Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les russes simulent une attaque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Les russes simulent une attaque   Dim 17 Avr - 0:39

L'avion russe aurait pu être abattu, affirme John Kerry

Les Etats-Unis auraient pu, en vertu de leurs règles d'engagement, abattre l'avion de chasse russe qui a survolé un destroyer américain qui croisait dans les eaux internationales de la Baltique au large de la base russe de Kaliningrad, a déclaré jeudi John Kerry. Le destroyer Donald Cook naviguait dans les eaux internationales de la mer Baltique, au large de l'enclave russe de Kaliningrad, lorsqu'il a été survolé mercredi à plusieurs reprises par deux avions russes Su-24, l'un d'eux descendant à moins de 9 mètres du bâtiment, comme pour une "attaque simulée", a indiqué le commandement des forces américaines en Europe (Eucom).





En réponse au Pentagone qui a dénoncé des survols "agressifs", la Russie a démenti jeudi toute provocation de ses avions de chasse. Le secrétaire d'Etat John Kerry a exprimé jeudi son vif désaccord. "Nous condamnons ce genre de comportement. C'est inconscient. C'est provoquant. C'est dangereux. Et aux termes des règles d'engagement, l'avion aurait pu être abattu", a déclaré John Kerry à la chaîne en espagnol de CNN à Miami. "Les gens doivent comprendre qu'il s'agit d'une affaire grave et que les Etats-Unis ne se laisseront pas intimider en haute mer", a-t-il insisté.

"Nous avons informé les Russes du danger que cela représente et nous espérons que cela ne se reproduira plus", a précisé M. Kerry

Le porte-parole du ministère russe de la Défense, le général Igor Konachenkov, a affirmé jeudi qu'il s'agissait d'un "vol d'entraînement" dont l'itinéraire passait au-dessus de la zone où naviguait le destroyer. "Lorsqu'on se trouve proche d'une base marine de la flotte (russe) de la Baltique, le principe de liberté (de circulation) des navires américains ne limite pas le principe de liberté de voler des forces aériennes russes".




source
yahoo.news.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Don_Weaking
Hauptmann
Hauptmann
avatar

Nombre de messages : 166
Age : 23
Localisation : Territoire de Belfort
Date d'inscription : 23/09/2013

MessageSujet: Re: Les russes simulent une attaque   Dim 17 Avr - 11:48

post supprimer


Dernière édition par Voltier_2 le Sam 30 Avr - 23:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus Kruk
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 542
Age : 53
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Re: Les russes simulent une attaque   Dim 17 Avr - 17:34

Qu'auraient fait les Américains si un destroyer russe naviguait au large de la base d'Edwards en Californie ??? Eux auraient probablement envoyé une escadrille complète et tiré des coups de semonces...Ils renversent la situation, mais c'est eux qui viennent provoquer et pas le contraire.

Qu'ils arrêtent de prendre le reste du monde pour aussi naïfs que leur peuple infantile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Les russes simulent une attaque   Lun 18 Avr - 13:59

Ca devient une routine!

Une interception d’un avion de renseignement américain par un Su-27 russe jugée « dangereuse »

Les protestations n’y font apparemment rien. Une nouvelle fois, un avion de renseignement américain de type RC-135U, qui effectuait une mission de « routine » au-dessus la mer Baltique, a été intercepté de façon « dangereuse » par un Su-27 « Flanker » russe.

L’incident a eu lieu le 14 avril, soit peu après le survol du destroyer USS Donald Cook par des Su-24 « Fencer » russes dans des conditions, là encore, jugées dangereuses par le Pentagone.



Le RC-135 « opérait dans l’espace aérien international et à aucun moment il n’est entré en territoire russe », a fait valoir une porte-parole du Pentagone.

« Il y a eu des incidents répétés depuis l’an dernier avec des avions militaires russes qui sont venus suffisamment près d’autres véhicules aériens et maritimes pour soulever de sérieuses inquiétudes sécuritaires, et de tels comportements nous laissent très inquiets », a-t-elle ajouté.

Cité par les médias d’outre-Atlantique, le porte-parole du commandement militaire américain en Europe (US EUCOM), le capitaine de vaisseau Danny Hernandez, a parlé d’une interception « dangereuse et non professionnelle ».

Le Su-27 russe aurait effectué des « des manoeuvres irrégulières et agressives » alors qu’il évoluait à moins de 50 pieds de l’extrémité de l’aile du RC-135 américain.

« Les actions dangereuses et non professionnelles d’un seul pilote ont le potentiel de mener à une escalade inutile des tensions entre les deux pays », a fait valoir le porte-parole de l’US EUCOM.

Cette déclaration est un copié-collé de celle faite il y a exactement un an pour dénoncer le même type d’incident ayant impliqué un RC-135U et un SU-27 « Flanker ». Et l’on peut parier que la réponse du ministère russe de la Défense sera identique.

L’an passé, ce dernier avait en effet démenti toute manoeuvre dangereuse et avancé qu’il s’était seulement agi d’identifier une « cible aérienne » se dirigeant vers « la frontière russe ». Et d’affirmer que l’appareil américain avait coupé son transpondeur, ce qui s’était révélé inexact.

Pour rappel, le RC-135U est un appareil spécialisé dans le recueil de renseignements techniques sur les radars. Son équipage se compose notamment de 2 pilotes, 2 navigateurs, 3 ingénieurs systèmes, de 10 spécialistes de guerre électronique.

source
opex360.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4738
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Les russes simulent une attaque   Lun 18 Avr - 20:10

Citation :
Qu'auraient fait les Américains si un destroyer russe naviguait au large de la base d'Edwards en Californie ??? Eux auraient probablement envoyé une escadrille complète et tiré des coups de semonces...Ils renversent la situation, mais c'est eux qui viennent provoquer et pas le contraire.

Qu'ils arrêtent de prendre le reste du monde pour aussi naïfs que leur peuple infantile.
+ 1
Après ils poussent des cris en montrant du doigt les navires russes en Méditérannée, mais les popovs ne vont pas narguer d'autres grandes puissances à 100 et quelques bornes de leurs principales bases navales...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5116
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Les russes simulent une attaque   Mer 20 Avr - 13:59

La Maison Blanche est « préoccupée » parce que des chasseurs russes ont survolé à distance rapprochée un navire étasunien en mer Baltique, en effectuant une « attaque simulée » : ainsi rapportent nos agences d’information. Sans nous informer cependant de quel navire il s’agit et pourquoi il était en mer Baltique.

C’est le USS Donald Cook, un des quatre unités lance-missiles déployées par la US Navy pour la « défense de missiles Otan en Europe ». Ces unités, qui vont être augmentées, sont dotées du radar Aegis et de missiles intercepteurs SM-3, mais en même temps de missiles de croisière Tomahawk à double capacité conventionnelle et nucléaire. En d’autres termes, ce sont des unités d’attaque nucléaire, dotées d’un « bouclier » destiné à neutraliser la riposte ennemie.



Le Donald Cook, partant le 11 avril du port polonais de Gdynia, croisait pour deux jours à 70 Km à peine de la base navale russe de Kaliningrad, et a été pour cela survolé par des chasseurs et hélicoptères russes. Outre les navires lance-missiles, le « bouclier » USA/Otan en Europe comprend, dans sa conformation actuelle, un radar « sur base avancée » en Turquie, une batterie de missiles terrestres étasunienne en Roumanie, composée de 24 missiles SM-3, et une autre analogue qui sera installée en Pologne.

Moscou prévient : ces batteries terrestres, étant en capacité de lancer aussi des missiles nucléaires Tomahawk, constituent une évidente violation du Traité Inf, qui interdit le déploiement en Europe de missiles nucléaires à moyenne portée.

Que feraient les Etats-Unis -qui accusent la Russie de provoquer avec les survols « une escalade inutile de tensions »- si la Russie envoyait des unités lance-missiles le long des côtes étasuniennes et installait des batteries de missiles à Cuba et au Mexique ?

Personne ne se le demande sur les grands médias, qui continuent à mystifier la réalité. Ultime nouvelle cachée : le transfert de F-22 Raptors, les plus avancés des chasseurs bombardiers étasuniens d’attaque nucléaire, de la base de Tyndall en Floride à celle de Lakenheath en Angleterre, annoncé le 11 avril par le Commandement européen des Etats-Unis. D’Angleterre les F-22 Raptors seront « déployés dans d’autres bases Otan, en position avancée pour maximaliser les possibilités d’entraînement et exercer une dissuasion face à toute action qui déstabilise la sécurité européenne ».

C’est la préparation à l’imminent déploiement en Europe, Italie comprise, des nouvelles bombes nucléaires étasuniennes B61-12 qui, lancées à environ 100 Km de distance, frappent l’objectif avec une tête « à quatre options de puissance sélectionnables ». Cette nouvelle arme entre dans le programme de potentialisation des forces nucléaires, lancé par l’administration Obama, qui prévoit entre autres la construction de 12 sous-marins d’attaque supplémentaires (7 milliards de dollars pièce, le premier étant déjà en chantier), armé chacun de 200 têtes nucléaires.

Le New York Times rapporte (17 avril) qu’est en cours de développement un nouveau type de tête nucléaire, le « véhicule planant hypersonique » qui, au retour dans l’atmosphère, manoeuvre pour éviter les missiles intercepteurs, en se dirigeant sur l’objectif à plus de 27000 kilomètres heures. Russie et Chine suivent, en développant des armes analogues.

Pendant ce temps Washington récolte les fruits. En transformant l’Europe en première ligne de l’affrontement nucléaire, il sabote (avec l’aide des gouvernements européens eux-mêmes) les relations économiques Ue-Russie, dans le but de lier indissolublement l’Ue aux USA par l’intermédiaire du Ttip. Il pousse en même temps les alliés européens à augmenter la dépense militaire, à l’avantage des industries guerrières étasuniennes dont les exportations ont augmenté de 60% dans les cinq dernières années, devenant le plus fort poste de l’export étasunien.

Qui a dit que la guerre ne paye pas ?


source
mondialisation.ca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4738
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Les russes simulent une attaque   Mer 20 Avr - 15:33

Très dangereux tout ça.
Il suffirait d'une erreur d'informatique ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les russes simulent une attaque   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les russes simulent une attaque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» qu'est-ce que vous attendez pour passer a l'attaque ?
» chants russes
» Les Cosmonautes Russes cachent ils la vérité sur les OVNI ?
» "Fusilier en colonne d'attaque en JUIN 1815"
» Le G20 s'attaque aux déséquilibres mondiaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Popote :: Espace membres-
Sauter vers: