Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Trajedie du MV Dunedin Star

Aller en bas 
AuteurMessage
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9792
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Trajedie du MV Dunedin Star Empty
MessageSujet: Trajedie du MV Dunedin Star   Trajedie du MV Dunedin Star Icon_minitimeVen 3 Jan - 2:56

Une sale histoire qui se termine sur une plage de Namibie en 1942...

Le MV Dunedin Star était un paquebot frigorifique britannique.
Il a été construit par Cammell Laird and Co en 1935-1936 comme l'un des navires de la classe Imperial Star de Blue Star Line, conçu pour expédier de la viande congelée d'Australie
et de Nouvelle-Zélande au Royaume-Uni. Il a servi pendant la Seconde Guerre mondiale et se distingue par son rôle dans l'opération Halberd pour soulager le siège de Malte
en septembre 1941.


Trajedie du MV Dunedin Star Dunedi10


Après que le Royaume-Uni soit entré dans la Seconde Guerre mondiale en septembre 1939,le  Dunedin Star a initialement poursuivi son service de cargo entre la Grande-Bretagne
et l'Australie. Comme c'était un navire marchand rapide, il a navigué sans escorte jusqu'en novembre 1940.
Le 22 juin 1940, la France s'était rendue à l'Allemagne, ce qui avait retiré la puissante marine française de la défense des navires alliés, cédé tous les ports atlantiques
et bases navales de la France à la Kriegsmarine et à ses aérodromes les plus stratégiques à la Luftwaffe.
Par conséquent, le navire a ete oblige de changer de route et de passer par le pacifique pour plus de securite dans ses voyages.
Puis la Marine britannique a mis en place des convois pour navires marchands avec escortes.
Le 1er novembre, il a quitté Liverpool avec le convoi WS 4, qui s'est divisé en sections rapides (WS 4F) et lentes (WS 4S). Dunedin Star est allé avec WS 4F à Freetown,
Sierra Leone, puis a continué via Durban à Suez, où il est arrivé le 22 décembre.
Il semble avoir passé Noël de 1940 et le Nouvel An 1941 à Suez.
Le 12 janvier, il est parti pour Colombo à Ceylan, où il est arrivé le 22 janvier. Il a fait l'étape de la mer Rouge de son voyage de Suez à Aden avec le convoi SW 4B,
puis s'est détaché et a traversé l'océan Indien sans escorte.


Opération Halberd

En août 1941,le Dunedin Star était de retour en Grande-Bretagne.
Le 9 août, il quitte le Firth of Clyde avec le convoi WS 8C vers Scapa Flow [6], revenant à Clyde le 17 août. Puis lui et un navire jumeau Blue Star, Imperial Star, ont pris part
à l'opération Halberd pour soulager le siège de Malte.
Le 17 septembre, ils ont quitté la Clyde avec le convoi WS 011D, qui est devenu en mer le convoi WS 11X. Le convoi était à destination de Bombay,
mais les navires de l'opération Halberd se sont détachés dans l'Atlantique Nord et ont atteint Gibraltar le 24 septembre.
Là, huit navires marchands ont formé le convoi GM 2, qui est parti le même jour sous forte escorte de la Royal Navy pour Malte.

Le 27 septembre 1941, l'avion méditerranéen italien Regia Aeronautica a attaqué le convoi mais a été repoussé par des escortes navales et une couverture aérienne.
Ce soir-là, un bombardier-torpilleur italien a frappe l Imperial Star. Aucun personnel de l équipage n'a été tué et le navire n'a pas coulé mais a été désactivé, il a donc été sabordé
et abandonné. Le reste du convoi a atteint le Grand Port de La Valette le lendemain.

L Imperial Star a Malte

Trajedie du MV Dunedin Star Zzzzz702


Le Dunedin Star est resté à Malte pendant quatre semaines, laissant sans escorte le 22 octobre et appelant à Gibraltar trois jours plus tard.
Les mouvements du Dunedin Star pour les cinq prochains mois ne sont pas enregistrés.
Le 22 mars 1942, il quitte la Clyde avec le convoi WS 17 pour Freetown.
Il a continué via Cape Town jusqu'à l'océan Indien, atteignant Bombay le 16 mai et quittant Colombo le 13 juillet pour Fremantle.
Là, il a rejoint le convoi ZK 12, parti le 27 juillet pour Sydney.
Le Dunedin Star s'est détaché en route et a atteint Melbourne le 3 août. De nouveau, il est revenu d'Australie en Grande-Bretagne via le Panama,
où il a fait escale le 17 septembre avant de traverser l'Atlantique Nord et d'atteindre Liverpool le 1er novembre.


Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9792
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Trajedie du MV Dunedin Star Empty
MessageSujet: Re: Trajedie du MV Dunedin Star   Trajedie du MV Dunedin Star Icon_minitimeVen 3 Jan - 3:25

Le naufrage

Le 9 novembre 1942, le Dunedin Star quitte Liverpool pour l'Égypte via la baie de Saldanha, le Cap et Aden. [Sa cargaison était constituée de munitions et de fournitures
pour la huitième armée britannique au Moyen-Orient, et transportait 85 membres d'équipage et 21 passagers payants.
Le Dunedin Star a quitté Liverpool avec le convoi ON 145, lequel convoi était destiné à New York.
Dans l'Atlantique Nord,le Dunedin Star s'est détaché et s'est dirigé vers l'Afrique du Sud.
A 22 h 30, le 29 novembre, au large de Skeleton coast en Nanibie, le commandant de bord suit une route à environ 16 km au large des côtes
lorsque le navire est soudainement secoué par une violente secousse.
La quille avec le passage sous la salle des machines est arrachée. Le Dunedin Star a probablement touché le Clan Alpine Shoal, un rocher qui est marqué sur les cartes
mais dont la position exacte est incertaine.
SOS. La station de radio de Walvis Bay capte le signal de détresse du Dunedin Star à 21h30 le 29 novembre 1942.
La position est diffusée par radio. Le navire a rencontré des difficultés au large de la Skeleton Coast,appele la côte de la mort.

À bord du Dunedin Star se trouvent plus de 100 personnes, dont 21 passagers. Elle transporte également une cargaison d'armes cruciales.
Le capitaine s'attend à ce que le navire prenne de l'eau dans les trois à quatre heures et décide donc de se diriger vers le rivage.
Grâce à des manœuvres habiles, il parvient à empêcher le Dunedin Star de se briser quand il l échoue. Les opérateurs radio demandent si de l'aide est en route.

Trajedie du MV Dunedin Star Dunedi11


Les renseignements militaires à Walvis Bay informent le vapeur frappé que les deux navires ancrés dans le port pourraient se rendre au navire échoué d'ici le 2 décembre.
Le dragueur de mines Nerine et le remorqueur Sir Charles Elliot sont envoyés vers Skeleton Coast  dès que les provisions et l'eau ont été chargées.
Le renseignement militaire de Walvis Bay informe également la marine et l'armée de l'air sud-africaines du Cap de l'épave.
En quelques minutes, un contact est établi avec deux navires à proximité du Dunedin Star via la station de radio Slangkop.
Le cargo britannique Manchester Division et le navire à moteur norvégien Temeraire sont priés d'aider immédiatement le Dunedin Star.

Pendant ce temps, le capitaine du Dunedin Star craint que son navire ne commence à se désagréger. Il décide d'abandonner le navire.
Le premier groupe de personnes est débarqué à bord d'un bateau à moteur le 30 novembre.
Le temps est est rude et l'évacuation se transforme en une opération extrêmement risquée. Après le troisième voyage, l evacuation est finie.
Au total, 63 personnes, dont des femmes et des bébés, ont été emmenées à terre.
Le capitaine et 43 membres d'équipage et passagers sont toujours à bord du Dunedin Star.


Trajedie du MV Dunedin Star Dunedi12



A suivre...

Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9792
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Trajedie du MV Dunedin Star Empty
MessageSujet: Re: Trajedie du MV Dunedin Star   Trajedie du MV Dunedin Star Icon_minitimeVen 3 Jan - 12:42

Le lendemain soir, le cargo Temeraire apparaît à l'horizon, suivi bientôt par le Manchester Division.
Les équipages des deux navires parviennent à sauver tout le monde du Dunedin Star le lendemain.
Lors du dernier appel radio que le capitaine a fait depuis son navire, il demande instamment à un avion de déposer de la nourriture et de l'eau pour le groupe deja sur la plage.
En raison du surf dangereux, aucun contact direct ne peut être établi avec les deux autres navires.

À ce stade, les passagers et l'équipage sur la plage sont désespérés.
Sans abri et avec seulement de maigres réserves de nourriture et d'eau, ils sont exposés aux forces de la nature dans le désert.
Les nuits sont extrêmement froides et brumeuses, les naufragés doivent dormir sur le sable nu sans couverture et se réveiller humides et raides le matin.
Les jours sont chauds et le vent hurlant souffle du sable fin dans les yeux, les oreilles, le nez et les cheveux.
Tous souffrent de coups de soleil sévères, les membres sont enflés, les yeux suppurent. Les trois bébés risquent de devenir aveugles.
Ils sont sauvés de ce terrible sort par les efforts d'un spécialiste des yeux égyptien qui fait partie des naufragés.
Le médecin du navire du Dunedin Star fait également tout son possible pour atténuer l'inconfort du groupe.
Le groupe est informé par un signal miroir du navire Manchester Division qu'un avion est en route.
En outre, un convoi de sauvetage par voie terrestre est parti de Windhoek. L'ensemble de l'opération d'aide et de sauvetage est dirigée depuis Le Cap
et coordonnée avec les autorités du sud-ouest de l'Afrique.

Le Nerine et le remorqueur Sir Charles Elliot arrivent à l'épave du Dunedin Star le 2 décembre.

Le Sir Charles Elliot

Trajedie du MV Dunedin Star Dunedi13


Le cargo Temeraire part maintenant pour Walvis Bay avec l'équipage sauvés du Dunedin Star. Le remorqueur revient également rapidement après avoir abandonné ses fournitures.

Le 3 décembre, un tout nouveau bombardier Lockheed Ventura de l'armée de l'air sud-africaine décolle du Cap.
À Walvis Bay, l'avion est chargé de nourriture et de conteneurs d'eau à la place des bombes. Le pilote Immins Naude et ses trois membres d'équipage poursuivent leur premier vol
de secours vers la Skeleton Coast le même jour. Ils sont absolument stupéfaits de découvrir un autre navire échoué près de Rocky Point, à environ 100 km au sud de la position
de l'étoile Dunedin. C'est l'un des navires de sauvetage, le remorqueur Sir Charles Elliot!
Naude informe la base de Walvis Bay par radio et s'envole vers les passagers naufragés du Dunedin Star.
Après avoir largué les fournitures, l'équipage de Ventura se sent moralement obligé de faire au moins une tentative pour faire embarquer les femmes et les enfants.
Malgré les vents violents qui fouettent le sable et le terrain inhospitalier, Naude fait un atterrissage soigné dans le désert.
Mais l'avion est coincé dans le sable lorsqu'ils tentent de le mettre en position pour le décollage.
Le deuxième groupe de sauvetage est désormais coincé sur la Skeleton Coast. Naude informe la base de Walvis Bay par radio.


Le Ventura pose sur le sable

Trajedie du MV Dunedin Star Dunedi14


Pendant ce temps, la situation du remorqueur Sir Charles Elliot près de Rocky Point empire. Le navire a une fuite et menace de se briser.
Après plusieurs tentatives infructueuses, au cours desquelles deux des marins se noient, l'équipage parvient finalement à se rendre à terre et se retrouve maintenant
dans la même position que le groupe échoué du Dunedin Star. Sans eau ni nourriture, ils sont laissés à la merci du désert.

Plus au nord, au Dunedin Star, les équipages des navires Nerine et Manchester Division tentent d'envoyer de la nourriture et de l'eau à terre par radeau.
Cependant, les radeaux sont emportés par le courant. Sans plus de provisions à bord, le Nerine retourne à Walvis Bay.
Le dragueur de mines Natalia prend la mer le 4 décembre pour venir en aide aux passagers et à l'équipage bloqués du Dunedin Star.
Comme le Nerine, l'équipement radio du Natalia n'a pas une portée suffisamment longue et le Natalia a donc des pigeons voyageurs à bord.
Lorsque le Natalia arrive au Dunedin Star le 6 décembre, les pigeons sont libérés par paires, chaque paire portant le même message.
Les pigeons sont à 600 km de leur grenier à Walvis Bay et doivent trouver leur chemin à travers une zone inconnue avec seulement un ou deux points d'eau en route.
Environ la moitié des pigeons reviennent à Walvis Bay après avoir volé pendant dix heures.
Les informations qu'ils emportent avec eux sont inestimables pour la poursuite de la planification de l'opération de sauvetage.

Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9792
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Trajedie du MV Dunedin Star Empty
MessageSujet: Re: Trajedie du MV Dunedin Star   Trajedie du MV Dunedin Star Icon_minitimeVen 3 Jan - 12:54

Alors que les conditions météorologiques s'améliorent légèrement, l'équipage du Natalia réussit à envoyer des radeaux avec de la nourriture et de l'eau au groupe sur la plage.
La chaudière du navire pose un problème. Le Natalia doit retourner immédiatement à Walvis Bay.
Pour le moment, les fournitures pour le groupe coincé sont acheminées par voie aérienne.
Les 5 et 6 décembre, trois autres bombardiers Ventura partent du Cap et de Pretoria pour y larguer de la nourriture, de l'eau, des tentes, des couvertures et des médicaments
pour le groupe du Dunedin Star et l'équipage échoué du remorqueur Sir Charles Elliot.

Les pilotes sélectionnés pour les vols de secours sont choisis en raison de leurs compétences de vol exceptionnelles et de leurs nerfs solides.
L'un d'eux a dû effectuer un atterrissage d'urgence près de Rocky Point plus tôt. Il accepte d'essayer d'y atterrir à nouveau, tout près du remorqueur naufragé.
Le 8 décembre, il touche une crête sablonneuse d'environ 700 m de long, 40 m de large et 70 m du littoral. L'un des autres pilotes va bientôt emboîter le pas.
Grâce aux efforts désintéressés et courageux de ces deux pilotes, l'équipage échoué du Sir Charles Elliot est mis en sécurité.

Pendant ce temps, la base militaire du Cap et le centre de secours de Walvis Bay s'inquiètent du convoi qui tente d'atteindre l'épave du Dunedin Star par voie terrestre.
Deux autres convois sont envoyés. Un de ces retours totalement épuisé au bout de dix jours sans avoir rien obtenu.
L'autre, qui transporte également du matériel pour sauver le Lockheed Ventura, suit les traces du premier convoi.

Convoi terrestre de secours

Trajedie du MV Dunedin Star Dunedi16


À la base du Cap, personne n'est au courant de l'énorme épreuve que le premier convoi a déjà traversée lorsqu'il est repéré le 8 décembre par un Ventura dans un lit asséché
à environ 20 km au nord de Rocky Point.
Les huit camions dirigés par le capitaine Smith sont toujours coincés dans le sable. Le convoi s'est aventuré dans une zone inconnue - en 1942, le Namib à l'ouest de Kamanjab
est toujours une tache blanche sur la carte. Les membres de l'expédition éclatent de joie lorsqu'ils aperçoivent la mer. Ils ont fait l'histoire: ils ont achevé la première traversée
du Koakoveld vers le littoral en véhicule motorisé.
Maintenant, la dernière étape sur leur chemin vers le nord vers le naufragé Dunedin Star se trouve devant, un tronçon ardu de 80 km le long de la côte.

Outre la mission par voie terrestre, le centre de secours prévoit une autre tentative depuis la mer pour rejoindre le groupe échoué.
Un expert local sur la côte sud-ouest de l'Afrique, le capitaine Hansen, est engagé pour cette tâche. Hansen dirige une entreprise de pêche à 50 km au sud de Walvis Bay.
Il est prêt à mettre à disposition un bateau de débarquement pour la tentative de sauvetage, et ses ouvriers sont d'excellents marins.
Le 9 décembre, Hansen arrive au Dunedin Star à bord du dragueur de mines Nerine. Les conditions météorologiques sont favorables.
Il y a une petite brise et la houle est relativement plate alors que Hansen et son équipe commencent leur courageuse tentative de sauvetage.
L'un des marins parvient à nager à terre avec une corde attachée au bateau de débarquement. S'accrochant à cette ligne, 14 des naufragés parviennent au vaisseau
du capitaine Hansen. Puis un petit bateau est mis à l'eau pour les femmes et les bébés.
Le bateau chavire, mais deux femmes et leurs bébés sont transportés avec succès dans le bateau de débarquement.
Les autres sont ramenés en toute sécurité sur la plage grâce à la vaillante intervention d'Immins Naude, le pilote du bombardier, et de certains des autres hommes
qui sont toujours sur le rivage.

Le lendemain matin, le ressac est à nouveau si difficile qu'il est impossible de poursuivre l'opération de sauvetage avec le bateau de débarquement.
Mais l'après-midi, la mer devient plus calme et onze autres hommes se rendent à l'engin en se tenant à la corde.
Avec 26 des naufragés sauvés, le Nerine met le cap sur Walvis Bay.
Les 41 personnes restantes sur la plage - parmi lesquelles Naude et son équipage - restent derrière pour attendre le convoi qui, selon leurs informations, devrait arriver à tout moment.

Les chauffeurs de camions

Trajedie du MV Dunedin Star 16-12_10


Cependant, le convoi progresse à un rythme d'escargot. Il se coince dans les marais salants, le brouillard épais empêche les hommes de trouver leurs repères
et il pleut même un peu. À environ 3 km du Dunedin Star le 12 décembre, le convoi s'arrête à nouveau. Deux des hommes continuent à pied et sont accueillis avec enthousiasme
au camp du groupe coincé.
Naude a une certaine expérience de la conduite de camions dans le sable profond et se propose d'aider le convoi.
Le treillis métallique et la toile sont disposés et il parvient à conduire l'un des camions jusqu'au camp. Les provisions et l'équipement de protection sont chargés sur le véhicule
et ramenés au convoi. Naude manœuvre un autre camion à travers le sable lourd plus tard dans la journée pour récupérer tout le monde au camp.
Les sauveteurs et secourus comptent désormais 63 personnes au total. Sur le chemin du retour, le convoi en rencontre un deuxième qui a été envoyé
pour sauver le précieux Lockheed Ventura.
Le pilote Immins Naude convainc les hommes que leur équipement est insuffisant pour préparer l'avion à décoller à nouveau.
Les deux convois se dirigent ensemble vers le sud.


A suivre...


Dernière édition par naga le Sam 4 Jan - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9792
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Trajedie du MV Dunedin Star Empty
MessageSujet: Re: Trajedie du MV Dunedin Star   Trajedie du MV Dunedin Star Icon_minitimeSam 4 Jan - 15:13

Le naufrage a eu lieu tout au nord de la Nanibie

Trajedie du MV Dunedin Star Dunedi17


À Rocky Point, un autre bombardier Ventura est prêt à faire voler en sécurité certains des naufragés.
Le 16 décembre, six femmes, un bébé, l’équipage de Naude et un médecin sont montés à bord de l’avion. Alors que l avion s'apprête à atterrir à Walvis Bay, l'une des femmes
donne naissance à un bébé en bonne santé. L'avion revient à Rocky Point dans l'après-midi et prend le reste du groupe. Tous sont emmenés à l'hôpital pour un contrôle
mais sont bientôt libérés. Dormir dans des lits moelleux entre des draps propres cette nuit-là, ils ont l'impression d'être au paradis.

L epave au 16 decembre

Trajedie du MV Dunedin Star Dunedi19


Entre-temps, le convoi a entamé son laborieux voyage de retour à Windhoek. La traversée des lits des rivières est maintenant plus difficile car certaines rivières sont en crue.
Le sol est détrempé et de temps en temps les camions s'enlisent. Au moment où le convoi arrive à Kamanjab, trois véhicules ont été abandonnés.
Le groupe arrive à Windhoek le jour de Noël. Tout le monde est totalement épuisé, leurs vêtements sont en lambeaux,.
Ils sont accueillis comme des héros. Le chef du convoi, le capitaine Smith, a déclaré après le parcours de 2 400 km:
"Je doute qu'il serait possible de se lancer dans un voyage plus difficile que celui que nous avons vécu."

De retour à Walvis Bay, alors que le convoi se débat toujours vers Windhoek, le dragueur de mines Crassula met le cap sur le capitaine Hansen et son équipage tard
dans la nuit du 17 décembre. Ils doivent récupérer une partie de la cargaison d'armes précieuses du Dunedin Star.
Le pilote de bombardier Immins Naude est également à bord, après à peine une heure de retour dans la civilisation, juste le temps pour un bon repas.
Naude doit l'aider à reprendre son avion en vol à l'aide de 2 000 mètres de treillis métallique qui serviront de piste.
Le bombardier d'une valeur de 30 000 livres sterling est coincé dans le sable mais autrement en bon état. L'expédition de sauvetage revient à Walvis Bay le 3 janvier 1943
avec 300 tonnes de cargaison du Dunedin Star. Cependant, ils n'ont rien pu faire pour le Lockheed Ventura, car la houle était si élevée que personne ne pouvait débarquer.

Deux semaines plus tard, le 17 janvier, un autre convoi part de Windhoek pour sauver l'avion sur la Skeleton Coast.
Immins Naude fait partie de l'expédition, et cette fois, ils ont une chenille pour tirer les camions du sable quand ils sont coincés.
Le convoi arrive à destination neuf jours plus tard. Le Ventura s'est enfoncé profondément dans le sable et il faut quatre jours pour le desensabler.
La chenille tire l'avion en position de décollage.
A 13h00 le 29 janvier après un décollage parfait, Naude et son Ventura sont en l'air.
Mais l'odyssée de Naude n'est pas encore terminée. Après 45 minutes de vol, il se trouve à proximité de Rocky Point, volant à une altitude de 100 mètres,
lorsque le moteur tribord commence à bafouiller puis tombe en panne. L'avion plonge et se crash à quelque 200 mètres au large des côtes.
Naude et les deux membres d'équipage survivent à l'accident mais subissent des blessures. Néanmoins, ils parviennent tous au rivage puis se traînent à l'endroit
où le convoi venant du Dunedin Star doit tourner vers l'est le long d'un cours d'eau. Avec presque aucune provision, ils attendent à un point d'eau jusqu'à ce que le convoi
les trouve deux jours plus tard. Ils sont en mauvais état et Naude en particulier a besoin de soins médicaux. Il reste encore quatre jours à Windhoek.

Ainsi se termine l'une des opérations de sauvetage les plus spectaculaires de la côte sud-ouest africaine.
Tous ceux qui avaient voyagé à bord du Dunedin Star ont été sauvés grâce au plus grand effort et au dévouement désintéressé de toutes les personnes impliquées
dans l'opération de sauvetage. Deux membres d'équipage du remorqueur Sir Charles Elliot, qui a été dépêché pour secourir et par la suite également échoué, se sont noyés.
Certains sauveteurs, dont Immins Naude, ne se sont jamais vraiment remis de l'épreuve physique. Les dégâts matériels ont été considérables.


Epave du Loockeed ventura de Naude

Trajedie du MV Dunedin Star Dunedi18


source
gondwana-collection.com/
Revenir en haut Aller en bas
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 9792
Age : 54
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

Trajedie du MV Dunedin Star Empty
MessageSujet: Re: Trajedie du MV Dunedin Star   Trajedie du MV Dunedin Star Icon_minitimeDim 5 Jan - 3:20

Les restes du camps des naufrages en 2017

Trajedie du MV Dunedin Star Dunedi20


Les restes de l epave du Loockeed Ventura

Trajedie du MV Dunedin Star Dunedi21


Trajedie du MV Dunedin Star Dunedi22
Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 8176
Date d'inscription : 30/07/2008

Trajedie du MV Dunedin Star Empty
MessageSujet: Re: Trajedie du MV Dunedin Star   Trajedie du MV Dunedin Star Icon_minitimeDim 5 Jan - 10:56

Apparemment ces accidents font l'affaire des circuits touristiques... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Trajedie du MV Dunedin Star Empty
MessageSujet: Re: Trajedie du MV Dunedin Star   Trajedie du MV Dunedin Star Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Trajedie du MV Dunedin Star
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Les autres Fronts :: Afrique du Nord-
Sauter vers: