Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 La RAF dans la Méditeranée 1940

Aller en bas 
AuteurMessage
leclerc1944
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 731
Age : 55
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

La RAF dans la Méditeranée 1940 Empty
MessageSujet: La RAF dans la Méditeranée 1940   La RAF dans la Méditeranée 1940 Icon_minitimeMar 10 Sep - 12:12

Bonjours, comme ici cela traitera uniquement les combats aériens, j'ai pensé, que la rubrique Avions, me parraisait la meilleur pour contenir ce sujet.

Citation :
CONTEXTE

LA STRUCTURE DE COMMANDEMENT DE LA ROYALE AIR FORCE

Le 11 juin 1940, le commandement de la RAF dans la région dénommée «Moyen-Orient» est dépouyée par le Commandant en chef de l'aviation (AOCinC), le maréchal en chef de l'air, Sir Arthur Longmore, GCB, DSO, qui avait pris ses fonctions de commandant. de celle qui était déjà connu sous le nom de "Royal Air Force, Middle East", du maréchal en chef de l'Air, Sir William Mitchell, le 13 mai 1940 seulement. A cette époque, le commandement n'était essentiellement responsable que pour l'Egypte, mais le mandat de Longmore était clair dès le début. Dès le début de l'entrée en guerre avec l'Italie, il serait tenu responsable non seulement pour ce pays, mais également pour des unités situées en Irak, à Aden et au Somaliland britannique, au Soudan, en Palestine et en Jordanie et à Malte. En outre, sa responsabilité engloberait toutes les opérations pouvant avoir lieu en Afrique de l’Est (Éthiopie, Érythrée et Kenya), à Chypre, en Turquie, dans les Balkans (Yougoslavie, Grèce, Bulgarie et Roumanie) et sur la mer Méditerranée, la mer Rouge et le golfe Persique. C’était une tâche énorme, qui se révélerait bientôt au-delà des capacités d’un seul commandant.

La Royal Air Force au Moyen-Orient couvrait ainsi potentiellement une vaste zone d’environ 29 000 kilomètres carrés, pour laquelle elle ne comptait que 29 escadrons, équipés de près de 300 appareils, dont la plupart étaient obsolètes, voire obsolètes. Près de la moitié de cette force était basée en Égypte et avait pour mission principale de sécuriser le canal de Suez, principal lieu d’ancrage et de la flotte de la flotte méditerranéenne à Alexandrie, ainsi que la route menant de la mer Rouge à l’Inde et au-delà. Pour aider Longmore dans ses nouvelles fonctions, son officier supérieur d’état major de la Force aérienne (SASO), le vice-maréchal de l’air, R.M. "Peter" Drummond et son officier de l'air, administration, vice-maréchal de l'air A.C.Maund. Ses commandants suprêmes des autres services étaient, pour l'armée, le général Sir Archibald Wavell, qui avait un secteur de commandement aussi vaste, et pour la Marine royale, l'amiral Sir Andrew Cunningham, commandant en chef de la Méditerranée et les Indes orientales. Heureusement, aux fins de liaison, le QG de Longmore était situé dans le même immeuble au Caire que celui de Wavell; Cunningham a toutefois insisté pour poursuivre la tradition navale consistant à vivre à bord de son navire amiral.

Juste au moment où Longmore prenait ses nouvelles fonctions, la percée allemande à Sedan se produisait, qui allait bientôt entraîner le retrait de la France de la guerre et l’entrée de l’Italie dans le conflit. Les opérations qui ont suivi ce dernier événement et qui ont touché des régions situées en dehors de l'Égypte et de la Libye en particulier, ont été détaillées dans d'autres titres de cette série (voir Malte: Les années de l'ouragan, 1940-1941; Malte: l'année de Spitfire, 1942; Guerre aérienne pour Yougoslavie, Grèce et Crète, 1940-1941 et nuages ​​de poussière au Moyen-Orient).
Au sein de la RAF au Moyen-Orient, un groupe égypte, formé le 18 avril 1939, avait son QG à Héliopolis et contrôlait initialement l'Escadre avancé, se composé des 33, 45, 208 et 211 escadrons. Le commandant en chef des forces aériennes était R.Collishaw, DSO, OBE, DSC, DFC, qui avait été l’un des principaux pilotes de chasse (ou de chasse) de la Première Guerre mondiale, dirigeait cette unité très importante. Trois jours après sa création, le Capt Grp Brown, DFC, AFC, est arrivé de Londres pour devenir le SASO de Collishaw.

Parmi les autres unités formées à cette époque, il y avait la 1ère Escadre (Bombardier) avec le 14, 30 et 55 escadrons, 2ème Escadre (Bombardier) avec le 60, 84 et 113ème escadrons et l'Escadre Bombardier avec 70 et 216 Escadrons. Cependant, la majorité de ces unités étaient basées en Irak ou en Transjordanie à ce moment-là; Le 60e Escadron lui se trouvait basé en Inde.
Au moment de la constitution du nouveau groupe, et initialement réservées à la défense d'Alexandrie et du canal de Suez, les 80 escadrons arrivés à Ishailia depuis l'Angleterre en mai 1938 n'étaient pas inclus dans les établissements de ces Escadres. Ils étaient équipés de Gladiators. et une deuxième unité de chasse, le 112e Escadron, qui avait débarqué du Royaume-Uni à son arrivée en mai 1939. Cependant, une fois créée, cette unité serait obligée d'envoyer des détachements vers le sud pour la défense de Port-Soudan.

Le 4 août 1939, juste avant le déclenchement de la guerre en Europe, mais sous la menace très présente, les unités de l'escadre Avancée se sont déplacées vers leurs postes de guerre. D'Ismailia, le 33e escadron s'est rendu à Qasaba, le 45e à Fuka et le 211 à Daba, tandis que le 208e Escadron a été transféré d'Héliopolis à Mersa Matruh. Toutes ces nouvelles bases étaient situées sur le littoral méditerranéen égyptien, entre le delta et la frontière avec la Libye. Un mois plus tard, le capt Grp Brown quitta Héliopolis pour s'installer au quartier général, de l'Escadre Avancée, à Maaten Bagush, en tant que commandant. Sa position en tant que SASO du groupe égypte a été prise par Wg Cdr E.B. Addison, OBE.

Au fur et à mesure que les unités de l'Escadre Avancée avancent, celles de la 1re Escadre (bombardier) commencent à s'envoler dans les escadrons Ismailia, 14, 30, 55 et 70, qui y arrivent tous vers la fin du mois d'août.

Après le déclenchement de la guerre avec l'Allemagne le 3 septembre 1939, un nouveau comptage total des unités eut lieu. Cependant, le 18 du mois, le groupe 201 a d'abord été constitué d'éléments de la 86e Escadre et du détachement de l'Escadre Hal Far (Malte) . La genèse de cette unité était quelque peu compliquée; à l'origine formé en 1937 en tant Escadre (de reconnaissance générale) à bord du HMS Cyclops, le dépôt de la 1re flottille sous-marine, qui elle était basé à Kalafrana, à Malte, afin de contrôler les escadrons d’hydravion cherchant à contrer les sous-marins italiens opérant au large de la côte espagnole guerre civile dans ce pays. Il s’est reformé au Royaume-Uni le 9 mai 1939 sur le navire-dépôt de la RAF, MV Dumana, et est devenu le même jour la 86 e Escadre du commandement de la Méditerranée. Il a navigué pour Malte, mais après son arrivée, il s'est rendu à Alexandrie au début du mois de juin 1939. Ici, le groupe 201 a été formé, mais peu de temps après, Dumana et le reste de la 86e Escadre sont revenus à Malte. Ainsi, le nouveau groupe était basé à Alexandrie pour contrôler toutes les unités de reconnaissance générale (GR) en Égypte, y compris les escadrons débarqués de la RN Fleet Air Arm (FAA). Le commandant était le capitaine H.W.GJ.Penderel, qui, dans la pratique, ne contrôlait initialement aucun escadron en attendant l’arrivée d’unités équipées d'Hydravion Sunderland.

Trois jours après la formation du groupe 201, le QG (Égypte) reçois le groupe 202 (Opérations), chargé du contrôle de toutes les opérations de la RAF dans le désert occidental. Le même jour, le 21 septembre 1939, quatre nouvelles Escadres ont été formées. C'étaient:
la 250eme Wing (Bombardier) Escadre- créé par la renumérotation de 1ère Wing (Bombardier) à Ismailia. L'escadre ne devait contrôler que les 30 et 55e escadrons, car le 14e escadrons étaient sur le point de partir pour Amman en Trans-Jordanie, puis pour le Soudan.

La 251 Wing (Bombardier) Escadre - créé de la même manière par la renumérotation de 2è Wing (Bombardier) l'Escadre à Heliopolis; au départ, cette Escadre ne contrôlait que le 70e Escadron, car le 216e Escadron était directement rattaché au QG, RAF Middle East.

La RAF dans la Méditeranée 1940 H-202z10
Je vous présente ici, l'unique Hurricane de la RAF, qui était au Moyen Orient.

Hawker Hurricane I L1669 était le seul exemple de ces chasseurs relativement modernes à la disposition du groupe 202, RAF. Connu sous le nom de «cuirassé de Colly», il a été utilisé par le Capf Raymond Collishaw pour des vols aériens dans les aérodromes de la frontière afin de donner l’impression aux services de renseignement italiens qu’il possédait beaucoup plus de ces appareils qu’il n'en possédait en réalité. Il a ensuite servi avec le 80e Escadron, puis avec le 274e Escadron.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 731
Age : 55
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

La RAF dans la Méditeranée 1940 Empty
MessageSujet: Re: La RAF dans la Méditeranée 1940   La RAF dans la Méditeranée 1940 Icon_minitimeMar 10 Sep - 15:10

Citation :
Pour fonctionner efficacement et de manière continue, une force aérienne a besoin d'un solide appui en équipement, d'un entrainement et d'une administration. De cette manière, le Groupe égypte était déjà bien fourni à l'approche de la guerre. La 101e Unité de maintenance (MU) avait été créée en 1938 en tant que 1er dépôt de munitions et de pétrole et était basée à Tura. la 102è MU, une unité de stockage d'aéronefs, avait été formée à Aboukir. Les services fournis par ces unités devinrent immédiatement apparents, ce qui conduisit à la formation de tels services après le début de la guerre. Au début du mois d'octobre 1940, la 32è ASP allait être former à Aboukir, avec elle le 53è R & SU. En décembre le 54è, R & SU naîtrait également sur cette base, mais il accompagnerait presque simultanément le 32è ASP en Grèce.

D'une autre manière, le commandement était bien servi, et cela se trouvait dans les réserves d'équipage entraîné et prêt au combat. Quatre écoles de pilotage avait été créée à Abu Sueir dès avril 1921, de nombreuses recrues du Royaume-Uni y étant envoyées pour y suivre une formation. Cette unité produisait maintenant environ 300 nouveaux pilotes chaque année. Le 1 er septembre 1939, il s'installa à Habbaniya en Irak et devint la 4è SFTS Service Flying Training School. Là encore, il était toujours bien placé pour approvisionner la RAF (Moyen-Orient) en équipages de remplacement, dont de nombreux ressortissants britanniques qui travaillaient dans la région depuis le début des hostilités ou des habitants des colonies de la Rhodésie du Nord et du Sud, du Kenya et de l'Ouganda. ou Tanganyika.

L'augmentation du nombre de pilotes provenant de cette source et d'autres bases d'entraînement mises en place partout dans le monde mènerait à la création de sa propre operational training unit (unité d'entraînement opérationnel) (OTU), 70è (ME) OTU (l'abréviation ME elle = Moyen orient), à Ismailia le 10 décembre 1940. L’unité a été formée à partir d’un noyau créé par l’intégration du pool d’entraînement et de réserve (dont plus tard). Au moment même où la nouvelle OTU commençait à fonctionner, un pool pour le Moyen-Orient a également été créé à Ismailia pour accueillir des pilotes entièrement entraînés arrivant du Royaume-Uni jusqu'à leur affectation aux escadrons.

C’est à ce moment-là que la RAF au Moyen-Orient a été confrontée au début de la guerre en Égypte contre l’Italie au crépuscule du 10 juin 1940, ou qu’elle s’est développée pendant le reste de cette année.
Avant d'aller plus loin, cependant, il est important de considérer le commandement et le contrôle de l'armée aux côtés - et au-dessus - que la RAF devrait opérer. Le premier adjoint de Wavell était le lieutenant général Sir Henry Maitland Wilson, commandant des troupes britanniques en Égypte. Deux jours avant la déclaration de guerre italienne, le quartier général de la 6e division en Palestine est arrivé en Égypte sous le commandement du Major-général R. N. O'Connor, qui prendrait le commandement des forces à la frontière, dégageant ainsi Wilson de sa responsabilité directe. Le 17 juin, le QG de la 6ème Division devint le QG de la Western Desert Force. Richard O'Connor a tenu à établir très tôt une relation avec Collishaw, dont le QG était situé près du sien.

formé par quatre escadrons de bombardiers légers Bristol Blenheim, principalement du type Mark I. Une formation de neuf de ces avions du 113e Escadron a été photographier en vol.
Gauche: La défense des zones de la base égyptienne à l'été 1940 reposait initialement entre les mains du 80e Escadron. qui furent équipé de Gloster Gladiator YK-K, K7882, de cette unité a été photographier à Ismaïlia avec un Blenheim I à l'arrière-plan de gauche.
En bas: les Bristol Bombays du 216e Escadron ont été utilisés à la fois comme moyens de transport et bombardiers de nuit au début de la guerre. De manière inhabituelle, cette unité portait les lettres de code de l'escadron SH et la lettre L de l'avion individuel dans un bloc à l'arrière du fuselage, plutôt que de les diviser par la marque de la rondelle, comme c'était plus habituel.

La RAF dans la Méditeranée 1940 Raf_me10

Ici la page des photos montrant les avions dénommée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leclerc1944
Feldmarshall
Feldmarshall


Nombre de messages : 731
Age : 55
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 13/10/2016

La RAF dans la Méditeranée 1940 Empty
MessageSujet: Re: La RAF dans la Méditeranée 1940   La RAF dans la Méditeranée 1940 Icon_minitimeMer 11 Sep - 0:31

Citation :
Chapitre 2
LE BAL D'OUVERTURE

Dès que la guerre éclata, le 202e groupe de Collishaw était basé dans la zone avancée frontière avec la Libye et un seul escadron de Gladiators - le 33e (Sqn Ldr DV Johnson), situé à Mersa Matruh, à peu près à mi-chemin entre El Alamein et Sollum, à la frontière ouest. À proximité, à Qasaba, se trouvait le 208e Escadron (Sqr Ldr RA.Sprague) et sa coopération militaire Lysander, cette unité maintenant des détachements de ces avions bien en avant à Sidi Barrani, dans le désert à Bir Kanayis et plus au sud à Siwa Oasis . À Fuka et à El Daba, sur la côte en revenant de Mersa Matruh, se trouvaient les bombardiers Blenheim I du 45è (Sqn Ldr J.W. Dallamore) et 211è (Sqn Ldr J.W.B. Judge) Escadron.

Toutes les autres unités étaient bien implantées à l'est dans les zones habitées de l'Égypte. Plus proche du désert, le 80e Escadron (Sqn Ldr R.C Jonas), ses gladiators basés à Amiriya pour la défense de la grande base navale d’Alexandrie, QG de la flotte méditerranéenne de la Royal Navy. Cette unité disposait également du seul chasseur Hawker Hurricane disponible au Moyen-Orient à cette époque. Il s'agissait du L1669, un ancien Mark I qui avait été envoyé d'Angleterre par l'établissement expérimental de l'aviation et de l'armement pour des essais au Moyen-Orient; il allait bientôt gagner le surnom de «cuirassé de Colly».

Alexandrie était également la base du 230e Escadron, équipé d'hydravion Sunderland, commandées par le Capt Wg G.Francis. Ici, il serait rejoint par un plus grand nombre de ces gros avions du 228e Escadron (Wg Cdr G.E.Nicholetts), cette dernière unité étant postée en Méditerranée du Pembroke Dock, dans le sud du Pays de Galles, le 10 juin, au moment même où la guerre allait éclater. Ces deux unités auraient des détachements à la base d'hydravions de Kalafrana à Malte.

Au sud et à l'est se trouvaient Héliopolis, située à la périphérie du Caire, tandis que Helwan se trouvait à quelques kilomètres plus au sud, sur le Nil. L'ancienne base abritait les  BlenheimIV du 113e Escadron et les bombardiers-transports de Bombay du 216e escadron (cdr WG G.Gardiner, DSO, DFC). Ce dernier aérodrome abritait le 112e Escadron (Sqn Ldr D.M.Somerville) - une troisième unité de chasseurs équipée de gladiators - et les anciens avions biplans de transport Valentia du 70e Escadron. Le 10 juin, le 113e Escadron (Sqn Ldr G.B.Keily, AFC) se rendrait à Maaten Bagush, tandis que le lendemain, le 70e Escadron serait transféré à Heliopolis pour rejoindre le 216e escadron.

Enfin, à Ismaïlia, sur le canal de Suez, au nord-est du Caire, il y avait le 30e escadrons (Sqn Ldr U.Y.Shannon) et 55e (Sqn Ldr R.A.T. St.Stowell) équipés de Blenheim I. L’ancienne unité avait converti un certain nombre de ses avions en configuration «F» (chasseur) en installant, sous le fuselage avant, un paquet contenant quatre mitrailleuses .303 Browning. Les détachements de ces avions étaient situés loin de l'unité mère à Amiriya, Helwan et Maaten Bagush.

À ce stade, il ne reste qu'un seul escadron dans la zone méditerranéenne, le 6e Escadron (Sqn Ldr WN McKechnie, EGM) et ses Lysander situés à Ramleh en Palestine. Des détachements sont disponibles pour combattre les éléments dissidents locaux et tenter de maintenir la paix entre Arabes et Juifs. Aucune autre unité n’était plus proche que le Soudan et l’Iraq, des zones pour lesquelles aucun renfort n’était réaliste.

De l'autre côté de la frontière libyenne se trouvait une force aérienne considérablement plus importante, qui formait l'Aeronautica della Libia de la Regia Aeronautica. Cependant, cette force était divisée entre les deux provinces libyennes de Cyrenaica à l'est et de Tripolitania à l'ouest. Au début des hostilités, des unités de cette dernière zone étaient tenues prêtes pour des opérations potentielles contre les forces françaises en Tunisie voisine et n'étaient donc pas disponibles au départ pour une action contre la RAF.

En Cyrénaïque, plusieurs unités étaient bien implantées à l’est, non loin de la frontière avec l’Égypte. Autour de Tobrouk, sur la côte, se trouvait le 8 ° Gruppo CT, composé de trois squadriglie de 12 avions; le groupe était encore en train de convertir le Fiat CR.32, qui était plutôt âgée, par la version plus moderne, le CR.42.

À El Adem, dans le désert au sud-est de Tobrouk, se trouvaient 44 ° et 45 ° Gruppo BT, chacun composé de deux squadriglie de bombardiers tri-moteurs Savoia Marchetti S.79, de 73 ° Gruppo OA et 2 ° Gruppo APC, ancien avec deux avions de coopération armée IMAM Ro.37bis et Caproni Ca.310, le dernier avec trois Squadriglie avions Caproni Ca.309 Ghiblis.


Dernière édition par leclerc1944 le Jeu 12 Sep - 15:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 7625
Date d'inscription : 30/07/2008

La RAF dans la Méditeranée 1940 Empty
MessageSujet: Re: La RAF dans la Méditeranée 1940   La RAF dans la Méditeranée 1940 Icon_minitimeMer 11 Sep - 9:41

Immense zone à couvrir.
Fallait en effet des paquets de zincs avec tous ces problèmes régionaux latents...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La RAF dans la Méditeranée 1940 Empty
MessageSujet: Re: La RAF dans la Méditeranée 1940   La RAF dans la Méditeranée 1940 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La RAF dans la Méditeranée 1940
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'enseignement de la prière dans l'Evangile
» Dispositif à action direct dans le logement
» os dans mur
» Du lait dans les frites de Mc Donald
» Pour un barbecue écologique dans votre cour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Matériels utilisés :: Avions-
Sauter vers: