Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Plan "Z" de la Kriegsmarine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Le Plan "Z" de la Kriegsmarine   Lun 23 Jan - 6:14

Euh!! bonsoir,
ha, je pensait que le Yamato, était le plus gros projet envisagé au monde avec ses 65 000 tonnes
Ridicule!
Ici ont verra que les Allemands dans le IIIème Reich, eux pour la version Vergeltung waffe navale. ils voyait même très grand, 2,5x plus lourds que le Yamato. soit "entre 150 000 et 174 000 tonnes" et oui!

Et même Stalin, avait un projet Similaire, mais comme ce sujet discute uniquement du plan Allemand, je ne vais tout de même pas intégré l'histoire Russe.

Mais en fait, comme je vient tout juste le lire.
il faut encore remonté bien avant 1933.
Ainsi je rajoute les parties manquante.


Hitler's Commanders a écrit:
En Août 1927 l'Allemagne est choqué par un "scandale". Un journal a publié des informations sur l'existence des fonds monétaires spéciaux secrets pour le réarmement de la Marine et qui ont été sous l'administration du capitaine zur see  Walter Lohmann du département transport maritime et du capitaine Gottfried  Hansen du département de l'armement. De plus, et il est apparu que l'une des entreprises contrôlée par Krupp était un chantier navale turcs, ou ont été construits des sous-marins qui ont été conçus en Allemagne.

Et ici à présent, pour que vous compreniez mieux le scandale, il faut que je change de source, en raison, que le nom de Lohmann et l'année du scandale  et en plus liée avec la dénomination sous marins m'avais fait tilt.
(Mais bien sûr le fameux Projet sous marin "E1".).


Canaris: Le maître espion de Hitler a écrit:
De 1924 à 1927, l'Espagne, l'Argentine et la Méditeranée furent le terrain de jeu où Canaris fit ses armes dans le renseignement. Il noua des contacts avec la police secrète espagnole, qui devait, sous Franco, lui rendre de grands services. Le chef d'état major de la marine (Reichsmarine à cette époque), dont le conseiller était Canaris depuis le 1er Octobre 1926, signala avec inquiétude l'implication extrême de son collaborateur dans le domaine du renseignement et du réarmement:  "Prenons garde que cet officier précieux ne porte préjudice à sa carrière dans le commandement, en se consacrant exclusivement à des missions de politique intérieur et extérieur, ou a des missions spéciales."

Mais du mois d'août à novembre 1927, une campagne de presse se déclencha contre Lohmann et Canaris. La révélation de la faillite de la société Phoebus risquait de compromettre l'ensemble du réarmement. Le scandale lié à la société de production et distribution de film Phoebus impliqua Canaris, l'IvS, la Marine et le ministère de la Reichwehr. A la fin de l'année 1924, dans le cadre de ses activités pour le réarmement de la flotte sous-marine, Canaris avait contacté le capitaine de vaisseau Lohmann, chef de la section Transport de la marine et directeur du réseau de renseignement côtier de la Baltique, qui avait crée un ensemble complexe de société pour répondre aux nécessités financières qu'impliquait le réarmement. Il avait bâti un service d'espionnage privé – Strasser avait donc tort de faire de Canaris le créateur de ce service – pour Garder secrète la restauration de la flotte. Canaris y participa. Depuis 1923, Lohmann pilotait seul, ou presque, la Navis GmbH, qui centralisait les différentes firmes et gérait les fonds destinés au réarmement. Canaris proposa d'intégré l'IvS à cette structure. Lohmann accepta et débloqua 1 million de Marks pour l'IvS. Et pendant trois années, le réarmement s'opéra en silence.

Canaris fut interrogé. Il dit n'avoir jamais entendu parler de la société de film Phoebus ou d'une autre compagnie liée à la Navis GmbH. Il présenta ses rapports avec Lohmann comme très mauvais. Mais celui qui donna la bonne version, bien que partielle, fut Otto Strasser: Canaris a bien été le véritable instigateur des films de propagande produit par Phoebus, dont la trésorerie à largement financé les services de renseignements et de contre-espionnage, en URSS notamment. Canaris ne fut nullement inquiété et resta à son poste. La marine aurait connu sa crise la plus grave après celle du Putch de Kapp si la commission crée par le ministère de la Reichwehr n'avait pas reçus l'ordre de se montrer bienveillante et discrète.

Loin de penser que l'interrogatoire de Canaris devant la commission parlementaire pour répondre des raisons de l'effondrement Allemand de 1918, pouvait se révéler inopportune après l'affaire Lohmann, le Commandant en chef de la Marine l'y envoya, en tant qu'expert des questions relatives aux désordres dans la marine.  Les députés SPD et KPD firent l'écho aux articles parus sur Canaris. L'un d'entre eux, Arthur Rosenberg, exigea l'ajournement de la séance: "Mr. Le ministre de la Reichswehr, Dr. Gessler, trouve acceptable d'envoyer ici un représentant contre lequel les accusations les plus graves de nature pénale ont été soulevées. [….]Je propose de lever la séance, car, à mon avis, la majorité de la commission trouve incompatible avec sa dignité de discuter avec un représentant du gouvernement comme Canaris." Canaris quitta la salle ; il n'oublia pas qu'il le fit sous l'injonction d'un député communiste et juif. Le nom de Canaris devint le symbole du réarmement secret de l'Allemagne et, surtout du mépris des militaires pour Weimar. Or les élections législatives du 20 Mai 1928 virent la victoire du SPD avec plus de 9 millions de voix et un tiers des députés tandis que le KPD devenait la troisième force politique. Le socialiste Hermann Mueller devint le nouveau chancelier et le nouveau ministre de la Reichswehr. Canaris ne pouvait rester plus longtemps au ministère : L'instauration d'une relation apaisée entre le chancelier et le commandement de la Marine passait par son renvoi. Le 22 juin, il fut nommé officier de pont d'un vieux bâtiment de guerre, le "Schlesien". Le nouveau chef de la marine, l'Amiral Erich Raeder, lui interdit toute implication dans la politique interne et extérieur. La gauche, que Canaris exécrait et combattait depuis 1918, avait gagné.

Et ici je poursuivrais de nouveau avec l'histoire de ma première source, mais toujours avant 1933

Hitler's Commanders a écrit:
L'enquête parlementaire, avait abouti à la démission du ministre de la Défense et du commandant en chef de la marine l'amiral Hans Adolf Zenker (A cette époque, le rang d'Amiral était le plus haut rang dans la marine de la Reichswehr = Vice Amiral en 1933-1935). Maintenant, il fallait remplacer le disgracier Zenker, et il fallait un officier d'état major républicain. L'Amiral Erich Raeder se trouvait en tête de liste et qui était le meilleur candidat. Sa nomination n'a pas été sans grande surprise par le fait que le président du Reich Paul von Hindenburg l'a traité avec beaucoup de sympathie. 1 octobre 1928, après l'audience au Reichstag, Erich Raeder a été promu au rang d'amiral et nommé chef du Commandement Naval. [311]

La première chose, qu'il a décidée de faire, était que son administration de la marine devenu l'administration incontestée de la marine. Ensuite, Raeder a énumérer que toutes ses décisions doivent être suivit sans équivoques. Ensuite Raeder à mené une opération que les journaux ont surnommé «la grande chasse aux phoques," qui elle réside dans le fait que plusieurs officiers supérieurs de la flotte ont été contraint de démissionner, ostensiblement pour ouvrir la voie à de jeune et talentueux officiers. Cependant, comme l'a écrit un historien bien connu de l'histoire de la Kriegsmarine Charles Thomas, "Raeder n'a jamais cessé de veiller à ce que rien provenant d'un subordonné plus doué ne pouvait empiéter sur son autorité, et aussi longtemps que il a dirigé la flotte, le critiquer en tant que commandant s'était comme la mort" .

A son nouveau poste, Raeder a commencé à mettre en œuvre le concept d'une flotte «équilibrée», ce qui l'a détruit, et à la fin, la Kriegsmarine et défavorablement influencé de l'issue de la Seconde Guerre mondiale. Raeder voulait avoir dans la flotte tous les types de navires de guerre, mais la plupart se fonde sur les soi-disant «cuirassés de poche" – des croiseurs de bataille légers, qui "pourrait distancer de n'importe qui, qui souhaiterait le coulé et de s'enfuire tous les autres qui pourrait le rattraper". Il a autorisé la construction des navires cargo, qui sont facilement convertissable en croiseurs auxiliaires et à partir des chalutiers qui pourraient être convertit en dragueurs de mine. Etant plus discret que Zenker l'était, il a continuer la production de sous-marins.
Raeder voulait servir dans une marine bien formée, disciplinée, et qui n'était pas intéressé par la politique des gens. Qu'il soit sévère, silencieux, totalement dépourvu de sens d'humour, avec des goûts d'autrefois, il s'imaginait être le gardien de la morale de tous les officiers [313] de corps, y compris les épouses des officiers. Une fois cette ceci fait, il a sortit une ordonnance interdisant aux femmes des officiers de couper leurs cheveux cours, l'utilisation de maquillage, porter des jupes courtes et de peindre leurs ongles! Lorsque Raeder avait la mauvaise habitude d'apparaître soudainement au loin, ont pouvait apercevoir leur nez s'abaisser en avant dans leurs mentons, et ce allant jusqu'à la cuisine et les latrines. En même temps, il se comportait très ennuyeux. Il a été particulièrement gêné par la tenue des marins et la présence de fleurs sur le rebord de la fenêtre de l'équipage de la marine. Ces mesquineries était de trop pour Raeder, ainsi il sortit un nouvel ordre, interdisant aux officiers de la flotte d'apparaitre sous la forme saoul dans un établissement, de fumer derrière le volant de la voiture, dans la rue ou dans les lieux publics, ce qui ne la pas particulièrement rendu populaire parmi ses subordonnés. Ils disent que le cas où, après plusieurs semaines de patrouille en mer et qu'ils sont retourné à la base sous-marine. Dès que leur bateau a été amarré au quai, qui n'arriva pas à leurs bords, l'amiral Erich Raeder. Ou Il passer en revue l'état major et le commandant et a donné une mauvaise note pour l'apparence négligée des hommes.

Incroyablement pointilleux sur le service, Raeder à la maison il était doux comme un agneau. Il était marié, et il avait un fils, il a acheté une villa dans la banlieue de Berlin à Charlottenburg. Amiral aimait jouer discrètement avec son teckel et écouter de la musique. Il a assisté à des concerts d'orchestres symphoniques (surtout si c'était du Beethoven et du Brahms), la voile et il n'a jamais raté un match de football.

Erich Raeder avec quelques réserves s’est félicité de l’émergence sur la scène politique du nazisme, espérant être en mesure d’appliquer son programme sans qu'il n'y a une interférence dans la construction de la flotte, toutefois, [314] il a prêté attention pour ne pas agir contre les autres parties, qui serait en mesure de former un gouvernement dans un proche avenir. Mais les Nazis arrivent au pouvoir. Le 2 février 1933 Raeder a rencontré Adolf Hitler et l’a décrit comme «... personne exceptionnel né pour rassembler les gens ». Hitler lui-même a été heureux d’avoir Raeder pour diriger la Kriegsmarine, parce que l’amiral avais des ambitions strictement limiter dans son département, fidèle au régime et il est devenu un excellent conseiller dans les questions navales auprès du Fuehrer et d'après ses propres parole, ont n'a pas sens rien.

En mars 1935, Hitler a dénoncé unilatéralement le traité de Versailles, et le programme Raeder pour la construction de la flotte a commencé avec toute sa force. Le 18 juin 1935 à Londres, un envoyé spécial du Reich Joachim von Ribbentrop a signé l’accord naval anglo-allemand dans lesquelles Allemagne a limité le nombre de tonnage total de ses forces de surface jusqu'à 35 pour cent contre les forces de surface du Royaume-Uni. Alors que le nombre de sous-marins n’est pas limité, et Allemagne pourrait avoir eux aussi longtemps que c’était nécessaire pour préserver la parité. Hitler et Raeder étaient ravis, car il me semblait que l’accord exclut Royaume-Uni parmi les ennemis du Reich. Amiral a même interdit a ses officiers de l'OKM (OberKommando der Kriegsmarine — commandement en chef de la marine) d'énumérer toute mention d’une éventuelle guerre contre « l'Albion» même dans le développement de l'échelle classiques. Le 2 février 1933 Hitler a encore  dit a Raeder qu' il souhaitait une coexistence pacifique avec la Grande-Bretagne, qui obstinément ont continué à croire que le Fuhrer, à l' exclusion des [315] autres scénarios, c'et retenu l'approche réaliste de la question jusqu'à mai 1938.

Création de la Marine - est une tâche très difficile. Du moins plus grande que l'armée de terre, la marine est construit sur la base d'un ennemi spécifique. Raeder, a suggérer à Hitler d'ordonné d'organiser la Kriegsmarine en ayant une ressemblance de la marines française et soviétique. Ainsi, l'Union soviétique et la France ont été déclarés les adversaires les plus probables du Reich. Ni Hitler, "et Raeder ne voulait pas se battre contre le Royaume-Uni, de sorte qu'ils se sont convaincus que la guerre ne serait pas avec eux. Aucun d'entre eux n'avaient souhaité, même dans le cas de provoquer légèrement Londres, qui eux n'hésiterais pas pour déclarer la guerre à l'Allemagne, ainsi, cela sera comme ils l'ont fait en 1914.

La lune de miel entre les relations Raeder et Hitler ont continué. En 1935, le Raeder a été ordonné. et nommé commandant  en chef de la Kriegsmarine. 20 avril 1936, Hitler, à l'occasion de son 47e anniversaire, a accordé le grade de General Amiral, et en 1937 champion de la course de la moralité il est devenu un membre honoraire du NSDAP. Pendant ce temps, en 1936, la construction a débuté du cuirassé géant "Bismarck" avec un déplacement de 41.700 tonnes et pour le «Tirpitz» - 42900. Au cours des deux prochaines années, de leurs chantiers sont sortis des cuirassés "Scharnhorst" et "Gneisenau", ainsi que croiseur léger "Leipzig" et "Nuremberg". Quelque temps plus tard, ils ont été suivis par des croiseurs lourds "hipper" et "Blucher". Dans le même temps, il a construit un grand nombre de destroyers et sous-marins. ou a été créé le 1er flottille de sous-marins sous le commandement du capitaine zur See Karl Dönitz.

Bien j'espère que cela vous plais en tant que commencement.
Et ici ont continue après 1936.


Dernière édition par leclerc1944 le Lun 23 Jan - 19:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5063
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Le Plan "Z" de la Kriegsmarine   Lun 23 Jan - 13:44

Bon début. Wink
Les rivalités dans la Kriegsmarine étaient aussi lourdes que dans la Lufwaffe.
Donitz, ardent partisan des sous-marins et considérant les gros navires de surfaces comme obsolètes, s'est réjoui des déboires du Bismarck.
Suite à sa destruction, il a vu ses moyens augmenter sensiblement, alors que nombre de grosses pièces de navires ont été démontées pour servir de batteries côtières...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Plan "Z" de la Kriegsmarine   Lun 23 Jan - 15:36

Tien c'est curieux Vania, t'aurais pas un petit peut potasser l'histoire? Laughing
tu parle de batterie côtière.... vraiment curieux..
Ben oui en raison que par la suite, il y aura liaison avec la Batterie "Lindemann" pour un des projets intégré dans le "plan Z"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Plan "Z" de la Kriegsmarine   Lun 23 Jan - 19:51

Ainsi j'ai découvert de multiple chose sur Raeder, du temps ou il a créer sa marine de nouvelle génération.

Donc d'abord Canaris, qui lui se trouvait mêler dans la création du nouveau type de U-boot de nouvelle génération d'après guerre, et ce en se moquant du traité de Versailles.

Mais entre les deux guerre, Dönitz, n'était pas encore comme tu l'a décrit Vania, en raison que il a servit sur des destroyers en tant que Korvetten Kapitän.

Et là après que Raeder et devenu le patron de la Marine, avec tout ses changements qu'il a ordonné, je me demande, comment aucun de ses subalterne, n'a souhaité le tuer.
Mais là cela veut aussi dire, que avant l'arrivé de Raeder, la marine était des poupées, n'ayant aucun style etc...

Et brusquement, interdiction d'être ivre, de fumer au volant etc..
oh la vache, cela me rapelle, lorsque Sarko, il avait sortit son ordre, d'interdiction de fumer dans les débit de tabac.
là aussi, j'en ai entendu des pas mûres et des pas jaunes!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Plan "Z" de la Kriegsmarine   Mar 24 Jan - 3:25

Bien avançons encore plus…

Hitler's Commanders: a écrit:
En 1938 après avoir eu, une si bonne liaison avec la direction du parti Nazi, arriva la première tempête: "réellement cela débuta en janvier, Hitler souhaita clairement le mettre sous pression, en lui disant que l'Allemagne à besoin d'une plus grande flotte de combat, et en critiquant Raeder pour la lenteur de l'avancement.
Sur quoi Raeder avec une amertume impropre, a fait remarqué que son programme de la construction de la flotte rivalise avec beaucoup de programme de travaux de l'état que le führer lui-même à approuvé, tels, que la construction du métro de Munich, les usines immenses de "Volkswagen", le réseau autoroutier, et aussi la reconstruction de Berlin et de Hambourg. Ce qui donna un résultat, que les chantiers maritime manquaient des soudeurs et les monteurs qualifiés, et ainsi que du matériel brut. Hitler ignora les protestations, mais il lui a même demandé d'augmenter les rythmes de la production des navires, et lui demanda entre autre de mettre à l'eau le "bismark" et le "Tirpitz" déjà au début de 1940, et que le chantier navale allait être agrandit, pour que un u-boot canonnier pouvait être  élaboré et aussi pouvoir lancer la production en série du U-boot type  VII. Selon les informations que Raeder, avait transmis au SKL (Seekriegsleitung — principal état-major de la Marine de guerre, ou bien abrégé SKL; répondit) qu'il fallait immédiatement  stopper tous les projets militaires et de libérer la main-d'oeuvre pour la production militaire. Mais le fuehrer a répondu par un refus catégorique. Le programme de la construction de la flotte était en retard de plus en plus sur les délais indiqués par Hitler.

Particulièrement lié à cette situation se trouvait le fait, que à la direction du plan économique de 4 ans, et  la distribution des ressources industrielles, était entre les mains du Reichsmarschall Herman Goering, et ou l'amiral-puritain et Goering se méprisaient et se détestaient l'un l'autre. Raeder détestait Goering en raison qu'il a réduit totalement  ses tentatives pour créer l'aéronavale, et parce que ce "Gros Herman" a joué un rôle dans l'affaire Blomberg-Fritch.  En contrepartie Goering, sapait la réputation de Raeder en tant que conseiller d'Hitler, en mettant en doute, tous  ses points de vue politiques, et retenant l'attention du fuehrer que l'amiral marche d'une manière suspecte souvent à l'église, et en informant faussement Hitler sur [317] l'état de la flotte. Et même lors d'une entrevue, Goering lui affirma que Raeder observait, comment son programme étais  entrain de coulé, mais spécialement sur ce compte, Hitler  ne s'inquiétait pas, en effet, le fuehrer lui avais répondu  que il n'avait pas besoin de la flotte avant 1944.

Tient tient, ah ben comme je ne m'y attendais pas, que Goering effectue des coups vaches!!
déjà ici vous avez la réponse, sur les raisons, que la Kriegsmarine ne disposait pas de propre unité Aéronavale, en raison, que bien sûr, dans la chronologie 39-45, est énumérer unité aéronavale, mais en réalité, les pilotes restaient de la Luftwaffe, et non de la marine.

Donc unité de la Luftwaffe, qui ont été assigné aux tâches d'effectuer un support Aérien à la Marine.
Mais en ce qui concerne les pilotes qui volaient dans les avions de reconnaissance sur les croiseurs et autres??? ici il faut une fois que je me renseigne chez les allemands, si eux savent quelques chose à ce sujet.

ce qui est fait, j'attend à présent les réponses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Plan "Z" de la Kriegsmarine   Mar 24 Jan - 14:49

Oui ça y'est, j'ai la réponse des Allemands, l'unité et les avions Arado 196 qui ont servit sur les Navires disposant de catapulte, est la Bord Flieger Gruppe 196.(Groupe d'aviation embarqué 196).

Et elle était bien sûr subordonné à la Luftwaffe, le personnel provenait de la Kriegsmarine, mais ils ont porté l'uniforme de la Luftwaffe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5063
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Le Plan "Z" de la Kriegsmarine   Mer 25 Jan - 11:27

L'égocentrisme de tous ces chefs nazis.
Une chance pour les alliés que tous ces affreux se soient tirés dans les pattes.
Quant à Hitler, il les a laissés se bouffer le nez, préférant de part son statut se mettre au dessus de la mêlée ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kerfleu
Oberfeldwebel
Oberfeldwebel


Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 19/12/2015

MessageSujet: Re: Le Plan "Z" de la Kriegsmarine   Dim 19 Mar - 22:17

Bonsoir à tous,

Pour revenir au plan "Z" plusieurs obstacles pour le mener à bien. Tout d'abord le contingentement sévère de l'acier en cette période de réarment massif. Ensuite, il n'existe pas de cale de construction assez vaste pour la construction de ces super-cuirassés. Les travaux commenceront pour une première cale de construction, mais l'abandon du plan"Z" interviendra avant son achèvement.
Patrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Plan "Z" de la Kriegsmarine   Mar 20 Juin - 1:10

Bonjour Kerfleu!
Alors mettons a jours.

Leurs porte avions Zeppelin, atteignis 262 mètres de long.

chantier navale Blohm et Voss de Hambourg
Détention de 10 cale de constructions (4 pouvait construire des bateaux supérieur à 200 mètres de long).
(5 pouvant construire des bateaux entre 150-200 mètres).
(1 pouvant construire des bateaux inférieur à 150 mètres).
Et la cale sèche "Elbe 17" qui avait été utiliser pour la construction du Bismark, elle était capable d'y faire contenir 2x la taille du Bismark.

Germaniawerft  (Porte avion Zeppelin.)
Elle a aussi construit le Tirpitz.

Mais en 1941, le contrat pour la construction du H-41, a été transmis à Blohm et Voss de Hambourg  et Deutsche Werke de Kiel.
LA raison, étant, que ce furent eux qui disposait de la taille nécessaire pour construire cette bête de 283 mètres de long.

Mais pour le projet de leurs H-44???

comme les Russes avait un projet similaire, qu'en serait t'il devenu du H-44, si Leningrad serait tomber entre les mains des Allemands en 1941.??? (Moi je pense, que celà aurait pu changer le tournant de l'histoire.
Et comme je pense que vous êtes un Breizh, dite moi, En Bretagne, les chantier navale Français avait t'il eux la possibilité d'y construire un navire de cette taille?

Euhh oui, a première vue: Chantiers de Penhoët avec la construction du paquebot Normandie; Paris et Île-de-France en 1927. avec plus de 300 mètres de long.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 5516
Age : 52
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Le Plan "Z" de la Kriegsmarine   Mar 20 Juin - 1:29

Les supers cuirasses etaient devenus obsoletes des 1942(demonstration a la bataille de Midway juin 1942),par contre une paire de porte-avions Zeppelin
auraient fait beaucoup de mal a tous les convois artiques anglais de Pret-bail en combinaison avec les U-boots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Plan "Z" de la Kriegsmarine   Mar 20 Juin - 1:46

Salut Naga!

Citation :
USS North Carolina (BB 55) 9 Apr 1941 / 27 Jun 1947 Transferred to the state of North Carolina 6 Sep 1961. Dedicated as memorial 29 Apr 1962 at Wilmington, N.C.
USS Washington (BB 56) 15 May 1941 / 27 Jun 1947 Sold for scrap 24 May 1961 to Lipsett Div., Luria Bros. & Co.
USS South Dakota (BB 57) 20 Mar 1942 / 31 Jan 1947 Sold for scrap 25 Oct 1962 to Lipsett Div., Luria Bros. & Co.
USS Indiana (BB 58) 30 Apr 1942 / 11 Sep 1947 Sold for scrap 1 Jun 1962.
USS Massachusetts (BB 59) 12 May 1942 / 27 Mar 1947 Transferred to the Massachusetts Memorial Committee 8 Jun 1965 and preserved as a memorial 14 Aug 1965.
USS Alabama (BB 60) 16 Aug 1942 / 9 Jan 1947 Transferred to the state of Alabama 16 Jun 1964 for use as a memorial.
USS Iowa (BB 61) 22 Feb 1943 / 24 Mar 1949 Recommissioned 25 Aug 1951, decommissioned again 24 Feb 1958. Recommissioned again 28 Apr 1984, decommissioned last time 26 Oct 1990. Berthed in Suisan Bay, San Francisco, Calif., 21 April 2001.
USS New Jersey (BB 62) 23 May 1943 / 30 Jun 1948 Recommissioned at Bayonne 21 Nov 1950, decommissioned again 21 Aug 1957. Recommissioned at Philadelphia 6 Apr 1968, decommissioned again 17 Dec 1969. Recommissioned at Long Beach, Calif., 28 Dec 1982, decommissioned last time 8 Feb 1991. Towed 12 Sept. 1999 by the tug Sea Victory from Bremerton to Philadelphia, arriving 11 Nov. On 20 Jan. 2000, SECNAV announced donation to Home Port Alliance of Camden, N.J., for use as a museum.
USS Missouri (BB 63) 11 Jun 1944 / 26 Feb 1955 Recommissioned in San Francisco 10 May 1986, decommissioned again 31 Mar 1992. Located 1,000 yards from the Arizona Memorial at Pearl Harbor, Missouri was opened as a museum 29 Jan. 1999.
USS Wisconsin (BB 64) 16 Apr 1944 / 1 Jul 1948


MAis aucun d'eux, ont est d'accord, dépassait les 45000 Tonnes.

Et du coté des Britaniques, depuis que le Hood a été coulé, ????

Mais ou lord Mountbatten, avait énumérer, que le Richelieu, était fier, que les Français libres sont de son côté.
Et que c'était sa plus grosse unité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kerfleu
Oberfeldwebel
Oberfeldwebel


Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 19/12/2015

MessageSujet: Re: Le Plan "Z" de la Kriegsmarine   Ven 21 Juil - 18:57

Bonjour à tous,

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, le Normandie ne fut pas construit dans la cale qui porte son nom, maintenant forme Joubert. La cale de construction, dite cale de penhouët, était situé un peu plus loin dans l'estuaire. En fait c'était l'ancien plan incliné pour hydravions construite quelques années auparavant. On misait beaucoup à l'époque sur ce type de transport aérien. les projets abandonnés, la cale fut allongée et modifiée. L'assemblage ce fait sur ce site, ainsi que le lancement. Idem pour le France plus tard. la forme Joubert est utilisé pour l'achèvement du navire, en particulier la pose des hélices.
Patrick




Sur le second document, on voit le Normandie en achèvement dans le bassin même de Saint-Nazaire. Les quais sont équipés et les ateliers navals tout proches.



la cale de construction. Dans le fond au milieu la forme Joubert et à droite la base pour sous-marins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kerfleu
Oberfeldwebel
Oberfeldwebel


Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 19/12/2015

MessageSujet: Re: Le Plan "Z" de la Kriegsmarine   Ven 21 Juil - 20:08

Bonjour à tous,

Un petit résumé que j'avais écrit à propos des grands ouvrages bétonnés en Allemagne. C'était en préambule à la construction de l'abri Hornisse à Bremem, sur la base de la cale.

"A partir de 1937, le renouveau de la Kriegsmarine dans le domaine des navires de surface s’ébauche rapidement. Après plusieurs modifications, le « plan Z » prévoit un large programme de construction d’unités jusqu’en 1947... La série « H » doit comprendre plusieurs modèles, de plus en plus imposants, jusqu’au H 44, un cuirassé de 344 mètres de long, jaugeant 141 500 tonnes (à titre de comparaison, le Bismarck n’en fait que 45 451 tonnes et mesure 250 mètres) et armé de canons d’un calibre de 50,8 cm. Mais la construction de tels navires demande des cales surdimensionnées qui n’existent pas à l’époque. En mai 1939, le contrat de construction pour deux navires « H 39 » est signé entre l’OKM et les chantiers Blomhm und Voss pour une unité à Hamburg et A.G. Wesser pour un second exemplaire à Bremen. Une nouvelle cale de construction est creusée. Afin de stabiliser le sol constitué d’alluvions et de nappes d’eau souterraine, une couche d’argile de 15 mètres d’épaisseur est mise en place après un terrassement de 621.000 m³. Enfin une dalle en béton armé de quatre mètres est coulée. Les murs, de forme triangulaire, atteignent une largeur de six mètres à leur base pour une hauteur de onze mètres. En octobre 1939, le projet « H39 » est abandonné, mais les travaux se poursuivent jusqu’à la fin de 1942, date à laquelle l’ouvrage est achevé à 95%."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5063
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Le Plan "Z" de la Kriegsmarine   Sam 22 Juil - 8:53

Travaux pharaoniques.
Encore un exemple allemand de la dispersion des efforts et du gaspillage des ressources...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Plan "Z" de la Kriegsmarine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Plan "Z" de la Kriegsmarine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le PLIE (plan local pour l'insertion)
» BON PLAN croquettes SANS OGM SANS CONSERVATEUR SANS COLORANT
» pb plan exposé
» P.Q.R : plan Q régulier
» comment noter une copie dont le plan est apparent (EAF) ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Matériels utilisés :: Armes-
Sauter vers: