Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Tigre de Franz Staudegger à Koursk info ou propagande

Aller en bas 
AuteurMessage
Gus Kruk
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 577
Age : 54
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Le Tigre de Franz Staudegger à Koursk info ou propagande   Sam 8 Déc - 2:36

BATAILLE DE KOURSK FRANZ STAUDEGGER DETRUIT PLUSIEURS T-34

Voici une petite anecdote s'étant déroulée lors de la bataille de Koursk, le 8 juillet 1943...:
" un Tiger 'contre 50 T 34"

"(...) Le SS Unterscharführer Franz Staudegger de la 1. SS. Panzer Division "Leibstandarte" n'a pas pu participer à l'attaque de sa compagnie dans la matinée du 8 juillet, car son tigre était en panne en raison d'un vice technique. Il reste donc pour réparer à Teterewino.
Quelques heures plus tard, il aurait entendu qu'une unité blindée russe attaquant du nord-est composée d'environ 50 T-34 devait arriver sur lui.

"Je parts seul, je chasse librement", dit-il à Rolf Schamp, autre chef de char dont le tigre est également en réparation à Teterewino... Staudegger n'hésite pas une seconde de plus, et après quelques réparations de fortune, son tigre est prêt à repartir se battre, Le Blindé roule tout seul dans la direction d'où les chars ennemis ont été signalés. Son chauffeur est le SS-Sturmmann Herbert Stellmacher, l'opérateur radio le SS-Panzerschütze, Gerhard Waltersdorf le pointeur et le chargeur, les SS-Panzerschützen Heinz Buchner et Walter Henke. Staudegger étant évidemment le chef de char

En chemin, un grenadier lui dit que cinq chars soviétiques ont déjà brisé leurs propres positions. Peu de temps après, Staudegger observe l'élimination de deux T-34 au corps à corps par des Panzer Grenadiers. Il peut abattre les trois autres rapidement. Soudain, deux T-34 apparaissent sur le talus de la voie ferrée, les deux sont détruits par des coups directs. Ensuite, il continue, au-delà de ses propres lignes, dans le no man's land, complètement seul. Un homme contre plusieurs dizaines de chars ennemis. Là, il voit Cinq autres chars émergeant d'un bosquet derrière le talus de la voie ferrée. Staudegger donne ses instructions. Immédiatement, Heinz Buchner a capturé le premier dans son optique et l'a abattu dans la tourelle, après quoi il explose. Maintenant, les autres T 34 ouvrent le feu sur le tigre. Staudegger tire sans interruption et peut abattre les cinq chars soviétiques lors de ce combat très dur.

Mais maintenant que de plus en plus de chars jaillissent de la forêt, Staudegger continue le combat. Ses ordres parviennent rapidement au tireur. Juger, tirer et se réunir en est un. Walter Henke fait un travail difficile en tant que chargeur, alimentant constamment les obus de 8,8 cm dans la culasse du canon. Herbert Stellmacher maintient le tigre constamment en mouvement, il reste habilement face à l'adversaire, de sorte que les chars ennemis ne puissent pas glisser sur le côté du tigre. Ce combat solitaire du tigre dure deux heures, Staudegger abat un total de dix-sept chars dans ce combat acharné. Même les coups reçus restent inefficaces. Ensuite, l'adversaire voit qu'il n'y a aucun moyen de passer à ce stade et s'en va. Cependant, Staudegger ne songe nullement à revenir sur les lignes allemande. Il en veut plus. Contrairement à toutes les
précautions, il met son tigre en mouvement pour retrouver les blindés ennemis. Une décision téméraire dont les chances de succès sont très faibles, car le risque de tomber dans un piège des Soviétiques est très grand. Mais Staudegger a d'autres pensées. Lentement, le tigre lourd s'avance, avec la plus grande prudence et tous les sens en éveil, il explore le terrain. Un obus perforant est dans le canon et Buchner se tient prêt à l'optique. Soudain il les voit, dans un creux, les chars ennemis viennent de se préparer à nouveau. Avec un moteur rugissant, le tigre accélère, puis s’arrête brusquement et le premier coup part et frappe sa cible. Staudegger tire cinq T-34 coup sur coup.
Maintenant que les munitions des chars sont épuisées, chargez des obis explosifs et continuez de tirer immédiatement hurla Staugegger. Quatre autres T 34 sont détruits.

À présent, les Soviétiques sont frappés par l'horreur et ce tigre leur semble invincible. Les tanks restants ont paniqué et ont fuit pour éviter une annihilation complète. Staudegger se met maintenant en marche arrière avec son char lourd, gardant toujours un œil sur l'adversaire. Il a tiré quasi toutes ses munitions et le moteur commence à avoir des ratés, il est grand temps de rentrer. Les grenadiers du régiment allemand saluent avec enthousiasme Staudegger et son équipage courageux. Ils savent ce qu'ils leur doivent. Staudegger, âgé de vingt ans, a par son acte téméraire empêché un enfoncement des lignes allemandes et l'arrivée de puissantes forces blindées ennemies dont le but était de libérer la piste pour leurs convois. Staudegger abattit au total 22 chars ce jour là. Une équipe de surveillance attachée à la 2e compagnie du
régiment allemand confirme plus tard l'exploit de Staudegger. Le lendemain, le commandant SS-Obersturmbannführer Schönberger soumet la demande pour la croix de chevalier. Un jour plus tard, le 10 juillet 1943, le SS Unterscharführer Franz Staudegger reçut la haute distinction. (...)

"

source:
"Michael Wittmann et les tigres de la Leibstandarte" de Walter Lau, ancien tireur du rang de Rottenführer de la 13e (schwarze) Panzer Company ("Compagnie du tigre") du SS Panzer Regiment 1 de la "Leibstandarte" et dernier des 2. Compagnie du schwehr SS-Panzer-Abteilung 101/501, ainsi que de Patrick Agte
écrivain et biographe

Info ou propagande ??? Difficile à dire, mais il semble que les chiffres aient été gonflé pour embellir l'exploit...Si quelqu'un a des précisions à apporter,

je suis curieux de les lire et d'en connaître les sources.

Salut à toute et tous... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 6226
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Le Tigre de Franz Staudegger à Koursk info ou propagande   Sam 8 Déc - 10:59

Le gars a sûrement fait des cartons ce jour, mais son score doit être certainement minoré.
En tout cas jamais lu ou entendu parlé de ce fait d'armes lors de mes discussions ou lectures depuis 40 ans... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg ace
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 544
Age : 46
Localisation : CALAIS
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Le Tigre de Franz Staudegger à Koursk info ou propagande   Sam 8 Déc - 11:46

Je l'ai avec 22 revendications mais jamais pu avoir de confirmation sur son palmarès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus Kruk
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 577
Age : 54
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Re: Le Tigre de Franz Staudegger à Koursk info ou propagande   Hier à 6:26

Oui, c'est pour ça que je cherche quelqu'un qui puisse en dire plus sur ce fait d'arme, parce que quand on voit, par exemple, l'ampleur et le bruit qu'a fait l'exploit de Michael Wittmann à Villers-Bocage, on peux légitimement se demander pourquoi la propagande nazie, ou au minimum celle de la Panzer Waffe ne se sont pas emparées immédiatement de cette histoire. Suspect

Pour Rappel, une année plus tard en Normandie, Michael Wittmann a détruit 3 chars (1 Sherman Firefly et 1 Cromwell à droite, 1 à gauche) avant de prendre la direction de Villers tout en mitraillant sans discontinuer les half-tracks de la "Rifle Brigade". Il a aussi détruit 9 half-tracks, 4 loyd-carriers, 2 carriers, 2 canons anti-chars de 6 livres puis 3 chars légers Stuart (Honey) ainsi qu' 1 autre half-track. A l'entrée de la ville, il a encore détruit 3 des 4 Cromwell en position à hauteur de la ferme Lemonnier... Tout amateur de la 2GM a entendu parler de ce combat extraordinaire. study

Dans le cas de l'exploit de Franz Staudegger et de son équipage, on parle tout de même de la mise hors de combat de 22 chars soviétiques T-34 probablement flambant neufs, ce qui est tout, sauf anodin (sans vouloir dénigrer le matériel britannique)... Le dicton dit :"Il n'y a pas de fumée sans feu", c'est pour ça que ce récit a piqué ma curiosité et que, même si j'ai quand même de la peine à y croire tel quel, j'aimerais beaucoup connaître le fin mot de cette histoire et vos avis sur ce sujet.

Je ne connais pas le biographe et écrivain Patrick Agte et je ne sais donc pas quel crédit lui accorder. Je n'ai encore rien lu de lui et je ne connais donc pas ses propres sources.
Quant à Walter Lau il était l'artilleur du char Tigre #214 commandé par le SS-Untersturmführer Helmut Wendorff qui fut détruit le 14 août 1944 à Maizière (Calvados) juste après avoir obtenu sa 84ème victoire dans le cadre de l'opération alliée "Totalize". Contrairement à son commandant, Walter Lau survécu et fut fait prisonnier par les Polonais. pale  pale

Pour revenir à Franz Staudegger, il apparaît sur la liste des récipiendaires de la croix de chevalier de la croix de fer...(reçue le 10 juillet 1943). Il fait partie des récipiendaires qui sont énumérés dans l'édition de 1986 du livre de Walther-Peer Fellgiebel , "Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945" (Les porteurs de la croix de chevalier de la croix de fer 1939-1945), cela a été confirmé dans une deuxième édition parue en 1996. Cet ouvrage est considéré comme une référence sur ce sujet.
Walther-Peer Fellgiebel était l'ancien président et chef de la commission des ordres de l'AKCR (Association des récipiendaires de la Croix de chevalier). farao

Fellgiebel a servi pendant la Seconde Guerre mondiale au rang de major. Il a lui-même reçu la croix de chevalier de la croix de fer. Son père était le général Erich Fellgiebel, qui, en tant que participant au complot du 20 juillet (Walkyrie), fut condamné à mort et exécuté le 4 septembre 1944. affraid

Le contexte semble donc relativement crédible et Franz Staudegger était un bon soldat, reste à confirmer ou infirmer cet exploit précis et hors du commun. Question  Question  Question



                              Franz Staudegger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 6226
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Le Tigre de Franz Staudegger à Koursk info ou propagande   Hier à 11:27

O.K., on va chercher des sources sur cet engagement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Tigre de Franz Staudegger à Koursk info ou propagande   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Tigre de Franz Staudegger à Koursk info ou propagande
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Info] Le plan astral selon Franz Bardon
» Tantra yoga selon Swami Sivananda ,instructeur présumé de Franz Bardon .
» Un bébé tigre volé dans un zoo
» Info bilan (in)fertilité masculine
» Mac Gyver : info ou intox?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Anecdotes, témoignages-
Sauter vers: