Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Noel du IIIe Reich

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5158
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Les Noel du IIIe Reich   Ven 23 Déc - 11:24

Goebbels offre 500 cadeaux aux enfants de Berlin en 1936.








Noel 1941,Hitler recoit des cadeaux

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5158
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Les Noel du IIIe Reich   Ven 23 Déc - 11:26

Noel 1940




Noel 1941




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5158
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Les Noel du IIIe Reich   Ven 23 Déc - 11:49


«Nous refusons qu'un arbre de Noël allemand ait quoi que ce soit à voir avec une crèche dans une étable à Bethléem. Il est inconcevable pour nous que Noël et tout ce que cette célébration a de profondément émouvant soit le produit d'une religion orientale.»

Ainsi parlait le propagandiste nazi Friedrich Rehm en 1937. Reste que les Nazis célébraient toujours Noël, même en 1941, alors que la Seconde Guerre mondiale battait son plein et que les premiers Juifs étaient envoyés en masse dans les camps d’extermination. Life vient en effet de publier des photos d’un dîner de Noël organisé au sein du parti nazi à Munich, au Löwenbräukeller Beer Hall, prises par un des photographes attitrés d’Hitler, Hugo Jaeger. Celui-ci les a vendues à Life en 1965, les exhumant d’une cachette aux abords de Munich où elles dormaient depuis vingt ans, Jaeger étant «terrifié à l’idée que ces photos puissent servir de preuve de son nazisme ardent». Le magazine en avait publié quelques-unes en 1970.

Un gigantesque sapin orné de boules et de sucres d’orge, la croix gammée déclinée à l’envi; sur les murs, les brassards des soldats et même sur les tables, sous forme de biscuits. Parmi les choppes de bière, des Julleuchter (bougeoires en terre cuite issus de la religion païenne) fabriqués par les prisonniers du camp de concentration de Dachau. L'Allemagne nazie n'est pas inquiète, mais sur les photos, on voit un Hitler morose, peut-être, avance Life, parce qu'«en 1941, (il) a organisé ce dîner de Noël pour ses généraux (avec qui) Hitler ne s'est jamais senti à l'aise —ils venaient d'un milieu social plus aisé et avaient reçu une meilleure éducation».












source
rarehistoricalphotos.com


Dernière édition par naga le Ven 23 Déc - 12:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5158
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Les Noel du IIIe Reich   Ven 23 Déc - 11:52

Noel 1935




Noel 1942




Noel 1944

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5158
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Les Noel du IIIe Reich   Ven 23 Déc - 12:00

Comment Hitler a tenté de réinventer Noël

Pendant les douze ans qu'a passés Hitler au pouvoir en Allemagne, il n’était pas question de laisser un seul aspect de la vie d’un Allemand hors du contrôle de l’État totalitaire, notamment quand un de ces aspects est une grande fête annuelle célébrant la naissance d’un juif. Les nazis ont donc pris soin d’accommoder Noël à leur sauce, comme le raconte cette rétrospective de Fast Company du 23 novembre 2013.
Nous vous avions déjà montré sur Slate.fr comment Hitler a fêté Noël 1941 et comment les nazis, épaulés par l’église protestante, ont purgé les chants de Noël de leurs références chrétiennes. L’article de Fast Company rappelle tout cela, et nous apprend également pourquoi la fête de Noël était une cible de priorité pour les nazis au pays d’O Tannenbaum: «l’idéal chrétien de la paix» qu’elle véhiculait «incarnait tout ce que méprisait Hitler». Il convenait donc de rendre la fête moins chrétienne, à commencer par les chants sus-évoqués, mais aussi par ce bedonnant père Noël, inspiré par un Saint Nicolas «clairement chrétien et très certainement non-aryen»:
«Et pourtant, le père Noël était si aimé que même les nazis n’eurent le courage de mener une guerre contre lui. Au lieu de cela, ils ont changé son nom. Les nazis affirmaient que la figure barbue vêtue de blanc qui passait dans les maisons et distribuait des présents était en réalité la divinité païenne Odin. Les chrétiens l’avaient seulement dérobé, mais le voilà à présent restitué.»
Comme le fait remarquer Fast Company, «les Allemands ont célébré le solstice d’hiver bien avant que le christianisme ne débarque dans le pays», ce qui a rendu d’autant plus aisée sa redéfinition par les nazis comme fête païenne, renommée à ce titre Rauhnacht, «la nuit rude», «un nom aux relents de violence». Pour parachever le tout, «au plus fort du révisionnisme nazi, les références au Sauveur furent changées en mentions du “Sauveur Führer”».
Plus généralement, outre l’aspect chrétien, c’était la dimension pacifique de Noël que la propagande nazie a dû corrompre, préférant parler dans un article de 1937 d’«une paix nationale domestique concrète». Comprendre: «qui ne peut vraisemblablement qu’être facilitée par l’élimination des ennemis de la nation comme les juifs, les tziganes, les communistes et les homosexuels», nous explique Fast Company.





Et malgré cela, le Noël façon nazi n’a pu résister à la nature belliqueuse du régime totalitaire, qui s’est exprimée jusque dans les décorations des sapins:
«En général, les décorations devinrent bien plus guerrières, et il n’était pas inhabituel d’accrocher des grenades et mitraillettes factices sur son arbre de Noël durant les années nazies. Mais elles sont également devenues de plus en plus chauvines. Parmi les décorations ayant survécu à l’ère nazie, se trouvent des balles argentées frappées de slogans tels que “Sieg heil!”, des boules rouges couvertes de svastikas, et des bibelots en forme de Croix de fer et d’aigles. Il existe même des petites têtes d’Hitler en métal (moustache comprise). À sa décharge toutefois, même Hitler ne les appréciait guère, ce qui a mené à des lois pour empêcher l’usage des symboles nazis comme objets de Noël.»


Laurent Pointecouteau


source
slate.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5158
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Les Noel du IIIe Reich   Ven 23 Déc - 12:07

Les chants de Noël qui résonnent depuis quelques jours dans les églises allemandes ne sont pas les mêmes que ceux que l'on pouvait entendre à l'époque nazie, explique le quotidien allemand Die Welt.
A cette époque, de nombreux chants chrétiens ont été interdits ou réécrits par des religieux nazis soucieux d'«entjuden», de «déjuiver» des paroles jugées contraires aux valeurs aryennes parce qu'elles faisaient référence à l'Ancien Testament.

A l'instar du classique Es ist ein Ros entsprungen (la version française, dont les paroles n'ont rien à voir avec l'original, s'appelle Dans une étable obscure), dont une strophe évoquant Jessé, le père du roi d'Israël David, a été modifiée: le prénom a été remplacé par «ciel».
Plus glaçant encore est d'apprendre que c'est l'Église elle-même qui a impulsé cette censure, sans attendre que les nazis fassent pression sur elle:
«Dès qu'Hitler arriva au pouvoir, les musiciens de l'église protestante et les hymnologues prirent les devants en se mettant tout de suite au travail, et nettoyèrent les livres de chants d'Église. Déjà, un an auparavant, en 1932, le spécialiste de l'Ancien Testament Wilhelm Caspari avait traqué des judaïsmes tels que “Sion”, “Jérusalem” ou “semence d'Abraham” parmi les 342 chants du livre de chants de l'époque de l'Église protestante allemande, et les avaient remplacés sans ménagement par des vers chantables. Des expressions “non allemandes” telles que “kyrie”, “alléluia” et même “amen” furent modifiées.»

D'une manière générale, l'Église protestante ne s'est d'ailleurs que très peu élevée contre l'idéologie nazie. Comme l'expliquait l'historien de l'Eglise Christoph Strohm au magazine de connaissance Planet Wissen en 2006:
«Des prêtres se sont rassemblés au sein d'un certain Pfarrernotbund (union d'urgence des prêtres) –contre une exclusion au motif d'hérésie des prêtres d'origine juive. Mais il n'y en a eu que très peu qui se sont prononcés contre la discrimination de tous les citoyens juifs –et aussi des non-chrétiens.»
Les musiciens d'église ne furent eux non plus pas épargnés par la terreur nazie, à l'instar du chef de choeur et organiste d'origine juive Julio Goslar, qui fut l'un des seuls à dénoncer publiquement la censure des chants religieux, comme le rappelle Die Welt:
«Les 10.000 musiciens que comptait l'Eglise évangélique furent contrôlés par la chambre musicale du Reich. Julio Goslar, qui venait d'en être exclu, fut condamné à un congé forcé, et quand il voulu reprendre son service à l'église luthérienne de Köln-Nippes, une partie du presbytère démissionna.»


Annabelle Georgen

source
slate.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shyraku
Stabsfeldwebel
Stabsfeldwebel
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 17
Localisation : Centre, Cher
Date d'inscription : 25/10/2016

MessageSujet: Re: Les Noel du IIIe Reich   Ven 23 Déc - 13:38

Très intéressant et instructif de voir jusqu'où les Nazis poussaient leur emprise sur le peuple Allemand. De même, il y a la des censures dont je n'aurais jamais soupçonner l’existence, pensant qu'il n'y avait que les auteurs et autre hommes politiques qui en souffraient ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5158
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Les Noel du IIIe Reich   Sam 24 Déc - 1:44




AfricaKorps?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5158
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Les Noel du IIIe Reich   Mar 27 Déc - 2:58

A New York en 1938,on n aime pas la concurrence allemande!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Noel du IIIe Reich   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Noel du IIIe Reich
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pactes avec le Diable — L’Amérique et le IIIe Reich
» temoignage de Noel
» noel trop beau
» la gastro de Noel est parmis nous !
» vos photos, nos photos de NOEL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Multimedia :: Photographies-
Sauter vers: