le corps de l'infortuné pilote est drapé dans son parachute, puis ramené dans la chapelle de l'ancien hôpital de Malaucène. Les plaques d'identité n'ayant pas été retrouvé, seul un nom -JALLIER- tracé sur son parachute, permet de l'identifier.

Les hommes qui servent d'appui à la Résistance s'organisent pour pouvoir veiller à tour de rôle ce Français qui vient de donner sa vie pour libérer son pays de l'occupant nazi. A 2 heures du matin, alors qu'habituellement ces hommes de l'ombre se gardent bien de rester dormir chez eux, ils sont surpris par la Milice et les Allemands tandis que M. Pons et M. Tromel veillent le pilote dans la chapelle. Ils sont avertis de la présence ennemie dans le village, mais ne seront pas inquiétés.

Dix Malaucéniens seront conduits au petit matin dans les geoles d'Avignon. On apprendra après leur Libération intervenu après le débarquement du 15 août, qu'ils ont été dénoncés par des traitres du village, et que cette opération, préparée de longue date par la Milice, n'avait rien à voir avec les évènements de la veille.
D'ailleurs, en retournant en Avignon, ces miliciens - qui repassent par Vaison la Romaine pour éviter le passage du tunnel sous Le Barroux, trop risqué à leur yeux, les évènement du 22 août (accrochage par la Résistance des allemands qui cherchent à fuir en évitant la vallée du Rhône) leurs donneront raison - poursuivront leurs tristes besognes. Ils s'arrêteront à Violès où ils abattront le chef de gare M. xxx, puis ils laisseront un souvenir de dégout à Sarrians après avoir affreusement torturé à mort M. Albin Durand et son fidèle serviteur.


D'après le témoignage des habitants de Malaucène et le récit du capitaine Menu (source SHAA)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 4834
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Raids aeriens sur la Provence    Mer 21 Jan - 3:26

La base d Alto





Emplacement des Escadrons francais et americains:

Nord-est: 64th Fighter Group

Sud-est: 65th Fighter Group

Sud-ouest: 66th Fighter Group

Nord-ouest: Escadrille Lafayette




P-47 Thunderbolt americains a Alto






source
http://www.alto-squadron.fr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4562
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Raids aeriens sur la Provence    Mer 21 Jan - 12:07

On a du mal à croire qu'il y ait eu la guerre en Corse, l'Ile de Beauté ... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 4834
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Raids aeriens sur la Provence    Jeu 22 Jan - 13:38

Les 2 terrains d aviation d Orange

Orange Caritat (FR)

Le terrain d'aviation est situe a 21 kms au Nord-Nord-est d'Avignon; a 4.5 kms a l est d Orange.
Existant depuis 1939,il a ete utilise par la Luftwaffe a partir d aout 1943(chasseurs) et ensuite
par les Junkers Ju-88 a partir d ete 1944.
Terrain en herbe en bon etat mais sature apres de fortes pluies.
Aucune piste pavee en decembre 1942,mais au printemps 1944 prolongement de celle-ci a 1830 metres,
elle est equipee d'eclairage de perimetre.

Carburant et Munitions :La soute de ravitaillement en combustible etait souterraine et situee
entre les hangars.Au printemps 1944, il y avait 2 depots de munitions en construction.

Infrastructure :Il avait 2 hangars triples avec des sols paves plus des fondations
pour 1 triple et 1 quadruple hangars.
Il y avait 4 grands batiments pour le personnel et un groupe inacheve de baraque.
Les ateliers de reparations et les garages etaient au coin de Sud ouest de la base.
La connexion ferroviaire la plus proche etait a Camaret-sur-Aigues,a 1.6 km du terrain d'aviation.

Parking avions: il y avait 3 zones de parking - au Nord, au Sud-est et au Sud - en Aout 1943,
celles-ci etaient sans abris ou sans stationnement paves.

Defenses : 5 Canons antiaeriens Flak 2.0cm places en decembre 1942.
Puis plusieurs canons Flak 36/37 8.8cm en 1944.

Le 11 aout 1943 :aucun nouveau developpement de base de hangar,mais des baraques precedemment inachevees
ont ete finies.
Le 4 avril 1944 : une piste d approximativement 825 metres de long a ete achevee.
La zone Nord a maintenant au moins 2 abris d'avions et la zone du Sud-est a ete prolongee de 2.5 kms.
Le 3 mai 1944 :La base s etend vers le nord ouest mettant la piste au centre du terrain d'aviation.
La piste est en cours de rallongement pour etre portee a 1830 metres de long.





Le 15 juin 44 :Raid aerien de P-38 Lightning et P-51 Mustang de la  15eme USSAF.
2 chasseurs allemands Messerchmitt Bf 109 detruits et 6 endommages tous de la JGr.200.
1 chasseur Macchi 202 de la Jagdlehrer-uberprufungsgruppe a ete detruit au sol.
1 Junker 52 detruit et 2 endommages d'unite non specifiee.

Unites Operationnelles :
TGr. 30 (juillet-juin 43);
Stab,I./KG 77 (juin-mars 44);
III./KG 77 (juillet-mars 44);
JGr. 200 (juin - aout 44);
II./JG 77 (aout 44).





Unites d entrainement : Jagdlehrer-uberprufungsgruppe (decembre 43 - mai 44).



Dernière édition par naga le Jeu 22 Jan - 14:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 4834
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Raids aeriens sur la Provence    Jeu 22 Jan - 13:41

Orange – Plan-de-Dieu (FR)

Histoire : Construction d un terrain d'aviation civil-militaire vers 1930.

Septembre 1939:
16 bombardiers Bloch 131 du G.R. I/55






3 janvier 1940:
Les GB I/32 et II/32 sont bases sur le terrain d’Orange-Plan-de-Dieu.

Ordre de Bataille au moi de Mai 1940:
Groupement 1
Bombardiers Martin 167F A3 Maryland du GB I/62
Bombardiers Martin 167F A3 Maryland du GB I/63







Le 18 juin 1940
Le GAR II/14 (Potez 63) y stationne quelques jours






Relativement inactif pendant la periode de Vichy (1940-1942)
La Luftwaffe a commence son developpement a grande echelle a partir de Septembre 1943.
Des voies de circulation ont liees la base de Caritat et Plan-de-Dieu.
Le terrain etait en herbe seche,utilisable en toute saison mesurant approximativement 1000 x 640 metres
avec une forme irreguliere.
En 1944,les dimensions du camp ont ete etendues a 1000x 1100 metres.

Carburant et Munitions : il y avait 2 points de ravitaillement en combustible pres de la zone Sud-est,
1 pres du coin de Nord-est, 3 boucles de ravitaillement en combustible le long de la piste.
dans la zone de dispersion Est et 4 reservoirs a carburant vers la zone Est.

Parking avions: aucune zone de parking etait etablit en aout 1943
Les avions etaient parques au bord d'un petit bois au coin Sud-ouest.
En avril 1944,2 parking etaient en construction.
Defenses: il y avait 6 positions de Canons antiaeriens 2.0 cm en decembre 42.
Puis plusieurs canons Flak 36/37 8.8cm en 1944.


A suivre...


Dernière édition par naga le Ven 23 Jan - 2:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 4834
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Raids aeriens sur la Provence    Ven 23 Jan - 2:22

Remarques :
Le 11 aout 1943 :la piste a ete prolonge vers le sud-sud-ouest.
Le 4 avril 44 :la piste de 1465 m est achevee,de meme que 365 metres de taxiway.
Un parking etait en construction au Nord-est mais aucun abri avion n'avait encore ete construit.
Le 3 mai 44 : le petit hangar en zone sud a ete demoli et un nouveau hangar moyen etait en construction.
Un systeme de vision nocturne Lorenz a ete installe.
Une troisieme zone de parking - au Sud-ouest - etait en construction avec des voies de circulation
pour lier Plan de Dieu au terrain d'aviation Orange-Caritat.
Le 8 mai 44 : la nouvelle piste a ete achevee avec une longueur de 1920 metres,
des aires de stationnement avion ont ete faites a chaque bout de piste.
Dans la zone Est, 3 boucles de ravitaillement en combustible ont ete construites
le long de ses voies de circulation.
La zone Nord et Est a  ete liee par un taxiway,6 abris avions etaient en construction et 17
aires de stationnement achevees.

Reco aerienne alliee 1944






Le 15 juin 1944 :Attaque aerienne de P-38 Lightning et P-51 Mustang de la 15e USSAF
3 bombardiers Junkers Ju- 88 ont ete detruits,1 Ju-88 et 1 Heinkel HE- 111 endommage
- tous du III./KG 77.
31 Juillet 1944:Attaque aerienne P-47 Thunderbolt francais.
Le 6 aout 1944 :Attaque aerienne de P-38 Lightning de la 15e USSAF a revendique 7 avions detruits
au sol.
Le 15 aout 1944 : bombarde par 12e USSAF A-20.

Unites Operationnelles : I./LLG 2 (mai-aout 43);
2.(Go)/Verbindungskdo.
(S) 2 (juillet-juin 43);
17./LLG 1 (juin 43);
DFS-Staffel 23 (octobre-juin 43);
partie de la III./KG 77 (mai-aout 44);
I./KG 26 (aout 44).

Commandes de Station : Fl. H.Kdtr. E (v) 241/XII (aout-juillet 44).

Unites de Station :3.FBK/KG 77 (aout 44);
118. Flugh. Betr. Kp. (Qu) (avril, aout 44);
Flugh. Betr. Kp. (FK) 7 (aout-juin 44);
Lufttorpedo-Betr.Kp. 7 (Juin-Aout 44);
schw.Flak-Abt. 677 (c.Avril-Aout 44);
Nachschub-Kp. d.Lw. 3/VII (Juil 44).

Sources: AFHRA A5260 pp.160-63 et A5261 pp.183-84;chronologies; BA-MA; NARA; PRO/NA.
http://www.ww2.dk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 4834
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Raids aeriens sur la Provence    Sam 24 Jan - 2:00

Temoignages

Orange Caritat ( bombardiers Ju 88 A7 et chasseurs Messerschmitt 109)

Les allemands occupaient le Plan de Dieu depuis debut 1943.
Ils en firent un camp d’aviation afin de construire une grande piste qui permettrait aux avions
de decoller. Elle existe encore de nos jours et se trouve un peu avant Travaillan.
Ils requisitionnaient, deux jours par semaine, les hommes de 18 a 60 ans de tous les villages
avoisinants (environ mille hommes). Ils donnaient un repas a midi (l’organisation Todt),
mais pour pouvoir repartir le soir, il fallait avoir arrache deux mattes de chene vert par personne.
Les avions etaient caches sur l’ensemble du plan de Dieu, sous les chenes verts,de maniere a echapper
aux bombardements de l’aviation alliee venue de Corse.
A partir de 1944, les bombardements etaient devenus pratiquement quotidiens,
il devenait tres dangereux de travailler.

Depuis le 15 aout 1944, la vie dans le village devenait intenable.
L’aerodrome du plan de Dieu etait bombarde sans arret par l’aviation francaise et l USSAF.
La DCA allemande tirait sans arret. Les eclats d’obus pleuvaient sur le village.
Un seul avion allie fut abattu. L’equipage fut sauve par la resistance.




24 chasseurs P.47 des groupes de chasse "DAUPHINE" et LA FAYETTE" "








"Peu avant 10 h 30, ils obliquent a l'est, en direction du MONT VENTOUX qu'ils contournent pour
revenir a pleine vitesse sur le terrain d'ORANGE PLAN DE DIEU occupe par la LUFTWAFFE.
Lorsque les chasseurs bombardiers francais plongent sur la base les aviateurs allemands doivent etre
surpris par la manoeuvre car il y regne encore une certaine animation.
Plusieurs "JU88" sont apercus. Le Lieutenant Receveau, du "LA FAYETTE" en detruit un,
qui moteurs tournants rejoignait la piste.
D'autres furent "arroses" egalement.
Toutefois les "MESSERSCHMITT 109" et les "FOCKE WULF 190" restent remarquablement camoufles dans
leurs alveoles.

Au second passage, execute face au sud, la Flak se dechaine.
Ses tirs de tous calibres prennent a partie les "P47". Malgre l'intensite de la reaction allemande
ceux ci detruisent encore quatre "JU88" (dont un au moins s'enflamme immediatement),un "Me 110"
et un "He 111 ". Deux batteries de Flak et un projecteur subissent le meme sort."
C'est au cours de ce deuxieme passage qu'un "P.47" est gravement touche.
Il laisse echapper une fumee noire, redevenant blanche par instant.
A 800 metres d'altitude, le Capitaine JALLIER ouvre son cockpit et cherche a quitter son appareil.
Ses coequipiers, dont le Lieutenant Porodo se portent a sa hauteur, et constatent qu'il a de graves
difficultes pour y parvenir. Est il blesse ? Probablement.
Il est finalement entraine hors de l'avion par son parachute (qui a du s'ouvrir a l'interieur)
et vient heurter la derive contre la quelle il se tue avant de descendre en torche.

L'avion et le pilote s'ecrasent a environ 400 metres l'un de l'autre, au quartier des Plan
des Amarens a MALAUCENE (Vaucluse), sous les yeux du Lieutenant Patin, qui s'est detache
du dispositif et execute un passage a basse altitude pour suivre l'arrivee au sol de son infortune
camarade d'unite. La population et quelques Resistants locaux recueillent le corps et le veilleront
a l'hopital.

Le Capitaine Joseph JALLIER effectuait sa premiere mission sur la FRANCE,
pour laquelle il avait retarde une permission. II sera inhume clandestinement par la population
courageuse de Malaucene"

extrait de : http://www.vedene.com/capitaine.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Raids aeriens sur la Provence    

Revenir en haut Aller en bas
 
Raids aeriens sur la Provence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Union Européenne et les raids de l'OTAN
» (1948) Le combat aérien du lt. George Gorman
» 2010: Le 18/07 vers 21h15 - Observation en région parisienne.
» [ documentaire] Auschwitz, la preuve oubliée
» Nombre des démons, leurs noms et leurs emplois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Les autres Fronts :: Front de l'Ouest-
Sauter vers: