Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le scharnhorst

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
leclerc1944
Major
Major


Nombre de messages : 193
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Le scharnhorst   Jeu 13 Oct - 18:34

http://ostfront.forumpro.fr/t3572-le-dernier-combat-du-scharnhorst

Alors oui, en effet, le lien retrace approximativement le dernier combat.
Ne me comprenez pas mal s'il vous plait.

Alors mon sujet par rapport au dernier récapitulera suivant mes sources bien sûr, la biographie.

Le scharnhorst:
Alors par quoi allons nous bien commencer..
Alors en premier, merci aux premiers membres, qui ont défriché les premières lumières sur ce superbe navire pour l'histoire de sa fin.
Et là comme dans mes anciennes traductions, je reste fidèle à retrouver des sources bibliothécaire autre que ce petit gringalet de wikipedia, qui lui est juste bon, pour trouver quelques informations pour la base. (Suivant les auteurs qui publie les informations sous wikipedia, ont est bien d'accord).
Et il y'en as de bien comme des mauvais, et comme ce n'est pas une publication autre que les informations publier par l'auteur sous wikipedia. Et c'est totalement sûr, que en récapitulant juste quelques informations sur quelques pages, cela raconte de loin, l'histoire véridique, qui c'est produit pendant ce temps là, et ou les auteurs des livres effectues en premier d'intense recherche durant parfois 10 ans, avant de pouvoir publier leurs livres.
Et si je prends l'exemple sur F.O. Bush, ici lui a publié plusieurs livres sur le Scharnhorst.
Et l'auteur lui-même, comme tant d'autre écrivains en ce temp là, ont été d'ancien officier ayant servit dans la Kriegsmarine.
Et l'auteur lui a écrit 150 ouvrages entre 1919 et 1971 et après sa mort, ses livres ont été cité dans 80 autres ouvrages, certes ces 80 ouvrages ne parles pas tous du scharnhorst.
Ou l'auteur a même servit au sein de la Kaiserlische kriegsmarine (1914 et 1918)
Et il termina la seconde guerre mondiale, son dernier rang connu était capitaine de corvette.

Fritz-otto-bush_1952_ un compte rendu factuel sur la tragédie du Scharnhorst a écrit:
AVANT-PROPOS

Le jour où le «Scharnhorst» était censé prendre la mer pour la première fois, c'était le 7 Janvier 1939, son capitaine Ciliax (à l'époque) a énumérer à ses officiers:
- Il est important de garder à l'esprit que la vie de ce navire sera basé sur l'esprit que vous, les officiers seront en mesure d'inspirer à ses marins.
Personne en ce temps là, ne pouvait prévoir comment remarquablement précis seront ces mots.

Dans les quelques mois ou ont se trouvait encore avant la guerre, il était nécessaire de mettre en place tout l'équipage assemblé en une équipe sympathique. Après de multiples opérations – qui ont été couronné de succès, en dépit des graves et fréquent dommages que le navire avait subit, - cela à conduit à un phénomène naturel parmi l'équipage de sentiments spécial de partenariat. Chacun des deux mille marins du cuirassé ont été imprégnée de la croyance commune que leur navire "naviguait sous une bonne étoile."
L'auteur de ce livre a utilisé tous les éléments qui ont pu être trouvé dans les sources allemandes et anglaises, et à donné une image vivante de ce qui est arrivé le 26 Décembre 1943, le jour où le fier navire a été victime de son ennemi de loin supérieur. Le comportement exemplaire et au dévouement désintéressé montré par chaque marin ou le "Scharnhorst" a respecter pleinement les meilleures traditions de la marine allemande.

HELMUT GIESSLER (CAPITAINE A LA RETRAITE)
OFFICIER NAVIGANT ET OFFICIER EN SECOND SUR LE CUIRASSE "SCHARNHORST" 1939-1943
WILHELMSHAVEN, OCTOBRE 1951

À la mémoire des marins qui héroïquement périrent sur le cuirassé "Scharnhorst"

Donc celà c'était juste pour le début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Major
Major


Nombre de messages : 193
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le scharnhorst   Ven 14 Oct - 18:42

Fritz-otto-bush_1952_ un compte rendu factuel sur la tragédie du Scharnhorst a écrit:

INTRODUCTION
Aujourd'hui, la destruction du "Scharnhorst" pour beaucoup c'est plus qu'un événement lointain de la moitié de l'histoire oubliée. Comment cela s'est réellement passé; a présent uniquement quelques personnes sont au courant, parce que la censure pendant la guerre, elle était sévère, et ou ils non pas autorisée d'informé en temps utile tous les détails. Mais comme les événements dans l'arctique pendant la nuit de Noël 1943, elle a tenu une place importante dans l'histoire de la guerre en mer, et depuis aujourd'hui, enfin elle a été suffisamment apprécié, pour relater l'importance de cet événement, je pense qu'il est nécessaire de raconter l'histoire complète et exacte comment a coulé ce navire courageux.
En 1940, le nom des cuirassés allemand "Scharnhorst" et "Gneisenau" parurent dans la presse britannique assez fréquemment. Et la première fois, ou le  "Scharnhorst" a été mentionné dans la presse, c'étais dans le cadre de la destruction du croiseur auxiliaire "HMS Rawalpindi" (1939); puis son nom brilla a nouveau dans les communications de la presse allemande en relation avec la destruction du porte-avions "HMS Glorious." Malheureusement, pas un marin échappa sans les porte-avions ou leurs destroyer d'escorte tel "HMS Acasta H09" et "HMS Ardent H49"(Glorious, avec ses destroyers d'escorte Acasta et Ardent coulé pendant la bataille navale de Norvège). Ensuite, pendant un certain temps ce fut le néant le "Scharnhorst" a complètement disparu.
Et tout à coup, au printemps de 1941, le nom du cuirassé apparut à nouveau dans les journaux. Dans l'Atlantique, coulant plusieurs navires marchands, ou par la suite les forces navales et aériennes britanniques ont été envoyés à la recherche du navire. Cette opération a duré plusieurs mois, mais le "Scharnhorst" avait encore une fois disparu sans laisser de trace quelque part dans la vaste étendue des brumes de l'océan Atlantique, ou en étant avalés dans les violents orages cachés qui font rage dans l'Atlantique à cette époque de l'année.
Puis entra la nouvelle; que le "Scharnhorst" et le "Gneisenau" sont amarré à Brest. Enfin, ils se sont écriés! Les Britanniques étaient convaincus que leur avions apercevrons les cuirassés et les détruirons. Les avions de reconnaissance et bombardiers britanniques ont été envoyé dans ce port français dans l'espoir de détruire les cuirassés. Mais cela n'a pas eu lieu. Le "Scharnhorst" a été très bien caché. Sur le pont se trouvaient des arbres et des buissons, et des filets de camouflage était couvert de feuilles, ce qui rend difficile l'observation de l'air. Cependant, le navire qui mouille à La Pallice enfin fini par se faire remarqué, mais les coups que l'aviation britanniques a pu causer, ne cause pas des dommages graves au cuirassé. Et l'aviation britannique pendant plusieurs mois a continué hanter ce navire - mais en vain. Le "Scharnhorst" resta caché, pour la préparation des actions future et attendant une occasion de frapper.
Le 12 février 1942 entrèrent une nouvelle fois les nouvelles: "Les unités navales allemandes:" Scharnhorst "," Gneisenau "et" Prinz Eugen "se trouve - dans la Manche» et dans l'Amirauté ils ont pris ces nouvelles avec incertitude et étonnement.
Personne ne croyait que les navires étaient en mesure de passer le Channel inaperçu. Vers l'ennemi ont été immédiatement envoyé tous ce qu'ils avaient disponibles dans les stocks des forces britanniques - mais cela ne suffisait pas, et comme la grande armada navale, se trouvaient basé loin au nord, et que dans cette courte période de temps, ils ne pouvaient pas intervenir. Ainsi furent jeté dans la bataille contre les connexions allemandes, un ou deux torpilleurs, plusieurs bombardiers avions torpilleurs désuets. Ou l'artillerie côtière à ouvert le feu. Mais en vain. La percée a été faite. Encore une fois, accompagné de destroyers, torpille, torpilleurs, dragueurs et des bateaux de patrouille et par la Luftwaffe. Ou le principal légendaire "Scharnhorst" s'est glissé hors du piège de l'ennemi.
Un peu moins de deux ans après la BBC a transmis des nouvelles que le "Scharnhorst" a été coulé par la marine britannique dans les 60 miles au nord-ouest du Cap Nord. Il était sept heures et quart dans la soirée du 26 Décembre 1943, le lendemain de Noël.

Donc ici, c'est juste un récapitulatif, sur les événements ou le "Scharnhorst" a été cité.
Donc oui, si quelqu'un de vous, veux se lancer, pour retrouver les informations sur Brest et son ancrage à la Palice.
J'ai déjà aperçus certaine page web française qui en parle.
Parce que à moi, il me faut en premier continuer avec le chapitre 1, et ont est encore bien loin, de Brest la palice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le scharnhorst
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Les autres Fronts :: Front de l'Ouest-
Sauter vers: