Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Graf Spee

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
leclerc1944
Generaloberst
Generaloberst


Nombre de messages : 559
Age : 54
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Le Graf Spee   Ven 3 Aoû - 1:47

Bonjours! et oui, oui, sur le Graf spee, et sur Rio de plata, il existe beaucoup de sujet.
Mais néanmoins:
déjà comme vous le savez maintenant depuis que quelques personnes suivent mes sujets.
moi, j'aime bien connaitre tout sur le navire, et pas simplement, lorsque la chasse est lancé.



Alors, qu'avons nous là?
C'est la carte de navigation de l'Amiral Graf Spee, du printemps 1939.
ou c'est en plus énumérer:
Traduction: "Au printemps pendants le voyage de formation entre le 18.4.39 et le 16.5.39
mouillage aux ports: Ceuta; Afrique du nord entre le 27.4 et le 1.5
Lisbonne, Portugal entre le 6.5 et le 10.5."


Ainsi le Graf Spee, pendant l'année 1939, il gagnait encore de l'expérience à travers les formations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generaloberst
Generaloberst


Nombre de messages : 559
Age : 54
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Ven 3 Aoû - 2:45

Citation :
Le 16 mai 1939, le navire entra dans le port de Wilhelmshaven. Peu de temps après, il repris la mer, entre la période du 28 au 31 mai, pour le KdF - (la force a travers la joie) accompagnant les navires "Robert Ley", "Wilhelm Gustloff", "Stuttgart", "Oceana" et "Sierra Córdoba II" qui eux avait la mission de rapatrier les soldats allemands, qui, avait combattu dans la "Légion Condor" en soutenant Franco, et qui ont servi en Espagne. Ainsi le Graf Spee figurait pour effectuer l'escorte honoraire jusqu'au port de Hambourg.

Après son retour de Hambourg, le Graf spee est entrée brièvement dans le chantier naval. Et Après l'achèvement de l'équipement et son approvisionnement il est sortie à nouveau pour effectuer un voyage d'entraînement dans la mer Baltique - plus précisément, en face de l'île de Rügen, pour entre autre organiser un exercice de tir aux torpilles.

Et comme l'événement de ce week-end a eu lieu, le "Graf Spee" se trouvait en face de Binz et pour les touristes qui peuplaient la plage, un navire de guerre dans leurs eaux était une petite sensation, une visite de bateau pour le dimanche 13 août , a été autorisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generaloberst
Generaloberst


Nombre de messages : 559
Age : 54
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Ven 3 Aoû - 10:52

bien poursuivons

Citation :
Juste une semaine s'était écoulée lorsque le navire et l'équipage entra le 17 août 1939 un message radio - "vous devez retourner immédiatement à Wilhelmshaven".

Avec hautes vitesse, nous sommes rentrés par le "canal Kaiser Wilhelm" - aujourd'hui le canal de Kiel. Pour nos deux "nouveau arrivant sur le Spee" maintenant se termina le temps de l'insouciance. Des croisières d'entraînement, les défilés de flottes, les visites à l'étranger - tous ceci fait maintenant parti de l'histoire .

Wilhelmshaven

Après que l'entrainement de tir à la torpille à été stoppé. Où le navire est rentré en urgence, amarré au quai de Wilhelmshaven, remis à l'état et ou il a de nouveau appareillé dans la nuit le dimanche et il a été déplacé vers le port de l'armement.

Qu'il s'agisse de la restauration, des fournitures de toute nature, sans oublier les fûts de bière, des pièces de rechange pour la technologie des navires et toutes les armes - tout devait êtres monté à bord. En outre, le mazout, d'autres fournitures, les munitions de combat et les torpilles.

ont était en août et des quintaux de viande congelée devait vîtes êtres mise dans les chambres froides du navire. Aucun petit emplacement sous le pont auparavant libre  n'a été utilisé comme espace de stockage. Le navire était équipé dans les moindres détails - toutes les sections fonctionnaient 24 heures sur 24.

En outre, la catapulte pour le nouvel avion de bord, qui avait été livré le 19 août de Warnemünde, a dû être modifiée. Pour compliquer les choses, l'Arado Ar 196 A1 est arrivé à bord sans avoir été déployé sur un autre navire auparavant - cela devrait avoir des conséquences ultérieurement. Un moteur d'échange a été inclus avec la livraison.

Si le manque de temps, l'équipement hâtif avec toutes ses lacunes et ses échecs ne suffisait pas, le personnel affécté semblait sans entrainement et un bon nombre des marins demandés ne montaient à bord qu'à la dernière minute. Les HSO (Officiers de navires marchant) appelée sous les drapeaux rejoignirent également le navire à temps à l'écluse, qui sépare le port des eaux de hautes mer.

Dimanche, Langsdorff avait encore pris  les airs pour rejoindre Berlin, où il a été reçus par un officier du Skl. (Seekriegsleitung), pour recevoir ses dernières instructions ainsi que son ordre d'opération secrète. Lundi après-midi, le commandant était de retour à bord et l'IO (premier officier) FKpt. Kay était capable de lui rapporter l'état de préparation navale du navire.

Une fois de plus, des femmes, des mariées et des amis étaient arrivées à l'écluse pour dire au revoir à l'équipage - un orchestre jouait en plus la vieille chanson d'adieu «Muss ich denn, muss ich denn zum Städtele hinaus». Tous pensaient seulement à l'un des longs voyages habituels avec un retour ...

Pour la plupart des membres d'équipage, le temps du retour à la maison devrait être considérablement retardé - pour le "Graf Spee", il ne devrait pas y avoir de retour.


Provenant du KTB (le journal de guerre du cuirassé "Admiral Graf Spee" a un caractère documentaire), les entrées suivantes peuvent être lues:

 

21. 8. 1939 Wilhelmshaven.

19:39 heures a appareiller après l'achèvement des derniers rangement de l'équipement accompagnant. L'ordre I Op. 115,39.

Vitesse de Croisière 17 miles nautique.

Vent Est de force 2, couvert, bonne visibilité.

Température de l'air + 21 °

L'équipage du «Graf Spee» comptait à présent 1 189 hommes (en temps de paix 921).La structure d'après l'expressions ils faisait tous partie de la famille KM (Kriegsmarine):

48 officiers, dont 4 médecins de la marine, plus 2 agents administratifs supérieurs, 1 météorologue et 5 HSO maritime (officiers de la marine marchande)

52 sous officier avec Portepee, 220 sous officier sans Portepee (dague de sous officier). 832 hommes d'équipages.
Fonctionnaires Civiles:

3 opérateurs radio Debeg (opérateur télegraphie sans fils), 1 opérateur de radio météo et 19 hommes de main pour la relation entre les différents services.

En outre, il y avait 6 marins chinois pour la blanchisserie, dont l'emploi était assez commun dans la KM – leurs  livre de bord maritime  a été intégré en temps que membre d'équipage à part entière.
Les HSO était breveté A6 - l'un d'entre eux était un capitaine, les quatre autres avaient un livre de bord. C'étaient des officiers de navire expérimentés qui connaissaient les eaux et les routes de la navigation marchandes dans l'Atlantique Sud - tant de la côte sud-américaine que de la côte sud-africaine jusqu'à l'Europe. Comme ils étaient destinés à recevoir un grade spéciale, dans  le KTB le 03.09 Langsdorff leurs à attribué le grade de LtzS. (Lieutenant de vaisseau (S) = Sonderführer))). Ainsi, d'une part, ils ont obtenu leur rang de hiérarchie et qui étaient clairement réglementées et, d'autre part, ils avaient l'assurance d'un traitement selon la Convention de Genève lors de leurs capture.
Les opérateurs de radio Debeg (société d'exploitation allemande pour la télégraphie sans fil m.b.H., Berlin) étaient des officiers de radio entièrement formés - une profession dans la marine marchande. Pendant la Seconde Guerre mondiale, ils ont également été utilisés à bord en tant que service B des cuirassés. Le Service-B (Service d'observation) était une division du Service de renseignement maritime de la KM et s'occupait de la collecte et de l'évaluation des informations sur les forces navales étrangères - principalement avec l'interception, le décryptage et l'évaluation des radiocommunications britanniques.

En outre, il y avait deux hauts fonctionnaires pour le service, un Inspecteur Chef et un inspecteur, ainsi qu'un opérateur de radio météo utilisé comme assistant du météorologue. Un total de 50 hommes ont été déployés dans la section avec la part militaire. Environ 1/3 avait la tâche d'effectuer les messages vers la patrie et 2/3 l'observation des communications radio hostiles et la presse étrangère.
La question en général posé par les membre d'équipage était: pourquoi cette hâte? pourquoi le nombre des membres d'équipage a-t'il augmenté? (Pour beaucoup ce fût leurs premier navires). Et la mission et le but? Seul l'espace dans le navire n'avait pas augmenté proportionnellement, et cela n'était pas sans rapport avec la discipline à bord.

Les préparatifs fiévreux et l'appareillage à court terme n'avaient pas été suffisants pour dire adieu aux membres de la famille et maintenant tout le monde pouvait sentir que le développement politique n'annonçait riens de bien.

Pour le lendemain matin, un ordre de commandant avait déjà été annoncé. Ensuite, une opération de guet de guerre a été introduite et il n'y avait donc que trois vigie de gardes  - chaque jour quatre heures de vigie de garde et huit heures de veille - plus de réel sommeil.


Dernière édition par leclerc1944 le Ven 3 Aoû - 11:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 6235
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Ven 3 Aoû - 11:01

Destin tragique... Shocked
Me souviens plus des détails de la fin... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generaloberst
Generaloberst


Nombre de messages : 559
Age : 54
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Ven 3 Aoû - 13:00

pour la réel dénomination de l'Abréviation Allemande HSO = "Handel See Offizier" donc officier de la marine Marchande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generaloberst
Generaloberst


Nombre de messages : 559
Age : 54
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Sam 4 Aoû - 1:27


alors ici, cette photo, provient du temps, ou Langsdorf a fait sont speech devant les membres de son équipage. veuillez lire le récit suivant:
Bien poursuivons

Citation :
Ordre d'Opération Op. 115.396

Le lendemain matin, tout l'équipage est arrivé sur le Schanz  (Pont arrière)où Langsdorff a expliqué à l'équipage la tâche qui a été assignée au "Graf Spee". Le but était dans le cas d'une éventuelle guerre, préventivement  et sans c'être fait détecté, de gagner une position d’attente dans l’Atlantique Sud pour pouvoir à partir de cette position, de contrer les lignes maritimes de commerce vers le Royaume-Uni. La base de l'utilisation était déjà mentionnée dans l'ordre d'opération Op. 115.396. Où son centre d'intérêt était:

"Perturber et endommagés l’approvisionnement de l’ennemi avec tous les moyens que vous avez à votre disposition."
"Combattre les marines ennemies, même ci celles-ci sont inférieures, et ne doit être fait que si la tâche principale le requirent".
La réalisation de cet ordre opérationnel disposait à la base d'un objectif contraignant  « Exécuter suivant le contrat qui vous a été transmis. » - à savoir, que le commandant militaire, ici le commandant, pour pouvoir atteindre son objectif de son opération, lui a été ordonné, pour les tactiques, les routes maritimes et les moyens pour atteindre l'objectif, que tout cela relève de sa propre décision.

En outre, il convient d’expliquer qu’au moment de quitter les eaux téritoriales, le silence devait être maintenu. Au commandant du navire a été transmis par un ordre, de lui interdire toute possibilité, pour prendre contact avec le Skl. Pour poser des questions et d'obtenir des informations sur la  localisation. De plus, aucune expérience et aucun résultat de reconnaissance ne devaient être transmis au pays. Uniquement été autorisé un trafic radio à sens unique, sortant du SKl, sans que chacun sache l'emplacement actuel du navire ou les décisions qui ont été prise par le commandant en fonction de sa position, ou aurais pu être calculé sa position. Le SKl pouvait juste travailler à travers la déduction. Pour cette raison ne pourrait procéder que des hypothèses et agir avec précaution. Dans ce contexte, un commandant pour les prises de décisions était en grande partie seul et, dans l’ensemble, l’équipage était complètement isolé avec son navire. Cela pourrait certainement être considéré au départ comme un défi et une aventure positifs à la fois, mais au fil du temps, cela pouvait aussi nourrir des doutes.
En appareillant  de Wilhelmshaven, pour atteindre la zone d'opération, le navire à utiliser la route de la mer du Nord et, plus loin, le passage Norvège-Shetland et entre les îles Féroé et l’Islande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generaloberst
Generaloberst


Nombre de messages : 559
Age : 54
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Sam 4 Aoû - 11:38

Donc tout ce récit fait encore partit de l'avant entrée en Guerre

Citation :
Homme à la mer!

Le 26. 08. la situation suivante se produit. On peut lire dans le KTB que le "baromètre tombe - forme apparemment un tourbillon de tempête près de la position du navire". 51 ° 40'N 28 ° 26'O

Comme, le vent tiraient du Nord-Est avec une force de 8 , sur la poupe a été tiré des cordes tendus pour en faire un garde corps. L'Ob.Btsm.Mt. Herbert Matzker, qui était responsable, ne s'était  probablement pas attaché en raison de la liberté de mouvement, et où un inattendu puissant briseur l’a soulevé et l’a jeté à la mer. L'appel "Homme à la mer" a arrêté le navire immédiatement et une bouée de sauvetage a été lancée, mais que Matzker n'a pas réussi à atteindre.

L'ordre de  l'IO Kay d'utiliser un bateau avec douze hommes a été stoppé par Langsdorff en lui demandant s'il voulait perdre douze hommes supplémentaires. La haute mer été agitée et cela serait devenue un danger incalculable pour l'équipe de sauvetage.

Le Ob.Btsm.Mt. Herbert Matzker ne portait pas de gilet de sauvetage simplement parce qu'il n'y en avait pas à bord. Plus tard, dans l’évaluation opérationnelle de l’OKM, on peut lire: «Cependant, par exemple, le navire a dû se passer de gilets de sauvetage pour l’ensemble de l’équipage, avec l'exception de quelques membres de l’équipage, des cotres qui partait sur la mer». Un témoignage sur l'attitude et de l'attitude de la direction navale qu'elle avait alors sur la vie et la sécurité de leurs équipages.

Seulement deux jours plus tard, en raison des mers fortes, à bord du navire le commandant et l’équipage du camarade noyé pouvaient le commémorer.

"L'Altmark"

Heinrich Dau, né  en 1874, a rejoint la marine impériale en 1898. Au cours de la Première Guerre mondiale, il a navigué en tant qu'officier de quart et de navigation sur les SMS "Frédéric le Grand" et SMS "Silésie". En  1919 il était KptLt. d. R. libérer. Après quelques voyages dans le Nord de l'Allemagne à travers la Lloyd et HAPAG, il retourne dans la marine en 1934 et devient capitaine de diverses péniches. En 1940, il a été réactivé au grade de KKpt. D. R.
Le "Altmark", dirigé par le capitaine H. Dau, était le navire-ravitailleur du "Graf Spee". Elle n'avait été mise en service qu'en 1938 et occupait un équipage de civil. Elle appartenait à la classe Dithmar - 20.858 B.R.T - 25 kn.

Elle était destinée à l'approvisionnement en carburant, Mazout, en mer et pour l'approvisionnement en nourriture. Une tâche supplémentaire a été ajoutée, mais plus tard.

Comme déjà à Wilhelmshaven, avec l'équipement du "Graf Spee" fonctionnait de manière si similaire que plusieurs semaines avant avec le navire "Altmark". Dès le 2 août, il appareilla de Kiel pour rejoindre Wilhelmshaven et d’ici le 5 août il appareilla à Port Arthur (Texas), le groupe devrait prendre en charge le carburant diesel pour le "Graf Spee". De Port Arthur, "l'Altmark" devait se rendre directement dans sa zone d'attente avec les lieux de rencontre précédemment établis.

Une semaine plus tard, le navire et l’équipage a été ordonné de rejoindre le port situé à l’ouest des îles Canaries / Cap-Vert, qui avait rejoint en attente - entre 15 ° N et 25 ° N et 25 ° O à 40 ° O.

Déjà à l'approche du lieu de rencontre, "L'Altmark" a hissé le drapeau norvégien. Dans le cas d'approches d'autres navires de guerre, il ne devrait pas être reconnu en tant que fournisseur naval allemand. Le nom du navire a été repeint et remplacé par le nom norvégien "Sogne" avec le port d'attache d'Oslo, qui n'était pas encore inscrit au registre Loyds.

Le 1er septembre 1939, au début de la guerre, les deux navires se sont rencontrés sur la ligne de rassemblement désignée. Pour renforcer les tâches à venir, 1 LtzS. (enseigne 2ème classe), 2 Sign.- et 4 Fk.Ob.Gefr. (radio-caporal-chef) ainsi que 1 Mech.- et 2 Mtr.Gr.  (matelots breveté). En outre, 1 Ob.Sign.Mstr. et 3 Sign.Gr. - ces 14 hommes ont été transférer de "l'Altmark". Sur le panneau d'honneur, ces membres d'équipage sont nommés "Altmark".



En outre, environ 800 m3 de mazout ont été repris, le temps requis inscrit dans le KTB étant de 4 heures 45 minutes!

Le mazoutage en mer a été associé à un effort considérable. Tout d'abord, une ligne devait être tirée de l'eau, venant du pétrolier en avant et munie d'une balle. Ensuite, le câble en acier fixé avec le tuyau de mazout de ø 20 cm est hissé sur le Graf Spee et ceux-ci sont fixés au niveau du goulot de remplissage de Mazout.

Et le tout pendant que les navires naviguaient à une vitesse constante. Si les conditions de la mer n'étaient pas correctes, chaque fissure dans la conduite d'alimentation aurait immédiatement chassé l’eau de mer dans le réservoir à Mazout.


Ainsi ici, L'altmark, arriva par la Poupe, et avec ce genre de temps, il était impossible d'effectuer un ravitaillement


Soit alors, ils attendaient, quelques heures, pour que le temps redeviennent plus clément, soit ils se dirigèrent vers une zone, ou il n'y avait pas de tempête.
Et le ravitaillement s'effectuait à la Proue du navire.

ici en plus, ont est d'accord, que le navire est à une distance, mais ont peut lire, "Sogne". Donc L'altmark avec son camouflage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 6235
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Sam 4 Aoû - 12:30

Citation :
Le mazoutage en mer a été associé à un effort considérable. Tout d'abord, une ligne devait être tirée de l'eau, venant du pétrolier en avant et munie d'une balle. Ensuite, le câble en acier fixé avec le tuyau de mazout de ø 20 cm est hissé sur le Graf Spee et ceux-ci sont fixés au niveau du goulot de remplissage de Mazout.

Et le tout pendant que les navires naviguaient à une vitesse constante. Si les conditions de la mer n'étaient pas correctes, chaque fissure dans la conduite d'alimentation aurait immédiatement chassé l’eau de mer dans le réservoir à Mazout.
Exploit technique, avant même d'être engagé en combat... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generaloberst
Generaloberst


Nombre de messages : 559
Age : 54
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Lun 6 Aoû - 18:23

Bien la suite. Mais ici il ne faut pas oublier, que Hitler avait déjà souhaité déclarer la guerre le 26 Août 1939, avec les provocations des SS et des Z.b.V. , mais ou Mussolini, lui il n'était pas d'accord à ce stade.(Veuillez relire les sujets, sur le l'Abwehr, et d'autre ou je vous parle de l'entré en guerre).
Ainsi le Graf Spee, aurais juste eu le temps de rejoindre l'Atlantique Sud, et pouvoir entrée en action.
Mais comme là, l'entrée en guerre, a été retardée de 1 semaine.
Sur le graf Spee, c'était les jours heureux.


Citation :
Temps d'attente dans l'Atlantique sud

Septembre 1939. Les troupes allemandes franchissent la frontière avec la Pologne. Comment  la Grande-Bretagne et la France vont-elles réagir? Les heures décisives ont débuté. Le navire attend, les officiers attendent, et l'équipage attend lui aussi- "comme le monde entier attend". Et tous les jours, les températures avoisinent les 40 ° et des nuits tropicales. Et la question qui a probablement pesé sur tout le monde: comment vont se poursuivre les choses, surtout dans leur pays d'origine? Comment vont les familles qui se trouvent aussi éloignées? Une étrange humeur se répand. La seule constante dans cette position était la confiance sans restriction envers Langsdorff - une constante qui a été établie depuis qu'il avait pris son commandement en octobre 1938.

L'inévitable est arrivé le 3 septembre: la Grande-Bretagne et la France sont entrée en guerre. Mais aucun ordre de déploiement a été ordonné et le 08 Septembre à 10h46 (OZ), le « Graf Spee » et son équipage pour la première fois ont dépassé la « ligne » - l'équateur. À 27 ° 12,5 'O. En raison de l'emplacement, le baptême équatorial traditionnel a échoué. Cela ce fera plus tard, en passant le tropique méridional. Mais cela à nouveau n’a pas été mis en œuvre et a finalement été reporté au voyage du retour, qui la date était encore inconnu.

En passant la « ligne » cela a été symbolisé avec un salut au canon et quatre membres d'équipage ont soulevé la tige symbolise une ligne rouge – pour la ligne de l'équateur – en dehors de l'eau et les porter bras tendus sur tout le pont arrière et a été découpée solennellement devant la tourelle. Le groupe d'orchestre de bord a joué la fanfare en marchant tout le trajet.
A cause de la chaleur mais maintenant il fallait agir. En temps de paix, le navire pourrait s'arrêter et l'équipage prendrait un bain en mer. Mais Cela n'était plus possible, il fallait donc trouver des solutions: Et la solution toute trouvé était d'utiliser une lance à incendie et une baignoire.

Bon pour les images, je les insère par la suite, en raison, que je m'aperçois, que cela bloque.
Ainsi ils appartiennent au moment du passage de l'Équateur.
et comme l'hébergeur d'image ne fonctionne pas encore j'utilise ce moyen.














ah, oui, comme cela identiquement je me rafraichi, avec ces températures exécrable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generaloberst
Generaloberst


Nombre de messages : 559
Age : 54
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Lun 6 Aoû - 20:38

Bien poursuivons.
Citation :
Entre-temps, l’avion embarqué avait été démarré à plusieurs reprises et les premiers dommages sont apparu aux volets ou l'amerrissage ne pouvait pas s'effectuer- le temps de réparation était d’environ 2 jours. Aussi important que l'avion était pour la reconnaissance, en l'absence de liaison radio le navire avait une main attachée a l'avion, pour ses communiqués précédemment transmise et d'autre part a l'avion, fut aussi limité, car il fallait convaincre parfois que le navire n'a pas été perdu de vue.
Comme il y avait encore du temps qui passeraient, avant la première capture (de butin guerre), Langsdorff a utiliser ce temps, pour laisser s'exercé le commando de capture en situations normales, à Sec.
Identiquement un "rôle de capture", c'est-à-dire une instruction de service sur la composition et le mode de fonctionnement des commandos d'investigation de capture, mais qui a l'appareillage du "Graf Spee" n'existait pas encore (*). C'était seulement pendant la mission, après que l'expérience avec les premiers cargos à vapeur qui ont été capturé, que cela a été appliqués par les officiers de capture qui l'ont créée.
Langsdorff a systématiquement utilisé le temps libre, pour préparé  son équipage pour la prochaine bataille contre des croiseurs.

Depuis le départ de Wilhelmshaven jusqu’à la première capture, 40 jours devraient s’écouler, et jusqu’à la dernière même plus de 3 mois. Exactement 108 jours. Au cours de cette longue période, la situation à bord devrait changer de manière significative comme suit.

Il était évident que le navire n'était pas destiné à devoir fonctionner sous de telles températures dans les latitudes méridionales. Malgré un état de préparation au combat constant, la fermeture des cloisons a été alléger et prévue pour assurer une ventilation constante, dans la mesure où la construction du navire le permettait. Le système de refroidissement devait désormais fournir les meilleures performances, car non seulement les provisions, mais également les chambres à munitions, qui ne restèrent pas fermées de façon permanente, pour que  dans cette situation, elles devaient être refroidies. Le besoin en acide carbonique était clairement trop élevé, les réserves trop faibles et cela s’est fait sentir dans l’équipage au plus tard lorsque la bière a été offerte sans mousse.

Le 19 septembre, on peut constater dans le KTB, qu'il faut réviser les machines, conformément aux règlements suite a la fin du temps de paix, et que les premières perturbations mineures et majeures se produisent. Il fallait aussi faire une première réparation sur un moteur auxiliaire qui durait 2 jours.
Il est maintenant apparu que les intervalles entre les chantiers navals pour la révision générale de la technologie, en particulier des machines, étaient clairement dépassés. Le nombre élevé d'heures de fonctionnement entraînait souvent des défaillances des moteurs individuels et la réparation devait désormais être effectuée avec des ressources embarquées. En outre, le dispositif de graissage central, un composant important, était défectueux car l'huile avait aspiré de l'eau et le système électrique présentait également des problèmes considérables. On peut aussi lire dans le KTB que les roulements à billes des pompes de refroidissement à eau de mer ont été détruits sur des machines 6 E, à cause de la forte salinité de l'eau de mer chaude. En moyenne, chaque réparation dans la machinerie a duré 12 heures.

Alors pour mon astérix
(*) Ici Dans la Royal Navy, sur les Destroyer, eux leurs commandos de butin de guerre était désigné "Boarding Party".
Mais il faut aussi dire, que malgré dans le film la Bataille du rio plata. ont pouvait voir que le Commandant Langsdorff, avait versé du scotch provenant du HMS "Clément" et encore un cigare, si je ne me trompe pas.
Ainsi, le butin de guerre était vraiment exceptionnel, donc rare, en raison, que certain autre navire, ont trop vite sombré.
Et chez la Royal navy, "les Boarding party commandos", eux ils existait déjà avant que le navire prennent la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 6235
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Mar 7 Aoû - 10:36

Citation :
Il était évident que le navire n'était pas destiné à devoir fonctionner sous de telles températures dans les latitudes méridionales. Malgré un état de préparation au combat constant, la fermeture des cloisons a été alléger et prévue pour assurer une ventilation constante, dans la mesure où la construction du navire le permettait. Le système de refroidissement devait désormais fournir les meilleures performances, car non seulement les provisions, mais également les chambres à munitions, qui ne restèrent pas fermées de façon permanente, pour que dans cette situation, elles devaient être refroidies. Le besoin en acide carbonique était clairement trop élevé, les réserves trop faibles et cela s’est fait sentir dans l’équipage au plus tard lorsque la bière a été offerte sans mousse.
Un engin plutôt conçu donc pour des régions septentrionales.
Vraiment pas fait pour le Sud, ça se vérifiera par la suite... Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generaloberst
Generaloberst


Nombre de messages : 559
Age : 54
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Mar 7 Aoû - 11:28

oui,mais vania,comme cela est aussi mentionné, avec toutes ses réparations et révisions qu'ils ont du effectuer en haute mer, cela est aussi évident, que un combat prolongé, le graf spee, n'aurait pas réussis à s'en sortir, puisque ici je n'en doute pas, d'autre pièces technique aurait a nouveau lâché.

l'inconvénient pour les Allemands, a été, que dans ses latitudes, eux ils n'avaient aucune base navale avancé.
Donc pour chaque gros dégâts, il étaient obligé de retourné dans le pire des cas, au chantier navale.

Tandis que les alliées, en 1939, ils ont pu rejoindre autant les bases les plus proches de leurs colonies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generaloberst
Generaloberst


Nombre de messages : 559
Age : 54
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Mar 7 Aoû - 16:30

Bien à présent le dernier tournant, avant les premiers navires coulé.

Citation :
Pendant les heures les plus chaudes de la journée, il y avait des températures d'environ 40 °. Le personnel responsable a également travaillé en mode réparation dans les rythmes de quart de garde autant pendant la journée que la nuit - les mains meurtries étaient la règle d'or et avec une fatigue de plomb ils se sont couché dans les hamacs.

Ici, la haute qualité du personnel des machineries est devenue évidente, sans eux l'ordre opérationnel aurait dû être arrêté - une situation qui n'avait certainement pas été prise en compte.

Et l'avion embarqué a également régulièrement causé des problèmes. L'installation, dont Langsdorff avait un besoin urgent pour effectuer sa reconnaissance, a été endommagée à plusieurs reprises. La plupart d'entre eux se sont produits pendant l'amerrissage, mais le moteur lui aussi n'a pas été épargné. Après seulement 19 heures de fonctionnement, cela a été révélé une fissure et était devenu inutilisable - l'installation du moteur de remplacement a pris 5 jours.

Ce qui est également arrivé avec le long séjour en mer, c'était la nourriture était entrain de faire un déclin avec d'autres nécessités de première urgence. Au début, cela concernait l'approvisionnement en pommes de terre, donc les repas ont  été basé avec du riz et plus tard il y avait plus souvent du ragoût et des repas à base de farines. Et à la cantine, l'offre était toujours plus claire. Les coiffeurs devaient de plus en plus couper les cheveux à bon escient, les ciseaux  à main devenant progressivement ternes et les coupes devenaient souvent du tirage aux cheveux. Et au final, trois hommes ont dû partager un rouleau de papier toilette!


En outre, le long temps passé en mer, sans avoir eu au moins le droit de descendre à terre, ce qui était fastidieux: il fallait constamment chercher des cibles sans être vu par eux-même. Tant de personnes pourraient devenir mélancoliques ou se déchaîner. D'après les archives et les récits de nombreux membres d'équipage, il est clair que beaucoup auraient souhaité pendant cette période que les jeunes officiers aient donné des conférences scientifiques et / ou techniques. Mais maintenir la fracture entre les officiers et les membres d'équipages était probablement plus commode.

Un événement exceptionnel à cette époque était simplement l'attribution de 100 EK II (croix de fer IIème Classe) par le commandant. Comme on ne pouvait pas les attribuer objectivement, des rubans noir-blanc-noir ont été fabriqués avec des moyens embarqués et ceux-ci ont été attribués symboliquement.

En outre, le 26 octobre, l’ordre de la médaille terrestre Memel a été annoncé à l’ordre du jour.

en ce qui concerne l'avion embarqué, oui en effet, je me suis toujours demandé, pour quel raison, dans le film, ils n'ont pas montré l'avion de reconnaissance allemande, mais uniquement celui du croiseur Alliée.
Et cela ne m'étonnerais pas, que l'avion, était déjà hs, avant que la bataille commence.
Et oui, bien sûr, cela reste un film. Ou autant,toutes la vérité ne sera pas révélé.

Ici les attributions des 100 croix de fer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generaloberst
Generaloberst


Nombre de messages : 559
Age : 54
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Mar 7 Aoû - 17:05

et ici, pour ceux qui n'ont pas encore trouvé de photo de Langsdorff, le voici

ici, sur cette première photo, il se trouve à droite. Avec les galons de capitaine de vaisseau.
l'officier supérieur entièrement à Gauche, c'était le vice amiral Boehm c'était du temps, du Maroc Espagnol ou au centre c'était le Haut commissaire du Maroc Espagnol.


Et ici il passe en revue les franquistes du même Maroc Espagnol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generaloberst
Generaloberst


Nombre de messages : 559
Age : 54
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Mar 7 Aoû - 18:04

Bien passons donc à présent au chapitre suivant.
Citation :
Le feu vert de la mise en opération
À 21h30 le 26 septembre d'après le KTB, le message radio est finalement arrivé, donnant ordres aux navires-cuirassé (en raison du blindage) une liberté d'action totale. Lors d'une réunion d'officiers, Langsdorff a annoncé l'ordre provenant de la Seekriegsleitung (Direction de la guerre maritime). "Que les navires cuirassés doivent en pénétrant dans les zones opérationnelles entreprendre la guerre commerciale." Finalement, ce temps d’attente épuisant était terminé.
Le feu vert totale de l'opération a été transmis à tour les membres d'équipage. La guerre commerciale commence ...
La guerre commerciale n'était pas une invention de cette guerre – c'était une mesure de préférence conduit par les anciennes puissances coloniales et puissances maritimes pour couper les routes commerciales de l'adversaire en guerre respectifs et ainsi isoler économiquement et en fin de compte sociale. Incidemment, cette méthode est commune à nos jours, mais plus communément appelée «embargo commercial» - cette dénomination semble plus pacifique, mais ce n’est pas le cas.
En tout état de cause, la guerre commerciale se repose sur la «loi du butin de guerre», qui fait partie de la «guerre maritime et du droit international de la guerre», qui réglemente le comportement des navires de guerre vis-à-vis des navires marchands et des navires de passagers neutres et hostiles.
En principe, si ce n'est que partiellement, la "liberté en mers" est restreinte. Cependant, la «loi du butin de guerre» ne permet que la capture d’États belligérants en dehors des eaux territoriales neutres et, contrairement au droit de la guerre terrestre.

La guerre commerciale a été menée conformément aux "Règlements du butin de guerre" daté du 28 août 1939. Cette disposition a été décidée en opposition avec les règles du 30 septembre 1909 en tant que loi allemande, mais elle a conservé le nom de "loi butin de guerre". Après la guerre, elle n'a pas été arrêtée et le contenu de la marine allemande reste inchangé. Pour une meilleure compréhension, la "loi butin de guerre" telle qu'elle a été  publiée dans le Journal officiel du Reich est représentée.
Le 27 septembre 1939, le temps était venu et la guerre commerciale commençait et il s'agissait de bloquer les routes commerciales maritimes britanniques, qui dépendaient de l'insularité de l'importation d'une grande variété de marchandises. Incidemment, la Grande-Bretagne avait également la même intention: il ne devrait plus y avoir de nourriture en Allemagne à cause d'un blocus maritime pour parvenir à la famine.
À la rigueur, les navires et les biens confisqués sont visés et la «confiscation» est transmise à l’État au nom duquel elle a été saisie et confisquée. Comme alternative à la "confiscation", comme lors de la guerre commerciale menée par le "Graf Spee", la destruction du butin a travers le naufrage, car ceux-ci ne pouvaient finalement pas être transportés.
Cependant, l'équipage et les papiers du navire endommagé devaient être transportés dans un endroit sûr avant de coulé définitivement le cargo. Les canots de sauvetage ou les canots auxiliaires ne sont expressément pas considérés comme des emplacements sûrs, à moins qu’une terre ou un autre navire ne soit à proximité. Et c'était précisément à cet ordre légitime, que le commandement du navire et tout l'équipage du "Graf Spee" ont suivit inconditionnellement l'ordre à la lettre. Plus tard, les officiers des navires en colère ont signalé que le traitement était correct et cultivé. Sur la photo, on peut voir que les officiers du butin de guerre Schünemann et Herzberg ont apporté des lingots d’argent d’une valeur de 2 140 £ provenant du bord du «Doric Star».


"Stop Wireless or I open fire"
(Cessé d'emmètre avec votre Radio ou j'ouvre le feu)




Entre les deux quais du pont, une bâche peinte était fixée et déroulée si nécessaire. Ont pouvait y lire en langue Anglaise: "Arrêtez votre radio ou j'ouvre le feu". Cet avertissement signalait que les navires qui ont été pris en tant que cible, ils ont été demandé amicalement de ne pas emmètre avec leurs radio, sinon ils seraient envoyés au fond- bien sûr, Et bien sûr, les cargos n'en tenait pas compte, en raison que les navires britanniques avaient eu l'ordre clair de transmettre des signaux d'urgence de toute façon.
Cela ressort clairement des documents qui sont tombés entre les mains du commando butin de guerre au début de l’action. En outre, une station radio britannique Marconi pouvait être saisie, de sorte que des signaux de détresse simulés pouvaient désormais être envoyés au mauvais endroit  (fictif) par des navires cuirassé ou par un des sous-marins. Et on était également au courant des messages radio et des ordres qui ont été transmise par l'Amirauté britannique.

Et pour ceux,qui se pose la question: Mais qu'es ce qu'ils sont devenu ses lingots?
Comme le Doric Star a été attaqué le 2 Décembre 1939.
et que la dernière fois que le navire ravitailleur avait ravitaillé le Graf Spee, avant l'attaque du Doric star.
Ainsi, soit les lingots  ils ont été transmis au consulat Allemand à travers une valise diplomatique, soit ils ont sombré avec le Graf Spee.
ou alors, lors du contrôle des autorités portuaire de Monté video. le butin de guerre à été saisie.
Dans tout les cas, les lingots d'argents transportés, ne sont pas mentionné dans le récit du Doric star (via les Anglais).

Et pour les autres, qui se pose la question, mais si le Graf Spee, écoutait la radio de l'amirauté Anglaise, pour quel raison, il n'a pas fait attention aux 3 navires Alliées?
Alors revenons dans le Film, ou pour ses message le commodore Hartwood, avait de son navire amiral HMNZS "Achilles", envoyé des signaux, et les 2 autres croiseurs HMS "Ajax" et HMS "Exceter" formant l'Escadre, eux ont continuer à emmètre avec des signaux, donc pas de radio, avant l'ouverture des hostilités.

Donc l'escadre de Hartwood était resté muette jusqu'à l'attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 6235
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Mar 7 Aoû - 19:06

[quote]L'inconvénient pour les Allemands, a été, que dans ses latitudes, ils n'avaient aucune base navale avancée.
Donc pour chaque gros dégât, il étaient obligés de retourner dans le pire des cas, au chantier naval.[/quote
Oui, problèmes logistiques auxquels on ne pense pas forcément en première lecture ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generaloberst
Generaloberst


Nombre de messages : 559
Age : 54
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Mer 8 Aoû - 2:34

juste encore ce petit passage. Pour cette nuit

Citation :
Les navires arraisonné devaient émettre par radio les rapports suivants:

 

Pour les attaques par des navires de surface a été déclenché: trois fois "R" - Raider. (R.R.R.)

Les attaques sous-marines ont déclenché: trois  "S" sous-marins. (S.S.S.)

Pour les attaques par avion a été déclenché: trois fois "A" - avion. (A.A.A.)

Ensuite, les coordonnées et si possible le nom de l'attaquant devaient être signalés.

 

En outre, l’équipage d’un navire arraisonnée, bien sûr aussi ci cela le permettait pendant la journée à monter sur le pont.

Pas un seul marin ennemi n'est mort pendant toute l'opération de guerre commerciale. Lors de l’application de tous les opérations butin de guerre, il n’ya pas eu de blessures graves, tant chez les membres d'équipages étrangers que auprès le commandement du navire arraisonné. Sur deux navires ont été sauvé un singe et un chat! - aucun membre d'équipage n'a été oublié.

Alors, dans le film, est montré un petit singes chez un officier capturé.

Et il dise encore à la suite, en montrant cette photo, que pas uniquement les officiers ont été monté a bord du Graf Spee, mais aussi les membres d'équipage.
Et plus tard est énumérer, que uniquement les membres d'équipage, n'étant pas gradé, ont été transférer sur l'Altmark.
Tandis que les officiers eux, sont resté sur le Graf Spee.
Donc ceci est la partie véridique comparer à la version du film, qui était inventé.



Donc ici c'était avant la rencontre avec l'altmark.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generaloberst
Generaloberst


Nombre de messages : 559
Age : 54
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Mer 8 Aoû - 23:57



Alors qu'avons nous de beau?
Ben si vous vous ,rappelez dans le film (le capitaine langsdorff, avait énumérer, que le bateau allait être camouflé, nouvelle cheminée, nouvelle tourelle et bien sur un jour, il portera la dénomination de Deutschland, et un autre jour Admiral Scheer).
Et ici, ce sont des canons factice, fabriquer avec du bois, et recouvert de tissus.



ici la cheminée factice.


ici la peinture camouflage, qui devait simuler
, des vagues en mouvements vue de loin.


avec sa dénomination "Deutschland"


Dernière édition par leclerc1944 le Jeu 9 Aoû - 11:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 6235
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Jeu 9 Aoû - 10:27

La "Maskirovka" en mode Kriegsmarine.
Bluffant les rajouts sur le navire... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generaloberst
Generaloberst


Nombre de messages : 559
Age : 54
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Jeu 9 Aoû - 11:54

yep je continue.

Citation :
Tout l'équipage des cargos arraisonnés ont été transférer avec un bateau de transport sur le« Graf Spee », et une fois à bord, ils furent d'abord examiné par le médecin du navire. Sous le pont, ils ont reçu une chambre décente, appelée "Heldenkeller" (Cave aux héros)- et bien sûr les prisonniers ont reçus la même nourriture que le reste de l’équipage du "Graf Spee".

Pendant la journée, et si la situation le permettait, les "invités" étaient autorisés a aller sur le pont - sur le pont arrière était disponible en tant que zone. Ils ont été séparés du reste de l'équipage du "Graf Spee". Plus tard, lors d'une rencontre avec le navire ravitailleur « Altmark », les membres d'équipages ont été pris en charge par le navire ravitailleur - mais les officiers sont restés à bord du « Graf Spee ». Les navires arraisonné ont ensuite été coulés par l'artillerie avec des obus d’explosifs.

Comme un raider de commerce comme le « Graf Spee » qui opérais dans une zone, allait tirer l'attention sur lui de ses adversaire de guerre et qui eux allait commencer a effectuer une recherche rapide, soutenue par des informations transmise par les cargos arraisonnés qui ont encore eut le temps d'emmètre un message radio, des mesures de camouflage ont du être réaliser ,

En conséquence, le navire s'est progressivement modifier. Changement de nom, peintures, Changements sur la structure etc., des taches peintes juste au-dessus de la ligne flottaison laissait pensé à une vague d'étrave et les mousses des vagues, simulant une grande vitesse, le navire à obtenu en plus une nouvelle cheminée et toujours pour induire en erreur, au navire ont été rajouté des Canons. Ces canons ont été fabriquer en bois et en toile à voile. Parfois, le navire a été renommé pour son camouflage en "Deutschland", parfois en "Amiral Scheer".

L’avion embarqué était aussi camouflé en obtenant des badges fantaisie, qui pouvaient être considérés de loin en tant que un avion Britanniques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generaloberst
Generaloberst


Nombre de messages : 559
Age : 54
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Jeu 9 Aoû - 12:36


Donc qu'avons nous là?
Tout simplement, provenant du KTB du "Admiral Graf Spee" c'est la première cible soit le "SS Clement" le 30 Septembre 1939.

ainsi je vais traduire tout ce passage.
Et avant tout, l'abréviation allemande "hm" = l'unité de distance pour l'artillerie soit le hectomètre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generaloberst
Generaloberst


Nombre de messages : 559
Age : 54
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Jeu 9 Aoû - 14:06

Traduction:

KTB_Admiral_graf_spee_Clement a écrit:

30.9. à 0000 heures 9° 56' Sud
30° 36' Ouest
Vent néant.
Température de l'Air + 23°
Température de l'eau + 26 °!

à 1200 heures 9 ° 21 'sud 33 ° 40' ouest
vent 0 -3
Température de l'air + 29 °
Eau + 27 °!

à 1300 heures
Navire à vapeur signaler a vue dans les 340 ° et à environ 350 hm.
Le navire à vapeur quitte à environ 250 hm.
Avion lancé pour stopper le bateau à vapeur. L'avion effectue des signaux visuelle au bateau à vapeur:
"Stop" - "No Wireles Transmitting"
Le navire à vapeur s'arrête, mais après environ 5 minutes, il remet ses moteurs en marche et avec la plus grande intensité il envoi son message, sur l'onde des navire à vapeurs, il crache en premier la lettre "a" plusieurs fois, puis sa longitude, et latitude et son nom. L'avion ouvre le feu avec sa mitrailleuse .. Puis stop le navire à vapeur, mais la radio continue toujours
à emmètre.
11 fois avec la lettre "r" (5 fois) avec sa longitude et sa latitude, son nom avec l'ajout "tirée".
L'avion après avoir réussis à stopper le navire à vapeur, cesse son tir.
Pendant ce temps, le "Graf Spee" c'est rapprocher à environ 100 hm
Le navire à vapeur observe le signal "préparer vous, j'envoie un bateau".
Lorsque "Graf Spee" c'est rapproché à 30 hm. tout l'équipage se rend dans les bateaux, répartis autour du navire à vapeur et attende éparpillé sur 1200 mètres et étant coincé comme des sardines.

1350 heures
9° 4 ' Sud
34° 4' Ouest,
le bateau de transport contenant le Prisenkommando a été envoyer.
Le capitaine et les ingénieurs ont été transférer à bord d'un autre bateau de transport, tandis que le prisenkommando ont examinés le navire.
résultat:
1.) Le navire à Vapeur "Clement" de Liverpool, qui effectuait la ligne de New York à Bahia, avec 5050.50 B.R.T .. construit en 1934.
Tous les Papiers du navire, lorsque le bateau détenant le capitaine et les ingénieurs ont commencé à se rapproché du "Graf Spee", le capitaine les as envoyé à la mer et ont coulé.
Ceci était un ordre de l'amirauté. En raison de la faute du commandant de bord, la propriété et le type de cargaison sur la base des documents de chargement des cargaisons, il n’y a donc pas de possibilité de réellement connaitre la cargaison transporté. décision:
Le navire et la cargaison après avoir été arraisonné, comme ils ne peuvent pas être clairement identifié, et rapatrier sur le "Graf Spee" ils vont être coulé.

Bien mais ici, ce qui n'est pas mentionné dans le KTB, cela est écrit dans un récit. Que je traduirait un peut plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generaloberst
Generaloberst


Nombre de messages : 559
Age : 54
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Jeu 9 Aoû - 19:50

Alors en premier lieu. le KTB original du Graf Spee, je ne l'ai pas, il est beaucoup trop cher à l'achat supérieur à 500€.

Pour couler le "S.S. Clement" "l'Admiral Graf spee", as eu plein de problème.
En tout "l'Admiral Graf spee" as eu besoin de 4h 30 minute, pour le couler.
Et c'est ce qui est inscrit comme suit.

Alors pensez juste, tout ce qui aurais pu se produire en 4,5 heures de temps, après que le message du "Clement" avait été envoyé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 6235
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Jeu 9 Aoû - 20:27

Citation :
1200 heures 9 ° 21 'sud 33 ° 40' ouest
vent 0 -3
Température de l'air + 29 °
Eau + 27 °!
Drôlement chaude la flotte. Shocked
On est bien dans l'Atlantique ?... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Generaloberst
Generaloberst


Nombre de messages : 559
Age : 54
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Le Graf Spee   Jeu 9 Aoû - 21:04

Mais oui, mon cher Vania, c'est l'Equateur, et je me demande aussi, si les relevés de température, était aussi fiable dans ses années là.

Et attention au mauvais historiens, avec leurs publications à la mort moineux.
Du genre, que j'en ai apparçus dans un livre, qui a énumérer L'admiral Scheer dans les parages.
ce qui est entièrement faux, en raison, que il y avait uniquement pour l'atlantique Sud, L'admiral Graf Spee, tandis que pour l'Atlantique Nord (Canada) puisque les USA a cette époques ils étaient encore neutre. Ainsi pour ce secteur c'était le Deutschland, tandis que l'Admiral Scheer, a été maintenu en réserve, ou il a été attaqué à la bombe par les anglais, ou ses réparations, l'ont maintenu jusqu'en 1940 au chantier navale.


John R. Bruning a écrit:
Trois semaines après l'entrée en guerre. Hitler a autorisé la Kriegsmarine à entreprendre des opérations de raid contre les Alliés. Le 30 septembre 1939, Le Graf Spee a arraisonné son premier, le S.S. Clement. Découvert au large de Penambuco, au Brésil, l’équipage du Cargo à vapeur de 5 050 tonnes a abandonné le navire lorsque l’avion de reconnaissance de du Graf Spee l'Arado 196 a tiré avec sa mitrailleuse sur le navire. Après avoir conduit l'équipage vers la côte sud-américaine, l'équipage de Langsdorff a tenté de faire couler le Clément avec des charges explosives. Quand ceci n'avait pas fonctionné, il a ordonné au navire de le couler avec des torpilles et des coups de feu. À la grande surprise à Langsdorff, il lui a fallu deux attaques à la torpille, vingt-cinq obus de 12.7 cm et cinq obus de 28 cm pour finalement couler le vieux chaland.

la nuit d'après. L'équipage du Clement a atteint la côte brésilienne et a rapporté qu'ils avaient été attaqués par l'amiral Graf Spee.

et voilà une autre source, qui lui utilise le Ktb.

Citation :
Au moment ou le Cargos à vapeur doit être coulé, les prochaines lacunes apparaissent.
Les clapets inférieurs du Clément sont ouverts mais rien ne se passe, il ne semble pas exclus que cela n’ait pas été fait correctement.
Le naufrage avec des obus explosif échoue, probablement une erreur de l'opérateur.
Maintenant, le Clément est essayer d'être couler avec l'aide des Torpilles.
La première torpille prend bien sa course et à une distance de 1000 m elle dévie à 10 m de la proue, erreur de la part de l'opérateur. Probablement la raison, les fluctuations de profondeur dues à une longue portee.
Le Cargos à vapeur est maintenant submergé par les tir d'artillerie, ce qui rend le ciblage difficile, en raison de la faible hauteur de la tourelle sur le Spee, ce qui est perceptibles car il est difficile de toucher le bateau à vapeur sur sa ligne de flottaison. Grâce à ses 6 cloisons étanches, il est également remarquablement résistant.

Ainsi avec ses premiers prisonniers Langsdorff, les avais fait déposé sur une plage Brésilienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Graf Spee   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Graf Spee
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Karlfried Graf Dürckheim
» nivellement de la courbe de spee en cas de DDM par macrodontie
» Helmut Graf von Zborowski
» Le jeune
» Les cercles de l'Autriche ultra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Les autres Fronts :: Front de l'Ouest-
Sauter vers: