Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bataille du Col de Dukla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5512
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Bataille du Col de Dukla   Lun 22 Fév - 12:21

Alors que l’Allemagne nazie approchait de l’agonie, les forces soviétiques envahissaient à la fin de l’année 1944 les territoires des alliés d’Hitler et obtenaient leur reddition les uns après les autres. Dans la foulée du rouleau compresseur de l’Armée rouge, la Finlande devait capituler et signer une paix séparée le 19 septembre 1944. La Roumanie envahit n’avait pas tardé non plus à capituler dès la fin du mois d’août 1944, suivie de la Bulgarie le 5 septembre, de la Hongrie le 17 octobre. Dans une opération militaire, l’Armée rouge tenta de donner la main à un soulèvement national slovaque, ce pays ayant été un autre allié d’Hitler mais divisé à l’approche de la catastrophe finale. C’est dans ces conditions qu’une offensive fut préparée et planifiée par le maréchal Koniev avec le 1er Front ukrainien.



Pour réussir, les forces soviétiques devaient s’emparer du col de Dukla dans les Basses-Carpates. Les Allemands avaient toutefois fortifié la région (Karpatnfestung, la Forteresse des Carpates) et opposèrent une sérieuse résistance qui transforma ce combat en une hécatombe pour les assaillants. Débutée le 8 septembre 1944, les Soviétiques s’emparèrent en trois jours de Krosno mais butèrent sur la colline 534 non loin de la ville de Dukla. Le 1er Front ukrainien lança de nombreuses attaques pour s’emparer de la position entre le 10 et le 20 septembre mais ils échouèrent à forcer les défenses. La jonction avec les insurgés tchécoslovaques ne put être faite. Un mois de combats furent nécessaires pour que l’Armée rouge puisse mettre les pieds en Slovaquie. Les nazis eurent alors tout le temps de réprimer l’insurrection comme ce fut aussi le cas dans l’été 1944 de l’insurrection polonaise. Des suspicions persistent quant à la volonté de Staline de casser les reins des résistances nationales la plupart du temps pro-occidentales pour ensuite mettre plus facilement la main sur ces territoires comme cela fut bientôt décidé en février 1945 à Yalta.



La bataille se prolongea jusqu’au 10 octobre 1944, après la défaite finale des armées allemandes et le passage du col de Dukla par l’Armée soviétique seulement le 6 octobre. L’attaque frontale selon les hypothèses que nous avons citées était vouée à l’échec et laissa le temps à l’Armée slovaque (et surtout allemande) de Monseigneur Jozef Tiso, le chef du gouvernement collaborateur d’Hitler de tailler en pièce la résistance. Ce prêtre était un ancien membre du Parti du peuple Slovaque du temps de l’Empire Austro-hongrois. Il en atteignit la présidence en 1938, fut député du parlement tchèque de 1925 à 1939 et Ministre de la Santé et des Sports entre 1927 et 1929. Il se plia au désir d’Hitler de fonder en mars 1939, un état fantoche et satellite de l’Allemagne dont il prit la tête. La Slovaquie s’engagea alors en 1941 dans la guerre contre l’URSS et organisa la déportation des Juifs dès le printemps 1942. La bataille de Dukla ne fit que retarder l’échéance, il dut s’enfuir en avril 1945 à l’approche de l’Armée rouge. Il préféra passer à l’Ouest, en Autriche puis en Bavière où il fut finalement arrêté par les Américains. Il fut pendu pour haute-trahison le 18 avril 1947 après un procès organisé en Tchécoslovaquie. La résistance engagée dans la lutte dès l’été 1944 forma la 1ère Armée tchécoslovaque équipée sur les stocks slovaques d’ailleurs issus de l’ancienne armée tchécoslovaque, la meilleure d’Europe centrale dans les années 30. Cette armée fut officiellement reconnue par les alliées et participa à l’offensive avortée de libération de la Tchécoslovaquie. Les Allemands eurent le temps de lancer contre eux dans la deuxième moitié de septembre environ 50 000 soldats répartis en huit divisions dont la moitié de Waffen SS. L’ordre de Staline de détourner le 2e front ukrainien qui aurait sans doute permis de forcer le verrou allemand de Dukla, laissa tout le temps aux nazis d’étriller les forces insurgées. 

Vers le col



Les résistants perdirent l’essentiel du terrain initialement gagné et furent mêmes acculés dans plusieurs poches. De nombreux insurgés furent tués ou faits prisonniers. Le 28 octobre le général Viest ordonna la dispersion totale et la constitution autant que possible de maquis de guérilla avec les débris de la 1ère Armée tchécoslovaque, dont le gouvernement officiel se trouvait alors à Londres. Ces combats furent accompagnés d’une répression féroce, destructions de villages, exode de population civile, massacres et exécutions sommaires dans un contexte cauchemardesque, les partisans de Tiso n’ayant d’ailleurs plus rien à perdre. Une centaine de villages furent détruits de fond en comble et beaucoup d’autres ravagés. De nombreuses personnalités et membres de l’élite slovaque furent exécutés, ainsi que les Juifs et Tziganes qui purent être atteint, notamment lors du massacre de Kremnicka et Nemecka (743 et 900 victimes). Un total de 211 charniers fut retrouvé après la guerre pour un chiffre officiel de 5 304 civils massacrés. Les forces nazies pourchassèrent sans relâche les résistants et débusquèrent la plupart des chefs qui étaient affiliés à Londres notamment Rudolf Viest.

Ordre de Bataille:

Union Sovietique
Elements de la 1er Front Ukrainien du Marechal Ivan Konev
38eme Armee du Marechal Kirill Moskalenko
1er Corps d Armee Tchecoslovaque du General Ludvik Svoboda
Elements du 4eme Front Ukrainien:
1ere Armee de la Garde Sovietique du Colonel-General Andrei Grechko

120.000 a 150.000 hommes,16.700 tchecoslovaques
1,517 pieces d artillerie
1,724 mortiers
1,000 chars

Allemagne
Groupe armee Heinrici
1ere Panzer Armee (Gotthard Heinrici)
Elements de loa 1ere Armee Hongroise(Dezső László)

100.000 hommes
2,000 pieces d artillerie
350 chars

Source
tribulationsmoscou.blogspot.com


Dernière édition par naga le Lun 22 Fév - 12:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5512
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Bataille du Col de Dukla   Lun 22 Fév - 12:31

Aujourd’hui le lieu de la bataille de Dukla abrite un musée et parc sur la frontière entre la Pologne et la Slovaquie, par ailleurs à quelque distance de la frontière ukrainienne. Le lieu symbolique abrite un monument aux résistants tchécoslovaques ainsi que d’autres aux combattants allemands et soviétiques.
L’histoire oubliée, d’une bataille oubliée qui rappelle d’autres blessures de la vieille Europe. Certaines, dans l’ignorance sont béantes et saignent comme en Ukraine, d’autres pourraient hélas se rouvrirent.

Photo de 2015




Les T34/85 abandonnes en 1944 ont ete repeints recement cheers





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5512
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Bataille du Col de Dukla   Lun 22 Fév - 12:39










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5060
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Bataille du Col de Dukla   Lun 22 Fév - 14:15

Episode peu connu...
Merci  Wink
Il me semble qu'on a déjà posté des photos de ces engins, avant qu'ils ne soient repeints.
http://ostfront.forumpro.fr/t1095-perdus
Seraient-ce les mêmes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus Kruk
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 549
Age : 53
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Re: Bataille du Col de Dukla   Lun 22 Fév - 16:38


Je n'arrive pas a oublier que tous ces chars disposaient d'un équipage dont leur survie dépendait de la bonne marche de leur machine...On me dira ce que l'on voudra, mais je suis sûr que des liens très forts se créaient entre la machine et les hommes...

Je reste malgré tout impressionné par l'état de ses engins, qui, une fois repeints et évidemment un peu arrangés, ont l'air comme neufs.
Les servant de ses machines méritent d'avoir des lieux ou se recueillir afin de pouvoir repenser à leurs frères d'armes tombés à leurs côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5512
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Bataille du Col de Dukla   Mar 23 Fév - 0:45

vania a écrit:
Episode peu connu...
Merci  Wink
Il me semble qu'on a déjà posté des photos de ces engins, avant qu'ils ne soient repeints.
http://ostfront.forumpro.fr/t1095-perdus
Seraient-ce les mêmes ?


Oui,on en avait parle il y a quelques annees.

Il y a un nombre impressionnant de materiels la haut!
meme des avions.



Les paysans s accommodent de la presence des chars dans leur champ,ca fait 70 ans que ca dure!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5060
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Bataille du Col de Dukla   Mar 23 Fév - 11:28

Citation :
Il y a un nombre impressionnant de materiels la haut!
meme des avions.
Oui, un Il 4 il me semble, copie du C 47 .
Comme toujours, un peu dommage de laisser tout ça aux intempéries...
Citation :
Je n'arrive pas a oublier que tous ces chars disposaient d'un équipage dont leur survie dépendait de la bonne marche de leur machine...On me dira ce que l'on voudra, mais je suis sûr que des liens très forts se créaient entre la machine et les hommes.
Dans ce ce sens, je vous conseille "Chars souvenirs", de Alain de Boisboissel, Ed Economica.
Il a servi au 5ème regt de Chasseurs d'Afrique dans la 1ère Armée Française, et évoque bien ce que tu dis plus haut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus Kruk
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 549
Age : 53
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Re: Bataille du Col de Dukla   Mar 23 Fév - 16:18

Merci pour cet excellent conseil que je vais m'empresser de suivre et surtout, je vous remercie tous encore de rester à l'écoute des demandes de membres moins cultivés que vous en nous donnant des conseils avisés et concrets afin que nous puissions avoir de vraies discussions avedc des personnes avisées et "pointues " en ce qui concerne ces sujets.

Je suis s allé voir sur d'autres sites concernant la périodes qui nous passionne et jamais je n'ai trouvé de texte neutre, sans parti pris et malgré tout cohérents.

Je veux encore une fois remercier nos "modérateurs" et les féliciter d'arriver à maintenir de l'ordre et de la discipline au sein de ceet espace de discussion qui, je le rappelle ne dépasse jamais, même si par moments, on se trouve sur le fil du rasoir.

Donc merci à vous fondateur de forum du front de l'est, longue vie aux valeurs qui nous animent, le courage, le respect, l'amour et la soif sde justice et de vérité.


A tous je vous envois mes amitiés les plus sincères et mon attitude la plus humble...

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bataille du Col de Dukla   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bataille du Col de Dukla
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bataille d'EYLAU (Russie)
» Ordre de bataille des Armées à Waterloo. E-M, et Garde
» Bataille de la NIVELLE (Pyrénées-Atlantiques), 10 novembre..
» Historique de la bataille de Ligny
» Sondage bataille d’Eylau.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Batailles-
Sauter vers: