Le Forum du Front de l'Est

Tout savoir sur le Front de l'Est
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 buts de guerre allemands en URSS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CM
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 372
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: buts de guerre allemands en URSS   Lun 21 Jan - 16:29

Afin de clore tout débat sur les buts de guerre de l'invasion de l'URSS par l'Allemagne en juin 1941 (opération "Barbarossa"), je vous propose de laisser parler les principaux protagonistes :

Il s'agit du texte (traduit) d'un Mémoire sur une réunion tenue au plus haut niveau de l’état nazi le 16 juillet 1941, entre Hitler et les principaux dirigeants du Reich (étaient présent, outre le Führer, Göring, Keitel, Rosenberg, Bormann…).

Voici le texte intégral de ce mémoire marqué comme vous vous en doutez « Affaire secrète du Reich » :

« Sur l’ordre du Führer, une réunion s’est tenue aujourd’hui à 15 heures à laquelle ont participé le Reichsleiter Rosenberg, le Ministre du Reich Lammers, le Maréchal Keitel, le Maréchal du Reich Göring et moi-même (Martin Bormann).

(…) Dans sa déclaration préliminaire, le Führer a souligné qu’il voulait exprimer quelques constations de principe. A l’heure actuelle certaines mesures sont nécessaires, comme en témoigne entre autres l’indication d’un journal impudent de Vichy, selon lequel la guerre contre l’Union soviétique serait la guerre de l’Europe. Elle serait donc menée également pour toute l’Europe. Ce que voulait sans doute obtenir ce journal de Vichy, c’est de faire croire que les bénéficiaires de cette guerre ne seraient pas les seuls Allemands, mais que tous les Etats européens devraient en profiter. (…)

La motivation de nos actions devant le monde doit donc être conforme au point de vue tactique. Nous devons agir ici de la même façon qu’en Norvège, au Danemark, en Hollande et en Belgique. Dans ces cas, nous n’avons rien dit non plus de nos buts et nous serons assez intelligents pour ne pas le dire à l’avenir.

Nous soulignerons donc de nouveau que nous étions forcés d’occuper une région, d’y mettre de l’ordre et y établir la sécurité. Nous étions obligés dans l’intérêt de la population d’assurer la tranquillité, le ravitaillement, les transports, etc. C’est de là que provient notre régularisation. On ne doit pas s’apercevoir qu’il s’agit d’une régularisation définitive ! Néanmoins, nous appliquons et nous continuerons d’appliquer toutes les mesures nécessaires, telles que les exécutions, déportations, etc.

Mais nous ne voulons pas avant terme et inutilement nous faire des ennemis des gens. Nous agirons donc comme si nous voulions appliquer un mandat. Mais il doit être clair que nous ne quitterons jamais ces régions. Par conséquent, il s’agit :
1) De ne pas procéder à une mise en ordre définitive, mais de tout préparer en secret dans ce but.
2) De souligner que nous apportons la liberté.

En particulier :

La Crimée doit être libérée de tous les étrangers et peuplée d’Allemands. De la même façon, la Galicie autrichienne doit devenir une province du Reich allemand. (…)
En principe, il s’agit d’un énorme gâteau dont nous devons prendre possession en vue de :
Premièrement, le dominer ;
Deuxièmement, le diriger ;
Troisièmement, l’exploiter.

Les Russes viennent de donner l’ordre de mener une guerre de partisans à l’arrière de notre front. Cette guerre de partisans présente aussi des avantages : elle nous permet d’exterminer tout ce qui s’oppose à nous.

L’essentiel :

Il ne doit pas être question de permettre la formation d’une puissance militaire à l’Ouest de l’Oural, même si pour cela nous devions faire la guerre pendant cent ans. Tous les successeurs du Führer doivent savoir que la sécurité du Reich ne sera garantie que lorsque, à l’Ouest de l’Oural, il n’y aura plus aucune armée étrangère. L’Allemagne prend sur elle la défense de cet espace contre un éventuel danger. Le principe suivant doit rester permanent :

Ne jamais permettre que quelqu’un d’autre que les Allemands porte des armes.

Ceci est capital. Même s’il nous semble ensuite commode de convaincre les peuples étrangers dominés de nous prêter une assistance militaire, ceci resterait une erreur ! Un beau jour cela se tournerait obligatoirement et inévitablement contre nous-mêmes. Seul l’Allemand doit porter les armes et non un slave, un tchèque, un cosaque ou un ukrainien ! (…)

Nous devons absolument, à ce propos, suivre la leçon donnée par les Anglais. Nous devons en conséquence ne pas faire dépendre notre attitude de telle ou telle personnalité particulière. Là-aussi c’est l’attitude des Anglais en Inde, à l’égard des princes hindous, qui doit nous servir d’exemple : un soldat doit toujours protéger le régime !

Nous devons transformer les régions de l’Est nouvellement acquises en un jardin paradisiaque (« Garten eden ») ; elles sont pour nous d’une importance vitale ; comparées à elles, les colonies jouent un rôle tout à fait secondaire.

Même si nous devons dès à présent séparer certaines régions, nous devons toujours passer pour des défenseurs du droit et de la population. Il faut donc dès maintenant choisir les formules nécessaires. Nous ne parlerons pas d’une nouvelle région du Reich, mais d’une mission nécessaire découlant de la guerre (…).

Le Reichsleter Rosenberg souligne qu’à son avis, dans chaque commissariat, l’attitude envers la population doit être différente. En Ukraine, nous devrions permettre une certaine animation culturelle, nous devrions éveiller la conscience historique des ukrainiens, ouvrir une université à Kiev, etc.

Le Maréchal du Reich affirme en revanche que nous devons nous assurer d’abord des vivres, et le reste pourra venir beaucoup plus tard.

(une question secondaire : est-ce qu’il y a en général encore une classe d’intellectuels en Ukraine ou les ukrainiens appartenant aux classes supérieures ont-ils émigrés hors de la Russie actuelle ?)

Rosenberg poursuit : en Ukraine, il faudrait développer également certaines tendancs à l’indépendance.

Le Maréchal du Reich prie le Führer d’indiquer les régions promises à d’autres Etats.

Le Führer répond qu’Antonescu veut obtenir la Bessarabie et Odessa, avec un couloir d’Odessa vers l’Ouest-nord-ouest.

En réponse aux objections du Mérachal du Reich et de Rosenberg, le Führer indique que la frontière demandée par Antonescu dépasse de peu l’ancienne frontière roumaine. Il souligne qu’aucune promesse précise n’a été faite aux hongrois, aux turcs et aux slovaques.

Le Führer propose ensuite d’examiner s’il ne faut pas rattacher immédiatement la partie autrichienne de la Galicie au Gouvernement général (Pologne). Répondant aux objections, le Führer décide de ne pas transférer cette partie au Gouvernement général mais de la subordonner simplement au ministre du Reuch Frank… (…)

Le Führer souligne que toute la région balte doit devenir uen région du Reich.

De la même façon, la Crimée avec l’arrière-pays (régions au Nord de la Crimée) doit devenir territoire du Reich. (…)

Le Führer souligne que la région la plus importante pour les trois années à venir est sans aucun doute l’Ukraine. C’est pourquoi Koch est le plus utile là-bas. (…)
»

Ce mémoire non signé (on suppose qu’il a été rédigé par Bormann) est déposé dans les pièces annexées au Tribunal de Nuremberg XI/221-L
XXXXVIII, p. 86 ff.

Je l'analyserai ultérieurement, mais les termes employés sont importants : il ne s'agit pas d'une croisade européenne anti-bolchévique et les propagandes des payes satellites (Vichy) en ce sens doivent être contredites.

ce n'est que lorsque les évènements commenceront à mal tourner que les Allemands choisiront opportunément cette présentation, purement tactique mais ne correspondant en rien à la réalité.

Cordialement,

CM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florian
General der infanterie
General der infanterie
avatar

Nombre de messages : 438
Age : 54
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: buts de guerre allemands en URSS   Mer 23 Jan - 20:16

Un document édifiant et particulièrement intéressant , CM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CM
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 372
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: buts de guerre allemands en URSS   Mer 23 Jan - 20:29

Merci.

ce document permet aussi de distinguer une rivalité entre Rosenberg (mobilisé par les questions économiques) et le Commissaire Koch (plus porté sur les questions raciales).

Hitler utilisera cette rivalité pour contrôler la situation (comme dans beaucoup de domaine, il fonctionnait en mettant en place des bînomes rivaux).

CM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
goliath
Generaloberst
Generaloberst
avatar

Nombre de messages : 554
Age : 24
Localisation : Finlande-Ermont 95
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: buts de guerre allemands en URSS   Mer 23 Jan - 20:35

merci pour ce texte très interressant CM. cheers

goliath :Chap:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florian
General der infanterie
General der infanterie
avatar

Nombre de messages : 438
Age : 54
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: buts de guerre allemands en URSS   Mer 23 Jan - 20:47

Ce qui est ahurissant dans cette politique c'est qu'il se progressivement sont mis a dos tous leurs alliés potentiels , je pense en particuliers aux Ukrainiens et aux Baltes qui ont vu, un temps, les Allemands comme des libérateurs.
Autrement dit la vision idéologique (guerre raciale, lebensraum) des nationaux socialistes l'a toujours emporté sur des considérations pragmatiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CM
Generalleutnant
Generalleutnant


Nombre de messages : 372
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: buts de guerre allemands en URSS   Jeu 24 Jan - 11:17

Le problème est pervers...

Les allemands ne pouvaient traiter différemment les populations locales, du fait de leur vision raciale, et ceci a indubitablement causé ou accéléré leur défaite à l'EST.

Mais si Allemands n'avaient pas cette vision raciale, ils n'auraient jamais attaqué, donc pas d'Ostfront du tout...

CM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: buts de guerre allemands en URSS   

Revenir en haut Aller en bas
 
buts de guerre allemands en URSS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Légionnaires allemands dans la guerre d'Indochine
» la legion et les allemands
» L'aide considérable des États-Unis à l'URSS pendant la Seconde Guerre mondiale et pendant la "guerre froide"
» La guerre des mondes: Les martiens d'Orson Welles le 30 octobre 1938
» La première guerre totale ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Front de l'Est :: Ostfront :: Forces de l'Axe-
Sauter vers: