Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Viol à la fin de la guerre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Generaloberst Halder
Generalleutnant
Generalleutnant
avatar

Nombre de messages : 374
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Viol à la fin de la guerre.   Sam 29 Déc - 18:46

En me baladant sur le net ce matin j'ai trouvé cela, je vous le livre tel que je l'ai trouvé.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, Russes, Américains, Allemands et Japonais se livrèrent au viol. Lors du débarquement des soldats alliés en Europe, de nombreuses plaintes ont été portées sans grands résultats contre les soldats américains (qui ne faisaient nulle différence entre populations se croyant libérées ou occupées) par des femmes françaises. L'historien américain J.Robert Tilly dans son ouvrage « La Face cachée des GI’s » rapporte que plus de 17.000 viols ont été commis par les GIs au Royaume-Uni, en France et en Allemagne. Pendant la chute du IIIe Reich en 1945, le nombre de femmes allemandes violées par l'armée russe a été estimé à 2 millions. Ce chiffre paraît sous estimé compte tenu des consignes officielles données par les responsables politiques de violer le plus grand nombre d'allemandes. L'occupation française en Allemagne après 1945 est elle-même accusée d'avoir couvert nombre de viols et de séquestrations de jeunes femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florian
General der infanterie
General der infanterie
avatar

Nombre de messages : 438
Age : 54
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Sam 29 Déc - 18:56

Excellent post Général Very Happy
Plus de 100.000 femmes furent violées seulement à Berlin.
Quant à l'armée francaise elle s'est, entre autres, lamentablement illustrée à l'occasion de la prise de Freudenstadt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg ace
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 536
Age : 45
Localisation : CALAIS
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Sam 29 Déc - 19:15

Oui excellent cheers et il faut pas oublier les suicides qui en ont découlés.
GREG.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Chiffres à minimiser   Sam 29 Déc - 22:51

Il y eu sans doute de nombreux viols et pillages, cortèges inexcusables de tous les conflits.

Petit détail rapporté par un SAS belge (5th SAS) que j’ai connu et par des déportés qui n’étaient autres que mon beau-père (refus du RAD, preuve que l’on pouvait dire non) et certains membres de sa famille : la population allemande s’est semble t-il montrée particulièrement soumise et servile en passant de l’arrogance que tous les prisonniers en Allemagne ont connu à l’obséquiosité la plus lamentable et les cas de femmes s’offrant n’étaient pas du tout exceptionnels. On peut donc considérer qu’un nombre non-négligeable de ces ‘’offrandes’’ certainement explicables pour un bon nombre (peur, peur d’être reconnues comme nazies, famine etc.) se sont ensuite transformées en viols car il fallait bien expliquer son comportement.
Attention ! Je ne nie pas pour autant que de nombreux viols aient eu lieu mais les chiffres avancés sont très discutables pour les raisons précitées.
Pour aller dans ce sens et étayer cette argumentation, il ne faut pas oublier que l’avancée de Patton en France a été bloquée faute d’essence et ce manque d’essence était aussi du aux ponctions de la troupe sur le fameux pipeline, et ce pour s’offrir, moyennant un ou deux jerricans et quelques victuailles, les faveurs féminines.
Un professeur d’Histoire de Bastogne m’a rapporté des faits similaires connus de la population locale.
De la famine aux peurs diverses, voire parfois simplement l’attrait que le vainqueur pouvait avoir, les GI’S avaient beaucoup d’occasions sans nécessairement violer.
Le nombre de viols par des soldats US figurent dans l’ouvrage Vie et Mœurs des GI’S ainsi que les peines infligées aux coupables jugés, allant jusqu’au peloton d’exécution ce qui n’a pas du se faire souvent lorsque les nazis violaient et pillaient.
Revenir en haut Aller en bas
rougeau
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 590
Age : 57
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Dim 30 Déc - 1:01

Un petit apparté concernant les viols commis par des GI en France, il est consternant de constaté que les seuls soldats pendus pour ces faits furent des noirs américains, les GI blancs bénéficiants de la clémence des tribunaux militaires... ségrégation et racisme dans l'armée Américaine avaient encore cours. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: CLAIR   Dim 30 Déc - 13:53

rougeau a écrit:
Un petit apparté concernant les viols commis par des GI en France, il est consternant de constaté que les seuls soldats pendus pour ces faits furent des noirs américains, les GI blancs bénéficiants de la clémence des tribunaux militaires... ségrégation et racisme dans l'armée Américaine avaient encore cours. lol!


Non Rougeau, pas que les soldats noirs, mais en grande majorité, il est vrai.
Les States vont (un peu) mieux depuis la période JFK, King etc. mais il y a encore du chemin à faire (à lire l’Amérique qui nous fait peur) Remarque bien qu'en France il vaut mieux s'appeler Pierre Durand que Mouloud Zaouï pour chercher un job (idem en Belgique avec les congolais) et c'est bien contre ce genre d’infamies qu'il faut se battre et le nazisme et ses résurgences (réécriture de l’histoire, atténuation et banalisation des crimes nazis) en sont la manifestation la plus aboutie.
Revenir en haut Aller en bas
Eagle Order
Hauptmann
Hauptmann
avatar

Nombre de messages : 159
Age : 40
Localisation : Le long du mur de l'Atlantique
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Dim 30 Déc - 21:21

Il est incroyable Marc que tous les gens que tu connaisses sont des rescapés, des gens qui ont dit non, des résistants, des personnes qui ont les documents et photos (même si on ne les voit jamais ces preuves) tu es magnifique.
Dis-moi, as tu le titre de juste dans ta famille, la Légion d'honneur, l'étoile et le drapeau rouge ?
Tu es la vérité même de l'humanité, je m'incline devant Dieu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.azimutproductions.com
Generaloberst Halder
Generalleutnant
Generalleutnant
avatar

Nombre de messages : 374
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Dim 30 Déc - 22:09

De mon coté je ne suis pas sur que les 2 000 000 de femmes allemandes se soient "soumises" au soviétiques.

Quand tu parles avec certain ancien combattant, certain n'arrive même pas encore aujourd'hui à trouver un mot pour expliquer la peur qu'ils avaient face à l'ennemi. (Je précise que c'est un ancien combattant français). Alors imaginez à des centaines de km la réaction des femmes face aux rouleaux compresseurs des "rouges".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florian
General der infanterie
General der infanterie
avatar

Nombre de messages : 438
Age : 54
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Lun 31 Déc - 21:29

100 % d'accord avec vous deux (Général et Eagle Order) cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoit-Douville
Oberleutnant
Oberleutnant


Nombre de messages : 127
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Lun 31 Déc - 22:42

Aucune de ces 2 millions de femme se sont soumises aux soldats de l'Armée rouge, elles ont tous été forcés et parfois même battus lorsqu'elles ont été violées à la fin de la guerre. Il est important de rappeler ici que ce ne sont pas seulement les Allemandes qui ont été violées mais aussi les Russes, Ukrainiennes et Polonaises aussi incroyable que cela puisse paraitre.

Pour ceux qui s'intéresse à ce sujet, je vous recommande de lire l'excellent livre de Antony Beevor sur la chute de Berlin.

Salutations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
goliath
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 554
Age : 23
Localisation : Finlande-Ermont 95
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Lun 31 Déc - 23:51

Je crois qu'il a aussi rédigé sur un site, sur le même thème que le livre dont tu nous parles : la bataille de Berlin.
Un très bon auteur ! Very Happy


goliath Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4515
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Mer 28 Avr - 11:56

Arrivé aux frontières du Reich, le combattant soviétique est moins motivé.
Après trois ans de combats épouvantables, le territoire de la Mère patrie est libéré.
Pourquoi continuer ?
C’est le désir de vengeance qui va retendre le ressort combatif de l’armée rouge.
Il est sans cesse alimenté, en 1944, par les récits relatant la découverte de centaines de charniers laissés derrière elles par les troupes allemandes dans les pays Baltes, en Biélorussie, en Ukraine occidentale.
On tient dans les divisions des « meeting de vengeance ».
Des expositions montrent des photos d’atrocités nazies, notamment des viols suivis de meurtres.
Les soldats savent que, durant des années, femmes et jeunes filles ont été livrées sans défense à la soldatesque.
Des milliers, voire des dizaines de milliers d’entre elles, ont travaillé de force comme Einsatzfrau dans les bordels de la Wehrmacht.
Il n’y a pas eu d’étude sur les crimes sexuels de l’armée allemande, mais tout indique qu’ils ont été d’une ampleur gigantesque, d’autant plus que le viol, et toutes les formes de violence sexuelle, ne sont pas considérés comme un crime dans la Ostheer.
A la fin de 1942, Himmler estime lui-même qu’un million d’enfants sont nés en Ukraine de père allemand.
Plus de deux millions de travailleuses déportées de nationalité soviétique ont subi des avortements forcés en Allemagne, où elles n’étaient pas plus protégées que dans la zone des armées.
Selon le mot de l’écrivain Mikhail Cholotov, toute l’armée rouge se met à « l’école de la haine ».
Après la découverte du camp d’extermination de Maidanek, près de Lublin en juillet 1944, ce sont des unités entières de la 1ère armée de tanks de la garde qui défilent devant les fours crématoires, les tas d’ossements, les champs couverts de cendres.
En février 1945, c’est au tour des troupes de Koniev à Auschwitz.
Sans doute une partie des hommes était déjà anesthésiés par les horreurs rencontrées en Biélorussie.
Durant leur retraite, les troupes allemandes du groupe d’armée « centre » ont en effet détruit des milliers de villages, arrachés arbres fruitiers, poteaux télégraphiques et rails, détruit les kolkhozes, abattu des centaines de milliers d’animaux domestiques, empoisonné les puits.
Dans les bois autour des villages incendiés, les soldats de l’armée rouges découvrent des survivants terrorisés, squelettiques, frappés par le typhus…

Les premiers à faire les frais de cette barbarie, seront les habitants de Nemmersdorf, en Prusse Orientale le 21 octobre 1944, quand 65 personnes seront massacrées dans des conditions épouvantables par les avant-gardes soviétiques…

Jean Lopez « Berlin ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 4773
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Jeu 29 Avr - 2:21

Viol de masse des francaises:

http://www.youtube.com/watch?v=rk_utdoNNV8&NR=1

http://www.youtube.com/watch?v=ig_w-FkxZpM&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4515
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Jeu 29 Avr - 16:43

Sûr que ça n'est pas glorieux, mais ça reste quand même marginal si on compare aux chiffres cités plus haut ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4515
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Sam 1 Mai - 17:57

Peu de réactions, sur un sujet pourtant sensible ... Mad Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rokossovski
Stabsfeldwebel
Stabsfeldwebel
avatar

Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 10/03/2010

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Sam 1 Mai - 21:59

Pour ce qui est du viol des Allemands comi par l'Armée Soviétique: pour moi c'est que de la vengeance de se que les Allemands avaient fait aux people Soviétique sur tout aux Bielorusses,Ukrainiennes,Russes etc.... de 1941 à 1944. Tous les villages qu'ils ont bruler,des civils brulaient dans de grandes maisons etc... , pillages. Le plus qui m'énerve c'est qu'ils ont tuer des civils: enfants,les grands-peres etc ... Je trouve NORMAL CETTE VENGEANCE !!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatros
Feldwebel
Feldwebel


Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 15/03/2010

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Sam 1 Mai - 23:48

J'ignorais que la vengeance était "normale". Tout dépend de ce qu'on appelle "normale".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatros
Feldwebel
Feldwebel


Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 15/03/2010

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Sam 1 Mai - 23:53

Et la vengeance des Français qui martyrisent les prisonniers allemands en 1945-46 ? C'est "normal" ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
naga
Feldmarshall
Feldmarshall
avatar

Nombre de messages : 4773
Age : 51
Localisation : Bangkok(Thailande)
Date d'inscription : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Dim 2 Mai - 3:00

Se venger sur des civils innocents est un crime .
Pour ce qui est des viols,il a une faute de commandement,des officiers au simple grade qui ont laisses se defouler leurs hommes pour exterieuriser
la peur au combat ,le stress,la haine de l enemi.
Un manque de discipline rigoureuse et le fait qu a la fin de la guerre,les nouvelles recrues n avaient recu que tres peu de formation militaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rougeau
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 590
Age : 57
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Mer 5 Mai - 17:12

vania a écrit:
Peu de réactions, sur un sujet pourtant sensible ... Mad Evil or Very Mad

Sujet effectivement trés sensible et le plus souvent avec des réactions pas toujours dictée par la neutralitée.
J'ai lut qu'un des intervenants trouvait "normale" la réaction des Russes. Violé ou tuée en représailles des civiles ou des prisonniers de guerre n'est en rien normale,même si c'est compréhensible, un tel comportement est intolérable ! C'est de plus un facteur de conflits successifs aux noms de la vengeance,de la revanche,etc...digne de sociétées peut évoluées.
Les coupables de tels actes doivent être punis ça ne fait aucun doute et ceci quelques soit leurs camps,couleurs ou appartenances !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rokossovski
Stabsfeldwebel
Stabsfeldwebel
avatar

Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 10/03/2010

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Mer 5 Mai - 21:14

Albatros a écrit:
J'ignorais que la vengeance était "normale". Tout dépend de ce qu'on appelle "normale".

Je peut te dire que les Allemands ont fait pire que les Russes.Moi je trouve ca normal ce mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kojédoub
Obersleutnant
Obersleutnant
avatar

Nombre de messages : 222
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Jeu 6 Mai - 13:23

Rokossovski a écrit:
Albatros a écrit:
J'ignorais que la vengeance était "normale". Tout dépend de ce qu'on appelle "normale".

Je peut te dire que les Allemands ont fait pire que les Russes.Moi je trouve ca normal ce mon avis.


NON ROKO:affraid: !!! NON

Le viol est un acte parfaitement dégueulasse et injustifiable. Et qui n'a rien de "normal". On peut expliquer à la rigueur par la haine incontrolée que ressentaient les soldats russes face aux bourreaux de leur peuple, certainement pas justifier.!!

Faudrait pas oublier que des 26-27 millions de soviétiques morts pendant la 2e GM seuls 7.5-8,5 millions étaient des militaires. Dont 4.8-5.5 millions au combat et par suite des bléssures dans les hôpitaux, le reste par extermination dans les camps de prisonniers.

Ce qui me choque c'est la légèreté avec laquelle on considère une accusation aussi grave:

Citation :
Florian
Excellent post Général
Plus de 100.000 femmes furent violées seulement à Berlin

Ah bon, pourquoi pas 25 875 ou bien 3 457 895? T'es allé compter les coups?

Sans nier les faits, des chiffres un peu étayés seraient les bienvenus...

Kojédoub
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vorobeï
Leutnant
Leutnant


Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 20/11/2010

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Sam 20 Nov - 1:43

Bonsoir.
Je suis nouveau sur ce forum.
En ce qui concerne la question des viols commis par les soldats soviétiques, voilà mon opinion:
Pendant les années 1943 et 1944, les soviétiques libèrent les territoires de l'URSS occupés par les allemands. Ils découvrent les atrocités commises par les ss et par la wehrmacht contre la population locale. Evidemment, un sentiment de haine se développe au sein de l'armée rouge contre leurs ennemis. De plus, les autorités soviétiques en rajouttent une couche avec la propagande et encouragent les soldats à se venger (les articles d'Ilya Ehrenbourg, par exemple). Du coup, ça paraît compréhensible que les soldats se vengent. Et puis quand ils découvrent la richesse (selon eux) des allemands, leur ressentiment n'en est que plus fort. Après, je pense (il me semble qe je ne suis pas le seul à le penser) que ce qui s'est passé vers la fin de la guerre est du aussi au fait que la discipline est laxiste dans l'armée rouge à cause du fait que nombre d'officiers sont inexpérimentés, très jeunes. Du coup, les soldats font un peu ce qu'ils veulent. En plus, d'autres officiers s'en foutent, voire (j'imagine) participe à ces crimes. Le NKVD passe plus son temps à démasquer des espions qu'à faire respecter l'ordre. En plus, les soldats ont tendance à être saouls avec les rations de vodka. Pour ce qui est des viols commis sur des allemandes, je pense que le motif est lié en particulier à la vengence. Evidmment, ce n'est pas excusable. En plus, c'est lâche, petit, bas...
c'est facile comme "vengence".

En ce qui concerne les polonaises, les roumaines (oui!), le motif de la vengence ne tient pas certes, mais ces situations pourraît être comparés avec ce qui s'est passé entre les américains et les françaises et entre les troupes coloniales françaises et les italiennes.
Evidemment, c'est regrettable.

Pour ce qui est des citoyennes soviétiques libérés de la servitude, alors là c'est vraiment impardonnable. Tout ça parce que ces femmes étaient suspectes aux yeux des commissaires politiques et du NKVD. Dire qu'elles attendaient avec impatience leur libération...

Toutefois, je pense que, si les nazis avaient accepté la réalité, ils auraient pu éviter à leur peuple cette terrible épreuve. Après l'écrasement du groupe d'armée centre en Biélorussie pendant l'été 1944, les dirigeants allemands savaient que la guerre était définitivement perdue à l'est. Hitler le reconnaissait lui-même: "Je sais que la guerre est perdue, déclara t'il un soir très tard au colonel Nicholaus von Below, son aide de camp pour la Luftwaffe. La supériorité de l'ennemi est trop considérable." (Anthony Beevor, La chute de Berlin, page 46)
Et ils savaient également que les soviétiques allaient venir. Ou au moins, ce qu'ils auraient pu faire, c'est préparer l'évacuation des populations de Prusse-Orientale, de Silésie, du Wartheland et de Poméranie. L'offensive soviétique de l'été 1944 s'est devant Varsovie et la Prusse-orientale vers Septembre 1944. L'offensive soviétique n'a repris qu'en Janvier 1945. Ils avaient plusieurs mois pour organiser un plan et ils savaient pertinament que le front cèderait rapidement et rien n'a été fait. En plus, quand l'offensive a commencé, les premiers à s'enfuir, c' était les "faisans dorés" (les dignitaires nazis). La population civile a été abandonnée à son triste sort. Plus tard, lors de la bataille de Berlin, les nazis ont laissé intact de nombreux dépôts d'alcools parce qu'ils étaient convaincus que ça allait ralentir les troupes soviétiques. Seulement, il semble qu'un nombre non négligeable de viols ont été commis alors que les soldats avaient bu. En plus, ça ne les a pas vraiment ralenti pour prendre la ville.

Bref, je pense que si les soviétiques sont bel et bien responsables de ce qui s'est passé, il n'en demeure pas moins que les nazis sont aussi responsables de ce qui s'est passé. L'incompétence, le refus obstiné de voir les choses en face et l'inhumanité du régime nazi a eu pour ultime conséquence que son propre peuple dans les territoires où se trouvait l'armée rouge devait faire face à des soffrances analogues à celles infligées par les allemands aux civils de Pologne et d'URSS.

Sinon, je pense que les allemands ont semé le vent, ils ont récolté la tempête. Après, ce sont toujours les innocents qui payent les crimes de ceux qui les ont commis.

Quoi qu'il en soit, le viol, c'est...criminel quelque soit la personne qui le commet et la personne qui le subit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4515
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Dim 21 Nov - 12:23

Bonjour Vorobei
Ton intervention est pertinente, mais peux-tu aussi passer par le "bureau de recrutement" S.T.P. ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 4515
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   Mer 24 Nov - 11:53

Sinon, je pense que les allemands ont semé le vent, ils ont récolté la tempête[quote]

Je verrais la phrase plutot dans l'autre sens:
"Les allemands ont déclenché l'apocalypse à l'est, et ont récolté un vent force 5".
14 % de la population soviétique ont disparu pendant la guerre, souvent dans des conditions terribles.
On estime à plusieurs millions les femmes soviétiques violées sous occupation allemande et en déportation, les crimes de guerre ou crimes sexuels n'étant pas condamnables sur le front de l'est, sauf à de rares exceptions.
Sans parler des destructions, ce qui prendrait des pages entières de chiffres astronomiques ... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Viol à la fin de la guerre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Viol à la fin de la guerre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La guerre des mondes: Les martiens d'Orson Welles le 30 octobre 1938
» La première guerre totale ...
» Les chariots de guerre
» Pierre Lagrange, La guerre des mondes a-t-elle eu lieu?
» Le cheval de Troie :La Guerre de Troie a-t-elle eu lieu ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Massacres et Prisonniers-
Sauter vers: