Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Barbarossa coté soviétique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CM
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 372
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Barbarossa coté soviétique   Lun 17 Sep - 12:00

salut à tous,

Afin de faciliter les recherches des personnes qui consulteraient ce forum (et de leur donner envie d'y revenir) je vous propose de regrouper les informations que l'on peut trouver du coté soviétique sur Barbarossa.

De même si vous avez des questions, des remarques des interventions (cela change des débats sur qui a commencé à jeter des bébés au feu et combien y en a eu de chaque coté affraid lol! Razz ).

D'ici la fin de la semaine je compléterai moi-même ce fil.

à plus,

CM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
panzer-danny
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 277
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Barbarossa coté soviétique   Lun 17 Sep - 15:44

merci CM pour cette rubrique j'espére qu'on y verra le coté militaire des opérations et pas le coté morale de l'opération exécuté par l'armée allemande ça changera aussi.... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CM
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 372
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: Barbarossa coté soviétique   Lun 17 Sep - 16:06

Je me plaçait bien évidemment du strict point de vue des opérations militaires...

N'étant ni Juge, ni prêtre, je me garderai bien de discuter de la moralité de sfaits du passé... lol!

à part ça ?

Des infos sur la vision soviétique de l'offensive allemande ?

CM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
panzer-danny
Oberst
Oberst


Nombre de messages : 277
Date d'inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Barbarossa coté soviétique   Lun 17 Sep - 17:56

j'attends avec impatience de lire la vision soviétique de l'offensive allemande.... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CM
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 372
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: Barbarossa coté soviétique   Lun 17 Sep - 18:33

Ben en fait, c'est un post où chacun doit apporter les éléments ou les interrogations sur cet aspect que l'on redécouvre depuis l'ouverture des archives soviétiques aux historiens. Very Happy

CM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Barbarossa coté soviétique   Sam 12 Jan - 16:21

CM a écrit:
salut à tous,

Afin de faciliter les recherches des personnes qui consulteraient ce forum (et de leur donner envie d'y revenir) je vous propose de regrouper les informations que l'on peut trouver du coté soviétique sur Barbarossa.

De même si vous avez des questions, des remarques des interventions (cela change des débats sur qui a commencé à jeter des bébés au feu et combien y en a eu de chaque coté affraid lol! Razz ).

D'ici la fin de la semaine je compléterai moi-même ce fil.

à plus,

CM
Oui moi aussi j'ai besoin de "sources sérieuses" quant à:
1)nombre de chars côté soviétique?
2) """""""""" d'avions?
3) """""""" canons?
4) """""""" Divisions?
Merci par avance.
Revenir en haut Aller en bas
Paolo
Obershutze
Obershutze
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 47
Date d'inscription : 15/01/2008

MessageSujet: Re: Barbarossa coté soviétique   Mar 15 Jan - 16:51

Très bonne question, combien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frontovik
Obershutze
Obershutze


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Barbarossa coté soviétique   Sam 2 Fév - 23:28

Nombre de chars : 23 106 en Juin 41, soit plus que l'ensemble des chars du reste du monde...
Dans ce chiffre, 508 KV, 967 T34, 600 T28 et 40 T35. Tout le reste, ce sont des BT et des T26 plus une floppée de chars très légers en tout genre.

19533 avions dont 7133 près de la frontière avec l'Allemagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CM
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 372
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: Barbarossa coté soviétique   Lun 4 Fév - 11:17

Merci Bruno !

cheers

CM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frontovik
Obershutze
Obershutze


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Barbarossa coté soviétique   Lun 4 Fév - 19:00

De rien, Marseillais ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4720
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Barbarossa coté soviétique   Mer 24 Déc - 17:54

Sans rentrer dans les détails des divisions, chars etc..., on peut dire qu'au niveau de la population, la déclaration de guerre a été un traumatisme terrible, pour des gens ayant déjà d'immenses difficultés avec le régime en place.
La plupart des familles avaient déjà perdu bien des membres au cours de 1914/17, et ensuite durant la guerre civile, plus les purges, les déportations, les famines etc..., et pour finir voici qu'arrive une nouvelle guerre, contre un adversaire de la taille du 3ème Reich qui plus est.
Seul le sentiment patriotique, plus tard alimenté en partie par la propagande, a empêché le peuple soviétique de s'effondrer moralement.
L'extraordinaire violence de l'attaque allemande a très vite entraîné une réaction de haine de la part des soviétiques, qui explique leurs "débordements" par la suite en Allemagne, et les appels au meurtre (genre tuer ou être tué), comme Ilyia Erhembourg par exemple, pour rebondir sur le sujet précédent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Laurent
General der infanterie
General der infanterie
avatar

Nombre de messages : 432
Age : 64
Localisation : Francais de Bangkok
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Barbarossa coté soviétique   Jeu 25 Déc - 10:33

Bonjour,
Vu du cote sovietique, Barbarossa a plusieurs facettes.
Au debut, c'est la panique chez certains devant les succes de la Wehrmacht et, pour d'autres, des espoirs, nombreux etaient les Ukrainiens et les Bielorusses qui acceuillirent les Allemands comme des liberateurs.

Ensuite, c'est la seconde phase : L'echec allemand devant Moscou redonne du tonus a la population et la facon dont les populations sovietiques des zones occupees sont traitees engendre une haine et une soif de vengeance immense.

Puis vient Stalingrad. La, c'est la certitude pour tous : Ca va couter cher, mais on les aura.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.histoquiz-contemporain.com/accueil.htm
Generaloberst Halder
Generalleutnant
Generalleutnant
avatar

Nombre de messages : 374
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Barbarossa coté soviétique   Dim 1 Mar - 17:14

Intéressant comme idée. Comment l'opération a était vécue par tous (du simple soldat jusqu'a Moscou en passant par la population).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4720
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Barbarossa coté soviétique   Dim 23 Aoû - 16:50

Pour "étayer" ce que j'ai écrit plus haut...

http://www.youtube.com/watch?v=iepcZshmQE0&feature=fvw

Tout ce qui est écrit dans ce montage est bien sûr vrai, mais les autorités russes utilisent aussi beaucoup les commémorations et monuments concernant la 2ème guerre mondiale pour entretenir l'unité nationale, dans un contexte économique et social actuel incertain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurentlemiltonien
Feldwebel
Feldwebel
avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Barbarossa coté soviétique   Lun 24 Aoû - 19:36

Le sujet concerne les soviétiques mais pour ce faire une idée du rapport de force, regardons un peu ici : http://www.39-45.org/viewtopic.php?f=18&t=16739&p=174121&hilit=panzer+juin+1941#p174121
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.histoquiz-contemporain.com/forum/index.php
Swissknife
Obershutze
Obershutze


Nombre de messages : 6
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 26/09/2009

MessageSujet: Re: Barbarossa coté soviétique   Sam 26 Sep - 15:51

Plusieurs livres peuvent donner un aperçu de la perception de l'attaque Allemande.

- Carnets de Guerre de Vassili Grossman (Correspondant au journal pour la troupe Kraysna Zvezda).
- Ils étaient 7 hommes en guerre
- La bataille de Moscou

(comme je suis actuellement en caserne, je ne peux pas cité les éditeurs et auteurs de ces livres, dès mon retour je peux compléter avec plaisir).

Ainsi qu'un autre livre recueillant des témoignages de soldat après la chute du régime, par une journaliste russe mais j'ai oublié le titre.

En premier lieu, pour le gouvernement et l'armée soviétique, l'attaque fut une totale surprise. L'armée soviétique étant nullement prête à contenir une attaque.

Ainsi contrairement à une de ces nombreuses rumeurs sur ce conflit. Le IIIème Reich n'a pas attaqué par "prévention" l'URSS. L'URSS en 1941 était encore jugée non-prête par ces dirigeants et ceci avec raison. Elle était encore en pleine transformation.

Staline étant relativement conscient que ses forces armées sont en transition (armée blindée, aviation en plein changement de génération de modèle). Les armes sont améliorées afin de correspondre aussi aux doctrines tactiques très avances des soviétiques (groupement blindée comme les panzerdivisions, usage de troupes aéroportées et d'une aviation tactique pour soutenir les blindées aux détriments de l'aviation stratégique). Sur le plan doctrinal, ce sont deux armées proches qui s'affrontent, basées sur l'offensive en profondeur. (et les deux ne sont pas prête au moment de leur entrée en guerre).

Donc le gouvernement soviétique fait tout pour ne pas prêter le flanc à la critique allemande et honore rubis sur l'ongle le pacte de non-agression. Quand ses services de renseignements (très efficaces) lui transmettent des signes de l'invasion imminente, Staline nie l'évidence et accuses ses espions de s'être fait intoxiqué ou pire d'être des agitateurs allemands.

Les britanniques transmettent aussi à Staline quelques informations sur les préparatifs allemands. Staline à nouveau accuse les anglais, alors quasi seul en guerre contre l'Allemagne de vouloir le précipiter dans un conflit contre Hitler et de vouloir voir l'URSS et le IIIème Reich s'affronter seul et s'affaiblir mutuellement au profit de la Grande-Bretagne. (Alors que selon les théories actuelles c'est exactement ce que voulait Staline, voir la Grande-Bretagne et le IIIème Reich s'épuiser mutuellement pour pouvoir passer à l'attaque - diplomatiquement ou militairement - après).

Par la suite Beria transmettra même en priorité que les rapports allant dans le sens de la pensée de Staline et censura les autres.

Au niveau du haut gouvernement, quand Barbarossa est déclenchée, c'est la surprise. Staline ordonne même en premier temps de ne pas réagir à l'attaque, croyant à une erreur de la Wehrmacht ou une manipulation britannique, tellement il est figé dans son idée de déni.

Par la suite, Béria, Joukov et Molotov le trouveront abattu dans sa Datcha près de Moscou. S'attendant visiblement a être arrêté par son gouvernement.

Ce n'est que quand l'un des officiels lui demanda la suite des opérations qu'il reprendra des "couleurs". Par la suite, il aura l'intelligence durant la guerre d'écouter un peu plus ses généraux. C'est aussi en partie, pour cette raison de son abattement que l'annonce de l'invasion sera faite par Molotov et pas par Staline. (Evidemment l'image de Staline entre aussi en ligne de compte).

Au niveau des généraux à la frontière. En premier lieu, la réaction dépendra de secteur en secteur. La personnalité même du commandant de Front fera souvent la différence. Quand aux capacités de réaction, là aussi, c'est de secteur en secteur, car la dotation en hommes et en matériel est très anarchiques dû à la réorganisation de l'armée rouge.

Ainsi le commandement sera pris entre deux sources d'informations. Celle du haut-commandement qui demande d'éviter toute provocation inutile et de ne pas réagir aux "écarts" allemands. Ainsi la Luftwaffe pourra faire plusieurs mission de reconnaissance en toute impunité. L'autre source d'information étant tout simplement le rendu visuel des troupes de frontières et les rumeurs entendue.

Pour le Front centre, le commandement enverra encore plusieurs unités à l'entraînement tout près de la frontière. Ainsi une division d'infanterie sera pris dans la déferlante de l'invasion, totalement désorganisée car en cour de route pour sa zone d'exercice. Les unités sont aussi massées assez proche de la frontière sur leur zone dévolue en temps de paix. Aucune préparation a été prévue pour la guerre.

Par contre su le front Sud. Le commandant (j'ai oublié son nom par contre), a pris plus de précaution et à préparé ses unités. De plus, il est servis par des unités mieux fournies. La Wehrmacht contrairement à la légende n'aura pas une avancée aussi fulgurante que cela. Sur ce front au contraire, elle aura le droit à plusieurs contre-attaque violente et avancera bien plus lentement que sur les deux autres fronts.

Quand aux niveaux du matériel, en règle générale la situation est la suivante. (Je généralise donc forcément cela ne s'applique pas partout).

Pour les divisions blindées. C'est soit beaucoup de matériel dépassé mais ayant encore du potentiel (T-26 par exemple) et des équipages en nombre suffisants. Ou alors du matériel mixte (T-26, KV-1 et T-34) mais alors le nombre d'équipage (surtout au niveaux des cadres) est insuffisant. Quand aux équipages ayant touché les KV-1 et T-34 en règle général, ils sont insuffisamment formé sur ce matériel moderne, souvent touché 2 à 3 semaines avant l'invasion.

Au niveau de l'aviation, la situation est globalement similaire. Les escadrilles de chasse sur I-16 sont en général bien dotées en pilote mais avec trop peu de sous-officier compétent (à cause des purges). Celle formées sur le tout nouveau Yak, il n'y a pas assez de machine à disposition et l'entrainement est insuffisant sur ce nouveau type d'appareil. Et là aussi le manque de cadre compétent se fera sentir.

La première année de l'invasion sera surtout d'ailleurs l'occasion d'éprouver les officiers et sous-officiers et de faire une sélection naturelle entre ceux qui y sont parvenus là car docile au régime et ceux qui sont réellement compétent. Et surtout pour tous, de compléter l'entraînement.

Quand au niveau Humain. Là, les carnets de guerre de Grossman sont une très bonne source. Car il y parle de son arrivée sur le front quelques semaines après le début de la guerre et de la retraite vécue avec les chars allemands sur les talons.

Une période, pour les soldats, vécue avec une grande incertitude, la peur du NKVD si on est isolé (très vite jugé comme déserteur), des allemands évidemment, etc...

En tout les cas, l'invasion sera pour beaucoup des hommes et femmes soviétiques ressentis comme une grande surprise tant le pouvoir en place lui-même avait dès le départ nié cette évidence. Seul quelques militaires, diplomates et civils étaient conscient à divers niveaux de l'imminence de ce qui se préparait, mais ceci était contraire à ce que disait le régime. L'exemple le plus parlant et d'observer ce qui s'est passé sur le front Sud.

SK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frontovik.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Barbarossa coté soviétique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Barbarossa coté soviétique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La civilisation moderne fait les mêmes erreurs que l'Union soviétique"
» Propagande Soviétique
» Le pacte germano-soviétique d'août 1939
» L'évolution de la division d'infanterie soviétique
» Un as soviétique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Armée Rouge-
Sauter vers: