Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LVI Pz. Korps juin à Septembre 1941

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: LVI Pz. Korps juin à Septembre 1941   Jeu 10 Aoû - 20:46

Bonjours!
Alors ce sujet aura pour but, de voir l'avancer de ce corps.
Qu'es ce que ce corps à de particulier?
Ce corps pendant les premiers mois de l'avancé du plan Barbarossa, était sous le commandement du Gen. von Manstein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: LVI Pz. Korps juin à Septembre 1941   Jeu 10 Aoû - 21:23

Liddel Hart \"von Manstein" a écrit:
Après l'effondrement de la France, Hitler espérais que la Grande-Bretagne fera la paix, mais lorsque la déception commença, à demi-cœur il a commencé, tardivement à faire des préparatifs pour une opération de débarquement/d'invasion à travers la manche.
Von Manstein a été chargé de mener le débarquement initial avec son corps,qui a été transféré dans la région de Boulogne-Calais à cette fin. Son livre disposait tellement de Commentaires sur le problème, sur les alternatives stratégiques, que Hitler se détourne pour traiter la Russie.

Pour l'invasion de la Russie en 1941,à von Manstein a été transmis son désir le plus joviale - le commandement d'un Corps blindé, le 56e. Avec lui, le corps a effectuer l'une des avancé les plus rapides et les plus profondes de la 1ère phase de l'opération, son corps à parcouru en quatre jours de combat, partant de la Prusse Orientale à la rivière Dvina, près de 400km.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: LVI Pz. Korps juin à Septembre 1941   Ven 11 Aoû - 23:06

Bien alors petit rappel, comme le LVIème Pz. Korps était composé de la:
8ème Pz. Division
3ème Division Inf. Motorisé
et de la 290ème Division d'infanterie, ont vas donc juste s'occupé des énumérations bataille et avancé de ses trois divisons.

mais dans un des récits, il est aussi mentionné la 269ème Division d'Infanterie.
je vais contrôler avec le livre de von Manstein, si elle apparaît aussi.

Mais avant tout celà!
débutons par un premier récit, d'après A.R. Dukov.

A.R.Dukov \"La raison pour laquelle le peuple soviétique à combattu" a écrit:

Dans la nuit du 22 juin 1941, les troupes allemandes qui se sont préparées pour l'invasion ont été postées sur les frontières occidentales de l'Union soviétique. Les officiers et les généraux de la Wehrmacht était à leurs postes d'observation en regardant tous vers l'est, pour tenté de deviner dans l'obscurité des bosquets, des champs, des villes et villages éloignés - tous au loin, loin, et encore plus loin ... « L'espace semblait sans fin, et la ligne de l'horizon était tissés vaguement - c'est rappelé l'un des généraux allemands . «Nous étions opprimés par la monotonie du paysage, l'infinité d'espaces occupés par les forêts, les marécages, les plaines».
Avant l'invasion, il restait seulement quelques heures; Bientôt le silence de la nuit devait être brisé par le rugissement des bombardiers et les canonnades d'artillerie. Bientôt l'infanterie et les chars ont franchi la frontière de la rivière, et ont couru profondément dans le territoire soviétique, infirmant les obstacles, couvrant les forces, brisant les lignes de défense des blindés russes, entourant et en capturant des centaines de milliers de soldats ennemis.

Mais là, il faut que je fasse une pause, en raison, que ma chienne souhaite se balader.
je reprend par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: LVI Pz. Korps juin à Septembre 1941   Sam 12 Aoû - 3:30

A.R.Doukov a écrit:
La date du 22 juin - et une date mémorable pour le Reich; Il y a exactement un an, la honteuse défaite dans la Grande Guerre. Ou par la suite, à Compiègne, les Français ont signé une capitulation; mais ils n'avaient pas encore vaincu les Russes. Le doute ne pouvait subsisté: la Wehrmacht a rapidement fait anéanti les troupes polonaises et françaises, a occupé le Danemark et la Norvège, a bouleversé la Grèce et la Yougoslavie. L'Union soviétique devait compléter cette liste de victoires allemandes; Bien sûr, la taille du pays s'étendant vers l'est est impressionnante, mais seulement. "Le Fuehrer croit que l'action durera uniquement environ quatre mois, moi je crois encore moins. Le bolchevisme s'effondrera comme une maison de cartes. Nous sommes confrontés à une campagne victorieuse sans précédent. Nous devons agir vite", a déclaré Joseph Goebbels, le ministre de la propagande de Reich dans son journal.

Le 56ème Panzer Corps du 4ème Panzer Groupe était cantonné dans les forêts près de Memel. La nuit avant l'offensive, le commandant du corps, le général Erich von Manstein, ne pensait pas à une victoire imminente. Derrière le général, se trouvait les étendues de la Prusse orientale; juste à quelques dizaines de kilomètres de la frontière soviétique-allemande, dans le célèbre domaine de Lencken, célèbre dans tout le pays, von Manstein a vécu ici pendant ces derniers jours avant la guerre.
"Quand nous sommes arrivés, nous avons vu le pâturage sur lequel les chevaux de pur-sang ont brouté", a-t-il écrit dans son journal. - C'était un coin plein de beauté et d'harmonie. Son apparence nous a semblé de bonne augure. Quelle beauté était ce coin lointain de notre patrie, notre dernier refuge sur le sol allemand! ..............

Se rappelant de Lencken, Erich von Manstein pensait à toutes les belles terres allemandes; de sa tendresse, qui lui monta jusqu'à  la gorge. Et le devoir envers la patrie me demande de la quitter; Le général et ses soldats devaient partir pour se battre dans les terres sauvages de l'Est habitées par de nombreuses hordes de sous-hommes. C'est seulement de cette manière qu'il était possible de défendre la nation allemande et toute la patrie.
Le général von Manstein c'est rappelé de sa belle patrie. À cette époque, dans les divisions de son 56e panzer korps, les commandants ont lu un ordre de commandement pour l'extermination obligatoire de tous les travailleurs politiques, juifs et intellectuel Soviétiques.
À quelques centaines de kilomètres au sud le régiment de sapeur, d'Otto Tyshler regardant les rives du Bug. Au moment opportun, les soldats d'infanterie se sont caché dans les bosquets côtiers avec une rapide mouvement ils ont forcer la rivière et saisis la tête de pont sur ce rivage. Par la suite, le génie est entrer en action; Ils apporteront les ponts pontons le long duquel les véhicules du deuxième groupe de panzer du général Guderian vont emprunter. L'art militaire du premier tankiste Allemand était déjà inclus dans les légendes; Les Russes ne pourront pas résister aux forces de chars indestructibles du Reich. Surtout - Otto Tyshler l'a bien compris - personne avec ces bolcheviks n'arrivera pas a tenir tête.
Les soldats ont été informés à ce sujet il y a que quelques heures. à l'avant du front, dans les tranchés du régiment, qui a été construit dans le style identique, les commandants ont lu l'ordre du Fuehrer et du Haut Commandement de la Wehrmacht. Dans un crépuscule complet, il était difficile de lire, et le Hauptmann a éclairé une lampe de poche sur le papier; La lumière irrégulière donna à son visage une expression vaguement sinueuse.
"La procédure juridique militaire de la Wehrmacht sert principalement à la préservation de la discipline.
Une large étendue d'une zone d'opérations militaires à l'est, la forme de la conduite des hostilités et les caractéristiques de l'adversaire mettent devant les tribunaux militaires de la tâche, qui, en temps de guerre jusqu'à la fin dans les zones occupées peuvent être résolus grâce à leur petits effectifs uniquement si la procédure se limitera à la tâche principale.

Ceci, cependant, ne sera possible que si les troupes elles-mêmes sans pitié vont être à l'abri de toute sorte de menaces de la part de la population civile.

En conséquence, les règles suivantes sont établies pour la zone "Barbarossa" (zone d'opérations militaires,à l'arrière des armées et dans les zone d'administration politique) ... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: LVI Pz. Korps juin à Septembre 1941   Sam 12 Aoû - 21:38

Citation :

Les républiques baltes dans le nord ont été perdues presque immédiatement; pendant le troisième jour de la guerre, le général Halder a écrit dans son journal plutôt: « au milieu de la journée. Nos troupes occupaient Vilnius, Kaunas et Kėdainiai. Contexte historique: Napoléon a pris le contrôle de Vilnius et Kaunas, aussi, le 24 Juin, ".
Le LVIème ou (56)Panzer korps, du général von Manstein, après avoir brisé la résistance des unités frontalières de l'Armée rouge, se trouvait à 300 kilomètres et a capturé le pont stratégique sur la rivière Dvina occidentale en quatre jours. Après la capture de Daugavpils, von Manstein s'est arrêté, pour attendre l'arrivé en venant du nord du XXXXIème Panzer korps du général Georg Reinhardt.

... Une semaine et demi auparavant, le 16 Juin a l'état major du 4e Panzer group près d'Istenburg, le General Erich Höppner a donné ses instructions finales. Les flèches bleues pointaient les unités panzers sur la carte qui se précipitèrent vers la Dvina occidentale; suivant d'avoir l'opportunité de saisir les ponts sur la rivière, celle-ci sera en mesure de dépendre de beaucoup de chose.
- "J'espère que cela servira de stimulant pour une compétition amicale – à souris Höppner à leurs commandants de korps de panzer".
Von Manstein espérait gagner: suivant les informations de ses unités de reconnaissances, dans la zone offensive de ses unités, il y avait plus de d'unité russes que dans la zone du XXXXIe Korps. Le Général Reinhardt, cependant, n'avait non plus le moindre espoir de succès: il a convoque ses deux commandants de ses deux divisions de panzer, et il n'avait aucun doute que les Russes ne seront pas en mesure de résister à son impact. L'échange des remarques amicales, les deux généraux savaient que le succès de leurs actions dépendra de beaucoup plus que le résultat obtenu de leur duel comique.
l'existence de la nation allemande dépendra de leur victoires.
L'ordre du général Höppner, qui a lu la nuit avant l'offensive les ordres, a déclaré clairement:

« La guerre contre la Russie est la partie la plus importante de la lutte pour l'existence du peuple allemand. Ceci est - une lutte de longue date des Allemands contre les Slaves, la défense de la culture européenne contre l'invasion moscovite-asiatique, la résistance au bolchevisme juif. Ce combat doit poursuivre l'objectif de transformer la russie d'aujourd'hui en ruines, et cela doit donc être menée avec une brutalité inouïe ... Pas de pitié principalement des représentants du système bolchevique russe d'aujourd'hui ... "

Et les deux von Manstein et Reinhardt étaient en accord avec leur commandant ...
En ayant à briser une résistance farouche russe, le XXXXIème Panzer Korps, du général Reinhardt est arrivé à la Dvina occidentale le 2 Juillet; tandis que au même moment, une nouvelle unité motorisées de von Manstein fit son apparition, en provenant de Daugavpils – La Division SS « Tête de mort ». Division formé en Novembre 1939, à partir des unités SS impliquées gardant les camps de concentration; ses soldats se sont démarqués parmi les autres troupes allemandes de la wehrmacht non seulement par rapport à leur résistance, mais aussi au traitement extrêmement cruel qu'ils infligeaient au prisonniers de guerre. Au cours de la campagne française la SS « Tête de mort » a tué plusieurs centaines de capturé à Dunkerque, des soldats britanniques provenant du Norfolk Regiment. Après un tel exploit militaire brillant, le commandement allemande à hautement valorisé la « tête de mort »; comme il écrira plus tard dans ses mémoires, le général von Manstein, « Elle a été la meilleur de toutes les divisions  SS, que je devais avoir sous mon commandement».

Sur le front de l'Est, la cruauté des soldats, « Tête de mort » a été étendue non seulement envers les prisonniers de guerre, mais aussi contre tous les sous-hommes habitant dans les localités avoisinante. Le 29 juin un des soldats de la divisions a écrit à ses parents une lettre:

« L'heure du jugement, que nous avons longtemps attendu est arrivé. Les bolcheviks serons bientôt brisé, et les Juifs - anéantis. Nous fusillons chaque personne que nous trouvons, quel que soit le sexe et l'âge. Le Führer nous a appelés à le faire. Je sais que les compagnies spéciales à l'arrière détruisent complètement les Juifs, alors que nous avançons, nous manquons beaucoup d'entre eux.
Les Allemands de l'Est devraient être de véritables Vikings et toutes les races inférieures doivent être détruites. Nous n'avons pas droit à la douceur et la lâcheté ".

Dans les colonies de peuplement, qui ont été traversé auparavant par les unités de la division « Totenkopf », ils ne restèrent plus que des cadavres des bolcheviks exécutés, les Juifs ont été tués et les femmes ont été violées.
Cependant, à cet égard, les unités SS différaient légèrement de celles de la Wehrmacht.

Comme ici, cela a été mentionné, que l'unité SS "tête de mort", se trouvait sous le commandement de von Manstein, j'ai préférée vous laissé le passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: LVI Pz. Korps juin à Septembre 1941   Dim 13 Aoû - 15:48

Bien, bien, ici ont a donc une première vue.
Je pense aussi, qu'il est utile de prendre plusieurs sources, en raison, que je suis sur, que le récit de von Manstein, lui ne vas pas mentionner, les actes qu'on effectuer la division "Tête de mort", mais attention, ne pensez surtout pas, que uniquement la "division SS Totenkopf", était l'unique unité SS, qui sévissait de cette manière. Dans un autre groupe d'armée, se trouvait le fameux Oberst Boje, mais bon, c'était juste pour mettre les points sur les "I".

Ainsi ici, je prends en tant que Source, von Manstein avec son livre "les victoires perdu". Ici pour le moment ont vient d'avancer jusqu'à la date du 2 juillet 1941.
Ainsi voyons à présent, le récit des dix jours suivant von Manstein.


Von Manstein \"Victoire perdu" a écrit:
Chapitre III
La guerre dans l'Est
8
Les panzers en marches

À la fin du mois de février 1941, j'ai cédé le commandement du XXXVIIIème korps sur la côte de la Manche afin de prendre en charge le LVIème Panzer Corps, dont l'état major allait être créé en Allemagne.
Pour moi, cela satisfaisait un souhait que j'avais chéri même avant la campagne de l'ouest – commandé un corps d'armée motorisé.

En tant que commandant de corps, bien sûr, je n'ai pas été consulté sur l'opportunité et la méthode approprié pour mener une campagne contre l'Union soviétique. Nos propres ordre d'opération ont été reçu que très tardivement, c'était en mai 1941, pour autant que je me souvienne, et même alors il ne couvrait que les engagements immédiats du groupe de Panzer auquel mon corps était subalterne.

Ainsi, en ce qui concerne la conduite réelle des opérations contre l'Union soviétique en 1941, je ne peux commenter ce que personnellement j'ai fait en ce qui concerne la campagne occidentale, où j'ai personnellement influencé la mise en forme définitive du plan d'opérations "Jaune".

Cependant, je pense que deux facteurs pourraient être généralement apparents depuis lors.

Le premier était l'erreur commise par Hitler, que personne d'autre, n'y a pensé sur les ressources de l'Union soviétique et les qualités de combat de l'Armée rouge. En conséquence, il a basé tout en supposant que l'Union soviétique pourrait être renversée par des moyens militaires et tout cela lors d'une seule et unique campagne. Si cela avait été possible, cela n'aurait pu être réalisé qu'en provoquant l'effondrement simultané de l'Union soviétique de l'intérieur. Pourtant, la politique que Hitler satisfaisait-  était en complète négation suivant les efforts des autorités militaires - poursuivies par l'intermédiaire de ses Commissaires du Reich et du Service de sécurité (S.D.) dans les territoires occupés de l'Est étaient tenues d'atteindre l'effet très opposé. En d'autres termes, alors que sa politique stratégique était prête à démolir le système soviétique avec la plus grande rapidité, ses actions politiques étaient diamétralement opposées à cela. Les différences entre les objectifs des dirigeants politiques et militaires ont souvent eu lieu dans d'autres guerres. Dans ce cas, avec la direction militaire et politique unie aux mains d'Hitler, il s'ensuivait que ses mesures politiques à l'Est étaient entièrement contraires aux exigences de sa stratégie, en la privant de l'opportunité d'avoir eu une victoire rapide.

Le deuxième facteur a été l'incapacité d'atteindre une politique stratégique uniforme au sommet - c'est-à-dire entre Hitler et l'O.K.H. Cela a été appliqué à la fois à la planification de l'opération globale et à son exécution dans la campagne de 1941.

Les objectifs stratégiques d'Hitler reposaient principalement sur des considérations politiques et économiques. Celles-ci étaient: (a) la capture de Leningrad (une ville qu'il considérait comme le berceau du bolchevisme), par laquelle il proposait de rejoindre les Finlandais et de dominer la Baltique, et (b) la possession des matières brut des régions de l'Ukraine, Les centres d'armements du bassin de Donetz et plus tard les champs de pétrole du Caucase. En saisissant ces territoires, il espérait paralyser complètement l'économie de guerre soviétique.

L'O.K.H., d'autre part, a soutenu à juste titre que la conquête et la rétention de ces sans nul doute zone stratégiques réellement importants, qu'ils dépendaient en premier de la défaite de l'armée rouge. Le corps principal de ces derniers, après argumentation, se serait rencontré sur la route de Moscou, puisque cette ville, était focalisée le pouvoir soviétique, et une personne perdu ne risquait en rien le régime.

[Cette appréciation n'était par la suite pas entièrement confirmée par la distribution réelle des forces soviétiques. L'Auteur]

………………….

LE LVIème Panzer korps, se tenait prêt à attaquer à partir de la Prusse orientale, faisant partie du 4ème panzer groupe, sous le groupe d'armée "Nord".
Le Groupe d'armée "Nord" (GFM ritter von Leeb) à été assigné la tâche en partant de la prusse orientale d'avancé jusqu'à la rivière Dvina (Région de Daugavpils), et de détruire les forces baltiques puis d'avancé sur Leningrad.

La tâche du 4ème Panzer groupe (General oberst Höppner)ses unités devaient avancé jusqu'à la Dvina à l'opposé et en dessous de Dvinsk (Dünaburg = Daugavpils)pour pouvoir prendre tout les ponts suivant une avance future en direction de Opochka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: LVI Pz. Korps juin à Septembre 1941   Dim 13 Aoû - 20:16

La suite, et si vous voyez des ...............
cela sinifie juste, que j'ai coupé, en raison, que ici il n'y avait plus de discussion sur le 56ème corps.

Citation :
Sur le flanc droit du quatrième groupe Panzer,se trouvait la seizième armée (Generaloberst Busch) elle devait avancer par Kovno (Kaunas); le flanc gauche du pz. Groupe, se trouvait la dix-huitième armée (General v. Küchler) elle devait se déplacer dans la direction globale de Riga.

Je suis arrivé à l'aire de rassemblement du LVIème Panzer Corps le 16 juin. Le Generaloberst Hoepner avait publié les ordres suivants pour l'avancement du quatrième groupe de Panzer:
LVIème Panzer Corps (la 8ème Division de Panzer, 3ème Division d'infanterie motorisée et la 290ème Division d'Infanterie) devait effectuer une brèche à l'Est de la zone forestière au nord du Memel et à l'Est de Tilsit et gagner la grande route vers Daugavpils au nord-est de Kaunas. Sur le flanc gauche se trouvais le XXXXIème Panzer Corps (General Reinhardt) (1ère et 6ème divisions Panzer, 36ème Division d'Infanterie Motorisé et la 269ème Division d'Infanterie) eux devait avancer vers la rivière Dvina en traversant  Jakobstadt. La division SS "tête de mort", appartenant également au groupe de Panzer, suivrait tout d'abord le long restant à l'arrière en vue d'être envoyée derrière le corps pour progresser le plus rapidement.

Dans le but de couper toutes les forces ennemies à l'avant de la Dvina et d'avancer suivant l'avancé des opérations du Groupe d'Armée "Nord", il était décisif de capturer les ponts sur la Dvina intacts, car cette puissante rivière présentait un obstacle formidable. L'avancement du quatrième groupe de Panzer serait donc une course pour voir lequel des deux corps pourrait atteindre la Dvina en premier. Le LVIème Panzer Corps était déterminé à être le gagnant, son avantage étant que, suivants les informations disponible, le corps allait rencontrer moins de résistance dans l'arrière ennemi que le XXXXIème Panzer Corps. Pour cette raison, ce dernier avait reçu une division de panzer en suplément, par rapport à notre propre corps. Ma suggestion selon laquelle il serait préférable d'effectuer notre effort principal là où nous espérions trouvé l'ennemi le plus faible n'a reçu aucun soutien de la part de l'état major du Panzer Group

Avant de décrive les opérations du LVIème Panzer Corps, qui sont vraiment remarquables seulement pour le fait qu'ils se sont développé dans une marche de panzer dans le sens le plus véridique, il faut accorder une attention particulière à une question qui a jeté une lumière révélatrice sur le fossé entre les soldats standard et ceux de notre direction politique.

Quelques jours avant le début de l'offensive, nous avons reçu un ordre du haut Commandement des forces des armées (O.K.W.) qui est depuis connu sous le nom de «Ordre des commissaires». L'essentiel était que tous les commissaires politiques de l'Armée rouge que nous avons capturés devaient être supprimés de la main en tant qu'exposants de l'idéologie bolchevique.
…………………………….

À 13 heures, le 21 juin, notre Q.G. A été informé que l'offensive débuterait à 03h00 le lendemain matin. La mort se trouvait au rendez vous.

En raison de l'espace restreint attribué à mon corps dans la zone forestière au nord du Memel, il était seulement possible d'utiliser le 8ème. Panzer Division et la 290e. Division d'infanterie pour l'assaut sur les positions frontalières ennemies, qui ont été jugés occupés. Pour le moment, le 3ème. Division d'infanterie motorisée a été maintenue au sud de la rivière.

À proximité immédiate de la frontière, nous avons rencontré initialement une faible résistance, probablement provenant des défenses avancées du Front. Très vite, cependant, un système de fortins bien préparé n'a pu être surmonté qu'après que la 8ème division de Panzer avait traversé les fortifications ennemies au nord de Memel vers midi.

En ce tout premier jour, le commandement soviétique a montré son visage réel. Nos troupes ont rencontré une patrouille allemande qui avait été coupée par l'ennemi plus tôt. Tous ses membres de l'unité étaient morts et cruellement mutilés. Mon A.D.C. (adjudant) Et moi, qui devions souvent traverser des secteurs du front qui n'avaient pas été remarqués de l'ennemi, nous étions convenus que nous ne laisserions jamais un adversaire comme cela nous capturer en vie. Plus tard, il y avait plus que suffisamment de cas où les soldats soviétiques, après avoir levé leurs mains qui se sont rendu, se sont emparés de leurs armes dès que notre infanterie s'est approchée d'eux, ou lorsque les blessés soviétiques ont falsifié leurs mort et ont ensuite tiré sur nos troupes en leurs tirant dans le dos.

C'était notre impression globale que, même si l'ennemi dans les zones de première ligne n'était pas surpris par notre attaque, le commandement militaire soviétique ne l'était probablement non plus - ou du moins pendant un certain temps, de toute façon - et pour cette raison, jamais En ce qui concerne l'engagement de ses puissantes réserves sous une quelconque forme coordonnée.
Il y a eu beaucoup d'arguments quant à savoir si les dispositions des troupes soviétiques étaient réellement défensives ou offensantes. Si l'on réunissait ensemble la puissance des forces dans les parties occidentales de l'Union soviétique et la forte concentration de blindé dans la région de Bialystok et autour de Lwow, il était possible de contester - comme l'a fait Hitler à l'appui de sa décision d'attaquer - que Tôt ou tard, l'Union soviétique prendrait l'offensive. D'autre part, la disposition des forces soviétiques le 22 juin 1941 n'indiquait aucune intention immédiate d'agression de la part de l'Union soviétique.

Je pense qu'il serait plus proche de la vérité de décrire les dispositions soviétiques – auxquelles l'occupation de l'est de la Pologne, de la Bessarabie et des territoires baltes avait déjà contribué à des forces très fortes - en tant que «déploiement contre toute contingence». Le 22 juin 1941, sans aucun doute, les forces de l'Union Soviétique étaient toujours tendues dans une telle profondeur qu'elles n'avaient pu être utilisées qu'à un rôle défensif. Pourtant, le modèle aurait pu être changé en un rien de temps pour rencontrer des changements dans la situation politique ou militaire de l'Allemagne. Avec un minimum de retard, l'Armée rouge - dont chacun des groupes de l'armée était numériquement, sinon qualitativement, supérieur au groupe de l'armée allemande face à elle - aurait pu se fermer et devenir capable de passer à l'attaque.

Ainsi, les dispositions soviétiques constituaient en fait une menace secrète, même si elles restaient formellement défensives jusqu'au 22 juin. Le moment où à l'Union soviétique avait été offerte une opportunité favorable - militaire ou politique - elle aurait pu devenir une menace directe pour le Reich.

et juste pour informations:
la 8ème Pz. Division disposait à cette date d'un effectif total de 212 Pz. comme suit:
49 pz. II
118 Pz. 38(t).
30 Pz. IV
7 Engins de commandement de l'état major (Pz.bef. 38(t).)
8 Engins de commandement de l'état major (Pz. Bef.).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5058
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: LVI Pz. Korps juin à Septembre 1941   Dim 27 Aoû - 10:12

Instructif de voir le point de vue du chef de la 8ème PZ..  Cool
Tu dois passer des heures pour traduire tout ça ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 356
Age : 53
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: LVI Pz. Korps juin à Septembre 1941   Mar 29 Aoû - 9:51

Salut, mon cher, alors tu t'est laissé bronzer?

Ici une première photo d'une unité subordonné à la 8. pz. division.



faite en juin 1941. il est énumérer: (Pz.II et Pz. 38 (t) de état major du 2ème bat. Panzer du 10ème Rgt de panzer de la 8.Pz. Division dans la région de Daugavpils).

Et ici ont remarque bien, les antennes à l'arrière du chars.
soit faisant partie des fameux "7 Engins de commandement de l'état major (Pz.bef. 38(t).)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LVI Pz. Korps juin à Septembre 1941   

Revenir en haut Aller en bas
 
LVI Pz. Korps juin à Septembre 1941
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soleil, eruption solaire, la terre la échappé belle
» 2011: Nuit du lundi 6 juin 23:40 à mardi 7 juin 02:00. Fribourg (Suisse)
» Lecture du jour + Homélie du 22 Juin 2011 : " Porter du fruit "
» Commentaire d'arrêt du 28 juin 2005 n° 03-15385
» Paiement HSA de septembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Batailles-
Sauter vers: