Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 T-34/Lance-flammes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erich Marcks
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 68
Localisation : Belgique/5560 Houyet
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: T-34/Lance-flammes   Ven 5 Juin - 11:19

T-34/Lance-flammes



Afin de standardiser au maximum leurs engins, les Soviétiques choisissent la plate-forme du char moyen T-34. En juin-juillet 1941, un ATO-41 est ainsi monté sur un T-34/76 Obr.1942 (modèle 1942) de 26,6 tonnes, à la place de la mitrailleuse DT de 7,62mm de caisse. Cette variante est officiellement désignée OT-34. Les réservoirs de liquide incendiaire et le gaz propulseur ainsi que le lance-flammes, le tout pesant 150kg, sont casés tant bien que mal dans le châssis ; néanmoins, aucun rack de munitions n'est supprimé. Pour affronter les blindés adverses, le char conserve son canon F-34. Début des hostilités oblige,  cette version est mise de côté au profit des chars classiques, et ce n'est qu'à la mi-42, que la production peut effectivement commencer. Développé par la Zavod 183, un nouveau lance-flammes, le modèle ATO-43, est conçu au printemps 1943. Le doublement des réserves de liquide inflammable (soit 200 litres) porte le poids du char à 30,5 tonnes, mais permet logiquement d'augmenter le nombre de tirs. Cela n'est pas sans effet sur l'agencement intérieur, et le poste de radio utilisé par le chef d'engin, est positionné à l'arrière de la tourelle. L'antenne est alors déplacée à l'arrière de la tourelle du char. Néanmoins, la principale différence avec les anciens systèmes tient dans l'utilisation des gaz d'échappement du moteur diesel comme moyen de propulser le liquide enflammé en lieu et place de l'air comprimé. La production totale d'OT-34, toutes variantes confondues, est estimée à 1170 exemplaires
Parallèlement , en 1942, un nouveau modèle de char lance-flammes est développé. L'appellation « lance-flammes » est toutefois donnée sous réserve, car l'engin n'est pas équipé d'un projecteur. En effet, cette fois, de chaque côté du compartiment moteur, sont positionnés des caissons blindés contenant un système similaire à un lance grenades avec cinq petits bidons de liquide inflammable (soit 10 au total). Un dispositif de mise à feu électrique permet de projeter à une distance pouvant aller jusqu'à 90 mètres, en une salve ou individuellement. Lorsque la « mixture » s'enflamme, le feu dévaste le terrain sur les flancs du char plus efficacement qu'un lance-flammes. IL s'agit d'une arme purement défensive du fait de son angle d'attaque latéral et du peu de précision du tir.


Protection : 90-75-45mm
Vitesse : Route : 54 km/4 – Tout-terrain : 40 km/h
Autonomie : 290-175 km
Armement : 1 Canon de 85mm ZIS-S-53 – 56 coups + 2 mitrailleuse DT de 7,62mm
Motorisation : 12 cylindres en V diesel V-2-34 – 500 cv à 1800 tr/min
Production : environ 1170


Sources : TNT HS n°18 + Wikipédia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
T-34/Lance-flammes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Matériels utilisés :: Blindés-
Sauter vers: