Le Forum du Front de l'Est
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 L'évacuation vers l'Est

Aller en bas 
AuteurMessage
matasso
Generaloberst
Generaloberst
matasso

Nombre de messages : 548
Age : 51
Localisation : Oise - Compiègne
Date d'inscription : 09/08/2011

L'évacuation vers l'Est Empty
MessageSujet: L'évacuation vers l'Est   L'évacuation vers l'Est Icon_minitimeDim 19 Jan - 19:46

Bonjour à tous,

Cela fait bien longtemps que je ne suis pas présent sur le Forum. Dommage, je vais essayer de revenir plus régulièrement.

On parle souvent et c'est devenu un fait connu que l'évacuation ç l'Est des usines, du matériel de fabrication et des ouvriers a joué une rôle immense dans la victoire soviétique.

Ce qui est beaucoup moins connu est le fait que cette évacuation aura aussi concerné les écoles militaires et cela aura un impact immense dans la relèvement de la capacité militaire de l'Armée Rouge. Dans le cadre de la création voulue par Staline de "l'homo sovieticus" une très grande impulsion est donné à l'éducation dès le début des années 20. Au delà d'immense chantier d'alphabétisation de la population - 25% de la population en 1917, 81% en 1939 selon les travaux de Nicolas Werth il est aussi question dans les années 30 de l'ouverture d'innombrables écoles qui permettent à des ouvriers et paysans sortis du rang par leur ferveur socialiste ou leur qualité au travail (les fameux stakhanovistes) de prendre du galon, de se cultiver et de gagner en formation. Il s'agit dans ces écoles de former les cadres de la patrie du Socialisme. Il suffit de lire les biographies de beaucoup des plus connus généraux soviétiques de 1939/45 pour voir cette conception à l'oeuvre. Ils passent par de longues périodes de formation en école pour aboutir, pour les meilleurs, au graal suprême, l'académie d'Etat Major Frunze, le véritable creuset de la pensée militaire soviétique.

Dès 1935 les écoles militaires soviétiques sont en grande partie ouvertes. Concentrées souvent à Leningrad, Kiev et dans beaucoup de villes de la partie occidentale du pays, ces écoles seront en très grand danger en 1941 lors de l'invasion de l'URSS pendant Barbarossa. Néanmoins, la culture militaire reste très faible et les difficultés de recrutement pour des personnels qualifiés sont immenses, la RKKA ne réussit jamais entre 1933 et 1937 à combler son quota de volontaires pour ses écoles militaires. Ce sera par le parti et les komsomol que des quotas seront remplis mais au prix d'une réduction du temps de formation de 3 ans à seulement 18 mois et à un abaissement sensible de la qualité des officiers. Le salaire des officiers tant très inférieur à la paie des ouvriers, les meilleurs candidats refusaient souvent de rester dans les cadres militaires.

Malgré tout, après les profondes réformes de 1935 le système militaire soviétique reprend des couleurs et la reprise de certains privilèges comme la propriété du grade, un salaire plus grand et d'autres avantages, commencent à créer chez les officiebs soviétiques un sentiment de caste similaire à celui des officiers de la Russie impériale ou de leurs homologues allemands ou occidentaux.

Curieusement selon Roger Reese dans sa récente histoire de l'armée Soviétique, les purges auront été dans l'Armée beaucoup moins sanglantes que nous ne le croyons en général et que la souffrance causée par cette période a été bien moins importante. Le nombre d'officiers en service sera d'ailleurs supérieur en nombre en 1939 face à 1937.

Beaucoup de ces transformations seront l'oeuvre des écoles militaires qui après des formations de durée diverse leur permettaient de devenir officiers ou de passer au grade supérieur. Leningrad, le berceau de la révolution, mais aussi Kiev, Minsk et plusieurs autres villes occidentales comme Poltava sont le siège d'écoles de formation d'artillerie, cavalerie, infanterie ou armes spéciales sans compter toutes mes écoles destinées à l'aviation. Il faut compter pour la RKKA en 1941 à la veille de la Guerre un besoin annuel de près de 27 000 officiers.

L'opération Barbarossa à l'aube du 22 Juin 1941 viendra bouleverser out ce bel agencement...

Bien cordialement,
Mathias

Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 9482
Date d'inscription : 30/07/2008

L'évacuation vers l'Est Empty
MessageSujet: Re: L'évacuation vers l'Est   L'évacuation vers l'Est Icon_minitimeLun 20 Jan - 10:51

Intéressantes précisions...
Revenir en haut Aller en bas
matasso
Generaloberst
Generaloberst
matasso

Nombre de messages : 548
Age : 51
Localisation : Oise - Compiègne
Date d'inscription : 09/08/2011

L'évacuation vers l'Est Empty
MessageSujet: 1941 - 1942 - du chaos mais de la suite dans les idées   L'évacuation vers l'Est Icon_minitimeDim 26 Jan - 18:15

Bonjour,

Et le 22 Juin 1941 tout le bel agencement d'écoles militaires se désagrège. L'invasion allemande prend de cours toute l'appareil politico-militaire soviétique mais, malgré la surprise et la tournure désespérée que prend la lutte dès la fin Juin et au milieu du chaos ambiant, la Stavka et le Comité pour la conduite de la guerre prennent des décisions de longue portée dès les premiers jours? L'une d'entre ces décisions est, en sus de l'industrie, le transfert à l'Est de toutes les écoles militaires de la RKKA. Cette décision sera cruciale plus tard dans la conduite de la guerre car cela laisse ç la RKKA un cadre d'instruction et de formation très puissants qui permettront la reconstruction de l'Armée en vue de la victoire finale.

Mais en 1941 on en est encore très loin. Dès Juillet 1941 les premières mesures d'évacuation sont prises et permettent le transfert de dizaines d'écoles vers les Districts militaires de la Volga, de l'Oural ou de Sibérie. C'est le cas de l'école d'infanterie d'Odessa transférée dans la région de Saratov, des très nombreuses écoles de Leningrad envoyées en Sibérie (école sanitaire à Omsk, école technique de l'artillerie anti-aérienne à Tomsk), dans l'Oural (Ecole d'officiers supérieurs des chars à Magnitogorsk ou 2e école d'artillerie à Beloretsk). C'est aussi le cas pour les écoles de Kiev (1re d'artillerie et école de transmissions vers Krasnoyarsk en Sibérie ou vers l'Oural, l'école sanitaire vers Sverdlovsk). Ce mouvement vers l'est beaucoup moins connu que les usines aura, néanmoins et à mon sens un impact énorme sur la conduite de la Guerre car à partir de 1943 la part prise par l'instruction et la formation dans la RKKA deviendra extraordinairement importante.

Mais l'urgence du moment faisant loi, se sont surtout des unités ad-hoc formés de cadets - las assez connues unités de kursantsi - étudiants - que apparaissent ici et là dans l'ordre de bataille du front. L'école d'Odessa est transférée mais sans avoir formé 2 bataillons de marche avec des cadets qui contribueront à la défense de la ville. L'école d'infanterie de Kharkov formera un régiment qui sera détruit lors des grands encerclements de Kiev en septembre 1941. Les 2 écoles politiques de Leningrad et Moscou formeront chacune 1 bataillon avec leurs élèves respectifs et ceux-ci serviront au front dans la défense des 2 villes.

Ce mouvement de balancier entre les besoins de formation en nouveaux cadres et l'envoi d'unités d'urgence au front qui feront perdre à l'Armée Rouge des milliers de cadres à demi formés se maintiendra en 1941 et avec une nouvelle vigueur à partir de Juin 1942 avec l'offensive allemande vers le Caucase et Stalingrad. A tel point que la 248 Division de Fusiliers sera reconstitué en Septembre 1942 aux 2 tiers à partir de 2 régiments de cadets de l'Ecole d'Infanterie d'Astrakhan - les 899e et 902e régiments de fusiliers avec les 1er et 2 régiments de l"Ecole.

Cette urgence opérationnelle et son impact sur la formation des cadres sera le lot commun de toutes les écoles de l'Armée Rouge jusqu'en Novembre 1942 et le déclenchement de la contre offensive de Stalingrad ou pour la première fois, la STAVKA commencera à profondément réorganiser le système de formation. C'est aussi pour cette raison que la fragilité tactique des officiers soviétiques est criante face à des cadres allemands chevronnés, souvent très bien formés et ou les pertes ne sont pas encore venues causer une baisse générale de la qualité. Un membre d'équipage des chars soviétique part au combat, très souvent en 1941/42 avec moins de 6 mois d'instruction dont une grande partie théorique et inadaptée aux besoins du combat moderne.

Bien cordialement,
Mathias

Pierre Bacara aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 9482
Date d'inscription : 30/07/2008

L'évacuation vers l'Est Empty
MessageSujet: Re: L'évacuation vers l'Est   L'évacuation vers l'Est Icon_minitimeLun 27 Jan - 11:12

Citation :
Ce mouvement vers l'est beaucoup moins connu que les usines aura, néanmoins et à mon sens un impact énorme sur la conduite de la Guerre car à partir de 1943 la part prise par l'instruction et la formation dans la RKKA deviendra extraordinairement importante.
Une évidence, mais qu'il est utile de préciser...
Revenir en haut Aller en bas
matasso
Generaloberst
Generaloberst
matasso

Nombre de messages : 548
Age : 51
Localisation : Oise - Compiègne
Date d'inscription : 09/08/2011

L'évacuation vers l'Est Empty
MessageSujet: Re: L'évacuation vers l'Est   L'évacuation vers l'Est Icon_minitimeMar 28 Jan - 23:49

vania a écrit:
Citation :
Ce mouvement vers l'est beaucoup moins connu que les usines aura, néanmoins et à mon sens un impact énorme sur la conduite de la Guerre car à partir de 1943 la part prise par l'instruction et la formation dans la RKKA deviendra extraordinairement importante.
Une évidence, mais qu'il est utile de préciser...

Bonsoir Vania,

Ce n'est pas une si grande evidence. On continue à voir souvent (moins qu'avant je l'accorde) l'Armée Rouge comme une horde désordonnée de mecs à peine habillés équipés d'une PPSH, incapables de pensée tactique, sans rien à manger et avec des commissaires prêts à les fusiller au moindre pas en arrière et qui ne réussissent à gagner que par le surnombre.

Or la réalité est mille fois plus complexe et les écoles militaires sont un début de réflexion à ce sujet.

Bien cordialement,
Mathias
Revenir en haut Aller en bas
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 9482
Date d'inscription : 30/07/2008

L'évacuation vers l'Est Empty
MessageSujet: Re: L'évacuation vers l'Est   L'évacuation vers l'Est Icon_minitimeMer 29 Jan - 11:15

Citation :
sans rien à manger et avec des commissaires prêts à les fusiller au moindre pas en arrière et qui ne réussissent à gagner que par le surnombre.
Et grâce à l'aide anglo-saxonne sur laquelle on insiste beaucoup, mais auquel cas il ne faut pas oublier l'appoint pour la Wehrmacht de l'industrie et économie des pays d'Europe occupée.
Dans une guerre longue, tu as raison de rappeler qu'il est indispensable d'avoir des écoles militaires de haut niveau, et si possible à l'abri des coups de l'ennemi...
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Bacara
Stabsgefreiter
Stabsgefreiter
Pierre Bacara

Nombre de messages : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/01/2018

L'évacuation vers l'Est Empty
MessageSujet: Re: L'évacuation vers l'Est   L'évacuation vers l'Est Icon_minitimeMer 24 Juin - 23:30

Bonjour,

Sauf erreur de notre part, il nous semble que les informations ici présentées sont toutes exactes.

Quelques précisions :

- selon un vétéran de la 38e division de fusiliers/73e divisions de fusiliers de la Garde que nous avons filmé, l'école d'infanterie d'Odessa a été transférée à Ouralsk (à recouper, apparemment), à 400 km à l'est de Saratov. Nous allons bientôt diffuser deux chapitres de son témoignage.

- il nous semble que le terme koursanti désigne non pas les étudiants d'universités incorporés dans les écoles militaires mais les élèves mêmes desdites écoles, quelle que soit leur origine - à recouper, encore.

Ici un chapitre du témoignage d'un "bachelier" (élève de 10e classe) volontaire le 22 juin 1941, refusé par la RKKA parce que pas 18 ans mais pris dans une unité du NKVD (et donc a priori pas Opoltchéniyé) semble-t-il très informelle. Il finira ultérieurement à la 216e division de fusiliers : https://high-flight.org/les-temoignages/igor-sergueievitch-ossipov/

Désolé pour la qualité de l'image, nous n'avions pas les disques durs avec les rushes d'origine à l'endroit où nous avons fait le sous-titrage.

L'évacuation vers l'Est Ossipo10

Pierre Bacara
Revenir en haut Aller en bas
https://high-flight.org/temoignages/
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
naga

Nombre de messages : 11343
Age : 55
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

L'évacuation vers l'Est Empty
MessageSujet: Re: L'évacuation vers l'Est   L'évacuation vers l'Est Icon_minitimeJeu 25 Juin - 13:23

Pierre Bacara,une presentation sur le forum serait bienvenue avant de poster.

Rubrique recrutement.
Revenir en haut Aller en bas
matasso
Generaloberst
Generaloberst
matasso

Nombre de messages : 548
Age : 51
Localisation : Oise - Compiègne
Date d'inscription : 09/08/2011

L'évacuation vers l'Est Empty
MessageSujet: Re: L'évacuation vers l'Est   L'évacuation vers l'Est Icon_minitimeJeu 25 Juin - 22:45

Bonsoir,

Effectivement le terme kursantii désigne des élèves d'écoles militaires et les unités formés à partir de ces écoles.
Pour l'école d'Odessa il faudra que je voie mes notes
Par contre les témoignages sont précieux.
Bien cordialement
Mathias
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Bacara
Stabsgefreiter
Stabsgefreiter
Pierre Bacara

Nombre de messages : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/01/2018

L'évacuation vers l'Est Empty
MessageSujet: Re: L'évacuation vers l'Est   L'évacuation vers l'Est Icon_minitimeVen 26 Juin - 2:29

naga a écrit:
Pierre Bacara,une presentation sur le forum serait bienvenue avant de poster.

Bonjour,

Bien volontiers, mais une "présentation"... de quoi et/ou de qui ? Y a-t-il un lieu dédié à cela ?

D'avance merci pour vos lumières.

Bien cordialement,

P.B.
Revenir en haut Aller en bas
https://high-flight.org/temoignages/
matasso
Generaloberst
Generaloberst
matasso

Nombre de messages : 548
Age : 51
Localisation : Oise - Compiègne
Date d'inscription : 09/08/2011

L'évacuation vers l'Est Empty
MessageSujet: Re: L'évacuation vers l'Est   L'évacuation vers l'Est Icon_minitimeVen 26 Juin - 8:45

Bonjour Pierre,

Dans le forum plus bas il y a un espace membre ou vous trouverez une rubrique dédiée.
Présentez-vous comme vous voulez. Qui vous êtes, quel intérêt pour le forum ce genre de choses. Cela permet à tous de connaître les autres.
Et déjà merci pour vos contributions

Bien cordialement
Mathias
Revenir en haut Aller en bas
matasso
Generaloberst
Generaloberst
matasso

Nombre de messages : 548
Age : 51
Localisation : Oise - Compiègne
Date d'inscription : 09/08/2011

L'évacuation vers l'Est Empty
MessageSujet: Re: L'évacuation vers l'Est   L'évacuation vers l'Est Icon_minitimeMer 8 Juil - 14:38

Pierre Bacara a écrit:


Quelques précisions :

- selon un vétéran de la 38e division de fusiliers/73e divisions de fusiliers de la Garde que nous avons filmé, l'école d'infanterie d'Odessa a été transférée à Ouralsk (à recouper, apparemment), à 400 km à l'est de Saratov. Nous allons bientôt diffuser deux chapitres de son témoignage.

Pierre Bacara

Bonjour Pierre,

L'Ecole d'Infanterie d'Odessa a été transférée très exactement à Chistopol, en ASSR du Tatarstan dans le sud de l'Oural,

Bien Cordialement,
Mathias
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Bacara
Stabsgefreiter
Stabsgefreiter
Pierre Bacara

Nombre de messages : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/01/2018

L'évacuation vers l'Est Empty
MessageSujet: Re: L'évacuation vers l'Est   L'évacuation vers l'Est Icon_minitimeMer 8 Juil - 19:34

matasso a écrit:
Pierre Bacara a écrit:


[...] Bonjour Pierre,

L'Ecole d'Infanterie d'Odessa a été transférée très exactement à Chistopol, en ASSR du Tatarstan dans le sud de l'Oural,

Bien Cordialement,
Mathias

Merci, je prends dûment note ! Fil sauvegardé.

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
https://high-flight.org/temoignages/
Contenu sponsorisé




L'évacuation vers l'Est Empty
MessageSujet: Re: L'évacuation vers l'Est   L'évacuation vers l'Est Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'évacuation vers l'Est
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Stratégie et ordre de bataille-
Sauter vers: