Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chiens de guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5519
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Chiens de guerre   Jeu 26 Nov - 10:08

La guerre terminée, l'Intendance, après avoir songé, un temps, euthanasier ses chiens, tous très fatigués, décida de les rendre à la vie civile. Ils devaient retourner dans leur camp d'entrainement, apprendre à se laisser approcher par n'importe qui, à ne pas courir derrière les vélos, à supporter les bruits de la rue, etc. Puis ceux - comme Chips - dont le propriétaire initial avait demandé la restitution, était ramenés dans leur "famille" aux frais du gouvernement. Les autres - dont Dick faisait partie, devaient théoriquement être vendus au profit du Trésor public. Dick bénéficia donc d'un arrangement particulier en ne rembarquant pas pour l'Amérique.

En septembre 1945, pendant que Dick s'installait tranquillement chez Oncle Georges, Chips regagna Front Royal puis, en décembre, sa famille à Pleasantville, près de New York, devant une horde de journalistes et photographes. Mais il n'en profita guère et, quatre mois plus tard, mourut d'une insuffisance rénale. En 1990, les studios Disney sortirent un téléfilm racontant sa vie, "Chips, the war dog".





Dick, lui était en bonne santé, quoique amaigri et fatigué. Mais il gardait une trace profonde de l'horreur des batailles et de ses terreurs de chien. Parfois, pour plaisanter ou le tester, Oncle Georges sortait un pistolet d'alarme d'un tiroir et tirait en l'air. Dick s'aplatissait aussitôt comme une crêpe sur le sol et rampait en se tortillant sans bruit sous le plus proche tapis, ou sous un canapé, une table… Il n'en ressortait qu'après de longues caresses d'encouragement au "Bon Dick", témoignant alors d'un joyeux soulagement d'avoir échappé au danger.

Une fois éduqué et sortable, Dick prit ses habitudes. Dès qu'Oncle Georges le sifflait, il accourait, laisse et collier de cuir dans la gueule. Puis tous deux dévalaient l'escalier et Dick faisait consciencieusement le tour de la petite place en arrosant chaque arbre. Parfois, Claude, Arlette ou moi l'emmenions explorer les rues et les parcs de Besançon. Oncle Georges voyageait beaucoup pour ses affaires, qui allaient du filtrage d'huiles de camions usées pour le compte d'un fabricant de shampoing à la production de panneaux routiers réfléchissants. Il prit l'habitude d'emmener Dick. Allongé sur la banquette arrière de la "traction", l'ex-patrouilleur avait assimilé le rôle de chien de compagnie et était admis sans difficulté dans les plus grands hôtels.

Oncle Georges, qui avait le sens de la dérision et un mépris amusé des notables qu'il fréquentait, remplissait régulièrement sa fiche d'hôtel en indiquant "Profession : taupier". Agacé par les décorations ornant la boutonnière de ses voisins de restaurant, un jour qu'il passait, à Genève, devant une boutique spécialisée, il décida de réparer une injustice acheta un beau ruban de la Légion d'honneur, faute d'avoir trouvé celui de la croix de guerre. Après tout, me dit-il, le "brave Dick" méritait bien cette promotion. Dès lors, en voyage, Dick porta ce ruban sur son collier, au grand trouble des pensionnaires.

Le temps passa. On commença à parler du "vieux Dick". Au début des années cinquante, ses pattes accusèrent la fatigue du trot de Truscott. Il ne sortait plus guère. Un jour, c'en fut fini et il laissa un grand vide.

Sans doute trotte-t-il au paradis des chiens, qu'il méritait bien après avoir été plongé dans ce terrible ouragan qu'avait déchaîné la fureur des hommes et les avoir, malgré tout, fidèlement servis.

Jean BARUCH.


source
lebergerallemand.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5066
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Chiens de guerre   Jeu 26 Nov - 10:40

Belle histoire, merci ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5519
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Chiens de guerre   Ven 27 Nov - 11:29

Premiere guerre mondiale

Tireur de ligne telephone




Porteur de Pigeon




Messager


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5519
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Chiens de guerre   Ven 27 Nov - 13:42

Sergent Stubby,heros americain

Stubby pourrait être le héros d’un film de Walt Disney, tellement son destin est improbable. Il sera mieux que cela : le héros de toute une nation. Ses premiers pas, il les fait à New-Haven, ville du Connecticut. Pas très beau, court sur pattes, petit, ramassé, on ne connaît pas son pedigree. Quelques spécialistes de la gent canine pensent qu’il peut y avoir en lui un peu du terrier de Boston ; d’autres, lui trouvent quelques ressemblances avec un bull-terrier. C’est d’ailleurs ce que l’on peut lire dans sa nécrologie (1926). Mais peu importent ses origines. Elles n’en font pas sa valeur…

Stubby, chiot sans maître ni toit, erre entre le fleuve Quinnipiac et la baie de Long Island Sound, survit en faisant les poubelles, se glissant sous un carton pour se protéger du froid. Un jour de 1917, il se retrouve sur le campus de l’Université de Yale où défilent les hommes du 102e régiment de la 26e division d’infanterie qui vient d’être créée (22 août/Boston) suite à la déclaration de guerre des États-Unis à l’Empire allemand (6 avril).

Stubby decore-photo colorisee




Un soldat du nom de John Robert Conroy remarque le corniaud, aussi adorable que pathétique. Il le laisse entrer sur le campus où les soldats sont en formation et le nourrit. Stubby, c’est ainsi que son « protecteur » décide de l’appeler (en anglais « trapu »), se plaît tant qu’il revient régulièrement. Il regarde les Sammies manœuvrer, écoute attentivement les sonneries… Il est si attachant que lorsque le 102e est envoyé en France combattre les Allemands, John Robert le fait monter clandestinement à bord du cuirassier USS Minnesota. Stubby est rapidement découvert. Mais comme son maître lui a appris à saluer, le commandant tombe à son tour sous le charme du chien et l’autorise officiellement à suivre la division yankee sur le champ de bataille. Devenu la mascotte de l’unité, il participera à quatre offensives et à dix-sept batailles. Il subit pour la première fois l’épreuve du feu en février, dans le secteur de Soissons, où il sera sous les bombardements, jour et nuit, pendant plus d’un mois. Un mois plus tard (20 avril), lors d’une attaque pour reprendre Seicheprey (Meurthe-et-Moselle), il est blessé à la patte et à la poitrine par des éclats de grenade. Envoyé à l’arrière pour se faire soigner, ce chien aussi amusant que courageux, améliorera, par sa seule présence, le moral de ceux autour de lui (la bataille a fait 650 blessés américains). Une fois guéri, il retourne dans les tranchées. Il manquera une nouvelle fois de mourir suite à une attaque au gaz moutarde…

Stubby est chargé de multiples fonctions : doté d’une ouïe très fine et d’un flair efficace, il a appris à prévenir ses « camarades » de l’arrivée d’un obus ou d’attaques imminentes à l’ypérite ou autres gaz, réveille les sentinelles avant une offensive ennemie, retrouve des soldats blessés dans le no man’s land.
Lors d’une patrouille dans le secteur de l’Argonne, il repère un espion allemand, bondit sur lui et permet son arrestation. Pour cet acte de bravoure, le voilà promu au grade de sergent par le commandant de la 102e DIUS, devenant le premier chien gradé de l’armée américaine (son maître n’est que caporal) !
Après la prise de Château-Thierry par les Américains, des femmes de la ville lui confectionnent un petit manteau en chamois sur lequel seront attachées ses nombreuses médailles. Une légende raconte qu’il sauva la vie d’une jeune fille à Paris qui allait être écrasée par une voiture.



De retour en Amérique, il devient une vraie célébrité. Il est en tête de nombreux défilés à travers tout le pays. Mascotte de l’équipe de football américain de l’université de Georgetown (où s’était inscrit son maître), pendant la mi-temps, on lui confie le ballon pour le plus grand plaisir des spectateurs. Membre à vie de l’American Légion, de la Croix Rouge ou encore du YMCA, il rencontre trois présidents : Woodrow Wilson, Calvin Coolidge et Warren G. Harding. Suprême honneur, le général John Pershing lui remet (1921) une médaille d’or au nom de l’Humane Education Society, ultime distinction qui s’ajoute à une longue liste de décorations ou médailles américaines et françaises. Pas le temps de prendre une retraite méritée : il meurt dans les bras de son maître de toujours (1926). Il avait environ 10 ans.


Lire « Les chiens de guerre, fidèles auxiliaires des Poilus », Bruno Rouyer, Éditions Gérard Louis.

source
le-terrier-de-meghann.over-blog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5066
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Chiens de guerre   Sam 28 Nov - 11:08

Emouvante histoire.
Alors quon laisse chaque année des milliers de clebs sur les aires d'autoroutes pour ne pas s'em...... avec pendant les vacances.
"Pas grave, on en reprendra un autre à la rentrée !...".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madgahst
Unteroffizer
Unteroffizer


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 24/11/2015

MessageSujet: Re: Chiens de guerre   Sam 28 Nov - 21:10

vania a écrit:
Regardez la barbarie lors de la "fête" de l'Aid...
Animaux égorgés devant les enfants, ça ne peut que susciter des vocations... Rolling Eyes

Bof...

Personnellement, je pense que ça n'a pas grand chose a voir. Combien de nos paysans ont déjà égorger un poulet ou un lapin, ou leurs ont simplement tordu le cou ? Ils apprennent ça jeune en général, et ça n'en fais pas des monstres pour autant... et je trouve ça en un sens moins hypocrite que de cacher toute violence aux enfants, je suis loin d'être végétarien, mais quand on vois ce qui se passe dans un abattoir industriel...

Sinon, j'ai jamais été un fan des chiens de guerre en tant que concept, mais les histoire entre leurs maître et eux sont souvent touchante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5066
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Chiens de guerre   Dim 29 Nov - 11:57

Aucune comparaison possible entre le martyr de dizaines de milliers de bestiaux qui agonisent de longues minutes en s'étouffant dans leur sang, et le fait de tuer un lapin ou une vache en une fraction de seconde (ce qui se passe dans la majorité des abattoirs).
Cette barbarie d'époque moyen age est dénoncée depuis des lustres par les associations de protection des animaux.
Tous les meurtres avec décapitation perpétrés par les terroristes se font de la même manière, comme d'heureux souvenirs d'enfance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5519
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Chiens de guerre   Mer 2 Déc - 3:46

Chien finlandais




Chien Waffen SS



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5066
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Chiens de guerre   Mer 2 Déc - 11:15

Gentil avec le chien, impitoyable avec les humains, surtout s'il fait partie de la cavalerie S.S., "spécialisée" dans la traque aux partisans ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5519
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Chiens de guerre   Jeu 28 Avr - 1:05

Chien francais medaille

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5066
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Chiens de guerre   Jeu 28 Avr - 10:53

Il a l'air ému ... Very Happy Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Don_Weaking
Hauptmann
Hauptmann
avatar

Nombre de messages : 166
Age : 23
Localisation : Territoire de Belfort
Date d'inscription : 23/09/2013

MessageSujet: Re: Chiens de guerre   Jeu 28 Avr - 19:27

post supprimer


Dernière édition par Voltier_2 le Sam 30 Avr - 23:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5066
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Chiens de guerre   Ven 29 Avr - 10:43

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5519
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Chiens de guerre   Sam 7 Mai - 0:51

Chiens sauteur de tranchee(messager)




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5519
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Chiens de guerre   Lun 9 Mai - 1:08

Labrador blesse en juin 1944

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chiens de guerre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chiens de guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» les chiens de guerre devenus TJs
» Aidons les chiens empoisonnés en Serbie
» HOMMAGE AUX CHIENS DANS LA GUERRE
» Des chiens empoisonnés à la strychnine
» La guerre des mondes: Les martiens d'Orson Welles le 30 octobre 1938

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Multimedia :: Photographies-
Sauter vers: