Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kapitan
Kapitan
Kapitan
avatar

Nombre de messages : 173
Age : 24
Localisation : Dans les faubourgs de Berlin
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   Mer 16 Jan - 18:30

Pour moi le plus grade défaite allemande est Stalingrad ! C'est ce qui va faire replier les troupes allemandes et les faires perdre leurs victoire de 1000 ans !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Motpulk
Unterfeldwebel
Unterfeldwebel


Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   Mer 16 Jan - 19:27

Kapitan a écrit:
Pour moi le plus grade défaite allemande est Stalingrad ! C'est ce qui va faire replier les troupes allemandes et les faires perdre leurs victoire de 1000 ans !
..........................................
L'ordre de résister à tout prix a permis à plus d'un million de soldats allemands d'effectuer leur retraite dans des conditions beaucoup plus acceptables que dans l'hypothèse d'une retraite de la 6e armée. Mais, je te l'accorde, ce genre de raisonnement est assez nouveau.
Cf. en dessous Very Happy


Dernière édition par le Mer 16 Jan - 20:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CM
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 372
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   Mer 16 Jan - 19:49

Kapitan a écrit:
Pour moi le plus grade défaite allemande est Stalingrad ! C'est ce qui va faire replier les troupes allemandes et les faires perdre leurs victoire de 1000 ans !

ce fut une défaite importante par sa résonance dans le monde, et l'impact qu'elle va avoir sur le système de guerre allemand : Il y a réellement un AVANT et un APRES Stalingrad... Pourtant en terme purement opérationnel, cette bataille fut loin d'être le désastre que l'on représente :
- ce n'est ni le premier repli (dès l'hiver 1941 devant Moscou, la Wehrmacht a dù se replier), ni la première reddition de forces allemandes (le premier général allemand à se rendre est le commandant de la place de Bardia début janvier 1941).
- au niveau des pertes : la capitulation de Bizerte ou l'effondrement de la Heeregruppe Mitte en 1944 seront d'une autre ampleur...

D'ailleurs, la résistance de la 6ème armée de von Paulus a sauvé le front Sud et permit à von Manstein de manoeuvrer les soviétiques pour rétablir la situation. La fin de la campagne de Stalingrad, c'est la bataille de Karkov : une nette victoire allemande !

En revanche, l'impact psychologique d'une armée capturée dans une ville que Hitler avait déclarée prise (et qui porte en plus le nom de Staline).... C'est à partir de Stalingrad que Speer va mobiliser l'économie de guerre allemande, imposer le rationnement et planifier l'effort du complexe militaro-industriel (au passage les "cadences" des camps augmentent aussi à partir de 1943). En outre, les allemands se rendent compte de leurs erreurs et changent leur propagande : de la conquête de l'espace vital pour le peuple aryen, on passe à la croisade anti-bolchévique européenne, en enrôlant tous ceux qui veulent bien combattre (la propagande allemande reprend au niveau de l'Europe les thèmes développés dans quelques pays, comme la France), y compris les slaves et autres sous-races... mais c'est trop tard.

Les relations entre Hitler et le commandement changent, le Führer perd confiance dans l'armée, etc...

Les conséquences de cette bataille sont importantes, au-delà de son faible impact stratégique : la manoeuvre soviétique d'encerclement des forces aventurées dans le Caucase a échoué...

C'est un peu comme Bir Hacheim pour les français libres, un épisode sans impact sur les opérations militaires mais un évènement déterminant pour la France Libre et De Gaulle de par l'aura que cela acquiert en France et chez les Alliés.

Pour finir, je pense que Kapitan n'a jamais cru à cette histoire de 1.000 ans Wink , d'ailleurs la plupart des soldats s'en fichaient pas mal (c'est un truc classique pour motiver : "du haut de ces pyramides 40 siècles vous contemplent..." farao ).

Cordialement,

CM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florian
General der infanterie
General der infanterie
avatar

Nombre de messages : 438
Age : 54
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   Jeu 17 Jan - 2:57

100 % d'accord avec CM (décidément ça devinet une habitude lol! )
Les conséquences militaires de Stalingrad sont relativement mineures dans le sens que l'opération abandon/reprise de Kharkhov remet le front de l'Est à l'eau (si j'ose dire).

Néanmoins je me pose 3 questions:

1 Hitler a t il délibérément sacrifié la 6ème armée dans le but de sauver l'armée du Caucase ?
2 Hoth aurait il eu une chance de débloquer Stalingrad si Paulus avait désobéi à Hitler et tenter de percer vers Hoth ?
3 Le dikke Göring avait il les moyens de ses ambitions en promettant d'approvisionner Stalingrad par la voie des airs (il a bien réussi à le faire pour le Kessel de Demiansk, naturellement à bcq plus petite échelle).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florian
General der infanterie
General der infanterie
avatar

Nombre de messages : 438
Age : 54
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   Jeu 17 Jan - 2:59

Au fait , j'oubliais, nous célébrons dans quelque jours (le 2 février) le 65ème anniversaire de la reddition allemande à Stalingrad.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
francoist
Stabsfeldwebel
Stabsfeldwebel


Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   Jeu 17 Jan - 12:24

florian a écrit:
100 % d'accord avec CM (décidément ça devinet une habitude lol! )
Les conséquences militaires de Stalingrad sont relativement mineures dans le sens que l'opération abandon/reprise de Kharkhov remet le front de l'Est à l'eau (si j'ose dire).

Néanmoins je me pose 3 questions:

1 Hitler a t il délibérément sacrifié la 6ème armée dans le but de sauver l'armée du Caucase ?
2 Hoth aurait il eu une chance de débloquer Stalingrad si Paulus avait désobéi à Hitler et tenter de percer vers Hoth ?
3 Le dikke Göring avait il les moyens de ses ambitions en promettant d'approvisionner Stalingrad par la voie des airs (il a bien réussi à le faire pour le Kessel de Demiansk, naturellement à bcq plus petite échelle).

interessante question de Florian

Pour le 1 je dirai non, car cela aurait surement été repris par sa propagande comme il l'a fait apres sa decision de ne pas reculer d'un pas l'année précédente.

pour le 2, là je sais pas trop, je dirai que Paulus aurait peut être pu sauver une partie de son armée.. mais à quel prix: perte de la ville, du matériel lourd etc... autour de Stalingrad c'est la steppe jusqu'au Don, dur pour battre en retraite de manière organisée...


pour le 3, vu la saison (de mémoire la poche de Demiansk se forme plus tard alors que là il faut ravitailler par air des la mi novembre) et l'importance de celle-ci, les distances à parcourir qui limitent les rotations et la faible capacité des ju52.... non
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CM
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 372
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   Jeu 17 Jan - 12:34

Et bien les amis, ces questions sont tellement intéressantes qu'elles méritent un post à elle seules non ? Very Happy cheers

Modérateur ! faites votre office !
geek

CM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florian
General der infanterie
General der infanterie
avatar

Nombre de messages : 438
Age : 54
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   Ven 18 Jan - 3:07

Si je pose ces questions c'est que je n'ai franchement pas la réponse lol! néanmoins si pour la numéro 1 je ne sais vraiment pas ce qu'il en est , je suis tenté de répondre oui pour la deuxième et non pour la troisième . mais ce n'est qu'un sentiment , j'attends avec impatience d'autres avis pour me faire une opinion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CM
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 372
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   Ven 18 Jan - 13:42

Merci les gars...

1) pas sûr, comme l'a développé Mikoyan, la décision de Hitler repose d'une part sur une posture psycho-idéologique : on ne recule pas, il suffit d'avoir la volonté de tenir pour tenir (doctrine du surhomme typique des modes de pensée de l'époque), et d'autre part sur des questions symboliques (Stalingrad est prise, donc on ne la lâche pas... c'est la ville de Staline).

Donc à priori rien dans cet ordre n'est déterminé par des epxlications liées à la sauvegarde des forces évacuant le Caucase... Même si en pratique, cela a permis cette évacuation...

2) c'est un des "what if" classique... J'aime pas trop ça (parce que quelque soit le soin apporté à la réponse, on n'en saura jamais rien).

J'aurai tendance à dire que la contre-attaque de Hoth est vraiment une pointe d'aiguille contre un rouleau compresseur... et qui si une partie des effectifs de la VI. Armee aurait pu s'en sortir, l'armée en elle-même aurait cessé de constituer une unité agissante (pertes énormes, plus de matériels lourds, démoralisation...).

En outre, l'évacuation rapide de Stalingrad libère les forces d'infanterie qui vont pouvoir soutenir les blindés soviétiques en pleine offensive et contrer le retour offensif du printemps 43. C'est là où mon point de vue diverge avec Mikoyan : les soviétiques ont manqué d'infanterie et d'artillerie pour soutenir leurs tanks (et leurs cavaliers) aventurés en profondeur dans les brèches... Or une partie de leurs réserves étaient bloquées par le siège de Stalingrad... Aurait-elles pu être engagées à temps pour bloquer les "contres" de Manstein/Hausser ? pas sûr mais ce qui est sûr c'est qu'en étant fixées à Stalingrad, elles n'ont rien pu faire pour sauver les tanks...

3) la réponse est non (là c'est facile lol! ).

Cordialement,

CM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kapitan
Kapitan
Kapitan
avatar

Nombre de messages : 173
Age : 24
Localisation : Dans les faubourgs de Berlin
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   Ven 18 Jan - 22:24

Mais, ce n'est pas moi qui ai fait ce post, il y en avait bien d'autres avant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rougeau
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 590
Age : 58
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   Ven 18 Jan - 22:44

Kapitan a écrit:
Mais, ce n'est pas moi qui ai fait ce post, il y en avait bien d'autres avant !

Non ce n'est pas toi, il c'est fait sur la demande de CM a partir du autre sujet et de t'on post !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikoyan
Stabsgefreiter
Stabsgefreiter


Nombre de messages : 26
Localisation : Occitanie, Bas-quercy.
Date d'inscription : 08/06/2007

MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   Sam 16 Fév - 11:54

Je suis d’accord avec ce que tu dis CM.
C’est vrai que si la 6e Armée s’était rendu, cela aurait bien aidé les soviétiques quand même. Faut pas cracher dans la soupe… Mais perdu pour perdu, Hitler a sacrifié les hommes de la 6e Armée en leur interdisant toute reddition et les poussant à combattre jusqu’au bout. C’est tout. La nuance à comprendre à mon sens, c’est qu’Hitler ne sacrifie pas délibérément la 6e Armée avant l’échec de l’opération Manstein. Il croit à un renversement possible de la situation, mais se ne sera pas le cas. Alors ensuite, il va sacrifier la vie des hommes de la 6e Armée, comme je le dis plus haut, mais cette dernière est à ce moment là déjà perdue.
A Stalingrad Hitler à perdu l’initiative il ne fait que subir celle des soviétiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5055
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   Dim 10 Mai - 11:22

Kourgan Mamaiev
http://fr.sputniknews.com/videoclub/20150508/1016010658.html
Colline qui au plus fort des combats a été prise et reprise 8 fois dans la même journée.
Il y a les restes de 30000 hommes en dessous, fosses communes, isolés, mais aussi tombes comme celle de Zaitsev, le fameux sniper qui a souhaité être enterré là.
Elle a perdu 10 mètres de hauteur suite aux combats et aux bombardements ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madgahst
Unteroffizer
Unteroffizer


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 24/11/2015

MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   Ven 27 Nov - 21:20

florian a écrit:
100 % d'accord avec CM (décidément ça devinet une habitude  lol! )
Les conséquences militaires de Stalingrad sont relativement mineures dans le sens que l'opération abandon/reprise de Kharkhov remet le front de l'Est à l'eau (si j'ose dire).

Néanmoins je me pose 3 questions:

1 Hitler a t il délibérément sacrifié la 6ème armée dans le but de sauver l'armée du Caucase ?
2 Hoth aurait il eu une chance de débloquer Stalingrad si Paulus avait désobéi à Hitler et tenter de percer vers Hoth ?
3 Le dikke Göring avait il les moyens de ses ambitions en promettant d'approvisionner Stalingrad par la voie des airs (il a bien réussi à le faire pour le Kessel de Demiansk, naturellement à bcq plus petite échelle).

Ok, je suis assez d'accord avec l'analyse de CM, hormis sur un détail. C'est Paulus, pas "Von Paulus". Paulus n'a jamais fait partie de la noblesse prussienne et c'est d'ailleurs pour cela que Hitler et les nazi le porteront au nue dans la propagande... avec le retour de baton que l'on sait lorsqu'il se rendra.

Pour revenir au question ici posée, voici mes réponses personnelles.

1) Oui et non. Au bout d'un moment, la résistance de la 6ème armée n'a plus réellement d'impact sur la situation stratégique. Mais c'est surtout l'opération Wintergewitter qui va saper les réserves des russes et les pousser à revoir leurs ambitions à la baisse.

2) Non.

2.1) Puisque Hoth se heurte justement aux réserves que les russes réserve pour l'opération Saturne. De plus, la sixième armées est à bout avant même l'encerclement. Les premiers cas d'épuisement ayant lieu dans les troupes allemandes AVANT l'encerclement et les forces de la sixième armées ayant été fixées par les multiples attaques sur les flancs de la sixièmes armées pendant septembre et octobre.

2.2)On compte plus de 200.000 soldats allemands, mais parmi ses derniers il n'y a pas 100.000 réels combattants. Les divisions ont été épuisées par les deux mois de combats dans la ville.

2.3)La sixième armée a trop de distance a parcourir et pas assez de carburant. Elle eut été prise en flagrant délit de mouvement alors qu'elle a déjà bien assez de mal à maintenir la poche autour d'elle. Elle résiste de manière magnifique mais elle use sont carburant et le support logistique de Goering est tout simplement insuffisant...

3) Clairement non.

Cela tiens a deux choses : les ju52 ont bien plus de parcours a faire et ils ne peuvent faire de détour, du coup, ils sont obligés de passer au travers des couloirs de la DCA russe. De plus les Ju52 sont des avions qui ne sont pas réellement conçu pour le ravitaillement, mais surtout pour le transport de troupe. Le pont aérien Demiansk à coûté très cher et c'était plutôt un succès a la Pyhrrus qui a convaincu l'armée de terre qu'il était possible de faire un pont aérien. Mais les forces encerclées a Stalingrad sont déjà bien plus nombreuses que celles à Demiansk, et Demiansk a coûter cher en matériel et en équipage à la Luftwaffe...










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5055
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   Dim 29 Nov - 12:11

Citation :
Les conséquences militaires de Stalingrad sont relativement mineures dans le sens que l'opération abandon/reprise de Kharkhov remet le front de l'Est à l'eau (si j'ose dire).
Sauf que, militairement, l'Armée Rouge a écrasé une armée allemande, la moitié d'une autre, 2 armées roumaines et une italienne.
Les conséquences militaires ont au contraire été très graves pour les alliés de l'Allemagne.
Ensuite, les répercutions morales sur les soldats soviétiques et le monde entier ont été très importantes tandis que, en sens inverse, le coup de bambou sur la tête des dirigeants du Reich a été terrible.
Hitler en est devenu complètement insomnique et le spectre de la défaite finale est apparu encore plus clairement que pendant l'hiver 41/42.
En celà Stalingrad est une victoire majeure, la contre-offensive de Kharkov en a limité les conséquences qui auraient pu être davantage dévastatrices...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madgahst
Unteroffizer
Unteroffizer


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 24/11/2015

MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   Dim 29 Nov - 13:29

vania a écrit:
Citation :
Les conséquences militaires de Stalingrad sont relativement mineures dans le sens que l'opération abandon/reprise de Kharkhov remet le front de l'Est à l'eau (si j'ose dire).
Sauf que, militairement, l'Armée Rouge a écrasé une armée allemande, la moitié d'une autre, 2 armées roumaines et une italienne.
Les conséquences militaires ont au contraire été très graves pour les alliés de l'Allemagne.
Ensuite, les répercutions morales sur les soldats soviétiques et le monde entier ont été très importantes tandis que, en sens inverse, le coup de bambou sur la tête des dirigeants du Reich a été terrible.
Hitler en est devenu complètement insomnique et le spectre de la défaite finale est apparu encore plus clairement que pendant l'hiver 41/42.
En celà Stalingrad est une victoire majeure, la contre-offensive de Kharkov en a limité les conséquences qui auraient pu être davantage dévastatrices...

J'ajouterais pour mettre les choses en perspectives, qu'après Stalingrad, les armées Italienne, Hongroise et Roumaine seront essentiellement désengagée et utilisée pour les actions anti-partisans, ce qui affaiblira encore l'armée allemande sur le front de l'est.

Qui plus est, Stalingrad a été un désastre au point de vue des effectif pour la Werhmacht, puisque l'on compte au moins 200.000 hommes en perte sèche. Les pertes matérielle, paradoxalement, seront mineures et compensées. (Tcherkassy, par exemple à coûter plus cher en terme de perte matérielle...)

Pour se donner une bonne idée des pertes, les divisions d'infanterie allemande verront leurs effectif baisser d'environ 30% en moyenne. C'est une saignée sans nom. Bien sur, Stalingrad n'est pas la seule responsable de se massacre, mais elle en est le point d'orgue.

Les choses s'aggravent encore d'un point de vue qualitatif : es soldats disparu a Stalingrad sont d'excellent soldats pour la plupart. Certaines des unités reformées à partir des rares survivants ne s'en remettront jamais d'un point de vue moral et qualitatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus Kruk
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 549
Age : 53
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   Ven 22 Juil - 23:34

vania a écrit:
Kourgan Mamaiev
Colline qui au plus fort des combats a été prise et reprise 8 fois dans la même journée.
Il y a les restes de 30000 hommes en dessous, fosses communes, isolés, mais aussi tombes comme celle de Zaitsev, le fameux sniper qui a souhaité être enterré là.
Elle a perdu 10 mètres de hauteur suite aux combats et aux bombardements ...


"Le Kourgane de Mamaï était une des hauteurs de Stalingrad qui fut la plus disputée. Les combats y furent acharnés et sanglants. Les Allemands la voulaient parce que de là, ils pouvaient contrôler la Volga avec de l'artillerie.

Il y a aussi le garde Kentia, appartenant au 42ème Régiment de fusillés de la Garde, commandé par Rodimtsev, qui rentra dans la légende en arrachant le drapeaux à croix gammée du sommet du Kourgane de Mamai. C'était la 295ème division d'infanterie qui avait réussi à placer ce drapeau.

Des années après la guerre, on trouva sur les pentes du Kourgane, les corps d'un Allemand et celui d'un Russe enterrés ensemble dans le même trou d'obus. Il semble qu'ils se soient auparavant mutuellement embrochés à la baïonnette."
(source: page 143"Stalingrad" d' Anthony Beevor et Artemis Cooper)

"Après les combats, 3.500 civils et 1.200 prisonniers allemands furent affectés à l'enterrement des corps de Stalingrad. En 1944, le général De Gaulle fut surpris de constater que l'on trouvait encore des cadavres. Mais il allait en être ainsi pendant encore plusieurs dizaines d'années. Presque chaque excavation mettait au jour des restes humains."
("Stalingrad" d'Anthony Beevor et Artemis Cooper, page 394)

Les combats pour Stalingrad resteront dans l'histoires comme l'une de batailles les plus dure de tous les temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5055
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   Dim 24 Juil - 17:33

Si on met dans la balance la durée des combats, le climat (aussi chaud et sec fin Août début septembre que glacial de Novembre à Février) les conditions de combat (la Guerre des rats, la ligne de vue qui n'excède pas 100 mètres, le manque de ravitaillement à partir de novembre pour les assiégés ...), je jusqu'au boutisme des adversaires, ayant à l'esprit pour les uns que la bataille doit absolument être gagnée, et de l'autre qu'elle ne doit surtout pas être perdue avec la Volga dans le dos, on peut y ajouter le retentissement politique mondial, l'espoir, perdu pour les uns d'une victoire à long terme, et de l'autre enfin la lueur au bout du tunnel, et j'en passe ... tout ça fait que Stalingrad, pour nombre d'historiens, est la tristement plus violente et plus dure bataille de l'Histoire ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus Kruk
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 549
Age : 53
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   Sam 30 Juil - 7:38

Le sentiment d'abandon perçu par les soldats allemands, encerclés et affamés, perclus de froid et rongés par la vermine et les poux, sans le moindre espoir d'être secourus, et ce, à des milliers de km de chez eux devait être vraiment démoralisant.
Je pense qu'on ne peut pas imaginer les souffrances morales et physiques de ces hommes, et que cette bataille est vraiment l'une des pires de tous les temps, aussi bien pour les Allemands que pour les soviétiques.
On a atteint le summum de l'horreur dans ce fameux "Kessel" (chaudron) de Stalingrad.

Il y eu dans l'histoire, la retraite de la Berezina, Diên Biên Phu, Iwo Jima, les massacres de Shangai et bien d'autres, mais le front de l'est de la 2GM compte plusieurs dizaines de batailles et d'épisodes dont on ne peut toujours pas imaginer la violence ni l'horreur. Ces jeunes gens, aussi bien Allemands que Russes nous donnent une leçon de courage et d'abnégation qui forcent le respect et poussent à la méditation.

Stalingrad restera comme l'une des pires et des plus cruelles bataille de tous les temps et il ne nous reste qu'à espérer que personne n'aura à vivre à nouveau ce genre de cauchemars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vania
Modo-Felfgendarme
Modo-Felfgendarme


Nombre de messages : 5055
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   Sam 30 Juil - 9:10

Verdun peut tenir une certaine forme de comparaison, mais les conditions climatiques et l'obligation à un engagement extrême, ("vaincre ou mourir" prend tout son sens des deux côtés, surtout d'Octobre à Novembre), pour les deux camps, réservent à mon sens la palme à Stalingrad...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus Kruk
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 549
Age : 53
Localisation : Lausanne
Date d'inscription : 15/04/2015

MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   Sam 30 Juil - 10:05

Effectivement, les tranchées de la première guerre mondiale, n'étaient pas non plus une sinécure, les combats vécus par les poilus rentrent eux aussi dans les plus affreux cauchemars endurés par des soldats, pendant que leurs chefs mangeaient des petits fours dans des salons mondains......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stalingrad, Analyse des retombés sur la suite des combats
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Témoignage de myriam suite a une NdE
» Petit jeu : la suite de mots!
» Saint François Xavier Prêtre, Jésuite, Apôtre des Indes et du Japon et commentaire du jour "L'aveuglement des hommes"
» [Jeu] Suite de mots... en latin
» STRESS ET DENTISTERIE (suite) en exclusivité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Batailles-
Sauter vers: